Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Darkness falls on another day , and the light just seems so far away (Frethan)

Ethan R. Prewett
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Harry Styles
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 823 Gallions : 1084 Date d'inscription : 22/10/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
80/100  (80/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2603-you-can-be-great-again-ethan#68 http://www.mumblemumps.com/t2620-i-m-gonna-fly-like-a-bird-through-the-night-ethan#68878 http://www.mumblemumps.com/t2626-knock-knock-there-s-a-letter-for-you-o-ethan#68970 http://www.mumblemumps.com/t3709-l-antre-d-alessea#101931



Darkness falls on another day , and the light just seems so far away
Freya & Ethan

« Is there more than what meets the eyes ? Something higher keeping me alive... Maybe hope buried deep within it's what needed to begin again »
Cœur meurtri, âme torturée. Après toutes ces années, son deuil avait été impossible. Le souvenir de sa défunte petite sœur le hantait encore. Il avait l'impression de l'entendre appeler au secours. Voir sa silhouette au loin, courir pour l'atteindre dans ces ténèbres sans jamais n'y parvenir. Quel frère indigne il était ! C'était son devoir de la protéger, et il avait été impuissant. Si faible ! Suite à ses erreurs, Dawn n'était plus là aujourd'hui et la culpabilité était en train de le tuer à petit feu. Suite au drame, Ethan avait réussi à retrouver goût à la vie grâce au soutien de certaines personnes. Mais ses démons l'avaient rattrapé lorsqu'il apprit la terrible vérité : l'assassin de sa sœur courrait toujours, croupissait à Azkaban et pire encore, venait d'être libéré. Ce chagrin qu'il portait laissa alors place à une rancœur qui le consumait, une obsession de vouloir faire payer à celui qui avait détruit sa vie. Depuis lors, plus les jours s'écoulaient, plus rester enfermé dans cette école le rendait malade. Il était aveuglé par cette idée folle de sortir d'ici et de traquer sa Némésis. Une idée folle oui, car il pouvait bien se prétendre doué en pratique, il fallait être suicidaire pour se mesurer à un homme aussi dangereux. Cela n'avait toutefois pas nature à effrayer le septième année, animé par une volonté de fer et qui avait déjà appris à affronter le danger maintes et maintes fois au cours de son existence.

Ce soir là, il avait attendu que tout le monde dorme pour passer à l'action dans un plan mûrement réfléchi. Risqué certes, mais il était prêt à tenter le tout pour le tout. Le lion avait discrètement préparé à l'avance le strict minimum dans une valise pliable que l'on pouvait aisément ranger dans une poche. Ethan abandonna sa chouette effraie adorée, Nox, bien qu'il laissa une lettre à son attention et à celles des personnes qui comptaient le plus à ses yeux sur sa table de chevet. Avant de quitter son dortoir, il tourna la tête vers un Zeppelin dormant à poings fermés qui ne se douterait pas une seule seconde de ce qu'il se tramait dans la tête de son meilleur ami. A vrai dire, le Prewett avait commencé à se refermer brutalement sur lui-même au début du mois de décembre. Il avait aussi tourné le dos à certains, se montrait froid envers d'autres. En particulier les Serpentards. En cours, il ne suivait quasiment plus. Ses résultats chutaient, au point que les professeurs commençaient à sérieusement se poser des questions sur cet élève d'habitude si motivé, et qui n'avait actuellement plus le goût à rien. Ni n'avait beaucoup d'appétit. A chaque fois qu'on voulait le pousser à se changer les idées, il refusait catégoriquement ou faisait la tronche tout le long. Le Johnson fût l'un à ne pas avoir lâché l'affaire et dans le fond, son ami lui était grandement reconnaissant. Et devoir ainsi planter un couteau dans le dos en filant à l'anglaise le tuait au point d'en avoir les larmes aux yeux et la gorge nouée « Je suis désolé... ». Tellement, tellement désolé. Mais merci d'avoir été un ami formidable. Le meilleur frère que j'aurais pu rêver d'avoir. Je ne te remercierais jamais assez pour tout ce que tu as fait pour moi. « Adieu. » conclua-t-il dans murmure. Ému, Ethan resta ensuite quelques secondes à se murer dans le silence et partit avant de ne plus pouvoir faire machine arrière.

En descendant dans la Salle commune, il fût néanmoins surpris d'y apercevoir une lueur émaner d'un feu de cheminée et en particulier par la personne assise devant. Sa silhouette, le lion la reconnue aussitôt. Sa poitrine se serra à sa vue. S'il y avait une personne qu'il ne voulait pas croiser dans un moment pareil, c'était bien elle.
(c) DΛNDELION


Revenir en haut Aller en bas
Freya Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor ● Sixième année
Célébrité : Magdalena Zalejska
Pseudo : Scarredjaw Âge : 25 Parchemins : 573 Gallions : 1894 Date d'inscription : 10/10/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

D A R K N E S S            F A L L S               O N             A N O T H E R          D A Y ,           A N D             THE             L I G H T       J U S T            S E E M S             SO            F A R            A W A Y             (      E T H A N         )SALLE - COMMUNE - DE - GRYFFONDOR



Once upon a time… Une barque glissait sur l’onde que doraient de brûlants rayons. Un travail lent et vagabond, qui témoignait d’une certaine pression. Pleine d’ardeur, peu novice, Freya se sentait fière de ce nouveau travail. Mené au gré de ces caprices, elle était impressionnée face à ses trouvailles. Son cœur se met à battre anormalement. Ce rythme que Freya connait si bien. Il la torture depuis un certain temps maintenant. Elle est l’esclave de ses jeux. Elle devenait habituée à cette douleur. Celle qui l’entraîne dans le chaos de ses souvenirs. A cette journée si particulière. A la fin de son règne de sorcière innocente. Celle qui fait sortir la rage qui bouillonne au fond de son être. Cette rage qui ne demande qu’à déferler sur le monde. Qui cherche à s’extraire, à s’exprimer. Tu voudrais l’enchaîner, l’attacher la tête en bas. Elle l’anime. La renvoie à ce qu’il y a de plus mauvais en elle. Un accès de culpabilité ? Elle qui avait été si inutile. Elle repense à SA peur, et elle se dit que la sienne ne vaut rien. Pourtant, son corps respire la peur. La peur de ne jamais se remettre. D’être encore dépendante d’un autre être qui l’abandonnerait. Voir de ne jamais s’en remettre.

Freya travaillait sur un dérivé de l’essence de dictame. La plante flottait au-dessus de la petite table basse de la salle commune. C’est à travers cette image que Freya se laissa envahir par la nostalgie. Zahari avait toujours apprécié les mouvements fluides et asymétriques de ces sortilèges de lévitation. Elle la suivait partout, cette rivière poétique, comme un être animé qui porte la vie et le souvenir sur son passage. A chaque passage, Freya se sentait blessé. Elle avait ses caprices, sa grâce, sa colère, ses alanguissements. Elle se surprenait à s’intéresser parfois à quelques souvenirs qui remontaient comme elle le courant tortueux. Ce sont les poissons de la mer, qui entrent d’abord dans l’activité cynique dans ce torrent de l’espoir, et qui cherchent les eaux douces aux temps de leurs amours. Que de difficultés, de luttes, de hasards dans cette entreprise ! Le pli de la nostalgie triomphe des résistances les plus fortes et parviennent à surmonter la douleur et les peines. Fatiguée de son ascension, Freya tenait à se débarrasser de ses souvenirs – trop souvent présents. Son esprit avait besoin de se reposer, de découvrir de nouvelles ondes ; reposantes et flamboyantes. Mais la période des fêtes de fin d’année ne l’aidait à prend de mesure. L’hibernation serait peut-être la solution à tout ceci. Elle était naïvement piégée dans les filaments de son passé, cela ne renforçait que sa déprime et ne lui permettait plus de trouver on issu de secours. Avec le temps, ses peines s’amoindriraient. C’était encore peut-être trop tôt pour l’espérer.  

Le feu de la cheminée crépitait, la potion mijotait, et Freya comptait se plonger dans une des nouvelles aventures de Batman et Robin. Depuis quelques années, la Slave se passionnait pour la culture moldue. Les comics, le catch, la musique mais surtout la nourriture. Je pourrais vous en faire une liste, mais ce serait sans doute bien trop long. Alors que la Slave se plongeait dans sa lecture, elle fut surprise de constater la présence d’un petit Prewett. Elle ne l’avait pas entendu descendre les marches de son dortoir, et elle sentait une tentative d’évasion. Pas bien. « Tiens une créature nocturne ! J’allais me plonger dans une de tes aventures Robinours. Tu veux que je te fasse la lecture ? » Est-ce qu’elle était en train de le chambrer ? Si peu… Ethan devait en avoir l’habitude maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
Ethan R. Prewett
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Harry Styles
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 823 Gallions : 1084 Date d'inscription : 22/10/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
80/100  (80/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2603-you-can-be-great-again-ethan#68 http://www.mumblemumps.com/t2620-i-m-gonna-fly-like-a-bird-through-the-night-ethan#68878 http://www.mumblemumps.com/t2626-knock-knock-there-s-a-letter-for-you-o-ethan#68970 http://www.mumblemumps.com/t3709-l-antre-d-alessea#101931



Darkness falls on another day , and the light just seems so far away
Freya & Ethan

« Is there more than what meets the eyes ? Something higher keeping me alive... Maybe hope buried deep within it's what needed to begin again »
Vivre pour deux, il n'y arrivait plus. Comment pouvait-il avoir sa conscience tranquille en sachant que l'autre pourriture pouvait se pavaner libre, à présent ? Son obsession de le retrouver et de le confronter le hantait jour et nuit. Sûrement pas pour lui faire des compliments. Oh non.  Ethan pensait que dans ce plan fou et inconscient, il retrouverait enfin cette sérénité qu'il recherchait tant. Toutefois retenu par les chaines de la culpabilité, voilà que Freya en rajouta une couche par sa seule présence. Elle était là, devant la table basse à faire encore on-ne-savait quoi avec une plante et une fiole d'un truc non identifié à faire des manipulations dont seule la Silaïeva avait le secret. A lire on-ne-savait quoi avant que cette dernière ne le dise. Face à cette scène et à ses remarques qui prêtait à sourire, son camarade aurait en temps normal était tenté de répondre en une pointe d'humour bien envoyée. Mais pas cette fois; le lion se contenta posa ses yeux larmoyants sur la silhouette légèrement éclairée de la russe, les mots étouffés dans sa gorge. Il n'avait tout simplement pas la force de sortir quoique ce soit. Ce soir, Robin abandonnait sa cape de brave, son honneur aussi. Son visage était simplement aussi sombre que la longue cape qu'il portait.

Et le silence fût.
Et les interrogations devaient sûrement grouiller dans l'esprit de la sixième année.

Le mêlé détourna subitement le regard puis d'un geste furtif, essuya ses larmes avec sa manche avant de se diriger vers le portrait de la Grosse Dame. Ses jambes étaient lourdes. Son corps le voulait, partir. Mais son cœur voulait rester ici aux côtés des êtres chers. Ne pas faire une croix sur tout ces magnifiques moments qu'ils avaient passé ensemble par simple égoïsme. En plein dans la fleur de l'âge, il avait encore tant à faire, tant à dire. Ce qui n'allait pas l'en empêcher de potentiellement se risquer vers un point de non retour.

En as-tu conscience, Ethan ?
Des gens qui t'aiment et que tu allais abandonner ?
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Freya Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor ● Sixième année
Célébrité : Magdalena Zalejska
Pseudo : Scarredjaw Âge : 25 Parchemins : 573 Gallions : 1894 Date d'inscription : 10/10/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

D A R K N E S S            F A L L S               O N             A N O T H E R          D A Y ,           A N D             THE             L I G H T       J U S T            S E E M S             SO            F A R            A W A Y             (      E T H A N         )SALLE - COMMUNE - DE - GRYFFONDOR



Le silence. Il était instable. Précaire. Vagabond. Et parfois assassin. Dans cette épître, il s’agissait d’un silence aride, à l’horizon duquel n’émergeait aucun mirage, nul qui vive, nulle oasis où s’abreuver ; peu importe pourtant puisqu’il n’était pas question ici d’avoir soif. De rien. Il s’agissait seulement de continuer à marcher dans le désert du moi. Ce qui semble nouveau, était, dans le même temps, le culte des émotions avec cette particularité d’être esclave de ses sensations. La perte d’un être cher pouvait être fatale. Quand le cœur était instable, les croyances de l’être qui aimait l’étaient aussi. Et dans cette descente au enfer, la douleur dévorait tout ce qui était à sa portée. Dans ces situations, vous deveniez soit le maître de votre vie, soit l’ombre d’un souvenir. Freya avait tenté de prendre du recul. Il faut toujours du temps pour accepter la disparition de quelqu’un. Les gens se renferment. S’effondrent. Se détruisent. Elle avait passé un temps à suivre ses envies. Le moindre de ses désirs, elle l’avait assouvi. Dans les excès, elle s’était enfuie. Car dans l’euphorie de la nuit, plus aucune loi ne la freinait. Elle avait passé son temps à narguer l’ennui, à nuire celle qu’elle avait été. Elle aurait pu accomplir ses rêves, sans se soucier des avis. Pourtant, à sa morale elle avait été fidèle. Elle avait tenté de faire disparaître ses blessures, tenté de faire abstraction du pire. Son dégoût et sa culpabilité perdurent, toutes ses douleurs ressemblent à son sourire. Et quand tout s’accumule, votre âme se dissimule… Si bien que maintenant,  le visage de Zahari l’accompagnait continuellement. Laissant à son souvenir le temps de replanté sa lame, et dans cette quête Freya avait perdu l’agent de faire couler ses larmes.

Ethan aurait dû réagir,  à travers une épique réplique, ou un petit rire. On ne lui demandait pas de se rouler par terre, mais là c’était le vide. Le Néant. Et quand ça arrivait, ce n’était généralement pas bon signe. Que le Prewett ne réagisse pas était assez inquiétant. Lui qui était remuant habituellement, le voir là stoïque et immobile ; il y avait de quoi contrariée notre Freya. Le cerveau de la jeune Slave était en ébullition. Est-ce qu’il s’était passé quelque chose ? La faible lumière du feu de cheminée n’aidait pas la Russe à percevoir correctement la scène. Pourtant pendant un instant, elle crut voir un flot de liquide lacrymal débordé. « Ethan, tu pleures ?! » Une question plutôt rhétorique au vu des faits. Après s’être débarrassé de son comics, la lionne enjamba avec grâce le dossier du sofa pour rejoindre son ami. Elle devait filer avant que son ami ne disparaisse derrière le portrait de la Grosse Dame. « Êh ! Attends, ne pars pas ! » Sans attendre de réponses, Freya se plaça volontairement entre son ami et la sortie. Et c’est là qu’elle le vit. Ce visage. Ce sentiment. Cette douleur. Elle la connaissait par cœur, telle une vieille amie qui revenait sans cesse la hanter. Malheureusement, elle ne pouvait rien pour Ethan. Ses peines étaient les siennes, elles n’appartenaient qu’à lui. Et dans son malheur, Freya ne pourrait pas les soulager, comme personne ne pourrait panser les siennes. Ses blessures s’atténueraient avec le temps, mais pas avant… Si la Slave pouvait faire disparaître ce qu’il ressentait actuellement, elle le ferait ; seulement elle n’en avait pas la capacité. Elle aurait aussi voulu qu’on la débarrasse du monstre qui sommeillait en elle. Mais depuis qu’Ilia avait tenté de se faire du mal, Freya avait pris conscience que sa douleur n’appartenait qu’à elle et que jamais elle ne pourrait la faire totalement disparaître. Elle devait l’accepter, et Ethan allait devoir faire de même. Un jour, tout cela s’apaiserait. Tout était encore trop vif.

Qu’est-ce que Freya pouvait lui dire ? Elle n’en avait aucune idée. Rien qui ne pouvait apaiser ses sentiments, ou le faire se sentir bien. Et puis, Freya n’était pas la meilleure pour rassurer les gens. Dans sa fratrie, elle n’avait jamais eu à tenir ce rôle. Oktavia et Nikolaï avaient de l’expérience dans ce domaine, eux. Alors si elle ne savait pas quoi lui dire avec sa tête, elle parlerait alors avec son cœur. Avant ça, la lionne posa délicatement sa main sur la joue de son ami afin de faire disparaître un restant de larme encore apparent. « Je pourrais dire n’importe quoi, mais ça ne ferait pas disparaître ce que tu ressens ! Et si je pouvais effacer ta peine, je le ferais ! Malheureusement, ce n’est pas possible ! Si tout était aussi simple… Mais je suis là, alors si je peux faire quelque chose pour toi n’hésite pas ! » Ethan pouvait lui demander n’importe quoi, que la jeune Silaïeva le ferait sans poser de questions. Sauf peut-être lui laisser sa baguette, ou lui demander de l’oublietter. Ce sont sur ses mots là, que Freya dégagea le passage. Elle lui indiqua la direction un peu théâtralement. « Reviens-moi en entier ! Je n’aimerais pas devoir te récupérer à l’infirmerie encore une fois ! » Avec toutes les conneries qu’Ethan pouvait faire, l’infirmerie était devenue sa deuxième maison. Mais la première restait l’endroit où on l’attendait…


Revenir en haut Aller en bas
Ethan R. Prewett
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor - 7ème année
Célébrité : Harry Styles
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 823 Gallions : 1084 Date d'inscription : 22/10/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
80/100  (80/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2603-you-can-be-great-again-ethan#68 http://www.mumblemumps.com/t2620-i-m-gonna-fly-like-a-bird-through-the-night-ethan#68878 http://www.mumblemumps.com/t2626-knock-knock-there-s-a-letter-for-you-o-ethan#68970 http://www.mumblemumps.com/t3709-l-antre-d-alessea#101931



Darkness falls on another day , and the light just seems so far away
Freya & Ethan

« Is there more than what meets the eyes ? Something higher keeping me alive... Maybe hope buried deep within it's what needed to begin again »
Echec et mat. Game over. Il avait abandonné la partie, déclarait forfait. La dépression le conduisait vers le côté obscur, vers des décisions irraisonnées et irréfléchies. Le Prewett avait perdu l'appétit. Ses yeux vert luisants contrastaient avec sa mauvaise mine, loin de cette vitalité communicative qu'il affichait en temps normal. Freya n'aurait pas de mal à déceler la détresse de son camarade. Ils se fréquentaient depuis un bon moment, et la gryffondor avait su trouver une place spéciale dans l'estime d'Ethan. La perte d'un ami commun, ce caractère à la fois délirant, doux et volcanique avaient rapproché les deux sorciers issus de milieux totalement différents. Lui, un anglais et sang-mêlé, elle, une russe et sang-pur. Elle était sûrement plus que ce qu'il voulait l'admettre, encore aveuglé par le voile de l'ignorance. Ethan ne voulait pas qu'elle le voit dans un tel moment de faiblesse, ni que leurs chemins se croisent maintenant. Il savait que son plan risquait d'être compromis, mais le lion campa sur ses positions. Inquiète, Freya vint à sa hauteur. Non, devant lui, l'empêchant au passage d'accéder au portrait de la Grosse Dame. Son regard la fuyait, la honte et la fierté le rendaient lâche. Ne fais pas cette tête, s'il te plait... C'est déjà suffisamment dur comme ça !

« Je ne pleure pas...! Je... » Sa voix brouillée le trahissait. Est-ce que nier était la bonne solution ? Que pouvait-il lui dire ? La vérité ? Mentir ? Un dilemme de titans s'opérait dans sa tête, il se mordait la lèvre, dans un silence sûrement plus que pesant pour la slave. Tu n'as pas à supporter ça, Freya. Ses états d'esprits déprimants, sa lâcheté. Cependant, la Rouge et Or ne l'entendait pas de cette oreille. D'un geste chaleureux, sa main vint capturer l'une de ses joues rougies par les larmes, qu'elle balaya gentiment lorsqu'ils menaçaient de couler. Surpris, Ethan releva doucement la tête avec ses yeux de chiot. Ses mots le transperçaient de part en part, l'enveloppait, tentait de réchauffer son petit cœur aux blessures béantes. Son toucher le fit vibrer quelque peu. Il sentait sa poitrine se serrer d'un sentiment chaleureux qui se propageait lentement dans sa cage thoracique. Leurs iris de couleurs scintillaient harmonieusement grâce à la lumière tamisée de la cheminée, ces orbes bleutées chez sa comparse que le Prewett avait toujours trouvé particulièrement magnifiques sur ce visage aux traits harmonieux. Celle-ci disait vouloir lui offrir la confidence qu'il avait besoin. Ça le touchait, peut-être trop même. Sa bienveillance bien sûr, mais surtout de savoir qu'elle n'était pas au courant de ses véritables intentions de fuguer loin d'ici. Loin d'elle. On ne l'empêchait plus de partir matériellement parlant - à par s'il venait à se faire attraper une fois à l'extérieur. Sa conscience devenait son seul guide, sa seule conseillère. Néanmoins, sa décision était prise et rien ne semblait être capable de le convaincre. « Je ne reviendrai pas cette fois, Freya. » annonça-t-il à la lionne de but en blanc, chuchotant cette fatale réplique : « Je m'en vais. » Ses paroles sonnaient le glas d'un adieu comme résolu à ne plus revenir si jamais il faisait face à sa Némésis. Ou s'il venait à se faire renvoyer définitivement de l'école. Ou les deux, s'il ressortait vivant de cette quête initiatique qu'il voulait s'infliger. Et là, on pourra seulement parler d'un au revoir.
(c) DΛNDELION


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Darkness falls on another day , and the light just seems so far away (Frethan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» | When Darkness Falls
» (F) Natalia Dyer ➤ If night falls in your heart, I'd light the fire
» Editeur light libre
» the light of aerendil
» mansion of darkness

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: seventh floor :: Salle commune de Gryffondor-
Sauter vers: