Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

La famille avant tout, c'était bien ça ? - ft. Nathaniel

Arès A. Avery
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Ancien Serpentard, ancien Batteur dans l'équipe des Frelons de Wimbourne. En cavale et contrebandier d'objets magiques.
Célébrité : Chris Evans
Pseudo : Shiro Âge : 25 Parchemins : 159 Gallions : 104 Date d'inscription : 07/02/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3119-ares-a-avery-comment-prouver-so http://www.mumblemumps.com/t3142-aaa-meilleures-initiales-au-monde http://www.mumblemumps.com/t3153-ares-please-leave-a-message

❝ I can't drown my demons, they know how to swim ❞La famille avant tout, c'était bien ça ?La vue sur la neige. De ma fenêtre, je ne distinguais pas grand-chose du village si ce n’est les toits enneigés et le ciel blanc. J’étais encore à moitié endormi malgré la lueur qui inondait ma chambre, une luminosité qui me rendait quelque peu nostalgique. Je me sentais triste en réalité ce matin-là. Les fêtes de fin d’années étaient passés, j’avais pu être un peu avec ma fille, ma petite Charlie, et sa mère Abygaëlle, faire les repas avec elles s’étaient déjà bien, même si j’aurais préféré que le reste de ma famille soit là, mes deux frères, ma petite sœur. Je savais grâce à cette dernière que Nathaniel n’avait toujours pas démordu de sa théorie sur notre drame familial, sur le moment qui avait tout bouleversé chez nous. Quelque part, il n’avait pas tord, c’était moi qui avais bel et bien lancé le sort de mort contre eux, mais ce n’était pas ma volonté. Comment est-ce qu’il pouvait ne serait-ce croire que j’avais volontairement mis fin à leur vie ? J’adorais nos parents, même si sur les derniers temps j’étais effrayé par leur affiliation, je les adorais. Leur éducation avait toujours été très dure avec nous, peut-être un peu moins avec la petite dernière, la princesse, mais ça ne voulait pas dire pour autant qu’ils étaient des monstres avec nous. Enfin… s’il y en avait un qui devait plutôt être soupçonné de ce meurtre en vues de ses relations houleuses avec eux, c’était Nathaniel. Loin de moi l’idée de l’accuser, mais ce serait plus logique que ce soit lui. Me tournant dans le lit, enfouissant mon visage dans mon oreiller, je refermais les yeux quelques secondes pour chasser mes pensées. Ce n’était pas le moment de remuer l’acidité en moi. Et ce n’était de toute façon pas en rejetant une accusation stupide et injuste sur mon frère. Un coup porté à la porte en bois de ma chambre me fit sursauter dans mon lit.

« Adonis ! Yo, lève toi, on a besoin de toi sur le marché. Il paraît qu’il y a de la fourniture que seul toi peut récupérer. Magne ton train. »

L’appel des voyous. J’avais réussi à force de persuasion, sans l’utilisation de la magie ou de potions, à convaincre un marchand de me faire parvenir certaines choses du Chemin de Traverse jusqu’ici. Il me fallait simplement aller lui récupérer tout ça sur le marché, dans la plus grande des discrétions. Et évidemment, il n’y avait que moi qui pouvait le faire, il n’avait confiance qu’en moi. Encore que la confiance était un bien grand mot, mais la bourse de gallions que je lui refilais en échange lui suffisait en général, d’autant plus qu’à part moi, personne ne savait qui était ce marchand. Soupirant, je me tirais du lit non sans râler, m’attardant quelques instants dans la salle de bain pour vérifier que j’avais bel et bien retrouver mon apparence réelle pendant mon sommeil… pour ensuite très rapidement celle que j’avais adopté en m’installant ici. Une apparence complètement à l’opposé de la mienne. En l’espace de quelques secondes, j’étais devenu un jeune homme à la peau sombre, les yeux tout aussi sombre, cheveux très courts et plus fin que ce que je n’étais vraiment. Ici, personne n’avait vu mon réel visage. Personne ne connaissait mon véritable nom. Ici, tous me connaissait sous cet apparence et sous le nom d’Adonis Smith. Avec cette identité, je pouvais me permettre tout ce que je ne pouvais pas faire, avec cette identité, j’étais libre.

Loin d’être de meilleure humeur qu’après avoir ouvert les yeux, couvert assez rapidement pour affronter le froid, je quittais mon petit appartement pour me lancer en direction du Marché, les mains enfoncés dans ma cape. Une fois les marchandises récupérer j’allais devoir aller en direction de l’entrepôt, prenant les chemins les plus étroits et les plus tranquilles pour ne pas croiser les Aurors. Je n’étais pas loin du Marché quand passa non loin de moi un chat noir. Rien de bien particulier, des chats, il y en a pas mal dans le village, surtout parce que la plupart étaient ceux des élèves du château de Poudlard, mais celui-ci me fit froncer le nez. Un vague sentiment désagréable. Je ne saurais expliquer pourquoi j’avais ce sentiment. Enfin, ce n’était pas la première fois que je l’avais croisé à vrai dire, parce que ce n’était pas la première fois que j’avais ce sentiment. Mettant de côté ce que j’avais à faire et intrigué par cette bestiole noire qui se dandinait, je ralentissais le pas pour commencer à le suivre, essayant d’être le plus discret possible. Si ce chat me faisait avoir ce sentiment désagréable, il fallait que je découvre à qui il appartenait et pourquoi il me faisait ressentir ça. Merlin savait combien ce genre de pressentiment n’était pas tellement une bonne chose.
© 2981 12289 0




Guilty for what I believe in.Sometimes, we wish we can erase the past, live in the present and dream the future. But the others days, we just survive and hope that tomorrow'll be better.


Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel C. Avery
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Pré-au-Lard. Ancien Serdaigle.
Célébrité : Ben Barnes
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 214 Gallions : 270 Date d'inscription : 10/12/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2803-time-to-make-one-last-appeal-fo http://www.mumblemumps.com/t2811-mighty-long-fall-nathaniel#77295 http://www.mumblemumps.com/t2810-there-s-a-message-for-you-nathaniel#77287 http://www.mumblemumps.com/t3709-l-antre-d-alessea


La famille avant tout, c'était bien ça ?
Nathaniel & Arès

« I finally find you, after all this time. »
Nathaniel veillait. L'aube ne s'était même pas élevé à l'horizon qu'il était déjà debout. A vrai dire, il n'avait quasiment pas fermé l'oeil de la nuit. Pourtant, la fatigue ne l’avait pas terrassé. L’habitude sans doute, ou le thé qui lui servait de carburant. Son véritable ennemi était ce froid tenace qui lui mordait la peau à travers son épaisse couche de vêtements. Pire encore, c’était lorsqu’il pris sa forme d’animagus. Ses coussinets gelaient au contact du sol couvert d’un fin voile neigeux. Grimper aux gouttières n’arrangea pas cette désagréable sensation, si ce n’était d’éviter les mains aguicheuses de l’attraper. Aujourd’hui, il avait une idée bien précise en tête. Pas d’écoute discrète de conversations chez Mme Pieddodu. Pas de vadrouille dans le village à la pêche aux infos. Non. Le félin partait suivre une piste intéressante que l’on avait donné pas plus tard que la veille, dans un entrepôt désaffecté où se déroulait un “commerce fructueux” à l’abri des regards. Et la personne qu’il cherchait pourrait éventuellement s’y trouver. Arès. Ce caméléon que même son propre sang aurait du mal à discerner parmi la foule. Une chasse à l’homme qui s’apparentait à un “Qui est-ce” géant dans un si petit endroit. Le chat trouvera-t-il sa proie ? Voilà un défi qu’il était prêt à relevé une fois encore.

La boule de poils au pelage sombre longea un muret en direction du marché, l’un des points culminants de Pré-au-Lard. Jusque là, tout allait bien. Mais il arrivait qu’on craque sur la bouille de l’animal et qu’on veuille attirer son attention. Comme cet homme à la peau sombre dont le visage ne lui paraissait pas inconnu, qu'il a aperçu à plusieurs reprises en compagnie de son collègue Auror Matthew, alors que ses soupçons pesant sur sa personne avait conduit Nathaniel à le suivre. Deux options s’offraient alors : un, jouer le jeu et faire le matou affectueux. Deux, le snober et continuer sa route. C’est ce qu’il fit. L’animal se faufila dans une embouchure étroite pour lui échapper jusqu’à trouver la sortie. Nom d’un gobelin, c’est qu’il était tenace celui là ! Histoire d’être certain de ne plus être collé, il regarda des deux côtés avant de poursuivre. Rien à signaler. Bien. L’animagus ne trouva pas tout de suite le fameux entrepôt. A vrai dire, il chercha de longues minutes, tournant comme une mouche autour de son objectif. Puis…

...Tiens ? Encore lui ?

On aurait presque dit qu’ils s’attiraient l’un et l’autre. Toujours est-il qu’en le voyant, le chat sauta sur une caisse et se montra docile en sa présence, à pousser en miaulement adorable pour l'amadouer qui ferait craquer les plus récalcitrants. Il se disait qu’il pourrait ensuite le suivre tranquillement et avec un peu de chance, le mènera vers le lieu tant convoité.
(c) DΛNDELION


† this world is made in black and white. I'm just a shadow passing through the night waiting for your light.
Revenir en haut Aller en bas
Arès A. Avery
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Ancien Serpentard, ancien Batteur dans l'équipe des Frelons de Wimbourne. En cavale et contrebandier d'objets magiques.
Célébrité : Chris Evans
Pseudo : Shiro Âge : 25 Parchemins : 159 Gallions : 104 Date d'inscription : 07/02/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3119-ares-a-avery-comment-prouver-so http://www.mumblemumps.com/t3142-aaa-meilleures-initiales-au-monde http://www.mumblemumps.com/t3153-ares-please-leave-a-message

❝ I can't drown my demons, they know how to swim ❞La famille avant tout, c'était bien ça ?Un sorcier adulte qui suit et pourchasse un chat. Il y avait de quoi rire, à la limite du ridicule. Sans compter que j’étais en train de mettre complètement de côté mon boulot, tout ça pour un chat noir. Ridicule, je vous dis. Surtout que j’essayais tant bien que mal d’être discret pour ne pas attirer l’attention de l’animal ni l’effrayer. J’adorais les animaux, c’était un fait, je pouvais passé énormément de temps avec eux et m’arrêter en plein boulot pour gratter le dos d’un chien qui passe par là. Sauf que pour ce chat là… ce n’était pas la même fascination, pas la même curiosité. D’autant plus que lorsqu’il sembla me remarquer, il prit la poudre d’escampette, prenant les chemins les plus sûrs pour lui, les endroits qu’ils savaient que je ne pouvais pas atteindre. J’en regretterai presque de ne pas pouvoir moi aussi avoir des capacités de la sorte pour mieux le suivre. Même si une fois encore, le ridicule se posait là quant à ce que je faisais réellement. Coincé dans une rue particulièrement étroite, je regardais l’animal filer presque hautin. Merlin m’en était témoin, je n’allais pas laissé tomber pour autant.

Bien décidé à ne pas le laisser fuir comme ça, je retournais sur mes pas pour contourner toujours le plus silencieusement possible cette ruelle. Entre les années de permission quand j’étais à Poudlard, et ces deux dernières années dans le village, j’avais fini par dessiné un plan dans mon esprit. Surtout qu’avec mes activités, je n’avais pas trop le choix. Après quelques minutes donc, je parvins à retrouver le chat, qui sembla surpris que j’ai retrouvé sa trace. La patience et la discrétion, c’était le maître mot de tous les adorateurs d’animaux, et particulièrement ceux qu’on trouve de nôtre côté. La surprise fut pour moi en suivant alors que le félin descendait dans ma direction et se montra même affectueux, ou tout du moins, demandeur d’affection. Souriant bien malgré moi, je me penchais pour pouvoir le caresser, gratter son dos. Sauf qu’à présent que je l’avais sous les yeux, je tiquais d’autant plus. Ce présentiment était toujours présent, peut-être plus fort même, j’étais presque sur mes gardes. Alors que ce n’était qu’un chat, par la barbe de Merlin ! Un simple chat. Des chats noirs, il y en avait des tas, j’avais surtout dans le crâne l’image d’un en particulier, c’était aussi simple que ça.

Des papouilles, des caresses, une tentative de jeu, je me redressais sans quitter des yeux l’animal, toujours emplis de questions, de doutes et de mauvaise théories quand me frappa l’évidence même : le marchand m’attendait toujours. Il était encore tôt, j’avais largement le temps de faire demi-tour avant que trop de gens ne se réveillent et que mon fournisseur ne se dégonfle. Lançant un dernier regard au félin, je me dépêchais de reprendre mon chemin sans me mettre à courir, il n’y avait rien de mieux pour attirer l’attention des Aurors, et en quelques minutes, je me retrouvais devant la petite étale, et sans la moindre surprise, vers mon complice qui avait le front ruisselant de sueurs froides. Une vraie chiffe-molle. Je n’attendais ni son autorisation, ni son avis pour prendre mon dût et prendre cette fois-ci la route de l’entrepôt désaffecté, mon colis bien dissimulé sous ma cape noire. Les habitants commençaient à sortir de chez eux, prêts à affronter le froid mordant de ce matin, si bien que je parvenais à me noyer dans la foule. Fait surprenant, je me rendis compte en approchant du lieu où on m’attendait, que le chat noir était là. Il m’avait visiblement suivit. Fronçant les sourcils, je me rapprochais de lui.

« Désolé, matou, j’ai rien que tu ne puisses te mettre sous la dent. »

Je pourrais aussi tourner les talons et l’ignorer. Mais toujours cette sensation, toujours plus mordante. Et si… ?
© 2981 12289 0




Guilty for what I believe in.Sometimes, we wish we can erase the past, live in the present and dream the future. But the others days, we just survive and hope that tomorrow'll be better.


Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel C. Avery
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Pré-au-Lard. Ancien Serdaigle.
Célébrité : Ben Barnes
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 214 Gallions : 270 Date d'inscription : 10/12/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2803-time-to-make-one-last-appeal-fo http://www.mumblemumps.com/t2811-mighty-long-fall-nathaniel#77295 http://www.mumblemumps.com/t2810-there-s-a-message-for-you-nathaniel#77287 http://www.mumblemumps.com/t3709-l-antre-d-alessea


La famille avant tout, c'était bien ça ?
Nathaniel & Arès

« I finally find you, after all this time. »
Parfaire son rôle de félin avait demandé des années d'entrainement. Et encore, son miaulement pouvait sonner encore un peu bizarre. Après, les chats poussaient parfois eux aussi des cris étranges alors il pouvait aisément se fondre parmi eux...Regardez, l'homme n'y voyait que du feu ! Il croyait être en présence d'une boule de poils craintive au départ, ou juste lunatique qui était en train maintenant de le ronronner. La nourriture ne l'intéressait pas, bien qu'on pourrait le penser à première vue. Non ce qu'il voulait était au delà des espérances. Ne jamais se fier aux apparences. Pourtant, Nathaniel ne pouvait pas s'empêcher de tiquer face à lui. En général pas ou pas de détails lui échappent. L'observation est l'une de ses spécialités, et il tirait des conclusions pertinentes sans même avoir recours à de la legilimencie. Pour l'instant, il devait espérer que l'homme le conduirait vers son objectif premier. Ou alors... Il pourrait tenter de griller son camouflage et le confronter directement de sorte à l'interroger.

Que faire ?

Le matou se frottait contre ses jambes puis monta sur deux caisses empilées pour être environ à sa hauteur et le fixer avec ses deux orbes grands et ronds. Une vilaine cicatrice ornait l'arrière de sa patte avant droite, similaire à celle qu'avait Nathaniel à l'avant bras suite à une blessure grave lors de la Grande Bataille. Hormis son regard presque humain, c'était l'un des seuls éléments qui pouvait trahir sa véritable identité. Encore fallait-il être au courant... Ce que n'était sûrement pas Arès à son sujet.
(c) DΛNDELION


† this world is made in black and white. I'm just a shadow passing through the night waiting for your light.
Revenir en haut Aller en bas
Arès A. Avery
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Ancien Serpentard, ancien Batteur dans l'équipe des Frelons de Wimbourne. En cavale et contrebandier d'objets magiques.
Célébrité : Chris Evans
Pseudo : Shiro Âge : 25 Parchemins : 159 Gallions : 104 Date d'inscription : 07/02/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3119-ares-a-avery-comment-prouver-so http://www.mumblemumps.com/t3142-aaa-meilleures-initiales-au-monde http://www.mumblemumps.com/t3153-ares-please-leave-a-message

❝ I can't drown my demons, they know how to swim ❞La famille avant tout, c'était bien ça ?Parler aux animaux, un sorcier ou une sorcière peut enclin à des conversations non-verbales ou tout simplement pas franchement porter sur les créatures, pourrait dire que ça ne sert strictement à rien. S’ils n’étaient pas aussi nombreux et si parmi eux il n’y avait pas des gens que j’appréciais beaucoup, je les traiterais tous d’idiots. Les animaux nous comprenaient, ils étaient intelligents, parfois bien plus que certains sorciers. On pouvait communiquer avec eux, on pouvait avoir des échanges intéressants. Avec ce chat, j’en étais convaincu. En fait, en le voyant monter sur les caisses pour se retrouver à peu près à ma hauteur et comme plonger son regard dans le mien, je fronçais légèrement les sourcils. Il en était presque humain. Je me rapprochais de lui pour caresser à nouveau sa tête et ses oreilles, guettant le moment où il me donnerait un coup de patte pour me faire comprendre qu’il n’était pas une peluche ou qu’il en avait marre que je le tripote. Pas de nourriture donc, ça ne semblait pas être ce qu’il voulait. J’essayais de trouver ce qui pouvait lui plaire, pourquoi est-ce qu’il me suivait de cette façon, peut-être avait-il seulement sentit que je ne lui étais pas hostile…

« Tu veux de la compagnie, peut-être ? Je dois bosser, alors ne me dérange pas trop, okay ? Je te filerai quelque chose au retour si tu veux. »

De nouvelles petites papouilles en comprenant que le chat n’allait pas me quitter, je me dirigeais vers l’entrée de l’entrepôt, continuant de chasser cette drôle d’impression que j’avais avec lui. Mon frère Animagus et Auror, ce serait une sacré coïncidence qu’il soit ici même, et surtout… c’était complètement idiot. Après, de ce que Jezebel m’avait dit dans ses lettres… La surveillance du village… Non, c’était stupide, ça ne pouvait pas être lui. Je n’avais peut-être pas assez regardé la métamorphose de mon frère pour avoir des certitudes sur l’animal qu’il était… ou non. Plus je me posais des questions, plus je doutais, plus je jetais des coups d’œil en direction du félin. C’était absurde.

« Adonis ! T’es enfin là ! Alors, t’as la marchandise ? Montre, grouille toi ! »

Je me retournais vivement en entendant la voix du même type qui était venu tambouriner à ma porte. Bon, tant pis pour le chat, avec un peu de chance il allait se désintéressé de la situation et irait refaire un tour dans le quartier. M’assurant qu’il n’y avait personne d’autre que cette boule de poils noirs dans les environs, je passais la porte par laquelle mon collègue avait glissé la tête, la refermant derrière moi. Le problème avec cet entrepôt, il était complètement désaffecté. Ce qui voulait dire qu’il y avait des brèches, des trous, et un tas d’ouvertures. En soit, ce n’était pas tellement l’endroit le plus discret pour faire des transactions et conserver des objets qu’on ne voulait pas voir tomber entre n’importe quelles mains. Sauf qu’il fallait le trouver. Nous avions lancer pas mal de sortilèges autour et dans les parages pour masquer nos traces. Désigner quelqu’un comme Gardien du Secret pour être tranquille ? Même pas en rêve, je ne faisais confiance à aucunes des personnes qui se trouvaient ici. Si je le pouvais, je me démerderai pour travailler tout seul avec mes contacts dans le village. Sauf que là, il faudrait qu’on les envoie à Azkaban ou qu’ils… disparaissent pour que je sois tranquille. A moi seul, je pourrais faire mon petit buisness. Cette délicieuse idée en tête, je sortais de mes poches la-dite marchandise : des grimoires de magie noire. Ils n’étaient pas aussi rares et dangereux que ceux qu’on avait déjà, mais ils restaient extrêmement controversés et surtout, on ne voulait pas qu’ils tombent entre n’importe quelles mains. Lancés sur la grande table crasseuse qui nous servait à examiner tout ce qu’on récupérer, je croisais les bras sur mon torse en ne le quittant pas des yeux.

« Je crois que tu as oublié un truc fondamentale : je ne suis pas ton hibou. La prochaine fois que tu veux des trucs, vas les chercher toi-même. Et surtout, tu ne me donnes pas d’ordres. Ces trucs, tu vas vite les vendre, et tout seul. »
© 2981 12289 0




Guilty for what I believe in.Sometimes, we wish we can erase the past, live in the present and dream the future. But the others days, we just survive and hope that tomorrow'll be better.


Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel C. Avery
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Pré-au-Lard. Ancien Serdaigle.
Célébrité : Ben Barnes
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 214 Gallions : 270 Date d'inscription : 10/12/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2803-time-to-make-one-last-appeal-fo http://www.mumblemumps.com/t2811-mighty-long-fall-nathaniel#77295 http://www.mumblemumps.com/t2810-there-s-a-message-for-you-nathaniel#77287 http://www.mumblemumps.com/t3709-l-antre-d-alessea


La famille avant tout, c'était bien ça ?
Nathaniel & Arès

« I finally find you, after all this time. »
Bingo ! Le poisson mordait à l'hameçon, et le chasseur allait se faire une joie de ne pas lâcher l'affaire. Oh ça non ! Il passera la nuit s'il le faut, mais il devait en avoir le cœur net. En plus on lui proposait gentiment de la nourriture, de la compagnie...Le chat semblait ravi. L'homme derrière, par contre, voyait un autre intérêt que de se remplir la panse et se faire papouiller. Restant dans son rôle de matou, le petit félin suivait l'homme comme une ombre. Cette scène prêtait à sourire : c'est vrai, qui se méfierait d'une adorable boule de poils ? Même Nathaniel aurait pu se faire duper. L'animagus avait eu raison d'écouter ses intuitions, puisque l'homme se dirigeait effectivement vers l'entrée d'un entrepôt qu'il percevait plus loin. Quelle satisfaction. Mais il ne devait pas déjà se reposer sur ses lauriers. Ce n'était pas encore fini, loin de là. L'Auror n'allait pas être au bout de ses surprises.

Une voix grave, pressante, limite agressive interpella son guide qui se retourna aussitôt. Et là, un nom fit vriller les oreilles de la bête. Adonis. Juste ce nom, avait suffit à l'intéresser en une fraction de secondes. Son cher frère le portait aussi après celui d'Arès, aux allures toutes aussi prétentieuse et pédantes qu'était sa personne. Cet aîné envers qui sa rancune n'avait fait que croître bien que cela ne datait pas d'hier. Le torchon brûlait entre eux depuis belles lurettes, amplifiée par ce climat de compétition que leur père avait installé. Sauf qu'Arès était celui que leurs parents adoraient mettre en avant, le fait qu'il soit métamorphamage avait fait beaucoup sans doute. D'ailleurs, l'hypothèse par rapport à laquelle il se serait vêtu d'une nouvelle apparence afin de pouvoir se fondre dans la masse des habitants de Pré-au-Lard était plus que plausible. Ses suspicions envers l'homme qu'il suivait se faisaient de plus en concrets quoique encore incertain. Il lui fallait des preuves. Les pièces du puzzle étaient à portée de main, il ne manquait plus que les assembler une à une. De savoir qu'il avait affaire à des contrebandiers, le sang-pur s'en fichait royalement. Oui certes, il manquerait à ses devoirs en tant qu'Auror mais ce qui lui paraissait tout aussi étrange, c'était que Matthew n'avait pas levé le petit doigt et semblait particulièrement proche de l'un d'entre eux. A savoir l'homme à la peau sombre. Hm...

Le félin ne lui lâchait pas les baskets en passant la porte juste derrière lui, déterminé à aller au bout de cette histoire. Les deux sorciers avaient une conversation assez houleuse, et le répondant de son guide sonnait encore familier. L'autre homme n'avait pas eu l'air d'apprécier la façon dont on venait de lui répondre. Et subitement, son regard se posa sur la masse noire au sol « Qu'est-ce qu'il fout ici, ce putain de chat ? » Sans prendre de pincettes, il chopa la bestiole qui n'a pas pu s'échapper par l'arrière du cou, feulant et se tortillant dans tous les sens. L'animal réussi quand même à méchamment griffer son assaillant avant de se faire bazarder à l'extérieur. La porte de métal refermée, on pouvait entendre à travers des insultes fuser concernant cette blessure que venait de lui faire le chat. Et toc, bien fait ! Oui, mais qu'allait-il faire maintenant ? Attendre peut-être, jusqu'à la nuit tombée s'il le fallait sur le muret d'en face qu'Adonis sorte de là. Et de là, il saisira l'occasion d'être dans un endroit loin des oreilles indiscrètes pour le confronter d'homme à homme.
(c) DΛNDELION


† this world is made in black and white. I'm just a shadow passing through the night waiting for your light.
Revenir en haut Aller en bas
Arès A. Avery
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Ancien Serpentard, ancien Batteur dans l'équipe des Frelons de Wimbourne. En cavale et contrebandier d'objets magiques.
Célébrité : Chris Evans
Pseudo : Shiro Âge : 25 Parchemins : 159 Gallions : 104 Date d'inscription : 07/02/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3119-ares-a-avery-comment-prouver-so http://www.mumblemumps.com/t3142-aaa-meilleures-initiales-au-monde http://www.mumblemumps.com/t3153-ares-please-leave-a-message

❝ I can't drown my demons, they know how to swim ❞La famille avant tout, c'était bien ça ?Même si personne ici ne savait mon véritable nom, même si personne ne savait qui j’étais vraiment, il était tout simplement hors de question que je me laisse marcher sur les pieds. Une seule personne avait donné des ordres aux Avery, et le Seigneur des Ténèbres n’était plus de ce monde. Celui-là n’allait certainement pas prétendre à cette position. Tout Avery que j’étais sous cette image de couverture, je fixais l’homme face à moi qui commençait à monter sur ses grands chevaux, bien que son courroux sonne à mes oreilles comme le miaulement timide d’un chaton. Des colères, j’en avais connu des biens pires que celle-ci, et encore, je ne pensais qu’à celle de mon père. En parlant de chaton… le regard, et l’attention de ce futur ex-collègue se posa sur le chat noir, qui m’avait définitivement prit comme ami, puisque il n’était pas difficile de reconnaître l’animal qui m’avait suivit jusque là. Assis sur le bord de la table, je le regardais attraper le félin sans la moindre douceur ou délicatesse, qui exprima toute sa propre colère, bien plus terrible que la sienne un peu plus tôt. C’était malheureux quand même de se tourner vers les animaux pour passer sa frustration d’être un naze… Les bras croisés, sans bouger pour autant, je le regardais se battre avec le chat qui le griffa sans ménagement, un sourire malgré tout sur les lèvres, parce que c’était quand même très drôle. Pauvre chat.

Une fois la boule de poils dehors, et moi toujours aussi amusé de le voir être ainsi tourné en ridicule par la vie, je me raclais la gorge pour le rappeler un peu à l’ordre, le remettre à sa place en quelque sorte, bien qu’il ne s’en rende pas compte tout de suite. Il mit même quelques minutes avant de comprendre ce qui venait de se passer. Si bien qu’il recommença à s’énerver tout seul, et cette fois, je m’en amusais clairement. Et vas-y qu’il se prenait pour un Avery qui n’a d’ordre à recevoir de personne, et qu’il essaye de se montrer plus fort qu’il en a l’air. Pendant tout son blabla, j’avais sorti ma baguette nonchalamment et la pointé dans sa direction, bien que je ne le mettais pas en joue non plus. Il s’arrêta alors enfin de parler et me fixer en serrant les poings.

« On va faire simple, ouvre bien tes esgourdes, je ne vais pas me répété. De nous deux, celui qui a besoin de l’autre, ce n’est pas moi. Je me démerde tout seul dans mon coin, les merdes que vous m’avez refiler, je les ai toujours vendu. Le meilleur de nous tous, c’est moi. Les autres ont au moins la décence de le reconnaître. Soit tu fais comme eux, soit, et crois-moi je peux le faire, je te fous les Aurors aux miches. Qu’est-ce que t’en penses ? »

L’avis des autres, je ne le connaissais pas en réalité. Mais c’était un fait, depuis le temps, aucun autre que lui ne cherchait les embrouilles comme ça. Si mon ambition était toute nouvelle, j’étais bel et bien déterminé, le ménage qui en suivrait, j’y prendrais peut-être bien un peu de plaisir. J’avais bien un contact avec un Auror… mais je ne me voyais pas impliquer Matthew là-dedans. Surtout que je lui avais fait la promesse de ne pas me lancer dans la vie criminelle… clairement non, je ne pouvais pas lui demander quoi que ce soit. La baguette toujours tendue vers le sorcier, je la faisais tourner entre mes doigts, ne le quittant pas du regard. J’attendais une réaction, une réponse. Dans tous les cas, il semblait déstabilisé.

Après un petit moment à bien lui exposer MES conditions, du moins celles que je lui appliquais le temps que je le supporte, sa confiance à lui serait impossible à gagner, et il fallait de tout évidence que je m’en débarrasse, je sortais de l’entrepôt après lui, ayant prit le soin de lui refourguer son bordel et quelques trucs dont on n’arrivait pas à se débarrasser et qui traînaient depuis un moment là. A ma grande surprise, le chat était toujours là. Sur le petit muret, la queue remuante, sans doute qu’il avait soufflait en voyant son attaquant passer. Tout sourire, je me rapprochais de lui pour gratter sa tête.

« Tu m’as vraiment attendu ? Je suppose que je te dois une double ration pour les coups de griffes bien placés. »
© 2981 12289 0




Guilty for what I believe in.Sometimes, we wish we can erase the past, live in the present and dream the future. But the others days, we just survive and hope that tomorrow'll be better.


Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel C. Avery
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Pré-au-Lard. Ancien Serdaigle.
Célébrité : Ben Barnes
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 214 Gallions : 270 Date d'inscription : 10/12/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2803-time-to-make-one-last-appeal-fo http://www.mumblemumps.com/t2811-mighty-long-fall-nathaniel#77295 http://www.mumblemumps.com/t2810-there-s-a-message-for-you-nathaniel#77287 http://www.mumblemumps.com/t3709-l-antre-d-alessea


La famille avant tout, c'était bien ça ?
Nathaniel & Arès

« I finally find you, after all this time. »
C'était la première fois que Nathaniel se faisait jeter de la sorte. Son assaillant en question avait eu de la chance d'avoir eu affaire qu'au félin. Un coup de griffe, ce n'était pas cher payé à côté de ce que l'Auror aurait pu lui faire en tant qu'humain. Le bruit courrait parmi ses semblables qui, en plus d'être efficace pour soutirer des informations, était capable de briser mentalement quelqu'un. La manipulation était un art que l'Avery maitrisait parfaitement, en tirant profit de l'observation et de sa perspicacité aiguisée afin de cerner autrui. Il était un homme qui aimait se murer dans son silence autant que possible. Une façon de faire qui lui servait de coquille durant son enfance et qu'il a gardé en grandissant. Car si son frère aîné préférait être direct, lui jouait la carte de frapper au moment propice. Comme on dit bien souvent, il vaut mieux se méfier de l'eau qui dort; Heureusement, il n'avait rien de cassé et attendait patiemment de retrouver son compagnon du jour - si on peut l'appeler ainsi - ignorant combien de temps s'était écoulé avant de le revoir apparaitre. Après que l'autre givré soit passé en grommelant dans sa barbe, l'animal ne s'était pas gêné pour lui montrer son mécontentement : queue qui fouettait et oreilles plates, il feula à son passage. Mais se fit bien plus amical lorsque son compère vint le câliner et la boule de poils gratifia son affection par des ronronnements. Ils n'étaient plus que deux une fois encore. Cette fois-ci, l'Auror dissimulé comptait bien saisir sa chance pour mettre son plan à exécution.

Il continua à suivre l'homme comme son ombre, jusqu'à tomber sur une ruelle suffisamment sûr pour se croire à l'abri des regards. Le matou fit exprès de marcher un peu en retrait, non plus sur un muret mais sur la terre ferme. Et dès qu'il considéra être le parfait timing pour se montrer, il reprit sa forme normale : celle d'un brun aux yeux sombres, grand, au visage à l'expression concentrée sur son objectif. Ce dernier s'arrêta et d'un rictus félin sur ses lippes, il lança à son suspect au dos retourné. « Adonis...Ce n'est pas courant comme prénom. » puis continua dans sa lancée en s'avançant lentement vers lui dans une allure assurée. « C'est étrange, il me rappelle étonnamment quelqu'un. » Son frère Arès, bien évidemment. Il laissa volontairement un blanc pour rendre leur échange encore plus oppressant en mettant la pression. D'entrée de jeu, Nathaniel pourra alors avoir une idée de si ses soupçons étaient réellement fondés ou pas. « Est-ce que cela vous ennuierez si je vous pose quelques questions ? » Une chose est sûre, il avait plus d'un tour dans son sac pour le faire parler si nécessaire. A voir si faire confiance à ses instincts avait été une bonne chose à faire. Ou pas d'ailleurs.
(c) DΛNDELION


† this world is made in black and white. I'm just a shadow passing through the night waiting for your light.
Revenir en haut Aller en bas
Arès A. Avery
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Ancien Serpentard, ancien Batteur dans l'équipe des Frelons de Wimbourne. En cavale et contrebandier d'objets magiques.
Célébrité : Chris Evans
Pseudo : Shiro Âge : 25 Parchemins : 159 Gallions : 104 Date d'inscription : 07/02/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3119-ares-a-avery-comment-prouver-so http://www.mumblemumps.com/t3142-aaa-meilleures-initiales-au-monde http://www.mumblemumps.com/t3153-ares-please-leave-a-message

❝ I can't drown my demons, they know how to swim ❞La famille avant tout, c'était bien ça ?Il fallait croire que j’avais gagné un nouvel ami à quatre pattes, à défaut d’avoir de bons contacts avec les humains. Le chat ne me lâchait pas d’une semelle, bien que par moment il préfère restait un peu en arrière, sans doute pour chercher quelque chose avec quoi jouer ou croquer. J’étais certain qu’une fois que je lui aurais donné de quoi se remplir la panse, il retournerait faire sa petite vie, à la recherche de quelque chose d’autre à se mettre sous la dent ou explorer un nouveau territoire. Ainsi allait la vie des chats. J’étais tellement content de moi et de la pression que j’avais mis à l’autre abruti que j’en avais oublié toutes mes théories sur cette boule de poils très affectueuse. Ça ne pouvait pas être Nathaniel, il aimait trop les caresses pour que ce soit mon frère. S’il avait été plus distant, plus fier, plus… hautin, il n’y aurait vraiment plus aucun doute. Mais ce chat là n’était qu’un simple chat nomade, rien de plus. Stupides inquiétudes. Ceci dit, j’allais un peu plus ouvrir l’oeil maintenant que j’avais réalisé que mon cadet pouvait bien être là, dans les parages et sous son apparence féline dont je ne me souvenais même pas.

Mon appartement n’était plus très loin, je m’étais débarrasser de la camelote de l’abruti… j’avais encore pas mal de temps devant moi. Je pourrais même envoyer un hibou à Abygaëlle et Charlie, juste comme ça. J’étais pour ainsi dire, complètement détendu. Jusqu’à ce que j’entende une voix. Une voix que malgré les années, je pouvais reconnaître. Une voix qui en vue des circonstances me colla des frissons dans le dos. Merlin… j’étais en train de rêver ? De cauchemarder ? Aussitôt je m’étais figé sur place. Ce n’était juste pas possible. Est-ce qu’il m’avait reconnu ? Difficile de savoir, si ce n’est qu’il relevait mon prénom. Mon second prénom. C’était trop gros pour tout le monde. Personne ne s’attendait à ce que je garde mon second prénom pour une nouvelle identité, c’était pour ça que c’était la meilleure idée. J’aurais dût être plus prudent. Lentement, je me retournais pour faire face à mon cher petit frère, mais en croisant son regard, je pâlis. Littéralement. Ce n’était pas le moment de flancher. Ce n’était pas le moment de me dévoiler. Mais comme toujours, mes émotions face à mon don étaient plus forte. Je ne pouvais pas lutter contre elle, et surtout pas face à un membre de ma famille. Surtout pas face au frère ennemi. Serrant les mâchoires, je mis un long moment avant de prendre la parole. Est-ce qu’il allait reconnaître ma voix ?

« C’est plutôt vicieux comme coup. Se métamorphoser pour écouter aux portes. Qui que vous soyez, je suis plutôt content que cet abruti vous ait mis dehors. »

Je tentais tant bien que mal. J’essayais de lutter. De jouer les idiots. S’il m’avait attendu, s’il m’avait suivit jusque là, il n’y avait rien d’innocent. Il soupçonnait forcément quelque chose. Mais est-ce que c’était moi ou la contrebande ? Ce serait bientôt les deux si je ne calmais pas la colère et le chagrin qui me submergeaient par vagues et que j’essayais de repousser. Pourtant, j’étais bien conscient que je n’étais plus capable de garder mon apparence de couverture. Ma peau avait repris sa teinte normale, je pouvais le voir du coin de l’œil sur mes mains. Il allait forcément comprendre que quelque chose ne tournait pas rond. Et si en plus il me soupçonnait… la vérité éclaterait bien vite. Serrant les poings et les mâchoires, je luttais au maximum contre mon dos pour conserver autant que possible mon apparence, et surtout la couleur de mes cheveux qui devaient lentement mais sûrement se colorer en rouge.

« Qu’est-ce que vous voulez alors ? »
© 2981 12289 0




Guilty for what I believe in.Sometimes, we wish we can erase the past, live in the present and dream the future. But the others days, we just survive and hope that tomorrow'll be better.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
La famille avant tout, c'était bien ça ? - ft. Nathaniel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et si tout n'était qu'un mensonge ? [Terminé]
» "Les études avant tout!"
» grant gustin : la famille avant tout
» Stain ₪ Si tu crains mon nom, tout devrait bien aller.
» Chaque famille a ses secrets, il faut bien réfléchir avant de les déterrer.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: Hogsmeade :: smuggling-
Sauter vers: