Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

(sakura&daisuke) abracadabra ! nope, she's still a bitch

Sakura Swanson-Okada
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : 7e année
Célébrité : Masaki Sato
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 27 Parchemins : 502 Gallions : 641 Date d'inscription : 28/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1519-sakura-i-m-famous-it-s-my-job http://www.mumblemumps.com/t1523-sakura-don-t-mess-with-me http://www.mumblemumps.com/t1635-sakura-laissez-un-message-apres-le-bip http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

abracadabra !
nope, she's still a bitch

La sorcière ne s’était pas réveillée ce jour-là et avait raté le premier cours de la journée. Elle arrivait pourtant rarement en cours cette année, plus rarement que l’année passée. A sa grande surprise, elle ne fut pas la seule à être en retard, ce qui énerva le professeur : deux élèves en retard, ce n’était sûrement pas une coïncidence. Sauf qu’il n’en était rien. Jamais Sakura n’aurait pu comploter avec Aiko, l’autre élève en retard. Sakura et Aiko étaient toutes les deux en septième année. Elles étaient dans la même classe, mais elles ne s’adressaient jamais la parole. Au contraire, elles s’asseyaient à bonne distance l’une de l’autre à chaque leçon, ce que le professeur ne semblait pas avoir remarqué en leur demandant pourquoi elles étaient en retard. Il décida de les punir en les faisant nettoyer la salle des trophées au troisième étage à la fin de la journée. Sakura ne protesta pas. Elle savait qu’elle aurait dû se réveiller plus tôt. Elle n’avait plus envie d’être la terreur des professeurs comme à son arrivée à Poudlard, quand elle ne comptait pas rester. Maintenant, tout ce qu’elle souhaitait, c’était terminer sa septième année pour qu’elle puisse enfin arrêter ses études et retourner au Japon en sachant qu’elle ne devrait plus rien au monde des sorciers avec ses ASPIC en poche. La fin des cours venue, Sakura retrouva Aiko dans la salle des trophées. Le professeur leur avait donné de quoi faire le ménage de fond en comble avec l’interdiction d’utiliser la magie, bien entendu. Il saurait vérifier si elles avaient triché ou non. C’est dans un silence presque religieux qu’elles se mirent à nettoyer la pièce chacune de leur côté. Nettoyer ne posait pas de problème à Sakura, cela lui rappelait des souvenirs très lointain où, au Japon, elle faisait le ménage de fond en comble avec sa famille avant la nouvelle année. C’est Aiko qui brisa le silence la première : « Mon frère m’a dit que Kaho s’en allait des Midnight Motion… » Sakura arrêta immédiatement ce qu’elle était en train de faire et se tourna vers Aiko. Elle ne lui avait pas adressé la parole depuis des mois, voire peut-être même des années, et tout ce qu’elle avait à lui dire, c’était que Kaho quittait le groupe ? Sakura n’en avait pas entendu parler. Elle refusait de la croire. « Tu mens. » Répliqua-t-elle, sans ciller. Si Kaho quittait le groupe, Sakura aurait été la première au courant. A l’époque où elle était idole, Kaho était sa meilleure amie. « Pourquoi je mentirais ? Je pensais que t’étais au courant. Il faut croire qu’on t’a déjà oubliée. » Le coup faisait mal. Sakura serra le chiffon qu’elle avait dans la main. Aiko avait-elle déjà oublié ce dont elle était capable quand on la mettait en colère ? Pourquoi l’attaquait-elle de cette façon ? Elle avait tout ce qu’elle voulait aujourd’hui, elle avait Daisuke. Des larmes montèrent aux yeux de l’idole car elle savait qu’il y avait une part de vérité dans ce qu’elle disait : on l’avait probablement oubliée. Elle ne retrouverait jamais la place qu’elle avait laissée même si elle revenait. Elle n’était même pas sûre qu’on la reprenne et puis, si Kaho s’en allait, que deviendrait-elle sans elle dans le groupe ? Sakura et Kaho étaient indissociables dans le groupe. Kaho avait-elle perdu espoir de voir Sakura revenir ? La sorcière se sentait abandonnée. Tout le monde finissait par l’abandonner. Mais elle ne pouvait pas montrer à Aiko à quel point elle était fébrile parfois. Elle reprit le dépoussiérage d’un trophée.

« J’espère que tu seras partie, dans trois mois, après les examens. Tu sais, t’as déjà beaucoup de chances d’avoir été acceptée pour ce programme d’échange après avoir été renvoyée. Je ne sais même pas comment t’as pu passer tes BUSE… ta famille doit vraiment avoir de l’influence pour que tu te sois retrouvée là. » Et Aiko continuait de parler. Sakura n’avait jamais prise Aiko pour une bavarde, mais il fallait croire qu’elle n’aimait pas le silence ou qu’elle gardait en elle ce qu’elle avait envie de dire à Sakura depuis très longtemps et qu’enfin, les mots sortaient. « Ça a dû être étrange de voir Daisuke avec moi, n’est-ce pas ? Ça fait deux ans qu’on est ensemble…» Aiko la cherchait, c’était évident. Elle la provoquait délibérément. Dans quel but ? Sakura ne comprenait pas, mais elle commençait à sérieusement en avoir marre. Depuis la fin de l’année passée, la sorcière savait que Daisuke et Aiko étaient en couple, elle les avait vu. Elle s’était sentie trahie par son ancien meilleur ami. Elle ne comprenait toujours pas comment il avait fait pour la trahir de cette façon. Elle trouvait Aiko détestable. C’était elle qui lui avait fait du chantage, qui l’avait menacée. Elle cachait bien son jeu. « Ferme-la, Aiko. Tu ferais mieux de nettoyer au lieu de cracher ton venin partout. » Aiko avait déjà abandonné le nettoyage. Elle s’approcha de Sakura. « Tu sais, Sakura, quand je t’ai vu, moi, à notre arrivée à Poudlard, j’ai eu peur. J’ai eu peur parce que je recroisais le chemin d’une cinglée. Tu aurais mieux fait de rester chez les moldus. Aujourd’hui, tu ne me fais plus peur. C’est pas moi, la fille qu’on abandonne si facilement, que ce soit par Daisuke, Kaho ou Lionel… » Cette fois, Sakura ne pouvait plus rester sans réagir, elle lâcha son chiffon par terre et fonça sur Aiko, qu’elle poussa aussi fort qu’elle le put et elles commencèrent à se battre. Ces dernières semaines, la Japonaise ne pensait plus au Gryffondor, comment Aiko osait-elle lui rappeler qu’elle avait eu tort d’ouvrir son cœur à un garçon ? « Je. Te. Déteste. » Articula Sakura en essayant de déstabiliser son adversaire. Elle avait les larmes aux yeux. Toute la haine qu’elle ressentait pour Aiko depuis des mois sortait en une fois. Elles se donnèrent des coups, mais le combat ne ressemblait à rien car elles étaient deux petits gabarits qui n’y connaissaient absolument rien en bagarre. Sauf qu’entretemps, Sakura avait eu deux-trois leçons d’auto-défense de la part d’Alcyone et elle finit par donner un coup bien placé qui fit reculer Aiko. C’est à cet instant que la porte s’ouvrit. Sakura pensait voir le professeur, mais elle fut estomaquée de voir qu’il s’agissait de Daisuke. Aiko avait dû lui parler de sa punition. « Je t’avais dit que c’était une mauvaise idée d’être seule avec elle ! Elle m’a attaquée… » Aiko n’était qu’une sale menteuse, même si, vu l’état dans lequel elle se trouvait, on ne pouvait pas dire qu’elle avait tout à fait tort. Sakura se retrouvait essoufflée face au couple. Elle n’avait pas parlé à Daisuke depuis des années. « Je ne peux pas rester plus longtemps avec elle ! » Lança Aiko avant de quitter la pièce, laissant Daisuke derrière elle et une salle des trophées dans un piteux état après la bagarre. Elle pensait sûrement que Daisuke allait la suivre. A la grande surprise de Sakura, il était toujours là quelques secondes plus tard. Il n’avait pas emboité le pas de sa petite amie. Mais il voulait sûrement dire à Sakura de la laisser tranquille. Elle le devança. « Ne te fatigue pas, ça n’arrivera plus. » Elle ne s’était pas défendue, elle n’avait pas dit qu’elle n’avait pas commencé cette dispute, elle s’était dit qu’il ne la croirait pas de toute façon. Il n’était plus celui qu’elle avait connu, il n’était plus de son côté. Les promesses qu’ils s’étaient faites n’existaient plus depuis bien longtemps.

-- Sakura & Daisuke --
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Kamiya
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Première année GISIS Médecine Magique, Serdaigle
Célébrité : Taishi Nakagawa (中川大志)
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 119 Gallions : 313 Date d'inscription : 24/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3368-this-day-called-today-is-free-o http://www.mumblemumps.com/t3465-wouldn-t-it-be-nice-to-take-a-walk-on-some-pure-white-sand-daisuke#96228 http://www.mumblemumps.com/t3463-daisuke-i-just-got-your-messages#96195

La journée était tout ce qu'il y avait de plus banal. Daisuke se leva de bonne heure, se prépara et rejoignit en avance la salle où allait se dérouler son premier cours. En bon élève consciencieux, il avait retravaillé les leçons précédentes et arrivait à suivre sans trop de difficultés. Evidemment, le japonais avait beau être brillant, il n’avait pas la science infuse. Alors il gardait toujours ses interrogations pour la fin à poser à l’enseignant. A l’heure du déjeuner, comme à leur habitude, Daisuke avait prévu avec sa petite-amie Aiko d’aller manger ensemble. Lorsque la dernière sonnerie retentit, il vint sans faute l’attendre dans le hall du château. Quelques minutes plus tard, il la vit apparaitre en haut des escaliers et remarqua tout de suite qu’elle n’avait pas l’air très réjouie en s'approchant de lui « Ça va Aiko ? Qu’est-ce qu’il y a ? » Cette dernière lui expliqua que Sakura avait encore fait des siennes et qu’elles s’étaient faite collées toutes les deux. Evidemment, tout ceci n’était qu’un tissu de mensonges mais ça, Daisuke n’en savait rien. « Allez viens, tu te sentiras mieux après avoir mangé. N’y fais plus attention. » Il avait gentiment attrapé sa main, puis déposé un chaste baiser sur sa joue avant d’emboiter le pas pour l’emmener dans la Grande Salle déjà pleine à craquer. Les brouhaha s’élevaient dans la pièce, provenant des différentes conversations d’élèves disposés autour des tables. Ils réussirent à trouver une place tranquille, puis profitèrent du repas copieux du jour. Les esprits étaient plus détendus, et cet incident ne paraissait être qu’un lointain souvenir. Pour l’instant du moins. Une fois terminé, ils se promenèrent près du lac puis se séparèrent chacun de leur côté au début de l’après-midi. N’étant pas de la même année, ils ne suivaient donc pas les mêmes cours. L’aiglon proposa de la rejoindre dans la Salle des trophées une fois qu’il aurait terminé sa journée, où les deux japonaises étaient supposées faire leur punition d’après ce que lui avait dit Aiko. Et en toute honnêteté, il n’était pas vraiment tranquille de savoir ces deux-là au même endroit…

Malgré tout, le japonais su rester fidèle à lui-même : serein et concentré sur sa prise de notes. Mais une fois qu’il eut achevé sa journée, ses pas ne l’avaient pas guidés ailleurs qu’au troisième étage où se trouvait la fameuse salle. Il n’entra pas tout de suite. D’abord hésitant, il finit par tourner la poignée. Et là...C’était la stupeur qu’on lisait sur ses traits. Daisuke tomba nez à nez avec les deux filles, toutes décoiffées. On sentait clairement de l’animosité dans l’air. Mais s’il ne savait pas ce qu’il venait de se passer exactement dans cette pièce, leurs états respectifs suffisaient seuls à le mettre sur la piste. « Je t’avais dit que c’était une mauvaise idée d’être seule avec elle ! Elle m’a attaquée… » déclara Aiko dans tous ses états, en se tournant vers son copain. « Je ne peux pas rester plus longtemps avec elle ! ». Elle s’exécuta, et quitta les lieux à pas de course en pensant sûrement que Daisuke allait la suivre. Ce qu’il ne fit pas. Il resta planté, silencieux à fixer la Okada. Il y a longtemps qu’ils ne s’étaient pas retrouvés aussi longtemps au même endroit face à face. Ça faisait encore tout drôle, en sachant comment ils étaient proches autrefois. Voilà plus de deux ans qu’ils ne s’étaient plus adressés la parole. Qu’allait-il se passer à présent ? « Ne te fatigue pas, ça n’arrivera plus. » L’aiglon aurait pu partir, lancer une remarque pleine de désapprobation...Mais rien de tout ça. Contre toute attente, celui-ci contourna Sakura pour venir se saisir d’un des chiffons abandonnés par terre et commença à astiquer l’un des trophées, ou en tout cas, un qui lui paraissait bien poussiéreux « Combien il en reste encore à faire exactement ? » demanda-t-il comme si de rien n’était, accroupi et la tête levée vers la serpentard. « Si personne ne te donne un coup de main, je sens qu'à ce rythme tu en auras pour la soirée. » Peut-être que les morceaux brisés de leur amitié de ne l’étaient pas définitivement, tout compte fait.
Revenir en haut Aller en bas
Sakura Swanson-Okada
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : 7e année
Célébrité : Masaki Sato
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 27 Parchemins : 502 Gallions : 641 Date d'inscription : 28/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1519-sakura-i-m-famous-it-s-my-job http://www.mumblemumps.com/t1523-sakura-don-t-mess-with-me http://www.mumblemumps.com/t1635-sakura-laissez-un-message-apres-le-bip http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

abracadabra !
nope, she's still a bitch

Sakura venait d’apprendre une triste nouvelle. Sa meilleure amie dans son groupe était partie. Elle ne l’avait pas attendue. Et même si elle voulait croire qu’Aiko lui mentait, elle savait qu’elle disait la vérité. Les attaques d’Aiko la déstabilisaient. Elles finirent par se battre. C’était ce qu’Aiko cherchait, même si Sakura ne savait pas pour quelle raison elle la provoquait si soudainement. Sakura voulait lui faire regretter ses mots en sachant qu’elle pourrait avoir de graves ennuis si Aiko se plaignait de ce qui était arrivé. Quand la porte s’ouvrit et que Sakura vit Daisuke, elle comprit enfin ce qui avait pris à l’autre tarée. Son regard se posa sur le garçon pour la première fois depuis très longtemps. Il semblait sous le choc de constater dans quel état elles étaient, mais demeurait presque impassible. Aiko s’empressa de rejeter la faute sur Sakura et s’en alla, la laissant seule avec tout le nettoyage. Daisuke était toujours là. Elle crut tout d’abord qu’il souhaitait la réprimander sur le comportement qu’elle avait avec sa petite amie, mais il ne dit rien. Le regard de la demoiselle suivit Daisuke quand elle le vit la contourner pour aller prendre un chiffon. Il commença alors à nettoyer un trophée. Elle ne comprenait pas pourquoi il l’aidait et sous le choc, elle avait cessé toute activité. Il leva alors les yeux vers elle et lui dit : « Combien il en reste encore à faire exactement ? »  Sa voix était douce et posée comme il avait l’habitude de parler. Elle se demandait encore pourquoi il n’avait pas suivi sa copine. Sakura en aurait eu pour des heures, mais elle aurait terminé le travail seule. « Si personne ne te donne un coup de main, je sens qu'à ce rythme, tu en auras pour la soirée. »  Finit-il par ajouter devant le manque de réaction de la Serpentard. C’est à cet instant qu’elle jeta un coup d’œil autour de la pièce. Aiko et elle avaient à peine commencé quand elles s’étaient disputées. Il restait encore beaucoup de travail à faire. « Beaucoup. »  Répondit-elle à sa question, à mi-voix. Ce n’était pas une réponse exacte comme il le souhaitait, mais c’était une réponse dont il allait devoir se contenter. Il continuait à astiquer le trophée et Sakura sortit de ses pensées pour s’y remettre aussi, en silence. Elle n’avait pas été seule avec Daisuke depuis des années. C’était sa chance de lui parler et pourtant, elle ne savait pas quoi lui dire. « Merci… »  Finit-elle par dire après avoir terminé de nettoyer l’objet sur lequel elle était en train de travailler. Puis, elle passa au suivant. Ils avancèrent méthodiquement de façon parallèle, du début de la pièce jusqu’à arriver éventuellement au fond plus tard. Le temps semblait passer très lentement. Chaque seconde semblait durer des heures, le silence était pesant. Sakura n’était pourtant pas le genre de fille silencieuse, mais elle se retenait de parler parce que ce qu’elle avait à dire ne ferait pas de bien à leur relation. Sans qu’elle ne le réalise, sa main était crispée sur le chiffon et elle n’avançait plus. « Daisuke… Est-ce que tu es heureux… avec elle ? »  Elle-même ne s’attendait pas à poser cette question, mais c’était bien ce qu’elle venait de demander. Elle ne posait pas cette question parce qu’elle voulait savoir s’il serait plus heureux avec elle qu’avec Aiko, non. Elle n’oserait jamais avouer qu’à l’époque, elle avait peut-être eu des sentiments pour lui. Elle le demandait parce qu’à ses yeux, Aiko était un monstre. Mais aux yeux de Daisuke, Aiko était sûrement une jolie fille, s’il était avec elle depuis deux ans, c’était forcément qu’il était heureux avec elle, donc c’était une question complètement idiote. Et puis, la réponse ne la regardait pas. Depuis qu’elle avait appris qu’ils sortaient ensemble, Sakura se demandait comment ils avaient pu en arriver là. En apprenant qu’ils étaient ensemble depuis deux ans, ce fut le coup de grâce. Aiko avait failli détruire la carrière de Sakura, elle avait réussi à détruire son amitié avec Daisuke, et lui, il ne semblait pas lui en vouloir. Après son renvoi de Durmstrang, Sakura s’était investi dans sa carrière, elle avait gagné en popularité. Et puis, elle avait tout perdu en étant envoyée à Poudlard. Elle tentait de garder la tête haute, abandon après abandon, d’abord Daisuke quand elle avait appris qu’il sortait avec Aiko, puis Lionel, et maintenant Kaho. Avant qu’elle ne le réalise, elle s’était assise dos au réceptacle d’un trophée et elle pleurait. C’était trop, beaucoup trop.

-- Sakura & Daisuke --
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Kamiya
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Première année GISIS Médecine Magique, Serdaigle
Célébrité : Taishi Nakagawa (中川大志)
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 119 Gallions : 313 Date d'inscription : 24/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3368-this-day-called-today-is-free-o http://www.mumblemumps.com/t3465-wouldn-t-it-be-nice-to-take-a-walk-on-some-pure-white-sand-daisuke#96228 http://www.mumblemumps.com/t3463-daisuke-i-just-got-your-messages#96195

Adresser de nouveau la parole à Sakura après tout ce temps lui faisait un peu bizarre. Mais il ne peina pas pour retrouver ses marques avec elle. Heureusement que Daisuke n'était pas rancunier parce qu'il aurait pu la laisser se débrouiller toute seule. Il trouvait dommage que le torchon brûlait entre les deux japonaises parce qu'elles avaient bien plus de points communs qu'elles voulaient le prétendre. Aiko comprendra à tous les coups que son petit-ami était resté pour filer un coup de main à sa rivale éternelle, et nulle doute qu'elle risquait de ne pas le prendre bien du tout. Peu importe. Daisuke avait fait son choix et préférait se focaliser sur sa tâche au lieu de cogiter sur les conséquences. Un chiffon en main, il usait de lui de coude pour faire briller le premier trophée qu'il avait pris. La surprise de Sakura se fit immédiate. Sa voix était fluette, beaucoup moins assurée que d'habitude. Elle ne devait pas s'attendre à ce que son ancien meilleur ami fasse preuve de sympathie à son égard après tout ce qu'il s'était passé à Durmstrang, après toute ces horreurs qu'elle lui avait balancé en pleine figure. Et surtout maintenant alors qu'il pouvait tranquillement aller se détendre au lieu de faire la corvée des autres. L'ironie dans tout ça, c'est qu'il n'avait pas l'air d'être dérangé de s'y coller. Daisuke n'était pas un grand râleur. Voire pas du tout en fait. Il disait que le négatif ruinait plus le moral qu'autre chose. Il se contentait de faire ce qui lui paraissait juste, c'est tout. « A nous deux ça devrait aller. Ce ne sont pas des trophées qui vont faire peur à notre duo de choc Sasuke, pas vrai ? » Il fit un clin d’œil à la Serpentard avec ce sourire chaleureux qui en était devenu sa marque de fabrique. Un travail de titan les attendait. Surtout que le règlement interdisait l'utilisation de la magie quand des punitions étaient données. Il aurait fallu d'un tergeo et hop on en parlait plus. Mais non, tout n'était pas aussi simple sinon la punition n'aurait plus aucun intérêt.

C'était quand même long et éprouvant surtout que la Salle de Trophées était gigantesque. La plupart des noms qu'il récurait lui étaient inconnus, sauf celui d'Harry Potter et d'Albus Dumbledore, deux des sorciers les plus célèbres que le monde n'ai jamais connu. D'après les rumeurs, le premier suivrait en ce moment une formation d'Auror au Ministère de la Magie. Ses prouesses ne sont un secret pour personne, connu même à l'autre bout du globe pour avoir survécu et vaincu l'un des hommes les plus dangereux du XXIème siècle : Voldemort, alias Tom Elvis Jedusor. Un sang-mêlé et descendant direct de Salazard Serpentard qui fût l'un des fondateurs de Poudlard. Daisuke avait pris la peine de se renseigner sur eux en profondeur. Leurs histoires étaient plus que passionnantes et témoignaient de la vie des sorciers britanniques au Moyen Age, loin de ce qui se tramait au Japon à cette même époque. Le pays du Soleil levant était lui secoué par des luttes sanglantes entre les clans moldus de samurai sous l'égide d'un seigneur militaire, le Bakufu. Depuis que Daisuke est arrivé en Europe, il s'est rendu compte à quel point il était ignorant et que le monde était plus riche qu'il ne le croyait. Le choc des cultures, l'échange des points de vue. Tout cela rentrait dans un processus qu'on appelait l'apprentissage avant de devenir expérience. Tout comme on apprenait de ses erreurs. « Derien. » répondit le japonais en continuant de nettoyer activement le trophée qu'il avait entre les mains. Ils séparèrent la pièce en deux à parts égales, avançant plus ou moins à un rythme similaire. Le silence s'installait durablement entre eux et ce fût finalement Sakura qui le brisa en posant cette question fatale sortie comme un boulet de canon : « Daisuke… Est-ce que tu es heureux… avec elle ? » Elle, Aiko. Son actuelle petite-amie. Il se stoppa dans son activité, prit de court par une telle interrogation. Est-ce que je suis heureux ? Est-ce que je l'aime vraiment ? Le Serdaigle s'était déjà questionné mais n'y avait guère trouvé de réponse. Pas plus qu'aujourd'hui. « Je... » Le sorcier ferma les yeux, laissant un suspense certainement insoutenable pour l'Okada. Avant que celui-ci ne ne puisse poursuivre, il entendit des pleures raisonner dans son dos. En se retournant le visage crispé par l'inquiétude, le sang-pur la vit à terre en train de sangloter. Craquer ainsi ne lui ressemblait pas et la voir en larmes le peinait profondément. Encore plus que ce qu'il avait éprouvé en apprenant avec quelle ingratitude Lionel Lemaire avait refusé les avances de l'idole. Ce garçon n'était pas quelqu'un de sérieux. Il suintait l’égoïsme à plein nez, à prendre les filles et les jeter sans aucun scrupule. Sakura s'était mal comportée mais elle ne méritait pas un tel châtiment. Son ange gardien ne l'avait jamais réellement quittée et il allait le lui prouver.

Abandonnant son chiffon dans un coin il se leva, s'approcha de la frêle silhouette recroquevillée de son amie puis se plaça à sa hauteur. Il voulait la prendre dans ses bras, l'envelopper. A la place, l'aiglon resta en retrait et parla sur un ton calme que l'on confondrait de peu avec un murmure. « Je suis là...Je suis là maintenant. » affirma-t-il en changeant pour sa langue maternelle. Faire table rase du passé était la meilleure chose à faire pour avancer à présent. Réparer les pots cassés n'était pas trop tard. « Tu peux tout me dire Sakura. Je t'écouterai. Je te le promets. » Cette promesse venait s'ajouter à la précédente : celle de toujours rester amis, quoiqu'il advienne.
Revenir en haut Aller en bas
Sakura Swanson-Okada
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : 7e année
Célébrité : Masaki Sato
Pseudo : Estelle ⊹ .sparkle Âge : 27 Parchemins : 502 Gallions : 641 Date d'inscription : 28/03/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1519-sakura-i-m-famous-it-s-my-job http://www.mumblemumps.com/t1523-sakura-don-t-mess-with-me http://www.mumblemumps.com/t1635-sakura-laissez-un-message-apres-le-bip http://www.mumblemumps.com/t2674-journal-de-sparkle-estelle

abracadabra !
nope, she's still a bitch

« A nous deux, ça devrait aller. » Répondit Daisuke à son ancienne meilleure amie quand elle indiqua qu’il leur restait encore de nombreux trophées à nettoyer. Le Serdaigle avait raison, même si c’était Aiko celle qui était censée l’aider. Si le professeur avait mis deux élèves pour réaliser cette mission, ce n’était pas pour rien. Sakura en voulait à Aiko d’être partie, même si elle ne souhaitait pas passer plus de temps avec elle. Elles auraient dû travailler en silence du début à la fin. « Ce ne sont pas des trophées qui vont faire peur à notre duo de choc Sasuke, pas vrai ? » Un fin sourire s’étira sur les lèvres de la sorcière en entendant à nouveau le surnom composé donné à leur duo. Sakura était nostalgique de tout ce qu’ils avaient pu partager par le passé. Est-ce que c’était aussi le cas pour le sorcier ? « De rien. » Rétorqua-t-il au moment où elle le remerciait. Puis, le silence s’installa jusqu’au moment où Sakura lui posa une question à laquelle il ne s’attendait très probablement pas. La belle lui demanda s’il était heureux avec Aiko. Elle le regarda quelques secondes, mais elle n’arrivait pas à attendre sa réponse. « Je… » Daisuke était un garçon bien, il n’osait sûrement pas blesser Sakura en lui disant qu’il était heureux avec Aiko, mais s’il ne l’était pas, pourquoi étaient-ils en couple ? Le dos tourné à son ancien meilleur ami, Sakura alla s’installer contre un des piliers pour se laisser aller et pleurer. Elle avait tout perdu. Elle était misérable. Quelques secondes plus tard, l’idole entendit des bruits de pas s’approcher. Elle avait tellement honte de pleurer devant Daisuke. Ce n’était pas la première fois qu’une telle situation arrivait, mais le sorcier ne lui devait plus rien désormais. Son ancien meilleur ami s’agenouilla à ses côtés. « Je suis là… Je suis là maintenant. » Finit-il par confier dans sa langue maternelle. Sakura ne savait pas ce que le Serdaigle voulait dire exactement par ces mots, mais au fond elle souhaitait qu’il revienne dans sa vie, qu’il soit plus qu’un simple élève parmi des centaines d’autres. La sorcière était frustrée qu’il ait attendu tout ce temps pour venir vers elle. « Tu peux tout me dire Sakura. Je t'écouterai. Je te le promets. » Des promesses, encore une fois. Ils s’en étaient faites par le passé, des promesses. Elles avaient été brisées. Sakura ne savait plus si elle devait croire en lui. Elle ne savait plus en qui croire. « Menteur… » Dit doucement l’idole, d’une voix basse qu’il peinerait peut-être à entendre. Sakura sécha rapidement ses larmes d’un revers de manche. Elle leva les yeux vers Daisuke. « Tu n’es qu’un menteur, Daisuke ! » Cette fois, sa voix était un peu plus assurée et beaucoup plus claire. Elle l’accusait. Elle ne voulait pas de son aide si c’était pour qu’il l’abandonne encore une fois. Ses larmes continuaient à couler sans qu’elle ne puisse rien maîtriser, rendant son geste pour les effacer déjà bien inutile. Elle attrapa la chemise du garçon et la serra dans son poing gauche. « Vous êtes tous des menteurs… » Il y avait tellement de souffrance en elle qu’elle ne pouvait plus rien retenir. Daisuke était celui qui en faisait les frais parce qu’il était face à elle quand elle avait craqué, mais la brune n’aurait peut-être pas craqué s’il n’avait pas été là. Proche du garçon parce qu’elle se tenait fermement à sa chemise, elle le tapa avec son poing droit fermé au niveau de son torse à plusieurs reprises. Elle n’avait pas la force de lui faire mal, et de toute façon, l’intention n’était pas là. Elle voulait juste évacuer sa frustration. C’était le geste qui comptait.

« T’avais dit qu’on serait toujours amis ! » Commença-t-elle par reprocher à son ancien meilleur ami. Bien sûr, elle était consciente qu’il n’était pas le seul à être dans le tort. Il fallait être deux pour être amis. Elle aussi, elle avait fait une erreur au moment où elle avait décidé de ne plus garder contact avec Daisuke au risque de mettre sa carrière en péril. « Lionel avait promis qu’il serait toujours là… » Le Gryffondor lui avait fait cette promesse. De toute évidence, elle ne signifiait rien pour lui. Sakura avait le cœur brisé parce qu’elle était tombée amoureuse d’un menteur. Depuis décembre, son cœur lui faisait toujours mal. Elle avait l’impression qu’il ne cesserait jamais de lui faire mal. « Kaho… elle avait dit qu’elle attendrait mon retour ! » Et pourtant, Aiko venait de lui dire qu’elle quittait les Midnight Motion. Elle n’avait même pas prévenu Sakura. Elle ne l’avait pas attendue. Elle s’en allait et plus jamais elles ne monteraient ensemble sur scène. « Je vous déteste tous ! » Cette fois, c’est avec ses deux mains que Sakura s’accrocha à Daisuke. Elle le tira vers lui pour pleurer sur son épaule. Ce qui faisait le plus mal dans l’histoire, c’était que même si elle prétendait qu’elle les détestait, elle les aimait.

-- Sakura & Daisuke --
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Daisuke Kamiya
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Première année GISIS Médecine Magique, Serdaigle
Célébrité : Taishi Nakagawa (中川大志)
Pseudo : Alessea Âge : 21 Parchemins : 119 Gallions : 313 Date d'inscription : 24/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3368-this-day-called-today-is-free-o http://www.mumblemumps.com/t3465-wouldn-t-it-be-nice-to-take-a-walk-on-some-pure-white-sand-daisuke#96228 http://www.mumblemumps.com/t3463-daisuke-i-just-got-your-messages#96195

La situation était plus compliquée à gérer qu'il ne l'avait espéré. Daisuke était un garçon rassurant par ses taquineries gentillettes, sa présence calme et paisible, son sourire chaleureux l'air de dire "tout va bien". C'est ce qui avait plu chez Aiko en premier lieu. Ce qui avait fait que lui et Sakura étaient rapidement devenu inséparables à en faire jalouser n'importe qui. Après avoir pardonné à cette dernière pour ce qu'elle avait fait, il voulait secrètement retrouver leur complicité d'antan. Mais comment faire lorsque celle qu'on convoitait vous donnait l'impression d'avoir fait sa vie sans vous ? Puis il y avait cette histoire avec Andrei. Avec Dimka puis Lionel. Sakura n'était pas aussi heureuse qu'elle en avait l'air tout compte fait. Le hasard avait fait qu'ils s'étaient retrouvés seuls dans un même endroit et l'occasion était parfaite pour faire comprendre à la japonaise que leur amitié ne s'était jamais éteinte, en tout cas tant qu'il restait de l'attachement. Ils avaient vécu trop de choses ensemble pour faire une croix dessus comme ça et aussi bêtement. Leurs promesses, leurs souvenirs avaient beaucoup trop de valeur à ses yeux et sans doute était-ce la même pour Sakura. Hé bien, il avait tort. Enfin plus exactement, l'idole ne le croyait pas. « Tu n’es qu’un menteur, Daisuke ! » Le japonais se figea. Ses mots faisaient l'effet d'un poignard en plein cœur. Cet avalanche de reproches, il le méritait sûrement. Il ne disait rien, l'écoutant silence. La voir dans cet état le faisait culpabiliser et réaliser qu'elle avait souffert plus que ce qu'il ne l'aurait pensé. La colère retombée, elle pleurait à chaudes larmes en étant accrochée à lui. Daisuke avait hésité quelques instants avant de se décider à la prendre dans ses bras. « Tu sais...Je ne t'ai jamais vraiment abandonné Sakura. » avoua-t-il calmemant, alors que ce dernier se détachait doucement de son amie. « Je sais ce que Lionel t'as fait. D'ailleurs, je suis allé parler à ce propos. » Le Gryffondor ne l'avait pas très bien pris et l'avait même incendié en lui jetant en pleine figure de se mêler de ses affaires. Quel sale type ce Lionel ! Il était mal placé pour dire quoique ce soit après avoir brisé avec autant de mesquinerie le cœur d'une fille. L'irrespect semblait être sa spécialité on dirait. Daisuke poussa un soupire et détourna son regard, envahi par la honte et les remords. « Tu as sans doute raison de dire que je suis un menteur...J'aurais dû essayer de venir te parler avant. Mais je n'ai pas osé. » Il est connu que les japonais préfèrent garder leurs soucis pour eux, fuir les problèmes si possible. En d'autres termes, avoir peur de heurter autrui. Hé bien là c'est pareil. Le Kamiya redoutait la réaction de Sakura après la tempête qui leur avait coûté une séparation de plus de deux ans. « Je suis désolé. » C'était tout ce qu'il pouvait lui dire. Désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
(sakura&daisuke) abracadabra ! nope, she's still a bitch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Abracadabra me voilà ~ [PV July Martens]
» Daisuke Kimaru, le Morose [en cours]
» Sakura Shinji
» Restons de glace face aux efforts magmatiques qui partent en fumé [PV Daisuke Aurola et Shiffer G. Lisianna] [CLOS]
» Sakura [ en cours]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: third floor :: Salle des Trophées-
Sauter vers: