Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

we used to be fiends (alcyone)

Blaise Zabini
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : serpentard
Célébrité : reece sexy king
Pseudo : brioche Âge : 25 Parchemins : 244 Gallions : 689 Date d'inscription : 31/08/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur


   
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Blaise & Alcyone

   
we used to be friends
   

Ces dernières semaines avaient été loin d’être joyeuses. Les mauvaises nouvelles n’avaient cessé de pleuvoir sur la tête d’un Blaise qui, gentiment, commençait à saturer. Premièrement, il avait été informé des fiançailles de Néréo avec Perséphone alors qu’il avait toujours été persuadé que si un jour sa famille en viendrait à fiancer quelqu’un à la Rosier, cela aurait été lui. Choix qui ne l’aurait au final pas tant dérangé car il appréciait sincèrement sa camarade et qu’il avait depuis longtemps abandonné l’idée d’un mariage d’amour ; chez les Sangs-purs, cela ne se faisait plus. Coincé en étau, il commençait à ne plus savoir comment conjuguer ses ébats avec la jolie vipère au respect qu’il avait pour son cousin. Bien que les relations entre les deux hommes n’avaient jamais été au beau-fixe, Néréo n’avait rien d’Anton et Blaise se surprenait parfois à trouver des qualités à son cadet. Deuxièmement, Lucrezia les fiançailles de Lucrezia quant à eux avaient eu l’effet d’une bombe sur le métisse. Amadi était en forme et Blaise était étonné qu’il n’ait pas commencé ses négociations en fiançant Anton, son aîné. Mais Lucrezia… la pilule avait beaucoup de peine à passer. Blaise avait toujours redouté cet instant, conscient que sa cousine n’aurait jamais pu être sienne mais espérant secrètement que ses fiançailles ne surviennent jamais. Et comme si tout cela ne suffisait pas, il avait récemment été mis au courant de la levée de la quarantaine. Ce qui aurait dû être une bonne nouvelle n’en était en réalité pas une. Si depuis des mois le sorcier s’était tous les jours fait violence en luttant contre son envie d’aller voir Thomas qu’il considérait comme un frère en quarantaine et sa peur d’être à son tour infecté, il redoutait à présent la confrontation avec celui-ci. Blaise connaissait bien Thomas et il savait pertinemment qu’il ne lui pardonnerait pas son absence en ces heures qui furent, sans aucun doute, interminables et dures.
Décidé cependant à continuer sa vie, tout en évitant certes Thomas, il tâchait de ne pas se cacher. Ainsi, il s’était dirigé dans la salle commune des Serpentards directement après son cours de Relations Internationales. Il savait qu’il risquait d’y croiser le français, mais après tout, il ne serait pas en mesure de l’éviter éternellement. Il pénétra dans la salle commune des vipères, détacha hâtivement sa cravate qu’il lança sur le dossier de l’un des fauteuils qui faisaient face à la cheminée, et se laissa tomber de tout son long sur le grand canapé. Blaise prit une grande inspiration et passa en revue le fil de sa journée. Depuis la rentrée scolaire, ces cours qui ne l’avaient jamais dérangé commençaient à profondément l’exténuer. Résultat certain du fait que son subconscient, et que son conscient également entre nous soit dit, étaient ailleurs. Peu à peu, des visages familiers commençaient à apparaître, se succédaient et rejoignaient bien vite les dortoirs pour poser les livres de cours, les chaudrons et les manuels un peu trop lourds. Blaise avait volontairement oublié les siens dans sa dernière salle de cours, peu décidé à fatiguer ses maigres muscles pour les rapporter jusqu’aux cachots (lol). Des cris de joie lui parvenaient en échos, certainement le soulagement sincère d’amis de longue date qui se retrouvaient après une quarantaine un peu trop longue. Il ferma les yeux un instant tâchant de faire le vide dans son cortex, ce qui en ces temps était une tâche difficile. Il était sur le point de s’endormir, chaleureusement caressé par les éclats d’un feu qui crépitait à sa droite quand il eût l’impression qu’un regard s’était posé sur lui. Il pria un instant pour que cela ne soit pas Thomas mais les effluves d’un parfum féminin qui emplirent alors ses narines le rassurèrent à ce sujet. Thomas ne mettait pas de parfum de fille.



   
Code by Fremione.

   
Revenir en haut Aller en bas
Alcyone Shafiq
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : 1ère année GISIS en Zoomagie, Serpentard
Célébrité : Emily ❤ Didonato
Pseudo : Loupiotre Âge : 31 Parchemins : 655 Gallions : 928 Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1169-alcyone-curiousers-and-curiouse http://www.mumblemumps.com/t2362-alcyone-entre-l-aube-et-la-findans-l-antre-de-ta-main http://www.mumblemumps.com/t1751-alcyone-petits-hiboux


   
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Blaise & Alcyone

   
we used to be friends
   

Ils venaient d’être libérés. Tous. Sans exception. Le message avait été clair. Il n’était pas contagieux. Cela devait les rassurer ? En un sens. Pouvoir s’approcher d’Oktavia et de Thomas étaient un soulagement. Les prendre dans ses bras, sentir enfin leur chaleur et croiser leur regard autrement qu’avec une vitre entre eux, c’était un réel plaisir. Pourtant, cela induisait autre chose. Personne ne savait comment cette maladie se transmettait. Impossible de comprendre. Pas une seule parole prononcée à ce sujet. Alors cela avait malgré tout de quoi inquiéter. Qu’avait pu faire les malades pour être atteint ? Quel était le point commun ? Alcyone se posait ces questions comme certainement la plupart des étudiants qui parcouraient les dédales de ce château. Cette décision pourtant ne s’était pas fait sans heurt. A peine le seuil de leur prison franchit, déjà des murmures couraient dans l’école. Certains les regardaient de loin, l’oeil sombre et méfiant. D’autres comme Alcyone étaient ravis de retrouver leurs amis. Un clivage semblait s’instaurer dans l’esprit des gens. L’atmosphère déjà tendue ne faisait que s’empirer. Atterrée. C’était ce qu’Alcyone était dans son esprit. Elle ne parvenait pas à comprendre l’univers dans lequel elle évoluait. Tout partait dans tous les sens. Son frère qui venait de sortir de prison, Cymbae qui semblait sur la défensive par rapport à cela. Et lorsqu’elle pensait à cette sorte de relation qu’elle entretenait avec Dimka… Elle était perdue.

Perdue au point qu’elle divaguait durant le cours de zoomagie. Au lieu d’écouter avec attention sa matière principale, elle déambulait au milieu de ses pensées sans réellement parvenir à tirer de conclusion. Elle adorait pourtant ses études, cette nouvelle filière Gisis que ses parents, n’avaient bien sûr pas cautionné… Mais à son grand étonnement, ils l’avaient laissé faire. Comme s’il se tramait quelque chose. Elle les trouvait bien trop indulgent. A l’heure où Erebe avait été fiancé, en ces instants où la plupart de ses proches issues de familles similaires à la sienne se retrouvaient la bague au doigt. Un silence pesant. Même les remontrances se faisaient rares. Erebe et Cymbae ne disaient même lorsqu’elle cherchait à les faire parler. Etaient-ils au courant de quelque chose ? Alcyone avait une boule au ventre rien qu’en y pensant. Cette famille aux idéaux mangemorts n’avait jamais rien fait sans intérêt. Et ce silence, il n’était pas normal.

Alors que la fin du cours approchait, la brune se rendit dans sa salle commune afin de déposer ses affaires dans son dortoir. Elle n’avait rien prévu de particulier, si ce n’est retravailler un parchemin qu’elle devait rendre pour la semaine prochaine mais sa tête était bien trop ailleurs pour y penser. Lorsqu’elle en descendit, elle posa ses prunelles sur la pièce dans l’espoir de voir un visage familier et ce fut sur Blaise qu’il s’arrêta. Elle l’avait toujours connu lui aussi dans le fond. Forcément, toujours à courir avec Lucrezia, il n’était pas difficile de rencontrer une bonne partie des Zabini. A l’inverse de Néréo, ils s’étaient tout de suite bien entendu. Pourtant une certaine distance semblait les avoir gagné. Depuis qu’elle lui avait parlé de Dimka. Depuis qu’il avait pris son parti sans même réellement cherché à comprendre ce qu’elle avait à dire. Elle se dirigea doucement vers le Serpent qui semblait assoupit.

Sans délicatesse, la Shafiq se laissa tomber à côté du jeune homme, un sourire étirant ses lippes, ses iris cherchant les siennes. « Faire semblant de dormir n’est pas une solution pour m’éviter Zabini, tu devrais le savoir. » Un ton amusé, un brin railleur. Elle ne savait pas l’humeur de Blaise en cet instant, mais Alcyone n’avait jamais été de ceux qui prennent des pincettes. Elle se laissa glisser dans le canapé et s’y enfonça confortablement. Elle s’étira légèrement étouffant un bâillement. En ce moment, ses cauchemars étaient toujours plus virulents sans qu’elle ne parvienne à comprendre pourquoi. Le sommeil venait à lui manquer.
Code by Fremione.

   



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Fire In My Heart
I betcha didn't know, you started up a chain reaction. I saw no intention on your face, it might have been some kind of chemical attraction. I felt a spark, it left a mark I can't erase. It likes something like a bolt of lightning. It's going on inside
Revenir en haut Aller en bas
Blaise Zabini
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : serpentard
Célébrité : reece sexy king
Pseudo : brioche Âge : 25 Parchemins : 244 Gallions : 689 Date d'inscription : 31/08/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur


 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Blaise & Alcyone

 
we used to be friends
 

Le son de la voix de la mystérieuse inconnue caressa les oreilles de Blaise avec une douceur enivrante.  Un soulagement délicieux s’insinua en lui. La conviction de ne pas avoir à brandir les armes lui arracha un sourire. Shafiq.. Alycone était de loin sa plus vieille amie. Incapable de dire s’il ne l’avait pas connue avant même de rencontrer Qentrys. Il se souvenait encore de la façon qu’il avait de se réjouir à la venue des Shafiq lors des grands galas organisés par les Zabini. Alcyone avait toujours été une excellente camarade de jeu. Un sourire bienveillant déforma le visage de  Blaise sans qu’il ne daigne ouvrir les yeux. Il n’aurait pu aspirer à une meilleure compagnie. Encore fallait-il qu’ils évitent d’aborder le sujet Dimka. Depuis quelques mois, Dimka et Alcyone entretenaient une relation qui n’était pas pour plaire au métisse. Il craignait que l’un de ses deux camarades ne soit pas sincère ; qu’ils finissent par se déchirer et, égoïstement, il redoutait d’être celui qui devrait alors ramasser les pots cassés. Il était hors de question qu’il en vienne un jour à devoir dire du mal de l’un, comme de l’autre, et il refusait d’être pris à parti. Néanmoins, un élan de solidarité masculine l’avait un jour amené à prendre la défense du Serdaigle ce qui avait quelque peu terni sa relation avec sa ravissante amie. En effet, Alcyone l’avait très mal pris et l’avait accusé d’être de parti pris ce qui avait heurté Blaise et poussé son orgueil à répondre sur la défensive. Pourtant, une petite voix résonnait dans sa tête comme quoi son amitié avec Alcyone allait au delà de ça et il avait déjà mis en garde Dimka quant au comportements qu’ils pouvaient ou ne pouvaient pas avoir avec elle. S’il avait pris en compte ses avertissements ? Blaise ne voulait pas le savoir. Mais de son côté, il était convaincu d’avoir fait sa part du marché.

Après quelques secondes de silence durant lesquelles la sorcière prit le loisir de s’accommoder, l’anglais se décida enfin à prendre la parole. – si je me souviens bien, ça a déjà fonctionné par le passé. Il entrouvrit un œil pour darder un regard encore engourdi sur son amie. Amusé, il se redressa sur le canapé (non sans laisser ses longues jambes tendues devant lui). – mais faut croire que tes capacités d’analyse ont majoré au fil des années, chapeau. Moqueur, il fit un signe de la tête en sa direction en affichant une moue satisfaite comme pour la féliciter. En vérité, Blaise était ravi de la nouvelle compagnie que lui prodiguait la présence de son amie.

Conscient qu’il devait éviter toute maladresse sur la manière de s’adresser à la Shafiq, il avait décidé de faire comme si leur relation n’avait jamais rencontré les contrariétés de sa relation avec Dimka. Ainsi, il s’était adressé à elle comme il l’avait toujours fait par le passé, comme l’aurait fait un grand frère. Et celle-ci ne devrait pas mal le comprendre, se répéta-t-il plusieurs fois. Après tout, n’avaient-il pas été comme chien et chat ? Toujours  se chercher, pour mieux en rire ensemble par la suite.

Blaise ouvrit finalement les yeux pour poser son regard sur la sorcière. S’il ne l’avait pas connue si jeune, certainement serait-il tombé sous son charme. Alcyone avait tout pour elle et il comprenait son succès auprès des hommes. Le bâillement qu’elle exagéra alors en extirpa un au brun également. – ah non commence pas, c’est plus contagieux que l’épidémie, ces choses là. Il scruta son amie, tâcha de lire en elle. . – tu m’as l’air fatiguée Shafiq, t’as du fil à retordre avec tes cours ? Un regard défiant parcouru la salle comme à la recherche d’une prochaine proie. – je t’aurais bien proposé de t’aider, mais les animaux c’est pas trop mon truc. moi, c’est plus les femmes. Un petit rire amusé s’échappa de ses lippes ; Blaise savait pertinemment que son amour pour la gente féminine avait tendance à exaspérer ses amies et cela aurait certainement bien plus d’effet sur Alcyone à présent qu’elle logeait dans les bras d’un homme qui partageait les mêmes vices que son lui.

Dimka et Blaise avaient toujours su s’entendre sur ce point.



 
Code by Fremione.

 
Revenir en haut Aller en bas
Alcyone Shafiq
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : 1ère année GISIS en Zoomagie, Serpentard
Célébrité : Emily ❤ Didonato
Pseudo : Loupiotre Âge : 31 Parchemins : 655 Gallions : 928 Date d'inscription : 06/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1169-alcyone-curiousers-and-curiouse http://www.mumblemumps.com/t2362-alcyone-entre-l-aube-et-la-findans-l-antre-de-ta-main http://www.mumblemumps.com/t1751-alcyone-petits-hiboux


   
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Blaise & Alcyone

   
we used to be friends
   
Alcyone s’était installée aux côtés du Zabini avec cette impression de déjà vu. Ce sentiment confortable que les vieilles habitudes apporte. La sécurité de la routine. La famille des Zabini avait toujours croisé le sillon des Shafiq. Deux grandes familles anglaises selon les idéaux les plus sombres… Certains étaient ennemis, et eux, ils faisaient de ces liens alliés. Lucrezia et Erèbe allaient d’ailleurs symboliser cette union de façon bien plus qu’officielle. Le regard bleuté de la Shafiq se posa sur les traits éthérés de Blaise. Sur sa peau métissée. Elle y retrouvait de sa cousine, un peu moins de Néréo. Peut-être parce qu’entre eux l’entente était loin d’être cordiale. Le brun n’avait toujours pas ouvert les yeux tandis qu’Alcyone l’observait toujours, installée de côté, la tête appuyée nonchalamment contre sa main, tandis que son coude replié prenait appui sur le dossier du canapé. Il n’avait toujours pas répondu à sa première remarque, mais Alcyone savait qu’il ne dormait pas, et bien mieux encore, qu’il préparait tranquillement sa défense. Autant que Lucrezia, Alcyone avait toujours trainé dans les pattes de Blaise. C’était un ami, un autre frère. Un frère avec qui elle pouvait faire des bêtises. Se cacher sous une table lors d’un repas et tirer sur la nappe. Un meilleur ami au fil du temps. Un genre bien différent d’Atos avec qui elle se complaisait dans une forme de silence. Blaise, c’était simplement, Blaise. Jusqu’à ce que Dimka entre un soir au milieu de leur conversation. Cela avait semer une discorde entre eux. Le Slave semblait avoir plus d’importance pour le Zabini que la Shafiq, et elle s’en était sentie blessée. Volcanique et surtout bien trop impulsive, elle en avait voulu énormément à Blaise. Depuis, leur relation n’était peut-être plus aussi confortable. Elle n’était plus aussi facile. Cette dispute incongrue avait laissé des traces qui sans le vouloir avait teinté leur amitié d’un voile brumeux.


« Si je me souviens bien, ça a déjà fonctionné par le passé. » Alcyone plissa légèrement les yeux alors qu’elle croisait furtivement le regard du Serpent. « Tu veux dire quand j’avais 6 ans et que je te croyais quand tu me répondais que ‘oui je dors’ ? » Un sourire étire doucement les lippes de la brune amusée de ces jeux de gamins. « Mais faut croire que tes capacités d’analyse ont majoré au fil des années, chapeau.  » Un éclat de rire s’échappa d’entre ses lippes et elle donna un coup à l’épaule du brun alors qu’il continuait de se moquer.

Enfin il ouvrit les yeux et quelque part, voir l’éclat de ses prunelles conforta la brune. Elle ne voulait pas que leur amitié soit entachée à cause de Dimka. Même si depuis la fin de l’année ils avaient enfin trouvé un terrain d’entente. Particulier mais qui semblait au moins très bien fonctionner entre eux. La Shafiq se frotta les yeux alors qu’elle venait de bailler. « Tu m’as l’air fatiguée Shafiq, t’as du fil à retordre avec tes cours ?  » Si ce n’était que les cours. Ses cauchemars étaient virulents. Bien plus que d’habitude. De nouveaux des bleus et griffures venaient marquer ses poignets. Elle tira sur son gilet instinctivement. « Je t’aurais bien proposé de t’aider, mais les animaux c’est pas trop mon truc. Moi, c’est plus les femmes.  » La Shafiq suivit le regard du brun qui se posait lentement sur chacune des demoiselles présentes dans la salle commune. « Est-ce qu’il y en a une seule que tu t’es pas faite la dedans ? » A son tour, la brune observe la salle commune, son regard glissant sur les jeunes femmes dont elle sait parfois apprécier les courbes. Elle lui attrapa le menton pour le forcer à la regarder. « Mais tu vas arrêter un peu oui ! Y’a une nana juste à côté de toi et faudra t’en contenter ! » Alcyone n’avait jamais vraiment jugé Blaise ou même Dimka jusqu’à présent au sujet du nombre de donzelles qui avaient pu user leurs draps. Il y a peu encore, elle avait cru que le Slave s’était joué d’elle. Qu’il l’avait jetée et rayée de sa vie alors qu’elle avait laissé la tentation étouffer sa raison.
Code by Fremione.

   



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Fire In My Heart
I betcha didn't know, you started up a chain reaction. I saw no intention on your face, it might have been some kind of chemical attraction. I felt a spark, it left a mark I can't erase. It likes something like a bolt of lightning. It's going on inside
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
we used to be fiends (alcyone)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lux Alcyone Yaxley, Cherche des partenaires RP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: dungeons and basements :: Salle Commune de Serpentard-
Sauter vers: