Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

I would have waited till the oceans fell away - Nathaniel

Ariel M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Kristen Stewart
Pseudo : Delilove Âge : 25 Parchemins : 328 Gallions : 262 Date d'inscription : 15/01/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3029-ariel-the-truth-and-my-lies-rig http://www.mumblemumps.com/t3071-ariel-all-the-voices-in-my-mind-calling-out-across-the-line http://www.mumblemumps.com/t3106-ma-petite-chouette-ariel http://www.mumblemumps.com/t3253-journal-de-la-petite-sirene


Ariel & Nathaniel

C’était une belle journée et en plus il n’y avait pas cours. C’était la beauté des fins de semaine. Je m’étais levée à l’heure que je voulais, aux alentours de 8h30 et j’avais dormi comme un bébé. Ça me faisait du bien d’être détendue, enfin. Ça allait passer, je me connaissais, mais au moins à ce moment-là je n’avais aucune raison de m’en faire. J’avais été manger aux alentours de 9h, mangeant une tartine et une mangue en lisant un bouquin de médecine magique. Je portais un pantalon de pyjama à carreaux bleu et un t-shirt noir. Charmante. Je lisais un peu sur le mal du Portoloin. Ce sont les enfants trop jeunes qui utilisent un Portoloin qui ont ça généralement. Ils ont des nausées et peuvent faire des crises de nerfs. Ce n’était pas la joie. Avant c’était le moyen que les élèves utilisaient pour se rendre à Poudlard. Quand je dis avant, je veux dire dans à la fin des années 1600. Plusieurs élèves commençaient l’année scolaire à l’infirmerie, ils ont fini par changer de moyen de transport. Le train a maintenant pris sa place. Plus rustique, mais tellement plus sécuritaire côté maladie. Les crises nerf en début d’année ne sont plus causées par les Portoloins, mais juste par les élèves qui sont incapables de se gérer. Je ne sais pas si c’est mieux, mais au moins il y en a moins. Disons que je trouvais les moyens de transport de Beauxbâtons plus charmants. Les chevaux sont tellement plus beaux que le train.

Ceci étant dit, les moyens de transport magique ou non n’étaient pas importants. La journée avait commencé parfaitement et je tenais à ce qu’elle continue ainsi. J’ai fini par fermer mon bouquin aux alentours de 10h et je suis retournée à mon dortoir pour continuer ma journée parfaitement. J’ai enfilé un jean bleu clair, mes converses noirs et un chandail beige à manches longues. J’ai laissé mes cheveux un peu ondulés libres sur mes épaules, mais je me suis tout de même mis un élastique autour du poignet droit, juste au cas. J’ai placé quelques bouquins, parchemins et plumes dans une besace avant de partir, mon sac sur l’épaule. J’ai marché quelques minutes dans les couloirs pour finir par arriver dans le parc. La température était très clémente en ce mois de mai. La fin de l’année approchait et mes notes étaient vertigineuses, j’avais tout pour réussir. La seule ombre au tableau était mes escapades nocturnes durant la pleine lune. Si ce n’avait pas été de ça, ma première année à Poudlard aurait été impeccable. Mais malheureusement, il n’y a rien de parfait en ce bas monde, particulièrement dans ma famille.

J’ai marché plusieurs minutes dans le parc, la brise soulevant un peu mes cheveux et me caressant les joues. Ça me faisait un bien fou d’être à l’extérieur. Je me sentais vraiment respirer quand je sortais prendre l’air. Je n’étais pas comme ça avant, à tout le moins je ne m’en étais jamais rendu compte. En y réfléchissant, j’étais convaincue que c’était ma transformation qui m’avait changée. J’aimais bien ça. J’étais en paix dehors, mon esprit était tranquille et je pouvais bien travailler. En marchant, je me suis dirigée inconsciemment vers le lac. J’allais toujours au même endroit, près du gros rocher où ma vie avait changé. Je me suis assise devant le rocher et m’y suis adossée en posant mon sac à côté de moi. J’ai appuyé ma tête sur le rocher en fermant mes yeux quelques secondes pour respirer l’air frais. Ça me faisait du bien un truc de fou. J’ai rouvert mes yeux et j’ai sorti un bouquin pour continuer à faire mes lectures de cours.
©️ fiche créée par ell



Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel C. Avery
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Pré-au-Lard. Ancien Serdaigle.
Célébrité : Ben Barnes
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 199 Gallions : 179 Date d'inscription : 10/12/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2803-time-to-make-one-last-appeal-fo http://www.mumblemumps.com/t2811-mighty-long-fall-nathaniel#77295 http://www.mumblemumps.com/t2810-there-s-a-message-for-you-nathaniel#77287


I would have waited till the oceans fell away
Nathaniel & Ariel

« I know who you really are. But don't worry, your secret is safe with me. »
Nathaniel avait passé sa journée à patrouiller sous sa forme féline. Tantôt dans les couloirs, tantôt dans les hauteurs. En toute honnêteté, ce n'était pas la tâche qu'il préférait le plus. A couvert de devoir garder son anonymat, il ne pouvait pas se poser lire tranquillement un livre ou boire un thé. Il devait juste errer comme une ombre et vérifier que rien ne clochait. Pourtant malgré le durcissement du règlement, des élèves s'amusaient encore à les enfreindre en se pavanant dans les couloirs en pleine nuit après le couvre-feu ou encore à sortir hors du périmètre autorisé. Certains cherchaient à fuir l'endroit pour retrouver leurs familles, sinon tout simplement jouer les aventuriers quitte à risquer de se blesser et de se faire sévir. Combien en avait-il en train de tenter de se faufiler dans la Forêt interdite, la Cabane Hurlante....! Leur inconscience le fatiguait même s'il les comprenait dans le fond : à vouloir trop priver de ses libertés, on va chercher n'importe quel moyen pour s'émanciper. C'est un procédé psychologique, que le brun connaissait très bien pour avoir lu d'innombrables choses sur ce domaine dont il avait soif de savoir.

Puis il y avait cette élève en particulier, qui avait attiré son attention. Un soir alors qu'il fit un tour au lac, l'ancien aiglon fût témoin d'un étrange phénomène la concernant. Une chose dont on ne l'avait pas mis au courant et dont il comptait bien mettre tout cela au clair. Cette fin de journée allait en offrir à Nathaniel l'occasion parfaite de la confronter : perché en haut d'un arbre, l'animagus aperçu la concernée sortir puis se poser contre un rocher un peu plus loin. Intérieurement, la scène lui donnait envie de sourire. Le nez dans son bouquin qu'elle venait de soigneusement ouvrir, la jeune femme fit écho à son lui d'il y a dix ans. C'était le genre de coin tranquille où ce dernier aimait se détendre et dévorer ses livres ou relire ses notes. Une époque révolue, mais qui semblait lui manquer; il attendit que personne ne soit présent aux alentours pour rejoindre d'un seul bond la terre ferme, où le sol gelé fit frémir ses coussinets le temps de se réhabituer à cette basse température. L'animal passa devant la jeune femme à pas de velours, et repris sa forme habituelle avant de s'arrêter en face de l'étudiante. Un homme grand, brun avec ses cheveux mi-longs. Il passerait difficilement pour un élève de l'école mais les traits au vu des traits qu'il arborait, on ne lui donnait même pas la trentaine. « "Créatures abominables des profondeurs..." Je vois que tu t'intéresses aux fonds marins ? » fit calmement l'Auror. Ce qu'elle avait entre les mains n'était qu'une preuve supplémentaire qui venait étayer ses soupçons quant à sa véritable nature : une sirène, soumise aux lois de la pleine lune..
(c) DΛNDELION


† this world is made in black and white. I'm just a shadow passing through the night waiting for your light.
Revenir en haut Aller en bas
Ariel M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Kristen Stewart
Pseudo : Delilove Âge : 25 Parchemins : 328 Gallions : 262 Date d'inscription : 15/01/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3029-ariel-the-truth-and-my-lies-rig http://www.mumblemumps.com/t3071-ariel-all-the-voices-in-my-mind-calling-out-across-the-line http://www.mumblemumps.com/t3106-ma-petite-chouette-ariel http://www.mumblemumps.com/t3253-journal-de-la-petite-sirene


Ariel & Nathaniel

La lecture occupait la plupart de mes journées depuis mon arrivée à Poudlard. Je lisais pour en apprendre plus sur ma condition qui était à la limite de me rendre folle. J’en étais là depuis environ six mois et la situation n’avait pas avancé d’un pouce. La seule chose qui avait changé, c’est que je savais que je devais m’immerger complètement dans une étendue d’eau. Un robinet ou une baignoire ne convenait pas du tout. Comment je le savais ? Skye et moi avions essayé et ça avait été un échec plus que cuisant. Ce que j’avais eu mal, c’était de la pure connerie. Et la panique dans le visage de mon frère, c’est ce qui m’avait fait le plus mal. Il avait été aussi désemparé que moi face à tout ça, mais il avait géré du mieux qu’il pouvait. Ni lui ni moi nous attendions à ce que je me mette à saigner par les pores de ma peau. Je ressemblais presque à un personnage d’un film moldu que j’avais déjà vu quand j’étais plus jeune, Carrie pour ceux à qui ça parle. La seule différence, c’était mes cheveux qui n’étaient pas pleins de sang. Comment ne pas paniquer en voyant ça ? Ça ne se faisait pas.

Je lisais donc tout ce que je pouvais trouver pour m’aider à comprendre ce qui se passait avec moi. Je lisais aussi pour atteindre mon objectif de vie. Pour l’une des premières fois de ma vie, je savais ce que je voulais faire de ma vie. J’avais longtemps tergiversé sur mon futur. Je ne voyais pas l’intérêt de me soucier de mon avenir avant. J’avais tellement plus intéressant à faire, m’amuser, prendre mon temps à tout faire. Par contre, maintenant je n’étais plus la même personne. Je voulais mieux pour moi. J’avais toujours tout pris à la légère et je voyais dans quel état ça m’avait menée. Je voulais mieux pour moi, je voulais mieux pour mon avenir. J’avais merdé, mais je pouvais essayer de réparer les pots cassés. La médecine était ce qu’il y avait de plus logique maintenant pour moi. Je pourrais essayer de trouver une façon de me rendre la vie plus facile, ainsi que celles des autres. C’était un choix tout à fait égoïste, je devais l’avouer. Mais c’était le seul endroit ou il était possible pour moi de voir un avenir, de voir peut-être une solution à long terme. Je ne me faisais pas d’illusion, je savais que les prochaines années allaient me faire chier. J’allais en baver, je devais me préparer.

Je lisais donc aussi pour me préparer et pouvoir entrer en médecine. Si je n’y arrivais pas je ne donnais pas cher de ma peau et de ma tête. Comment rester saine d’esprit dans un contexte pareil? Je mettais tous mes espoirs dans ce champ d’études. Si j’échouais, il n’allait plus me rester quoi que ce soit à quoi me raccrocher. J’allais perdre la tête et m’enfoncer dans la merde encore plus profondément. Je n’osais pas penser à ce qui se produirait si j’échouais dans cet objectif. Je devais réussir, je devais pouvoir travailler sur moi. Autrement, je ne vaudrais plus rien. C’est pourquoi je me retrouvais au froid dehors à lire un bouquin sur les créatures marines. Ce n’était pas pour les cours, seulement pour moi. Je pourrais apprendre un peu plus sur mon cas, qui sait. Je devais garder espoir. Je le devais. Ma lecture se faisait bon train. Les créatures abominables des profondeurs ne me parlaient pas beaucoup jusqu’à présent. J’avais lu sur le kraken, ce qui était intéressant, mais pas pertinent dans mon cas. Qui sait ce qu’il y aurait plus loin ?

Créatures abominables des profondeurs..." Je vois que tu t'intéresses aux fonds marins ? Je dois avouer que je ne m’attendais pas à entendre quelqu’un venir me parler ici. Je faisais toujours très attention à garder mon petit coin près du lac secret. C’était en quelque sorte mon refuge et mon espace de souffrance. Je venais à ce rocher à toutes les pleines lunes pour subit ma transformation. J’ai doucement fermé mon bouquin pour regarder qui venait perturber mon moment de calme. J’avais reconnu sa voix, mais en voyant son visage je ne pus que sourire. C’était un auror qui restait au château. J’appréciais beaucoup Nathaniel. Il jouait toujours franc jeu avec moi et répondait à mes questions. Nous nous étions mis à discuter un jour et j’ai cru comprendre qu’il s’y connaissait pas mal en potion. En fait il semblait être un puit sans fond d’informations. Au départ, je l’avais cuisiné encore par pur égoïsme. C’était utile. Par contre, au fil du temps, je me suis mise à l’apprécier comme personne, comme sorcier. Sans dire qu’il était un ami, il était une personne que je respectais énormément. C’est pourquoi au lieu de lui dire de foutre le camp de mon rocher, je lui ai souri en me passant une main sur mon bonnet pour le replacer, alors que c’était complètement inutile.

    -Ouais, je trouve les fonds marins mystérieux. Pas toi ? Comment savoir ce qui se passe là-dedans.


J’ai désigné le lac du menton en regardant l’homme près de moi.

    -À moins qu’encore là tu puisses me surprendre et me dire ce qui se passe là-dedans.


J’ai lâché un petit en me disant qu’il pourrait bien me sortir le mode de vie des êtres de l’eau de nulle part.
©️ fiche créée par ell




Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel C. Avery
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Pré-au-Lard. Ancien Serdaigle.
Célébrité : Ben Barnes
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 199 Gallions : 179 Date d'inscription : 10/12/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2803-time-to-make-one-last-appeal-fo http://www.mumblemumps.com/t2811-mighty-long-fall-nathaniel#77295 http://www.mumblemumps.com/t2810-there-s-a-message-for-you-nathaniel#77287


I would have waited till the oceans fell away
Nathaniel & Ariel

« I know who you really are. But don't worry, your secret is safe with me. »
L'Auror avait réussi à attirer son attention du premier coup. Parfois, il arrivait qu'on était tellement plongé dans sa lecture qu'on pouvait faire totalement abstraction du monde alentour. Nathaniel savait ce que c'était, l'ayant lui-même fait subir à d'autres personnes. En énervait aussi, son frère aîné le premier lorsqu'il voulait lui parler. Là par contre c'était volontaire, juste pour avoir la tranquillité ou se venger d'une infime partie des crasses que Arès avait pu lui faire. Le coup du cognard envoyé en pleine tête ou l'avoir presque frappé avec une batte par exemple. Ça, il ne l'avait  certainement pas oublié et ces événements restaient de travers même après tout ce temps. Il avait la rancune tenace le Nate, décidément. En tant que pédagogue, le sang-pur appréciait toujours de voir des cadets aussi consciencieux. Rien de vraiment surprenant dans la Maison des aiglons mais le brun ressentait néanmoins une certaine fierté, tout comme il en avait pour Ezechiel. Son frère l'épatait et le rassurait aussi quelque part que leur lignée avait encore de l'espoir de renaître de ses cendres. Un jour, peut-être. « En autres oui. Je m'intéresse à tout pour être exact, des choses les plus futiles aux plus compliquées. » D'ailleurs s'il n'était pas devenu Auror, l'Avery serait potentiellement à l'heure actuelle son professeur de Défense contre les Forces du mal. Alors les créatures en tout genre, c'était son dada. Toutefois, une seule parmi elles attirer son attention. Surtout lorsque cela concernait une certaine personne en face de lui. Ariel voulait qu'il la surprenne, tel un défi que cette dernière lui lançait. Soit. Le chat est joueur, c'est bien connu.

Il la suivi dans son rire, et s'approcha à pas de velours de la rive en passant à côté de l'étudiante en GISIS. Sa main plongea quelques instants dans l'eau gelée du lac après s'être accroupi, le regard porté vers l'horizon. « Ce qu'on trouve là-dessous ? D'innombrables créatures auxquelles on n'aimerait pas tomber nez à nez dessus au risque de se faire emporter. Des stangulots, des merrows...Et même un calamar géant dont on ne connait pas encore exactement son origine. » sur ce il se redressa, se retourna puis revint lui faire face de nouveau.« Mais aussi des tritons, et des sirènes. » un sourire énigmatique orna ses lèvres. Nathaniel avait fait également exprès d'insister sur le dernier mot. Il la fixait, en l'attente de sa réaction. Mais on voyait dans ses yeux et l'expression de son visage qu'il cherchait à faire passer un message : "Je sais que tu es une sirène."
(c) DΛNDELION


† this world is made in black and white. I'm just a shadow passing through the night waiting for your light.
Revenir en haut Aller en bas
Ariel M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Kristen Stewart
Pseudo : Delilove Âge : 25 Parchemins : 328 Gallions : 262 Date d'inscription : 15/01/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3029-ariel-the-truth-and-my-lies-rig http://www.mumblemumps.com/t3071-ariel-all-the-voices-in-my-mind-calling-out-across-the-line http://www.mumblemumps.com/t3106-ma-petite-chouette-ariel http://www.mumblemumps.com/t3253-journal-de-la-petite-sirene


Ariel & Nathaniel

Avec ma transformation, je m'étais coupée du monde extérieur. J'avais coupé les ponts avec les gens qui n'étaient pas nécessaires dans ma vie. Ça peut paraître sec, mais c'était surtout pour ne pas avoir à leur mentir sur ce que j'étais devenue. S'ils n'étaient plus là, je n'avais pas besoin d'inventer des histoires pour justifier mes disparitions nocturnes. Dans une période libre de solitude, j'avais croisé Nathaniel qui avait commencé à m'interroger sur ce que je faisais seule à rôder. Quand il s'est rendu compte que je ne faisais rien de mal, nous avions discuté un peu. Suite à cette rencontre un peu houleuse, j’avais discuté à quelques reprise avec l'auror depuis mon arrivée ici. Il avait été étonnamment ouvert à toutes mes questions. Il me semblait être un auror très érudit et semblait vouloir partager ses connaissances. Il ne m’avait jamais parlé de lui, de sa famille, rien de privé. Par contre, pour ce qui est de ses connaissances sur des sujets très divers. C'était plutôt agréable de passer du temps avec lui. Ni un ni l'autre n'avions d'arrière-pensées. À tout le moins je n'en avais pas et je ne l'imaginais pas trop en avoir. Mes rencontres avec lui me plaçaient un peu en dehors du temps. J'étais moins déprimée, il me sortait de ma routine. J'étais juste une étudiante qui discutait pour le plaisir avec un auror intéressant intellectuellement.

Là, il me surprenait un peu en venant me voir comme ça. Son animagisme y était pour quelque chose. Par contre, j'étais plutôt fière de ma réponse pour Nathaniel. Je m'étais bien débrouillée pour expliquer ce que je faisais. Je voulais grandir ma culture générale. C'était crédible...Du moins, je le pensais. En autres oui. Je m'intéresse à tout pour être exact, des choses les plus futiles aux plus compliquées. Franchement, pour un auror, Nathaniel était cultivé. Il n'était pas seulement intéressé par le combat, par la recherche de mages noirs. Il s'intéressait aux fonds marins. C'était tout à son honneur. Le grand brun s'est rapproché doucement de moi et est allé un peu plus loin pour se rendre près de lac. Il s'est accroupie pour passer sa main dans l'eau froide de l'étendue et s'est mis à parler en regardant au loin. Ce qu'on trouve là-dessous ? D'innombrables créatures auxquelles on n'aimerait pas tomber nez à nez dessus au risque de se faire emporter. Des stangulots, des merrows...Et même un calamar géant dont on ne connait pas encore exactement son origine... Nathaniel s'est redressé de toute sa longueur et m'a fait face avec un air étrange sur le visage. Mais aussi des tritons, et des sirènes. Je n'aimais pas la tangente de la conversation. Je n'aimais pas son regard qui semblait avoir tout compris, je n'aimais pas l'accent qu'il mettait sur le mot sirène. Je n'aimais pas ça. Il était érudit, il savait des choses...trop de choses peut-être.

Je devais garder mon calme, c'était peut-être un hasard. Je n'y croyais pas, mais pour garder mon calme je n'avais pas le choix. J'ai fermé le bouquin et je l'ai placé dans mon sac qui était à côté de moi. Je me suis redressée à mon tour pour me rapprocher de l'auror. Mon coeur battait à tout rompre dans ma poitrine, mais je devais garder mon calme. Je ne pouvais pas le laisser m'atteindre comme ça. Rendu près de la rive, j'ai plongé mon regard dans cette eau qui m'effrayait tant tout en répondant à Nathaniel.

    - Il y a un paquet de trucs dans ce lac...certaines peuvent être assez dangereuses à ce qu'on m'a dit. Faut être prudent quand on s'en approche, il ne faut pas qu'un truc grave se produise n'est-ce pas ?


J'ai reculé de la rive du lac de quelques pas pour illustrer mon propos. Je ne lui disais pas directement que je pouvais être dangereuse, disons seulement que je lui faisais passer le message qu'il était terrain glissant. La prudence était de mise.

©️ fiche créée par ell



Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel C. Avery
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Pré-au-Lard. Ancien Serdaigle.
Célébrité : Ben Barnes
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 199 Gallions : 179 Date d'inscription : 10/12/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2803-time-to-make-one-last-appeal-fo http://www.mumblemumps.com/t2811-mighty-long-fall-nathaniel#77295 http://www.mumblemumps.com/t2810-there-s-a-message-for-you-nathaniel#77287


I would have waited till the oceans fell away
Nathaniel & Ariel

« I know who you really are. But don't worry, your secret is safe with me. »
Poudlard avait été sa maison durant sept années et c'était sans hésitation qu'il avouait avoir passé les meilleurs moments de son existence. Il avait appris quantité de choses à travers les cours, les livres mais surtout la vie dans ce qu'elle pouvait avoir de plus intéressant mais aussi de plus cruel. L'amitié n'était qu'un concept, l'amour aussi avant d'avoir mis les pieds dans cette école. Il avait aussi ouvert les yeux sur ces mensonges sur le fait que les sang-purs comme lui étaient les seuls à faire le monde, à être les véritables héritiers de leurs ancêtres sorciers. En toute honnêteté, Nathaniel avait plus gagné aux côtés de Rhys et d'Eleonore qu'au sein de sa propre famille. Revenir sur les lieux de sa scolarité l'avait emporté dans une vague de nostalgie. D'abord élève entre ces murs, il se destinait à devenir enseignant puis par des circonstances tragiques, disposé à Poudlard en tant qu'Auror. Toutefois, s'il était venu aujourd'hui confronter la Krushnic, ce n'était aucunement pour la stigmatiser ni la prendre en pitié. Mais bien pour lui filer un coup de patte. L'intérêt n'avait rien à voir là-dedans. Il s'agissait simplement d'un acte de bienveillance de sa part en toute sympathie. Bon, venir sournoisement faire sous-entendre qu'il avait deviné la véritable nature à une élève certainement en proie à des difficultés handicapantes n'était pas très fin, mais cela lui permettait aussi de jauger sa capacité à encaisser cette situation, ma foi, fort éprouvante.

Ses paroles la percutèrent vraisemblablement, puisque la Serdaigle ne se fit pas prier pour rétorquer dans une réponse enveloppée de menace. Elle avait du cran, décidément. Toutefois, bien qu’impressionné, il ne se sentit aucunement en danger. A la place, le Nathaniel impassible offrit un rictus légèrement amusé mais marqué de douceur « Détrompe-toi. Je ne suis pas venu pour te causer du tort, mais pour t'aider. » Le brun détacha son regard de la sorcière, puis s'avança lentement vers le bord du rivage et leva la tête vers les nuages « Tu sais avant d'être Auror...je me destinais à être professeur. De Défense contre les Forces du Mal, de Sortilèges ou de Métamorphose selon le post qu'on me proposerait. La vie a fait que je suis ce que je suis à présent, mais je reste aussi pédagogue si nécessaire. » Une brise fouettait délicatement son visage, balançant ses longues mèches brunes qui cadraient son visage paisible au grès du vent. Elle n'avait rien à craindre de lui. Juste à lui faire confiance. Le pourquoi du comment de son implication...Hé bien, c'est simple. Nathaniel laissait transparaître cette bonté qu'il voulait nier. Si tant était qu'Ariel le comprenne ainsi.
(c) DΛNDELION


† this world is made in black and white. I'm just a shadow passing through the night waiting for your light.
Revenir en haut Aller en bas
Ariel M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Kristen Stewart
Pseudo : Delilove Âge : 25 Parchemins : 328 Gallions : 262 Date d'inscription : 15/01/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3029-ariel-the-truth-and-my-lies-rig http://www.mumblemumps.com/t3071-ariel-all-the-voices-in-my-mind-calling-out-across-the-line http://www.mumblemumps.com/t3106-ma-petite-chouette-ariel http://www.mumblemumps.com/t3253-journal-de-la-petite-sirene


Ariel & Nathaniel

Je commençais franchement à me dire que je n’aurais pas dû poser toutes mes questions à Nathaniel. Il avait fini par voir clair dans mon jeu et là je me retrouvais encore une fois dans la merde. Il avait tout découvert et allait sûrement devoir rapporter ma situation à la direction. Il était auror, c’était son boulot de rapporter les situations inhabituelles, de faire le ménage dans ce qui pourrait se révéler dangereux dans l’école. C’est bien pour ça que les aurors étaient dans l’école non? La peur m’avait prise au ventre et la colère me montait à la tête. Déjà que j’avais osé menacer l’homme, je savais que je ne m’en sortirais pas facilement. Je ne croyais pas du tout m’en sortir en fait. De ce que j’avais vu des sorciers dans l’école, la bienveillance et la compréhension n’étaient qu’une option. Un des frères Dimitrov avait commencé à me faire chanter. Il m’avait surprise à vouloir sortir du dortoir tard le soir et m’avait donné deux options : soit je couchais avec lui pour avoir son silence, soit il rapportait mes sorties nocturnes à notre directeur de maison et j’allais être dans la merde. L’option me mettant le moins dans la merde était dégueulasse, mais c’est celle que j’avais choisie. C’était la seule qui me laissait vivre ma vie à peu près comme il faut dans le château. Je me sentais sale, souillée de tout mon corps, mais je payais le prix de ma connerie. Mon corps ne m’appartenait plus depuis ma morsure de toute façon. La lune avait le contrôle sur lui en tout temps. La pleine lune était une peine et mes rencontres avec Dimka aussi. Il n’en manquait pas une et venait toujours récolter son paiement, mieux armé qu’une horloge suisse. Et moi je me soumettais, ma colonne vertébrale ne parvenait plus à me soutenir. Je me pliais à ses demandes, me disant qu’au moins j’allais avoir quelques semaines de paix relative. Il me lançait de temps à autre des regards avides, sachant que la lune allait arriver d’ici peu, mais il me laissait tranquille.

Le Serdaigle m'avait montré que l’égoïsme est souvent maitre et fini souvent par gagner ici. Je me disais que l'auror allait être droit et faire son travail comme il le fallait. Me dénoncer était la réponse logique. Je crois que ma menace allait rebondir sur Nathaniel, à la limite provoquer de la colère, c'est même l'une des raisons qui m'avait poussée à me reculer du bord de l'eau. J'étais prête à accueillir la colère de l'auror. Par contre, ce que j'ai vu était plutôt de l'amusement. Pourquoi souriait-il, par Merlin ? J'ai froncé les sourcils, essayant de comprendre ce qui se passait. Il disait vouloir m'aider, mais pourquoi ça ? Ce n'était pas dans ses tâches. Qui pouvait m'aider ici de toute façon ? Il ne pouvait pas m'enlever la malédiction de sur le dos. J'étais maudite, l'avantage d'être une Krushnic. Il y avait des familles comme ça qui n'avaient rien de bon, c'était le cas de la mienne. J'en étais devenue cynique, misérable, je ne croyais plus en rien de bon. Pourquoi l'aurais-je fait ? J'étais misérable, je n'avais plus le contrôle sur rien, je me laissais porter par la vague et réagissais aux situations qui se présentaient à moi. J'existais, je ne vivais plus réellement. J'étais perdue trop loin dorénavant. Je ne pensais pas pouvoir remonter au-dessus de tout ça. C'était trop pour moi, j'étais engloutie dans la merde.

Mon regard s'est posé sur l'auror qui avait fait un pas de plus vers l'eau. Son regard est allé vers le ciel et moi j'ai fixé son dos. Pourquoi me racontait-il tout ça ? Je ne voyais pas le lien entre les aptitudes pédagogiques du sorcier et ma situation. À moins qu'il me dise qu'il savait comment gérer quelqu'un dans mon état, je ne croyais pas que c'était nécessaire de connaître le CV de l'homme. Le ton de l'auror était doux, il ne réagissait pas du tout à mon attaque et cela me semblait encore plus louche. Où voulait-il en venir avec tout ça ? Je voyais bien que le sorcier ne tenait pas à m'acculer au pied du mur, j'allais devoir me calmer. Par contre, je ne comprenais tout de même pas pourquoi il me racontait ça. Je suis restée quelques pas derrière lui et je lui ai parlé d'une voix beaucoup plus calme, bien que méfiante.

    - Je ne suis pas certaine de comprendre ce que tu me dis. Tu veux en venir à quoi, tu connais des sortilèges pour m'aider ? Pourquoi voudrais-tu m'aider de toute façon ?


Il n'avait absolument aucune raison pour m'aider. Je n'étais personne à ses yeux, seulement une élève parmi tant d'autres. Je n'avais pas de valeur particulière, à la limite je pouvais être plus chiante que les autres. Ce n'est pas tout le monde qui aurait osé dire ce que je lui avais dis plus tôt. J'ai croisé mes bras sur ma poitrine, attendant de comprendre les motivations de l'auror.
©️ fiche créée par ell



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
I would have waited till the oceans fell away - Nathaniel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: flashback-
Sauter vers: