Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

I'm dancing in the dark with you between my arms ✦ ARIEL X EZECHIEL

Ezechiel Avery
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Shaw Mendes
Pseudo : Sushi Âge : 25 Parchemins : 128 Gallions : 245 Date d'inscription : 07/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3255-ezechiel-there-are-choices-to-m http://www.mumblemumps.com/t3280-ezechiel-dont-threaten-me-with-a-good-time http://www.mumblemumps.com/t3279-ezechiel-just-leave-a-message

✦I'm dancing in the dark with you between my arms✦ ARIEL X EZECHIEL
J’ai attendu ce rendez-vous toute la semaine. Je suis comme un enfant à qui on promet d’aller à Honneydukes pour acheter toutes les sucreries du magasin. Je n’ai pas arrêté de penser à elle, chaque minute, chaque seconde, elle occupé mes pensées. Je l’ai croisé plusieurs fois cette semaine, et à chaque fois j’étais avec Dimka, et je n’ai pas encore envie de lui dire ce qu’il se passe entre elle et moi, cette attirance, ce magnétisme. Du coup, je me suis contenté de lui sourire ou de lui faire un léger signe de la main. Je veux pour le moment garder ce petit secret pour moi.

Le grand soir arriva enfin après une attente interminable pour ma part. La frustration de ne pas pouvoir lui parlé pendant cette semaine m’était insupportable. J’ai dû attendre que le dortoir des serdaigles ne se vide pour partir discrètement. Simplement habillé d’un pull col roulé et de mon pantalon d’uniforme pour ne pas avoir trop froid là-haut. Une boule se forme peu à peu, au fur et à mesure que je grimpe les marches qui me séparent de la tour d’astronomie. Je fais très attention à ne pas me faire avoir, car je n’ai pas vraiment envie de finir en colle. Mais les escaliers qui n’en font qu’à leurs têtes me donnent du fil à retordre pour rejoindre mon but. C’était bien le soir pour être têtu !

Après un combat acharné, j’arrive enfin devant la salle de classe où Ariel doit me rejoindre. J’espère qu’elle viendra et qu’elle n’a pas oublié… J’ai l’impression d’avoir 14 ans là… Faire le mur pour rejoindre son rendez-vous, les mains moites et l’attente interminable pour savoir si elle viendra ou pas… En attendant, je me cale près de la fenêtre afin d’observer le ciel étoilé qui se reflète sur le lac noir ou ma chocogrenouille vit maintenant….
© 2981 12289 0


until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Ariel M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Kristen Stewart
Pseudo : Delilove Âge : 25 Parchemins : 281 Gallions : 84 Date d'inscription : 15/01/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3029-ariel-the-truth-and-my-lies-rig http://www.mumblemumps.com/t3071-ariel-all-the-voices-in-my-mind-calling-out-across-the-line http://www.mumblemumps.com/t3106-ma-petite-chouette-ariel http://www.mumblemumps.com/t3253-journal-de-la-petite-sirene
En ligne



I’m dancing in the dark with you between my arms
Ezechiel | Ariel
J’avais passé la semaine à me ronger les ongles et à m’inquiéter. J’avais rencontré ce gars, Ezechiel, il y a de ça une semaine. Ça avait cliqué presque instantanément. Je l’avais un peu rembarré, mais autrement, ça avait été une magnifique rencontre. Il m’avait fait sourire, il m’avait changé les idées et pour une fois, je n’avais presque pas eu de pensées négatives en tête durant toute notre discussion. Je m’étais rendu compte que je pouvais franchement être heureuse si les circonstances me le permettaient. La semaine dernière, elles me l’avaient permis. Alors toute la semaine suivant notre balade, je m’étais torturée l’esprit à savoir s’il allait vraiment se présenter à la tour d’astronomie. Il avait beau l’avoir voulu près du lac, il avait dû parler à Dimka, son ami que je détestais avec passion. Il lui aurait surement que j’étais une trainée, que je n’étais pas une bonne fille pour lui. J’étais triste de l’avouer, mais je ne lui en aurais pas voulu de le croire. Après tout, Dimka ne lui aurait pas menti, dans une certaine mesure. J’avais bel et bien couché avec ce con. Ce n’était pas pour le plaisir et ce n’était pas récent. Mais je l’avais fait. J’avais acheté la paix. Soit il me dénonçait, soit je couchais avec lui. J’ai choisi la simplicité dégoutante. Je me sentais toujours dégoutante et sale après ces moments. J’avais eu honte de lui obéir. Je ne valais pas grand-chose de m’être plié à ses demandes. J’étais faible. L’année dernière, j’avais été très faible.

Cependant, depuis ma rencontre de la semaine précédente, je me disais que je valais peut-être mieux que ça. Ezechiel semblait me trouver intéressante, il était intelligent et avait un visage tellement doux, un sourire à tomber par terre et des yeux qui me donnaient envie de me plonger dedans. J’ai réfléchi à ses yeux et à son sourire toute la semaine. Il me faisait craquer et ça m’a pris du temps pour ne plus avoir l’air d’une idiote avec le sourire qu’il m’avait collé aux lèvres. J’étais retournée paisiblement au château vaquer à mes occupations et j’avais complètement perdu la notion du temps. J’étais restée parfaitement éveillée jusqu’à très tard dans la nuit, réfléchissant à ce que j’avais vécu durant ma journée. Ça avait été comme ça toute la semaine, deux choses me trottaient en tête. La première était que je voulais vraiment le revoir parce que ce que je sentais lorsque j’étais avec lui était complètement différent. Je me sentais bien. La deuxième chose, c’est que j’avais franchement peur qu’il ait changé d’idée en cours de route. Je l’avais croisé à quelques reprises dans la salle commune, mais il était toujours en compagnie de Dimka et je ne voulais pas être avec ce dernier. Au moins, il m’avait souri et salué, ça avait été suffisant pour me renverser complètement et me ramener sur mon nuage.

La journée venue, j’avais eu beaucoup de difficultés à rester sur place et à attendre que le temps passe. Par contre, je m’étais trouvé quelques occupations pour la journée. Tout d’abord, j’étais allée aux cuisines demander aux elfes s’ils avaient des chocogrenouilles quelque part. Je n’en avais pas, mais j’avais envie de faire plaisir au garçon puisque la dernière fois que nous nous étions vus, il en avait perdu une dans l’eau et ça avait semblé le rendre assez triste. S’il venait comme il me l’avait promis, ça le ferait peut-être sourire un peu. En même temps, j’avais demandé un thermos rempli de thé chaud. La nuit allait probablement être fraiche au sommet de la tour d’astronomie, ça allait nous réchauffer un peu. Ma visite aux cuisines terminée, j’étais remontée dans mon dortoir attendre mon rendez-vous. Quoi porter ? Quoi faire ? Autant rester simple, c’était une valeur sure. J’ai enfilé un jean, un tricot bleu et je me suis mis un foulard gris autour du cou. J’ai laissé mes cheveux fraichement lavés libres sur mes épaules. Ils étaient un peu dans tous les sens, comme à leur habitude. J’avais un peu de difficulté à les contrôler en général. Ils ondulaient un peu comme bon leur semblait, n’obéissant à personne mis à part eux-mêmes. Prête à partir, j’ai mis le thermos et les chocogrenouilles dans un petit sac de toile que j’ai emmené avec moi.

L’heure venue, je suis partie à la conquête de la tour d’astronomie, évitant les aurors patrouillant dans le château comme une vraie championne. Il faut dire que j’avais l’habitude maintenant. Après quelques minutes de marche, j’ai commencé à monter les escaliers. Je redoutais franchement de me faire poser un lapin. La honte que j’allais vivre si c’était le cas. C’est donc les jambes un peu en coton et le cœur battant la chamade que je suis arrivée dans la classe. Le soulagement s’est jeté à mon visage, j’ai vu la silhouette du garçon appuyé près d’une fenêtre en train de regarder à l’extérieur. Un sourire comblé est apparu sur mes lèvres et les papillons ont recommencé à se battre dans mon ventre. Je suis restée dans le cadre de porte pour l'observer et lui parler. Je ne le voyais que de dos, mais son col roulé lui allait à ravir. Ça lui faisait un magnifique dos. Il était terriblement beau.

    - Je suis contente que tu sois là.



I FELL
OPEN
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Avery
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Shaw Mendes
Pseudo : Sushi Âge : 25 Parchemins : 128 Gallions : 245 Date d'inscription : 07/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3255-ezechiel-there-are-choices-to-m http://www.mumblemumps.com/t3280-ezechiel-dont-threaten-me-with-a-good-time http://www.mumblemumps.com/t3279-ezechiel-just-leave-a-message

✦I'm dancing in the dark with you between my arms✦ ARIEL X EZECHIEL

La nuit est très calme, et le ciel est découvert laissant la lune éclairé la pièce de ses rayons argentés. Le stress monte au fur et à mesure que les minutes passent, j’ai vraiment peur qu’elle ne vienne pas, qu’elle me pose un lapin, mais, elle n’a pas une tête à faire ça. Du moins, je l’espère. « Je suis contente que tu sois là. » Je sursaute avant de me retourner en posant la main sur mon cœur. C’est la nouvelle mode de faire peur aux gens comme ça ?? Entre elle et Nathaniel, je suis servi niveau trouille jusqu’à halloween au moins ! Je soupire un peu avant de la regarder, de l’admirer plus tôt. Elle est magnifique sous la lumière de cette demi-lune. Ses cheveux qui lui tombent en cascade sur les épaules, sa tenue à la fois simple et magnifique. C’est bon, je craque…

- Je le suis tout autant, j’ai eu peur que tu ne viennes pas.

Je lui souris doucement avant de m’approcher d’elle et de lui prendre les mains. Ce contact physique me rend tout fébrile. Elle va me rendre fou, car si je ne peux pas lui tenir la main sans que je me sente tout chose, qu’est-ce que ça sera quand je l’embrasserais ? Rien que cette pensée me fait rougir. Je recale ma gorge tout en regardant ses lèvres qui m’attirent tel des aimants. Calme-toi Ez ! Reprends-toi !

- Je suis vraiment heureux de te voir. Ne pas te parler cette semaine, ça a été difficile. Désolé.

Je souris un peu plus avant de l’attirer vers le centre de la pièce ou je la laisse pour me rendre vers une radio que j’ai repérée pendant mon cours cette semaine. J’espère juste qu’elle fonctionne, sinon j’aurais l’air un peu bête… J’appuie donc sur le bouton et une douce mélodie emplis la pièce nous enveloppant dans une atmosphère romantique. Je soupire de soulagement avant de retourner auprès d’Ariel.

- Sais-tu danser ?

Un petit sourire espiègle se pose sur mes lèvres alors que je lui propose ma main en espérant qu’elle la prenne.
© 2981 12289 0


until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Ariel M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Kristen Stewart
Pseudo : Delilove Âge : 25 Parchemins : 281 Gallions : 84 Date d'inscription : 15/01/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3029-ariel-the-truth-and-my-lies-rig http://www.mumblemumps.com/t3071-ariel-all-the-voices-in-my-mind-calling-out-across-the-line http://www.mumblemumps.com/t3106-ma-petite-chouette-ariel http://www.mumblemumps.com/t3253-journal-de-la-petite-sirene
En ligne



I’m dancing in the dark with you between my arms
Ezechiel | Ariel
J’étais restée dans l’embrasement de la porte pour annoncer ma présence au garçon. Je devais avouer que j’avais pensé qu’il avait entendu mes pas dans les escaliers, mais j’avais pu être discrète et en même temps, s’il était loin dans ses pensées il n’avait peut-être pas entendu. Je l’ai vu sursauter et je n’ai pas pu retenir un petit sourire amusé. Mon but n’avait pas été de le faire sursauter, mais c’était tout de même un peu amusant. Il s’est retourné, la main sur le cœur pour me regarder. Ses beaux yeux étaient toujours présents et magnifiques. J’ai largement souri alors qu’il répondait à mon commentaire. Je le suis tout autant, j’ai eu peur que tu ne viennes pas. Nous ne nous connaissions pas bien apparemment. Nous avions tous les deux pensé que l’autre ne viendrait pas et au final, on y est bel et bien. Enfin. Son doux sourire m’a inspirée et je ne pus penser autre chose que nous allions avoir une magnifique soirée. Je souriais en ne sachant pas trop quoi faire de moi. Je devais entrer, mais à quel endroit j’allais me poser? Et mon sac que je tenais dans mes mains nerveusement j’allais éventuellement devoir le lâcher. Je le tenais comme si c’était une bouée de sauvetage. Ma vie n’en dépendait pas. Tout allait bien se passer.

Alors que je restais sur place, méditant sur la place que je devais prendre dans la pièce, Ezechiel s’est approché de moi et je me suis sentie indubitablement attirée vers lui comme s’il était un aimant et moi une simple plaque métallique. C’était un magnétisme auquel je ne pouvais pas résister. Voyant ses mains se tendre vers moi, j’ai posé mon sac au sol, près du mur de la pièce. Ses deux grandes mains ont pris les miennes et un choc électrique est passé dans tout mon corps. C’était possible tout ça ? On ne se connaissait presque pas et j’avais quand même l’impression qu’il faisait quand même partie intégrante de ce que je voulais fondamentalement dans la vie. Des sourires, des yeux doux, une personnalité adorable et un corps à tomber par terre. Son chandail moulait assez bien son torse pour que je voie qu’il était en forme. Je ne voulais pas jouer les superficielles, mais c’était tout de même un plus. Je veux dire, c’est l’intérieur qui compte, mais l’extérieur aide tout de même un peu à s’intéresser à ce qu’il y a à l’intérieur. Là, les deux étaient magnifiques, pour ce que j’en avais vu en tout cas.

De toute façon, je ne pouvais pas faire autrement que le regarder de mes grands yeux sans le lâcher. Sa force d’attraction était forte. Ses mains dégager une énergie, une force et une confiance à toute épreuve. C’était peut-être ça qui m’attirait autant. Cette force, non pas physique, mais plutôt mentale me donnait un sentiment de sécurité dont j’avais carence. J’étais constamment sur le qui-vive depuis plus d’un an et demi. Je ne comptais pas parler de ma particularité au Serdaigle tout de suite. Je voulais attendre de voir la suite, être certaine de ce que je faisais, de ce que nous faisions. Par contre, je sentais que je pouvais me détendre, il ne me voulait pas de mal. Pas comme son ami qui semblait prendre un malin plaisir à me rappeler qu’il avait du pouvoir sur moi. Son dernier hibou me le prouvait. Je suis vraiment heureux de te voir. Ne pas te parler cette semaine, ça a été difficile. Désolé. Nous avions tous les deux nos raisons pour avoir gardé le silence durant la semaine, j’imagine. Je connaissais les miennes, mais pas les siennes. Mes mains toujours dans les siennes, j’ai senti une petite tension de la part du jeune homme qui voulait m’entrainer à le suivre. Je l’ai donc docilement suivi vers le centre de la pièce.

    -Ça va, je me suis dit que tu voulais me faire languir un peu.


Il a lâché mes mains pour aller dans un coin de la pièce et je l’ai regardé faire en lâchant un petit à la fin de ma phrase. Pendant ce temps, ma nervosité était plutôt palpable et cette dernière prenait le contrôle de mon corps. Mes mains ne pouvaient lâcher mes cheveux dans ces moments-là et c’est là qu’elles se sont dirigées à toute vitesse alors que je haussais les épaules. Nous avions tous les deux nos raisons pour avoir gardé le silence durant la semaine, j’imagine. Je connaissais les miennes, mais pas les siennes. J’ai entendu une petite mélodie emplir la pièce alors que le Serdaigle revenait vers moi à grands pas. Je n’ai pas pu me retenir de sourire comme une gamine. C’était une magnifique idée de mettre de la musique. Elle ne devait pas être trop forte pour ne pas attirer des gens à venir fouiner ici, mais le volume était parfait. Nous pourrions discuter quand même. Alors qu’Ezechiel revenait vers moi, j’ai vu un éclair de malice dans ses yeux. Qu’avait-il en tête ? Sais-tu danser ? Je ne m’attendais pas à cette question, mais comment lui dire non ? J’ai replongé mes yeux dans le nid de caramel des yeux du grand Serdaigle pour lui répondre un peu timidement.

    -Pas vraiment…mais je veux bien que tu m’apprennes.


C’était réel tout ça ? J’ai glissé ma main droite dans la sienne et je me suis toute de suite sentie irradiée de sa chaleur. J’étais au bon endroit au bon moment. J’ai baissé mes yeux vers nos mains enlacées et j’ai remonté mon regard vers son visage. Ce n’était pas naturel un magnétisme comme le sien. Je lui ai souri timidement, attendant qu’il me montre. Il pouvait me montrer tout ce qu’il voulait, je l’aurais suivi, peu importait. Ce soir-là il n’y avait que lui et moi.


I FELL
OPEN
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Avery
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Shaw Mendes
Pseudo : Sushi Âge : 25 Parchemins : 128 Gallions : 245 Date d'inscription : 07/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3255-ezechiel-there-are-choices-to-m http://www.mumblemumps.com/t3280-ezechiel-dont-threaten-me-with-a-good-time http://www.mumblemumps.com/t3279-ezechiel-just-leave-a-message

✦I'm dancing in the dark with you between my arms✦ ARIEL X EZECHIEL
La musique emplie la pièce de sa douce mélodie. De la musique classique, idéal pour danser non ? C’est poétique et romantique, rien de mieux pour faire craquer une fille non ? Faire craquer LA fille… En une semaine, elle a réussi à me rendre fou, et je veux me perdre dans l’océan de ses yeux chaque seconde de ma vie. « Ça va, je me suis dit que tu voulais me faire languir un peu. » Où me torturer, c’est la même chose non ? Je ris doucement à sa phrase tout en me plaçant devant elle toujours la main tendue afin qu’elle l’attrape. « Pas vraiment… Mais je veux bien que tu m’apprennes. ». Ça tombe bien, je vais pouvoir la garder dans mes bras autant que je le souhaite. Je sors de ma transe quand sa main ce place dans la mienne. Le courant électrique qui passe mon corps me rend un peu plus fou chaque fois. Respire Ez !

- Je t’apprendrais alors, tu n’as qu’à suivre mes pas.

Je l’attire dans mes bras, plaçant les siens avec une douceur infinie autour de ma nuque alors que mes mains viennent ce posé sur sa taille, l’attirant un peu plus contre moi. Nos corps ne sont qu’à quelques centimètres l’un de l’autre, j’en perds mon souffle. Je plonge mon regard dans le sien tout en entament un moment, nous entrainant dans une longue et douce danse. Je me perds dans ses yeux, j’examine chaque note de couleur dans ses pupilles, je grave son regard dans ma mémoire. Mon regard glisse doucement le long de son visage, gravant à son tour chaque trait, et arrive ses lèvres… Je mordille ma lèvre légèrement en me retenant tant bien que mal pour ne pas fendre dessus tel un hibou.

- Ariel, ne m’en veut pas pour ce que je vais faire, mais… J’en ai terriblement envie depuis une semaine.


Avant même de lui laisser le temps de répondre, je remonte mes mains sur ses joues, avant de poser délicatement mes lèvres contre les siennes. Ses lèvres sont comme je les ai imaginé, douces comme du velours. Je soupire doucement pendant ce contact tant j’en avais besoin, c’était vital pour moi, comme une évidence. Avec douceur, j’approfondis le baisé, juste en surface, mais rien que ça me fait perdre la tête. Les papillons se mettent à danser la zumba dans mon ventre, et mon cœur ce mets à battre la chamade. Par manque d’air, je romps le baisé à contre cœur et je pose mon front contre le sien, les yeux clos, et dans un murmure, je lui soupire :

- Pardon, mais j’en avais tellement envie…

Et sous ce clair de lune, avec cette musique, c’était le moment parfait. Juste elle, moi et la musique qui nous protège dans un cocon de douceur.

© 2981 12289 0


until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Ariel M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Kristen Stewart
Pseudo : Delilove Âge : 25 Parchemins : 281 Gallions : 84 Date d'inscription : 15/01/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3029-ariel-the-truth-and-my-lies-rig http://www.mumblemumps.com/t3071-ariel-all-the-voices-in-my-mind-calling-out-across-the-line http://www.mumblemumps.com/t3106-ma-petite-chouette-ariel http://www.mumblemumps.com/t3253-journal-de-la-petite-sirene
En ligne



I’m dancing in the dark with you between my arms
Ezechiel | Ariel
J’avais pris la main que le Serdaigle me tendait. J’étais terriblement fébrile à ce contact. Nous nous étions effleurés à quelques reprises, mais rien de bien officiel. Je ne l’effleurais pas en prenant une chocogrenouille, il m’avait pris les mains pour m’emmener au centre de la pièce. Là par contre, il m’avait laissé le choix. Voulais-je prendre sa main ou non? Qui aurait dit non à ça ? Pas moi en tout cas. C’est comme ça que je m’étais retrouvée près d’Ezechiel avec un cœur qui battait la chamade. Je t’apprendrai alors, tu n’as qu’à suivre mes pas. J’allais devoir essayer de garder ma concentration. J’avais déjà été avec des garçons, mais jamais de cette façon. Je dis des, mais je n’avais pas défilé tout le château non plus. En fait le seul garçon du château à m’avoir vu dans un contexte minimalement semblable était Dimka et franchement on était loin du compte. Il n’avait pas la douceur d’Ezechiel. Il ne m’aurait jamais pris les bras pour placer mes mains sur sa nuque comme ça. Il ne m’aurait pas regardée avec des yeux comme ça. Il n’aurait pas fait battre mon cœur à ce rythme. Le grand Serdaigle m’a rapprochée de lui en plaçant ses mains sur mes hanches. J’ai baissé ma tête un peu pour regarder nos corps si près l’un de l’autre. Mon cœur était à la limite de sortir de ma poitrine.

Le garçon m’a guidée tranquillement pour que je puisse suivre ses pas et la musique qui nous enveloppait. Mes deux mains étaient logées sur la nuque du garçon, mais n’étant pas très grande, ça me donnait l’impression de m’y accrocher. Je l’étais pas littéralement, mes yeux eux avaient été accrochés par les siens. Je n’avais jamais vu son visage d’aussi près et, revenant toujours à ses yeux, je détaillais les traits du garçon. Des yeux noisette avec un peu de doré à l’intérieur, un nez large, des lèvres fines très attirantes qui cachaient des dents très blanches et droites, sa mâchoire était carré, bien définie et l’ensemble de l’œuvre me charmait royalement. Ses traits se gravaient petit à petit dans ma tête et ça prendrait probablement un temps fou pour les en sortir. De toute façon, je ne voulais pas qu’ils quittent mon esprit. Je voulais que tout me reste en tête. Le garçon s’était mis à se mordre la lèvre inférieure, comme il l’avait fait la semaine précédente avant de me laisser au bord du lac. Ce réflexe m’avait fait craquer à ce moment-là et me faisait encore craquer. Ariel, ne m’en veut pas pour ce que je vais faire, mais… J’en ai terriblement envie depuis une semaine. Lui en vouloir ? Qu’avait-il en tête ? Je me suis tendue rapidement, craignant un coup fourré. Je ne pouvais pas faire autrement. Un garçon comme ça, j’avais de la difficulté à croire qu’il puisse exister. Aussi, connaissant son copain connard, je ne pouvais m’enlever cette crainte du fond de ma tête.

J’ai rapidement enlevé mes mains de son cou alors que je me préparais à lui demander pourquoi il s’excusait, méfiante. Par contre, je n’ai pu que tomber à la renverse. J’avais encore été méfiante pour rien. Ses mains sont venues envelopper doucement mes joues et ses lèvres se sont posées sur les miennes. Je me suis tout de suite détendue, plaçant une main sur sa nuque et l’autre sur son épaule. Mon cœur battait à tout rompre, mon estomac était rempli de papillons agités et des feux d’artifice explosaient dans ma tête. Pour un garçon qui se disait nul avec les filles, il s’en sortait plus que brillement. Je me suis placée sur la pointe des pieds en voulant l’attirer plus près de moi et lui permettant de se redresser un peu. Me tenant contre lui, mon ventre était en feu et ma tête complètement ailleurs. J’avais pensé à ce baiser, imaginant comment cela se passerait si cela arrivait. Cela dépassait mes attentes. Ezechiel ne pressait rien et je me laissais porter par la vague. Ses lèvres étaient douces et son baiser délicat et fougueux à la fois alors qu’il s’approfondissait. J’avais collé mon corps au sien, voulant le sentir contre moi le plus possible. Ma main sur sa nuque était remontée un peu à la base de ses cheveux, les faisant glisser entre mes doigts. Malheureusement, il fallait bien respirer à un certain moment et le Serdaigle a éloigné sa tête de la mienne, collant son front au mien. Je l’ai observé, souriante de bonheur alors qu’il gardait ses yeux fermés pour me parler à voix basse. Pardon, mais j’en avais tellement envie… Il s’excusait en plus ? Ce garçon avait-il seulement un défaut? Toujours sur la pointe des pieds, j’ai observé le visage du grand brun en souriant paisiblement et en passant ma main à la base de ses cheveux. J’ai chuchoté à mon tour

    -Faut pas t’excuser, c’était…parfait…et puis, j’en avais aussi envie


Les joues rougissantes, j’étais plutôt contente qu’il ne puisse pas le voir. Est-ce que j’exagérais? Pas du tout. Pour ce que j’en savais, je n’avais rien eu d’aussi bien, d’aussi senti, d’aussi doux et d’aussi vrai. J’avais eu quelques aventures quand j’étais encore en France, mais rien comme ça. Rien ne m’avait fait sentir à ma place comme ça. Aucun malaise, aucune arrière-pensée, juste de la douceur et une attirance qui était très forte. C’était chimique comme réaction. Je ne pouvais pas l’expliquer, mais elle était bel et bien présente et se faisait sentir au creux de mon ventre. Commençant à chanceler à force de rester sur la pointe de mes pieds, je suis retournée à ma hauteur habituelle en décollant mon front du sien. Ma main qui était placée sur sa nuque est allée se blottir sur sa joue, la caressant du pouce pour lui faire ouvrir les yeux.

    -Alors c’était ça ton plan pour ce soir ? Me faire danser sous les étoiles ? Pour un garçon qui dit ne pas être douée avec les filles…tu t’en sors très bien.





I FELL
OPEN
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Avery
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Shaw Mendes
Pseudo : Sushi Âge : 25 Parchemins : 128 Gallions : 245 Date d'inscription : 07/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3255-ezechiel-there-are-choices-to-m http://www.mumblemumps.com/t3280-ezechiel-dont-threaten-me-with-a-good-time http://www.mumblemumps.com/t3279-ezechiel-just-leave-a-message

✦I'm dancing in the dark with you between my arms✦ ARIEL X EZECHIEL
Un petit frisson passe dans ma nuque quand elle joue avec la base de mes cheveux, je souris d’avantage quand il descend le long de ma colonne vertébrale. « Il ne faut pas t’excuser, c’était…Parfait…Et puis, j’en avais aussi envie » Elle arrive à me rassurer, mais en même temps ça me donne envie de prendre possession de ces lèvres pour l’embrasser à en perdre le souffle. Je la sens s’éloigner de moi, m’arrachant la douce chaleur de son corps pour y laisser un courant d’air froid à la place. Seule sa main sur ma joue continue de me réchauffer la peau, j’ouvre alors les yeux pour y découvrir une jeune fille magnifique, les joues encore roses. Ça devrait être interdit d’être aussi belle. « Alors c’était ça ton plan pour ce soir ? Me faire danser sous les étoiles ? Pour un garçon qui dit ne pas être douée avec les filles…Tu t’en sors très bien. » Un rire passe mes lèvres. Elle a vu clair dans mon jeu, je l’avoue.

- Je l’avoue, oui ! J’ai beaucoup observé mon ami, et j’ai fait l’inverse de ce qu’il fait lui. Le but ce n’est pas de te faire fuir, mais bien de te garder pour moi seul le plus longtemps possible.

Il est vrai qu'a force d'observer Dimka avec les filles, j'ai appris ce qu'il fallait faire et ne pas faire. Un nouveau rire passe mes lèvres, j’en profite pour lui voler un baisé avant de remarquer le sac qu’elle a laissé pré de l’entrée. Je souris de façon malicieuse avant de lui montrer du doigt le petit paquet.

- Et toi dit moi, tu avais quoi comme plan pour nous ce soir ?

Je me demande bien ce que cache ce paquet, si c’est de la nourriture, je pense que je l’épouse de suite. Malgré mon corps assez fin et bien dessiné, j’ai un appétit d’ogre, je peux passer ma vie à manger. Si avec Ariel, on en vient à sortir ensemble, elle va être désespérée de me voir autant manger. Je mets souvent ça sous le compte de la croissance, mais arrivé un moment où je vais en parler à un medicomage car ça devient inquiétant. Mais là n’est pas le sujet, mon regard se pose à nouveau sur la petite sorcière qui m’accompagne, et inévitablement, je mordille ma lèvre face à sa beauté.  
© 2981 12289 0


until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Ariel M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Kristen Stewart
Pseudo : Delilove Âge : 25 Parchemins : 281 Gallions : 84 Date d'inscription : 15/01/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3029-ariel-the-truth-and-my-lies-rig http://www.mumblemumps.com/t3071-ariel-all-the-voices-in-my-mind-calling-out-across-the-line http://www.mumblemumps.com/t3106-ma-petite-chouette-ariel http://www.mumblemumps.com/t3253-journal-de-la-petite-sirene
En ligne



I’m dancing in the dark with you between my arms
Ezechiel | Ariel
Sa peau était aussi douce que son regard, que ses lèvres. Sa peau était chaude et donnait envie de la toucher jusqu’au lendemain. Plus j'y pensais, plus je me disais que c'était un visage que je voulais côtoyer tous les jours. Je voulais avoir ces yeux près de moi. J'aimais le regard qu'il portait sur moi. Aucun jugement n'en ressortait, de la douceur tout simplement. C'est tout ce que j'ai vu quand Ezechiel a ouvert ses yeux sur moi. Ses yeux brillaient comme ceux d'un enfant devant ses cadeaux de Noel. Je me sentais comme un cadeau, quelque chose de désiré, d'intensément voulu et c'était un sentiment nouveau pour moi. Je ne veux pas dire qu'on me m'aimait pas, mon frère m'adorait, ma mère aussi et au bout de compte je me suis rendu compte que mon père aussi. Mais un regard comme ça, c'était autre chose. C'était du désir pur et simple. Je ne voyais pas autre chose. Mon regard envoyait-il les mêmes signaux ? Probablement, mon cerveau m'envoyait ces signaux en tout cas. Maintenant que j'y avais gouté, je ne voulais plus arrêter, mais je le devais. Je ne pouvais pas me permettre de gâcher ce qu'on avait. C'était encore nouveau, encore beau et je devais faire comme il faut. Je voulais garder ce sentiment en moi le plus longtemps possible. J'allais forcément tout gâcher, je le faisais toujours. Mais je comptais travailler dur, garder le focus. C'était la première fois que je voyais une lumière au bout de mon tunnel depuis presque deux ans.

J'ai enlevé ma main de sa joue pour ne pas avoir trop l'air insistante. Je ne voulais pas qu'il commence à me trouver bizarre à le toucher comme ça. En même temps, je ne croyais pas qu'il l'aurait pensé...je veux dire. Ses yeux me disaient l'inverse. Ils me parlaient presque plus que ses lèvres. Ils me disaient de tout donner, de ne pas hésiter. Je voulais le faire. J'ai souri en entendant son rire alors que je perçais son jeu à jour. Je l’avoue, oui ! J’ai beaucoup observé mon ami, et j’ai fait l’inverse de ce qu’il fait lui. Le but ce n’est pas de te faire fuir, mais bien de te garder pour moi seul le plus longtemps possible. Je suis restée songeuse à ses paroles. Alors il savait ce que son ami faisait et ça ne le dérangeait pas...en même temps, les filles que se faisait Dimka étaient consentantes. Ça ne pouvait pas être que l'effet du chantage pour chacune d'entre elles. C'était impossible. Je l'espérais pour lui en tout cas parce qu'un jour une de ces sorcières allait lui rendre la monnaie de sa pièce. On ne pouvait pas jouer avec le feu comme il le faisait et s'en sortir. Je n'y croyais pas. Un grand sourire a fendu mon visage en analysant un peu plus ses propos. Il voulait me garder pour lui, première des choses. La deuxième était que ce que Dimka faisait ne lui convenait pas. Il gagnait de plus en plus de points avec moi, il ne le savait pas, mais il escaladait l'échelle de mon estime à toute vitesse.

Alors que je passais une main dans mes cheveux nerveusement, le Serdaigle m'a volé un baiser qui m'a fait rougir. Je commençais franchement à prendre gout à cette familiarité, cette proximité qui se créait ce soir. Je n'avais jamais eu une relation aussi chimique, aussi électrique. Ce n'était pas quelque chose qui se construisait avec du travail, le naturel l'emportait sur tout. Mes viscères me disaient que je devais être avec lui, là, ce soir. Et toi dis-moi, tu avais quoi comme plan pour nous ce soir ? J'ai suivi le doigt pointé du grand brun et j'ai fini par me rappeler la collation que j'avais apportée avec moi. En même temps, je ne savais pas du tout ce que nous allions faire. Je pensais regarder les étoiles, pas danser sous elles. Son idée à lui avait été franchement meilleure que la mienne. Regarder les étoiles c'était tout aussi bien, c'était magnifique, surtout par une nuit sans nuages comme la nôtre. Par contre, je n'y connaissais rien. Je les admirais, sans plus. J'ai souri timidement au garçon, trouvant mon idée idiote.

    - Pas grand-chose en fait, je pensais que tu voudrais que nous regardions les étoiles...


J'ai laissé Ezechiel sur place et je suis allée chercher mon sac près de la porte pour le ramener entre mes mains. Alors que je revenais sur mes pas, je me disais que j'avais hâte d'être à nouveau près du garçon. J'ai ouvert mon sac devant moi en faisant un petit souris gêné.

    - Je t'ai ramené des chocogrenouilles...pour remplacer celle que tu as perdue dans le lac. Dans le thermos c'est du thé chaud. Juste au cas...je veux dire je ne savais pas trop tes plans alors...voilà quoi.


J'ai haussé les épaules, ne sachant plus trop quoi faire. Je voulais tellement bien faire. Normalement, je me foutais royalement des autres. Je ne faisais pas vraiment dans la dentelle, mais avec lui, c'était autre chose. Son avis m'importait. Je voulais son approbation.



I FELL
OPEN
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Avery
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Shaw Mendes
Pseudo : Sushi Âge : 25 Parchemins : 128 Gallions : 245 Date d'inscription : 07/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3255-ezechiel-there-are-choices-to-m http://www.mumblemumps.com/t3280-ezechiel-dont-threaten-me-with-a-good-time http://www.mumblemumps.com/t3279-ezechiel-just-leave-a-message

✦I'm dancing in the dark with you between my arms✦ ARIEL X EZECHIEL
Je montre rarement mes sentiments, je suis peu expressif en général, mais avec elle, c’est tellement naturel. Comme si elle et moi étions connectées par un lien invisible, qui nous unis depuis notre naissance. On m’a rencontré qu’à la naissance, chaque humain perd la moitié de son âme et que l’humain passe sa vie à la chercher afin de se sentir complet de nouveau. Et c’est ce que je ressens avec Ariel, en une semaine, je ne me suis jamais senti aussi entier, aussi moi-même. Elle me donne des ailes, fait naître en moi des sentiments que je n’ai jamais ressenti avant, et je suis comblé, joyeux comme jamais. Elle fait naître en moi toute sorte de chose que personne avant elle ne m’avait faire ressentir. En une semaine, elle a réussi à ébranlé mon monde, à y imposer sa présence pour que je sois en paix. « - Pas grand-chose en fait, je pensais que tu voudrais que nous regardions les étoiles... » Oui, on va regarder le ciel, mais avant je veux profiter de chaque instant avec elle. Je la regarde partir vers le petit sac qu’elle avait ramené et son petit sourire me fait fondre comme une chocogrenouille au soleil. « - Je t'ai ramené des chocogrenouilles... Pour remplacer celle que tu as perdue dans le lac. Dans le thermos, c'est du thé chaud. Juste au cas... Je veux dire, je ne savais pas trop tes plans alors... Voilà quoi. » Par Merlin, c’est la chose la plus adorable qu’on est fait pour moi. Certes, Nate a tendance à m’acheter des Chocogrenouilles autant que je lui achète du thé, chacun sa drogue chez les Avery, mais, venant d’elle s’est… Diffèrent !

- Ariel, c’est la chose la plus adorable qu’une personne est faite pour moi. Merci beaucoup !


Je me rapproche d’elle, un sourire en coin, je n’avais qu’une envie, c’est de l’embrasser encore une fois, lui montrer à quel point son geste me touche. Je lui retire le sac des mains pour le poser au sol avant de poser une main dans son dos pour coller son corps contre le mien. Elle parait si petite entre mes bras, que j’ai peur de la casser, de la briser.

- Ça me touche vraiment…

Je murmure ses mots avant de fendre de nouveau vers ses douces lèvres, une main appuyant sur le creux de ses reins pour la garder contre moi alors que l’autre se glisse sur sa joue puis ses cheveux afin d’approfondir le baisé. J’entrouvre mes lèvres pour glisser ma langue doucement sur le sien afin de demander l’accès. Les sensations m’enivrent telle une drogue, une drogue addictive, qui me rend accros un peu plus, à chaque baiser.  
© 2981 12289 0


until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Ariel M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Kristen Stewart
Pseudo : Delilove Âge : 25 Parchemins : 281 Gallions : 84 Date d'inscription : 15/01/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3029-ariel-the-truth-and-my-lies-rig http://www.mumblemumps.com/t3071-ariel-all-the-voices-in-my-mind-calling-out-across-the-line http://www.mumblemumps.com/t3106-ma-petite-chouette-ariel http://www.mumblemumps.com/t3253-journal-de-la-petite-sirene
En ligne



I’m dancing in the dark with you between my arms
Ezechiel | Ariel
Moi qui était normalement si confiante et qui ne me laissais pas marcher sur les pieds par quiconque, là je me retrouvais complètement à l'envers. Avec n'importe qui d'autre, j'aurais été confiante de mes actions, j'aurais continué à penser que d'emmener du chocolat et du thé à une rencontre était une bonne idée. Cependant, malgré ma confiance habituelle, je me retrouvais comme une gamine à douter de tout ce que je faisais. Ce n'était pas moi, normalement, mais c'est là que j'en étais, incertaine d'à peu près tout et voulant plaire. Je ne savais pas quelle mouche m'avait piquée, mais elle me faisait sentir étrange, peu à l'aise dans mon corps. Mon corps, je commençais à peine à me le réapproprier et à vivre avec lui. J'aurais pu dire que je l'acceptais, mais j'aurais poussé trop loin, je ne l'acceptais pas, il ne m'obéissait plus comme avant. Il obéissait plus à la lune qu'à moi. Il se contentait des ordres que je lui donnais quand la lune n'était pas là. D'ici quelques jours, j'allais devoir me plier à ses demandes, la pleine lune approchait à grands pas. Cependant, ce soir-là, mon corps m'obéissait, mais ma tête m'envoyait une foule de signaux distincts et je m'en retrouvais plus confuse qu'autre chose.

Je voulais être aussi près que possible d'Ezechiel qui m'enflammait littéralement. Ce n'était pas des flammes de douleur comme à la pleine lune. Je ne souffrais pas le martyre, au contraire, je me sentais bien. C'était un feu paisible qui m'enveloppait et me réchauffait comme jamais, sans me bruler. C'est ce que je sentais alors que je me retrouvais, sac en main, face au grand Serdaigle, attendant de voir s'il allait se foutre de moi avec ma petite pensée chocolatée. Alors que je m'attendais à un rire, j'ai vu du sérieux dans les yeux du garçon. Ariel, c’est la chose la plus adorable qu’une personne est faite pour moi. Merci beaucoup ! Je devais avouer que c'était moi qui étais surprise là. Je ne m'attendais clairement pas à une réaction du genre. Je veux dire, ce n'était que du chocolat et du thé, pas 1000 galions quand même. Et en même temps, ces derniers mots ont sonné un peu tristement à mes oreilles. Si c'était la chose la plus adorable qu'on lui ait faite, il n'avait pas eu beaucoup de plaisir derrière lui. C'était plutôt triste. Au moins, là, j'étais fixée, il était content de ma pensée et ça me satisfaisait. J'ai donc souri, voulant lui répondre, mais je n'en ai pas eu le temps, encore une fois il m'a prise de cours. Il en faisait franchement une habitude.

Le grand brun s'est approché de moi, un sourire au coin des lèvres et m'a enlevé le sac des mains. Il était plutôt tactile le sorcier, ça me plaisait bien. Tout se faisait en douceur, rien n'était forcé, rien n'était déplacé. L'une de ses mains est venue se loger dans le bas de mon dos, me donnant des frissons qui ont remonté tout au long de ma colonne vertébrale, redressant quelques cheveux sur ma nuque.  Je me suis rapprochée de lui, collant mon corps au sien, comme s'il était un aimant, je ne me sentais pas capable de me retirer de l'emprise de son bras. Je ne le voulais pas, je me sentais électrisée, plus vivante que jamais. C'était comme si j'avais été sur le pilote automatique depuis ma transformation et j'apprenais à nouveau à vivre comme je l'entendais et ne plus à être sur mes gardes constamment. Cet apprentissage allait se révéler long, mais la route se fait toujours mieux à deux qu'en solitaire, n'est-ce pas ? Ça me touche vraiment… J'ai souris, un peu niaise, en me disant que j'allais noter que les chocogrenouilles étaient franchement un sujet sérieux chez Ezechiel. J'ai relevé ma tête vers le sorcier qui me surplombait, le temps de voir qu'il se rapprochait de moi pour un nouveau baiser.

Tout mon sang m'est remonté à la tête, me donnant comme une vague de chaleur. Je me sentais comme si je sautais en parachute, l'adrénaline coulait dans mes veines, j'étais réactive aux moindres mouvements autour de moi, même si mes yeux étaient fermés. Je sentais la respiration d'Ezechiel à travers se poitrine qui remontait et descendait rapidement. Ses lèvres se sont emparées des miennes et je n'ai opposé aucune résistance. L'une de mes mains est allée se percher sur la nuque du garçon alors que l'autre agrippait son épaule. J'en avais assez de réfléchir, je comptais me laisser porter par la vague. Mon corps répondait au quart de tour au Serdaigle et je lui laissais le contrôle. Je me suis collée à lui alors que sa main est venue chercher ma tête pour approfondir notre baiser. J'en voulais plus, toujours plus. L'excès me semblait délicieux, mais je ne pouvais y tomber, pas maintenant, pas ce soir-là. Les choses devaient se faire comme il faut, dans l'ordre. La langue du garçon est venue chercher la mienne et je les ai laissées faire connaissance. Je sentais la main du garçon passer dans mes cheveux et ça me donnait des frissons partout. Je m'agrippais à lui comme un naufragé à une bouée. Je crois que c'était ça l'essentiel, pourquoi je me sentais comme ça avec lui. J'étais en mer, à la dérive depuis ma morsure et lui, était le capitaine d'un navire qui venait à mon aide. Je respirais bien, enfin. J'aurais voulu rester collée au garçon longtemps, toute la nuit si j'avais pu, mais j'étais à la limite de ma résistance. J'étais à la limite de la perte de contrôle et de ma raison. La passion des corps pouvait se révéler dangereuse et je ne voulais pas sauter les étapes. Pas avec lui, il fallait faire les choses dans l'ordre. J'ai décollé mes lèvres des siennes, de quelques centimètres à peine, lui murmurant ceci.

    - Et si tu me parlais des étoiles maintenant...je vais perdre mes moyens sinon...


Mes joues étaient rouges d'excitation et le désir m'emplissait la tête. Les étoiles me feraient du bien. Je disais cela, mes j'étais tout de même collée à lui comme à un aimant. Ma respiration était rapide, trop rapide. J'ai regardé le garçon, presque suppliante. Suppliante de quoi ? Mon corps et ma tête me disaient deux choses différentes, mais ma tête allait l'emporter. Il le fallait. Ma respiration se calmait, petite à petit, alors que mes yeux ne lâchaient pas ceux du Serdaigle. Il était le capitaine de notre bateau après tout.


I FELL
OPEN
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Avery
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Shaw Mendes
Pseudo : Sushi Âge : 25 Parchemins : 128 Gallions : 245 Date d'inscription : 07/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3255-ezechiel-there-are-choices-to-m http://www.mumblemumps.com/t3280-ezechiel-dont-threaten-me-with-a-good-time http://www.mumblemumps.com/t3279-ezechiel-just-leave-a-message

✦I'm dancing in the dark with you between my arms✦ ARIEL X EZECHIEL
Les sensations de ce baiser me font perdre la tête, si bien que j’en perds un peu la notion du temps. Chaque partie de mon corps cherche à ce rapproché d’elle, à ne faire qu’un. Elle réveille en moi un désir enfoui, qui n’a jamais eu le plaisir d’exploser. Les papillons continus leurs ballets dans mon ventre, et mon cœur bat la chamade, prêt à fuir ma cage thoracique. Ma langue s’applique à dansé avec sensualité et tendresse avec sa jumelle, laissant s’échapper un gémissement qui exprime mon bien-être. Je perds peu à peu pied, et je m’abandonne totalement à cette danse endiablé rythmé par la musique en fond sonore. Je gémis de frustration quand elle met fin au baisé, mais elle reste assez proche pour que je les capture de nouveau. « - Et si tu me parlais des étoiles maintenant... Je vais perdre mes moyens sinon... » Je souris doucement en capturant de nouveau ses lèvres brièvement. Oui, on est là pour ça à la base, voir les étoiles, mais… Elle me les montre déjà, à chaque baiser, un voile d’étoiles brillantes dans ses yeux.

- Oui, c’est vrai… Mais j’ai envie de perdre mes moyens pour le moment…

Je ne sais pas d’où me vient cette audace, mais, je sens qu’il va me faire connaître de belles choses. Perdu dans son regard, mon pouce caressant sa joue, je perds définitivement la tête. Repensant à ma phrase, je me dis qu’elle peut être prise d’une autre façon, certes elle réveille en moi ce feu qui n’a jamais été allumé, mais, je ne veux pas brûler les étapes non plus, je ne suis pas un pervers non plus.

- Promis, Ariel, si tu deviens ma petite amie, on ne fera rien sans ton autorisation. On ira où tu le souhaites, je serais à ton écoute et je ne te forcerais à rien. En une semaine à peine, tu m’as retourné la tête petite sorcière. Je ris doucement en m’approchant dangereusement de ses lèvres une nouvelle fois. Tu deviens une drogue, une addiction et pour le moment, tout ce que je veux, c’est t’embrasser à en perdre le souffle.

Avant toutes réponses, mes lèvres se soudent de nouveau aux siennes. Je suis comme un alcoolique en manque. J’ai besoin de ma dose pour me sentir bien et vivant. La main dans son dos remonte doucement le long de sa colonne vertébrale, faisant un va-et-vient tendre le long de cette dernière. Chaque baiser me rend fou, et j’en veux plus, toujours plus… Mais je lui ai promis, j’irais doucement, je ne souhaite pas la perdre, ni perdre cette addiction que j’ai pour elle.
© 2981 12289 0


until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Ariel M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Kristen Stewart
Pseudo : Delilove Âge : 25 Parchemins : 281 Gallions : 84 Date d'inscription : 15/01/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3029-ariel-the-truth-and-my-lies-rig http://www.mumblemumps.com/t3071-ariel-all-the-voices-in-my-mind-calling-out-across-the-line http://www.mumblemumps.com/t3106-ma-petite-chouette-ariel http://www.mumblemumps.com/t3253-journal-de-la-petite-sirene
En ligne



I’m dancing in the dark with you between my arms
Ezechiel | Ariel
Changer le sujet était la meilleure façon, à mon avis, de me sortir de cette impasse. Ce n'était pas désagréable au contraire, je me serais lancée à corps perdu dans cette aventure. Par contre, je ne croyais pas que ce serait sage. Avant Poudlard, je n'aurais eu aucun problème avec ça. Par contre, mon imprudence m'ayant menée ou j'étais maintenant, j'essayais de réfléchir toujours plus à ce que je faisais. Je pensais aux conséquences de mes actes, autant que possible. Dans les bras d'Ezechiel, je me disais que rien de mal ne pouvait m'arriver. Il n'y avait pas une once de méchanceté dans ses yeux. Aucune malice ne s'y cachait. En même temps, il avait dû parler à son ami Dimka, savait-il ce que j'avais fait ? Était-ce pour ça qu'il fondait sur moi comme un rapace sur sa proie? Je n'y croyais pas, il semblait si sincère depuis mon arrivée ici. Ce n'est pas son copain qui aurait fait danser une fille autrement que le dos sur un matelas. En fait non, même sans matelas il l'aurait fait. J'étais passée par là, à mon grand désarroi. Ils étaient tellement différents, je ne comprenais pas ce qui les liait. C'était étrange et ça me travaillait un peu. Par contre, ce soir-là, autre chose me travaillait. Je voulais bien paraitre, je voulais être à la hauteur des attentes du garçon. Il semblait tellement inaccessible, je me demandais encore ce qu'il faisait là. Je veux dire, j'étais à peu près certaine qu'il aurait pu avoir qui il le voulait avec la tête qu'il avait et sa personnalité. Alors que moi, je n'étais pas un modèle très enviable. Je n'étais pas moche, mais je n'étais pas la fille la plus divertissante du château.

Le Serdaigle a lâché un petit gémissement qui m'a fait sourire quand je me suis éloignée un peu de lui. Je pouvais comprendre, j'en étais là aussi. Oui, c’est vrai… Mais j’ai envie de perdre mes moyens pour le moment… Je me suis renfrognée un peu alors qu'il me caressait la joue. C'était bien les mecs ça, ils pensent à leur petit monsieur, mais le reste ils s'en foutent du moment qu'ils ont ce qu'ils veulent. C'était peut-être ça le lien qu'il me manquait entre lui et Dimka. Je me préparais à me sortir des bras du garçon quand il a repris la parole, m'expliquant un peu mieux son idée. Promis, Ariel, si tu deviens ma petite amie, on ne fera rien sans ton autorisation. On ira où tu le souhaites, je serais à ton écoute et je ne te forcerais à rien. En une semaine à peine, tu m’as retourné la tête petite sorcière. Tu deviens une drogue, une addiction et pour le moment, tout ce que je veux, c’est t’embrasser à en perdre le souffle. Moi qui voulais garder la tête froide, le Serdaigle savait comment me parler pour que ça n'arrive pas. Alors la seule pensée qu'il dise qu'il veuille de moi comme petite amie effaçait toutes mes pensées négatives d'avant. Une vraie gamine. On me lance une fleur et je me jette sur elle pour la saisir. Ce n'était tellement pas le genre de chose qu'on me disait normalement. Les rares sorciers avec qui j'avais été n'en avaient que pour mes fesses, rien de plus. Dimka me l'avait fait sentir et c'était maintenant gravé dans ma mémoire. J'en était venu à croire que je n'étais bonne qu'à ça, à tout le moins que c'était seulement à ça que je pouvais m'attendre à l'avenir. Qui voudrait d'une fille comme moi, un poisson à temps partiel.

On ne m'avait jamais parlé de cette façon, ça faisait rêver. J'en venais presque à croire que les histoires de princes et de princesses dont Ailsa m'avait parlé l'autre soir se pouvaient. Le whisky m'avait laissé la tête lourde, mais je me souvenais de tout ce que nous nous étions dit. Je me rappelais surtout des films moldus avec des princes charmants et tout ça. Était-ce seulement possible des princes sans peur et sans reproche ? Je n'y croyais pas trop, mais au fond de moi je l'espérais. J'ai regardé le grand Serdaigle, rêveuse. Je me suis à nouveau laissée emporter dans un tourbillon brulant qui m'étourdissait. Ses caresses dans mon dos me faisaient frissonner et me donnaient seulement envie de rester blotti tout contre le sorcier. Je ne le pouvais pas, ce n'était pas raisonnable. J'ai éloigné ma tête du garçon, à mon grand déplaisir et probablement au sien aussi. Les yeux brillants de plaisir, j'ai pris la tête du garçon entre mes mains.

    - Dans ce cas n'abusons pas des bonnes choses, tu veux bien ?


J'ai regardé une horloge qu'il y avait au mur derrière Ezechiel et je me suis rendu compte que le temps avait passé très vite. J'avais l'impression que je venais d'arriver, mais en fait nous étions là depuis un peu plus d'une heure. Je ne voulais pas tenter la chance plus que ça. Nous risquions de nous faire prendre.

    - Je crois que les étoiles devront nous attendre encore un peu. Il se fait tard, on ferait mieux de partir sinon on va se faire chopper. Je vais te laisser le chocolat.


J'ai embrassé rapidement le garçon et lui ai fait un clin d'oeil.

    - Et tu as le droit de me parler entre nos rendez-vous. Rendons ça un peu plus...officiel.


S'il pensait vouloir de moi comme petite amie, autant qu'il le montre. Je veux dire, ça faisait partie du jeu non ? Je n'avais jamais vraiment joué à celui-là. J'apprenais vite par conte, je n'étais pas trop inquiète. J'ai reculé de quelques pas en tenant la main d'Ezechiel et j'ai fini par la lâcher. Je suis partie sans me retourner. Les yeux que le garçon avait en me regardant, je voulais les garder en mémoire. On ne m'avait jamais regardé comme ça. C'était un peu idiot de partir comme ça alors que nous nous rendions au même endroit. Par contre, c'était moins risqué pour nous faire repérer. C'est donc la tête rêveuse que je suis retournée à mon dortoir pour dormir paisiblement d'une nuit remplie de beaux rêves.


I FELL
OPEN
Revenir en haut Aller en bas
Ezechiel Avery
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Shaw Mendes
Pseudo : Sushi Âge : 25 Parchemins : 128 Gallions : 245 Date d'inscription : 07/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3255-ezechiel-there-are-choices-to-m http://www.mumblemumps.com/t3280-ezechiel-dont-threaten-me-with-a-good-time http://www.mumblemumps.com/t3279-ezechiel-just-leave-a-message

✦I'm dancing in the dark with you between my arms✦ ARIEL X EZECHIEL
Le désir monte en moi alors que nos langues dansent tendrement entre elles. Une danse qu’elles commencent à connaître par cœur. Je pris pour ce désir ne se manifeste pas trop à travers mon corps, je n’ai pas envie de la voir fuir, ou de lui faire peur, ou de passer pour un pervers. J’intensifi notre baiser en laissant échapper un gémissement de bien-être. Car à cet instant, je me sens complet, heureux. Elle me fait ressentir toutes sortes de chose, c’est indescriptible. Je grogne quand elle s’éloigne de moi, j’étais si bien ! « Dans ce cas, n'abusons pas des bonnes choses, tu veux bien ? » Oui, elle n’a pas tort et puis si on continu, je ne suis pas sûr de me contrôler…

- Oui, tu as raison, il faut que je me calme…

Je ris doucement, car je me trouve ridicule, mais elle est une drogue dure à laquelle je deviens accro. Je suis son regard derrière moi, et l’horloge attire mon regard tout comme le sien. « - Je crois que les étoiles devront nous attendre encore un peu. Il se fait tard, on ferait mieux de partir sinon on va se faire choper. Je vais te laisser le chocolat. » Oui, elle n’a pas tort, mais le temps passe si vite en sa compagnie… Le contact de ses lèvres contre les miennes me ramène à la réalité, et je souris comme un enfant. « Et tu as le droit de me parler entre nos rendez-vous. Rendons ça un peu plus... Officiel. »

- D’accord, marché conclu ! Je vais te coller comme jamais !

Je ris de nouveau, car je ne suis pas ce genre de garçon et j’espère qu’elle le sait. Je suis loin du garçon collant et jaloux, mais je suis aussi l’opposé de mon meilleur ami aussi. Je suis au milieu de tout ça, et j’espère qu’elle s’en rendra compte.

- Oh et merci pour le chocolat, ça me touche vraiment !

Je la regarde s’éloigner de moi tout en tenant la main, je la tiens le maximum le temps en mordillant ma lèvre, gravant chaque détail de son visage.

- Bonne nuit petite sorcière…

Je la regarde partir et une fois seul, je passe une main sur mon visage. Whaou ! Moi le fantôme des frères Avery, ai une petite amie ! Je souris bêtement avant d’éteindre la petite radio, me retrouvant dans le silence le plus total. Cette soirée était magique ! Je récupère le petit sac plein de chocolat et de thé avant de me rendre à mon tour discrètement vers les dortoirs. Secrètement, espère la croiser pour lui voler un dernier baisé, mais c’est bien seul avec mes chocogrenouilles que je retrouve mon dortoir.

© 2981 12289 0


until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm dancing in the dark with you between my arms ✦ ARIEL X EZECHIEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: SAISON 2-
Sauter vers: