Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Don't you worry child + (Atheniel)

Athéna V. Borgin
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : deuxième année en médecine magique
Célébrité : zoey deutch
Pseudo : Prim Âge : 21 Parchemins : 247 Gallions : 368 Date d'inscription : 08/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

don't you worry child
athéna & nathaniel
Petite moi rafistolée, un peu plus grande, un peu plus forte, reprends la route la tête haute pour ne plus jamais la rendre. Et les quelques plumes perdues, je les rattraperai doucement. Ficelles et papiers collants, je bricolerai mes ailes d’avant.

Il y a une douceur infinie dans le mois de décembre.

Il y a une tendresse dans le mois de décembre, car c’est celui qui vient conclure une année. Ce sont les derniers jours qui serrent la personne dans ses bras en lui assurant qu’elle a fait tout son possible pour rendre la dernière année exceptionnelle. Pourtant, en ce moment, la jeune femme ressent le dernier mois de l’année avec une douleur infinie.

Passant ses mains dans ses poches, elle entre dans la maison d’une des rares personnes qui lui tenaient à cœur. Ismaël avait été comme un père pour elle ; il l’avait sortie des rues, il l’avait encouragé à reprendre les cours et entreprendre des études supérieures, il lui avait donné un toit en plus de la nourrir. Sans lui, elle ne serait pas encore debout ; elle serait probablement morte dans les mauvais quartiers de Londres, comme une criminelle qui avait passé sa vie à fuir, incapable d'assumer ses mauvaises actions.

Elle ne sait pas si elle est triste, la jeune femme, elle est perdue dans ce qu’elle doit ressentir, et elle se demande où est l’homme en ce moment, s’il se porte bien, et s’il est mort, s’il a vécu ce qu’il devait vivre. Toutes ces questions la rendaient perplexe, c’était des interrogations bien plu grandes qu’elles, mais qui demeuraient encore sans réponse. La main refermée sur le collier en forme de croix autour de son cou, Athéna prie pour la santé de son protecteur, celui qui avait su redonner au crépuscule la beauté des aurores.

Après quelques minutes de marche, elle arrive devant la maison de Samora. Des Aurors l’attendent à l’entrée de la porte, les bras croisés, la fixant comme si elle était une criminelle, comme si elle était la cause de la disparition de leur collègue. Son cœur se retourne à l’intérieur de sa poitrine alors qu’elle avale de travers, non certaine de ce que cachait la dureté des prunelles des sorciers ; tant de sentiments négatifs à son égard, comme si elle ne méritait pas d’être en vie, d’étudier à l’école, et de continuer à vivre alors que les gens mourraient et disparaissaient. Athéna aurait aimé pouvoir faire quelque chose, mais elle se sentait si impuissante, si incapable de répondre.

Cachant maladroitement sa tristesse, elle baisse le regard, monte son capuchon sur sa tête avant d’entrer dans la demeure, entendant les murmures derrière elle sur son nom de famille, mais elle fait mine de rien.  C’est avec une bravoure exemplaire qu’elle ne leur accorde pas le moindre regard. Athéna savait ce qu’elle valait en tant que personne. Elle ne pourrait jamais pardonner aux autres si elle ne parvenait pas à se pardonner.

Dans le salon, Athéna discute sommairement avec la sœur d’Ismaël. Personne ne savait ce qui lui était arrivé. Complètement bouleversée, elle s’excuse avant de partir dans un recoin de la maison, à la recherche de mouchoirs. Athéna ne sait pas trop quoi faire. Elle ne s’attendait pas non plus à la disparition du sorcier ; tout était arrivé si vite, du jour au lendemain. C’était en quelques semaines à peine qu’on l’avait assigné à un nouvel Auror, Nathaniel Avery. Elle se demandait toujours si c'était une blague, d'ailleurs.

Après avoir assuré à la sœur de Samora qu’elle serait toujours présente si elle en avait besoin, la jeune femme monte dans la chambre de son garçon pour remplir son sac. Il ne contient pas grand-chose, si ce n’est des vêtements ; ils avaient toujours vécu avec le minimum de possessions. Athéna descend les escaliers, dit à son enfant d’embrasser sa tante avant de le prendre dans ses bras. Et c’est ainsi que la brunette marche dans les rues du village. Son écharpe bleue est enroulée autour de son cou, et ses joues sont rouges ; à ses bras se trouve un sac de toile qui contient les biens de toute une vie.

Elle marche dans les rues du village, et les flocons tombent dans ses cheveux, pour les recouvrir d’une faible poudre blanche. Il y avait une douceur dans les flocons. Comme certaines personnes, ils fondent au contact humain, à la rencontre d’une personne. « Il est où Papa ? » Cette petite voix la tire de ses rêveries. Athéna cligne des yeux, plusieurs fois, complètement hébétée. « Pardon ? » Elle a parfaitement entendu, mais elle redemande, pour gagner quelques secondes afin de réfléchir à une excuse, afin de trouver une justification à l’absence de figure paternelle. « Il est où Papa ? » Et chaque mot est comme un coup de froid, la transperce comme un millier d’aiguilles. Elle savait qu’elle allait avoir à l’expliquer un jour, mais elle ne pensait pas que ce jour serait aujourd’hui, pas avec un enfant de moins de trois ans. Alors, elle en profite pour changer le sujet.

« Le Papa Noël ? Il arrive bientôt ! » Feignant un enthousiasme qu’elle ne ressentait pas du tout, elle continue, avec un grand sourire sur les lèvres : « D’ailleurs, on va passer les vacances de Noël avec ton oncle Nathaniel. Il est super gentil ! » Elle voit le sourire sur le visage de son enfant, et elle se retient pour ne pas soupirer de soulagement. Déposant Oryon, elle le laisse courir au loin, ses petites bottes faisant des empreintes dans la neige. Sans le perdre de vue, elle regarde de temps à autre les adresses pour chercher celle que le Ministère lui avait donné.

Elle arrive finalement devant une maison. Grise, elle est probablement la moins sympathique du quartier. Habituellement, elle ne jugeait pas aux apparences, mais cette maison ressemblait à une maison hantée, et c'était pas rien venant de la part d'une Borgin. Devant les yeux ronds de son fils, habitué à une maison chaleureuse, aux feux de cheminée et aux biscuits, elle pointe le toit : « Il y a une cheminée. Le Père Noël pourra te visiter. » Cela ne semble pas être une véritable consolation pour le petit, qui va se cacher derrière les jambes de sa mère.

Athéna cogne une fois, deux fois à la porte de la maison, qui s’ouvre soudainement toute seule, non sans un horrible craquement. Athéna n’avait jamais été du genre à avoir peur, elle avait grandi dans la plus redoutable des maisons de mages noirs, mais tout cela ne lui inspirait pas forcément confiance. Elle entre. L’intérieur est austère, et il n’y a qu’un chat noir qui la fixe, comme s’il l’attendait depuis le commencement.  Sans réfléchir, elle sort sa baguette et la pointe sur l’animal. Le regard est glacial, et pendant un moment, l’ancienne Athénaïs de la Grande Bataille ressurgit, celle qui ne laisseraient rien ni personne, faire le moindre mal à son enfant.


Made by Neon Demon


i was too busy being yours
Rule number one is that you gotta have fun, but baby when you're done, you gotta be the first to run. Rule number two, just don't get attached to somebody you could lose.


Revenir en haut Aller en bas
 
Don't you worry child + (Atheniel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Don't worry be happy [ft. Jiao Xù]
» Jake Aaron Buckley
» 04. Let's move like Jagger ! Uh... Who ?
» don't worry, be happy Δ r o b b i e
» [retour vers le 17 mars] Don't worry about a thing...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: Hogsmeade :: Wizard's houses-
Sauter vers: