Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Do you want break my heart again ? | Ilia

Eljas V. Lehtonen
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard, 1er GISIS de Politique Magique
Célébrité : Dominic Sherwood
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 97 Gallions : 535 Date d'inscription : 15/04/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3500-eljas-valterri-lehtonen-dance-w http://www.mumblemumps.com/t3523-eljas-v-lehtonen-et-il-accueilli-la-mort-comme-une-vieille-amie http://www.mumblemumps.com/t3522-kuolema-vol-au-dessus-d-un-nid-de-mort


DO YOU WANT BREAK MY HEART AGAIN ?
A warning to the people, The good and the evil : This is war. To the soldier, the civillian, The martyr, the victim : This is war.

20 septembre 2000

Tu ne t’attendais pas à la revoir ici. Bon sang mais qu’est ce qu’elle fout là elle ! Tu aurais aimé pouvoir penser qu’elle te suit mais tu sais bien que ce n’est pas le cas. Tu sais qu’elle n’est pas non plus arrivée ici par hasard. Mais tu pensais ne jamais revoir la Yordanova. C’était un des points positif de ton départ en fait, c’était un excellent moyen de t’éloigner de la brune. Elle hantait encore ton esprit parfois. Elle avait déserté tes rêves depuis longtemps pourtant. Du moins c’est ce que tu pensais. Il avait suffit que tu l’aperçoives dans les couloirs. Ton sommeil était redevenu agité, tu recommençais à faire des rêves étranges. Depuis quelques années maintenant, tu te moquais royalement des sentiments. Tu pensais avoir enfermé cela au plus profond de ton âme. Mais visiblement non. Et tu ne peux en parler à personne, pas même aux Dimitrov. Hors de question que tu te retrouves mis hors jeu par une donzelle ! Elle t’a eu une fois mais ne t’auras pas deux. Tu te refuse à faiblir, tu rechignes à aller te coucher le soir, par crainte de voir la Bulgare surgir aux détours d’un songe…

Ce matin encore, tu te réveillais en sueur. Passant la main sur ton visage, tu lâches un profond soupir. Bordel, pourquoi est-ce qu’il a fallut que tu la vois ? C’était pas prévu ça, tu redevenais aussi faible que quand tu avais quinze ans ! Cette nuit encore, tu as revécu la scène. Ce moment où elle t’a jeté, parce que tu ne lui convenait pas. Tu te souviens de chacun de ses mots qui t’avaient alors parus cinglants. Deux semaines après, tu commençais ton petit manège, a aller voir à droite à gauche sans plus jamais prendre le risque de t’attacher. Tu avais soigneusement évité Ilia pendant tout le reste de ta scolarité à Durmstrang, tu avais fais tout ce que tu pouvais pour ne plus penser à Elle. Tes rêves s’étaient espacés sans jamais disparaître… Jusqu’au jour où tes parents avaient décidé de déménager. Lors de ta première nuit dans ton nouveau chez toi, aucune brune n’était venue perturber ton sommeil. Tu avais donc pensé que désormais, plus jamais elle n’aurait d’emprise sur toi. Tu avais espéré que ta blessure s’était refermée. Mais la nuit que tu venait de passer était la preuve du contraire…

Tu te lèves, te prépares à passer une journée qui sera, tu le sens, exécrable. Tu as ce mauvais pressentiment que quelque chose va se produire. Tu penses d’abord étudier. Mais les choses ne se passent pas comme prévu. D’abord, tu ne trouves aucune place à la bibliothèque. Super pour étudier ! Tu sors donc avec un ou deux bouquins, te disant que de toute façon, la météo n’est pas si mauvaise. Tout commençait si bien ! Mais les choses tournent finalement mal quand tu décides de rentrer alors que ton estomac crie famine. Tes ouvrages sous le bras, tu rentres et prends le chemin de ta salle commune. C’est uniquement quand tu ressors de là, les mains dans les poches, que tu la vois. Tes mains se crispent, tes lèvres dessinent un rictus mauvais. Voilà que tu la croises une nouvelle fois ! Sauf que là, ce n’est pas un songe. Ilia ne semble pas t’avoir remarqué. Mais tu sais parfaitement signaler ta présence.

Hey Yordanova !

Tu la hèles de la sorte, te moquant des formalités. Elle est Auror ? Rien à foutre. Elle n’a qu’un an de plus que toi, n’as aucune autorité ici à tes yeux. Elle est la moins flippante de tous, trop mignonne et trop menue pour t’effrayer. L’air de rien, tu la rejoins et t’appuies au mur proche d’elle, lui bloquant la retraite d’un côté du couloir.

T’as pas d’autres coeurs à briser ailleurs ?

code by bat'phanie


DON'T BE A FOOL | Fais attention à toi petit, ne vole pas trop près du soleil ou tu pourrais bien t'y brûler les ailes. A trop jouer avec le feu...
Revenir en haut Aller en bas
Ilia T. Yordanova
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror à Poudlard
Célébrité : Troain Bellisario
Pseudo : Pandore Malone Âge : 29 Parchemins : 1061 Gallions : 1272 Date d'inscription : 06/06/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t1893-ilia-yordanova-the-sun-will-shi http://www.mumblemumps.com/t1918-ilia-yordanova-success-nothing-else-matters#48749 http://www.mumblemumps.com/t1919-ilia-yordanova-don-t-count-your-owls-before-they-are-delivered http://www.mumblemumps.com/t2079-journal-d-ilia#52927

Do you believe you can walk on water20 Septembre 2000.

C'est étrange comme la vie peut vous jouer des tours. On vous engage pour faire régner l'ordre et la paix sur l'école et on se retrouve sur une mission dont personne ne veut, à surveiller des « prisonniers » qui n'ont rien fait pourtant. Depuis la fin de l'été, la Bulgare s'est vue acceptée au sein du ministère à une autre poste, un poste plus important puisqu’elle est devenue auror. Ses capacités n'étaient plus à prouver et même son incartade de l'année précédente avait été passé sous silence grâce à Thomas, son maître de stage à l'époque. Très jeune au milieu d'une bande de représentants de la loi, elle se sentait bien. Ilia avait toujours aimé les défis et surpasser les autres, les écraser même. Il ne lui était donc pas difficile d'accepter le challenge de certaines missions qu'elle souhaitait effectuer avec brio. Certains lui avaient donné sa chance et elle avait de bons binômes, dont un récurrent qu'elle appréciait pour la grande qualité de transmission de son savoir. Il ne lui en fallait pas plus pour adorer ce qu'elle faisait. Sauf peut-être cette quarantaine. Elle participait, surveillait et reprenait à l'ordre les élèves mais c'était une tâche très difficile dans sa position.

Les jumeaux lui rendaient la vie dure et il n'était pas rare de croiser Oxana dans les cachots, puisqu'elle était également à Serpentard. L'entente n'avait jamais été dans la fratrie Yordanov et cette opposition des camps était encore une preuve de leur incapacité à être une famille fonctionnelle. Diviser pour mieux régner, Andreï Yordanov avait fait très fort depuis la naissance du bâtard pour imposer sa volonté et couper les frères et sœurs de leurs cadets issus de viol divers et variés...

N'y pensant pas, ou du moins pas aujourd’hui, la jeune femme sortait des cachots après son tour de présence et ses collègues prenaient quelques consignes histoire d'avoir un peu la température pour ne pas se faire agresser inutilement par un des élèves. Rien de particulier aujourd'hui et puisque aucun d'eux n'est Ilia, ils n'auraient pas à craindre la colère des Yordanov. La traîtresse souhaitait remonter rapidement histoire de se changer les idées et de parler à une amie, avoir quelque chose de positif, mais il semblerait que cela n'est pas près d'arriver. Une voix agressive monta soudain de nulle part alors que la Bulgare s'apprêtait à repartir vers les escaliers. Devant elle, un homme blond avec un air renfrogné. Si elle voulait éviter de le reconnaître, la sorcière ne pouvait que se souvenir de lui...
Eljas Lehtonen, un ancien élève de Durmstrang d'un an son cadet et qui avait une lueur de haine dans ses yeux pourtant si envoûtants. Leur « histoire » remontait à bien longtemps dans le passé maintenant et la jeune femme avait complètement tourné la page. Il n'y avait rien à tourner en fait et elle se moquait bien en réalité de lui avoir fait du mal. À l'époque, la Yordanova ne pensait qu'à sa personne, rejetant tout ce qui n'avait pas d'utilité pour sa carrière ou ses rêves. Les petits copains, elle en avait eu quelques-uns à l'école, mais très peu car aucun ne supportait de se faire rembarrer ou surpasser en intelligence.

Les yeux vairons de l'élève l'observait avec colère et elle ne pouvait pas oublier cette particularité chez lui. Alors qu'elle s'entend plutôt bien avec les Dimitov, leur ami n'avait pas su s'y prendre avec elle et les deux parties se détestaient plus ou moins. Ilia était indifférente en général, ce qui attisait la rage de l'autre. « T'as pas d'autres cœurs à briser ailleurs ? » siffla le serpent entre ses dents, lui bloquant le passage. Ilia soupira longuement afin de se retenir de lui envoyer un sortilège de mutisme. « Toujours aussi désolant Eljas à ce que je vois. » constata la brune. « Je peux ? » demanda-t-elle en tentant un passage par la droite de l'homme qui lui bloquait le passage. « Tu es vraiment un crétin. Quand vas-tu passer à autre chose à la fin !? » Il commençait à l'agacer fortement avec son attitude qui cherche la merde.

©️ 2981 12289 0


Mon frère, tu étais ma fierté, ma vie. Aujourd'hui, j'apprends à vivre sans toi, sans tes sourires.
Je me relève grâce à ton souvenir. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.


Revenir en haut Aller en bas
Eljas V. Lehtonen
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard, 1er GISIS de Politique Magique
Célébrité : Dominic Sherwood
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 97 Gallions : 535 Date d'inscription : 15/04/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3500-eljas-valterri-lehtonen-dance-w http://www.mumblemumps.com/t3523-eljas-v-lehtonen-et-il-accueilli-la-mort-comme-une-vieille-amie http://www.mumblemumps.com/t3522-kuolema-vol-au-dessus-d-un-nid-de-mort


DO YOU WANT BREAK MY HEART AGAIN ?
A warning to the people, The good and the evil : This is war. To the soldier, the civillian, The martyr, the victim : This is war.

20 septembre 2000

Tu dois être un peu fou sur les bords Ou un peu idiot. Ou sans doute les deux dans le fond. Tu as osé t’approcher de la Yordanova. A croire qu’elle ne t’a pas encore fait assez de mal à hanter tes nuits, qu’elle ne t’a pas assez brisé. Tu sais parfaitement que sans elle tu aurais pu être différent. Tu aurais raté certaines choses, en aurais vécu d’autres. Tu ne chercherais peut-être pas autant à t’amuser avec les femmes. En contrepartie tu n’aurais possiblement pas su protéger ta cadette de Andreï Dimitrov. Au final, Ilia a-t-elle vraiment créé un monstre ? Sur certains points oui. Tu t’es juré de ne plus jamais tomber amoureux, pour le meilleur et pour le pire. En revanche tu n’as pas sombré dans certains vices. Tu es resté un des plus sage de ta promotion, n’étant pas du genre à fumer, te droguer ou boire bien plus que de raison. Il faut croire que l’éducation que ta mère t’a donné à réussir à rattraper cette souffrance sans pour autant réussir à panser cette cicatrice béante qui balafre ton âme. Tu n’as pourtant pas envie de remercier la brune. Tout ce qu’il te reste, c’est cette douleur sourde qui ne demande qu’à ressortir, à redevenir aussi purulente qu’auparavant pour te permettre de cracher ton venin. A croire que ton arrivée dans la maison des Serpents était encore moins un hasard qu’il n’y paraît. Tu es devenus comme ce reptile, toujours prêt à enserrer ta proie pour l’étouffer et la broyer ou pour cracher un venin qui se répand lentement dans les veines, doux poison s’insinuant pour faire son œuvre.

Tu vois bien à son expression et à son comportement que la Bulgare cherche à te fuir. Remarquer qu’elle n’a pas changer ne fait qu’attiser ta colère. Parfait, cela te donnerait des idées pour monter un nouveau plan avec sa sœur cadette, peut-être en discussion sur l’oreiller après s’être bien amusé. Mais tu sens déjà que tu vas pouvoir de nouveau compter sur la jeune dragonne pour mener la vie dure à l’Auror qui te fait face. Tu sais e plus que la belle s’entend parfaitement avec les Dimitrov et cela ne fait qu’attiser encore plus ta rage. Tu ne comprends pas pourquoi elle te rejette autant alors que tu as juste eu le malheur d’éprouver des sentiments. Peut-être préfère-t-elle au final la violence dans une relation ? Pas de sentiment juste de l’amusement. Cela en devient presque ironique de se rendre compte que tu es devenus ce que tu penses qu’elle cherchait à l’époque de Durmstrang. Mais toi, tu ne la cherches plus, tu veux juste qu’elle souffre. Tu veux que la Yordanova souffre autant qu’elle a pu te faire souffrir. Qu’elle comprenne que tu n’es pas du genre à t’écraser mais plutôt à écraser, à broyer, à détruire. Ta réplique a été cinglante mais comme toujours, Ilia semble indifférente. Et cela te fait bouillonner de plus en plus dans les tréfonds de ton être. Mais elle a toujours autant de répartie, ça tu ne peux pas le nier. Tu te retiens de balancer un sortilège bien placé. Il vaut mieux ça qu’un coup qui risquerait de laisser une quelconque trace. Elle tente de te contourner, de passer. Mais tu ne lâches rien, tu continues de bloquer le passage. Lorsque la brune t’invective de crétin, tu as presque envie de lui rire au nez. Elle n’est pas la première à t’insulter, elle ne sera certainement pas la dernière. Tu as presque envie de lui dire que sa charmante sœur n’est pas du même avis mais tu te dis que ce ne serait pas très fair-play pour Oxana. Mais elle te parle de tourner la page « Tourner la page ? Comme si j’avais choisi de te retrouver sur mon chemin ! » Si tu avais pu éviter de la croiser, tu l’aurais fais sans la moindre hésitation. Mais tu ne peux t’empêcher de te sentir à nouveau imbu de ta petite personne « Puis techniquement, je suis arrivé ici avant toi. Tu me suis Ilia ? » Oui, c'est une réplique de gamin mais il fallait que tu la sortes.

code by bat'phanie


DON'T BE A FOOL | Fais attention à toi petit, ne vole pas trop près du soleil ou tu pourrais bien t'y brûler les ailes. A trop jouer avec le feu...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Do you want break my heart again ? | Ilia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» how to break a heart (avery)
» Do you want break my heart again ? | Ilia
» (F) Karen Gillan - Break your heart
» scorpiana ▷ cause when a heart breaks no it don't break even.
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: flashback-
Sauter vers: