Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

I wanna drink to forget all this shit | Arslan

Ella Bjornsson
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror affectée à Poudlard
Célébrité : Scarlett Johansson
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 143 Gallions : 630 Date d'inscription : 11/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3257-be-pretty-and-shut-up-ella-bjor http://www.mumblemumps.com/t3295-cause-baby-now-we-got-bad-blood-ella http://www.mumblemumps.com/t3298-mercure-i-m-on-the-highway-to-hell http://www.mumblemumps.com/t3285-journal-de-nekojune-folle-en-camisole


I wanna drink to forget all this shit
I'm bad behavior but I do it in the best way. I don't care what you think as long as it's about me. The best of us can find happiness in misery

25 juillet 2000
Début de soirée

Tu n’arrives toujours pas à y croire. Tu viens de voir ta propre mère. Tu n’en reviens toujours pas de lui avoir montré ton tatouage et de lui en avoir indiqué la signification. Personne ne savait avant aujourd’hui. Mais tu t’étais confiée à cette femme que tu n’avais encore jamais vu. Tu ne sais pas pourquoi tu lui as fais confiance aussi facilement. Sans doute parce que physiquement, vous avez des traits communs. Que vous avez un tempérament similaire. Qu’effectivement, Abbygail n’a pas pu te mentir, tu es bien sortie de ses entrailles. Mais tu ne réalises toujours pas. L’avoir vu pour la première fois t’as fais comprendre que tout cela est bien vrai. Que celui que tu prenais pour ton frère est en fait ton père. Tu ne comprends d’ailleurs pas comment il a pou t’inflifger de tels sévices pendant ton enfance, à toi, la chair de sa chair. Quel père peut être assez cruel pour laisser des cicatrices sur le corps alors frêle de sa progéniture ? Tu n’as pas eu l’image d’une mère présente, ni celle d’un père aimant et protecteur. Tu n’as connu que la violence et l’abandon. C’est cela qui a forgé ton caractère sans aucun doute. C’est cette absence d’un cadre parental normal qui a fait de toi ce que tu es aujourd’hui. Une Métamorphomage Auror qui se transforme tantôt en monstre de glace, tantôt en volcan en pleine éruption. Et là tout de suite, tu n’avais envie de rien d’autre que de boire un alcool qui pourrait te rappeler ton pays natal. Ou du moins celui où tu as officié en tant qu’Auror pendant plusieurs années avant d’être envoyée ici.

Tu déambules dans les rues de Pré-au-Lard. Beaucoup sont à la coupe du Monde de Quidditch à suivre le match. Mais toi tu t’en moques, tu cherches un moyen d’oublier. Tu ne veux plus penser à cette famille que tu découvres un peu plus chaque jour. Tu ne veux pas penser à ta jeune sœur que ta mère a eu avec un mage noir, le nom parle de lui-même : Krushnic. Ce nom est connu à Durmstrang, ici en Angleterre il n’évoque pas la même crainte. Mais tu te souviens parfaitement de ce patronyme. Tu n’es pourtant pas certaine d’avoir étudier avec des membres de cette famille. Tu ne veux même pas le savoir, tu veux juste oublier. Et tu te diriges alors vers le premier endroit auquel tu penses : la Tête de Sanglier. Ce n’est pas forcément l’endroit le plus classe du village. Mais tu t’en moques, tu sais que là tu trouveras ce que tu veux. Et ce que tu veux, c’est un alcool assez fort pour ne plus penser à ta vie qui te semble alors bien merdique. Un sacré bazar à démêler, auquel tu ne veux en fait même pas penser aujourd’hui. Ni pour les mois à venir en fait, même si tu sais que tôt ou tard, tu devras te confronter à ta sœur cadette.

Tu pousses la porte de l’établissement, te moquant de sa fréquentation. Tu ne veux même pas savoir s’il y a du monde ou non. Tu te fiches royalement de la réputation que tu auras demain. C’est du joli ça, une Auror qui vient se saouler un soir de Coupe du Monde de Quidditch… Mais tu t’en balances. Tu veux boire et puis c’est tout. De toute façon tu commences à être un peu connue ici, on sait déjà que tu ne bois pas de la Bièraubeurre. Pour toi c’est une boisson pour les gamins, le genre de trucs que tu n’as pas du boire depuis au moins quinze ans. Non pas que tu sois une alcoolique mais tu viens d’un pays où les alcools forts sont rois. Sans chercher plus loin, tu t’installes au bar et tu accoudes.

Servez moi quelque chose de fort… Eau de vie, vodka, whisky… quelque chose. Et laissez la bouteille...

Tu veux juste avoir une bouteille. Tu ne fais même pas attention à ma bouteille qui été posé devant toi. Le regard dans le vide, tu te sers un verre. Puis deux. Puis trois. Tu les vides d’une traite sans chercher à comprendre. Puis finalement, tu te sers un quatrième verre et ne le bois pas tout de suite. Tu passes ta main dans ta chevelure blonde et lâche un profond soupir en plaçant ta tête dans tes mains. Décidément, tout se mélange et se retourne dans ta vie qui était si bien ordonnée il n’y a pas encore si longtemps… Tout ça parce que tu constates que ta famille existe vraiment.
code by bat'phanie


BE A GOOD GIRL | Obéis aux ordres. Ne te plains pas. Prends les coups à notre place. ne lâche rien. Sois un pitbull bien dressé, ma petite princesse sûre de toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar


 I WANNA DRINK TO FORGET ALL THIS SHIT
You can take any drugs you want, when your trip is over, the feelings come back, more painful than before. Don't hide them, faces it and fight back.


Le bar est vide, ou c'est tout comme. Seuls quelques poivrots traînent de-ci de-là dans le bar. Ils sont là du soir au matin, et vice versa. Tu as fini par les surnommer les piliers de bar, comme s'ils étaient là pour soutenir l'édifice afin d'éviter qu'il s'effondre sur vos tronches. C'est assez ironique, quand tu y réfléchi, fut une époque, tu étais pareil, ou peu s'en fallait-il. La seule différence notable qu'il y a entre toi et eux, c'est que toi, tu avais une flasque magique, qui se remplissait perpétuellement. L'avantage ? Pas besoin de squatter un bar toute la sainte journée, comme ça. Cette époque ne te semble pas si loin, quand tu y penses, mais elle te ramène a de dangereux souvenirs, des souvenirs que tu as enfouis au fond de toi, que tu cherches à étouffer, aussi pitoyable que cela puisse être.

Si le bar est vide, c'est pour une bonne raison, la coupe du monde de Quidditch se joue cette année et, ce soir, c'est soir de match ! Si tu ne te devais pas de garder le bar ouvert, tu y serais sûrement allé, toi aussi, après tout, le Quidditch, tu aimes ça. C'est bien normal, pour quelqu'un qui a grandi à Ballycastle, fief de l'équipe des Ballycastle Bats, d'aimer ce sport. Mais non, ce soir, tu gardes le bar ouvert parce que tu sais qu'une fois le match terminé, les supporters viendront faire la troisième mi-temps ici et là, là les gallions vont pleuvoir. Tu t'habitues, chaque soir de match, c'est la même chose, les gens viennent, les gens boivent, les gens se saoulent, quelques-uns vomissent sur ton parquet, d'autres cassent des verres, le tout dans une cacophonie à t'en rompre les tympans, mais finalement, une fois que tu vires le dernier trou-du-cul avoiné de ton bistrot au milieu de la nuit, la recette est conséquente et paye largement les débordements de la soirée. Par ailleurs, ça ne te prend pas plus d'une demi-heure pour remettre les lieux en état, avec la magie. C'est le calme avant la tempête, en somme.

Tu en profites donc un petit peu et te sert une bonne pinte de guinness importée directement d'Irlande, puis, d'un moulinet de la main, tu actives le balais ensorcelé qui se tient derrière le comptoir, il commence à balayer le sol, tranquillement. Beaucoup de gens te regardent d'un œil étrange quand tu fais ça, ils ne sont pas habitués à voir quelqu'un faire de la magie sans baguette, toi, tu es plutôt doué pour ça, ça fait partie de tes talents. Bien sûr, ça ne fonctionne que pour des petites choses basiques, mais c'est moins chiant que de devoir tirer sa baguette atout bout de champ pour le moindre petit truc que l'on veut faire. Tu t'enfiles une bonne rasade de ta pinte, la descendant à la moitié, lorsque la porte s'ouvre et qu'une femme entre. Une aurore.

Ce n'est pas la première de ses pairs à franchir le seuil de la Tête de Sanglier, pas depuis que tu tiens l'établissement, en tout cas. Ici, à Pré-au-Lard, nombreux sont ceux qui savent qu'il n'y a pas si longtemps de ça, tu étais un auror, toi aussi et certains de tes anciens collègues ne perdent pas une occasion de venir picoler un verre avec toi, quand ils en ont l'occasion. Mais elle, c'est la première fois qu'elle passe le seuil de l'établissement. Quand elle se pose au comptoir et qu'elle commande, tu comprends mieux pourquoi tu ne la connais pas : elle n'est pas originaire du coin, peut-être scandinave, à la sonorité de son accent.

"Servez-moi quelque chose de fort... Eau de vie, vodka, whisky... quelque chose. Et laissez la bouteille..." Tu souris, directe hein ? Très bien, tu aimes ça, les gens directs, qui vont droit au but. Les cordialités d'usage, ça t'emmerde.

Dans un hochement de tête mécanique, tu saisis une bouteille sous le comptoir, une eau-de-vie de prune artisanale que tu achètes à un brûleur local, on est loin des eaux-de-vie miteuses que l'on trouve un peu partout. Tu poses la bouteille sur le comptoir, comme elle te le demande, pas besoin d'un GISIS en médicomagie pour voir qu'elle en a besoin. Tu en profites pour jeter un coup d'oeil à l'extérieur tout en buvant une nouvelle gorgée de ta bière avant de retourner vaquer à tes occupations. D'un oeil, tu la guettes et tu la vois enquiller les verres comme si c'était du jus de citrouille. Un bref instant, tu regrettes de lui avoir sortie une de tes meilleures bouteilles. Ça t'apprendra à vouloir être gentil, Ars', trop bon, trop con, tu devrais le savoir depuis le temps. Tu retournes derrière le comptoir lorsqu'elle soupire et plonge son visage entre ses mains. Alors, tu t'adosses au plan de travail derrière toi et tu croises les bras sur ta poitrine. Tu sens qu'il faut que tu dises quelque chose, mais en même temps, est-ce que tu as vraiment envie de t'occuper des problèmes de quelqu'un d'autre ? Malgré tout, après un raclement de gorge profond, tu engages la conversation

"J'offre le premier verre, remise spéciale du patron pour les nouveaux clients." Simple, basique, tu t'es surpassé Ars', bien joué!

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Ella Bjornsson
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror affectée à Poudlard
Célébrité : Scarlett Johansson
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 143 Gallions : 630 Date d'inscription : 11/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3257-be-pretty-and-shut-up-ella-bjor http://www.mumblemumps.com/t3295-cause-baby-now-we-got-bad-blood-ella http://www.mumblemumps.com/t3298-mercure-i-m-on-the-highway-to-hell http://www.mumblemumps.com/t3285-journal-de-nekojune-folle-en-camisole


I wanna drink to forget all this shit
I'm bad behavior but I do it in the best way. I don't care what you think as long as it's about me. The best of us can find happiness in misery

25 juillet 2000
Début de soirée

Tu ne devrais pas être ici. Tu aurais du surveiller la coupe du Monde avec tes collègues. Au lieu de ça, tu préfères oublier ce soir. Tu ne sais par quel miracle, tu as réussis à te faire remplacer pour la soirée. Tu te fiches bien de savoir par qui. Tout ce qui t’importes c’est de boire jusqu’à plus soif. Tu te décides finalement à observer la bouteille qui t’as été déposé sur le bar. Une petite eau de vie bien sympathique que tu devras te procurer à l’avenir. Tu as effectivement sentie un petit goût de prune derrière la sensation de brûlure provoquée par l’alcool. Un eau de vie, ça a effectivement tendance à taper. Tu penses alors, tant que tu es encore lucide, que tu n’auras pas intérêt à te lever trop vite. Certes tu as une bonne descente mais tu n’es pas non plus un trou sans fond, capable de boire autant que tu veux sans que la tête ne te tourne à un moment. Tu ne fais pas forcément attention au barman ou du moins à celui qui t’a posé la bouteille sur le bar. Tu sais qu’il se déplace, fait quelque allers et venus mais tu ne poses même pas les yeux sur lui.

Tu ne fais plus attention à ce qui t’entoures et te perds à nouveau dans tes pensées. Tu te prends alors à penser à ta sœur cadette qui, d’après ta mère, est une lycanthrope. Manquait plus que ça après la famille de psychopathe du côté de ton père. Tu as cette impression que dans le fond, ta vie était plus simple quand tu ne connaissais pas tes véritables origines. Tout te semble bien plus compliqué depuis quelques heures. Tu n’en as rien montré devant Abbygail, tu as porté un masque de marbre tout le temps que tu étais avec elle. Mais maintenant tu ne sais plus vraiment où tu en es. Tu ne sais pas ce que tu dois faire de tout cela ni comment le démêler. Pourquoi est-ce qu’il avait fallut que ta mère retrouve ta trace quelques années plus tôt… Tu n’aurais pas du répondre à cette fichue lettre la toute première fois, tu n’en serais pas là. Tu ne serais pas accoudée à un bar avec une eau de vie de prune devant toi. Tu ne sentirais pas la brûlure de l’alcool réchauffer ta gorge.

C’est la voix du tavernier qui te fait finalement lever les yeux. Alors comme ça le premier verre est offert pour les nouveaux clients ? Cette réflexion t’arraches un sourire. Et tu as par la même occasion appris que tu as le patron de l’établissement face à toi. Tu es toujours surprise de voir comment certaines personnes peuvent dévoiler aussi facilement des informations sur leur vie ou leur profession, sans que tu ne demandes rien. Non pas que cela te plaise ou te déplaise mais c’est facile pour toi d’obtenir les informations que tu désires. Puis tu savais déjà qu’ici tu trouverais les alcool fort que tu affectionnes puisqu’on t’en a en fait déjà parlé. Tu ne sais plus quel collègue l’a ramené. Tu sais juste que ici, personne ne viendra te chercher des noises, vu le passé du patron. Il ne semble pas s’en cacher, sans pour autant aller le crier sur tout les toits. Ce genre de comportement te plait en temps normal. Mais là, tu ne veux penser à rien. Tu fais doucement tourner la boisson dans ton verre, observant le liquide. Tu devrais sans doute tourner à autre chose. Tu ne connais pas forcément le prix de ce que tu ingurgites, payer n’est pas un problème pour toi. Mais tu ne voudrais pas vider la réserve du patron.

Vous pouvez me donner autre chose vous savez ? Je m’en voudrais de vider cette bouteille là qui m’a l’air plutôt pour les occasions spéciales.

Tu ne juges pas cette occasion vraiment spéciale. Pour quelqu’un d’autre elle aurait pu l’être. Pour ta mère, cette journée devais être particulière puisqu’elle avait enfin pu voir le visage de sa fille aînée. Mais toi, tu t’en fichais bien dans le fond. Elle t’avait juste mise au monde avant de repartir loin de toi et de te laisser avec la branche paternelle de ton arbre généalogique. Arbre que tu juges pourri jusqu’à la racine pour le moment. Tu vides ton quatrième verre d’eau de vie, d’une traite comme les autres. Puis tu repousses la bouteille avec habileté, sans la faire tomber et en la faisant glisser assez loin de toi pour ne plus y toucher. Puis tu lèves finalement ton regard azur sur le maitre des lieux. Grand, plus grand que toi en tout cas. Ce qui en soit ne tient pas du miracle puisque certains te jugent plutôt petite. Blond, les yeux bleus. A croire que tu te vois en version homme. Cette pensée t’arraches alors un rire et tu détournes les yeux pour les poser sur ton verre vide. A voir ce qu’il va te servir maintenant.
code by bat'phanie
[/quote]


BE A GOOD GIRL | Obéis aux ordres. Ne te plains pas. Prends les coups à notre place. ne lâche rien. Sois un pitbull bien dressé, ma petite princesse sûre de toi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
I wanna drink to forget all this shit | Arslan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Drink to forget [Livre 1 - Terminé]
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 01. Girls just wanna have fun !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: SAISON 2-
Sauter vers: