Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Speed Dating (Athéna V. Borgin & Silas Du Casse)

Mumblemumps
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Parchemins : 1594 Gallions : 4741 Date d'inscription : 13/02/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com

Lorsque la magie s’emmèle
Speed dating version sorcier.
ϟ I'M LATE ! Les couloirs du château sont déserts ou presque, seuls quelques Aurors font des rondes afin de s'assurer de l'ordre et de la sécurité des élèves, alors que ces derniers se trouvent en cours. Du moins, c'est là qu'ils devraient tous être si nous ne comptions pas deux petits retardataires... Ils se dépêchent, chacun sortant de sa salle commune afin d'aller rejoindre leurs cours respectifs qui ont déjà commencé. Ils courent dans les escaliers lorsque soudain tous les portraits se figent. Tous, en même temps. L'espace de quelques secondes, ils deviennent de simple tableau sans aucune vie à l'intérieur. Lorsque la magie qui les habite reprend, cela plonge le grand escalier dans un brouhaha insupportable, tandis que les deux seuls témoins de ce grand drame sont ces deux retardataires...
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Athéna V. Borgin
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : deuxième année en médecine magique
Célébrité : zoey deutch
Pseudo : Prim Âge : 21 Parchemins : 417 Gallions : 761 Date d'inscription : 08/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur


Depuis le retour des vacances, il arrivait souvent que la jeune femme soit fatiguée. Il fallait dire qu’elle avait eu un temps des fêtes bien rempli ; elle avait reçu un cadeau de ses sœurs, son garçon avait emménagé chez le nouvel Auror qui leur avait été assigné. Maintenant qu’elle avait le cœur en paix, Athéna pouvait se permettre de dormir sans avoir peur de se réveiller le lendemain matin. C’était un matin de semaine, les cours commençaient dans dix minutes, mais la jeune femme dormait encore paresseusement. Dans son lit à baldaquin, les bras entourant son oreiller, elle ne semblait pas du tout prête à se réveiller.

Doucement, elle se relève, avant de se tourner vers la fenêtre. La lumière est haute dans le ciel. Soudainement, Athéna est tout à fait réveillée. Se débarrassant des couvertures, c’est en trombe qu’elle se dépêche d’enfiler sa jupe. Sautant sur une jambe, elle enfile une chaussette tout en brandissant sa baguette autour de la pièce, afin de remplir son sac pour la journée. Sans même certaine d’avoir tous ses ouvrages ou suffisamment de parchemin pour la journée, elle dévale les escaliers de son dortoir. Jamais elle n’était arrivée en retard en cours, et ce n’était pas maintenant qu’elle voulait commencer.

Des Aurors patrouillaient les lieux et jetaient à la brunette un regard qui lui donnaient froid dans le dos. Il y en avait de plus en plus depuis la révélation de l’épidémie ; ils semblaient craindre des soulèvements. En ce moment, c’était cependant les derniers soucis de la jeune femme. Courant dans les escaliers, elle tente de nouer le nœud de sa cravate autour de son cou, sans même remarquer le silence inhabituel. Les portraits narguaient les retardataires, mais maintenant, ils étaient immobiles.

Se rendant compte de quelque chose, la jeune femme s’arrête. Faisant face aux tableaux immobiles, elle ne peut s’empêcher de dire qu’en ce moment, on aurait dit des tableaux moldus. Les effleurant du bout des doigts, c’est alors que les portraits reprennent vie en ne cessant de chahuter. Athéna se retourne et voit un jeune homme, de Gryffondor : « Je n’ai rien fait, je te jure. » Il y avait des meilleures façons de rencontrer une personne. Athéna avait envie de s’enterrer six pieds sous terre.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
how dare you speak of grace
If there is one thing Voldemort cannot understand, it is love. He didn't realize that love as powerful as a mother's leaves its own mark. Not a scar, no visible sign… to have been loved so deeply, even though the person who loved us is gone, will give us some protection forever.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Silas Du Casse
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Célébrité : Luke Mitchell
Pseudo : Freak Âge : 20 Parchemins : 36 Gallions : 158 Date d'inscription : 08/08/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Silas détestait les vacances, pour lui vacance rimait avec travail. Mais le jeune français ne travaillait pas comme tous les autres de son âge pour payer ses études et ses affaires scolaires. Non, loin de là. Il n'était pas payé, esclave pour dette des Médicis et ce à cause de son père qui avait ruiné sa famille, ruiné l'héritage et surtout salit le nom d'une des plus anciennes et nobles familles françaises, célèbre pour ses personnages extravagants, entre des boucaniers et pirates, des chasseurs de loup-garou dont la famille pure était à la tête. Aujourd'hui il n'en restait rien. Une tâche sur un mur. Et c'est lui qui avait souffert, entre la tentative de viol, les rumeurs qui l'ont accablés. Mais c'est aussi grâce à ça qu'il a trouvé des amis, et qu'il a ressenti des sentiments. Pour la belle héritière des Médicis. Celle qui aurait dût lui être inaccessible. Il avait pût poursuivre ses études, sans un compromis qui ne l'arrangeait pas à savoir espionner la jeune brune. Cela ne lui plaisait pas mais il n'avait pas le choix, alors il faisait des rapports falsifiés. Il ne voulait pas la perdre, perdre celle pour qui il avait craqué des années plus tôt mais n'avait rien dit, gardant le silence pour que personne n'en souffre. Elle était celle qui l'aidait à se sentir vivant, et dès qu'il la voyait son visage laisse place à un sourire qui lui en faisait oublier tout le reste. Et cette fois-ci, ils avaient pût rester au château pour passer les vacances et les fêtes. Et ils avaient pût se reposer et avancer dans leurs devoirs, ce qu'il n'aurait pas pût faire chez les Médicis. Il lui arrivait d'être fatigué, quand les journées se faisaient plus longues ou que le moral était aux abonnés absent, mais avoir ses amis avec lui, au coin du feu dans la salle commune des rouges et or laissait toujours le sourire reprendre sa place sur son visage fin.

Ce matin-là, comme tous les autres il se leva, le peu de soleil caressant sa peau et de ses yeux encore embrumé constata que la salle commune était...vide. Il se leva en quatrième vitesse, presque à en tomber de son lit. Il se hâta de prendre sa douche, en sortant quelques minutes après les cheveux encore humide. Et dans la même urgence il s'habilla, perdant du temps à enfiler sa cravate avant que sa conscience ne lui dicte d'abandonner cette bataille perdue d'avance. Sa chemise était toute froissée de la veille et après avoir passé sa main dans ses cheveux, enfila sa baguette dans sa poche et quitta le dortoir pour débouler dans la salle commune qu'il quitta aussi rapidement, disparaissant de l'autre côté du portrait de la Grosse Dame, la peinture qui cachait l'entrée de la maison des rouges et or. Il se précipita dans les couloirs, dérapant en trombe sur les escaliers, en oubliant à quel point ils pouvaient être capricieux. Il ne croisa personne, hormis quelques aurors, sa cravate de travers et son sac en bandoulière sur l'épaule, lui jetant des regards inquisiteurs, sourcils levés. Jusqu'à ce qu'il remarque quelque chose d'anormal, les tableaux ne bougeaient plus, le temps d'un instant...ça aurait pût normal mais pas dans leur monde, pas dans le monde magique. Des moldus auraient trouvé ça anormal de voir un tableau bouger et pour lui c’était l'inverse. Il s'arrêta en plein milieu de l'escalier, s'approchant, trop concentré pour remarquer la jeune femme, jusqu'à ce qu'aussi soudainement les tableaux reprennent vie et regardent les deux retardataires comme si de rien n'était.      

- Par Morgane..., murmure t'il pour lui-même.

- Je vois bien, c'est bizarre ce qui vient de se passer non ?
Revenir en haut Aller en bas
Athéna V. Borgin
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : deuxième année en médecine magique
Célébrité : zoey deutch
Pseudo : Prim Âge : 21 Parchemins : 417 Gallions : 761 Date d'inscription : 08/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Le problème, c’est que même si Athéna n’avait rien fait, ce n’était pas ainsi que les choses apparaissaient. C'était elle, qui, la première, avait posé sa main sur les peintures. Maintenant, ces dernières ne cessaient de chahuter et de hurler, à un point qui en rendait ses oreilles douloureuses. Les mains sur ces dernières, Athéna regarde le jeune homme en espérant que celui-ci fasse quelque chose. Elle hausse les sourcils. Le rouge et or ne semble rien faire, mis à part lâcher un commentaire comme quoi c’était bizarre ce qui venait de se passer.

« Non, vraiment ?! » hurle la jeune femme pour ne pas se faire recouvrir par les voix des tableaux. Ça ne prenait pas un véritable génie pour se douter que quelque chose clochait. Perséphone et elle avaient souvent plaisanté en disant que les lions n’étaient pas toujours les plus brillants. Elle en avait la preuve devant elle, avec le jeune homme, à la chevelure blonde encore mouillée, à la chemise froissée et à la cravate de travers. C'était ce qui arrivait quand on prenait plus soin de son corps que de sa tête. Elle ne savait pas si c’était seulement en raison de son fiancé qu’elle avait une image aussi sombre des hommes, mais elle était franchement énervée. Tentant de reprendre son calme (après tout, le blond ne lui avait rien fait), elle continue de crier.

« Tu n’as pas une idée pour faire taire les tableaux ? On pourrait jeter un sort, mais j’ai peur que la magie ne fonctionne pas comme on veut. » Effectivement, le plus simple aurait été un sortilège ; les portraits se seraient tus, et ils auraient pu vaquer à leur occupation. Malheureusement, la magie ne fonctionnant pas comme ils le voulaient, ils risqueraient gros, si le sort ne devait pas fonctionner.

« Il faudrait trouver quelque chose avant que les Aurors débarquent ou pire encore, que je ne manque mon cours, j’ai occlumancie dans cinq minutes. » Athéna n’avait jamais manqué un cours, à part pour son accouchement, et ce n’était pas maintenant qu’elle voulait commencer. Le regard insistant, elle espérait que son camarade ait une idée en tête.  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
how dare you speak of grace
If there is one thing Voldemort cannot understand, it is love. He didn't realize that love as powerful as a mother's leaves its own mark. Not a scar, no visible sign… to have been loved so deeply, even though the person who loved us is gone, will give us some protection forever.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Speed Dating (Athéna V. Borgin & Silas Du Casse)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Speed-Dating Lou ♣
» Speed-dating d'Alexis
» ∆ speed dating (event #1)
» Speed Dating
» Speed-dating de Noko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: third floor-
Sauter vers: