Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

ORPHÉE ◊ If I look back I'm lost

Orphée L. Delaunay
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en sixième année
Célébrité : Ella Purnell
Pseudo : Barling Âge : 26 Parchemins : 365 Gallions : 1102 Date d'inscription : 06/04/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3438-orphee-if-i-look-back-i-m-lost http://www.mumblemumps.com/t3478-orphee-may-the-bridges-i-ve-burned-light-my-way http://www.mumblemumps.com/t3476-orphee-hibouxbox

Orphée Livia Delaunay
avec Ella Purnell. (Tumblr)
Belle et jeune fille qui nous vient tout droit de Beauxbâtons pour entamer sa sixième année au collège. Elle est née à Guérande en ce beau jour qu'était le 9 décembre 1983 en tant que née moldue ; à présent elle vit à Poudlard. Elle est plutôt assurée, observatrice, indépendante, rusée, fidèle, fière, intuitive, détachée, débrouillarde et passionnée mais aussi caractérielle, distante, individualiste, hautaine, arrogante, impulsive, sarcastique, amère, secrète, fugueuse, rancunière et méfiante. Jusqu'à maintenant, son niveau scolaire s'est révélé être correct quand elle daigne faire des efforts. Il y a quelques années maintenant, elle s'est procurée une baguette faite en bois de aubépine, mesurant vingt-sept centimètres et contenant un cheveu de vélane. Avec cette baguette, il lui est impossible de créer un patronus - le sien prend la forme d'un imposant corbeau, du moins quand il veut bien se montrer. La vision qu'elle a eu face au miroir du risèd : elle se voit réussir, mettre enfin son passé derrière elle et se construire enfin par elle-même, elle prend sa revanche sur la vie, sur tout ceux qui ont voulu se servir d'elle, qui l'on sous estimé ou méprisé, voilà ce qu'elle voit. Mais la vie n'est jamais entièrement rose, la preuve avec les épouvantards. ses parents qui lui répètent inlassablement qu'elle ne fait que les décevoir, dans son cas.
CHRONOLOGIE


Beauxbâtons
Je suis né(e) le 9 décembre 1983. Après mes 11 ans, j'ai reçu ma lettre pour entrer à Beauxbâtons. J'y suis entré(e) en septembre 1995, ma première année était donc 1995-1996. Après la fermeture de Poudlard en 1998 et de Durmstrang en 1999, un échange entre les trois écoles m'a permis de poursuivre mes études à Poudlard. A mon arrivée à Poudlard, en septembre 1999, j'étais en cinquième année d'étude. Aujourd'hui, pour l'année scolaire 2000-2001, je suis en sixième année d'étude car j'ai réussi mes examens.

Pour une chronologie plus poussée, merci de vous diriger vers le journal du joueur après votre validation !
We have more questions...


ϟ Que pensez-vous de l'échange européen inter-écoles ? Une opportunité. Voilà ce qu’est cet échange aux yeux d’Orphée. Pas une occasion en or de voir d’autres pays et d’apprendre à connaître d’autres cultures. Juste une chance d’échapper enfin aux familles d’accueil insupportables et aux centres de placement sans espoirs. L’opportunité de tourner le dos à ce pays qui ne semblait plus vouloir d’elle et recommencer ailleurs. Elle n’a pas hésité un seul instant, Orphée, la France ne voulait plus d’elle alors elle irait ailleurs. Elle s’embarquerait en direction de Poudlard et abandonnerait sa vie derrière elle sans le moindre regret, ni regard en arrière. La décision était simple à prendre, après tout elle a toujours été plutôt douée pour fuir. L’échange est simplement une fugue plus importante.

ϟ Que faisiez vous lors de la Grande Bataille ?  Elle se trouvait en France lorsque la bataille explosa, au sein de Beauxbâtons à réviser ses examens à la dernière minute pour ne pas louper son année. Elle aurait dû se sentir concernée par cette guerre, elle l’enfant de moldus. Quelque chose au fond d'elle lui disait que si cette guerre arrivait jusqu'aux portes de Beauxbâtons elle ferait partie des premiers à en souffrir, mais face à ses problèmes et la perspective de passer l’été au sein d’une nouvelle famille dont elle ne voulait pas, la Grande-Bretagne et le conflit qui y faisait rage lui paraissait bien loin. Si des élèves voulaient aller se faire tuer pour un pays qui n’était pas le leur c’était bien leur problème. La grandeur d’âme ça n’a jamais été le truc d’Orphée.

ϟ Avez-vous peur de perdre vos pouvoirs ? Pourquoi ?  Quelques années plus tôt, Orphée aurait certainement été soulagée de retourner à son statut de simple moldue. Si cela pouvait lui faire retrouver sa famille, l’éloigner de leur avidité, faire taire leurs reproches et arrêter la culpabilité dont ses parents l’accablaient constamment. Perdre ses pouvoirs aurait tout changé, mais cela aurait peut-être été pour le mieux. Maintenant tout est différent. Orphée n’a plus de famille, plus rien à quoi s’accrocher, alors ses pouvoir c’est tout ce qui lui reste. Son identité de sorcière est tout ce qu’elle a désormais et la seule voie qu’elle s’imagine prendre dans le futur. Elle a grandie en moldue, elle pourrait certainement retourner vivre parmi eux mais après ce que ses parents lui ont fait, cette idée est insupportable. Plus rien ne l’attend dans le monde moldu, alors, oui, l’idée de perdre ses pouvoirs lui fait peur. Mais ne comptez pas sur elle pour vous le dire.

ϟ Quelle est votre réputation à Poudlard ? Que pensent les autres élèves de vous ? Sa réputation ? Franchement, c'est bien la dernière chose à laquelle Orphée fait attention. Ce que pensent les autres d'elle, elle s'en fiche bien, ils n'importent pas assez à ses yeux. Mais elle n'est pas idiote, elle sait bien ce qui se dit derrière son dos, elle voit bien les regards qui se posent sur elle. On la dit froide, on la dit hautaine, petite française égocentrique qui ne pense qu’à elle. Ce n’est pas faux. Orphée est méfiante, enfant trahie qui ne fait plus confiance à personne, elle est pleine d’une amertume et d’une colère qui la rendent difficile à approcher. Elle ne sait pas gérer le trop plein de sentiments qui l’envahit, et ça se voit, elle est rancunière et impulsive, dotée d’une fâcheuse tendance à se battre à la moldue plutôt qu’à la sorcière qui n’est pas restée secrète bien longtemps à Poudlard. Rares sont ceux à voir ses bons côtés, rares sont les moments où elle veut bien les montrer. Mais ses amis, les vrais, les rares, peuvent assurer qu’elle est d’une fidélité féroce et que pour ceux qu’elle aime, elle est prête à tout.
The best day of my life...


(MISE EN SITUATION : Aucun nombre de lignes imposé.)
Pour les élèves de Beaubâtons et Durmstrang : Elle n’avait pas hésité Orphée, quand l’opportunité de participer à l’échange inter-écoles s’était présentée elle l’avait saisie sans même prendre le temps d’y réfléchir. De toute façon plus rien ne l’attendait en France et la personne chargée de son dossier serait certainement bien content de ne plus avoir à faire des pieds et des mains pour trouver une famille qui voulait bien accueillir l’enfant trop sauvage et distante qu’elle était. Elle avait signé aussitôt, sûre de ne pas regretter son choix, bien décidée à ne pas le regretter. Elle en avait marre de voir des inconnus choisir pour elle, d’être baladée de gauche à droite sans que son avis compte. Cette fois, c’était elle qui choisissait son propre chemin.
Elle n’avait pas hésité non plus quand le moment était venu. Sa main n’avait pas tremblé quand elle avait saisi l’horloge ancienne qui servait de portoloin. La sensation avait été désagréable mais elle avait aussi eu un effet libérateur, elle disait adieu à sa vie, se détournait sans un regard. L’instant d’après elle était à Pré-au-Lard, village sorcier à l’aspect un peu rustique qui lui rappela vaguement sa Guérande natale. Elle ne sut pas trop quoi en penser. Autour d’elle les élèves se mélangeaient, le français se mêlant étrangement à des langues plus dures, slaves comprit-elle. Sans adresser un regard à ses camarades, Orphée s’éloigna de la foule étouffante. Ses grands yeux noisette se posèrent sur le paysage qui surplombait le village. Au milieu du brouillard anglais les tours de l’école de magie se dressaient dans le ciel. Alors ce serait ça, son nouveau chez elle pour les années à venir ? Elle haussa les épaules, un petit air satisfait sur sa moue constante, avant de se diriger vers les calèches sans chevaux qui devaient les amener à Poudlard. On pouvait faire pire.

ϟ Ton pseudo : Barling. ϟ Ton âge : un an de plus que sur ma dernière fiche . ϟ Comment as-tu connu le forum ? : C'était il y a longtemps maintenant je me souviens plus lol. ϟ Ton avis sur mumblemumps : j'ai craqué pour un DC après plus d'un an à résister, ça veut tout dire non ? . ϟ Le mot de la fin : Spéciale dédicace à Ariel la petite sirène sans qui Orphée n'aurait toujours pas de nom de famille
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Orphée L. Delaunay
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en sixième année
Célébrité : Ella Purnell
Pseudo : Barling Âge : 26 Parchemins : 365 Gallions : 1102 Date d'inscription : 06/04/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3438-orphee-if-i-look-back-i-m-lost http://www.mumblemumps.com/t3478-orphee-may-the-bridges-i-ve-burned-light-my-way http://www.mumblemumps.com/t3476-orphee-hibouxbox

Oh, oh, it's magic, you know...

YOU SAY WITCH LIKE IT'S A BAD THING

Au début, Marc Delaunay ne les avait pas cru ces, soit disant, agents du Ministère de la magie. Leur discours était censé et, si leurs tenues étaient étranges, eux lui avaient paru plutôt rationnels et équilibrés. Ils avaient parlés pendant longtemps avec sa femme, Elisabeth, et lui, des heures même, et il avait rapidement perdu toute notion du temps. Leurs paroles tournoyaient encore dans son esprit et il avait du mal à se faire à l’idée que tout ce qu’ils lui avaient expliqué n’était rien d’autre que la plus pure des vérités. Avec de simples mots, ces hommes venaient d’ébranler tout son univers, de remettre en cause tout ce que sa famille avait connu jusqu’ici. Ce n’étaient pas de simples changements qu’il avait été question, ça avait été d’un tremblement de terre, un tsunami auquel ils ne pouvaient pas échapper. Il leur était inutile de se débattre ou de fermer les yeux, rien ne changerait, bien au contraire, maintenant ils devaient accepter et avancer. L’avenir avait toujours été une notion un peu floue aux yeux des Delaunay, ils vivaient au jour le jour, au gré des saisons et de leurs revenus fluctuant, mais jamais il n’avait paru aussi incertain qu’en cet instant. Rien ne serait plus jamais pareil.
Les hommes étaient partis, ils avaient délivrés leur message et s’en étaient allé, laissant toute la famille en gérer les conséquences. Comme s’ils n’avaient pas conscience qu’ils venaient de déposer une bombe dans leur maison. Leurs mots raisonnaient encore contre les murs de la pièce, à la fois irréels et immuables. Leur fille était une sorcière. Pas une magicienne comme eux, une sorcière, une vraie. D’un même mouvement, Marc et Elisabeth Delaunay avaient porté leur regard sur leur enfant, assise nerveusement sur ses mains au bord du canapé. Ses grands yeux noisette fixés en retour sur ses parents, Orphée les fixait avec hésitation, luttant de toute évidence du mieux qu’elle le pouvait pour ne pas s’enfuir à toute jambe dans sa chambre. Maintenant que son père y pensait il s’était toujours passé des choses étranges auprès de sa fille. Des objets qui disparaissaient pendant plusieurs jour puis revenaient comme si de rien n’était, des vêtements qui changeaient de couleur ou des jeux de cartes qui soudainement n’affichaient plus que des sept de pique. Il avait toujours fermé les yeux et trouvé des explications à ces phénomènes. Pourtant le dernier dont il avait été témoin n’avait pas pu trouver d’explication plausible, du moins jusqu’à ce que ces hommes qui se disaient sorciers viennent sonner à sa porte.
Ce jour-là, quelques semaines plus tôt seulement, ils s’étaient installés avec Orphée dans leur jardin pour s’entrainer un peu. Depuis qu’elle savait marcher, leur fille faisait partie intégrante de leurs spectacles, petite assistante aux airs de poupée qui charmait instantanément le public. Du haut de ses sept ans, ses parents avaient décidé qu’elle pouvait apprendre certains de leurs tours si elle en avait envie et bien sûr elle avait sauté sur l’occasion. Elle aimait les paillettes, les applaudissements et les illusions de ses parents qui la faisaient tant rêver. Ce jour-là elle avait appris le maniement des cartes et quelques tours de passe-passe dont elle avait toujours voulu savoir les secrets après avoir vu ses parents les réaliser des centaines de fois. Assise au milieu de l’herbe, elle s’amusait à faire sortir sa peluche lapin préférée du chapeau haut de forme de son père, s’imaginant que c’était elle la grande illusionniste acclamée par la foule. Mais quand elle attrapa les oreilles de sa peluche au fond du chapeau pour l’en sortir, elle comprit aussitôt que quelque chose était différent. Sous ses doigts les poils de son nounours s’étaient faits soyeux et étrangement tièdes. Surprise, elle avait tiré son accessoire à elle. Un cri s’était échappé de ses lèvres quand sa peluche avait cligné des yeux et battus des pattes arrière pour tenter de s’échapper. Sa peluche préférée était devenue un véritable lapin au pelage immaculé et au cœur palpitant. Sous les regards stupéfaits de ses parents elle avait laissé retomber le petit animal au fond du chapeau avant de lâcher le tout au sol. Incapable de parler, elle avait regardé son père se saisir de son couvre-chef et le retourner pour s’assurer qu’ils n’avaient pas rêvé. Mais ce fut sa peluche qui atterrit sur l’herbe.
Ils n’avaient pas pu fermer les yeux cette fois-ci, mais ils n’en avaient pas parlé non plus. Ce fut finalement la visite des agents du Ministère de la magie français qui vint briser ce tabou. Et désormais tout prenait son sens. Quand Orphée était sur scène avec sa famille, les tours de magie semblaient marcher un peu mieux, ils devenaient un peu plus spectaculaires, plus étincelants, un peu plus magiques. Les cartes semblaient se battre toutes seules et leurs colombes paraissaient un peu plus nombreuses. Le public adorait ça alors ils n’y avaient jamais vraiment porté attention jusqu’à maintenant. Ils étaient des illusionnistes, après tout, ils jouaient avec la réalité, se moquaient de la vérité, défiaient le tangible. La magie était leur quotidien. Mais désormais ils devaient faire face à une magie d’un tout autre ordre.

Orphée Livia Delaunay, née le 9 décembre 1983 à Guérande ◊ Née-moldue française ◊ Fille unique de Marc et Elisabeth Delaunay, deux magiciens illusionnistes moldus qui peinent à rencontrer le succès ◊ Face à la concurrence, les représentation de ses parents sont cantonnées aux anniversaires, mariages et autres fêtes de village ◊ Avec son visage de poupée, Orphée participe souvent aux spectacles de sa famille ◊ Elle apprend quelques tours et notamment à battre les cartes ◊ Ses pouvoirs se déclarèrent à ses sept ans


I'VE GOT TROUBLED THOUGHTS AND THE SELF-ESTEEM TO MATCH, WHAT A CATCH

Elle ne souvenait plus exactement du moment où tout avait basculé. Tout avait été si subtil, si insidieux, qu'elle avait l'impression d'avoir été aveugle pendant des années. Et maintenant, quand elle ouvrait les yeux, elle avait le sentiment de ne plus reconnaître ce monde qui était le sien. Elle était devenue une simple spectatrice, une marionnette entre les mains de ses parents. Elle avait vécu dans le noir, Orphée, pendant des années, et maintenant qu'elle avait ouvert les yeux, elle ne pouvait plus les refermer.
Au début, ça lui avait paru être un jeu. Du haut de ses sept ans, elle avait été ravie de l'attention nouvelle dont ses parents faisaient preuves envers elle. Sa mère lui offrait de nouvelles robes et tenues de scène. Son père lui apprenait ses tours de magie les plus connus. Elle était devenue leur atout secret, le clou de leur spectacle. Elle se sentait spéciale et c'était une sensation merveilleuse. Elle montait de plus en plus souvent sur scène avec ses parents, prenant part à leurs illusions les plus complexes. Grisée par les applaudissements du public et les regards emplis de fierté de ses parents. Chaque manifestation de sa magie, même la plus infime, la plus discrète, déclenchait les acclamations de leurs spectateurs. Ils n'y voyaient que du feu, ne croyaient que ce qu'ils voulaient croire et ça rendait les Delaunay particulièrement satisfaits. Elle était heureuse, Orphée, trop contente de se voir acceptée telle qu'elle était pour se rendre compte que l'amour de ses parents se parait peu à peu d'avidité.
Pendant des années, les Delaunay avaient guetté avec impatience la moindre bouffée de magie chez leur fille. Leurs spectacles marchaient mieux que jamais et bientôt ils purent délaisser les fêtes de villages pour de véritables salles de représentation. Tout ça grâce à Orphée. Mais les années avaient passées et la réalité les avait rattrapés. Orphée fêta ses onze ans et avec cet anniversaire vint son départ pour Beauxbâtons. Elle avait quitté sa famille, et ses parents eurent rapidement le sentiment qu'elle les avait condamnés à retourner à la médiocrité. Ils avaient perdu ce qui rendait leurs représentations si spéciales, et cette idée leur était insupportable. Si au début ils se contentaient de demander à leur fille quand serait sa prochaine visite, bien vite leurs courriers se firent plus pressants. Ils avaient besoin d'elle, elle ne pouvait pas les laisser comme ça. Ils disaient qu'ils voulaient la voir, qu'elle leur manquait, mais la vérité c'était que sa magie leur manquait sur scène. Sans Orphée, ils allaient retomber dans l'anonymat. Les hiboux que la jeune sorcière recevait à Beauxbâtons se ressemblaient, jusqu'à ce que la convoitise de ses parents prenne le dessus. Quelques mois après sa première rentrée, ils lui demandèrent de leur fournir des potions, des objets magiques, n'importe quoi pour rendre à leurs spectacles la magie qu'ils avaient perdus. Ces courriers mirent Orphée profondément mal à l'aise. Maintenant qu'elle étudiait à Beauxbâtons elle savait qu'elle ne pouvait plus agir comme elle l'avait fait. Mais la pression fut trop forte. Ses parents la suppliaient, soulignaient à quel point leurs tours n'avaient plus la même saveur sans elle, combien ils se perdaient sans elle. Si elle les aimait, elle devait les aider. Elle craqua et fini par leur envoyer quelques potions inoffensives, juste de quoi créer des nuages colorés et quelques explosions de paillettes. Elle se détestait de se montrer aussi faible, de se laisser ronger par la culpabilité puis enjôler par leurs paroles douceâtres. Chaque fois elle se promettait que ce serait la dernière fois, chaque fois elle se mentait à elle-même. Elle avait fort caractère pourtant Orphée, un peu trop distante, un peu trop froide avec les autres elle n'était pas du genre à se laisser manipuler sans rien dire, mais face au chantage de sa famille elle sentait son cœur se serrer et sa volonté de fer vaciller. Elle a qui on reprochait de ne penser qu'à elle cédait quand ses parents exigeaient qu'elle pense à eux.
Et maintenant, elle ne comprenait pas comment elle avait pu laisser la situation dégénérer à ce point. Cela faisait deux ans qu'elle était entrée à Beauxbâtons, deux ans qu'elle subissait le chantage affectif de sa famille. Et aujourd’hui elle s’apprêtait à franchir un point de non-retour. Et cette idée la rendait malade. On a besoin de toi. Voilà ce qu’ils lui avaient dit quand elle était rentrée de l’école au début du mois de Juillet. Les spectacles ne marchaient plus, les finances ne suivaient pas. Ils avaient besoin d’elle. C’était un mensonge. Ils avaient besoin de sa magie, voilà tout ce qu’ils voulaient. Leur fille, cela faisait longtemps qu’ils ne la voyaient plus pour ce qu’elle était vraiment. Mais cette fois ce n’était pas une simple fiole qu’ils lui avaient réclamé. C’était un sortilège. Elle avait dit non. Après tout ce qu'on a fait pour toi. La dispute avait éclatée. Elle avait tenu tête à ses parents, Orphée, elle avait cessé de fuir et de s’imaginer que cette situation prendrait fin un jour. Elle n’avait jamais été naïve mais ses parents avaient un don pour la faire de sentir coupable de tout. Tu ne vas tout de même pas nous abandonner. Ils lui brisaient le cœur, un peu plus à chaque mot, à chaque pique qu’ils lui adressaient. Elle leur en voulait de lui faire ça, de faire semblant de l’accepter alors que si elle ne leur avait pas été de la moindre utilité ils l’auraient sûrement rejetée. Ingrate. Des cris et des larmes. Du haut de ses treize ans, elle avait résisté pendant des semaines alors que sa relation avec ses géniteurs se déchirait sous ses yeux. S’en était fini de la petite fille prodige, de la sorcière préférée, du don tombé du ciel. Ils la toisaient avec mépris en prononçant ces mots qui se fichaient dans son cœur et lui tordaient l’estomac. C'est faux, tu ne nous aimes pas. Non, elle ne les aimait plus ces parents qui profitaient d'elle, plus pareil, plus autant. Pourtant elle finit par dire oui, contre sa volonté. L’épuisement, l’amertume et le désespoir avaient eu raison d’elle. Ils avaient gagnés une nouvelle fois. Ça la rendait malade. Et peut-être qu’elle allait l’être là, malade, sur cette scène qui l’accueillait, devant ce public moldu qui l’observait avec impatience. Quand la fille Delaunay était là il se passait toujours des trucs magiques. Elle avait envie d’hurler et de pleurer, pourtant elle se tenait en silence sur cette estrade qu’elle avait appris à aimer et que désormais elle méprisait de tout son être. Son visage pâle était de marbre mais en son for intérieur une tempête se déchainait. Elle tremblait de rage, mais elle ne savait pas trop si c'était contre elle-même ou ses parents. Quand le moment arriva, elle vit à peine le signe insistant que lui adressait son père, elle hésita mais leva le bras, sa baguette magique bien en vue. Elle avait l’impression de regarder la scène de l’extérieur, comme si elle était sortie de son corps. Ce n’était pas elle qui faisait cela. Impuissante, elle sentit ses lèvres bouger, murmurer le sort qui ferait tout basculer. Idiote.

A ses onze ans, Orphée entra à Beauxbâtons ◊ Elle fut répartie dans l'écurie des Orchidées ◊ Son caractère froid et méfiant lui valut de ne pas se faire beaucoup d'amis ◊ Suite à son entrée à l'école, ses parents commencèrent à exiger qu'elle les aide, n'hésitant pas à faire preuve de chantage affectif ◊ A contre cœur, elle accepta de leur fournir quelques potions inoffensives, jusqu'à ce que, l'été de sa deuxième année, ils exigent qu'elle effectue un sort devant des moldus ◊ Elle résista mais fini par baisser les armes, sa confiance et son amour pour ses parents se brisèrent alors qu'elle prononça le sort ◊ Le soir même trois agents du Ministère se présentaient à leur porte


IT'S GETTING DARK IN THIS LITTLE HEART OF MINE

Les lèvres pincées, Orphée fixait avec intensité la porte qui lui faisait face. A ces côtés, les deux agents envoyés par le Ministère remuèrent, à la fois inquiets et impatients d’en finir avec cette mission qui semblait loin d’être à leur goût. La jeune sorcière ne leur prêtait pas la moindre attention, ses yeux noisettes toujours rivés sur la porte d’entrée de cette coquette maison de ville, les traits de son visage n’exprimant qu’une chose : son envie de fuir. Le plus loin, le plus vite possible. Mais elle ne pouvait pas, les deux sorciers à ses côtés ne la laisseraient certainement pas faire. Elle était une pupille de l’état sorcier français désormais, ils ne pouvaient pas la laisser vagabonder dans les rues en attendant la rentrée. Ces mots politiquement corrects la révulsaient. Orpheline, voilà ce qu’elle était. A cause d’eux, de ses parents, du Ministère, de sa faiblesse. Ils étaient tous coupables mais personne ne voulait prendre le blâme et ça la rendait folle.
Trois jours seulement s’étaient écoulés depuis le dernier spectacle de ses parents. Représentation funeste où, d’un sort, elle avait été forcée de sceller son avenir et celui de sa famille. Un simple murmure avait tout détruit. Et c’était leur faute. Le Ministère n’avait pas tardé à apprendre ce qu’elle avait fait et, le soir même, trois aurors s’étaient présentés à la porte de leur demeure moldue. Ses parents avaient protestés, rejeté la faute sur la magie incontrôlable de leur fille. Comme si ce n’étaient pas eux qui avaient tout contrôlé depuis le début. Orphée n’avait pas prononcé le moindre mot. Dans un silence de mort elle avait tendu sa baguette aux agents et les avait suivis avec un calme glacial qu’elle avait pourtant été loin de ressentir, ses parents sur les talons. Elle n’avait pas desserré les lèvres pendant les heures qui avaient suivies. Les sorciers s’étaient relayés pour l’interroger ; bon auror, mauvais auror, aucun n’avait réussi à la faire parler. Elle n’avait rien à leur dire, ils avaient déjà tout compris, ils savaient l’essentiel, elle n’allait pas révéler ses failles pour flatter leur égo. Pas un mot n’avait franchis la barrière de ses lèvres, rien n’avait fait flancher sa détermination. Jusqu’à ce qu’ils posent une minuscule fiole contenant un liquide transparent sur la table. Du véritaserum. Ses traits de poupée s’étaient durcis. Encore une fois on la menaçait et la forçait à agir contre son gré. Plutôt que de subir l’humiliation de se voir administrée la potion de force, Orphée avait ouvert la fiole elle-même pour en avaler le contenu. Et alors seulement elle avait commencé à parler. Les mots avaient coulés hors de sa bouche sans qu’elle ne puisse les retenir. Son regard noisette foudroyait les sorciers tandis qu’elle leur racontait absolument tout. La carrière de ses parents comme magiciens illusionnistes moldus, la découverte de ses pouvoirs et le bonheur des spectateurs à chaque fois qu’ils se manifestaient accidentellement sur scène. Puis son entrée à Beauxbâtons et la descente graduelle aux enfers, les hiboux pressants, le chantage affectif, les reproches sans fin. Elle leur parla de son incapacité à leur dire non, des potions qu’elle leur avait envoyées et  du sortilège qu’elle avait fini par réaliser devant des moldus. Les effets du véritaserum la rendaient sincère, mais aussi en colère. S’entendre tout raconter aux aurors lui fit prendre conscience de ce que ses parents lui avaient fait vivre. Tout lui revint en pleine figure avec la force d’un ouragan. Les mots destinés à l’amadouer, les menaces, les reproches. Ils l’avaient fait culpabiliser, ils l’avaient fait se sentir ingrate, inutile. Mais surtout ils l’avaient utilisé et ils l’avaient trahi. Et ça elle ne pourrait jamais leur pardonner.
Quand les effets de la potion s’étaient enfin dissipés, Orphée ne s’en rendit même pas compte. Tout ce qu’elle venait de réaliser la laissait trop amère et blessée pour qu’elle porte un intérêt à ce qu’il se déroulait autour d’elle. Les aurors avaient obtenus ce qu’ils voulaient d’elle, ils quittèrent la pièce pendant ce qui lui parut une éternité, la laissant seule avec un paquet de gâteaux auquel elle ne toucha pas et un vide en elle qu’elle doutait pouvoir combler un jour. Elle prêta à peine attention au retour des sorciers et ne releva pas plus la tête quand ils lui annoncèrent être arrivés à prendre une décision. Difficile, mais nécessaire pour le bien de la société magique. Murée de nouveau dans le silence Orphée les écouta néanmoins avec attention, elle était persuadée qu’elle allait se faire renvoyer de Beauxbâtons, elle avait été loin du compte. Ils avaient vu ses parents tels qu’ils étaient réellement, avides et incapables de voir au-delà de l’appât du gain que représentaient les pouvoirs de leur enfant. Loin de se sentir coupables, il était clair qu’ils recommenceraient leur petit manège aussitôt dehors. Mais ils étaient moldus, les aurors ne pouvaient pas les arrêter, alors ils avaient décidé d’ôter la magie de leur vie. Ils allaient leur faire oublier l’existence de la magie, la vraie. Et pour cela, il fut décidé qu’ils allaient leur faire oublier leur fille, Orphée.
Le moment venu, les sorciers laissèrent à Orphée la possibilité d’aller dire au revoir à ses parents. Elle refusa. Elle ne voulait plus les voir, ils lui avaient fait assez de mal comme ça, elle ne les laisserait plus avoir le moindre pouvoir sur elle. Elle se laissait aveuglée par sa colère et son amertume pour ne pas réaliser qu’on était en train de lui arracher sa seule famille. Aussi mauvaise fut-elle. C’est ainsi que trois jours plus tard elle se retrouvait devant la porte d’une maison inconnue, à attendre qu’une famille d’inconnus vienne lui ouvrir. Ils seraient sa famille d’accueil pour la fin de l’été, et si les choses se passaient bien pour toutes les vacances qu’elle souhaiterait passer en leur compagnie. Elle en doutait. Une femme d’une quarantaine d’année vint leur ouvrir, un grand sourire aux lèvres. Elle paraissait les attendre. Son air impatient donna à Orphée envie d’hurler et elle ne put réprimer un mouvement de recul quand elle tenta de la prendre dans ses bras. Aux yeux de la jeune sorcière, cette femme paraissait bien trop gentille pour être honnête. Avec la vague impression d’être déconnectée de la réalité, Orphée se laissa guider à l’intérieur. Elle n’avait, de toute façon, pas d’autre choix. On lui montra la pièce confortable qui serait sa chambre et, bien trop vite à son goût, elle se retrouva attablée avec toute la famille au complet, le père et les deux enfants compris. Les deux jeunes l’avaient observé avec de grands yeux avant de se détourner devant le regard glacial qu’elle leur adressa. Le repas se passa dans la bonne humeur et ça donna l’impression à Orphée de n’être qu’une simple spectatrice. Ils avaient tenté de la faire parler mais devant son silence buté ils avaient fini par abandonner, prétextant lui laisser le temps de s’adapter. Alors tout en poussant sa nourriture du bout de sa fourchette elle les observait. Ils se racontaient leur journée et plaisantaient en bonne petite famille aimante qu’ils étaient. Tout ce à quoi elle n’avait plus le droit depuis plus de deux ans. Cette pensée lui serra la gorge. Qu’est-ce qu’elle foutait là ? Ils s'aimaient, ça crevait les yeux et ça la rendait malade. Le cœur au bord des lèvres, elle lâcha sa fourchette dans son assiette et se leva, quittant, fuyant, la table sans un mot. Deux jours plus tard elle faisait sa première fugue.

Ne supportant pas de se voir face à des gens si aimants Orphée fugua au bout de deux jours ◊ Des agents du Ministère la retrouvèrent le soir même dans un café moldu ◊ Au cours des années suivantes, elle passa ses étés dans diverses familles ou centre de placement ◊ Plusieurs de ces expériences se terminèrent à cause de son caractère compliqué ou par d'autres fugues ◊ Son expérience avec ses parents lui a fait perdre toute foi en la notion de famille et de confiance en les autres ◊ L'impression grandissante qu'elle n'avait plus vraiment d'emprise sur sa vie, lui fit développer un léger trouble alimentaire. Elle a pris la mauvaise habitude de manger peu, mais au moins elle contrôle ce qu'elle mange

THANKS FOR THE MEMORIES EVEN THOUGH THEY WEREN'T SO GREAT

Assise dans le dortoir vide de l'écurie des Orchidées, Orphée lisait et relisait le courrier qu'elle avait reçu le matin même. Elle avait été étonnée de voir son hibou, Sherlock, atterrir devant elle au beau milieu du petit déjeuner, elle ne recevait que peu de courrier habituellement. Mais alors que le volatile profitait de sa présence pendant le repas pour satisfaire sa tendance cleptomane et voler une petite cuillère brillante, elle s'aperçut que tous les élèves de son année et des années supérieures avaient reçu le même parchemin qu'elle. Ne prêtant pas attention aux méfaits de son animal, elle avait brisé le sceau de la lettre pour en lire le contenu. Le milieu du mois de juin approchant à grands pas, elle s'était attendue à l'habituelle lettre l'informant de l'endroit où elle allait être placée pendant l'été, mais elle était loin du compte. Avec stupeur, elle découvrit que Poudlard, l'école de magie britannique, rouvrait ses portes après une année à se remettre de la guerre qui y avait eu lieu et organisait un échange. Les élèves de Beauxbâtons et de Durmstrang à venir étudier de l'autre côté de la Manche à partir du mois de septembre. La nouvelle avait déclenché nombre de discussions et d'exclamations parmi les élèves de l'école ébahis ou enthousiasmés par l'idée. Orphée n'avait rien dit, mais elle ne pouvait nier que son intérêt avait été piqué à vif. C'était peut-être l'occasion qu'elle attendait tant. Une échappatoire. Délaissant le petit déjeuner auquel elle avait à peine touché, elle avait accordé une caresse à son oiseau, ignorant délibérément la cuillère qu'il tenait dans le bec et avec laquelle il comptait bien repartir, avant de se lever et de prendre la direction de son dortoir.
Elle avait eu envie de se retrouver seule, loin de l'agitation qui s'était emparée de l'immense salle où les repas étaient servis. Elle n'avait pas eu envie de participer aux discussions animées de ses camarades et de les entendre s'extasier sur la vie qu'ils pourraient mener outre-Atlantique. Au fond, elle savait que sa décision était déjà prise, elle n'avait certainement jamais été aussi sûre d'elle de sa vie. Contrairement à la plupart des autres élèves, elle n'avait pas de famille qui lui manquerait ou de foyer douillet à regretter. Elle n'avait plus rien de tout cela et cela ne rendait son choix que plus simple. Plus rien ne la retenait en France. C'était un constant glaçant, qui lui tordait encore l'estomac quand elle y pensait. Mais il était réel et, pour une fois, elle comptait bien en faire un avantage. Cela faisait près de deux ans désormais que la cupidité de ses parents avait foutu en l'air leur famille, deux ans qu'ils avaient oublié avoir eu une fille un jour. Orphée s'efforçait de ne pas y penser, ça lui faisait trop de mal et ils n'en valaient pas la peine. Elle s’était bien assez torturée par leur faute comme ça. Elle aurait pu se reconstruire, elle le savait. Parmi les familles qui l'avaient accueillie par la suite, si certaines avaient rapidement été rebutées par son caractère compliqué, plusieurs auraient été ravies de l'aider à se relever. Mais elle avait été incapable de s'ouvrir à eux, Orphée. Leurs attentions, leur affection, tout ça lui paraissait faux, exagéré, calculé. Elle ne supportait pas d'être au centre de l'attention et encore moins d'assister à de touchantes scènes de complicité familiale. Elle se sentait de trop et finissait invariablement par fuguer, incapable de continuer à se voir rappeler qu'une famille, elle, elle n'en avait plus. Si son expérience avec ses parents lui avait appris quelque chose c'était bien qu'aucun geste n'était totalement désintéressé. C’était une leçon qu’elle n’était pas prête d’oublier. À cause d'eux, Orphée avait perdu foi en la notion de famille et toute capacité à accorder sa confiance.
Doucement, elle soupira et jeta un coup d’œil aux lits vides qui l'entouraient. Beauxbâtons lui manquerait, elle devait bien se l’avouer. Sa scolarité n’avait pas toujours été de tout repos, mais l’école était certainement ce qui se rapprochait le plus d’un véritable foyer à ses yeux. Mais pour ces camarades ce serait une autre histoire. Elle partageait son dortoir avec les autres élèves de l’écurie des Orchidées depuis près de cinq ans désormais mais elle n’était pas amie avec la moitié d’entre elles. Elle était trop distante, Orphée, trop individualiste, trop difficile à approcher. De manière générale, les autres ne présentaient que rarement un intérêt réel et elle n'avait jamais cherché à le cacher. Ça faisait d’elle une sorcière aussi respectée que détestée, mais au fonds, elle s’en fichait bien. Du moins, c’était ce qu’elle s’efforçait de croire. Loin d’être parfaite et de vouloir le devenir, elle vivait avec un masque constant qui la protégeait des autres. Elle avait dû apprendre à vivre avec ce vide laissé par ses parents, ce manque d'affection qui la rongeait de l'intérieur, et cette carapace de froideur était le seul moyen qu'elle avait trouvé pour ne plus souffrir. Si elle n’accordait pas d’importance aux autres alors ils ne pouvaient pas la blesser. Rares étaient ceux qui savaient voir à travers son masque, et plus rares encore étaient ceux qui avaient le droit à une place dans son cœur. Beauxbâtons avait été son refuge pendant des années, le lieu où elle pouvait souffler en attendant de passer l’été avec une nouvelle famille d’inconnus. Les murs de l’école étaient emplis de ses souvenirs, c’était là où elle avait appris à se construire, seule, ou presque. Mais elle sentait que le moment était venu de passer à autre chose. Le château ne pourrait pas l’accueillir indéfiniment de toute façon. Puisqu’elle ne trouvait pas sa place en France, elle la trouverait au Royaume-Uni. Ce pays l’avait bien trop vu souffrir, elle accepterait la première opportunité de le quitter. Sans un regard en arrière.

Quand l'opportunité d'aller étudier à Poudlard se présenta, Orphée n'hésita pas et quitta la France sans regret et sans la moindre intention de revenir ◊ Elle espérait pouvoir échapper aux familles d'accueils et autres centres de placements et enfin reprendre le contrôle de son existence, mais quelques mois après son arrivée le Ministère l'informa qu'ils avaient retrouvé la trace de sa cousine maternelle : Maggie Campbell ◊ La responsabilité d'Orphée lui fut confiée ce qui mit la sorcière en rage ◊ Elle ne veut plus de famille mais encore une fois on ne lui laisse aucun choix

Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Delilah E. Clifford
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Enseignante de soins aux créatures magiques
Célébrité : Keira Knightley
Pseudo : Delilove Âge : 26 Parchemins : 164 Gallions : 795 Date d'inscription : 17/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3293-this-is-how-you-remind-me-oo-de http://www.mumblemumps.com/t3329-bestiaire-de-delilah http://www.mumblemumps.com/t3339-delilah-et-pipette-la-chouette

PREUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUM

Je t'aime rebienvenue et tu vas cartonner parce que c'est la seule chose que tu sais faire
Ton perso va être du tonnerre, j'ai hâte de lire ta fiche.

Edit: Je suis fière de ta dédicace, je sens que je vais faire partie intégrante de toi jusqu'à la fin des temps.


PERFECT
PLACES
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 27 Parchemins : 2060 Gallions : 1080 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary

Rebienvenue mon petit chat j'espère que je ne te détesterais pas trop avec ce nouveau perso
Hâte de voir ce nouveau personnage en jeu, il était temps
Courage pour ta fiche, mais je sais déjà qu'elle sera parfaite


« Loumen »
So much life in those open eyes, so much depth, you look for the light, but when your wounds open, you will cry, you’ll cry out now and you’ll question why, i can see a rainbow, in your tears as they fall on down, i can see your soul grow, through the pain as they hit the ground
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Émile de Beaume
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : On m'a mis à Poufsouffle parce que j'aimais les autres. Les autres...sauf moi
Célébrité : Timothée Chalamet
Pseudo : BaBy DoLL/ Red Pink Âge : 24 Parchemins : 229 Gallions : 225 Date d'inscription : 03/02/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

REBIENVENUE


They say, "You're
a little much for me You're a liability You're a little much for me" So they pull back, make other plans I understand, I'm a liability Get you wild, make you leave I'm a little much for E-a-na-na-na, everyone
Revenir en haut Aller en bas
Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 29 Parchemins : 1061 Gallions : 1272 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

MILA CHOUUUUUUUUUUUUUUU !!!!!

bienvenue à la maison :)


Mon frère, tu étais ma fierté, ma vie. Aujourd'hui, j'apprends à vivre sans toi, sans tes sourires.
Je me relève grâce à ton souvenir. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.


Revenir en haut Aller en bas
Adèle de Lestang
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle
Célébrité : Cara Delevingne
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 872 Gallions : 920 Date d'inscription : 17/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Rebienvenue Mila!
Amuse-toi bien avec ce nouveau perso!
Et si tu la cases vraiment chez les Orchidées, on pourra peut-être se trouver un lien!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

rebienvenue ! Je n'arrive pas encore à visualiser qui tu es mais c'est l'occasion de faire mon premier bienvenue alors je le prend hu hu

Succomber à la tentation du DC a parfois du bien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Enfin un nouveau compte
Depuis le temps que tu l'évoquais j'ai hâte de le découvrir
Rebienvenue choupette I love you
(ella est un si bon choix )
Revenir en haut Aller en bas
Oktavia Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : serdaigle ϟ deuxième année de gisis en médecine magique
Célébrité : Barbara Palvin
Pseudo : MONAZ•HOPE Âge : 26 Parchemins : 2216 Gallions : 564 Date d'inscription : 28/02/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
90/100  (90/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1326-oktavia-ou-la-perfection-du-nom http://www.mumblemumps.com/t1455-oktavia-the-notebook http://www.mumblemumps.com/t1510-brownie-les-petits-parchemins-d-oktavia http://www.mumblemumps.com/t2101-journal-de-monazohope

Rebienvenue parmi nous la belle
bonne chance pour ta fichette


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
Ailsa MacLean
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : Poufsouffle, et certainement pas grâce à sa patience légendaire … Elle n'en a pas ! / Première année de Sécurité Magique
Célébrité : Rose McIver
Âge : 26 Parchemins : 235 Gallions : 992 Date d'inscription : 20/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3307-confidence-pour-confidence-ails http://www.mumblemumps.com/t3308-i-don-t-know-what-you-re-expecting-of-me-ailsa-maclean http://www.mumblemumps.com/t3477-ailsa-you-are-a-message http://www.mumblemumps.com/t3310-carnet-d-ailsa-maclean

Re-bienvenue et bon courage pour ta fiche



   - I suggest you stop wining like a little bitch -
Revenir en haut Aller en bas
Orphée L. Delaunay
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en sixième année
Célébrité : Ella Purnell
Pseudo : Barling Âge : 26 Parchemins : 365 Gallions : 1102 Date d'inscription : 06/04/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3438-orphee-if-i-look-back-i-m-lost http://www.mumblemumps.com/t3478-orphee-may-the-bridges-i-ve-burned-light-my-way http://www.mumblemumps.com/t3476-orphee-hibouxbox

VOUS ÊTES TELLEMENT DES AMOURS

@Delilah E. Clifford Mon chouuuu tu es la première et tu le seras toujours voyons sans toi je galérerais encore avec mes choix pour Orphée alors tu seras bien là jusqu'à la fin des temps, j'y compte bien ! et puis merci bien sûr, j'ai hâte qu'on se trouve des liens

@Alexandra L. Dashkova merci ma jolie ! ahah je sais pas ça lol Orphée à pas un mauvais fond, mais elle est compliquée à approcher alors on verra ça en attendant j'espère qu'elle te plaira !

@Émile de Beaume merci mon chou !

@Ilia T. Yordanova ouiiii c'est moi merci ! il était temps que je me prenne un peu plus de place par ici

@Adèle de Lestang merci ma jolie ! Oui je pense que Orphée aura été chez les Orchidée, et je suis carrément partante pour un lien

@Nicolas Wargrave oooh je suis flattée d'être ton premier bienvenue ! Merci beaucoup ! Ne t'en fais pas pour les comptes, je me mélange toujours et encore je n'ai qu'un DC tu devrais pouvoir t'en sortir j'ai confiance en toi

@Néréo Zabini Merci chou ! oui il était temps que je craque pour un DC Orphée me trotte en tête depuis trop longtemps Je suis contente que Ella te plaise

@Oktavia Silaïeva merci ma sister j'espère qu'on pourra se trouver des liens du tonnerre

@Ailsa MacLean merci beaucoup ma jolie ! je n'avais pas fait attention à ta signature avant, je suis fan lol

Et puis à tous si vous avez des envies/idées de liens, vous savez que ma boite à mp/mon skype vous est grand ouvert !


TO ALL THE LIGHT
WE CANNOT SEE


I am a little bit of loneliness, a little bit of disregard. I am a little bit insecure, a little unconfident, you don't understand I do what I can But sometimes I don't make sense

Revenir en haut Aller en bas
Colombe A. Devereaux
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : officiellement élève à Poudlard, en GISIS de pédagogie magique, mais en vérité, elle est cracmolle et s'est portée volontaire pour subir des tests au laboratoire du château.
Célébrité : josefine pettersen
Pseudo : elly Âge : 22 Parchemins : 2352 Gallions : 473 Date d'inscription : 27/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t874-don-t-give-up-i-won-t-give-up-co http://www.mumblemumps.com/t885-colombe-vois-comme-le-monde-le-monde-est-beau#18537 http://www.mumblemumps.com/t2112-colombe-one-little-owl#53641 http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

TU AS CRAQUE TU AS CRAQUE TU AS CRAQUE
J'ai hâte de faire connaissance avec ta magnifique Orphée, et j'ai hâte qu'on puisse se trouver un joli lien, je veux de nouveau RP avec toi I love you





DOVE

and here is old Picasso and the dove and dreams as fragile as pottery with dove in white on clay dark brown as earth is brown from our old battle ground


Revenir en haut Aller en bas
Lionel Lemaire
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : première année en politique magique, rugit son appartenance à la maison des lions.
Célébrité : cole mohr, bb
Pseudo : Prim Âge : 22 Parchemins : 1629 Gallions : 943 Date d'inscription : 03/01/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
75/100  (75/100)
Voir le profil de l'utilisateur

La demande de compte était sublime, mais ce n'est rien comparativement à la fiche. Je te souhaite la rebienvenue à la maison, je suis contente de voir que tu as craqué pour un nouveau personnage, de qualité, qui plus est. Ton imagination est phénoménale et j'ai hâte de découvrir une nouvelle facette de ta plume, parce que je suis totalement amoureuse.  Bon courage pour la suite, mon petit coeur de palmier, ma petite magicienne des mots et des lettres.




Et qu'on se noie dans les nuits fauves.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Arès A. Avery
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Ancien Serpentard, ancien Batteur dans l'équipe des Frelons de Wimbourne. En cavale et contrebandier d'objets magiques.
Célébrité : Chris Evans
Pseudo : Shiro Âge : 26 Parchemins : 162 Gallions : 124 Date d'inscription : 07/02/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3119-ares-a-avery-comment-prouver-so http://www.mumblemumps.com/t3142-aaa-meilleures-initiales-au-monde http://www.mumblemumps.com/t3153-ares-please-leave-a-message

Rebienvenue à toi miss ! Tu connais la maison, alors bon courage surtout pour ta bio !




Guilty for what I believe in.Sometimes, we wish we can erase the past, live in the present and dream the future. But the others days, we just survive and hope that tomorrow'll be better.


Revenir en haut Aller en bas
Orphée L. Delaunay
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en sixième année
Célébrité : Ella Purnell
Pseudo : Barling Âge : 26 Parchemins : 365 Gallions : 1102 Date d'inscription : 06/04/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3438-orphee-if-i-look-back-i-m-lost http://www.mumblemumps.com/t3478-orphee-may-the-bridges-i-ve-burned-light-my-way http://www.mumblemumps.com/t3476-orphee-hibouxbox

@Colombe A. Devereaux J'AI CRAQUE JE SUIS FAIIIBLE lol bon j'aurai quand même résisté mais tu vois ce que je veux dire Merci beaucoup ma jolie Colombe je dis oui et double-oui pour les liens ! avec tous tes personnages on va bien réussir à se trouver quelque chose j'espère j'aimerai beaucoup pouvoir rp de nouveau avec toi aussi

@Lionel Lemaire ohlala même dans tes messages de bienvenue tu me fais rêver mon chou ! Merci infiniment, ton message me touche beaucoup beaucoup Moi qui était pleine de doutes je suis ravie que mon idée te plaise et surtout j'espère être à la hauteur et que ma Orphée vous plaira

@Arès A. Avery Merci beaucoup mon chou ! J'espère pouvoir compléter ma fiche au plus tôt


TO ALL THE LIGHT
WE CANNOT SEE


I am a little bit of loneliness, a little bit of disregard. I am a little bit insecure, a little unconfident, you don't understand I do what I can But sometimes I don't make sense

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Par contre je viens de me rendre compte que, déjà que ton premier compte avait pour date de naissance la même que celle de l'un de mes perso, cette fois-ci tu choisis de prendre ma date d'anniversaire IRL
Je vais commencer à croire que c'est un complot

Pardon je réagis trois ans après mais je viens de m'en apercevoir lol
Revenir en haut Aller en bas
Orphée L. Delaunay
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en sixième année
Célébrité : Ella Purnell
Pseudo : Barling Âge : 26 Parchemins : 365 Gallions : 1102 Date d'inscription : 06/04/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3438-orphee-if-i-look-back-i-m-lost http://www.mumblemumps.com/t3478-orphee-may-the-bridges-i-ve-burned-light-my-way http://www.mumblemumps.com/t3476-orphee-hibouxbox

C'est vrai ??? lollol C'EST UN SIGNE lol

J'ai même pas fait exprès omg (comment j'aurai pu en même temps ) j'ai pris cette date totalement au hasard, je voulais que l'anniversaire d'Orphée tombe en fin d'année quand il fait sombre et froid
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Rebienvenue, de toute évidence J'adore le prénom. Je connais un Orphé et huh c'est tellement beau

Have fun avec cette nouvelle petite I love you
Revenir en haut Aller en bas
Orphée L. Delaunay
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en sixième année
Célébrité : Ella Purnell
Pseudo : Barling Âge : 26 Parchemins : 365 Gallions : 1102 Date d'inscription : 06/04/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3438-orphee-if-i-look-back-i-m-lost http://www.mumblemumps.com/t3478-orphee-may-the-bridges-i-ve-burned-light-my-way http://www.mumblemumps.com/t3476-orphee-hibouxbox

@Gabriel Sinclair Merci beaucoup ! Je suis contente que le prénom de ma Orphée te plaise


TO ALL THE LIGHT
WE CANNOT SEE


I am a little bit of loneliness, a little bit of disregard. I am a little bit insecure, a little unconfident, you don't understand I do what I can But sometimes I don't make sense

Revenir en haut Aller en bas
Blaise Zabini
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : serpentard
Célébrité : reece sexy king
Pseudo : brioche Âge : 25 Parchemins : 244 Gallions : 689 Date d'inscription : 31/08/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur

MI AMOR. T'es belle partout god.
Bon Blaise a tendance à préférer Milamour hein. I love you
Re-bienvenue chez toi, joli coeur et au plaisir de lire l'intégralité de cette fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Orphée L. Delaunay
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en sixième année
Célébrité : Ella Purnell
Pseudo : Barling Âge : 26 Parchemins : 365 Gallions : 1102 Date d'inscription : 06/04/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3438-orphee-if-i-look-back-i-m-lost http://www.mumblemumps.com/t3478-orphee-may-the-bridges-i-ve-burned-light-my-way http://www.mumblemumps.com/t3476-orphee-hibouxbox

@Blaise Zabini Merci mi amore
J'espère bien que Blaise préfère Mila à Orphée quand même, faut pas déconner mais bon ce serait plus facile à croire si tu draguais pas tout ce qui bouge sur les fiches hein


TO ALL THE LIGHT
WE CANNOT SEE


I am a little bit of loneliness, a little bit of disregard. I am a little bit insecure, a little unconfident, you don't understand I do what I can But sometimes I don't make sense

Revenir en haut Aller en bas
Athéna V. Borgin
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : deuxième année en médecine magique
Célébrité : madelaine petsch
Pseudo : Prim Âge : 22 Parchemins : 505 Gallions : 849 Date d'inscription : 08/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Je dois admettre que je suis sous le charme. Je pense qu'il n'y a rien d'autre à dire. Si la fiche est un roman, alors c'est véritablement un des meilleurs livres que je n'ai eu la chance de lire. Orphée est un excellent personnage, saisissante dans tout son potentiel, dans tout son développement et dans toute son histoire. J'ai beaucoup aimé la franchise dans les questions, ainsi que son côté désillusionné, je trouvais que cela contrastait à merveille avec le monde d'illusionnistes dans lequel elle a grandi. J'ai bien hâte de voir comment elle se développera dans le futur, et je pense qu'elle saura prendre un nouveau départ en compagnie des rouges. Rebienvenue à la maison, ma reine de l'écriture, va vite nous en mettre plein les yeux.

Bienvenue à
Gryffondor
Félicitations, tu as réussi à faire ta fiche de répartition ! Le Choixpeau n’a pas hésité plus d’une minute avec toi et a pris sa décision. Maintenant que tu as été réparti dans ta maison, tu vas pouvoir procéder à toute la partie inscription administrative de Poudlard.  

N’oublies pas qu’ici, tu peux t’amuser rapidement alors n’hésites pas à nous rejoindre soit dans le flood soit sur la ChatBox ! Tout le monde est le bienvenue.Tu peux maintenant commencer à créer de nouveaux liens avec les autres sorcier de mumblemumps.    Tu trouveras tout ça dans  le journal du sorcier. Ce n'est pas tout, il va falloir que tu viennes recenser ton personnage dans le dortoir, les clubs, l'équipe de quidditch etc... Tu trouveras tout ce qu'il faut dans les parchemins indispensables !  Ensuite, si tu as la moindre question n’hésites pas à envoyer un hibou à l’un des membres du Staff. Nous t’attendons vite à Poudlard et nous tenons surtout à te remercier de t'être inscrit sur MUM ! Si tu as envie de RP mais que tu n'as pas de partenaire, viens t'inscrire au speed dating version sorcier. Tu peux aussi consulter le répertoire des sujets libres et communs. Pour ne pas te perdre dans la chronologie du forum, voici un petit rappel.
Si tu as du mal à te retrouver dans le château, que tu ne comprends rien à tes cours ou que tu as été victime d'un sortilège de confusion, tu peux toujours demander un parrain pour te guider.  

Tu trouveras le QG de ta maison et les secrets qui l'entourent, par ici. N'hésite pas d'ailleurs à dépenser tes gallions pour faire gagner des points à ta maison, pour découvrir des indices sur l'épidémie ou pour t'acheter des objets. Tu trouveras toutes ces choses dans la boutique. Il te faudra également installer ton hibou dans la volière pour pouvoir recevoir du courrier.    Enfin, pour consulter la liste des cours disponible et t'y inscrire, c'est par ici.  

Si tu veux agrandir ton cercle d'ami et que tu as une idée en particulier, n'hésites pas à créer ton propre scénario, une fois que tu auras deux semaines d'activité sur le forum et un RP en cours, que tu peux faire ici. Enfin, et surtout pour gagner le coeur de nouveaux sorciers, nous t'invitons à voter pour MUM dans la session que tu trouveras dans la taverne. I love you

N'oublie pas le plus important : amuse-toi bien sur MUM !

Cordialement,
Le Choixpeau Magique
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.


when will we finally breathe
I hear the sound, echoes beneath angels and skylines meet, and I'm straining to reach the light on the surface, light on the other side.
Revenir en haut Aller en bas
Orphée L. Delaunay
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor en sixième année
Célébrité : Ella Purnell
Pseudo : Barling Âge : 26 Parchemins : 365 Gallions : 1102 Date d'inscription : 06/04/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3438-orphee-if-i-look-back-i-m-lost http://www.mumblemumps.com/t3478-orphee-may-the-bridges-i-ve-burned-light-my-way http://www.mumblemumps.com/t3476-orphee-hibouxbox

Ohlala que de compliments ça me touche beaucoup merci infiniment !


TO ALL THE LIGHT
WE CANNOT SEE


I am a little bit of loneliness, a little bit of disregard. I am a little bit insecure, a little unconfident, you don't understand I do what I can But sometimes I don't make sense

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
ORPHÉE ◊ If I look back I'm lost
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Luthien de Dorthonion - If I look back, I'm lost...[Finish]
» if I look back I'm lost (mafalda)
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Made in Flash Back

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: You are a wizard. :: the sorting hat :: Bienvenue à Poudlard-
Sauter vers: