Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

When I think of you... ¤ OS

Eleonore C. Selwyn
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Serveuse au salon de thé de Mrs Pieddodu
Célébrité : Vanessa Marano
Pseudo : Pandore Malone Âge : 42 Parchemins : 92 Gallions : 316 Date d'inscription : 26/11/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2753-eleonore-selwyn-how-deep-do-you http://www.mumblemumps.com/t2762-eleonore-selwyn-can-you-repeat-please-rp-libre-0-3#75024 http://www.mumblemumps.com/t2763-eleonore-selwyn-vous-avez-un-nouveau-message#75032

When I think of you...Tell me why is love so hard to find.Seule, la brunette prend le chemin de son appartement. La nuit ne lui fait pas vraiment peur, personne ne dort vraiment et les décors d'Halloween ne sont pas encore mis pour terroriser les gens, puisqu'on est seulement début Octobre. Et puis les lumières des maisons sont allumées en cas de souci elle pourra toujours aller frapper à une porte. Mais Eleonore n'en a pas besoin, elle n'est pas vraiment seule en fait. Sur un muret non loin du début de l'allée menant au salon de thé, il y a ce petit chat noir qui semble l'attendre, droit comme un I. La demoiselle s'arrête à sa hauteur en souriant et lui caresse la tête en murmurant : « Bonsoir petit garde du corps. » Après une longue journée de travail, c'est agréable de pouvoir se reposer et ne pas avoir besoin de faire d'effort pour parler à quelqu'un. Ce chat noir est entré das sa vie depuis quelques semaines seulement et s'est pris d'affection pour la jeune sourde qui apprécie de pouvoir vider son sac en sentant la bête ronronner sur ses genoux.

Leo prend la direction de sa maison et le chat la suit en trottinant sur le muret, comme un chien le ferait. On ne connaît pas vraiment ce genre d'attitude chez les félins, qui sont en général indépendants, mais celui-là est particulièrement docile et comprend ce qu'on lui dit. Bon, peut-être que tout ça vient du fait que la brune lui donne de quoi manger et boire autant au salon de thé que chez elle, mais elle s'en fiche, ça lui fait un compagnon. Elle ne se doute pas un seul instant que sous ces moustaches se cache en vérité un sorcier de sa connaissance. Autrement, elle n'aurait certainement pas dit tout ce qu'elle avait sur le cœur !

La demeure d'Eleonore n'est pas loin et le trajet se fait en silence. Que dire après tout à un chat ? On ne peut pas lui demander si sa journée s'est bien passée ou s'il veut manger du poisson ou de la viande le soir, ce serait ridicule même chez les sorciers. Le silence... La jeune femme y est habituée depuis ses dix ans. Elle l'apprécie particulièrement quand elle sort d'une pièce bondée de monde où elle a de la difficulté à suivre les discussions, ses migraines ayant diminué avec les années de pratique de la lecture sur les lèvres. Cet exercice est tout de même très périlleux et peu précis, il faut mettre le contexte pour trouver les mots parfois et si elle décroche, la serveuse est incapable de comprendre ce qui se passe. Heureusement pour elle, ses plus proches amis ont fait l'effort d'apprendre la langue des signes pour lui permettre de communiquer plus librement. Observer des mains bouger est moins dur pour la compréhension qu'on le pense puisque chaque enchaînement de signe est concret, visuel et rapide. Tout prend son sens pour elle et elle remercie son oncle moldu de lui avoir permis d'apprendre cette langue. C'est aussi un petit code secret qui sert avec Rhys, son cousin, quand ils ont des choses à se dire.

Avec le chat noir, elle lui a montré quelques signes pour rire, pour qu'il sache quand elle lui apporte à manger par exemple, en portant sa main à sa bouche. Et ça fonctionne ! Un animal intelligent à n'en pas douter ! D'ailleurs, il sait déjà qu'il va avoir droit à une friandise une fois la porte de l'appartement passé. C'est un petit cocon pour la Selwyn qui aime la décoration faite avec l'aide de sa meilleure amie, mettant en valeur les photos qu'elle possédait. Sur la table basse trônait une vieille photo datant de Poudlard, où la toute jeune Gryffondor posait fièrement au milieu de ceux qu'elle surnommait ses héros, en la personne de Rhys et de Nathaniel.
S'asseyant face à ce cadre après avoir pris quelques friandises pour le chat, un sourire parcourt ses lèvres. Ce qui permet à Eleonore de garder le moral après une journée de boulot comme celle—ci, c'est bien le fait de se souvenir du bon vieux temps. Le sourire doux et protecteur de Nathaniel sur la photo qui bouge est à croquer. « Viens chaton. Regarde, j'ai retrouvé cette photo. Là c'est Rhys, il t'a donné du lait hier ! » Comme s'il en avait quelque chose à faire... Mais la jeune fille a besoin de s'exprimer et vu que l'animal est réceptif et porte un regard attendrie sur elle, la miss pense pouvoir poursuivre sans conséquence.

Clairement, si Leo avait su que sur ses genoux se tenait un animagus, jamais elle ne l'aurait approché. Et jamais ô grand jamais elle n'aurait prononcé les paroles suivantes ! « Lui, c'est Nathaniel. Tu ne l'as jamais vu je pense, mais c'est le meilleur ami de Rhys. On était ami à Poudlard. » Rien que cette phrase lui serra le cœur tant l'auror lui manquait. Ses yeux étaient un peu tristes. Le beau brun était revenu au village depuis plusieurs semaines et ils avaient à peine eu le temps d'échanger plus de deux mots de politesse. Leurs emplois du temps ne correspondaient pas vraiment et la jeune fille ne savait pas quoi lui dire. Eleonore ne pensait pas être aussi émue du retour de son ami d'enfance, qu'elle avait rangé dans un coin de sa tête pour passer à autre chose.
Son air triste attira le chat qui se blottit contre elle en ronronnant. « Il est beau sur cette photo, hein. Lui aussi vient d'une famille stricte qui n'aime pas les non purs. » dit-elle avec amertume. La fille de Mangemort était contre toute cette histoire de rang du sang, aimant son cousin sang-mêlé plus que tout au monde, plus que ses propres frères même. Chacun à droit de mettre de la magie dans sa vie et il faut accueillir les gens et étendre ses connaissances du monde. Nathaniel et elle n'avaient pas eut cette chance et le destin de sang pur les avaient éloigné. Enfin, c'était surtout elle qui avait pris ses distances à l'annonce des fiançailles du Avery. « Tu veux que je te dise un secret ? » Oui, la miss attend que le chat lui réponde... Son silence en dit long et le cœur de la brune est lourd ce soir. Nath est passé au salon de thé pour prendre un verre et elle ne l'a pas vu. Elle était dans l'arrière boutique pour préparer les herbes pour les thés qu'elle compose elle-même. C'était trop tard quand elle est retournée en salle et il quittait après avoir payé.

« Au collège, j'avais le béguin pour lui. » souffla la belle dans un murmure presque honteux. « Me regarde pas comme ça, chaton ! Regarde-le ! » dit-elle en montrant la photographie du doigt. Si Nathaniel savait à quel point elle avait été bouleversée par son absence, puis par son retour... Il fallait qu'elle se confie à quelqu'un et puisqu'elle ne l'avait pas encore fait avec son cousin, le chat noir allait être celui qui écouterait sa peine, collé dans les bras de la sorcière. « Si tu savais...  On a passé beaucoup de temps avant que ses parents le fiance à une sang pure. Je l'ai moins vu après ça. Il fallait se faire une raison, on était juste amis. Je crois que Rhys était déçu aussi. » fit-elle avec une moue contrariée. « Il avait tout deviné, je peux difficilement lui cacher des choses. Il ne m'a plus embêté avec ça heureusement ! Et j'ai pu passer à autre chose. Il n'aurait jamais voulu de moi. Je pense qu'il me voyait plus comme une petite sœur... Mais... » Eleonore soupira profondément avant de poursuivre son monologue qui lui permettait de vider son cœur de ce trop plein d'émotions depuis a fin de l'été. « Je crois que... le revoir m'a fait quelque chose. Je n'aurais jamais imaginé ça mais je... oh chaton tu ne peux pas comprendre... c'est compliqué les sentiments humains. » Une pure vérité en effet. La vie vous joue parfois des tours. « Je ne l'ai pas vu plus de cinq minutes, mais je suis persuadée qu'il n'avait pas d'alliance ! Je ne sais pas ce qu'il fait, Rhys ne m'a rien dit... J'aimerais tellement pouvoir lui parler, juste voir comment il va. » Malgré elle, une larme roula sur sa joue. La nostalgie de l'école et toutes les bêtises que le trio à fait, toute l'attention que Nathaniel lui a porté, à cette petite enfant sourde que certains évitait.

« C'est ridicule d'être amoureuse d'un homme qui n'en a aucune idée et qu'on n'a pas revu depuis presque dix ans hein... Il est sûrement encore avec Cynthia, comme on est tous censés faire. J'ai bien fait de partir de chez moi, je n'ai pas eut à épouser un crétin de Mangemort au moins ! Pauvre Nath.. J'espère qu'il est heureux... » Le bonheur de son ami comptait énormément à ses yeux, plus que son pathétique amour de gosse qui lui explosait au visage après dix ans sans penser à lui, pas vraiment, pas beaucoup...
Durant quelques minutes encore, Eleonore serra le chaton noir dans ses bras, continuant de parler toute seule à ce qu'elle pensait être un animal lambda qui ne pensait qu'au gâteau qu'il recevait entre deux phrases. Mais au moins, alors qu'elle ne se sentait pas le courage d'en parler à son cousin, la demoiselle vidait son sac sans avoir peur des conséquences. Elle ignorait tout de l'identité du chat sur ses genoux... Nathaniel devait être complètement abasourdi par ces révélations, se repassant les souvenirs de Poudlard en boucle afin de vérifier s'il y avait des signes avant-coureur de sentiments entre eux autre que de l'amitié. Leo s’assoupit doucement dans son canapé, son compagnon de soirée buvant son lait. Elle ne le vit pas sortir par la chatière qu'elle avait installée pour qu'il puisse se mettre à l'abri des éléments.

© 2981 12289 0


Never give up on your dreams
Hello from the other side. I must have called a thousand times . To tell you I'm sorry for everything that I've done. But when I call you never seem to be home
Revenir en haut Aller en bas
 
When I think of you... ¤ OS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: one shot-
Sauter vers: