Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Et l’obscur Ennemi qui nous ronge le cœur .*.* (Cite) Adèle

Alice Thears P.
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Première année à Serdaigle
Célébrité : Maisie la choupi
Pseudo : Manu Âge : 92 Parchemins : 3332 Gallions : 2489 Date d'inscription : 30/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2205-alice-thears-presa-petite-ameri http://www.mumblemumps.com/t2216-alice-thears-presa-princesse-avec-de-minuscules-ailes#56072 http://www.mumblemumps.com/t2256-alma-chouette-qui-aime-sa-rapace-de-maitresse#57203

Et l’obscur Ennemi qui nous ronge le cœur



Autant dire que cette journée avait commencé vraiment mal, hein. Parce que bon, imagine deux secondes, t’es tranquillou au petit déjeuner en train de sortir une blague devant un Fraser un peu perplexe qui la prend au premier degré, et un Maddox se moquant gentiment de la situation à deux pas. Non mais calme-toi, Professeur X, ok jme plains parfois pour des trucs que tu trouves pas hyper grave, mais là, quand même, ça va, j’ai vite fait oublié. C’est juste après, alors que je me marrais comme une dinde depuis dix bonnes minutes en retournant la parfaite petite boutade que j’avais faite qu’un merlin d’ONNI (Oiseau Nocturne Non-Identifié) est venu me chiper un bout de mon ptit dej, tout ça pour me filer une lettre. Non parce que, ok, jvoulais bien être sympa, jdirais même conciliante avec les autres oiseaux, jfaisais pas loin partie de ces ptits dinos ariens, mais là c’était quand même un bout de gaufre avec de la confiture de framboise. DE FRAMBOISE !!! Et si y’avait bien une chose avec laquelle fallait pas rigoler avec moi, par Sarah Good, tous ses ancêtres et tous ses descendants, c’était bien la merlin de nourriture que je m’apprêtais à manger goulûment, bon sang de licorne ! Du coup, on vire la bestiole en lui gueulant dessus, avant de lui filer des ptites tapes, tout en évitant son bec. … U.U … Et oui tu t’en doutes bien, Professeur X, tous les regards de la table étaient tournés vers moi. … >.> Comment se faire remarquer dès le ptit dej… U.U’ ‘Fin bref, on attend que ça se calme et que les conversations reprennent. On fait coucou à Hattie qui rejoint enfin la table des jaunes et on ouvre tranquillou le parchemin, sans trop savoir ce que ça cachait. A priori, bon, comme j’étais pas celle qui recevait le plus de courrier, c’étaient mes parents, mais c’était rien zarb parce que j’avais pas du tout reconnu le volatile chapardeur. … Bon, en même temps, vu que j’avais piqué notre Alma pour venir ici vu que c’était le seul animal qui me supportait, fallait bien qu’ils utilisent du plumier de seconde zone, hein.

Bref, j’étais clairement passée livide en lisant les deux premiers mots. Petite peste ! O.O … Whaaaaaaaat !! Promis, j’comptais rendre le bouquin que j’avais gardé deux jours en plus que le délai, hein… J'espère que tu es allergique à la bave de crapeau qui imbibe ce parchemin. O.O Mais. Mais… C’était pas un peu too much pour un simple livre, non ? oO Et en même temps ça expliquait le truc dégueu qui dégoulinait sur mes doigts et sur la table… U.U … Sacre de ptit dej. Autant dire que le reste de ma gaufre était foutu. Non parce qu’autant j’étais pas allergique. Autant jme voyais mal finir tranquillou mon repas avec cette sauce marécageuse… Je supporte plus de te voir courir dans les couloirs du château. Ah ouais, non, clairement, ça se tenait plus trop l’histoire du retard à la biblio… En même temps, c’était un peu exagéré comme réaction, hein. Mais qu’est-ce que ça lui faisait à la personne qui m’avait envoyée ça si jcourais dans les couloirs, hein, jlui en posais, moi, des questions ? C’était hyper violent quand même ! Les gamines comme toi devraient finir enfermées dans les cachots. Heeeeeeyyyyyyyyyy !!! Ah ça non alors ! C’était sûrement rien sale là-bas ! Et puis pourquoi il/elle voulait m’enfermer d’abord, c’était tellement gratuit ! A défaut d'urticaire, tu auras les mains bien crades ! Ah… Bah… Pour le coup, c’était rien vrai. U.U Et en plus, jvoyais du coin de l’œil qu’il y en avait deux/trois qui me regardaient un peu bizarrement. Tu m’étonnes, j’ouvrais un truc qui dégoulinait un merlin de liquide rien dégueu et jdevais avoir une tête d’insomniaque qui tente de tenir le choc.

Bon. Faisons bonne figure. On fait semblant de sourire. Et on se lève dans une lenteur à peu près contrôlée. Mouais… C’était ptet un poil trop lent quand même… Allez… On sort tranquillement de la salle. Oui oui, on entend parfaitement que le truc continue de couler par terre, mais pas le temps de se retourner pour voir la trace qu’on devait clairement pouvoir suivre de loin. Direct direction les toilettes où jme débarbouille et j’essaye de faire partir le plus de bave possible sans virer l’encre. (Histoire de garder des preuves tavu !) Et après on file en vitesse à la salle co histoire de passer prendre le scrutoscope que mes parents m’avaient offert à Noël. Autant jlavais pas toujours sur moi, autant un truc qui permettait de repérer les ennemis, c’était ptet une bonne idée, pour le coup.

Et m’voici de retour à la salle co, après une matinée où j’étais clairement dissipée à repenser à cette lettre. Lettre que j’avais ressortie pour relire un bon millier de fois à moitié avachie sur un canapé, vu que tout le monde était en train de manger, logiquement, à cette heure-ci. Mon scrutoscope, silencieux, était posé sur une table à côté de moi, et jcherchais bien qui pouvait m’en vouloir à c’point. Ptet que j’avais fait quelque chose d’hyper méchant, hein, jpouvais être tellement brute, moi aussi, parfois… U.U’ Jdevais tellement saouler… Et j’avais tellement faim après avoir pas fini mon ptit dej et rien mangé ce midi… >.>




Nerval
Mon cœur encore tendre et novice,
Ne connaissait pas la noirceur,
De la vie en cueillant les fleurs,
Je n’en sentais pas les épines,
Et mes caresses enfantines
Étaient pures et sans aigreurs.
©️ (code by Joy . gifs by .sparkle)


Coffre de princesse:
 
Revenir en haut Aller en bas
Adèle de Lestang
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Cara Delevingne
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 872 Gallions : 920 Date d'inscription : 17/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Et l’obscur Ennemi qui nous ronge le cœur



Elle n'était pas de bonne humeur. Certains diront qu'Adèle ne paraissait jamais être dans un jour favorable et effectivement la demoiselle n'était pas du genre à se montrer d'emblée sympathique. Cela permettait de prendre le petit-déjeuner tranquillement sans avoir à donner son avis sur la météo, le thème du cours de métamorphose, l'allure du professeur de Boissieu ou les résultats du dernier match de Quidditch et j'en passe et des meilleurs. Mais aujourd'hui, elle s'était levée du mauvais pied. Elle avait passé la nuit à se réveiller toutes les heures et quand elle était parvenue à trouver le sommeil, des songes angoissants avaient envahi son esprit. Alors oui, le manque de sommeil se faisant clairement ressentir, elle serait sans doute désagréable si quelqu'un venait lui adresser la parole pour une broutille.

Dans le brouhaha ambiant de la grande salle, elle sirotait son thé, les yeux dans le vide. Elle ne prêtait même pas attention aux bavardages autour. Peut-être Maelys lui avait dit quelque chose ? Non, elle relisait un devoir. Le volume ambiant sembla tout à coup moins considérable et quelques murmures furent échangés. Elle n'y aurait même pas fait attention si sa voisine d'en face ne l'avait pas regardée avec cet air de dégoût et d'antipathie prononcé. La voisine en question, Apolline, était une Française qui ne l'appréciait déjà pas de base, donc Adèle allait finir son thé lorsqu'elle l'entendit lui dire :

- Un truc aussi nul, ça ne peut être que toi, tu es tellement perfide...

- Merci pour le compliment, lui rétorqua-t-elle.

En attendant, elle ne voyait pas de quoi cette gourde ex-collègue de Beauxbâtons voulait bien parler. Suivant son regard, elle repéra la scène de la première année et son courrier piégé. De quoi l'accusait-on encore ? Ha non ce n'était pas son genre. Enfin si... mais la gamine ne lui avait rien fait et Adèle était peut-être du genre rancunier, mais pas pour la méchanceté gratuite. La petite quitta la table essayant d'être discrète. Bon courage à elle, la moitié des Serdaigle la fixait déjà et quelques Poufsouffle se retournaient d'un air curieux.
La Française qui l'accusait, chuchotait à sa voisine en la fixant d'un air méprisant.

- Continue de débiter des âneries et je te jure que c'est autre chose qui va sortir de ta bouche de vipère, lui lança-t-elle menaçante.

Que lui avait-elle fait à elle déjà ? Ha oui, elle lui avait offert un bain dans la fontaine des jardins de Beauxbâtons pratiquement nue parce qu'elle avait colporté des rumeurs sur son physique. Le souvenir lui arracha un air de satisfaction et elle quitta la table à son tour.

La matinée se passa plutôt correctement et elle sentit sa mauvaise humeur la quitter progressivement. Cet apaisement fut de courte durée. Soit Apolline n'avait pas pris ses menaces au sérieux, soit le vrai coupable cherchait à la transformer en bouc-émissaire, soit décidément les rumeurs se répandaient toujours plus vite que la vitesse de la lumière. Toujours est-il que certains camarades se retournaient sur son passage en chuchotant.

Elle repéra la victime de la lettre dans la salle commune et se dirigea d'emblée vers elle. Elle s'occuperait de cette garce d'Apolline plus tard.

- Si jamais l'idée t'a traversé l'esprit, sache que je ne suis pas l'auteure de ton courrier.

Oui comme ça, sans bonjour, salut, comment ça va. Quand elle n'était pas bien lunée, il ne fallait pas lui parler des formalités.

- En revanche, je te propose de t'aider à retrouver le coupable,
lui annonça-t-elle.

Et de lui faire passer un mauvais quart d'heure.


Revenir en haut Aller en bas
Alice Thears P.
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Première année à Serdaigle
Célébrité : Maisie la choupi
Pseudo : Manu Âge : 92 Parchemins : 3332 Gallions : 2489 Date d'inscription : 30/07/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2205-alice-thears-presa-petite-ameri http://www.mumblemumps.com/t2216-alice-thears-presa-princesse-avec-de-minuscules-ailes#56072 http://www.mumblemumps.com/t2256-alma-chouette-qui-aime-sa-rapace-de-maitresse#57203

Et l’obscur Ennemi qui nous ronge le cœur



Bon, ptet que jdevais arrêter de la lire et la relire quand même cette merlin de lettre, non ? >.< Parce que, clairement, j’allais pas apprendre grand-chose de plus, vu comment elle était courte et absconde. En même temps, j’arrivais pas à penser à autre chose, ni à y voir plus clair, donc jsavais pas trop quoi faire d’autre hein. Ptet que jdevais trouver une activité qui m’permettrait de penser à autre chose ? oO Quoi par exemple ? … Hm… Jpouvais essayer d’inventer un nouveau sport sorcier. Ok ! Cherchons une base de sport moldu pas trop compliqué comme… le golf ! Ouais c’était bien ça, le golf ! Ça faisait un peu bourgeois sur les bords, mais bon, hein, jpouvais pas renier totalement mes origines non plus. Alors c’était quoi l’idée ? Ptet qu’on pouvait balancer une balle avec sa baguette plutôt qu’avec un club et tenter de viser les trous prévus à cet effet… Mouais… Pas hyper captivant quand même… En même temps, ptet que le sport moldu n’était pas rien intéressant de base, hein, aussi ! Si jamais l'idée t'a traversé l'esprit, sache que je ne suis pas l'auteure de ton courrier. oO Mais quel rapport avec le golf sorcier ? … … … Oh mais non, elle faisait référence à cette damnée lettre que j’essayais d’oublier depuis tout à l’heure tout simplement. Ohlala Lili… Tu te disperses vraiment trop. Bref, on se redresse, parce qu’on était vraiment avachi et on regarde Adèle. Parce que c’était elle qui venait de dire ça. Et ok, sa réputation n’était plus à faire, même chez les premières années de chez Serdaigle (Ptet que c’était parce qu’elle en avait martyrisés certains en les renvoyant bouler sévèrement !), mais moi elle m’avait rien fait, hein, donc bon… En revanche, je te propose de t'aider à retrouver le coupable. oO Ah ouais ?

Jdevais avouer que je savais pas trop quoi en penser. C’était hyper sympa de sa part. Un peu bizarre parce que jvoyais pas ce que ça lui faisait à elle, mais hyper sympa quand même. … Ou bien… … Ou bien, elle m’aimait bien ! *.* Oui oui, jme souvenais bien que le soir où on était tous coincé devant la salle commune à cause de ce merlin de Peeves, jm’étais rien approchée d’elle à un moment, histoire de me sentir un peu mieux. Ptet que, du coup, elle m’avait prise en affection et tout. Ptet même que toute sa réputation de fille dure était totalement fausse et qu’elle attendait depuis toujours que quelqu’un lui fasse un câlin en lui disant des paroles type ‘C’est pas ta faute, mon enfant, c’est pas ta faute’ … … Mouais… Pas convaincue, mais bon, c’était une option ! Jdois t’avouer que j’y avais pas du tout pensé. Et c’était vrai, en plus, c’était même pas pour lui faire plaisir. Mais c’est sympa de venir me le dire… Bah ouais, après tout, vu que ça la regardait pas directement, elle aurait pu m’éviter toute la journée et ignorer ce que j’aurais pu penser. T’es la première personne qui m’en parle directement depuis ce matin. Parce que bon, ça chuchote sur mon passage dans les couloirs mais c’est tout… Les gens adoraient chuchoter sur les problèmes des autres, c’était rien dingue ça quand même ! Par contre personne m’avait consolée ou proposée son aide.

De toute façon jsais que tu m’veux pas du mal, hein. Oui je savais qu’elle m’adorait depuis ce soir devant la salle commune où je lui avais prouvée que moi, je la considérais comme une humaine. (Ouais ouais Professeur X, c’est de l’humour de moi à moi, t’en fais pas, jsuis pas si bête !) Sinon le scrutoscope juste là, ce serait mis à tourner. Signes de tête et de la main pour montrer l’objet sur la table. Et qu’est-ce que j’parlais moi dis-donc ! Elle me dit deux phrases et je lui en sors quarante-deux, comme ça, à l’aise. Ohlala… J’étais vraiment un cas désespéré hein. U.U Tu m’étonnes qu’après on m’envoie des lettres de menace comme ça. Et clairement ton aide est la bienvenue ! C’est super sympa de ta part, t’es pas du tout obligée ! Mais jdois avouer que jsais pas du tout par où commencer… Elle en avait déjà reçu elle ? Mes grands yeux verts étaient tout tournés vers elle, dans l’attente d’une révélation miraculeuse qui m’ouvrirait les portes du savoir.



Nerval
Mon cœur encore tendre et novice,
Ne connaissait pas la noirceur,
De la vie en cueillant les fleurs,
Je n’en sentais pas les épines,
Et mes caresses enfantines
Étaient pures et sans aigreurs.
©️ (code by Joy . gifs by .sparkle)


Coffre de princesse:
 
Revenir en haut Aller en bas
Adèle de Lestang
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Cara Delevingne
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 872 Gallions : 920 Date d'inscription : 17/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Et l’obscur Ennemi qui nous ronge le cœur



- Jdois t’avouer que j’y avais pas du tout pensé.

Ha bon ? Était-elle devenue parano alors ? Certes elle avait l'habitude d'être sujette aux rumeurs depuis qu'elle était en première année et sa venue à Poudlard n'y avait strictement rien changé. Pourtant il suffisait de relever la tête et de voir combien de personnes les regardaient à ce moment même dans la salle commune au lieu de s'occuper de leurs affaires.

Mais c’est sympa de venir me le dire…

Hola, sympa, sympa... c'était vite dit. S'il n'y avait pas eu Apolline et ses accusations, Adèle ne s'en serait pas souciée. Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire qu'une première année reçoive un courrier piégé ? A la base rien, elle n'était pas la bonne samaritaine. Et elle n'était pas préfète non plus. Oh que non, la tâche était trop ingrate. Par contre, l'accuser de quelque chose qu'elle n'avait pas fait, ça elle en avait quelque chose à faire.
Ha les commérages... Après tout il n'y avait pas eu mort d'homme, il se pouvait fort bien que ceux-ci finissent par se dissiper avant demain. Mais quand Adèle avait décidé quelque chose, il était difficile de la faire changer d'avis.

De toute façon jsais que tu m’veux pas du mal, hein. Sinon le scrutoscope juste là, ce serait mis à tourner.

La Française afficha une mine perplexe devant le détecteur de menaces. Bon ben au moins, elle n'allait pas perdre de temps à s'expliquer et à la convaincre de son innocence. Si tout le monde pouvait être comme ça...

- Tu es bien une des seules à le penser... dit-elle en désignant les gens autour, si tu t'évanouis maintenant, ils seront tous convaincus que je t'ai fait la peau.

Il ne manquerait plus que ça tiens.

Et clairement ton aide est la bienvenue ! C’est super sympa de ta part, t’es pas du tout obligée ! Mais jdois avouer que jsais pas du tout par où commencer…

Bon, ça faisait deux fois qu'elle lui collait le mot « sympa » sur le front. Elle en vint à se demander quelles rumeurs étaient préférables. Celles d'Adèle la fourbe ou celles de l'aimable ? Elle aimait bien sa petite tranquillité quand même.
La septième année se pencha sur la lettre d'Alice pour en découvrir le contenu. Ha quand même !

- Et bien ! Je ne pensais pas qu'il y avait des gens qui te détestaient à ce point.

Oui, notons le super tact d'Adèle.

- Dans un premier temps, il faudrait faire la liste des gens qui pourraient t'en vouloir.


Elle ne doutait pas que la jeune fille y ait déjà pensé, mais c'était le B.a.-ba.

- Ce peut être très bête parfois, quelqu'un que tu as bousculé ? Sur qui tu as renversé ton verre ? Un amoureux éconduit ? Quelqu'un qui a un crapaud peut-être, vu la bave ?


Elle regrettait de ne pas avoir prêté plus attention à la scène du petit-déjeuner. La personne qui lui avait fait ce sale coup était sûrement là, à jubiler.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Et l’obscur Ennemi qui nous ronge le cœur .*.* (Cite) Adèle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre pire ennemi ne nous quitte jamais, car c'est nous mêmes (With Rebecca)
» [Terminé] Il existe pire malheur que celui qui nous ronge. [Ryujia Dragonstone / Ai Kagami]
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: sixth floor :: Salle commune de Serdaigle-
Sauter vers: