Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Someone needs to learn modesty, here - ft. Viktoria

Arès A. Avery
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Ancien Serpentard, ancien Batteur dans l'équipe des Frelons de Wimbourne. En cavale et contrebandier d'objets magiques.
Célébrité : Chris Evans
Pseudo : Shiro Âge : 26 Parchemins : 162 Gallions : 124 Date d'inscription : 07/02/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3119-ares-a-avery-comment-prouver-so http://www.mumblemumps.com/t3142-aaa-meilleures-initiales-au-monde http://www.mumblemumps.com/t3153-ares-please-leave-a-message

❝ Quelques années plus tôt, sur le terrain de Quidditch de Poudlard... ❞Someone needs to learn modesty, here.C’était le week-end, et à en croire la lueur qui passait par les fenêtres, le lac noir était calme. Mais avec toutes ces années, j’avais fini par comprendre qu’il ne fallait pas s’y fier. Surtout que le calamar géant qui y vivait pouvait à lui tout seul l’agiter. Tournant encore un peu dans mes draps, je tirais sur les rideaux de mon lit à baldaquin afin de pouvoir voir la-dite fenêtre, les yeux dans le vague. Il n’était pas rare qu’il y ait du mouvement dans le lac, de toute évidence, et si à mon arrivée à Poudlard, j’en avais des frayeurs, la vie aquatique avait fini par avoir quelque chose de rassurant à mes yeux. Apaisant. Pendant quelques minutes encore je restais comme ça, ne me concentrant que sur ce que je pouvais distinguer et voir, ne laissant pas le loisir à mon esprit de s’éveiller et de commencer à se poser des questions à cause des derniers événements. Les lettres de mes parents, de mon père surtout, et de la mauvaise nouvelle qu’elles avaient amené. Enfin, c’était une nouvelle à laquelle je m’attendais, elle n’avait rien d’inattendu. Par le slip de Merlin… Trop tard. Chassant autant que possible ces pensées, je sortais de mon lit en vitesse pour enfiler mes vêtements et ma robe d’entraînement, attrapant mon balais qui reposait contre ma malle. Au moins voilà quelque chose qui me permettrait de me vider la tête l’espace de quelques heures. Mon regard se posa sur les lettres que j’avais laissé sur mon chevet venant du Winchester que j’avais lu et relu depuis leur réception. Il fallait que je les planque quelque part, même si les curieux savaient que ce n’était pas une bonne idée de fouiller dans mes affaires. Après les avoir glisser dans ma valise, et avoir passé un moment à chercher ma batte sous mon lit, je quittais le dortoir et la salle commune des Serpentard pour m’installer à table.

Les autres membres de l’équipe n’étaient pas encore tous descendus, notre Capitaine était déjà là, et rien qu’à sa tête, je pouvais dire que nous allions passer un sale quart d’heure. Enfin, pas moi précisément, j’avais excellé comme d’habitude, il n’avait rien à me reprocher, mais ma partenaire batteuse… On ne pouvait pas dire la même chose. Elle faisait d’ailleurs partie de ceux qui ne s’étaient pas encore montrés. Notre dernier match avait été plutôt chaotique, complètement chaotique en fait si on mettait de côté ma prestation, Viktoria s’était montré complètement ingérable, n’hésitant pas à montrer les dents, que ce soit aux joueurs de l’équipe de Serdaigle ou même à notre arbitre. Aux dernières nouvelles, Rogue lui avait collé une retenue, plus parce qu’il ne pouvait pas la laisser sans sortir sans une remontrance que parce qu’il désapprouvait sa hargne. Même si ça avait valut quelques avantages à l’autre équipe. Pour ma part, j’allais tout simplement profiter du spectacle, et en profiter pour lui en mettre plein la vue, lui rappeler lequel de nous deux était attendu à sa sortie de Poudlard pour rejoindre une équipe nationale. D’une un peu meilleure humeur à cette pensée, je relevais les yeux pour voir les hiboux qui nous survolait, guettant ma chouette des neiges.  J’attendais bien du courrier, mais cette fois, ça ne venait pas de ma famille, de quelqu’un qui m’était cher et que je n’avais pas revu depuis un très long moment. Nos seuls contacts se résumaient aux lettres que nous échangions en attendant de pouvoir se revoir. Matt. Ce ne fut pas Bat qui descendit devant moi et qui me tendit sa pattes, mais je reconnus bien vite l’animal qu’il utilisait, parce que oui, c’était bel et bien lui. La lecture de sa lettre lança un grand froid sur ma bonne humeur pour la simple et bonne raison qu’elle me rappelait que je devais lui annoncer la nouvelle : d’ici quelques mois, cet été pour être précis, je serais un homme marié.

Enfouissant la lettre dans les poches de ma robe, j’avalais à la va-vite mon petit déjeuner, peu désireux de rester plus longtemps dans la Grande Salle. Je préférais me retrouver sur le terrain de Quidditch et sur mon balais, taper sur les Cognards serait plus productif que ruminer et passer mon temps à lire et relire les lettres qui me foutaient le bourdon. Ignorant la légère bruine matinale qui perlait encore malgré la saison, je pressais le pas jusqu’au vestiaire où je fus surpris de voir que c’était là que se trouvait le reste de l’équipe. Je n’étais donc pas le premier arrivé… ça m’emmerdait. Viktoria était donc bien là, en tenue. Je ne la saluais ni elle, ni les autres en réalité, ne faisant qu’un bref arrêt pour rejoindre la pelouse du terrain. C’était sans le moindre doute mon endroit favori de tout Poudlard. Le terrain qui m’avait permis de me découvrir, de tester mes limites et mes capacités, d’apprendre un tas de choses. L’endroit que je fréquentais autant que la bibliothèque ou la salle commune, et surtout dans quoi je me donnais autant à fond que mes études. Mes parents m’avaient promis de me laisser faire carrière dans le sport si j’excellais toujours autant à mes examens et à mon diplôme. C’était en revanche les seuls moments où je me lâchais vraiment, où j’étais vraiment moi. Et il était vrai que je ne me gênais pas pour faire preuve d’une grande prétention. Mais après tout, elle était parfaitement justifier. Sans attendre de voir le capitaine d’équipe, et suivit par la gardienne de l’équipe, je grimpais sur mon balais pour commencer quelques tours de terrain, juste pour le fun. Juste pour sentir le vent fouetter mon visage.

« Alors, qui est-ce qui va se taper des pénalités à l’échauffement aujourd’hui ? » lançais-je à la cantonade en réalisant que l’équipe était à présent au complet après plusieurs acrobaties sur mon balais.
© 2981 12289 0




Guilty for what I believe in.Sometimes, we wish we can erase the past, live in the present and dream the future. But the others days, we just survive and hope that tomorrow'll be better.


Revenir en haut Aller en bas
Viktoria Xanielov
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Propriétaire des Trois Balais
Célébrité : Emma Stone
Âge : 28 Parchemins : 77 Gallions : 165 Date d'inscription : 14/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Elle n’avait pas beaucoup dormi Viktoria. Elle appréhendait beaucoup trop l’entrainement pour dormir. Elle était trop en colère pour dormir aussi. En colère contre elle-même, en colère contre son capitaine, contre les autres joueurs de son équipe, contre…Non, elle n’était pas en colère contre Rogue et finalement le monde entier. Ouais, l’adolescence est parfois difficile. Surtout à quatorze ans (bientôt 15) comme Viktoria. Elle était dans l’équipe de Quidditch et sans dire qu’elle était la meilleure en classe, elle passait tous ses examens. Son comportement cependant, son attitude… ça, c’était à désirer. Ses parents devaient recevoir beaucoup trop souvent des lettres informant qu’elle n’avait pas agi correctement. Si elle respectait les adultes en majorité, elle ne se gênait pas quand elle sentait planer de l’injustice. Et comme elle était une adolescence revêche qui était aussi entourée d’adolescents idiots… ça faisait des flammèches. Viktoria prenait quand même la peine de lire toutes les lettres de ses parents, mais quand même ça se résumait souvent à la même chose alors… ‘’Soit plus patiente… apprend à gérer ton caractère et blablabla…’’ Non, mais son père ne pouvait pas parler quand même, il s’était vu! Franchement!

Bref. Elle s’était levée très tôt. Elle ne voulait pas tomber sur quelqu’un aussi tôt le matin, elle voulait au moins aller vider un peu son esprit et sa colère dans quelque chose qu’elle aimait avant de subir la colère de son capitaine. Il s’était retenu depuis le dernier match, sans doute pour mieux lui faire comprendre à l’entrainement… Dans sa mauvaise habitude, elle n’avait rien mangé ce matin-là, ce qui allait sans doute la rendre encore plus exécrable à l’entrainement… Pas grave, on pouvait difficilement faire pire alors à quoi bon. Elle revoyait des imagines dans sa tête du dernier match et des conséquences… Elle avait été particulièrement exécrable durant ce dernier d’ailleurs. Bon, il fallait dire qu’elle était facile à provoquer Viktoria et ça commençait à se savoir un peu trop dans les autres équipes. C’était même un joueur de Serdaigle qui était venu la narguer avant le match qui avait causé cet éclat de colère. Enfin, plus que d’habitude. De fil en aiguille sa colère avait débouché sur une mauvaise concentration ou une trop grande concentration à seulement faire tomber de son balai ce prétentieux de Serdaigle. Au moins, elle avait réussi à le viser durant le match. Sauf que jouer au Quidditch, ce n’était pas que de trucider le premier qui passait avec un cognard. Malheureusement, elle avait encore pas mal d’expérience à prendre sur ce niveau-là.

Elle découvrit le terrain de Quidditch vide, parfait pour pouvoir se défouler un peu en vol libre. En sentant le vent dans ses cheveux et sur son visage, elle se sentit un peu mieux déjà. Bon, au moins elle se montrait dévouée ce matin, on ne pourrait pas lui enlever ça. Viktoria était à contrôler, mais elle restait très vaillante. Elle n’avait quand même pas que des défauts hein? Elle ne redescendit qu’en voyant les autres arriver pour aller au vestiaire. Elle avait gardé son balai et sa batte près d’elle en s’assoyant sur un banc. Viktoria restait silencieuse en ne saluant que ceux qui la saluait, lança un regard un regard à ce parfait d’Avery. Elle n’aurait pas de problème avec lui si….Ouais, non, finalement ils n’étaient tout simplement pas fait pour s’entendre. Il avait beau être en 7e, être plus grand et tout le reste, il l’emmerdait pas mal à être doué et surtout, surtout toujours être utilisé pour les comparer. Sérieux, déjà qu’elle avait mauvais caractère, toujours entendre ‘’Tu devrais faire comme…’’ C’était trop. Elle sentit le regard brûlant du capitaine sur elle aussi, ouais, elle allait écoper à l’entrainement.

Elle grimpa sur son balai aussi, se la jouant patiente, oui, elle pouvait être sage quand même quand elle…

« Alors, qui est-ce qui va se taper des pénalités à l’échauffement aujourd’hui ? »

Non, sérieux. Ce gars. Elle ne put retenir de tourner son regard vers lui, un regard noir d’une colère sourde, mais visiblement, son capitaine l’avait repéré et avant même qu’elle ne puisse lancer un commentaire à son collègue de Quidditch, elle entendit son capitaine.

‘’ Tu la fermes tout de suite Xanielov! Ramène toi ici tout de suite.’’

Ah merde. Elle avait rien dit! Bon, elle allait dire un truc, mais ce n’était pas une raison quand même! Elle serra la mâchoire, presque à lui faire mal. Elle descendit alors de son balai pour rejoindre le capitaine qui envoyait déjà les autres s’échauffer. Cela dura combien de temps? Quelques minutes peut-être? Viktoria fut d’un calme olympien. En apparences en tout cas. Bon, sa mâchoire lui faisait mal et ses jointures étaient blanches tant qu’elle serrait sa batte et son balai pour ne pas s’emporter, mais elle ne dit rien. Rien du tout! Il parla, naturellement, de comment son collègue Batteur était plus calme, meilleur qu’elle et etc. etc. Vraiment, ça ne faisait que rendre sa colère encore plus vive, surtout qu’elle ne l’extériorisait pas. Elle encaissa comme une grande. Ou presque. Il la renvoya ensuite sur le terrain. Ses mouvements étaient plus cassés quand elle remonta sur son balai, la hargne devait émaner d’elle. Rejoignant le reste de l’équipe, elle attendit de voir la suite de l’entrainement.
Revenir en haut Aller en bas
Arès A. Avery
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Ancien Serpentard, ancien Batteur dans l'équipe des Frelons de Wimbourne. En cavale et contrebandier d'objets magiques.
Célébrité : Chris Evans
Pseudo : Shiro Âge : 26 Parchemins : 162 Gallions : 124 Date d'inscription : 07/02/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3119-ares-a-avery-comment-prouver-so http://www.mumblemumps.com/t3142-aaa-meilleures-initiales-au-monde http://www.mumblemumps.com/t3153-ares-please-leave-a-message

❝ Quelques années plus tôt, sur le terrain de Quidditch de Poudlard... ❞Someone needs to learn modesty, here.On pouvait dire ce qu’on voulait sur moi et sur ma pseudo arrogance, elle était parfaitement justifiée en ce qui concernait le Quidditch. J’étais doué pour ce sport. Même si je n’avais pas la place du joueur le plus visible ou du préféré des sorciers, je n’avais jamais manqué ma cible, j’étais un véritable atout pour mon équipe. Et jusqu’à cette année, le duo que je formais avec l’autre batteur était épique. Même maintenant avec cette furie rousse qui s’excitait pour pas grand-chose, on continuait de souligner combien j’étais doué. Rogue lui-même reconnaissait qu’il ne me voyait pas faire une autre carrière que celle de joueur professionnel que je visais. Sans compter qu’à côté, j’avais aussi mon premier fan et admirateur qui m’encourageait dans cette voie également. Alors certes, j’en profitais un peu, beaucoup, que tout le monde s’accorde sur ce point, surtout à Poudlard, à la maison, j’étais plus discret et modeste sur le sujet. Surtout au sein de l’équipe. Au début de l’année, je n’avais pas caché ma déception de ne pas être capitaine, j’avais toutes les raisons de l’être, et je m’étais montré infecte. Jusqu’à ce que je me fasse sermonner par mon directeur de Maison, par Dumbledore lui-même et par mon père. J’avais mis de l’eau dans ma bièraubeurre et acceptais la chose, si bien que maintenant, j’avais la chance de voir notre capitaine approuver et saluer toutes mes actions. La jalousie et l’amertume refaisaient quand même surface à chaque début de match.

Mais quand je croisais le regard de Xanielov, un regard, s’il l’avait pu, qui m’aurait tué, je ne pus m’empêcher d’être ravi de ne pas devoir la gérer. Ça me faisait chier de l’admettre, mais elle avait pas mal de potentiel, elle n’était vraiment pas mauvaise. Sauf qu’elle était du genre incapable de se contrôler. Ce n’était pas pour rien que je l’avais surnommé la Furie. Alors certes, j’étais en train de la chercher, je venais d’ouvrir les hostilités entre elle et moi, même si c’était surtout elle qui avait un problème avec moi, je me foutais pas mal de cette naine, mais il y avait quelque chose de jouissif là-dedans. Puis… elle méritait ce qui lui arrivait, faut pas se cacher. Je me réjouissais de voir notre capitaine le reprendre aussitôt, il commençait à bien la connaître maintenant. Revenant doucement à la hauteur de tout le monde, ma batte sur l’épaule, un sourire des plus amusés peint sur les lèvres, lui lançant à mon tour un regard, mais plus… fourbe. Je savais qu’il n’avait pas échappé au capitaine, mais tant pis. Elle restant ainsi sur le côté, je m’envolais avec les autres pour nous échauffer, étirant mes bras et mon épaule, prêt à frapper dans le Cognard dès qu’il serait lancer. Mais avant de commencer véritablement l’entraînement, je fus appelé par le capitaine, lui étant pour le moment rester sur le plancher des vaches et que ma camarade batteuse venait de remonter sur son balais.

« Écoute, Arès, je n’ai vraiment pas envie de sortir de l’entraînement en m’arrachant les cheveux, alors… cherche pas la merde de ton côté non plus… Sinon je te mets sur la touche pour le prochain match. »

Oh le con. Cette décision ne ferait pas que m’affecter moi, mais aussi l’équipe. Sauf Xanielov qui serait sans le moindre doute ravie d’être la star du match. Sauf qu’à elle toute seule, avec son caractère de merde, elle n’arriverait à rien. Décision tout aussi merdique donc, et je savais qu’on me  tiendrait donc pour responsable en cas d’échec, et donc de mon absence. Je n’avais pas tellement d’autre choix que d’obéir donc. Préférant ne pas répondre pour ne pas perdre mon sang froid et être bel et bien mis de côté mais pour avoir donner un coup de batte au capitaine, j’enfourchais mon balais pour rejoindre mes coéquipiers, évitant soigneusement le regard de la rousse. Qu’elle ait entendu ou non la conversation, il n’était pas question que je lui donne la satisfaction d’avoir le moindre dessus sur moi. Aussi, pour lui rappeler que c’était moi le meilleur des deux, tout en ignorant si oui ou non elle savait ce qui me pendait au nez, dès que le Cognard fut lâché sur le terrain, je me précipitais sur lui pour le frapper de toutes mes forces, l’envoyant même dans les buts. Bon, pas exactement dans les cercles, mais je n’étais pas un poursuiveur non plus et ce n’était pas exactement un Souaffle. La rage de cette potentielle décision, j’allais l’utiliser pendant l’entraînement, la mettre dans mes frappes et lancés, exactement ce que Xanielov ne comprenait pas qu’il fallait faire. J’eus droit à quelques applaudissements des poursuiveurs pour ce coup, suivit d’un sifflement impressionné une fois que j’eus relancer le teigneux qui revenait vers moi.

Je n’étais pas peu fier de mon coup. A chaque entraînement, je faisais toujours en sorte de rappeler à tous que j’avais bel et bien ma place dans l’équipe, plus que n’importe qui, et n’hésitais pas à faire des démonstrations de mes talents. Peut-être que c’était mon égo blessé de pouvoir être écarté aussi facilement de mon élément, juste pour une petite furie. Cette fois-ci je le regardais de nouveau, un regard plein de défi. Jamais elle ne m’arriverait à la cheville. Elle n’arriverait jamais au niveau auquel j’étais. Le professionnel de nous deux, c’était moi. Alors, tout en essayant de ne pas faire le malin, et surtout de ne pas attirer l’attention de notre capitaine, je volais vers elle, la voix la plus calme possible.

« Tu crois que tu peux faire la moitié de ce que j’ai fais ou tu vas te fouler l’épaule en essayant de frapper ? »

Bon, d’accord, je ne pouvais pas m’empêcher de la chercher quand même, c’était viscérale. Tout comme elle, elle n’était pas capable de se contenir pour tout, moi c’était pour lui faire un simple rappel des choses.
© 2981 12289 0




Guilty for what I believe in.Sometimes, we wish we can erase the past, live in the present and dream the future. But the others days, we just survive and hope that tomorrow'll be better.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Someone needs to learn modesty, here - ft. Viktoria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "We can only learn to love by loving"
» Mackenzie Foy ~ Vìktoria Andreff-Carter
» Every day I learn to know the new you
» Viktoria ~ Qui veut jouer avec le grand méchant loup?
» " I live and I learn " - Dolores Brook McFear -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: flashback-
Sauter vers: