Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

You've got the power and control ☆ Lou

Invité
Consumed by the shadows
avatar

♛ You've got the power and control
Fall upon your knees saying. "This is my body and soul here". Fall and begging, pleading. "You’ve got the power and control"

▼▲▼

La soirée commençait à peine. Mes derniers élèves venaient de sortir de la salle, c'était fou ce que les bulgares étaient toujours pressés de quitter les cours, et puis, je pensai, finalement, que j'étais pareil à leur époque. C'était encore un peu bizarre, parfois, de me dire que j'avais été à leur place et qu'aujourd'hui les rôles étaient complètement différents. Je m'amusais à les tyranniser, à paraître le pire professeur qu'il pût y avoir. Ma technique fonctionnait assez souvent : frustrés de mon air maussade, bougon et agressif, les élèves s'acharnaient souvent à vouloir me faire tirer un sourire et ça n'arrivait que lorsque je rendais les copies en fin d'heure et qu'un des étudiants m'avait particulièrement surpris. Alors, je lançais de vives félicitations, mettant un brin de joie dans cette classe que j'aimais habituellement si silencieuse. Un tas de copies m'attendait d'ailleurs, que j'espérais pouvoir rendre d'ici la fin de semaine, mais ce soir j'avais d'autres plans de prévus.

D'une minute à l'autre, Lou allait arriver, pour l'une de nos séances hebdomadaires. J'avais fini par développer une certaine affection pour la russe. La cause n'était pas seulement que c'était moi qui l'avait tirée de sa famille moldue, lui faisant découvrir cet univers si merveilleux qui lui était encore inconnu jusqu'alors. Elle pouvait désormais exprimer complètement ce qu'elle contenait en elle, comme si je lui avais donné, ce jour-là, l'autorisation de se libérer. Mais cette force intérieure, cette force démoniaque, elle ne pourrait jamais l'anéantir complètement, mais je tentais tant bien que mal de lui donner les clés pour pouvoir le maîtriser du mieux que possible. Nous étions alors à l'une de nos énième séances : à dire vrai, je ne les comptais même plus. Quelques progrès étaient notables, mais rien qui ne pût encore me garantir sa complète sécurité. Les obscurus étaient comme des créatures, et là-dessus, je n'y connaissais auparavant pas grand-chose, il avait fallu que je m'instruise, que j'étudie. J'avais écumé, je crois, la quasi totalité des livres de la bibliothèque qui évoquaient ce sujet. Je commençais à être passionné, surtout très intéressé. Mais cette envie d'aider avait aussi une toute autre source, elle allait bien au-delà de ce que j'avais pu faire pour n'importe qui d'autre avant. Quelque part, elle me rappelait la douceur de celles que j'avais perdues, elle me donnait une raison de me battre, de poursuivre, un raison de survivre, et c'était tout ce dont j'avais besoin. Mais pour qu'elle-même vive encore, il me fallait remplir mon rôle à la perfection, ne pas faillir à la tâche que je m'étais donné de l'aider coûte que coûte.

Ainsi, elle venait là au moins un soir par semaine, et par le biais d'exercices de mon propre cru, inspirés de ce que j'avais pu lire et découvrir, je tentais de lui apprendre à dompter cette chose qui s'était immiscée au fond d'elle. Ce n'était pas tous les soirs facile, et j'avais parfois peur qu'elle en souffre, de cet acharnement à vouloir toujours le faire sortir, le faire re-rentrer, le canaliser. Et je savais que si ça devenait trop difficile, j'aurais vite fait de calmer la rythmicité des séances, mais tant que ça semblait lui convenir, je m'évertuais encore à trouver des moyens de continuer dans notre lancée. Je n'étais ni professeur de défense contre les forces du mal, ni professeur de soins aux créatures magiques, mais je m'improvisais comme tel, je n'avais pas le choix. Lou semblait elle aussi avoir placé une certaine confiance en ma personne, et je ne pouvais pas la renvoyer vers quelqu'un d'autre car j'avais saisi que ses progrès étaient aussi sûrement dus au fait que ce soit moi en face d'elle, moi qui lui apportait un peu de mes méthodes, moi qui lui permettait de ne pas se disperser et ne pas paniquer. Cette chose pouvait être dangereuse, pour elle, comme pour moi, comme pour toute l'école au complet si on voulait. Alors j'avais plutôt intérêt à ne pas me planter, mais je savais que c'était déjà un pas qu'elle ne fût pas face à un inconnu. Ce soir, j'avais obtenu un mannequin, le même que celui sur lequel chaque élève devait passer pour la répartition en début d'année. Je savais que cette fois-là, elle avait fait quelque chose de prodigieux, je voulais la revoir à l'action, et observer ce qui allait se produire. Le mannequin était prêt, je l'avais placé dès que les dernières furent partis, je m'étais ensuite replacé à mon bureau, attendant qu'elle arrivât.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 27 Parchemins : 2060 Gallions : 1080 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


You've got the power and control
Avril 1995
Marek & LouVoilà quelques mois que la vie de la petite Lou a changé à jamais... Elle se rappelle encore comment ça s’est déroulé. Sa vie n'avait jamais été tout à fait normale, mais une personne avait fini par la rendre spéciale ! Le professeur Marek Valishikov. C'était lui qui était venu la trouver lorsqu'elle était encore âgée de onze ans. L'âge pour rentrer à Durmstrang, une école de magie... Oui évidemment qu'elle l'avait pris pour un idiot, même encore aujourd'hui elle avait du mal à croire que tout soit vrai, elle se demandait si elle n'était pas totalement cinglée elle aussi... Pourtant elle découvrait un monde, son monde, un endroit où elle n'avait pas à cacher ce qu'elle était. Un endroit où elle avait le droit de montrer ses pouvoirs... Le problème était qu'elle n'avait jamais vraiment pris conscience qu'elle en avait... Elle avait tellement tout refoulé au fond d'elle pour paraitre normal, pour avoir la même vie que tout le monde... Qu'à présent c'était dur de les faire sortir... Cela ne se passait pas forcément bien en classe, sa magie était trop puissante, trop instable pour la pauvre enfant qu'elle était... En générale elle n'arrivait qu'à faire tout explosé, un peu comme avec le mannequin le jour de sa répartition... Elle avait de la magie, ça c'était quelque chose d'indéniable que personne ne pouvait lui enlever, le problème était qu'elle ne savait pas du tout s'en servir. Dangereuse, il n'y avait pas grand monde qui voulait faire équipe avec elle en classe, sauf son meilleur ami, Kamen... Elle avait rencontré le Yordanov dès son arrivée dans cette école si particulière et tout de suite le feeling est passé entre eux, une amitié des plus sincère, fusionnelle, il participait parfois aux entrainements qu'elle avait avec le professeur Valishikov. Un homme qu'elle appréciait de plus en plus, un allié dans ce nouveau monde. On aurait pu croire qu'elle se sentirait à sa place dans cet endroit, mais ce n'était pas vraiment le cas... Lou avait du mal avec la manière d'enseigner, elle avait compris qu'il y avait des sang-purs comme eux tous, mais qu’ailleurs il y avait d'autres personnes dont le sang n'étaient pas forcément pur, des sorciers dont les parents pouvaient être des moldus... Ici ils débordaient de suffisance, se pensais tous supérieur et cela avait le don d'énervée la petite Dashkova...

Elle n'était âgée que de douze ans, ne découvrait que ce monde depuis quelques mois, mais déjà elle se savait différente... A croire que finalement elle ne serait jamais à sa place nulle part... Où est-ce qu'un monstre comme elle pourrait se sentir chez elle de toute façon ? La tête dans la lune elle soupirait un instant, elle avait rendez-vous avec son professeur favori, elle avait attendu l'heure avec enthousiasme ! C'était presque la seule chose qui valait le coup dans cette école, avec Kamen et les amis qu'elle avait pu se faire ! C'était nouveau pour elle, d'avoir des amis. Pour une fois elle n'était pas la petite fille étrange, même si certains la craignent à cause de ce qu'elle a au fond d'elle, toute l'école est au courant, tout le monde avait vue de quoi elle était capable le jour de la répartition, elle ne pouvait donc pas le cacher. C'était l'heure, elle se levait donc et prenait le chemin de la salle de cours où le professeur l'attendait, un sourire s'affichait sur son visage tellement elle avait hâte même si chaque fois c'était éprouvant ! Au moins avec lui elle avait l'impression d'avancer, elle avait l'impression de faire des progrès. Il ne lui faut que quelques minutes pour rejoindre cet endroit dans lequel elle se rendait chaque semaine. Lorsqu'elle passe le pas de la porte, son sourire s'agrandit d'avantage, il s'illumine, ouvre son visage, il est sans doute l'un des seuls en qui elle à confiance, le premier homme à qui elle donne réellement sa confiance, quand on sait que le dernier avait tenté d'abuser d'elle dans le garage de leur maison et qu'elle avait fini par le tuer sans le vouloir... On pouvait comprendre pourquoi la jeune enfant était plus que méfiante, pourtant Marek avait su transpercer sa carapace même si ce n'était pas encore parfait.

"Je vous écoutes professeur, qu'avez-vous donc prévue pour ce soir ?" Demandait-elle tout en s'installant non loin de lui. Un petit éclat espiègle dans le regard qui rappellerait sans doute à l'adulte le jeune âge de l'enfant qu'il avait devant lui. Ce que parfois il était facile d'oublier, Lou avait dû grandir trop vite, il lui était arrivé tellement d'atrocité que parfois le reflet de tout cela pouvait se lire dans son regard, mais pas ce soir, pas quand elle se trouvait avec lui... Parce qu'avec lui, elle retrouvait un espoir qu'elle pensait perdu depuis bien trop longtemps, elle s'attachait à lui, bien plus qu'elle ne devrait pour un professeur... Mais parfois elle a aussi l'impression que l'inverse et tout aussi vrai, alors elle se sent compter pour quelqu'un, elle a l'impression d'avoir une famille et Lou adore ce qu'elle ressent lorsqu'elle se retrouve avec le professeur Valishikov !

©️ YOU_COMPLETE_MESS


« Loumen »
So much life in those open eyes, so much depth, you look for the light, but when your wounds open, you will cry, you’ll cry out now and you’ll question why, i can see a rainbow, in your tears as they fall on down, i can see your soul grow, through the pain as they hit the ground
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

♛ You've got the power and control
Fall upon your knees saying. "This is my body and soul here". Fall and begging, pleading. "You’ve got the power and control"

▼▲▼

Ce n'était pas notre première séance, et pourtant, je conservais cette petite pointe d'appréhension. Il y avait, dans ce que nous faisions, un certain risque qui n'était pas négligeable. Un obscurus n'était pas quelque chose à prendre à la légère, cette chose pouvait détruire, et la première victime serait Lou elle-même. Succomber à la puissance de son propre obscurus n'était pas chose rare, en réalité, c'était même usuel. Lou était, en soi, une exception naturelle. Un tel amas de magie ne pouvait provoquer qu'un chaos intérieur, mais j'avais l'impression que chez elle, c'était différent. Cette chose, c'était ce qui faisait sa force, elle faisait partie intégrante de sa personne, et elle ne pourrait jamais vivre sans, il lui fallait apprendre à cohabiter avec, à la tolérer, à la maîtriser. La jeune enfant semblait impatiente de savoir ce que je lui avais préparé pour la leçon du jour. Cette petite lueur que j'apercevais au fond de ses yeux me conforta. Tout ce que je faisais ici, je le faisais pour l'aider. J'avais conscience des risques, j'avais conscience du danger que je provoquais au-dessus de Durmstrang, mais je faisais tout ça pour elle mais aussi pour les autres. Le jour où Lou n'aurait plus besoin de ces leçons serait le jour où j'aurais terminé ma mission et où nous serions tous en sécurité auprès d'elle - non pas que je fusse effrayé en sa présence, mais nul ne savait comment elle pouvait réagir face à une contrariété.

Elle s'assit non loin de moi et j'en profitai pour me lever, quant à moi. Je me plaçai juste à côté du mannequin, une main sur son épaule, comme s'il était un vieux copain, comme si j'avais confiance en lui pour faire ressortir de Lou tout ce qui devait ressortir. « Monsieur sera notre cobaye du jour » Tout pour lui faire décrocher un sourire, tout pour rendre ces séances agréables. Je ne voulais pas qu'elle se sentît comme dans un cours du soir, mais plutôt comme dans une salle de jeu, une salle de jeu où elle seule pouvait gagner, où elle seule pouvait s'exprimer. « Tu peux lui donner un prénom si tu veux » lui intimai-je. J'avais moi-même l'habitude de faire ça avec quelques animaux que je métamorphosais parfois. Une manière de faire naître une proximité, d'avoir l'impression de mieux connaître la bête et ainsi de mieux l'appréhender. Mais aussi une technique pour chasser sa peur et transformer ce qui pouvait être un dur exercice en une formalité. J'espérais ainsi secrètement qu'elle se prêterait au jeu et que ce buste, qui n'avait même pas de tête, et qui était surélevé sur des roulettes, deviendrait dans quelques instants Vladimir, Alexei ou Boris.

Après la présentation du matériel, place aux consignes. Une petite tape fraternelle sur l'épaule du mannequin et je trouvai une table où poser les trois quarts de mon postérieur, appuyé ainsi et prêt à me lever rapidement, je regardai toujours Lou qui attendait les règles du jeu du jour. « Tu te rappelles de ton premier jour ici n'est-ce pas ? Tu avais fait sensation avec un mannequin similaire. Sans le vouloir. » Moi, je me rappelais encore de ce jour fantastique où j'avais découvert l'ensemble du merveilleux pouvoir que la jeune fille renfermait. Et si ce jour là, il y avait quelques mois désormais, son action avait été faite avant même qu'elle n'y eût pensé, je désirais aujourd'hui qu'elle mît ce mannequin à terre par sa volonté et par une dose de magie qu'elle contrôlait. « Il ne va pas nous servir qu'une fois ce soir. Mais dans un premier temps, je voudrais que tu arrives à le mettre à terre, à le mettre à terre rien qu'avec ta baguette. Ton obscurus ne doit, pour le moment, pas t'aider à faire cet exercice, tu penses pouvoir faire ça ? » Je savais bien qu'elle en était capable. Ce ne serait pas facile, bien évidemment, mais nous avions déjà fait quelques progrès, pas de gros, des pas minuscules, mais j'avais foi en elle et je savais que si elle désirait vraiment réussir et si elle se concentrait assez, il n'y avait pas de raison pour que ça ne fonctionnât pas.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 27 Parchemins : 2060 Gallions : 1080 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary


You've got the power and control
Avril 1995
Marek & LouElle avait hâte de savoir Lou, elle avait hâte d'apprendre ! Installée sur une chaise, impatiente de commencer son cours. Elle se demandait bien ce que son professeur préféré lui avait concocté.  Elle le suit du regard découvrant alors un mannequin et pas n'importe lequel non. Celui-ci ressemblait comme deux gouttes d'eau à celui qu'elle avait fait explosé le jour de la répartition dans sa fratrie... Le visage de la douce poupée russe se rembrunis. Ce n'était vraiment ce qu'elle avait en tête, elle n'avait pas envie de retenter l'expérience... Elle n'aimait pas sentir l'obscurus s'emparer d'elle. Elle ne le contrôlait pas, c'était bien trop de pouvoir, bien trop de colère, de magie noire pour elle... Elle écoute cependant son professeur, elle doit admettre en tout cas qu'il se donne du mal pour lui faire accepter l'exercice. Elle réfléchit réellement lorsqu'il lui propose de choisir un prénom au mannequin... Les rouages de son cerveau se mettait en marche un instant et puis elle décida que ce serait : " Pourquoi pas Stanislav. " Annonçait-elle alors, elle se levait à son tour fit le tour du fameux mannequin, s'arrêtait finalement devant en le toisant, fronçant des sourcils. "Oui toi tu as une bonne tête de Stanislav !" Répétait-elle sans savoir pourquoi elle avait choisi ce prénom en particulier, elle l'aimait bien tout simplement. L'ironie se faisait bien sentir puisque le mannequin n'avait même pas de tête, mais cela la faisait tout de même sourire, malgré ce que cette chose représentait pour elle...

Elle se souvenait bien de son premier jour à Durmstrang, tout le monde s'en souvenait... Lorsque le professeur repris la parole, encore une fois elle perdait son sourire, bien sûr qu'elle s'en souvenait... Cela la hantait encore parfois, des élèves ne cessaient de la regarder bizarrement, au moins elle inspirait le respect personne n'osait l'emmerder, il ne pouvait pas y avoir que des inconvénients. Sensation n'était vraiment le mot que la fillette aurait choisi, mais s'il le disait hein, elle n'allait pas le contredire. Elle hochait simplement la tête tandis qu'elle retournait s'asseoir attendant de savoir où est-ce qu'il voulait en venir. Les règles étaient fixées et Lou comprenait alors qu'une longue soirée se préparait... Elle retenait de peu un soupire... Parce qu'elle savait qu'elle allait mettre du temps à obtenir l'effet qu'il souhaite, voir ne pas y arriver du tout... Elle s'améliorait en magie certes, mais elle n'avait toujours pas compris l'histoire du mannequin et rien que parce que le professeur Valishikov venait de dire que l'obscurus ne devait pas sortir, ce dernier se réveillait sous sa peau... Elle le sentait rôder, prêt à s'extirper dès qu'il le pourrait. A sa dernière question Lou redressa la tête. Même si elle ne s'en sentait pas capable, elle n'allait certainement pas l'avouer. Elle sortait sa baguette, celle qu'elle avait depuis quelques mois désormais. Elle se souvenait encore du jour où elle avait été la choisir... C'était Marek qui l'avait emmené, il lui avait fait découvrir le monde des sorciers tandis qu'elle en prenait plein les yeux mais ce jour-là resterait gravé à jamais dans son esprit. Car ce fût le jour où elle le cru réellement. Ou elle sut qu'elle était belle et bien une sorcière. Elle se levait alors de nouveau, baguette en main, prête à commencer. Elle avait appris quelques sorts elle réfléchissait rapidement du moins elle essayait. Debout, elle faisait face au fameux Stanislav.

"C'est entre toi et moi mon coco." Lançait-elle alors comme si elle tentait d'intimidé l'adversaire qui franchement n'allait certainement pas lui répondre. Ou peut-être était-ce pour ce donner du courage ? Sa baguette tendu vers l'objet, elle inspire un moment avant de lancer un Expulso L'effet ne se fait pas attendre... Il n'y en a aucun. Le mannequin était toujours debout, droit devant elle, comme s'il se moquait d'elle. Elle ne dit rien... Se concentre et recommence... Hummm aurait-il frétillé ? Elle n'en a même pas certaine... Calme, rester calme... C'était ça le plus dur de l'exercice, car c'était la frustration, la colère qui réveillait la bête... Elle essaie une nouvelle fois, sans grand succès non plus, elle explose alors mais heureusement pas assez pour que son monstre intérieur puisse prendre sa place. "Je n'arrive à rien ! " Ruminait-elle. "Vous parlez d'une sorcière ! Même pas capable de lancer un sortilège." Bien sûr elle savait que c'était faux, elle en réussissait parfois, il lui fallait juste d'avantage de travail que les autres. Manque de chance, elle était sans doute l'une des moins patiente et voulait tout, tout de suite. "Ce maudit mannequin continuera à se foutre de moi jusqu'à la fin de mes jours." Lançait-elle démunie face à ce simple bout de bois... Cela serait tellement facile d'user de colère, de laisser l'obscurus faire le travail à sa place... Mais elle refuse de le laisser gagner... Se remettant en place elle tente encore une fois, puis une autre et encore une autre, ce maudit Stanislav allait bien finir par tomber n'est-ce pas ?

©️ YOU_COMPLETE_MESS


« Loumen »
So much life in those open eyes, so much depth, you look for the light, but when your wounds open, you will cry, you’ll cry out now and you’ll question why, i can see a rainbow, in your tears as they fall on down, i can see your soul grow, through the pain as they hit the ground
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
You've got the power and control ☆ Lou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kol Mikaelson - Power and control, I'm gonna make you fall²
» Honduras : la victoire du « Smart Power » par Eva Golinger
» Conversion de Power Fist pour gardes impériaux
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» Don't loose control [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: SAISON 2-
Sauter vers: