Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

The first betrayal ☾ Ella & Zoya

Zoya M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard, Septième année
Célébrité : Kaya Scodelario
Pseudo : Hessnellia Âge : 23 Parchemins : 901 Gallions : 360 Date d'inscription : 12/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t782-zoya-casual-curses-are-the-most- http://www.mumblemumps.com/t787-zoya-where-is-my-mind http://www.mumblemumps.com/t940-zoya-write-if-you-will-i-won-t-answer-anyway http://www.mumblemumps.com/t2070-hessnellia-s-journal-zoya-ophelia-niall

The first betrayal
Ella Bjornsson &  Zoya M. Krushnic




02 Septembre 2000
Lendemain de la rentrée
Cachots de la Quarantaine, Poudlard, Écosse
La bouche pâteuse, le regard vitreux et le mal de gorge ne faisaient que rendre mes maux de tête encore plus insupportables. Si j'avais pu voir mes yeux, j'aurais bien eu l'impression qu'ils étaient injectés de sang. Ces conneries, j'en avais plus que marre. De l'amortentia, une épidémie, une quarantaine : tout pour venir foutre la merde dans ce pays déjà plus merdique que sa température. Qu'on m'empoisonne ainsi, qu'on m'enlève et qu'on me jete un sortilège au visage n'avait rien d'un comportement respectable de la part de celui qui devait être notre figure d'autorité. Ils souhaitaient nous protéger, vraiment ? Quelle bande de cons. Ne comprennaient-ils pas qu'ils venaient de signer l'arrêt de mort de ceux qui partageaient ma cellule ? Bien-sûr que non, puisqu'ils n'y savaient rien. Ceux qui savaient, ils étaient derrière les barreaux tout comme moi. Diminitrov devait en rire aux larmes. Rosenberg n'en avait probablement rien à chier. Ceux qui étaient libres, je leur offrais une fragile confiance. Hortense n'était pas des plus fortes, pas à mes yeux. Skye, je préférais qu'il reste loin de moi. Les Aurors, qu'ill aillent se faire foutre, il ne connaitront pas mon secret. Les Aurors... Oh putain.

Mon sommeil avait été lourd, sans être naturel. Je ressentais dans mon corps les effets d'un sommeil forcé d'un sortillège qui m'avait envoyé dans les limbes pour me laisser en ressortir qu'à l'aube, voire même au crépuscule, vu l'absence de fenêtres. Mains sur le visage, je laissai la lumière pénétrer dans mes yeux peu à peu. Le réveil fut difficile, pratiquement autant qu'un lendemain de pleine lune. L'air humide ressemblait à celui des dortoirs des Serpentards, ce qui me laissa croire un court instant que tout ceci n'avait été qu'une blague, que j'allais retrouver, une fois le regard éveillé, le doux visage de Lou. Trop d'espoir pour trop peu ; tout ceci était vrai. Les autres lits autour de moi n'étaient point décorés de vert, le sol ne portait pas de tapis en écusson de vipère. Soupir. Ceux qui occupaient ma chambre n'étaient point mes amis. Soupir. Difficilement, je me mis sur pieds, sans même saluer les autres. J'enfilai une veste qui se trouvait au coin de mon lit, puis me rendit à la porte de notre cellule. Sur les barres de fer, je frappai de toutes mes forces jusqu'à m'assourdir moi-même.
« BJORNSSON ! Je sais que tu es là alors tu pointes ton nez ici sinon je défonce cette porte. »
Quelques voix me firent comprendre leur mécontentement. Je me contentai de les envoyer paître avant d'hurler à nouveau le nom de ma soit-disant soeur. Cette femme, dont le nom ne ressemblait en rien au mien, dont le travail était celui de mes ennemis du moment, m'avait malgré tout laissée dans ce trou à rats. Et Abbygaïl voulait absolument que je la rencontre ? Il fallait se rendre à l'évidence : je souhaitais déjà me jeter à son cou, l'étrangler jusqu'à ce que son dernier souffle ne la quitte devant mes yeux en furie. La bête beuglait en moi, prête à la dépecer. Je ne la connaissais même pas que je l'haïssais. Comment pouvait-elle faire ça à sa famille ? Comment avait-elle pu laisser passer ça ? Au fond de moi, je voulais que ma mère se trompe, je voulais qu'elle soit tombée sur la mauvaise femme, la mauvaise fille perdue.
« ET NE M'ENVOYEZ PAS UN AUTRE AUROR DE MERDE ! VOUS M'ENVOYEZ LA SCANDINAVE ! »
Ma mâchoire se serra tout comme mes poings. Ma voix faisait échos et je savais qu'on m'entendait, elle ou un autre. Je continuai à frapper sur le fer avec toutes mes forces, à m'en abimer les jointures, à y laisser quelques traces ensanglatées. Ce n'était pas ce genre d'eraflures qui me faisaient peur. Des pas claquèrent sur les pierres, mais leur son ne parvint à mes oreilles lorsque le visage de l'Auror apparût devant moi. Je cessai de frapper et la regardai un instant, désormais silencieuse. J'ouvrai les bras, puis regardai autour de moi.
« C'est quoi ces conneries !? »




I became insane, with long intervals of horrible sanity — How can any of us breathe, beneath this sky of subliminal madness


Revenir en haut Aller en bas
Ella Bjornsson
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror affectée à Poudlard
Célébrité : Scarlett Johansson
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 114 Gallions : 437 Date d'inscription : 11/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3257-be-pretty-and-shut-up-ella-bjor http://www.mumblemumps.com/t3295-cause-baby-now-we-got-bad-blood-ella http://www.mumblemumps.com/t3298-mercure-i-m-on-the-highway-to-hell http://www.mumblemumps.com/t3285-journal-de-nekojune-folle-en-camisole


The first Betrayal
take a look what you’ve done, 'Cause, baby, now we got bad blood. Now we got problems
Did you have to do this, I was thinking that you could be trusted
Tu as eu une nuit agitée. Avec cette épidémie tout commence à aller de travers. Une quarantaine ? Ce n’était pourtant pas prévu. Tu n’as rien compris à ce qui venait de se produire. Tu as juste eu le temps d’apercevoir ta jeune sœur se faire embarquer et mettre dans une cellule comme un animal. Et tu te surprends à avoir peur pour elle. Peur que son secret ne soit découvert. Et tu as évidemment peur aussi pour ses compagnons de cellule. Tu sais qu’il n’est pas une mince affaire de se retrouver face à un loup-garou et tout ce que tu connais de Zoya, c’est ce que ta mère a bien voulu t’en dire. Tu veux la protéger mais en cet instant, tu ne sais pas comment faire...

Tu passes la nuit à te tourner et te retourner dans tous les sens. Tu ne supportes pas de la savoir en bas. Tu te demandes comment elle va supporter la prochaine pleine lune, s’il n’est pas possible de l’isoler à ces périodes. Mais tu sais bien que cela serait suspect. Si on l’isole, on connaitra son secret. Si c’est toi qui est à l’origine de la requête d’isolement, on fera le rapprochement entre vous deux, peu importe le temps que cela prendra. Dans un cas comme dans l’autre, tu es coincée, pour votre intégrité à toutes les deux. Tu passes donc ta nuit entre questionnement éveillé, somnolence épuisante et sommeil agité de cauchemars en tout genre. Habituellement, tu ne fais pas de rêve de ce genre. Tu ne te souviens jamais de tes rêves. Mais là, j’avais tu n’arrives à sombrer assez profondément dans les bras de Morphée. Et tu ne pourras apparemment pas le faire. Tu ne sais pas quelle heure il est, tu entends juste tambouriner à ta porte, ce qui te fait sursauter de sous tes draps. Tu constates la qualité de ta nuit à l’état de tes draps, trempés de sueurs, sans doute à cause des songes qui ont hanté ton semblant de repos. Tu te redresses alors, passant une main sur ton visage. Tu vérifies l’heure et constates que ce n’est pourtant pas ton tour de garde. Tes sourcils se froncent alors sur ta gueule d’ange. Quelque chose cloche. Personne n’aurait du venir te chercher avant au moins six bonnes heures. Tu oses finalement sortir de ton lit pour vérifier qui peut oser te déranger maintenant. Vu le visage de ton collègue, tu dois avoir une tête de déterrée. Pas étonnant avec le peu de sommeil que tu as dans les pattes. Tu lui lances un regard interrogateur, il s’éclaircit la voix et t’indique finalement qu’un des malades demande à te parler. A toi et à toi seule. Tu hausses alors un sourcils, cela ne te dis rien qui vaille.

Comme à ton habitude, tu claques la porte. Tu sais qu’il feras passer le message. Tu as bien reçu l’information, tu arrives. Mais tu arriveras quand tu seras prête. Tu te prépares tout de même avant de vraiment rencontrer ta sœur cadette, passant sous la douche au préalable. Tu tournes et retournes la question dans tous les sens, sans trouver de réponse. De rage, ton poing s’écrase sur le mur, tes cheveux commencent à changer de couleur. Pourtant, tu te contiens avant que le cramoisi ne les aient complètement envahis. Tu ne peux pas te montrer faible face à elle, tu dois avoir la force d’affronter son regard, peu importe ce que tu y liras. Tu termines donc de te préparer, tranquillement. Composant ton masque de marbre et de calme. Puis tu te diriges lentement vers les cachots. Il est temps pour toi d’entrer dans l’arène et d’affronter la louve. Tes pas claques sur le sol des cachots. On te guide vers la cellule que ta sœur occupe avec deux autres personnes. Ça commence mal, tu crains un peu plus encore la prochaine pleine lune. Tu l’observes, croisant les bras juste sous ta poitrine. Tu n’as pas peur d’elle, même si elle est plus grande que toi et qu’elle est un loup-garou. Tu as déjà maîtrisé plus grand et plus puissant qu’elle, ce n’est pas une étudiante qui va t’impressionner. Et pour le lui prouver, tu soutiens son regard lorsque sa question, cinglante, franchi la barrière de ses lèvres. Elle te demande alors ce que tout cela signifie. Un sourire moqueur se dessine sur tes lèvres, tu baisses légèrement les yeux avant de planter ton regard azur dans les yeux de ta cadette.

Ces conneries comme tu dis, je les ais découverte en même temps que toi. Je ne cautionnes pas forcément cela, encore moins dans ton état.

Tu appuyais volontairement sur le mot état. Parce que oui, pour toi ta sœur ne peut tout simplement pas rester avec des humains lambas. Mais elle n’a pourtant pas le choix. Tu vérifies que aucun de tes collègues ne traine dans les parages et tu prends le risque de t’approcher de la brune.

Zoya, crois moi, je vais faire tout ce que je peux pour régler ce problème. Mais je ne peux mettre en cause ni mon intégrité ni la tienne. Il y a trop de choses en jeu !

Ta voix s’est faite plus grave en prononçant ces mots. Tu ne peux pas te permettre de sonner la tirette d’alarme, tu vas devoir te débrouiller autrement.
code by bat'phanie


BE A GOOD GIRL | Obéis aux ordres. Ne te plains pas. Prends les coups à notre place. ne lâche rien. Sois un pitbull bien dressé, ma petite princesse sûre de toi
Revenir en haut Aller en bas
Zoya M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard, Septième année
Célébrité : Kaya Scodelario
Pseudo : Hessnellia Âge : 23 Parchemins : 901 Gallions : 360 Date d'inscription : 12/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t782-zoya-casual-curses-are-the-most- http://www.mumblemumps.com/t787-zoya-where-is-my-mind http://www.mumblemumps.com/t940-zoya-write-if-you-will-i-won-t-answer-anyway http://www.mumblemumps.com/t2070-hessnellia-s-journal-zoya-ophelia-niall



The first betrayal
Ella Bjornsson &  Zoya M. Krushnic


Celle qui me faisait face, celle qui, supposément, partageait mon sang, n'avait rien qui me réjouissait. Et c'était probablement la meilleure preuve qu'il s'agissait bien de ma soeur. Toute ma famille, du moins ceux de ma génération, je les avais toujours détestés. Skye le premier, Ariel par principe. Puis, il y eut cette Auror, celle qui participait à ces conneries. Elle avait cette tête qui, de ses expressions, ressemblait trop à la mienne. Son regard dur et moqueur, ses lèvres arrogantes, j'avais bien envie de leur cracher dessus. Ses traits étaient doux, mais son âme rigide y laissait sa trace. Je pus le lire chez elle, même après quelques secondes. Les présentations étaient inutiles. Il était évident que l'Auror savait qui j'étais, et inversement. Pourquoi l'aurais-je demandée elle plus qu'un autre. Elle n'avait pas ce job pour rien, elle ne pouvait pas être entièrement débile. « Ces conneries comme tu dis, je les ais découverte en même temps que toi. Je ne cautionnes pas forcément cela, encore moins dans ton état.»

Je serrai les dents, puis les poings. Instinctivement, mon regard se tourna vers le reste de la cellule, où les deux autres se trouvaient. Ils ne semblaient pas avoir entendus. Heureusement.  Je revins à la Scandinave, regard irrité. Non mais elle était consciente qu'il ne fallait pas annoncer ça comme si de rien n'était. Je pouvais bien me réjouir qu'elle ne saches pas pour le meurtre que j'avais commis. Elle aurait certainement fait un commentaire sans y voir d'importance. Je lui offris de gros yeux pour lui faire comprendre de fermer sa sale gueule à ce sujet. On fond de moi - et probablement en surface d'ailleurs - je bouillais de rage. Ma foutu mère m'avait non seulement caché l'existance de ma soeur, mais en plus elle allait lui raconter toute ma vie ? Elle était consciente que mon père était un mage noir ? Bon, ça elle n'avait pas besoin de ma mère pour le savoir, le nom Krushnic était bien connu chez les Aurors. Mais vraiment, elle avait eu besoin de tout balancer comme ça ? La bête grognait, moi aussi. Quelques jours à peine avaient suffit à insuffler en moi un haine contre ma génitrice. Bientôt, j'apprendrai que non seulement elle était une mère-adolescente, mais en plus que son amant du temps était lui aussi un psychopathe comme mon père ? J'osais croire que non, mais une partie de moi me disait le contraire. Pourquoi Ella aurait-elle une attitude comme ça si elle était la descendance d'un sympathique petit sorcier bourgeois ? Impossible. Si c'était le cas, Abbygaïl aurait fait sa petite vie avec lui, et je n'aurais jamais vu le jour, au bonheur de plus d'un.«Zoya, crois moi, je vais faire tout ce que je peux pour régler ce problème. Mais je ne peux mettre en cause ni mon intégrité ni la tienne. Il y a trop de choses en jeu !» J'échappai un souffle d'exaspération, tandis que mes yeux levèrent brièvement au ciel.
« Et même après ça, tu ne remets pas en doute ton job ? Ton employeur de merde ne sait même pas faire le tri de ceux qui méritent leur place ici et ceux qui devraient être loin d'eux. »
Non seulement ils me dégoûte, par leur maladie qui pourrait m'infecter à tout moment, mais j'ai aussi pitié d'eux. Martell et Scott vont probablement mourir sous mes crocs. Ou survivre de justesse et devenir comme moi. Quelle bonne idée, d'avoir quatre lycans sous le toit de ce château. Et ça c'est sans compter ceux qui rôdent dans la forêt. Je m'approchai des barres qui me séparaient de l'Auror.
« Dis, t'as probablement le privilège de me sortir d'ici une dizaine de minutes question qu'on parle en privé ? J'ai pas trop envie d'avoir un prof et une serdaigle sur le cul après ça. »
La petite bleu, j'osais croire qu'elle m'ignorerais pour tout le temps où on allait être coincée là. Martell, par contre, j'imaginais une toute autre histoire. N'avait-il pas ce "devoir d'enseignant", ce genre contrôlant qui veut tout savoir et jouer au tuteur, faire le gentil qui rassure les jeunes mais qui ne fait que s'incruster dans leur consentement dans leur vie privée ? Je ne le connaissais pas assez pour savior, mais je n'en aurais aucunement été surprise.
« Il n'y a pas que de ça qu'on doit parler. »
J'insistais. Non, je n'allais pas avoir cette première conversation devant les autres. J'avais déjà fais cette scène avec Skye et ça avait mal fini. La différence, cette fois, était que ma chère tante n'était pas là pour m'empêcher de dépecer celle qui me faisait face. J'avais besoin de mon air, d'un lieu privé.




I became insane, with long intervals of horrible sanity — How can any of us breathe, beneath this sky of subliminal madness


Revenir en haut Aller en bas
Ella Bjornsson
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror affectée à Poudlard
Célébrité : Scarlett Johansson
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 114 Gallions : 437 Date d'inscription : 11/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3257-be-pretty-and-shut-up-ella-bjor http://www.mumblemumps.com/t3295-cause-baby-now-we-got-bad-blood-ella http://www.mumblemumps.com/t3298-mercure-i-m-on-the-highway-to-hell http://www.mumblemumps.com/t3285-journal-de-nekojune-folle-en-camisole


The first Betrayal
take a look what you’ve done, 'Cause, baby, now we got bad blood. Now we got problems
Did you have to do this, I was thinking that you could be trusted
Ta sœur te darde de son regard. Si tu avais son âge, tu aurais pu te sentir mal à l’aise. Mais tu es habituée à te prendre des regards assassins ou tout autre type de regard, qu’il soit positif ou négatif. Cela te permet de ne pas la quitter des yeux. Tu ne vas pas jusqu’à lui rendre ses oeillades meurtrières mais pour le coup, ce n’est pas l’envie qui t’en manque. Si elle n’avait pas ces yeux ni ce comportement, tu aurais pu douter qu’elle soit ta sœur. A croire que Abbygail aimait les bad boys, entre ton père et celui de Zoya elle avait eu de quoi faire visiblement. Si elle n’aimait pas ça, vous ne seriez sans doute pas là à vous affronter du regard, toi dans le couloir et elle dans sa cellule de confinement avec un enseignant et une autre étudiante. Quand tu parles de l’état de ta cadette, tu vois sa mâchoire se contracter presque instantanément. Ainsi donc, ta mère ne t’avais pas menti. Et aux vues de la réaction de la brune, il est évident que personne ou presque n’est au courant de sa lycanthropie. Et tu vas devoir veiller sur elle et la protéger… Tu peux dire merci à ta génitrice de t’avoir coller cette mission dans les pattes. Tu lâches alors un léger soupire, te demandant comment tu vas pouvoir gérer cette situation sans éveiller les soupçons, que ce soit chez les Aurors ou chez le personnel de l’école. Sachant qu’en prime il ne faudrait pas effrayer les élèves.

Ta jeune sœur ne supportait visiblement pas que tu parles d’elle de la sorte, à croire que selon elle, n’importe qui pouvait comprendre ce sous-entendu. Elle pouvait bien être malade et tu aurais pu insinuer qu’elle était contagieuse mais non. Elle a directement interprété tes mots comme une attaque aux vues de sa réaction. Visiblement, elle n’est pas la fille de son père pour rien. Là d’où tu viens, la réputation des Krushnic n’est plus à faire à Durmstrang. Mais tu as un avantage sur elle : les Bjornsson n’étaient pas forcément connus là bas et donc elle ne peut pas savoir de quelle manière ton géniteur s’était comporté avec toi durant toute ton enfance. Elle ne peut pas savoir que la majorité des cicatrices qui couvrent ton corps sont son œuvre et non le fruit de multiples combats. Quand tu expliques à la petite louve qu’il y a trop de chose en jeu, elle lâcha un soupir d’exaspération. Tu commenças alors à te mordre doucement la langue pour te contenir et ne pas laisser tes sentiments reprendre le dessus. Il n’était pas concevable pour toi que ta cadette découvre que tu es une Métamorphomage. A condition qu’elle ne le sache pas déjà au final. Non tu ne remets pas en doute ton job. Il fait parti de de toi. Tu as envie de la gifler quand elle insinue que ton employeur ne sait pas faire le tri entre le bon grain et l’ivraie. Tu commences à en avoir assez, la colère monte en toi. Sourde et violente à la fois. Tu fermes alors les yeux et respire un grand coup. Ton timbre de voix devient alors cinglant.

Si ta magie n’avait pas déconné, les Médicomages n’auraient pas décrété que tu devais être ici !

Les racines de tes cheveux commencent à virer au cramoisi mais tu arrives finalement à te contenir, tant bien que mal. Ta petite sœur a le don de te mettre les nerfs à vif, tu vois cela comme un autre signe que vous partagez bien le même sang puisque aucun autre élève ne te met autant les nerfs en pelote. Elle te demande alors de la sortir de là, juste le temps de discuter en privé. Ce n’est pas comme si parler en privé est facile ici mais tu es parfaitement capable de lancer un sortilège pour que vos échanges ne puissent pas être entendu par une oreille indiscrète. Tu hoches alors la tête mais la met tout de même en garde.

N’espère pas me maîtriser ou me mettre à terre avec quelques coups. Ne fais pas comme tout ceux qui se fient à mon gabarit ou tu pourrais le regretter.

Fidèle à toi même, tu ne te déplace même pas pour aller chercher la clé. Tu siffles et un débutant accourt. Tu lui demandes alors de faire sortir la Serpentard. Même pas besoin d’insister, ton regard seul lui fait comprendre qu’il n’a pas intérêt à broncher. Et tu emmène ta sœur dans un endroit plus calme, où se trouvent deux chaises et une table. Tu lances un sort pour insonoriser complètement la pièce avant de prendre une des chaises et de t’y installer à califourchon, les avant bras reposés sur le dossier.

Je t’écoute. Je suis toute à toi Zoya.
code by bat'phanie


BE A GOOD GIRL | Obéis aux ordres. Ne te plains pas. Prends les coups à notre place. ne lâche rien. Sois un pitbull bien dressé, ma petite princesse sûre de toi
Revenir en haut Aller en bas
Zoya M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard, Septième année
Célébrité : Kaya Scodelario
Pseudo : Hessnellia Âge : 23 Parchemins : 901 Gallions : 360 Date d'inscription : 12/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t782-zoya-casual-curses-are-the-most- http://www.mumblemumps.com/t787-zoya-where-is-my-mind http://www.mumblemumps.com/t940-zoya-write-if-you-will-i-won-t-answer-anyway http://www.mumblemumps.com/t2070-hessnellia-s-journal-zoya-ophelia-niall



The first betrayal
Ella Bjornsson &  Zoya M. Krushnic


Non seulement elle semblait avoir un caractère aussi cuisant que le mien, mais en plus elle n'était pas qu'une simple sorcière. Apparemment, être normal dans ma famille ça n'existait pas. Métamorphomage, vraiment ? Entre loup-garous, animagus et sirènes, il ne manquait que ça. Et puis quoi encore, j'allais découvrir que ma tante était voyante ou un truc comme ça ? Il n'était point nécessaire qu'elle me le dise, ce qu'elle était. Le cramoisi qui se laissa voir dans sa chevelure me rendit à l'évidence. Soupir. Elle avait de la chance la demoiselle, de posséder un don du genre. Elle avait de la chance de posséder un don qu'elle pouvait contrôler, avec lequel elle n'était pas en constant combat et qui ne lui donnait pas cette envie de tuer tout ce qui bouge. Et pourtant, j'avais cette impression qu'elle était du genre à se dire qu'être métamorphomage, c'est pas aussi génial que ça, de croire qu'elle a la vie difficile. Le ridicule de cette idée n'était visible que par les yeux d'un être comme moi, d'un être maudit, d'une bête incontrôlable, que j'haïssais autant que j'aimais, qui me brûlait les veines et que me brisait les os. J'aurais pu dire qu'elle avait cette chance, malgré le sang qu'elle partageait avec moi, parce qu'elle ne portait pas le nom de Krushnic. Ariel souffrait. Innya n'était pas entièrement saine d'esprit. Mikhail était mort sous les crocs d'un monstre ; monstre qui lui-même avait vu la pire des vies, le fond d'une cellule à Azkaban et le souffle des détraqueurs. Mais à cet instant, je ne pouvais pas dire ça. Skye, à mes yeux, se portait bien, aussi bien qu'elle. Le Krushnic à la vie facile, le Krushnic au don facile. Tout comme pour lui, je n'aurais jamais de pitié pour Ella. Cette petite racine de cheveux colorés, aussi petite et brève fût elle, me fit comprendre une chose : qu'elle ne me comprendrait jamais. De toute façon, personne ne nous comprenait. Personne ne comprenait les lycanthropes. Pas même nous-même.


« Si ta magie n’avait pas déconné, les Médicomages n’auraient pas décrété que tu devais être ici !» Je serrai les poings, puis la macheoire. Déconnée. Bien-sûr que c'était de ma faute, toutes ces conneries. Je savais sur quoi ils posaient leur jugement : les tests dans la grande salle. Ces tests qui avaient étés d'un chaos si grotesque que leurs résultats ne pouvaient qu'être faussés. C'était un crime, de ne pas savoir faire de patronus ? Ou ils me trouvaient détraquée, à avoir vu le riddikulus que j'avais lancé ? Ils n'avaient rien, rien du tout. Aucune preuve que j'étais malade, parce que je ne l'étais point. J'avais souvenir d'une seule fois où la magie avait déconné pour vrai. Une seule. Et c'était certainement pas assez pour m'enfermer. C'était ce château, ces murs maudits qui ne savaient plus gérer leur propre raison d'être. Encore heureuse que ce sortilège n'ait pas atteint sa cible, parce que la petit Lundgren se serait retrouvé dans un sale état, et moi probablement dans les miteux cachots où avait autrefois pourri mon père. Là, ils auraient eu raison de m'enfermer. Ne bannissaient-ils pas l'usage de la magie noire ? Ne savaient-ils pas que la trace que j'avais laissé sur les pierres de la salle de duels en était ? Je roulai les yeux. Je sentais qu'elle ne me serait d'aucune utilité, cette soit-disant soeur.

Avant de sortir, elle osa me dire comment agir. Pour moi, ses mots sonnèrent comme une menace, pure et simple. Soupir hautain et sourcils relevé, je sortis de la cage avec cette forte envie de mordre.
« On s'en reparlera dans quelques jours à savoir qui maîtrisera qui et qui le regrettera. »
Je plongeai mon regard dans le sien. Aussi bleus mes iris pouvaient-ils être, la noirceur s'y lisait profondément. La bête grognait. La bête savait que je parlais d'elle et de sa chère lune. La bête voulait déjà dévorer cette métamorphomage. Je la suivi d'un pas lourd et mécontent. Non, je n'allais pas tenter de l'attaquer ou de fuir. Ce geste serait complètement idiot. Mon agressivité n'était secret pour personne, mais ma sournoiserie l'était tout autant : je n'attaquais pas lorsqu'on s'y attendait. J'observai mon aînée s'installer d'une façon qu'elle devait croire intimidante sur sa chaise. Je me laissai tomber sur la mienne.
« C'est à cause d'elle que tu es ici ? »
Ella savait très bien qui était "elle". Notre mère, celle qui nous avait cachées l'une de l'autre. Celle qui avait sus me trahir alors que ma vie s'écroulait, sans même qu'elle le saches. Abbygaïl avait perdu mon respect aussi rapidement que j'avais gagné une soeur. La simple idée que Bjornsson saches pour ma lycanthropie me laissait savoir qu'elle lui avait demandé quelque chose. Elle lui avait demandé de garder un oeil sur moi, sa dangereuse fille. Elle devait être fière, qu'au moins une de ses filles soit sur "le bon chemin", qu'au moins une de ses filles suive sa trace. Avait-elle baisé un mage noir elle aussi, question de bien réécrire l'histoire ? Non, ça ne servait à rien qu'elle garde un oeil sur moi. Mon cas était désespéré.
« Tu perds ton temps. »





I became insane, with long intervals of horrible sanity — How can any of us breathe, beneath this sky of subliminal madness


Revenir en haut Aller en bas
Ella Bjornsson
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror affectée à Poudlard
Célébrité : Scarlett Johansson
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 114 Gallions : 437 Date d'inscription : 11/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3257-be-pretty-and-shut-up-ella-bjor http://www.mumblemumps.com/t3295-cause-baby-now-we-got-bad-blood-ella http://www.mumblemumps.com/t3298-mercure-i-m-on-the-highway-to-hell http://www.mumblemumps.com/t3285-journal-de-nekojune-folle-en-camisole


The first Betrayal
take a look what you’ve done, 'Cause, baby, now we got bad blood. Now we got problems
Did you have to do this, I was thinking that you could be trusted
Dans le fond, tu ne sais pas comment gérer cette situation. On t’a toujours considéré comme la petite dernière, tu n’as jamais eu quelqu’un de plus jeune que toi dans ta famille. Tu veux protéger ta cadette comme ta mère te l’a demandé mais presque instinctivement, tu as envie de lui en faire baver. Tu ne sais pas si c’est dû à une histoire de gènes communs, si c’est parce que vous partagez le même sang… Ou si la raison en est plus profonde. Tu as pu sans mal constater que tu ressembles à ta génitrice. Tu as suivi ses traces, certaines que tu aurais préféré ne pas suivre d’ailleurs. Comme elle tu es devenue Auror mais également comme elle, tu t’es retrouvé dans le lit d’un mage noir. La seule différence entre elle et toi c’est que ta mère en avait conscience. Cela n’excuse pas forcément ta conduite mais a au moins le mérite d’alléger partiellement ton fardeau. Tu ne connais rien de la famille de Zoya, rien à part ce que tu avais pu en apprendre à Durmstrang pendant tes années d’études. Tout le monde connait une partie de l’histoire des Krushnic là-bas de toute manière. Tu vas devoir te renseigner, te mettre à jour. Ce n’est pas comme si Abbygail avait été très explicite au sujet de ta petite sœur. Tu as parfaitement conscience que les informations t’ont été donné au comptes goutte après avoir été habilement triées. Tu n’as pas plus que ce dont tu avais apparemment besoin et peu importe si tu voulais connaitre certaines choses en plus. Manque de confiance ou résidus d’un passé particulier ? Tu ne saurais dire ce qui a poussé ta mère à monter ce plan.

Tu vois bien que tu mettais la louve en rogne. Les mots qu’elle a prononcés en sortant de sa cellule résonnent encore dans ta tête On s’en reparlera dans quelques jours… Depuis que tu as connaissance de son existence et que tu sais ce qu’elle est, tu as étudié le cycle de la lune. Tu n’es pas sans savoir que la pleine lune approche, tu sais parfaitement de quoi ta cadette veut parler. Tu n’es pas rassurée pourtant tu n’en montres rien. Aussi forte et rapide sois-tu, tu sais parfaitement que tu ne fais pas le poids face à un loup-garou. Tuer la Bête ? Hors de question. Tu as beau ne pas la connaitre, la Krushnic reste ta sœur que tu le veuilles ou non. Tu as fais une promesse, celle de la protéger. Et tu ne reviens jamais sur ta parole alors si tu dois risquer ta vie pour que la sienne perdure, tu y es préparée. Non pas que la mort ne te fasses pas peur. Mais tu n’es pas encore si vieille que cela après tout ! Alors tu as certainement encore des choses à vivre, des hommes à découvrir et des litres d’alcool à boire !

Alors que tu t’installes, tu sens le regard que ta sœur darde sur toi. Tu plonges alors ton propre regard dans le sien. Cette même couleur… C’est assez perturbant pour toi de déceler des traits communs entre vous deux. Jusqu’à il n’y a pas si longtemps encore, tu étais fille unique. Une Auror douée, stable comme pas deux. Et ta mère était finalement entrée pour de bon dans ta vie et tout avait basculé. Tu ne pensais tout simplement pas la revoir un jour et il avait suffit de quelques heures en sa compagnie. Les mots de la louve te firent frissonner. A cause d’elle… Une animosité semblait exister entre la mère et la fille. Ta plus grande question était de savoir si une animosité allait exister de même entre l’étudiante et toi. Elle ne t’effraye pas mais si elle te rejette autant, cela ne va pas te faciliter la tâche… et tu as bien d’autres choses à penser ! Pour elle, tu perdais tout simplement ton temps. Tu lâches alors un léger soupir, l’ayant laissé parler.

Techniquement, je ne suis pas à Poudlard à cause d’elle. Je suis arrivée ici bien avant qu’elle ne songe à me rencontrer. Mais je lui ai promis de veiller sur toi alors je vais tenir ma parole
.

Tu as beau prononcer ces mots, une colère sourde commence à monter en to. Zoya te semble juste être une gamine pourrie gâtée au premier abord. Elle a grandi avec ses parents tandis que toi tu avais eu l’enfance dont personne ne rêve. Tu as subis dès ton plus jeune âge les coups et les brimades, on t’as privé de ta mère. Mais que devient un enfant qui grandi sans mère ? Dans ton cas, on a voulu créer une machine, faite pour partir en mission. Qu’aurait été ta vie si Abbygail ne t’avait pas abandonné, si elle c’était battu pour toi ? Est-ce que tu aurais grandi avec cette jeune sœur et l’aurais protégé dès le début ou aurais-tu été une paria puisque vous n’avez pas le même père ? Tu ne peux t’empêcher de détourner les yeux d’elle.

Tu ne peux pas te plaindre, au moins ta mère tente de veiller sur toi.

code by bat'phanie


BE A GOOD GIRL | Obéis aux ordres. Ne te plains pas. Prends les coups à notre place. ne lâche rien. Sois un pitbull bien dressé, ma petite princesse sûre de toi
Revenir en haut Aller en bas
Zoya M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard, Septième année
Célébrité : Kaya Scodelario
Pseudo : Hessnellia Âge : 23 Parchemins : 901 Gallions : 360 Date d'inscription : 12/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t782-zoya-casual-curses-are-the-most- http://www.mumblemumps.com/t787-zoya-where-is-my-mind http://www.mumblemumps.com/t940-zoya-write-if-you-will-i-won-t-answer-anyway http://www.mumblemumps.com/t2070-hessnellia-s-journal-zoya-ophelia-niall



The first betrayal
Ella Bjornsson &  Zoya M. Krushnic


C'est drôle comment on peut si facilement détester quelqu'un au premier contact. De ma vie, je n'avais jamais été des plus amicales, et pourtant, ce ressenti de haine n'avait jamais été mon premier sentiment à l'égard d'une personne. Jusqu'à Skye. Puis cette fois avec Ella. C'était comme si un part de moi avait ce dégoût de tout ce qui pouvait être lié à moi. D'une manière, ça faisait du sens. Le combat constant en moi me faisait détester chaque parcelle de mon être. Mon dédain pour les mages noirs était en guerre avec mon amour de la magie noire. Ma peur de tuer se querellait avec ma soif de sang. Et tout ça, personne ne le voyait. Moi-même je refusais de le voir. J'imagine que ça expliquait ma haine contre eux. À cet instant, la situation n'aidait point. Elle avait un pouvoir sur moi que je ne pouvais que contester verbalement. Sa description de travail lui disait de me surveiller, de me garder loin des autres et de me confiner. Son travail m'obligeait à la détester. Je me donnais cette excuse pour la détester alors qu'elle me faisait face. J'ignorais l'acidité de mes pensées lorsque j'avais découvert son existence. J'ignorais qu'au fond, j'avais besoin qu'elle soit là. Je la regardais d'un air sombre et mécontent, consciente que ça ne changerait rien à la situation.

Sa voix ressemblait, d'une certaine manière, à celle de ma mère. Son intonation et son accent trahissaient le fait qu'elle n'avait pas grandit à ses côtés : c'était le timbre de sa voix qui laissait voir leur lien de sang. La subtilité de ce détail n'aurait pas attiré mon attention si je n'avais pas su. Mais là, devant elle, à l'écouter parler en tant que soeur, ou plutôt en tant que gardienne de prison, je l'entendais que trop bien. Je retins un rictus. Elle était bien ma soeur et ça me dégoûtait. Je n'aurais pas su dire entièrement s'il s'agissait simplement de son comportement habituel ou non, mais j'avais l'impression qu'elle ressentait la même chose vis-à-vis moi. J'étais certainement un fardeau qu'on lui avait imposé. Entre ma mère qui voulait qu'elle "veille sur moi" et le Ministère qui lui obligeait à me tenir prisonnière, elle n'avait pas le choix.« Tu ne peux pas te plaindre, au moins ta mère tente de veiller sur toi.»
« Ouais, bah pour veiller sur moi c'est raté hein. »
Les vêtements qui nous étaient imposés dans la quarantaine ne dissimulaient pas les profondes cicatrices lupines qui décoraient mon cou. Je haussai les mains pour les souligner, en profitant du mouvement pour remonter mes manches. J'appuyai mes bras également lacérés - sans l'être autant que mon cou - sur la table qui me faisait face. Déjà, avec ces blessures protubérantes, j'aurais cru qu'ils auraient compris ce que j'étais depuis le moment où j'avais enfilé ces vêtements. Sauf que non, bien-sûr que non. J'étais une Krushnic. Mon père était un fou. Ça ne pouvait être que les traces de son éducation. Bande d'idiots.
« N'importe quelle mère décente n'aurait pas laissé un mage noir élever sa fille. C'est loin d'être une bonne mère et elle t'a probablement fait une fleur en restant loin de toi. »
Avant de connaitre l'existence d'Ella, je n'avais jamais rien eu contre Abby. Elle avait toujours tenté de m'élever au mieux qu'elle pouvait, me protéger comme elle le pouvait malgré celui qu'était mon père. J'ai toujours été distante, car elle semblait réellement être entichée de Mischa, malgré tout. Elle n'avait jamais été ma confidente comme un mère était sensée l'être. Ce n'était pas sa faute, c'était la mienne. Sa présence m'avait toujours semblé protectrice, bien que maladroite. Seulement, elle avait brisé ma confiance. J'étais en rogne et j'en oubliais le reste. Je prenais pour acquis que la vie de mon aînée avait été bien, bien mieux que la mienne. Je ne connaissais rien de son histoire. Je ne voulais pas la connaitre.
Soupir.
« Du coup, tu vas lui parler de cette petite prison improvisée dans laquelle vous m'avez jetée, ou non ? Parce que ça me semble être le genre d'information importante qu'elle aimerait connaitre.»
C'était un défi, ou plutôt une provocation. Je savais très bien qu'elle ne pouvait pas en parler, tout comme moi je n'avais pas le droit de lui écrire. Ma mère n'était plus Auror et n'avait plus accès à ce genre d'information depuis bien des années. C'était même surprenant qu'elle ait réussi à intégrer la brigade de police. À croire qu'ils avaient besoin d'une main-d'oeuvre à la baguette facile et à l'imprudence suicidaire.






I became insane, with long intervals of horrible sanity — How can any of us breathe, beneath this sky of subliminal madness


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
The first betrayal ☾ Ella & Zoya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: flashback-
Sauter vers: