Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

it's a better place since you came along (isaline)

Levy T. Scamander
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : Poufsouffle & 1ère année en GISIS de sécurité magique
Célébrité : Grant Gustin
Pseudo : Pezzavril Âge : 26 Parchemins : 464 Gallions : 289 Date d'inscription : 15/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3286-je-vais-me-battre-pour-reconstr http://www.mumblemumps.com/t3359-titre-uc-levy http://www.mumblemumps.com/t3357-fizwizbiz-go-levy

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
it's a better place since you came along
Isaline Delatour & Levy Scamander
« I see the whole world in your eyes. It's like I've known you all my life. We just feel so right, so I pour my heart into your hands. It's like you really understand. »
Je tapote machinalement le haut de ma plume contre mon parchemin, les yeux suspendus dans le vide. Cela doit faire deux bonnes heures que je suis installé dans la salle commune de ma maison avec Samuel et pourtant, je n’ai réussi à écrire qu’un minuscule paragraphe. Nous avons décidé de nous atteler ensemble à noter devoir d’occlumancie, suivant tous les deux le même cursus. Mais, même avec l’aide de mon ami, je ne parviens pas à y voir clair. Lui semble pourtant inspiré. Du moins, c’est ce qu’en témoigne le parchemin et demi qu’il a déjà écrit. Soit à peut près le triple de ce que j’ai moi-même réussi à formuler dans un charabia qui, j’en suis certain, doit être incompréhensible. Assis par terre, il grifonne une dernière phrase sur sa page et finit par lâcher sa plume pour s’étirer dans un soupir de fatigue.
– « Bon mon vieux, il se fait tard. Mon lit m’appelle. »
J’acquiesce d’un signe de tête. Il doit, en effet, être environ vingt-trois heures, ce qui est une heure plutôt tardive pour un soir de semaine, hors session d’examens. Sans un mot de plus, Samuel range ses affaires dans son sac et se relève péniblement, courbaturé par la posture qu’il a gardée tout le long.
– « Tu montes ? », me demande-t-il en baillant à moitié.
– « Juste le temps de finir ce paragraphe. »
Je lui souris en indiquant mon parchemin. Il me répond par une affirmation de la tête et tourne les talons pour rejoindre le dortoir des garçons. Pour ma part, je reste assis sur le fauteuil et laisse ma tête partir en arrière dans un soupir. Mon regard se perd sur le portrait d’Helga Poufsouffle qui, trônant par-dessus la cheminée dans lequel crépitent encore des flammes, me salue en tendant son verre dans ma direction.
– « Aucune chance que vous puissiez m’aider ? », demandé-je à l’égar du portrait.
Pour toute réponse, elle hausse les épaules et m’adresse un sourire réconfortant. Bien. Devoir d’occlumancie, à nous deux. Je me redresse dans mon siège et, reprenant correctement ma plume, tente à nouveau de griffonner quelques mots sur ma page.

Au bout de trois quart d’heure, je me retrouve totalement seul dans la salle commune. Tous les étudiants ont rejoint leur lit et je suis le seul imbécile à encore plancher sur un devoir. Je pourrais le mettre de côté et attendre le lendemain, en espérant qu’une bonne nuit de sommeil m’offrira des idées plus claires. Mais impossible d’abandonner pour moi. La voix de mon père résonne encore trop puissamment dans ma tête pour que je m’autorise à baisser les bras ce soir. « Levy, tu ne deviendras jamais Auror si tu continues sur cette voie. »
L’horloge tourne, l’encre s’écoule et le nombre de parchemins froissés se montre de plus en plus nombreux à mes pieds. À bout de nerfs, je finis par balancer mes affaires sur la table en face de moi en grognant. Bon sang, mais pourquoi cette matière me donne tellement de fil à retordre ? Suis-je à ce point détraquer pour être un parfait bon à rien en occlumancie ? Pour un étudiant qui a toujours eu de la facilité scolairement parlant, j’en prends un grand coup. J’en arrive même à remettre totalement mon futur en jeu. Et si mon père avait raison ? Et si ma vocation d’Auror était vouée à l’échec ? De toute manière, comment puis-je espérer exercer cette profession avec le passé de criminel qui me colle à la peau ? Désespéré, je me prends la tête dans les mains et soupire profondément. Perdu… je suis complètement perdu. Et ce devoir qui n’avance pas. Argh ! Agacé, je récupère plume et parchemin et, clignant des yeux pour tenter d’atténuer les picotements qui les agressent, j’essaie de rassembler une énième fois mes idées pour rédiger ce fichu devoir. Je ne sais pas quelle heure il est, mais je n’irai pas me coucher avant d’avoir rempli au mois la moitié des trois parchemins demandés.
(c) DΛNDELION & BΛT'PHΛNIE


Revenir en haut Aller en bas
Isaline R. Delatour
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : Deuxième année de médecine magique à Poufsouffle
Célébrité : Holland Roden
Pseudo : Marie / Littlejuice Âge : 22 Parchemins : 1131 Gallions : 2015 Date d'inscription : 03/09/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2346-isaline-talk-to-yourself-like-y http://www.mumblemumps.com/t2358-isaline-talk-to-yourself-like-you-would-to-someone-you-love http://www.mumblemumps.com/t2359-isaline-hibou-ton-hibou-de-ficelle http://www.mumblemumps.com/t2388-journal-d-une-peluche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Levy & Isaline

It's a better place since you came along


I SEE THE WHOLE WORLD IN YOUR EYES. IT'S LIKE I'VE KNOWN YOU ALL MY LIFE. WE JUST FEEL SO RIGHT, SO I POUR MY HEART INTO YOUR HANDS. IT'S LIKE YOU REALLY UNDERSTAND.

Elle se tourne, se débat, c’est la guerre avec ses draps et ce depuis plusieurs heures maintenant. Le sommeil ne vient pas. Il semble bien loin et elle n’en peut simplement plus. Ca fait quelques temps qu’elle ne dort plus vraiment Isaline, elle n’y arrive pas. Ses pensées sont occupées, elle est distraite par des choses qui pourraient paraître futil, c’est bien loin de l’être pour elle. Elle soupire longuement, discrètement aussi pour ne pas réveiller ses camarades de chambre. Elles n’ont pas à payer parce qu’elle, elle n’arrive pas à dormir, ça ne serait pas juste en tout cas. Elle vient fermer les yeux la jolie rousse, elle espère que ça sera suffisant et que le sommeil viendra dans la seconde peut-être. Douce illusion que celle-ci. Il n’en est rien. Elle doit se faire une raison, ce n’est pas pour tout de suite qu’elle réussira à dormir et finalement, elle vient s’assoir dans son lit, passant sa main sur son visage comme si c’était nécessaire. Quand on la voit faire, on croirait qu’elle a déjà dormi des heures durant. Juste une impression. Dégageant les couvertures, elle passe ses jambes sur le côté de son lit et seulement quand ses pieds touchent le sol, elle se lève. Elle ne peut pas aller bien loin, la salle commune suffira et elle pourra toujours faire apparaître une tasse de chocolat chaud. Elle ne prend pas la peine de se changer, d’enfiler une robe de chambre ou quoi que ce soit. Sur elle, un short, un débardeur aux couleurs de sa maison, Poufsouffle. A l’heure qu’il doit-être, elle ne se pose pas trop de questions sur qui elle va rencontrer, personne sans doutes. Elle glisse tout de même sa baguette dans la poche arrière de son short et s’échappe de la chambre sans un bruit, refermant la porte derrière elle. L’étape une, fuir la chambre est réussie. Il ne lui reste plus qu’à descendre les escaliers pour gagner l’espace commun et elle pourra se poser au coin de la cheminée, dans un fauteuil avec un livre qu’elle aura trouvé dans le coin. Elle est bonne élève Isaline, elle l’a toujours été même si ces derniers temps, depuis quelques mois à vrai dire, elle n’est plus l’élève assidue qu’elle a été par le passé. Elle tient pourtant le coup, elle le doit si elle veut obtenir son diplôme à la fin de cette année. L’obtention de celui-ci, ça veut dire quitter Poudlard, quitter ce qu’elle connaît et à quoi elle s’est habituée. Ca venir dire le quitter lui, Néréo mais elle doit bien aussi penser à elle un peu bien qu’elle ne soit pas sur d’être prête à ça pour le moment. Plus le temps passe, plus elle a cette envie de redevenir l’enfant insouciante qu’elle était encore en France. Plus le temps passe, moins elle a envie de grandir quand pourtant il le faudrait. Quand elle arrive à la moitié de l’escalier, qu’elle commence à avoir une vue d’ensemble sur la salle commune qu’elle voulait rejoindre, elle constate qu’elle est déjà occupée. Elle est d’abord tentée de faire demie-tour, de repartir dans son lit et de continuer à tourner dans tous les sens pour trouver un sommeil qui ne viendra probablement jamais. Mais elle le connaît, elle le reconnaît et un sourire vient se plaquer sur ses lèvres demeurées closes jusqu’alors. « Levy ? » Elle voit les parchemins, sa plume entre ses doigts et le pot d’encre posé prêt de lui. Il travaille, elle le dérange et pourtant, elle termine de descendre les quelques marches pour le rejoindre et s’asseoir dans un fauteuil tout prêt de lui. « On ne t’a jamais appris que la nuit, il faut dormir et pas travailler ? » Bien mal placée pour parler la demi-vélane, elle se permet cependant cette remarque, prononcée sur un ton amusé.

Codage par Magma.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Still falling for you ♒︎ It took us a while. With every breath a new day. With love on the line. We've had our share of mistakes. But all your flaws and scars are mine. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Levy T. Scamander
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : Poufsouffle & 1ère année en GISIS de sécurité magique
Célébrité : Grant Gustin
Pseudo : Pezzavril Âge : 26 Parchemins : 464 Gallions : 289 Date d'inscription : 15/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3286-je-vais-me-battre-pour-reconstr http://www.mumblemumps.com/t3359-titre-uc-levy http://www.mumblemumps.com/t3357-fizwizbiz-go-levy

Mes pupilles valsent le long de l’encre griffonnée sur mon parchemin. Est-ce moi, on l’on croirait que ce texte a été écrit par un lutin de cornouailles ? Les mots qui s’enchaînent ne veulent strictement rien dire, du moins, pas dans une langue correctement maîtrisée par un sorcier. Exaspéré, je froisse ma feuille entre mes deux mains et la jette parmi les autres, au pied de la table. Un soupir profond m’échappe. Je ne sais pas combien d’exclamations exaspération ont passé la barrière de mes lèvres, mais elles sont suffisantes pour me donner le tournis. Bien. J’essaie une dernière fois, et si le résultat n’est toujours pas correct, j’abandonnerai pour ce soir.
Je reprends donc ma plume, la trempe dans mon encrier et commence ma première phrase d’introduction. La définition de l’occlumancie, telle que nous la connaissons aujourd’hui, se réfère à une discipline magique qui consiste à bloquer notre propre esprit contre les tentatives de pénétration venant de l’extérieur…
– « Levy ? »
Je sursaute, manquant de renverser mon encrier sur ma feuille par la même occasion. Tournant la tête, je reconnais sans aucun mal la jeune fille qui a prononcé mon prénom. Ses longs cheveux cuivrés tombant en cascade sur ses épaules dénudées, elle arbore un pyjama aux couleurs de notre maison qui met en évidence son teint si pur. Je ne peux m’empêcher de lui sourire tandis qu’elle s’approche de moi.
– « Hey. »
Elle termine la descente des escaliers et vient s’installer sur un fauteuil, près de moi. Je ne sais très sincèrement pas à quoi doit ressembler ma tête à l’heure actuelle. Mais face à Isaline, je m’en contre-fiche totalement. Elle m’a vu dans de bien pires états que celui de fatigue dans lequel je me trouve actuellement.
– « On ne t’a jamais appris que la nuit, il faut dormir et pas travailler ? »
– « Tu me connais. » , réponds-je en haussant les épaules.
Je sais que la nuit porte conseil et qu’il est important pour nos cerveaux d’étudiants que nous dormions un certain nombre d’heures par nuit afin de pouvoir travailler efficacement. Mais je ne peux m’empêcher de travailler sur ce devoir jours et nuits, persuadé que je ne parviendrai jamais à un résultat concluant. Pourtant, je me dois de réussir. Il le faut, si je veux parvenir à remonter ma moyenne avant la fin de l’année. Soupirant doucement, je repose ma plume et montre d’un signe de tête les feuilles qui jonchent le sol ainsi que celle, quasiment vide, qui se trouve sur la table.
– « Ce fichu devoir d’occlumancie me prend bien trop la tête pour que puisse me résoudre à aller me coucher. »
Pourtant, je sais que cela ne sert à rien de continuer à écrire des idioties pareilles au milieu de la nuit. Je parviendrai sûrement à écrire un texte de meilleure qualité la tête reposée. Mais la voix de mon père me force à continuer. Je l’entends, encore et encore, qui remet en question mon ambition professionnelle. J’ai fini par croire que je n’étais peut-être pas celui que je croyais et que jamais je n’atteindrai le niveau de mon père et mon frère. Devenir Auror n’est peut-être pas un but réaliste pour la personne que je suis. Autant me rendre à l’évidence, non ? Je pourrais. Mais parfois, je reste persuadé qu’il s’agit de ma destinée, que je suis né pour suivre les traces de mes ancêtres. Alors je tourne en rond, comme un serpent qui se mord la queue. Je tourne, je tourne, je tourne… et je stagne.
Sortant de mes pensées, je me laisse tomber en arrière, au fond de mon siège. La suite de ma rédaction attendra, maintenant qu’Isaline est à mes côtés. D’ailleurs, comment se fait-il qu’elle quitte son lit au beau milieu de la nuit ?
– « Et toi alors ? Qu’est-ce que tu fais debout ? », lui demandé-je doucement avant de ravaler un bâillement.
Décidément. J’aurais peut-être dû me résoudre à aller me coucher plus tôt.


Revenir en haut Aller en bas
Isaline R. Delatour
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : Deuxième année de médecine magique à Poufsouffle
Célébrité : Holland Roden
Pseudo : Marie / Littlejuice Âge : 22 Parchemins : 1131 Gallions : 2015 Date d'inscription : 03/09/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2346-isaline-talk-to-yourself-like-y http://www.mumblemumps.com/t2358-isaline-talk-to-yourself-like-you-would-to-someone-you-love http://www.mumblemumps.com/t2359-isaline-hibou-ton-hibou-de-ficelle http://www.mumblemumps.com/t2388-journal-d-une-peluche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Levy & Isaline

It's a better place since you came along


I SEE THE WHOLE WORLD IN YOUR EYES. IT'S LIKE I'VE KNOWN YOU ALL MY LIFE. WE JUST FEEL SO RIGHT, SO I POUR MY HEART INTO YOUR HANDS. IT'S LIKE YOU REALLY UNDERSTAND.

Levy. Elle n’a pas de doute, elle sait très bien que c’est lui. Ce prénom sous forme d’interrogation, c’est plutôt sa manière de faire savoir qu’elle est là, elle ne veut juste pas le surprendre en allant directement prendre place à ses côtés. Il faut pourtant croire que c’est raté, elle le voit sursauter, manquer de renverser son encrier sur sa feuille et aussitôt, elle affiche une mine désolée la Poufsouffle. Elle affiche ce regard qu’elle a toujours quand elle a l’impression d’avoir fait une bêtises. « Hey. » Et le sourire lui revient, le mot qui lui suffit pour la faire descendre les quelques marches d’escalier qui lui restait, qui les séparait. Entre les deux élèves de Poufsouffle, il n’y a pas de secrets, entre eux, il n’y a pas d’hésitation, il n’y a sûrement pas à avoir honte. Alors elle ne fait pas attention à l’air fatigué qui orne les traits de son visage. Elle ne fait pas vraiment attention à l’heure non plus, juste une petite remarque, comme ça, parce que ça fait bien de lui faire remarquer qu’il est tard et qu’il ne devrait pas être en train de travailler mais de dormir. « Tu me connais. » Il a raison, elle le connaît. Elle sait que ça n’est pas rare qu’il n’arrive pas à dormir et si au début ça l’agaçait, si au début elle avait tendance à le réprimander et à lui rappeler qu’il avait besoin de sommeil, elle a finit par se faire une raison, il ne l’écouterait jamais, elle parlait dans le vide. Voilà pourquoi aujourd’hui c’est un ton différent qu’elle emploie. Aujourd’hui, elle en rit du fait qu’il soit encore éveillé à une heure aussi tardive. Pourquoi ? Parce qu’elle aussi elle est encore debout. Elle aussi elle est réveillée et n’a par conséquent pas vraiment de leçon à donner. « Ce fichu devoir d’occlumancie me prend bien trop la tête pour que puisse me résoudre à aller me coucher. » Et dans le fond, ça ne la surprend pas. Elle sait bien ce que ça représente pour lui l’occlumencie. Elle a cette matière aussi, comme la légilimencie, c’est loin d’être ce qu’elle préfère Isaline mais elle pourrait l’aider, essayer au moins. « Tu veux que je regarde ? » Elle lui laisse pas vraiment le temps de répondre et se saisit entre ses doigts de son parchemin. Elle juge pas Isaline, jamais. Non elle se contente de lire, de sourire ou grimacer à ce qu’elle lit. Ca veut pas dire que c’est mauvaise, ce sont juste des habitudes qu’elle a pris, à force de donner des cours à Néréo. « Et toi alors ? Qu’est-ce que tu fais debout ? » Des mots qu’elle entend. Elle feint pourtant l’ignorance, elle feint de ne rien avoir entendu parce que ça voudrait dire répondre. C’est ce qu’on fait généralement quand on nous pose une question, elle le sait bien mais Isaline, elle n’est pas certaine d’être capable de mettre des mots sur ce qui la tracasse et l’empêche de dormir. C’est plus simple dans son esprit, tout y est toujours plus facile. « C’est pas mal ce que tu as fait déjà mais je pense que tu devrais plus développer ici et… là. » Elle montre du doigt, elle n’est pas une experte, ce ne sont que des conseils évidement. Mais elle sent qu’il ne regarde pas vraiment ce qu’elle lui dit et lui montre. Elle sent son regard sur elle et ça la fait réagir. Elle croise son regard, ne sait pas vraiment quoi dire ou faire. « Que se passe-t-il Levy ? J’ai quelque chose sur le visage ou bien… ? » Ou bien tu ne me laisseras que lorsque j’aurais accepté de te répondre ?

Codage par Magma.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Still falling for you ♒︎ It took us a while. With every breath a new day. With love on the line. We've had our share of mistakes. But all your flaws and scars are mine. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Levy T. Scamander
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : Poufsouffle & 1ère année en GISIS de sécurité magique
Célébrité : Grant Gustin
Pseudo : Pezzavril Âge : 26 Parchemins : 464 Gallions : 289 Date d'inscription : 15/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3286-je-vais-me-battre-pour-reconstr http://www.mumblemumps.com/t3359-titre-uc-levy http://www.mumblemumps.com/t3357-fizwizbiz-go-levy

Je dois vraiment avoir l’air désespéré, à travailler au milieu de la nuit sur un devoir. Désespéré au point où Isaline me propose son aide. Ou bien est-ce simplement par amitié, comme elle a tant l’habitude de le faire avec moi ? En cette heure tardive, mes idées s’embrouillent.
– « Tu veux que je regarde ? »
Je hausse mollement les épaules. Elle peut bien regarder, je ne pense pas que cela me permette d’aller plus loin. Du moins, pas ce soir. Cependant, avant que je ne puisse lui donner une réponse claire, la jolie rousse me pique le parchemin des mains. Je suis le morceau de papier des yeux, l’observant passer de mes doigts à ceux de la Poufsouffle. Mes pupilles remontent jusqu’à son visage. J’y détecte plusieurs mimiques mais suis parfaitement incapable de les déchiffrer. Je suis bien trop fatigué pour jouer les mentalistes. Alors, je me laisse complètement aller en arrière, m’affalant dans le fond de mon siège dans un soupir. Je me frotte les yeux à l’aide des doigts de ma main droite et décide de changer de sujet de conversation. Ce qu’elle fait debout en ce moment est bien plus intéressant à mes yeux que mon incapacité à rédiger un devoir correct à propos de l’occlumancie. Ma question franchit mes lèvres, mais aucun mot ne la succède. Le silence pour seule réponse. J’observe Isaline qui est visiblement toujours plongée dans une lecture attentive de mon brouillon.
– « C’est pas mal ce que tu as fait déjà, mais je pense que tu devrais plus développer ici et… là. », finit-elle par déclarer le plus naturellement du monde.
Je fronce les sourcils. Je ne regarde même pas ce qu’elle m’indique sur le parchemin. Mes yeux sont rivés sur son visage. Ils tentent de décrypter le moindre indice qui me permettrait de comprendre ce qui ne tourne pas rond. Elle évite délibérément ma question, signe perceptible que quelque chose cloche. On ne manque pas de répondre à une question aussi banale si ce n’est lorsque l’on a une chose à cacher. Or, Isaline n’est pas du genre à me dissimuler quoi que ce soit. Nous avons pris l’habitude de nous confier l’un à l’autre, sans aucune pudeur. Pourquoi cela commencerait-il maintenant ?
– « Que se passe-t-il, Levy ? J’ai quelque chose sur le visage ou bien… ? »
Sa voix me sort de ma réflexion. Je me redresse en clignant des yeux afin de m’extirper de mes pensées. Je n'ai pas la moindre idée du temps que je viens de passer à scruter ses traits. Ce qui est évident, c'est que mon regard s'est montré suffisamment pesant pour qu'elle se rende compte que je n'écoutais pas vraiment ses conseils.
– « Tu n’as pas répondu à ma question. »
Si mon visage avait pris un air presque accusateur, mes traits se radoucissent aussitôt. Je lui souris tendrement et récupère mon parchemin pour le déposer sur la table. L’occlumancie attendra, tout comme mes inquiétudes à propos de mon avenir et de l’avis que pourra bien avoir mon père là-dessus. Tout disparaît. Tout, sauf Isaline. Isaline et son insomnie.
– « Tout va bien ? », lui demandé-je en accompagnant mes paroles d’une caresse proche de son visage, le temps de glisser une mèche de ses cheveux derrière son oreille.
Je ne suis pas du genre à harceler autrui pour obtenir des réponses. Bien évidemment, si mon amie me fait comprendre qu’elle ne désire pas parler de ce qui semble la tracasser, je n’insisterai pas. Je me contenterai d’être une épaule chaleureuse et un ami à la hauteur de ses attentes. Si, à l’inverse, elle désire se confier, je lui prêterai une oreille plus qu’attentive. Je m’apprêterai à faire mon possible pour la soulager du mal qui la ronge, quel qu’il soit. Elle le sait : je déplacerais des montagnes pour elle. Mais pour l'instant, je me contente d'attendre, un sourire rassurant étirant mes lèvres.


Revenir en haut Aller en bas
Isaline R. Delatour
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : Deuxième année de médecine magique à Poufsouffle
Célébrité : Holland Roden
Pseudo : Marie / Littlejuice Âge : 22 Parchemins : 1131 Gallions : 2015 Date d'inscription : 03/09/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t2346-isaline-talk-to-yourself-like-y http://www.mumblemumps.com/t2358-isaline-talk-to-yourself-like-you-would-to-someone-you-love http://www.mumblemumps.com/t2359-isaline-hibou-ton-hibou-de-ficelle http://www.mumblemumps.com/t2388-journal-d-une-peluche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Levy & Isaline

It's a better place since you came along


I SEE THE WHOLE WORLD IN YOUR EYES. IT'S LIKE I'VE KNOWN YOU ALL MY LIFE. WE JUST FEEL SO RIGHT, SO I POUR MY HEART INTO YOUR HANDS. IT'S LIKE YOU REALLY UNDERSTAND.

Elle est mal placée pour donner des conseils Isaline. Ces derniers temps, elle est la première à ne pas faire ce qu’il doit être fait. Respecter un règlement c’est devenu si futil pour la jeune femme. l’entraver lui plait bien plus. Elle n’a pas toujours été ainsi. Quand elle était à Beauxbâton, elle était souvent bien trop sérieuse et assidue. Elle faisait tout pour réussir et montrer qu’elle était la meilleure dans ce qu’elle aimait faire. Aujourd’hui, à Poudlard, tout est différent. Elle est loin de sa famille. De son père, ça ne la dérange pas vraiment, de sa mère et de ses frères et soeurs un peu plus. Mais surtout, ici, elle n’a plus le même train de vie. C’est différent de la France, ce n’est pourtant pas fait pour lui déplaire. Du changement, c’est sans doutes de ça dont elle avait besoin la jeune française. Que ça soit dans ses idées, dans sa vie ou simplement dans ses relations, elle avait besoin de changer et elle ne s’est pas prié pour le faire. Levy, c’est l’une des rares personne à lui permettre d’être elle-même quand elle le désire. Il est peut-être celui qui la connaît le mieux dans ce château, celui qui a su voir au travers des cassures de son être pour simplement la comprendre. S’ouvrir n’a jamais été son fort, elle n’a jamais su faire par peur de toujours déranger. Alors elle a simplement laisser les choses se faire. Elle l’a laissé venir à elle, elle l’a laissé essayer de la comprendre comme si de rien était. C’était de lui qu’elle avait besoin, d’un ami, une épaule sur laquelle elle pouvait pleurer si elle en ressentait le besoin. Mais cette relation, elle est loin d’être à sens unique. Cette relation, elle fait tout pour qu’elle soit dans les deux sens et c’est pour ça que la jeune femme, elle se saisit du parchemin qu’il tient entre ses mains pour se permettre de le lire. Elle aussi elle suit des cours d’occlumancie bien qu’on ne puisse pas dire que cela soit ce qu’elle préfère. Elle lit avec attention ce qu’il a écrit, elle entend bien évidement sa question et pourtant, elle fait comme s’il n’avait rien dit. Elle a tellement de chose à lui confier, tellement de choses qu’elle voudrait lui dire sans pour autant savoir par où commencer. C’est difficile de faire les choses correctement quand on ne sait pas où on en est nous-même. C’est ce qu’elle constate la rousse. Tant qu’elle sera perdue dans ses sentiments, dans son esprit, elle ne saura pas comment expliquer à son ami ce qui la tourmente. Elle ne pourra qu’essayer. Elle sort de sa concentration pour lui expliquer ce qu’elle changerait ou non dans ce qu’il a fait. Mais il est pas là, il est ailleurs et Isaline le voit bien. La question qui suit n’a pas vraiment besoin de réponse, pas alors qu’elle la connaît déjà. Elle sait, c’est logique en fait. La question était simple et banale et elle n’y a pas répondu. « Tu n’as pas répondu à ma question. » Elle voudrait lui dire tout ce qu’elle a sur le coeur mais les mots restent coincés dans sa gorge. Elle n’est pas capable de laisser aller ses sentiments par peur qu’il ne puisse pas la comprendre. Elle aime le voir lui sourire, ça la rassure, c’est tout ce qu’elle demande à cet instant. « Tout va bien ? » Elle ferme les yeux brièvement, juste le temps de sentir cette infime caresse, de le sentir glisser une mèche de ses cheveux derrière son oreille. C’est comme ça entre eux, il n’y a pas d'ambiguïté, il n’y a pas de sous-entendus, ils le savent tous les deux. Elle le connaît assez bien en tout cas pour savoir que s’il insiste, s’il redemande, c’est qu’il s’inquiète pour elle et elle n’aime pas vraiment ça. Elle soupire Isaline, elle se rapproche de lui pour venir se blottir dans ses bras et d’un coup de baguette, elle fait apparaître une couverture qu’elle vient poser sur eux. « Est-ce que tu trouves ça juste que des parents forcent leurs enfants à se marier avec quelqu’un qu’ils n’aiment pas ? » Elle reste vague, c’est volontaire. Elle ne sait juste pas vraiment comment mettre des mots sur ce qu’elle vit et ça la préoccupe autant que ça lui plait. Elle lui a déjà parler de ses cours avec Néréo, elle est jamais allée plus en détails parce que pour elle, c’était idiot de s’attarder sur des détails qui n’en valaient pas la peine. C’était ce qu’elle pensait en tout cas, avant que les choses ne changent. « Tu te souviens de cet élève que j’avais l’année dernière en cours de potions ? Néréo. C’est un sang-pur, il a été fiancé contre son gré à une femme du même rang que lui. » Elle relève légèrement son regard sur Levy, juste assez pour croiser le sien, pour qu’il la voit sourire tristement. « Je ne suis qu’une sang-mêlée, une demie-vélane qui plus est… je n’ai pas le droit d’être jalouse. » Ca c’est ce dont elle essaye de se convaincre depuis cette soirée dans leur salle de potions et pourtant, elle ne peut s’empêcher d’avoir envie de le voir, encore et encore.

Codage par Magma.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Still falling for you ♒︎ It took us a while. With every breath a new day. With love on the line. We've had our share of mistakes. But all your flaws and scars are mine. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Levy T. Scamander
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : Poufsouffle & 1ère année en GISIS de sécurité magique
Célébrité : Grant Gustin
Pseudo : Pezzavril Âge : 26 Parchemins : 464 Gallions : 289 Date d'inscription : 15/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3286-je-vais-me-battre-pour-reconstr http://www.mumblemumps.com/t3359-titre-uc-levy http://www.mumblemumps.com/t3357-fizwizbiz-go-levy

Isaline ne peut rien me cacher, tout comme je ne peux rien lui dissimuler. C’est ce qui fait la préciosité de notre amitié : nous sommes capables de nous comprendre par un simple échange de regard. Ainsi, elle se retrouve dans l’incapacité de me dissimuler son tracas, quand bien même elle essaie de détourner mon attention sur mon devoir. L’occlumancie attendra. Mon amie a besoin d’être écoutée, je le ressens au plus profond de moi. Et mon rôle en tant qu’ami est de répondre présent, de lui prêter une oreille attentive et de faire de mon mieux pour lui offrir le meilleur soutien possible. J’insiste, ne la laissant pas changer de sujet de conversation aussi facilement qu’elle l’aurait souhaité. Je vois dans son regard qu’elle capitule au moment où mes doigts effleurent son visage. Ses barrières cèdent et elle se réfugie dans mes bras avant de nous réchauffer grâce à une couverture. Je la serre délicatement contre moi et lui offre le silence dont elle a besoin pour rassembler ses idées. Ma main caresse tendrement son épaule tandis que mon menton repose contre sa tête, elle-même appuyée sur mon épaule.
– « Est-ce que tu trouves ça juste que des parents forcent leurs enfants à se marier avec quelqu'un qu’ils n’aiment pas ? »
Je pince les lèvres. Malheureusement, dans le monde des sorciers, les mariages arrangés sont encore courants. Particulièrement dans les familles de sang-pur. Pour ma part, j’ai la chance d’être issue d’une famille de sorciers à l’esprit très ouvert. Par conséquent, la simple idée de forcer deux personnes à s’unir sans amour me répugne. Je n’ai jamais compris les idéaux des familles prônant les lignées pures et ne les comprendrai certainement jamais. J’ouvre la bouche pour répondre, mais Isaline redresse la tête et plonge ses yeux dans les miens. Je ravale mes paroles, préférant la laisser s’exprimer comme elle le désire avant de lui transmettre le fond de ma pensée.
– « Tu te souviens de cet élève que j’avais l’année dernière en cours de potions ? Néréo. »
Évidemment que je me souviens. Néréo et moi nous côtoyons en cours. Il est mon binôme de potions et m’aide à m’entraîner pour améliorer mes piètres compétences en occlumancie. Il ne m’a jamais parlé d’Isaline et je n’ai jamais cherché à évoquer ce sujet avec lui pour l’instant. Je n’ai eu que l’écho de mon amie, connaissant le peu de choses qu’elle m’a confiées à propos du Serdaigle. Je hoche la tête brièvement, l’encourageant à continuer sans jamais cesser de caresser son bras.
– « C’est un sang-pur, il a été fiancé contre son gré à une femme du même rang que lui. »
Je fronce les sourcils. Je n’étais pas au courant de ce détail. Apprendre qu’une personne que j’apprécie est condamné à suivre un futur tout tracé a le don de m’agacer profondément. Par respect pour la Poufsouffle, je ne laisse rien de cela paraître. Je me contente de l’observer attentivement, sans prononcer le moindre mot pour l’instant.
– « Je ne suis qu’une sang-mêlée, une demi-vélane qui plus est… Je n’ai pas le droit d’être jalouse. »
– « Jalouse ? », la questionné-je dans un premier temps.
J’aimerais qu’elle m’en dise plus. Elle n’a jamais approfondi ce qu’elle pouvait penser de Néréo, encore moins ce qu’elle ressent pour lui. Je suis intrigué et ai évidemment besoin davantage d’informations pour lui offrir des mots rassurants. Je m’empresse cependant de la contredire sur un point qui me semble essentiel de relever. Je lui souris tendrement, une manière comme une autre de lui apporter mon soutien.
– « Isaline… Tu es certainement la plus parfaite des sang-mêlées et demi-vélanes qui puissent exister sur cette planète. »
Rien de surprenant dans mes paroles. La jeune femme sait parfaitement ce que je pense d’elle. Mais le lui rappeler ne peut que lui faire du bien.
– « Tu sais très bien ce que je pense de toutes ces théories sur les sang-purs. Ce sont des foutaises que de croire qu’un sorcier et un moldu ne peuvent pas s’aimer ou fonder une famille. »
Je prends un air plus sérieux. Ce sujet est épineux, suivant la personne avec laquelle on l’évoque. Avec Isaline, je ne risque évidemment rien, étant donné la nature de son sang. Il me tient pourtant à cœur de lui rappeler à quel point je trouve toutes ces croyances parfaitement stupides.
– « Rien ne devrait pouvoir t’empêcher d’avoir des sentiments pour une personne comme Néréo. », terminé-je en lui adressant un léger sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
it's a better place since you came along (isaline)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: dungeons and basements :: Salle Commune de Poufsouffle-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: