Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

Trapped with just a scarf | Cassiopée

Mathilde Dumont
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : Poufsouffle
Célébrité : Lucy Hale
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 255 Gallions : 174 Date d'inscription : 12/02/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3139-mathilde-tell-me-who-i-am#86424 http://www.mumblemumps.com/t3149-mathilde-dumont-come-as-you-are http://www.mumblemumps.com/t3150-mathilde-dumont-athena-short-messages

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Trapped with just a scarf
Wendy we can get away, I promise if you’re with me, say the word and we'll find a way And I can be your lost boy. Your last chance your "everything better" plan Ohh Somewhere in neverland

9 avril 2001

Un mois s’était écoulé depuis une petite escapade improvisé avec un jeune Poufsouffle. Un mois maintenant, que j’avais pris son écharpe en otage en lui laissant la mienne pour qu’il ne prenne pas froid. Si j’avais pu, j’aurai dormi avec ! Mais je devais sembler déjà bien assez suspecte comme cela. Les beaux jours recommençaient à pointer le bout de leur nez… Et moi dès que je retournais dans la salle commune, je courais presque dans mon dortoir pour récupérer le Graal et me le mettre autour du cou. Il arrivait parfois que je la porte plus descendue sur les épaules, en train de bouquiner. Je me moquais bien de paraître étrange. La seule chose qui m’importait était que l’information n’arrive pas aux oreilles de mon père. Pour le reste… Paraitre étrange ou que certains sachent ce qui se passait, je m’en moquais comme de la pluie quand j’étais plongée dans ma lecture ! Aujourd’hui, j’avais réussi à me tenir à peu près tranquille. J’avais suivi mes cours calmement, avais écouté les enseignants. J’avais même passé du temps à étudier à la bibliothèque ! Mais non, une fois de retour dans la salle commune je n’avais pas hésité un seul instant. J’avais même réussi à arriver bien avant mes camarades, moitié courant moitié marchant. Heureusement que personne ne m’avait remarqué, sinon je savais bien que je me serais faite vertement sermonnée ! Mais rapidement, une fois dans la salle commune de ma maison, je grimpais les escaliers quatre à quatre et me ruais prêt de mon lit et je sortis le tricot de son mon oreiller. Presque religieusement, je le plaçais autour de mon cou, redescendant sur mes épaules.

J’avais décidé de redescendre avec de quoi dessiner. Ou plutôt un livre et juste un crayon et un petit carnet à croquis. Je ne savais pas vraiment ce sur quoi je me fixerai. Mais je savais aussi que si je me plongeais dans une lecture, j’aurai tendance à vouloir griffonner à côté. Et cela ne manqua pas ! Alors que mes camarades revenaient petit à petit dans la salle commune, j’avais ouvert mon livre et mon carnet. J’allais de l’un à l’autre, parfois plus captivée par ma lecture, parfois plus concentrée sur mon croquis. Je donnais peut-être l’impression de me refermer sur moi-même. De mon point de vue, j’étais plutôt dans ma petite bulle. Elle était fragile mais je m’y sentais à mon aise, j’aimais pouvoir aller d’une activité à l’autre. Depuis quelques temps, je n’étais plus capable de rester plonger dans un roman pendant de longues heures, installée dans le sofa devant la cheminée. Je préférais désormais les tables, pour avoir un support solide. Je m’installais souvent à côté de la fenêtre pour observer le temps qu’il faisait et me perdre parfois dans la contemplation de la nature tout simplement. J’observais finalement mes dessins. Une rose, un soleil, un début de blaireau. Je me décidais donc à refermer le roman. Puisque le Blaireau était commencé, je pouvais bien le finir non ? Du moins tant que ma bulle restait intacte.
code by bat'phanie


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
NOUS SOMMES UN | Petit rayon de soleil qui filtra à travers ma brume. Boule d'énergie et d'amour aux parfums d'enfance, fragrance de fraise et de cannelle. Bouton de fleur prêt à éclore.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cassiopée E. Macmillan
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : 2ème année en GISIS Politique Magique [Poufsouffle, préfète]
Célébrité : Lili Reinhart
Pseudo : Amelyna Âge : 23 Parchemins : 81 Gallions : 203 Date d'inscription : 04/04/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3416-i-close-my-eyes-and-i-believe-w http://www.mumblemumps.com/t3473-cassiopee-fate-is-just-a-word-we-can-build-a-brand-knew-world#96461 http://www.mumblemumps.com/t3472-cassiopee-sweet-feather http://www.mumblemumps.com/t3643-journal-d-amelyna-cassiopee#100468


Trapped with just a scarf
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Pas un jour il ne m’arrive de ne pas penser à Miles. Où que j’aille, il est partout présent. Pourtant il n’est plus là. Physiquement. Je revois son visage souriant dans mes songes, mes pensées. Me remémore nos meilleurs souvenirs ensemble, ses blagues un peu bêtes qui arrivaient malgré tout à m’extirper un sourire. Ses bras réconfortants qui m’entouraient. Sa chaleur, sa présence. Je n’ai plus rien de tout ça. Je me demandais si ce n’était pas ce que je recherchais avec Levy. Quand nous sommes ensemble, mes pensées se troublent. Mon coeur tremble contre ma poitrine. Et quand je redeviens lucide, la culpabilité m'envahit ! C’est mon meilleur ami et puis...J’ai à chaque fois cette horrible sensation de trahir ma défunte meilleure amie. Rajoutons à ça que Xander en rajoute une couche en étant trop...Lui. Taquin, bienveillant, souriant et charmeur. Beaucoup trop ressemblant à ce qu’était Miles et j’en arrive même à voir des traits physiques similaires aux siens ! Peut-être que je deviens folle. Que Ethan avait raison. Sa mort, en plus de m’avoir traumatisée, m’avait fait pris conscience de cette importante faramineuse qu’il avait pris dans ma vie. Ses sentiments avaient certainement réussi à atteindre leur cible tout compte fait et que je ne m’en étais rendue compte que trop tard. Je n’en sais trop rien à vrai dire. L’amour, c’est d’un compliqué ! Même si je suis pas très douée en la matière, je ne suis pas dupe non plus en ce qui concerne mon entourage. Vous comprendrez où je veux en venir.

Je revenais dans la salle commune de ma maison pour me détendre un peu avec mes congénères. En entrant, mes yeux se posèrent aussitôt sur une Poufsouffle assise dans un coin à bouquiner, encore son écharpe autour du cou. En plein mois d’avril !! L’inquiétude et la curiosité m’avaient alors conduite à venir la voir pour en savoir plus. Surtout que ce n’était pas la première fois que je la voyais avec. “Tu n’as pas chaud comme ça ?” demandais-je gentiment, en me postant devant elle. Mon regard dévia ensuite sur ce qu’elle était en train de griffonner en plus de sa lecture. Je voyais le dessin à l’envers, mais j’avais de quoi affirmer que la Poufsouffle avait un joli coup de crayon. “J’ignorais que tu avais un talent pour le dessin, c’est magnifique.“ Ariane en avait un aussi. Tous ses dessins, je les avais gardé précieusement comme à la prunelle de mes yeux.
AVENGEDINCHAINS


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Be the light
We can't forget the lives that were lost along the way and then you realize that wherever you go, there you are time won't stop so we keep moving on.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Mathilde Dumont
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : Poufsouffle
Célébrité : Lucy Hale
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 255 Gallions : 174 Date d'inscription : 12/02/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3139-mathilde-tell-me-who-i-am#86424 http://www.mumblemumps.com/t3149-mathilde-dumont-come-as-you-are http://www.mumblemumps.com/t3150-mathilde-dumont-athena-short-messages

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Trapped with just a scarf
Wendy we can get away, I promise if you’re with me, say the word and we'll find a way And I can be your lost boy. Your last chance your "everything better" plan Ohh Somewhere in neverland

9 avril 2001

Je ne savais même pas pourquoi j’avais commencé à dessiné un Blaireau mais je ne pouvais pas le laisser comme cela avec juste une partie de corps. C’est donc avec le nez niché dans l’écharpe de Niall que je continuais de grifonner. Je ne faisais même plus attention à tout ce qui pouvait m’entourer. Tout ce qui comptait c’était mon croquis et l’odeur du semi-Vélane qui imprégnait son écharpe. j’étais dans ma petite bulle, presque avec une envie de chantonner. Pourtant je dérivais parfois, dessinant autre chose que l’animal. Je me retrouvais même à dessiner un rat non loin du blairau. Mais comme je m’y attendais, ma bulle allait finir par éclater. Je ne pensais pas que quelqu’un viendrait me voir, je restais régulièrement dans mon coin sans que personne ne vienne s’intéresser à ce que je faisais. Enfin hormis un certain garçon bien évidemment. Je sursautais en lâchant un petit cri de surprise quand j’entendis une voix féminine me demander si je n’avais pas trop chaud. Je plaçais une main sur mon coeur qui avait fait un bond dans ma poitrine, levant les yeux sur la nouvelle venue. Il n’était pas difficile de la reconnaître, ce n’était pas comme si nous avions trente-six préfets après tout. Cassiopée se tenait devant moi avec un regard bienveillant. Je ne m’attendais pas à l’inquiéter en portant une écharpe. Je l’enlevais donc le plus discrètement possible, la gardant sur mes genoux, tandis que la jeune femme s’installait face à moi.

Je ne vois pas de quoi tu parles.

Je tentais de prendre un ton dégagé mais instinctivement ,j’étais un peu plus tendue qu’à l’accoutumé. Elle était la première à se rendre compte que je gardais une écharpe en plein mois d’avril. J’aurais pu dire qu’il faisait plus frais que chez moi en France mais ce n’était pas forcément crédible dans le fond. Mais je n’étais pas non plus très discrète pour me défaire de l’écharpe. Je ne le voulais pas vraiment non plus. La préfète jeta alors un œil à mon carnet. Je commençais alors à rougir quand elle m’indiqua que j’avais du talent d’après elle. Je tirais doucement le calepin vers moi, prête à le refermer. Pour toi, ce n’était que des petits croquis, certains avaient bien plus de talent. Je secouais doucement la tête en haussant les épaules.

« Ce ne sont que des croquis fait à la va vite. » Je commencais alors à jouer distraitement avec mon crayon, le regard fixer sur ce que j’avais déjà produis. J’espérais vraiment qu’elle n’était pas aussi observatrice que cela. Chacun de mes croquis avait un rapport avec un autre élève de notre Maison, bien qu’il soit dans une année différente. Enfin la rose et le soleil, j’estimais que j’étais la seule à pouvoir en comprendre la signification. Personne ne savait de quel manière je voyais Niall et personne non plus ne savait que la rose était la fleur ayant parqué notre première rencontre. Mais des élèves qui ont ou ont eu un rat, ça ne court pas les rues ici. Cet élément associé au Blaireau, un lien pouvait donc être fait. Je regardais finalement la blonde face à moi avec un léger sourire.

Je suis désolée, je ne voulais pas t’inquiéter.

J’aurai voulu m’enterrer profondément sous terre, me faire oublier pour que personne ne remarque les sentiments qui prenaient place dans ma tête et dans mon coeur.

code by bat'phanie


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
NOUS SOMMES UN | Petit rayon de soleil qui filtra à travers ma brume. Boule d'énergie et d'amour aux parfums d'enfance, fragrance de fraise et de cannelle. Bouton de fleur prêt à éclore.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cassiopée E. Macmillan
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : 2ème année en GISIS Politique Magique [Poufsouffle, préfète]
Célébrité : Lili Reinhart
Pseudo : Amelyna Âge : 23 Parchemins : 81 Gallions : 203 Date d'inscription : 04/04/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3416-i-close-my-eyes-and-i-believe-w http://www.mumblemumps.com/t3473-cassiopee-fate-is-just-a-word-we-can-build-a-brand-knew-world#96461 http://www.mumblemumps.com/t3472-cassiopee-sweet-feather http://www.mumblemumps.com/t3643-journal-d-amelyna-cassiopee#100468


Trapped with just a scarf
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Xander et moi, on prenait notre rôle de préfet très à cœur. S'assurer du bon déroulement de notre maison était notre priorité. Les Poufsouffle sont solidaires, personne n'est laissé pour compte. Telle est l'une des devises de notre maison ! Mathilde n'avait en apparence pas le profil de quelqu'un qui avait des problèmes mais porter une écharpe en plein avril avait de quoi titiller ma curiosité. J'étais allée la voir pour m'assurer que je n'avais pas à m'en faire, pour parler un peu aussi. Je ne crois pas que nous ayons eu l'occasion de discuter toutes les deux et les années qui nous séparent ne devaient pas aider non plus à briser la glace. J'ai fais le premier pas, montrer que j'étais une oreille attentive sur qui elle pouvait compter en cas de besoin. Je crois que le sujet de l'écharpe provoqua un malaise chez Mathilde en plus de nier tout en bloc. Elle l'avait tout de suite enlevé de ses épaules quand j'en ai fait référence et elle jouait nerveusement avec son crayon. N'importe qui aurait compris que ça cachait quelque chose ! Ça ne m'empêcha pas de continuer à lui sourire ni à aller au bout de mon initiative. Je suis donc venue m’asseoir sur le fauteuil à proximité les yeux rivés sur son calepin. “Ne soit pas aussi modeste, tu dessines mieux que moi ! Je ne serais même pas capable de griffonner un dixième de ce que tu as fait. ” Affirmais-je en riant. A part des formes rudimentaires et des hommes bâtons, j'en ai jamais été très douée en esquisse. Du coup je prenais plus plaisir à observer les autres qu'à essayer moi-même. Je reconnaissais sur son carnet un soleil, un blaireau et une rose. Mon instinct me disait que les trois étaient liés mais j'ignorais en quoi.

Voyant que je me souciais de son bien être, la française s'excusa d'avoir été la source de mon inquiétude. Mathilde ne m'avait jamais dit d’où elle était originaire, mais son accent en disait long. J'ai eu la chance dans le passé d'avoir pu visiter ce merveilleux pays mais mon cœur demeurait attaché à ma contrée natale, l'Irlande. Miles était à moitié français et il m'avait fait la promesse de me faire visiter sa ville de naissance un jour. Malheureusement...Il est mort avant d'en avoir eu la possibilité. De ce fait, je m'étais jurée de m'y rendre dès que possible en son honneur. Présent dans mon cœur et mes pensées, c'était pour moi comme si on y allait à deux. "Tu n'as pas à t'excuser voyons ! Je me demandais pourquoi tu portais une écharpe en avril. Il ne fait pas froid...Ou alors tu es malade ? Tu n'en a pas l'air pourtant..."Je scrutais son visage, à la recherche d'un signe qui pourrait me guider vers cette éventualité. Mais je ne vis rien de suspect. Peut-être qu'elle n'est tout simplement pas frileuse et qu'elle se plaisait à porter l'écharpe de la maison ? Pour la mettre en confiance, j'ai mis en avant le fait que j'étais quelqu'un d'accessible et que j'étais là pour lui tendre la main si besoin. "N'hésites pas à venir me voir si tu rencontres un problème, d'accord ? Je me ferais une joie de t'aider." Je replaçais une de mes mèches blondes derrière mon oreille en gardant le même sourire bienveillant sur mes lèvres. Puis je pensa subitement à quelque chose. Plus exactement quelqu'un et je me mis à scanner la pièce sans trouver la personne que je cherchais. Un garçon adorable, que j’apercevais fréquemment aux côtés de Mathilde ces temps-ci. Ils me remémoraient un peu Miles et moi lorsque nous traînions ensemble bien que lui était un peu plus entreprenant que l'autre Poufsouffle. Il était Gryffondor, tout comme son frère Tristan. Brave, gentil et fonceur. "Au fait, tu n'es pas avec Niall ?" Demandais-je d'une voix sereine. Il pouvait être en cours car si ma mémoire ne me fait pas défaut, le grand blondinet était en quatrième année...
AVENGEDINCHAINS


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Be the light
We can't forget the lives that were lost along the way and then you realize that wherever you go, there you are time won't stop so we keep moving on.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Mathilde Dumont
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : Poufsouffle
Célébrité : Lucy Hale
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 255 Gallions : 174 Date d'inscription : 12/02/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3139-mathilde-tell-me-who-i-am#86424 http://www.mumblemumps.com/t3149-mathilde-dumont-come-as-you-are http://www.mumblemumps.com/t3150-mathilde-dumont-athena-short-messages

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Trapped with just a scarf
Wendy we can get away, I promise if you’re with me, say the word and we'll find a way And I can be your lost boy. Your last chance your "everything better" plan Ohh Somewhere in neverland

9 avril 2001

Je ne savais plus où me mettre. Je ne voyais pas comment gérer cette situation avec Cassiopée, je ne voulais pas me dévoiler. Mais en étant préfète, elle devait connaître les visages de plusieurs d’entre nous et avait bien du remarquer avec qui chacun traine le plus. Et il était évident, dans mon cas, que je ne passais pas beaucoup de temps avec les filles de ma maison, que je préférais le passer avec une personne en particulier. Pourtant ce furent mes dessins qui détournèrent, du moins pour un temps, l’attention de la jeune femme. Il est vrai que tout le monde n’est pas capable de dessiner de la sorte mais cela se travaille. C’est à force de travail que j’ai commencé à faire des croquis un peu plus élaborés. Mais je voyais encore énormément de défaut et d’autres avaient bien plus de talent que moi. Pourtant, la blonde proche de moi semblait me dire que j’avais un niveau presque impressionnant. Presque instinctivement, je refermais le carnet. Je ne voulais pas qu’on puisse faire des liens entre tous les dessins sur ce malheureux carnet. Te j’avais par dessus tout peur que quelqu’un en tourne les pages et voit les dessins fait il y a presque deux mois.

J’aurai voulu ne pas attirer l’attention mais c’était déjà trop tard. La jeune femme me demanda alors si j’étais mal. C’était un lien logique à faire mais pourtant, ce n’était pas le cas. Enfin si on oublie l’épidémie bien entendu mais ça, ce n’est un secret pour personne. Certes, j’avais retrouvé un semblant de magie. Mais ce n’était rien comparé à ce que j’étais capable de faire auparavant après tout. J’adressais alors un sourire à Cassiopée « Non non, je vais bien. Ce sont juste certains symptômes de l’épidémie. Ou les effets secondaires de l’injection je ne sais pas trop. Enfin rien de bien méchant ou d’anormal pour moi maintenant ». J’avais laissé échapper un flot de paroles, tentant de me justifier bêtement. Sans vraiment savoir pourquoi mais je voulais détourner l’attention de l’écharpe qui trônait sur mes genoux et avec laquelle je jouais nerveusement. Cassiopée tenta alors de se montrer accessible. Parler ? Mais parler de quoi ? Je ne suis pas du genre à parler de moi à tout bout de champ, j’ai énormément de mal à parler de sentiment ou de quoi que ce soit d’autre. Je hochais alors la tête et détournais le regard. Pourtant, je ne pouvais m’empêcher de remarquer le regard inquisiteur de la préfète, elle semblait chercher quelqu’un dans notre salle commune. Elle me demanda alors si je n’étais pas avec Niall. Je sentis la chaleur envahir mon visage, je devais être rose comme un boursouflet ! Je me mordillais alors la lèvre inférieur, jouant encore plus nerveusement avec l’écharpe du semi-Vélane. Je ne savais pas quoi répondre, je me mis alors à toussoter. « Euh… si enfin non ! Euh… Je crois qu’il est en cours… Mais euh… je... » Je ne savais plus quoi dire. Qu’est ce que la demoiselle avait voulu dire par sa question ? Elle était surprise qu’il ne soit pas physiquement avec moi ou est ce qu’elle me demandait si le Blaireau et moi sortions ensemble ? J’avais le pressentiment que la première version était la bonne et que je venais de me vendre toute seule, comme une débutante. Mais si elle l’avait remarqué, alors d’autres le pourraient sans mal. Qu’est ce que j’allais faire ou dire si l’information arrivait aux oreilles de mon père ?

code by bat'phanie


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
NOUS SOMMES UN | Petit rayon de soleil qui filtra à travers ma brume. Boule d'énergie et d'amour aux parfums d'enfance, fragrance de fraise et de cannelle. Bouton de fleur prêt à éclore.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Trapped with just a scarf | Cassiopée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: dungeons and basements :: Salle Commune de Poufsouffle-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: