Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Truth or Dare | Maggie

Ella Bjornsson
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror affectée à Poudlard
Célébrité : Scarlett Johansson
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 143 Gallions : 630 Date d'inscription : 11/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3257-be-pretty-and-shut-up-ella-bjor http://www.mumblemumps.com/t3295-cause-baby-now-we-got-bad-blood-ella http://www.mumblemumps.com/t3298-mercure-i-m-on-the-highway-to-hell http://www.mumblemumps.com/t3285-journal-de-nekojune-folle-en-camisole


Truth or Dare
We found weekend jobs, when we got paid, We'd buy cheap spirits and drink them straight. Me and my friends have not thrown up in so long, oh how we've grown

15 avril 2001

Tu commences à en avoir assez de tout cela. Besoin de sortir d’ici. Tu n’es pas en prison tout de même ! Et puis ce n’est pas comme si tu allais loin dans le fond. Tu n’as pas besoin de faire le mur, en étant Auror tu peu bien t’octroyer le droit d’aller boire un petit verre après tout. Tu es une grande fille, tu sais bien ce que tu fais. Et puis dans le pire des cas, tu pourras toujours prétexter avoir suivi quelqu’un comme ça a déjà été le cas non ? Alors tu pris le chemin du petit village. Tu te moquais bien qu’on te reconnaisse, tu t’attendais même à croiser des collègues. Mais non, il n’en fut rien. A croire que tout le monde semblait trop occupé. Avec qui allais-tu partager un verre alors ? Il n’y avait sans doute personne pour se retrouver face à toi, une bouteille entre les deux. Même ton ancien binôme et ton binôme actuel n’avait pas daignés montrer le bout de leur nez au cours de ta longue journée. Et puis tu n’allais pas proposer à Eliael de venir picoler. Non pas que tu ne veuilles pas le voir mais tu avais trop de choses en tête actuellement pour avoir envie d’une discussion légère au final. Tu devais aussi rompre avec tes mauvaises habitudes. Tu es une femme, il faut bien que tu te montres dans des endroits un peu mieux fréquenté que la Tête de Sanglier. Mais c’est là-bas que vous vous retrouvez généralement entre collègues. Chassez le naturel et il revient au grand galop comme on dit !

Tu te décides finalement pour t’installer aux Trois Balais. Tu te doutes bien qu’ils vont quand même servir quelque chose d’un peu plus fort que la Bièraubeurre mais tu ne sais pas si on te laissera boire tout ton saoul. Non pas que tu sois trop jeune mais tu parais assez jeune et ta petite taille n’arrange rien. Certains sont capables de te prendre pour une élève de Poudlard ! Avant d’entrer, tu vérifies tout de même que ta baguette est bien à sa place, dans la petite poche faite sur mesure dans la manche de ta veste en cuir. Non pas que tu ais peur mais tu es toujours un peu méfiante. Autant parfois tu aimes jouer de tes charmes autant à d’autres moments tu apprécies qu’on te foute tout simplement la paix. Aujourd’hui, tu veux juste boire tranquille, sans que personne ne vienne te chercher des noises. Tu entres donc et t’installes au bar. Les habitudes ont la vie dure. Et tu ne cherches pas plus loin que le bout de ton nez, demandant directement du whisky. Pourquoi chercher après un alcool léger ou un cocktail complexe ? Les basiques il n’y a rien de tel ! Tu veilles pourtant à ne pas descendre la bouteille trop vite. Pas besoin de finir complètement saoule ici, il faudrait bien que tu retournes à Poudlard. Demain, tu reprendras ton train-train quotidien. Mais pour l’heure, tu veux juste profiter.

On ne s’est pas moqué de toi, il est plutôt bon ce whisky ! Différents de ceux que tu avais chez toi. Mais tout de même. De quoi te faire revenir un peu plus souvent finalement. Personne n’est venu te voir, aucun homme n’a tenté de s’approprier ton corps pour quelques heures ce qui est franchement un bon point. Tout à tes pensées et à ta bouteille, tu ne fais même pas attention aux lieux qui sont en train de se vider. Tu oublies depuis combien de temps tu es là. Sans doute assez tard. Mais pas grave, si l’établissement ferme on te demandera de partir non ?

code by bat'phanie


BE A GOOD GIRL | Obéis aux ordres. Ne te plains pas. Prends les coups à notre place. ne lâche rien. Sois un pitbull bien dressé, ma petite princesse sûre de toi
Revenir en haut Aller en bas
Maggie Campbell
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Barmaid/cambrioleuse
Célébrité : Jaimie Alexander
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 271 Gallions : 1036 Date d'inscription : 11/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Truth or Dare

Cela faisait plusieurs jours, que dis-je semaines... Euh mois ? Mon Dieu ! Pas étonnant que je  m'ennuie ferme comme un niffleur crevé au bord de la route... Je comptai sur mes doigts depuis combien de temps je n'avais pas organisé de cambriolage. Lorsque je m'étais installée à Pré-au-Lard, je m'étais promis de réduire mon rythme. Avant d'arriver ici, je ne restais jamais au même endroit plus de six mois, parfois même moins. Être constamment en déplacement réduisait les risques de me faire démasquer, d'attirer l'attention. En m'installant définitivement, je savais que je devrais redoubler de vigilance. En gardant le même rythme, je prenais le risque d'agacer le ministère de la magie et de voir le nombre d'Aurors à mes trousses augmenter. Ma vie de voleuse m'exaltait, mais vivre en cage ça m’enchantait un peu moins.
Et puis... J'avais des responsabilités maintenant... Oui, vous aussi ça vous fait rire.
D'abord mon fils. C'était quand même pour lui, à la base que je m'étais installée à Pré-au-Lard, histoire de garder un œil sur lui. Et puis trois mois après mon arrivée, on m'avait dégoté une cousine et en plus on m'avait collé sa responsabilité... Je n'étais même pas capable de garder une branchiflore en vie plus d'une semaine et je me retrouvais avec une gamine, hargneuse en plus, sur les bras. Donc voilà l'exemple pour eux, si on me mettait la main dessus...

J'aimais mon job de barmaid, mais c'était quand même moins palpitant que de se faufiler en douce dans la demeure ultra-sécurisée d'un sorcier possédant des trésors dont il n'avait pas besoin. Ou peut-être qu'il en avait besoin, mais ça je m'en moquais. Il allait falloir que je fasse quelque chose pour ne pas tomber dans la lassitude et la routine à laquelle j'avais toujours échappé jusqu'à présent.
Machinalement, je servais les clients. Ce soir, c'était moi qui fermerais l'établissement et demain c'était mon jour de repos. Je pourrais réfléchir à comment rompre la monotonie de mon quotidien.
Une blondinette était installée au bar consommant l'une des boissons que j'affectionnais le plus. L'heure avançait et la salle se vidait tout doucement. Le brouhaha de la pièce se réduisit également, quelques habitués me saluèrent avant de repartir vivre leur vie. La petite blonde demeurait assise au bar et bientôt elle ne fut plus que la seule cliente de l'auberge. Je ne la connaissais pas, ce n'était pas une habituée. S'était-elle rendu compte de l'heure avancée et du silence qui régnait désormais dans la salle ?
J'allai retourner la pancarte sur la porte indiquant que le commerce était désormais fermé et me glissai derrière mon bar pour ranger et passer un coup sur le plan de travail. Du coin de l’œil, j'observais la jeune femme. Elle était menue, mais paraissait être dans ma tranche d'âge. Je n'attendis pas longtemps avant d'engager la conversation. Peut-être au final allait-elle être celle qui romprait la platitude de ma vie actuelle ou peut-être était-elle celle qui allait me casser les pieds à ne pas se décider à partir ? L'un comme l'autre, ça me ferait un peu d'action...

- C'est une excellente cuvée, n'est-ce pas ? Mais celle-ci est encore mieux,
dis-je en désignant une bouteille derrière moi.

Mais qu'est-ce que je faisais moi? Ce n’était pas en lui collant une autre bouteille qu'elle allait avoir envie de partir. Oh et puis de toute façon, je ne travaillais pas demain et je n'étais pas fatiguée. La patronne ne repasserait sans doute pas ce soir et puis ce n’est pas comme si elle allait me retourner le bar. Elle n'avait pas l'air d'être une fille à problèmes. Enfin j'étais quand même bien placée pour savoir que les apparences étaient trompeuses. Je n'avais pas l'air d'un ange, mais personne ne se doutait que je puisse être la très célèbre cambrioleuse, cauchemar des collectionneurs. Oui j'aimais bien ce titre, c'était sur la une d'une édition de la gazette du sorcier, le lendemain d'un de mes casses. Ça faisait très classe sur mon CV.  Bref je m'égarais.

- Dure journée ? demandai-je alors.


Revenir en haut Aller en bas
Ella Bjornsson
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror affectée à Poudlard
Célébrité : Scarlett Johansson
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 143 Gallions : 630 Date d'inscription : 11/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3257-be-pretty-and-shut-up-ella-bjor http://www.mumblemumps.com/t3295-cause-baby-now-we-got-bad-blood-ella http://www.mumblemumps.com/t3298-mercure-i-m-on-the-highway-to-hell http://www.mumblemumps.com/t3285-journal-de-nekojune-folle-en-camisole


Truth or Dare
We found weekend jobs, when we got paid, We'd buy cheap spirits and drink them straight. Me and my friends have not thrown up in so long, oh how we've grown

15 avril 2001

Tu constates que le bar ferme. Effectivement, plus personne n’est présent en ce lieu, à part toi et la barmaid. Tu la vois aller retourner la pancarte et t’apprêtes alors à partir. Tu ne comprends pas trop pourquoi on ne t’a pas demandé de bouger, ça aurait été normal et franchement, tu ne l’aurais pas mal pris. Des fois tu aimerais avoir un job où on peut juste dire stop, fermer la porte, retourner la pancarte et rentrer chez soi. Mais non, tu as fais le choix de devenir Auror et au lieu de rentrer chez toi, tu cherches en réalité un moyen de t’échapper. Tu te sens un peu pitoyable pour le coup. Tu n’es pas du genre à fuir mais aujourd’hui tu aurais bien eu envie d’être quelqu’un d’autre. Alors que tu t’apprêtes à descendre de ton perchoir, la barmaid t’adresse alors la parole et te désigne une bouteille qui, à ses dires, serait encore meilleure que celle que tu as devant toi. Tu lui adresses alors un sourire et regardes la marque de la bouteille. Et c’est là que tes yeux s’écarquillent. Non, ce n’est pas possible, c’est une boisson de chez toi ! Si tu t’attendais à retrouver ça ici… Tu te dis alors que tu aurais vraiment du passer par ici plus tôt. Pour le coup, tu n’oses pourtant rien dire même si tu aimerais bien boire juste une gorgée de cette bouteille venue de ton pays froid. Oh et puis zut, ce n’est pas une connaisseuse qui va te juger.

Je le connais bien celui là, il vient de chez moi.

Un léger sourire se dessine sur tes lippes aux souvenirs des quelques soirées que tu as pu passer dans ta jeunesse. Certains jeux à boire faisaient un peu mal avec ce type de breuvage. Mais quand tu étais étudiante, tu avais passée quelques soirées à jouer. C’était rarement toi qui devait le plus boire, tu gagnais facilement à cette époque déjà. Mais pourtant, tu n’hésitais que rarement à boire même quand tu gagnais. Maintenant, tu t’es un peu calmée. Tu n’es pas non plus une accroc mais tu aimes les bonnes choses. Et honnêtement, ici il n’y a pas à se plaindre. Puis ça fera toujours mieux de se montrer ici qu’ailleurs. La jeune femme te sort de tes pensées en te demandant si la journée a été difficile. Tu hausses les sourcils et laisse échapper un léger rire. Elle n’avait pas idée. Et visiblement, tu n’étais pas du tout connue par ici. C’était pas si mal ça par contre.

Si seulement il n’y avait que la journée qui avait été dure… Toutes les journées sont difficiles en ce moment. J’ai l’impression de gérer des gosses à l’école maternelle avec ces étudiants qui courent partout et s’excitent comme des puces pour rien !

Tu roules alors des yeux et laisses ta ton front se poser sur le comptoir. Effectivement, être Auror à Poudlard n’est jamais de tout repos. Entre les élèves qui se chamaillent pour rien, les fantômes qui font des blagues et les enseignants qui font le mur, tu n’as pas de quoi t’ennuyer. Heureusement que ta mission principale n’est pas juste de surveiller tout ce petit monde sinon tu te serais déjà foutue toi même en Avada Kedavra dans la figure. Bien que… Tu n’es pas sûre que ce soit possible. Mais Les autres moyens font beaucoup trop Moldus à tes yeux. Tu te redresses alors et fini ton dernier verre.

Enfin vous m’avez l’air d’avoir fini votre journée, je devrais peut-être vous laisser rentrer. Votre journée n’a pas du être de tout repos non plus.

Tu t’étires alors. Dommage que l’établissement ferme, tu aurais bien partagé une discussion un peu plus banale devant un verre d’un bon whisky venu de chez toi.

code by bat'phanie


BE A GOOD GIRL | Obéis aux ordres. Ne te plains pas. Prends les coups à notre place. ne lâche rien. Sois un pitbull bien dressé, ma petite princesse sûre de toi
Revenir en haut Aller en bas
Maggie Campbell
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Barmaid/cambrioleuse
Célébrité : Jaimie Alexander
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 271 Gallions : 1036 Date d'inscription : 11/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Truth or Dare

Son regard se porta sur la bouteille que je venais de lui désigner et elle adopta un air surpris. En matière de whisky, je m'y connaissais bien. Sur un très grand nombre de boissons également, c'était mon travail depuis plus de quinze ans. Mais le whisky en fière Écossaise que j'étais, n'avait en général que très peu de secrets pour moi. C'était aussi l'avantage d'avoir parcouru le monde, les digestifs, les spiritueux et tord-boyaux en tout genre et de toute origine, j'en connaissais un rayon. Je m'amusais parfois à deviner ce que les clients prendraient avant qu'ils ne commandent, mais je n'étais pas très bonne à ce jeu-là.

- Je le connais bien celui-là, il vient de chez moi.

Elle était donc de ces pays nordiques, j'aurais pu le deviner à son léger accent. Où l'avais-je découvert celui-là déjà ? J'avais croisé sa route dans bon nombre d'établissements soviétiques, mais il me semble qu'il venait d'un pays plus au Nord. La blonde me faisait réviser mes classiques. Je m'emparai de la bouteille pour faire remonter mes souvenirs. J'avais une chance sur trois, mais j'étais joueuse.

- Scandinavie... Suède ?

Elle me confia son écœurement vis-à-vis de ses journées et je ciblai rapidement ce qu'elle faisait. Elle travaillait à Poudlard déjà. Elle n'était pas enseignante, elle n'avait pas la tête de l'emploi. Oui je sais, les apparences sont trompeuses, mais les enseignants venaient souvent ici et j'en connaissais un paquet. En plus, je comprenais bien que les professeurs aient parfois envie de jeter leurs élèves par une fenêtre, moi-même ayant été une élève particulièrement turbulente, mais elle, elle avait clairement l'air de ne pas beaucoup les supporter. Un prof qui ne supportait pas les élèves ? À un moment, il fallait être logique aussi. Je misai donc sur les Aurors établis à Poudlard.
La cliente avait juste l'air d'être à bout. Avait-elle choisi cette affectation ? Je ne savais même pas en quoi consistait son travail, quand même pas à jouer les baby-sitters ? Parce que suivre un entraînement aussi difficile pour accéder à son métier et terminer comme pionne, ça craignait.
Je l'observai vider son verre, pensive. Oui ma journée était terminée. Est-ce qu'elle n'avait pas été de tout repos ? Pas plus que d'habitude, en général c'était mes nuits qui étaient mouvementées, je parle bien évidemment de mes larcins et petites escapades... Quoique d'autres nuits pouvaient être également très animées.

- Ma journée a été des plus banales, commençai-je.

J'ouvris la bouteille que j'avais sortie de son étagère et me pris un verre. Normalement je n'étais pas censée consommer sur mon temps de service, mais celui-ci était terminé depuis dix bonnes minutes déjà. Quant à la bouteille, je savais qu'elle serait décomptée de ma paie, mais mon coffre à Gringotts était loin d'être vide... Je n'étais plus en manque d'argent depuis de très nombreuses années, mes activités illégales rapportaient très bien. Et même si j'avais ralenti mon rythme, je ne menais pas un très grand train de vie, je ne m'inquiétais donc pas de quelques gallions en moins sur mon salaire.

- Ça vous dit ? lui proposai-je alors, sauf si vous êtes attendue quelque part... Maggie Campbell, me présentai-je en lui tendant la main.

Moi, personne ne m'attendait. J'étais très sociable et communicative, mais menais pourtant une vie très solitaire. J'avais trop de secrets que je ne pouvais pas me permettre de partager avec quelqu'un. Je n'étais pas de ces femmes qui menaient leur existence dans le but de fonder une famille.

- Personnellement ma nuit ne fait que commencer et je ne serais pas contre, disons... un peu d'animation. Mais je ne vous retiens pas bien sûr...

Loin de moi cette idée de pervertir une Auror et puis si ça se trouve, elle n'avait pas besoin de moi pour ça. Je ne la connaissais pas après tout. Je lui offrais juste un verre en tout bien tout honneur.


Revenir en haut Aller en bas
Ella Bjornsson
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror affectée à Poudlard
Célébrité : Scarlett Johansson
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 143 Gallions : 630 Date d'inscription : 11/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3257-be-pretty-and-shut-up-ella-bjor http://www.mumblemumps.com/t3295-cause-baby-now-we-got-bad-blood-ella http://www.mumblemumps.com/t3298-mercure-i-m-on-the-highway-to-hell http://www.mumblemumps.com/t3285-journal-de-nekojune-folle-en-camisole


Truth or Dare
We found weekend jobs, when we got paid, We'd buy cheap spirits and drink them straight. Me and my friends have not thrown up in so long, oh how we've grown

15 avril 2001

Tu ne pensais pas croiser ici quelqu’un qui s’y connaît autant que la barmaid ici. Non pas que tous les employés soient des incompétents mais dans les bars que tu fréquentes en général, c’est le patron qui gère et les employés savent ce qu’ils vendent sans pour autant en connaître la provenance. Alors que, même sans être experte, tu sais parfaitement qu’un whisky écossais n’a rien à voir avec celui qui vient de chez toi ou même qu’un alcool venant de pays beaucoup plus à l’Est comme le Japon par exemple. Enfin tu connais surtout bien la boisson de chez toi. La barmaid semble pourtant chercher, pour ne pas se tromper. At-elle voyagé auparavant ? Tu l’ignores. Mais elle semble déjà se souvenir de la Scandinavie dans un premier temps. Les pays froids donnent des alcools tellement différents que ceux un peu tourbés qu’on peu trouver par ici… Tu souris pourtant lorsque la jeune femme glisse, tout de même sous forme de question, le nom de ton pays. Et tu lèves alors ton verre dans sa direction. « Ja. Hälsa ! » Et d’une traite tu vides ce qu’il reste de ton verre. Mais il faudra bien retourner au travail demain alors autant profiter de la soirée pour le moment.

Rien que penser à ta journée du lendemain te donnes envie de retourner en Suède. Là bas au moins tu peux utiliser tes talents dans leur totalité et pas juste pour surveiller des gamins ingrats qui te prennent du temps alors que si tu es ici c’est pourtant bien pour découvrir ce qui se trame avec cette épidémie. Elle ne te semble pas naturelle, tu es certaine que quelqu’un tire les ficelles. Mais tu dois être capable de le prouver et pour le moment, ce n’est pas le cas. C’est une de ces soirées où tu aimerais te noyer dans l’alcool. Ce n’est pas forcément ton genre de céder à la tentations des affres de l’alcool.  Tu ne as un léger rire qui ressemble à un soupir lorsque ta compagne de l’instant t’avoue que sa journée a été banale. La banalité de tes journées ne doit pas être la même que la sienne. Pour toi, une journée banale est une journée où tu te retrouves pour ainsi dire à courir partout. Entre la surveillance et tout le reste. Le reste qui inclus au final ta vie de famille, ta vie de sœur aînée. Ce rôle que tu ne maitrise pas, avec une sœur cadette que tu ne sais jamais comment gérer. Depuis que tu as appris son existence, tu te retrouves à étudier les cycles de la lune, tu t’es activement remise à la confection de potion. Tu ne pensais pas qu’un jour tu aurais ce rôle à tenir. Mais au final, tu ne sais pas vraiment comment tu aurais pu gérer cela si tu n’avais pas été Auror, tu ne sais même pas si tu aurais connu la vérité sur ton histoire familiale sans tout cela. Peut-être que tu en aurais eu des bribes mais pas toutes les parts d’ombre…

Lorsque la barmaid te propose de l’accompagner, ton visage semble s’éclairer, tes yeux pétilles. Tu redeviens presque une toute jeune femme qui découvre seulement les bienfaits et les inconvénients de l’alcool. Sans plus attendre, tu lui tends ton verre, la laissant te servir en en profitant pour se présenter. « Je ne vais pas dire non à une boisson de chez moi, ça fait tellement longtemps...  Ella Bjornsson» La brune face à toi t’annonce alors qu’elle ne serait pas contre un peu d’animation. Tu bois une première gorgée de whisky suédois, savourant la moindre goutte, profitant de la chaleur du breuvage qui se répand sur ton palet, dans ta gorge, dans ton estomac. Pour finalement te donner l’impression de se propager jusque dans tes veines. Il te viens alors une idée. Il y a bien longtemps que tu n’as pas joué à ce jeu et l’idée est plutôt tentante pour apprendre à connaître Maggie Campbell. Tu plonges alors ton regard dans celui de Maggie.

Je propose déjà qu’on se tutoie. Et ensuite… Un petit Action ou Vérité ? Si on effectue pas l’action, on boit. Si on choisi Vérité et qu’un mensonge est détecté, on boit. Alors… Action ou vérité ?

code by bat'phanie


Traduction : Oui. Santé !


BE A GOOD GIRL | Obéis aux ordres. Ne te plains pas. Prends les coups à notre place. ne lâche rien. Sois un pitbull bien dressé, ma petite princesse sûre de toi
Revenir en haut Aller en bas
Maggie Campbell
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Barmaid/cambrioleuse
Célébrité : Jaimie Alexander
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 271 Gallions : 1036 Date d'inscription : 11/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Truth or Dare

Visiblement la chance était de mon côté. La jeune femme était bien suédoise. Ses paroles me le confirmèrent et je n'eus pas grand mal à en comprendre le sens. Je parlais couramment allemand et russe ainsi que quelques bribes d'autres langues slaves et même si le suédois ne faisait pas partie de mon registre, son geste était assez équivoque. Cette partie de l'Europe m'avait toujours beaucoup plu et je pense que les pays de l'Est étaient ceux où j'avais passé le plus de temps. Pour mes cambriolages, certes, il y avait un nombre incalculable de trésors chez les sorciers des pays nordiques et slaves. Mais aussi pour la population. Dans la grande majorité des cas, mes soirées dans les établissements où j'avais travaillé avaient été très animées. Ils avaient le sens des festivités et avec mon rythme de vie d'alors, j'avais eu beaucoup de lendemains difficiles.

La blonde accepta ma proposition et à vrai dire je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'elle refuse un verre. J'avais bien vu à qui j'avais affaire. Ce n'était pas une jeune femme qui vidait son verre d'un trait qui allait me sortir le couplet du « Non, vraiment, ce n'est pas raisonnable, je devrais plutôt rentrer... ». Qu'elle soit du genre à me faire vider la bouteille ne m'étonnerait pas. Question d'habitude, je jaugeais vite les gens. Elle se présenta à son tour et je remplis son verre généreusement.

- Enchantée Miss Bjornsson,
répondis-je enjouée.

Ne voyant aucun anneau à son doigt, j'étais certaine de ne pas me tromper sur la dénomination. Et puis... Quelle femme mariée venait traîner dans un bar seule ? Non je ne jugeais pas. J'avais une opinion très arrêtée sur le mariage et les engagements. Les choix des gens ensuite, ne me regardaient pas.
Je portai mon verre à mes lèvres à mon tour. Exactement tel que dans mes souvenirs. La Suédoise se délectait déjà du contenu de son propre verre.
La suite de ses propos me surprit agréablement. Lorsque j'avais suggéré d'animer un peu ma soirée, je ne m'attendais guère à une proposition de ce genre. Non pas que je ne sois pas partante, loin de là ! Elle venait juste clairement d'agiter la clochette sous le nez du boursouf. C'était le genre de défi que moi-même étais capable de proposer. D'ailleurs, c'était moi qui avais lancé l'idée d'un « je n'ai jamais... » lors d'une soirée du personnel des Trois Balais. J'étais la première à répondre présente pour les idées stupides. Ça avait toujours été le cas d'ailleurs et l'âge ne m'avait pas rendu plus mature à ce sujet. La vie était trop courte pour se prendre au sérieux.

- Parfait,répondis-je sans réfléchir bien longtemps à son défi, je te suis.

Je fis le tour du comptoir pour venir m'installer à côté d'elle, réduisant ainsi la distance entre nos deux personnes. Ce soir je n'étais pas Maggie la Barmaid, elle n'était pas Ella la cliente. Nous étions deux jeunes femmes prêtes à jouer à un jeu audacieux. Avais-je peur d'y laisser des plumes ? C'était mal me connaître. Qu'elle puisse être Auror ne m'inquiétait pas le moins du monde. Ça faisait plus de quinze ans que j'endossais le rôle de Birdy et je ne m'étais jamais fait prendre. La seule Auror qui s'était rapprochée du but, je l'avais envoyée faire un petit séjour au quatrième étage de Sainte-Mangouste et je n'en avais plus jamais entendu parler. Ne pas effectuer d'actions ? Jamais à ce jeu, je ne m'étais défilée, je ne boirais pas pour ça. Quant à mentir ? Hum bien sûr que j'allais mentir, je ne comptais pas me retrouver les fers aux poignets demain à la première heure et coincée à Azkaban pour une grande partie du reste de ma vie. Mais je ne m'inquiétais pas, pour ça aussi j'étais douée.

- Vérité,
commençai-je, alors que veux-tu savoir de la vie banale d'une barmaid ? Oh ! et je t'en prie ne te retiens pas, je ne le ferais pas.

Autant annoncer la couleur, la jeune femme me lançait un défi, il fallait bien qu'elle réalise dans quoi elle s'était aventurée.


Revenir en haut Aller en bas
Ella Bjornsson
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror affectée à Poudlard
Célébrité : Scarlett Johansson
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 143 Gallions : 630 Date d'inscription : 11/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3257-be-pretty-and-shut-up-ella-bjor http://www.mumblemumps.com/t3295-cause-baby-now-we-got-bad-blood-ella http://www.mumblemumps.com/t3298-mercure-i-m-on-the-highway-to-hell http://www.mumblemumps.com/t3285-journal-de-nekojune-folle-en-camisole


Truth or Dare
We found weekend jobs, when we got paid, We'd buy cheap spirits and drink them straight. Me and my friends have not thrown up in so long, oh how we've grown

15 avril 2001

La barmaid serre visiblement des sacrées doses dans certains cas mais ce n’est pas pour te déplaire. Cela te rappelle de bons souvenirs, des souvenirs d’une période pleine d’insouciance. Ces petits moments de vie où tu n’étais pas la chose de ton père et où ta formation d’Auror avant l’heure pouvait être mise en suspens. De toute façon, elle t’avait vu vider plusieurs verres depuis ton arrivée, cela n’aurait tout simplement pas été crédible de refuser, encore moins pour un alcool bien de chez toi. L’appellation miss sonne alors à tes oreilles. Effectivement, il n’y a pas beaucoup de femmes qui vont venir boire seule en étant mariée. Pas d’anneau à ton doigt et tu ne seras pas le genre à l’enlever quand quelqu’un sera décidé à te passer la bague au doigt. Mais il faut bien dire que quand on fait ton métier, il n’est pas toujours évident d’avoir une vie de famille, encore moins quand on est une femme. Il faut avoir un homme compréhensif et qui ne veut pas jouer au rapport de force, surtout avec toi. Ou alors un Auror, il aura sans doute des facilité à comprendre. Avoir des enfants ? Impensable à tes yeux, tu ne t’imagines pas courir après les criminels avec un ventre rebondi et tu te refuses à te retrouver derrière un bureau uniquement parce que tu auras fais le choix d’être mère. Mais pour cela, il faudrait déjà que quelqu’un soit dans ta vie, ce qui n’est pas le cas.

Tu vois que tu titilles la curiosité de Maggie. Ou peut-être n’est ce qu’une impression mais avant même qu’elle te réponde par l’affirmative, tu sais qu’elle ne va pas refuser ce petit jeu que tu as lancé. Tu la vois alors venir s’installer avec toi. Pour une fois depuis que tu es arrivée ici, tu n’as pas l’impression d’effrayer les gens. Elle peut très bien avoir envie de te connaitre un peu, ta plus grosse interrogation reste tout de même de savoir dans quel but. Certains ont voulu le faire juste pour te jauger, d’autres pour retourner les informations contre toi. D’autres encore voulaient obtenir des informations pour mieux se préserver de ton inquisition. Tu ne sais pas encore dans quelle case tu allais pouvoir classer la barmaid. Tu n’es pas du genre à te défiler, il y a de fortes chances que ton verre ne se vide pas aussi vite que tu le voudrais. Mais si jamais elle touche un point sensible, tu n’auras pas forcément le choix. Tu décides donc de te mettre un peu plus à l’aise pour ce petit jeu « entre filles ». Tu attaches ta chevelure blonde en un chignon et enlève ta veste. Il fait plutôt bon ici et comme il n’y a plus personne, tu ne crains pas de dévoiler le haut de ton dos que ni tes cheveux, ni ton débardeur ne sont capables de couvrir en cet instant. De toute manière, tu es face à Maggie alors elle n’a pas de raison de voir cette zone de ton anatomie. Elle décrit alors sa vie comme banale, te demandant ce que tu veux connaitre de sa vie. Bien, elle commence en douceur. Il te faut juste trouver une question qui ne la poussera pas trop dans ses retranchements.

« Tu as de la famille ici ? » Tu ne sais pas comment elle va réagir. Mais au même titre qu’elle, tu n’as pas remarqué de signe distinctif de la douce épouse. A croire que finalement, tout le monde ne cherche pas à se caser. Cela te change largement des petites réflexions qu’on te glisse parfois pour savoir si tu sors avec quelqu’un ou si tu envisages la parentalité. Deux choses qui te semblent bien abstraites, tu es bien loin de tout cela. Pourquoi avoir des enfants quand on doit déjà gérer une petite sœur teigneuse qui est en plus une louve et la fille d’un mage noir ? « Oh et… Pour la prochaine je vais te faciliter la tâche, je choisirais Action »


code by bat'phanie


BE A GOOD GIRL | Obéis aux ordres. Ne te plains pas. Prends les coups à notre place. ne lâche rien. Sois un pitbull bien dressé, ma petite princesse sûre de toi
Revenir en haut Aller en bas
Maggie Campbell
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Barmaid/cambrioleuse
Célébrité : Jaimie Alexander
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 271 Gallions : 1036 Date d'inscription : 11/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Truth or Dare

Alors que je l'avais rejointe de l'autre côté du comptoir, la Suédoise se mettait à l'aise et enlevait sa veste. Je ne pus m'empêcher de penser qu'elle était de ces femmes que la nature avait bien gâtées. Elle n'avait certes pas la taille des mannequins, mais arborait une silhouette parfaite avec des formes là où il faut. Son visage était loin d'être ingrat et elle dégageait une certaine sensualité qui à mon avis devait lui faciliter les choses auprès de la gente masculine. Oui, bon, je n'étais pas à plaindre non plus et je ne lui enviais rien. Merci Maman !
Bon cela dit, il ne fallait pas qu'elle songe à se mettre plus à l'aise, ça allait me retirer des idées d'action ça... Quoique, j'étais rarement celle qui tombait à court d'idées à ce genre de jeu même si je n'y avais pas joué depuis un bon moment.

- Tu as de la famille ici ?

Sérieusement ?! Non, mais de toutes les questions qu'elle pouvait poser, il fallait qu'elle tombe sur the sujet épineux ? La blonde pensait peut-être commencer en douceur, mais pour moi ça démarrait direct violent. Bon, rester calme et ne rien laisser paraître. Je n'avais pas besoin de m'attarder sur le sujet non plus.

- J'ai une cousine et... un fils.

Je n'avais pas menti, mais je ne m'étais pas étalée. Je n'avais pas besoin de lui préciser qu'entre ma cousine et moi c'était la guerre froide, que j'avais abandonné mon fils à la naissance et que le père n'était même pas au courant de son existence. Tu parles d'une vie banale... Rares étaient ceux qui savaient que j'étais mère, enfin si on pouvait me considérer comme telle. Avoir donné la vie, ne faisait pas de moi une mère. Le monde était certes petit, mais je ne voyais pas comment cette information pourrait tomber dans l'oreille des principaux concernés. Quelle était la probabilité pour que ça me retombe dessus derrière ? Non franchement, elle n'allait pas crier sur tous les toits que j'avais un fils, pourquoi faire d'ailleurs ? Et donc à priori, je ne risquais pas de voir débarquer le père pour me demander des comptes.

- D'ailleurs, ils doivent sûrement faire partie des élèves qui  te font cavaler, dis-je en riant.

Du peu que je connaissais des deux gamins, je savais qu'ils étaient loin d'être parmi les élèves les plus calmes et  les plus studieux. Oui bah... On n'était pas de la même famille pour rien...

- Oh et… Pour la prochaine je vais te faciliter la tâche, je choisirais Action

Me faciliter la tâche ? Si elle croyait me faire une fleur, elle allait s'en mordre les doigts. Je l'avais prévenue pourtant que je n'allais pas l'épargner... Bien que lui proposer donc ? Un cul sec ? Non, cette boisson n'était pas vraiment adaptée. Ce serait gâcher un si bon alcool. Et puis, je l'avais bien vue à sa manière de consommer, ça ne la dérangerait pas de s'y plier. Non pas que je cherchais à l'ennuyer, mais ce genre de jeu existait pour nous amener à relever des défis. Vider son verre d'une traite n'était sûrement pas un très grand défi pour l'Auror. Un sourire amusé s'afficha sur mon visage tandis que j'élaborais le challenge que j'allais lui faire relever.

- Une belle jeune femme comme toi a sûrement eu de nombreuses relations... enfin je ne peux pas croire que ta vie ait été platonique...

J'émettais mes hypothèses à voix haute. Qu'elle ne me fasse pas croire, elle qui était installée devant mon bar à cette heure tardive à me proposer un action vérité, qu'elle était parfaitement chaste.

- Donc tu vas rédiger une courte lettre passionnée à l'un de tes ex ou à une conquête et l'envoyer par hibou.

Ou elle buvait. Je ne savais pas vraiment quel genre de relation, elle entretenait avec ses anciens amants et peut-être qu'au fond ça ne lui ferait rien ce genre de défi. Ou peut-être que c'était le genre de défi à mettre le bordel dans sa vie. Mystère.

- Et donc, action pour moi alors...


Revenir en haut Aller en bas
Ella Bjornsson
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror affectée à Poudlard
Célébrité : Scarlett Johansson
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 143 Gallions : 630 Date d'inscription : 11/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3257-be-pretty-and-shut-up-ella-bjor http://www.mumblemumps.com/t3295-cause-baby-now-we-got-bad-blood-ella http://www.mumblemumps.com/t3298-mercure-i-m-on-the-highway-to-hell http://www.mumblemumps.com/t3285-journal-de-nekojune-folle-en-camisole


Truth or Dare
We found weekend jobs, when we got paid, We'd buy cheap spirits and drink them straight. Me and my friends have not thrown up in so long, oh how we've grown

15 avril 2001

Tu ne résistes pas à l’envie de boire une gorgée de ton breuvage fétiche tout en observant la barmaid. Plus grande que toi, mais cela ce n’est vraiment pas difficile. Tu as bien conscience d’être naturellement petite, ce qui est à la fois un avantage et un inconvénient. Ton petit gabarit t’est très utile pour ne pas attirer l’attention quand tu fais une filature. C’est aussi un avantage en combat rapproché puisque les gens se méfient beaucoup moins de toi. Certains de tes collègues de Poudlard se sont même déjà fait avoir à ce petit jeu. Ils savent bien que tu as suivi un entrainement aussi dur que le leur, ils voient bien que tu es capable de t’entrainer quotidiennement et ce peu importe la météo. Pourtant, tu as l’impression qu’ils n’osent pas te frapper. Tu ne vas pas non plus te briser au moindre coup, tu es solide. Bien plus qu’il n’y parait. Le plus gros inconvénient ? Même si tu tiens bien l’alcool, tu ne tiens pas aussi bien que quelqu’un de plus grand que toi. Mais tu reportes finalement ton attention sur la brune à tes côté. Elle n’a franchement rien à envier aux autres femmes. Elle semble avoir une ligne parfaite, il ne te semble pas qu’elle doive bouger autant que tu le fais. Mais il est difficile d’imaginer quelqu’un se dépenser autant que toi, tu as tendance à forcer ces derniers temps. Pour ne penser à rien d’autre, pour te défouler un peu aussi.

Maggie t’annonces, pour répondre à ta question, qu’elle a une cousine et un fils. Tu sens bien que cette question semble la gêner un peu alors tu ne creuses pas plus loin. Sachant qu’elle ne porte pas d’alliance, tu n’aurais pas cru qu’elle était mère. Tu ne juges pas. Avec la famille que tu as, tu ne peux clairement pas te le permettre. Tu n’es pas très portée à dire qu’un enfant conçu hors mariage est un enfant du pêché, c’est ce que tu es toi-même. Sauf que toi en plus tu es ce qu’on pourrait appeler une erreur de parcours. Tu n’étais pas prévu au programme comme on dit. Tu es entrée dans la vie de ta famille comme un hippogriffe en furie. Mais certains ont bien profité de la situation. Un léger sourire se dessine sur tes lippes lorsque ta compagne de beuverie t’apprend que les deux membres de sa famille doivent certainement te faire bien cavaler à Poudlard. Tu fais rapidement les liens. Son fils est peut-être aussi une erreur de parcours finalement puisque Maggie te semble plutôt être de ta tranche d’âge. Enfin si elle en parle, tu estimes donc qu’elle n’a pas eu un comportement similaire à celui de ta mère. « Ils sont beaucoup à me faire courir, ils doivent se fondre dans la masse » Dis-tu avec un léger rire. « Et je doute que ce soit les pires ». Tu ne dis pas cela à tort, tu te retrouves parfois face à des situations des plus étranges… Et parfois ce ne sont pas les élèves qui sont des fauteurs de trouble mais les fantômes ! Ce sont bien des choses auxquelles tu n’as pas été habituée à Durmstrang…

Sa première phrase te fait relever la tête. Pas de risque de te faire rougir, tu sais que tu as du charme, tu en joues ouvertement. Maggie a raison, ta vie n’a rien eu de platonique. Tu as beau toujours avoir respecté un certain principe de fidélité, tu ne t’es pourtant jamais posée. Certes, tu as eu le même amant pendant plusieurs années mais les choses ont toujours été claires : tu ne veux pas d’attache et dès que les choses deviennent trop sérieuses, tu arrêtes tout. Peut-être parce que tu n’as jamais trouvé le bon ou parce que ton passé, ton enfance surtout, ne sont pas propices à un schéma familial standard. Et il faut dire aussi que ton emploi ne s’y prête pas très bien non plus, il est déjà arrivé que certains se sentent diminué face à toi. Tu hausses tout de même un sourcil à la proposition que tu fais la brune. Envoyer une lettre passionnée à une de tes conquêtes ? Tu en avais eu tellement que tu ne sais, sur le coup, pas forcément à qui l’envoyer. Eliael ? C’est totalement exclu. Même s’il a sans doute été ta plus longue relation, c’est quelque chose de révolu. Marek ? Non, votre nuit remonte à bien trop longtemps pour que ce hibou fasse le moindre effet. En plus tu risquerais de le voir débarquer pour te demander ce que cela signifie. Une petite moue de réflexion trouve sa place sur ton visage. Et c’est alors que tu as ce petit éclair d’idée. Tu as une conquête qui ne remonte pas à si longtemps et à qui le hibou risquerait de faire un certain effet. Il ne te faut pas longtemps pour trouver un morceau de parchemin et une plume. Tu commences alors à griffonner, en buvant tout de même une gorgée de whisky.



C’est en roulant le parchemin que tu bois une nouvelle gorgée avant de le tendre à la barmaid. « Tu dois bien avoir un moyen de l’envoyer je me trompe ? » En attendant, elle t’a demandé de lui proposer une action. De nouveau, réflexion. Tu commences à ressentir les effets de l’alcool entre les quelques gorgées que tu viens d’ingurgiter et tout ce que tu avais déjà bu avant. « On pourrait respecter la parité tout de même. J’ai enlevé ma veste avant de commencer, à toi d’enlever un vêtement de ton choix ». Tu penses tout de même, dans le même esprit, que tu vas devoir te dévoiler d’une autre manière également. « Pour les mêmes raisons, je poursuivrais donc avec Vérité pour ma part. »

code by bat'phanie


BE A GOOD GIRL | Obéis aux ordres. Ne te plains pas. Prends les coups à notre place. ne lâche rien. Sois un pitbull bien dressé, ma petite princesse sûre de toi
Revenir en haut Aller en bas
Maggie Campbell
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Barmaid/cambrioleuse
Célébrité : Jaimie Alexander
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 271 Gallions : 1036 Date d'inscription : 11/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Truth or Dare

Si mes proches n'étaient pas les pires ? Ça, elle n'avait aucun moyen de le savoir, ni ma cousine ni mon fils ne portaient le même nom que moi. Mais moi non plus je ne savais pas, je ne les croyais cependant pas capables de volontairement provoquer des Aurors.
Je l'observai alors réfléchir à mon petit défi et entrepris moi aussi de continuer à faire descendre le niveau de mon verre. Autant dire que peu de choses me faisaient reculer et que j'étais une assez bonne menteuse, boire en dehors de son jeu n'était pas exclu. Elle-même le faisait. Elle finit par s'emparer d'un morceau de parchemin pour rédiger la missive que je lui avais confiée.  Je me penchai par dessus son épaule, pour lire ce qu'elle écrivait. Ben quoi ? Il fallait bien que je m'assure qu'elle n'envoyait pas une recette de cuisine à sa grand-mère ? Point de recette de cuisine cependant, ni de lettre au père Noël, la Suédoise se prêtait au jeu jusqu'au bout. Je ne savais pas qui était cet amant, mais il aurait une jolie surprise au petit matin. Et en plus peut-être que je lui permettais de remettre le couvert. Voyez comme je proposais des défis utiles tiens !
Si j'avais de quoi l'envoyer ? Bien sûr. Deneb ma petite chevêche devait traîner dans les parages. Je me levai et sortis dans l'arrière-cour de l'auberge pour l'appeler. L'oiseau au caractère merdique à souhait me fit patienter avant de se pointer. Madame n'aimait pas qu'on la sollicite à cette heure avancée.

- Oh ça va ! Double ration de bestioles demain, fais pas ta farouche...


J'accrochai la lettre à la patte de l'oiseau et rentrai de nouveau m'installer. La voilà qui me proposait mon défi.

- On pourrait respecter la parité tout de même. J’ai enlevé ma veste avant de commencer, à toi d’enlever un vêtement de ton choix.

J'haussai un sourcil, un sourire amusé s'afficha sur mon visage. M'avait-elle bien regardé ? Bien pour que tout le monde comprenne. J'aime bien bosser à l'aise. Ça veut dire que vous ne me verrez jamais vous servir des margaritas ou des biérraubeures emmitouflée sous trente-six couches de vêtements. J'ai parfois un gilet sur les épaules en hiver, mais là on est au mois d'avril. Ma veste était accrochée à la patère à côté du bar depuis mon arrivée ce midi. J'avais donc le choix entre enlever mon jean ou mon débardeur. Mouais... Elle s'était réajustée à ce que je lui avais proposé juste avant.

- Je crois qu'il va falloir baisser les stores, lui dis-je d'un air faussement embarrassé.

Il n'était pas question que j'entache l'image du bar juste à cause d'un petit jeu à la con. D'un coup de baguette, je nous coupai de la vision du monde extérieur. Je n'étais pas pudique, jamais. Ce défi ne me faisait pas grand-chose. J'avais déjà accueilli ma charmante voisine avec juste une serviette sur le dos. Bon certes, je sortais de la douche et elle venait d'empêcher ma maison de finir en un tas de braises fumantes à cause de mes expériences culinaires... mais bon, des exemples comme ça, j'en avais des tonnes. Je n'étais pas pudique, pour autant vous ne me verriez jamais non plus servir le whisky en bikini. J'ôtai le vêtement qui habillait le haut de mon corps, dévoilant le sous-vêtement noir couvrant ma poitrine. Pas de dentelle ni de fioriture, celui-ci était d'une grande simplicité.
La parité ? C'est ça oui... Heureusement que je n'étais pas frileuse.

La voilà donc qui choisissait de révéler une vérité. Bien, bien, que pouvais-je lui demander d'intéressant ? Est-ce que je restais dans le ton de ce que j'avais initié ou je la ménageais un peu ? Je  la regardai une lueur malicieuse dans les yeux, portant encore une fois mon verre à mes lèvres.

- Quel est ton fantasme du moment miss Bjornsson ?

Raisonnable ? Finalement non. Je n'avais jamais été raisonnable, voilà bien pourquoi j'étais imbattable à ce genre de jeu. Il n'était pas fait pour les gens trop sages.

- Vérité, alors, histoire de garder le reste de mes vêtements un peu plus longtemps.

Revenir en haut Aller en bas
Ella Bjornsson
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror affectée à Poudlard
Célébrité : Scarlett Johansson
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 143 Gallions : 630 Date d'inscription : 11/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3257-be-pretty-and-shut-up-ella-bjor http://www.mumblemumps.com/t3295-cause-baby-now-we-got-bad-blood-ella http://www.mumblemumps.com/t3298-mercure-i-m-on-the-highway-to-hell http://www.mumblemumps.com/t3285-journal-de-nekojune-folle-en-camisole


Truth or Dare
We found weekend jobs, when we got paid, We'd buy cheap spirits and drink them straight. Me and my friends have not thrown up in so long, oh how we've grown

15 avril 2001

Tu ne recules jamais. Cette fois-ci non plus tu n’allais donc pas baisser les bras. Tu as toujours tendance à relever les défis. Tu observes la barmaid par intermittence. Tu ne sais pas trop à quoi t’attendre pour cette soirée au final. Tu ne regrettes pas ton choix de jeu, cela fait des années que tu n’avais pas joué de la sorte. Même avec tes collègues lorsque tu étais plus jeune tu n’avais pas pu profiter d’une bonne soirée. Et puis dans le fond, peut-être que cela te donnera une occasion de passer une nouvelle soirée avec un charmant professeur que tu as pourtant un peu malmené une fois la soirée passée. Tu as envie de provoquer le sort, de vois sa réaction. Tu veux savoir comment l’enseignant va supporter ton petit message. Tu sens le regard de Maggie par-dessus ton épaule. Cela ne te gêne pas, ça t’amuse même. La curiosité, ce n’est pas ton truc en général. Mais cette fois c’est différent. Tu la laisses faire. Elle vérifie sans doute que tu ne tentes pas de l’embobiner. Tu aurais tout aussi bien pu envoyer un hibou à une amie après tout. Mais non, tu choisis de jouer le jeu. Parce que tu as proposé toi-même un action ou vérité, il serait de mauvais genre de reculer maintenant. Alors que tu lui tends le parchemin, la jeune femme le prend et se dirige vers ce que tu supposes être l’arrière-cour du bar. Tu captes quelques bribes de mots, ce qui t’arraches un sourire. Il semble que son volatile est un peu capricieux. Pour le coup, tu constates que tu n’as pas à te plaindre de Mercure.

Lorsque la brune revient et que tu lui donnes son gage, elle prend un air faussement gêné. Tu te retiens de rire. Mais pour une fois, tu as trouvé quelqu’un prêt à te suivre dans tes jeux. C’est certainement à cause de cela que tu ne gardes pas facilement contact avec tes anciennes camarades féminines. Pour la plupart, elles doivent être mariées avec des enfants. Bien loin de ce que tu es. Tu prends des risques par ta simple profession. Tu refuses de te poser avec un homme, tu ne penses pas forcément à fonder une famille. Tu aimes trop ton emploi et la montée d’adrénaline qu’il est capable de te procurer. Tu n’es pas encore au point de ressentir une vraie montée d’adrénaline ce soir. Mais le jeu se met en place naturellement, sans avoir vraiment besoin que tu te poses des questions inutiles. Tu constates que Maggie opte pour la simplicité. Il faut être honnête, tu opte pour le même genre de dessous lorsque tu es en poste. Par contre pour certaines soirées, tu sais comment faire pour te mettre encore plus en valeur, étant alors capable de te parer de dentelles et de pièces de tissus plus élaborées. Tu apprécies pourtant que les stores soient désormais baissés, ne sachant pas trop à quoi t’attendre pour la suite.

Tu es surprise par sa question. Ton fantasme ? Si seulement tu n’en avais qu’un. Tu doutes au passage qu’ils soient avouable. Non pas que tu ais honte mais un fantasme reste toujours quelque chose de très personnel. Une petit moue de réflexion se peint alors sur ton visage. Tu n’es pas de celles qui rêvent du prince charmant. Tu n’as jamais été fleur bleue. Tu fais alors mine de porter ton verre à tes lèvres, regardant Maggie du coin de l’oeil avant de finalement sourire et reposer le récipient. Tu n’éviteras pas cette question. « Si tu avais posé la question quelques années plus tôt, je t’aurais parlé d’un certain Eliael. Ce mec est un fantasme ambulant, je ne comprends pas qu’il soit toujours pas posé pour de bon ! » Tu bois finalement une gorgée du breuvage, tu le sens couler dans ta gorge, son feu se répandre lentement. Mais il est tout de même temps de dévoiler ton fantasme. Tu aimes l’adrénaline. Il y a donc un moyen très simple de la faire grimper en ces temps de calme, en cette période où tes pires ennemis sont des gamins qui te font cavaler à longueur de journée. « Mais actuellement… La petite montée d’adrénaline de se faire prendre en plein action. Pourquoi pas à Poudlard, plus c’est risqué meilleur c’est au final ! » Finalement ce petit message que la barmaid t’a fait écrire va peut-être te permettre de réaliser ce fantasme. Tu observes finalement ta compagne de beuverie. Il faut dire ce qui est, tu constates qu’elle n’a rien à t’envier. Ce corps a dû frémir sous les doigts de plus d’un homme. Et puisqu’elle veut te dévoiler une vérité, tu peux bien lui demander cela.

« Avec ton physique, je doute que ta vie sois plus platonique que la mienne. Combien d’amant ? Que ce soit homme ou femme, je suis toute ouie ! » Tu commences à jouer un jeu un peu dangereux. Tu t’aventures sur un terrain inconnu mais tu t’en moques. « Je suis curieuse de savoir ce que tu me réserve : Action ! » Tu t’enfonces un peu plus dans le vice, cédant sans doute à certaines pulsions enfouies au plus profond de ton être.

code by bat'phanie


BE A GOOD GIRL | Obéis aux ordres. Ne te plains pas. Prends les coups à notre place. ne lâche rien. Sois un pitbull bien dressé, ma petite princesse sûre de toi
Revenir en haut Aller en bas
Maggie Campbell
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Barmaid/cambrioleuse
Célébrité : Jaimie Alexander
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 271 Gallions : 1036 Date d'inscription : 11/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Truth or Dare

Si j'avais été une autre personne, à ce stade j'aurais commencé à m'interroger sur l'issue de cette soirée. Je me serais demandée en observant qu'aucune de nous n'était prête à se défiler pour ce jeu qu'elle avait proposé, comment finirait cette soirée. Mais moi en vrai, je m'en fichais complètement. Depuis toujours je vivais l'instant présent sans me soucier des conséquences de mes actes. L'avantage, c'est que je profitais de ma vie à fond. L’inconvénient, c'est que des conséquences, il y en avait toujours et pour les assumer par contre, c'était une autre histoire. Oh voyons qu'allais-je devoir assumer ? Je n'étais même pas ivre puisque je finissais à peine mon premier verre. Inutile de vous dire que je ne comptais pas boire à en perdre mon bon sens. Je me souvenais très bien que la personne qui jouait avec moi ce soir était une Auror et je ne comptais pas lui révéler bêtement ma double identité.

Je me resservis un verre, tandis que je la voyais réfléchir à ma petite question. Évidemment, j'avais monté d'un cran le niveau. Je me demandais bien jusqu'où elle tiendrait. Le fantasme, je le savais était un sujet particulièrement personnel et tabou. Moi je n'avais pas de tabou, enfin... je ne suis pas certaine que je discuterais de ça avec ma cousine par exemple... Mais je n'aurais eu aucun mal à répondre à cette question si elle m'avait été posée et j'en avais déjà réalisé quelques-uns... Ella fit mine de renoncer avant de finalement prendre la parole. Hum non pas cette fois, je le voyais, elle était coriace et ce jeu était à son initiative. Je la regardai amusée en buvant une gorgée de whisky qui passa de travers en entendant le prénom d'Eliael. Là je faisais un léger blocage, parce que bon ok elle pouvait très bien parler de n'importe qui d'autre. Ce n'était pas le seul Eliael sur terre, mais vu ses origines, le fait que l'intéressé fasse désormais également partie de la population de Pré-Au-Lard, j'étais presque certaine que nous pensions au même. Je dissimulai rapidement ma surprise, pour ne pas attirer l'attention plus que nécessaire, bien que j'aurais pu inventer l'avoir rencontré dans un bar de l'Est, c'était plausible après tout. La vérité était toute autre... Son fantasme ambulant comme elle l'appelait m'avait juste piqué l'un de mes butins au début de ma carrière de cambrioleuse et s'était payé le culot de me faire la leçon. Il était aussi le seul à connaître ma double identité, mais jusqu'à présent il ne m'avait pas vendue.
Je souris en entendant la Suédoise révéler son fantasme. En soi, le fait de se faire surprendre était un fantasme assez commun, et étrangement c'était un des seuls que je ne partageais pas. Déformation professionnelle peut-être ? Parce que s'il y avait bien une chose que je craignais, c'était bien de me faire attraper la main dans le sac et de finir mes jours à Azkaban, il en allait sûrement de même pour les autres aspects de ma vie.

Sa question m'arracha un profond soupir de réflexion et je ne savais pas comment j'allais y répondre. Ma vie était loin d'avoir été platonique, très clairement et pas seulement à cause de mon physique. Beaucoup d'hommes avaient défilé dans ma vie, certains m'avaient marquée plus que d'autres, je m'étais juste arrangée pour ne pas reproduire mon erreur.

- Je ne suis pas certaine de savoir te répondre,
avouai-je sans honte, je ne tiens pas vraiment les comptes. Si je ne recense pas les histoires d'un soir, je dirais une vingtaine environ...

Beaucoup de courtes relations. Ne restant jamais au même endroit très longtemps et voyageant beaucoup, je ne m'étais pas attachée. Pas vraiment de sentiments hormis pour ma première relation.

- Par contre, pas d'amantes, précisai-je.

Je savais qu'on imaginait plutôt le contraire de moi et pourtant ce genre de relations ne m'avait jamais tenté. Oh bien sûr j'avais déjà embrassé des femmes, par défi souvent, mais jamais je n'avais entamé de relation plus poussée avec une personne du même sexe.
Ce que je lui réservais ? Dans ma logique, je comptais continuer à augmenter le niveau jusqu'à ce qu'elle se débine. J'avalai une gorgée de mon whisky et lui annonçai sans préambule :

- Embrasse-moi !

La transition était parfaite, ne trouvez-vous pas ? Allait-elle suivre ou pas cette fois ?

- Action pour moi ? Sauf si tu souhaites arrêter là bien sûr,
proposai-je sans provocation.

Revenir en haut Aller en bas
Ella Bjornsson
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror affectée à Poudlard
Célébrité : Scarlett Johansson
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 143 Gallions : 630 Date d'inscription : 11/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3257-be-pretty-and-shut-up-ella-bjor http://www.mumblemumps.com/t3295-cause-baby-now-we-got-bad-blood-ella http://www.mumblemumps.com/t3298-mercure-i-m-on-the-highway-to-hell http://www.mumblemumps.com/t3285-journal-de-nekojune-folle-en-camisole


Truth or Dare
We found weekend jobs, when we got paid, We'd buy cheap spirits and drink them straight. Me and my friends have not thrown up in so long, oh how we've grown

15 avril 2001

Tu ne vas pas te débiner. Si escalade il y a du côté de Maggie, tu suivras. Tu ne t’es jamais laissé faire. Non pas que tu sois mauvaise perdante ou quelque chose du genre mais tu ne lâches rien. Tu as été éduqué comme cela. On te frappe ? Tu rends le coup en y mettant plus de force. Pour ce jeu, c’est pareil. Si la barmaid touche un point sensible, tu tenteras d’en toucher un aussi. Elle te propose quelque chose d’un peu osé ? Tu risques très fortement de pousser un peu plus. Tu es capable de te prendre au jeu. Tu n’abandonnes pas. Ce n’est jamais arrivé, ce n’est pas ce soir pour un jeu que tu vas le faire. Tu aimes jouer, tu prends même goût à cet amusement avec la jeune femme. Pourtant tu la connais à peine. Mais tu assumes ce que tu es. Certes, tu n’aimes pas parler de certains moments de ta vie. Mais tu es du genre à assumer tes choix. Pour certains, tu ne peux plus revenir en arrière, comme ton tatouage. Tu ne voudrais pas revenir en arrière à ce sujet, il représente une part importante de ta vie. Mais pour le moment, tu te retrouves à devoir raconter tes fantasmes. Il ne t’en reste pas beaucoup, tu en as déjà réalisé plus d’un. Mais tu es une femme changeante, de nouveaux fantasmes peuvent s’ajouter à ta liste qui s’est amenuisée avec le temps.

Tu n’es pas aveugle, tu constates du coin de l’œil qu’elle a avalé de travers lorsque tu as prononcé le nom de ton ancien amant et collègue. Il semblerait donc que ce cher Monsieur X soit connu par la jolie barmaid. A-t-elle fini dans son lit ? Tu te doutes bien qu’il a eu d’autres aventures que toi le Hongrois. Cela ne t’aurait pas surpris qu’elle fasse partie de la liste. Et bien que tu respectes un certain principe de fidélité, il n’a jamais été dit que votre relation devait être exclusive. Depuis tu respectes toujours ce principe, sans demander à être la seule. Mais ton fantasme restant est assez basique. Quoique, il pourrait remettre en jeu ton job en ce moment ou du moins ta mission. On te dirait sans doute encore que tu es une femme faible, que tu t’es laissé avoir par un homme. Mais se faire prendre à Poudlard… Ce serait pourtant tellement excitant ! Enfin tu sais bien que si certaines personnes vous prennent sur le fait, tu ne risqueras pas grand-chose dans le fond. Tu te feras réprimander par un professeur, peut-être de Zoomagie, et les choses n’iraient pas plus loin. Tu laisses parler ta curiosité pour ta part. Tu termines donc ton verre et ne te gênes pas pour te resservir, en profitant même pour resservir la brunette. Un petit quelque chose de chez toi qui t’avait bien manqué ! Tu bois une première gorgée en écoutant sa réponse. Sans tes principes, tu aurais pu lui faire concurrence. Quoique, à vue de nez tu ne dois pas être bien loin de ce genre de compte même si tu ne notes pas chaque fois que tu as un nouvel amant. Certains ont juste tendance à plus te marquer que d’autres. Comme Eliael ou, plus récemment, Ishan Patil.

Tu ne peux retenir un léger sourire quand Maggie t’avoue ne jamais avoir tenté l’expérience avec une femme. « Voilà bien un point commun entre toi et moi ! » Non pas que tu ne sois pas curieuse mais tu n’as jamais eu l’occasion de t’y essayer. Tu reprends alors une gorgée et manque de t’étouffer quand tu entends l’action qu’elle te propose. Elle est sérieuse là ? Mais tu ne vas pas te dégonfler. Tu poses ton verre et te tournes vers la barmaid. Tu n’en es pas à ton coup d’essai pour embrasser quelqu’un. Tu connais les sensations par cœur. Tu sais comment agir en fonction de la personne qui se trouve face à toi. Tu places ta main droite sur son visage, t’emparant de ses lèvres. D’abord en douceur puis avec plus de force. Ta langue se fraie un passage jusque la sienne et lorsque tu romps le contact, tu en profites pour lui mordiller la lèvre inférieure. Tu restes assez prêt avant de lancer une légère pique « Assez convaincant pour toi ? » Mais tu ne restes pas sans rien faire. Elle t’a dit Action ? Tu vas donc continuer dans la ligner de ce défi. Pensive, tu descends donc te ton perchoir et passe derrière le bar de ta démarche féline. « Ne m’en veux pas, mais si je te demande de tout sortir tu vas comprendre trop vite pour que ce soit amusant ». Les sorciers aussi ont le droit de s’amuser non ? Tu trouves finalement tout ce qu’il te faut. De la tequila, du citron vert, du sel. Tu prépares le tout à la mode Moldu. Tu coupes le citron toi-même et en dispose les quartiers sur la petite planche à découper que tu as pu trouver. Tu disposes le tout avec le sel entre Maggie et la place que tu occupais juste avant. Tu trouves également deux shooter parce que tu n’es tout de même jamais contre une Tek Paf. Tu reviens donc te mettre à ta place. « Une Tek paf. Mais je choisis l’emplacement du sel et du citron ». Tu fais mine d’humidifier ton poignet mais prépares finalement la zone à la base de ta gorge pour y déposer les petits cristaux immaculés. Tu sers le shooter à la brunette et place finalement un quartier de citron entre tes dents. Elle pourrait toujours se dégonfler. Mais étrangement, tu en doutes. Tu sens qu’elle va jouer le jeu.

code by bat'phanie


BE A GOOD GIRL | Obéis aux ordres. Ne te plains pas. Prends les coups à notre place. ne lâche rien. Sois un pitbull bien dressé, ma petite princesse sûre de toi
Revenir en haut Aller en bas
Maggie Campbell
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Barmaid/cambrioleuse
Célébrité : Jaimie Alexander
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 271 Gallions : 1036 Date d'inscription : 11/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Truth or Dare

Pas de doute à avoir. La jeune femme assise en face de moi avait définitivement rompu la routine de mon quotidien ce soir. Oh certes, elle ne me faisait pas prendre ma dose d'adrénaline que je recherchais lorsque j'allais m'infiltrer chez les collectionneurs, mais je m'amusais beaucoup. Il y avait longtemps que je ne m'étais pas délectée à franchir les limites du raisonnable et le fait qu'elle me suive dans mes vices m'exaltait. Il faut dire que l'occasion s'y prêtait plutôt bien. Il était tard et il n'y avait personne pour nous surveiller. Je me demandais encore jusqu'où irait-elle, jusqu’où j'allais pouvoir la pousser ? À croire que j'allais me fatiguer avant elle, non ça jamais...
La Suédoise m'avoua qu'elle aussi en était restée à la gent masculine. Bien, mais avait-elle déjà embrassé une femme ? J'observai sa réaction tandis que je lui annonçais son nouveau challenge. Ha parfait, je l'avais déstabilisée. Peut-être assez pour qu'elle déclare forfait ? Depuis le début, elle était prévenue. Bien sûr, elle ne pouvait pas imaginer en me proposant ce jeu que je suivrais et l'entraînerais même aussi loin. Je montais toujours plus haut, une réelle escalade de la débauche. Il suffisait de regarder ma vie, toute à fait régie par ce fameux dicton du carpe diem. Le pire c'était sans doute qu'à ce moment mes actes n'étaient même pas encore dictés par l'alcool...

Je ne bougeai pas, la voyant poser son verre. Passée la surprise de mon annonce, je compris tout de suite à son regard que ce n'était pas encore là qu'elle allait se défiler. Si elle était aussi coriace dans son boulot qu'à ce jeu, je n'aurais pas beaucoup aimé qu'elle soit celle à qui on avait confié ma capture.
Sa main se plaça sur mon visage et je m'approchai sans hésitation afin de lui faciliter la tâche. Nos lèvres entrèrent en contact et je la sentis prendre confiance à mesure qu'elle m'embrassait. Je répondis lorsque sa langue se glissa audacieuse, jusqu'à la mienne. Elle rompit le contact non sans avoir auparavant marqué ma lèvre. Convaincant pour moi ? Soyons honnêtes, cette femme savait comment embrasser quelqu'un. Je la fixai avec un intérêt nouveau, un sourire aux lèvres. Vu l'aperçu que j'avais eu sur sa manière d'embrasser, je ne pouvais m'empêcher d'imaginer ses performances entre les draps de son lit.
Dans tous les cas, je n'étais clairement pas sortie de l'auberge, c'était le cas de le dire. La nuit risquait d'être longue. Je la vis se lever et se diriger derrière mon bar. Mais qu'est-ce qu'elle allait faire derrière MON bar ?! Soyons clairs. J'étais bordélique à souhait, la plupart de mes affaires chez moi ne se trouvaient jamais à la bonne place, ma paperasse traînait toujours en un monticule au choix sur ma table de salon ou sous mon canapé, mais mon bar c'était sacré. Derrière mon bar, j'étais la pire des maniaques. Je la regardai s'aventurer dans mon domaine, d'un air suspicieux, avant de finalement me détendre. Pas la peine d'entrer en hyperventilation quand on entendait le mot « amusant », n'est-ce pas ?

Je la vis sortir la tequila. Cela allait me faire remonter des souvenirs de mon séjour au Mexique, à n'en point douter. Sans rien dire, je la regardai préparer son défi. Heureusement que je ne bossais pas demain... Elle revint s'installer en face de moi et je l'écoutai m'énoncer son challenge.  Une tek paf ? Soit, l'alcool ne me faisait toujours pas peur. Le sel au creux de son cou et le citron entre ses dents ? Évidemment que j'allais relever ce défi !

- ¡ Vamos mi bella !

J'attrapai le shooter qu'elle m'avait préparé, le couvrant de ma paume avant d'en frapper le fond sur le comptoir. Sans hésiter plus longtemps, j'avalai d'un trait son contenu avant de me diriger vers sa gorge tendue. La pointe de ma langue se déposa sur sa peau avant de glisser suavement récupérer les cristaux blancs qu'elle y avait déposés. Enfin, mes lèvres vinrent s'accoler aux siennes et je croquai dans l'agrume qui libéra son jus acide pour venir couler dans ma bouche. Je me reculai, mon regard planté dans le sien.

- Es tu turno, ahora...
la défiai-je alors.

Elle n'avait pas relancé le jeu et un second shooter traînait sur le comptoir. Je lui servis alors la tequila et fit mine de réfléchir en attrapant le condiment. Mais je savais déjà quel emplacement je lui réservais et je ne tardai pas à préparer le haut de ma poitrine pour y déposer le sel. Je ne ferai guère dans l'originalité pour le morceau d'agrume en venant le placer également entre mes dents. Il fallait croire que je commençais à me faire au goût de ses lèvres...

Revenir en haut Aller en bas
Ella Bjornsson
Consumed by the shadows
avatar
Aurors
Maison/Métier : Auror affectée à Poudlard
Célébrité : Scarlett Johansson
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 143 Gallions : 630 Date d'inscription : 11/03/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3257-be-pretty-and-shut-up-ella-bjor http://www.mumblemumps.com/t3295-cause-baby-now-we-got-bad-blood-ella http://www.mumblemumps.com/t3298-mercure-i-m-on-the-highway-to-hell http://www.mumblemumps.com/t3285-journal-de-nekojune-folle-en-camisole


Truth or Dare
We found weekend jobs, when we got paid, We'd buy cheap spirits and drink them straight. Me and my friends have not thrown up in so long, oh how we've grown

15 avril 2001

Tu n’aimes pas te conformer à une image qu’on pourrait se faire de toi. Tu aimes sortir des sentiers battus, montrer que ton statut de femme et ton physique assez frêle ne t’empêche pas de faire quoi que ce soit. Tu as toujours su et surtout du démontrer ce que tu vaux. Tu n’as pas le choix, sinon tu prends le risque de te faire marcher sur les pieds. En règle générale, tes homologues masculins ne te prennent pas au sérieux tant que tu ne leur as pas foutu une raclée que même leur mère ne leur aurait pas mise. Mais pendant cette soirée, tu n’avais rien à prouver, pas même à toi-même. Tu pouvais juste profiter, tenter certaines choses que tu n’avais jamais faite. Il faut être réaliste, ce n’est pas en partant en mission comme tu le fais d’habitude ou en surveillant des élèves dans une école de Sorcellerie que tu peux te laisser aller à t’essayer aux femmes. Pendant tes missions, tu n’étais jamais seule et les femmes sont si rares au Ministère de la Magie Russe que tu n’as jamais eu d’opportunité. Tester en étant à Poudlard ? Impossible. Même si tu as avoué que ton fantasme était de te faire prendre, tu préfères que ce soit avec un homme, tu ne sais pas du tout où pourrait te mener ce petit jeu dangereux avec une femme. Pourtant ,ce soir, alors que tu as encore en pleine possession de tes moyens malgré la quantité d’alcool qui coule dans tes veines, tu te sens pousser des ailes et tu comptes bien essayer si Maggie ne te stoppe pas.

Le sourire sur les lèvres de la barmaid te conforta au sujet de tes compétences. Mais tu ne comptes pas rester à attendre. Lorsque tu passes derrière le bar, tu as l’impression de voir un petit éclair, fugace, traverser son regard. Tu te doutes bien que ce n’est pas forcément la meilleurs chose à faire que de passer ici alors que c’est en quelques sortes son outil de travail. Mais lui dire que tu voulais sortir la tequila ? Hors de question qu’elle ne découvre ton plan avant la préparation. Tu n’as pas hésité longtemps sur l’emplacement du sel et sur celui du citron. Tu ne peux retenir un sourire face à l’entrain de la jeune femme. Cela fait bien longtemps que tu ne t’es pas amusée avec de la tequila et il faut bien avouer que cela te plait étrangement te partager ce divertissement avec elle. Tu observes chacun de ses gestes, la voit vider le verre sans la moindre difficulté avant de récupérer le sel sur ta gorge puis de croquer le citron coincé entre tes dents. Tu ne peux retenir un léger frisson. C’est toujours un peu grisant de jouer à ce genre de jeu, peu importe avec qui on y joue au final. Pourtant, tu te fais en quelques sortes avoir à ton propre jeu. Tu n’as pas relancé, c’est donc à toi de boire une Tek Paf en bonne et due forme. Un sourire étire tes lèvres quand tu constates que Maggie place également le sel à en endroit stratégique. Un peu plus osé tout de même que ce que tu avais fais juste avant. Ni une, ni deux. Ta main recouvre le verre, le fond tape contre le comptoir. La tequila glisse dans ta gorge, ta langue passe au beau milieu de sa poitrine avant de finalement récupérer les cristaux blancs et enfin, aller te saisir du citron coincé entre ses dents. L’atmosphère devient quelque peu électrique. Tu relâches ce qu’il reste de l’agrume et plante ton regard dans celui de la brune, lâchant un « Au diable les convenances ! » Et sans plus attendre tu te saisis à nouveau de ses lèvres. Les mains commencent à se faire aventureuses, la saisissant à la taille. Pourtant tu n’as pas le temps d’aller plus en avant dans ton incursion.

Un bruit sourd se fait entendre à l’extérieur, comme une chute. Ce n’est pas normal. Instantanément, tes réflexes d’Auror reprenne le dessus, sans pour autant oublier les règles de la bienséance. Tu attrapes le haut de Maggie et le lui envoie pour lui permettre de l’enfiler. Le tout avant de sortir en trombe, baguette à la main. Pourtant, tu ne remarques rien à la lueur que projette ta baguette. Suspicieuse, tu retournes finalement à l’intérieur, sourcils froncés. Rien à l’extérieur mais il faut croire que quelque chose ou quelqu’un peut-être a fait une mauvaise chute. Tu commences à te dire que tu devrais retourner au château. Il serait dommage que tu te fasse prendre pour le coup…

« Je devrais rentrer… Mais ce n’est que partie remise si je rentre maintenant ! »

code by bat'phanie


BE A GOOD GIRL | Obéis aux ordres. Ne te plains pas. Prends les coups à notre place. ne lâche rien. Sois un pitbull bien dressé, ma petite princesse sûre de toi
Revenir en haut Aller en bas
Maggie Campbell
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Barmaid/cambrioleuse
Célébrité : Jaimie Alexander
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 271 Gallions : 1036 Date d'inscription : 11/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Truth or Dare

Insouciante ? Oui je l'avais toujours été et j'étais clairement encore en train de jouer avec le feu ce soir. C'était comme si parfois je restais encore cette adolescente qui n'avait jamais voulu grandir, sauf que maintenant je jouais dans la cour des adultes avec des conséquences bien différentes à assumer que les conneries d'une gamine de quinze ans. Alcool et jeux stupides à défis, ne faisaient jamais bon ménage avec moi. Et d'insouciante, je passais souvent pour une femme aux mœurs légères. Qu'importe ma réputation auparavant, puisque j'étais amenée à ne jamais rester au même endroit trop longtemps. Les gens pouvaient bien penser ce qu'ils voulaient, on avait qu'une vie. Pourtant ici, j'y étais depuis bientôt deux ans et je ne comptais pas partir, alors est-ce que ça serait différent ? Ella n'était pas de passage non plus et ça lui desservirait plutôt qu'autre chose de raconter ce que nous avions fait ce soir-là.

La tek de la Suédoise n'attendait plus qu'elle. Une fois encore, j'avais relevé le niveau et rien ne semblait l'arrêter. Non, elle se faisait même plus audacieuse que ce que je lui avais proposé. Flirter avec l'Auror devenait grisant. Et l'escalade dans laquelle je l'entraînais et dans laquelle elle me suivait en devenait incontrôlable. Plus difficile en serait la chute, si nous tombions.
Ma partenaire de la soirée sembla alors perdre ses dernières retenues avant de repartir à l'assaut de mes lèvres.
Les convenances ? Si elle savait ce que j'en faisais des convenances...
Je répondis à son baiser, la laissant poser ses mains sur ma peau, les miennes glissant alors dans son dos.
Je sentis que je perdais le fil de la situation, sans que sur le coup cela ne me gêne. Et puis un bruit au-dehors vint stopper cet élan de concupiscence. Je me retrouvai, mon débardeur en main en moins de temps qu'il n'en faut pour compter jusque trois. Réactive, je me rhabillai avant de voir Ella réagir et aller inspecter l'extérieur de l'auberge. Puis elle revint visiblement bredouille.

- Je devrais rentrer… Mais ce n’est que partie remise si je rentre maintenant !

Je lui fis un signe de la main, un sourire aux lèvres. Alors qu'elle partait, je me levai pour débarrasser les vestiges de nos activités de débauche. L'aurais-je laissée faire jusqu'au bout ? Je n'avais jamais été spécialement attirée par le sexe féminin. Ma meilleure amie à Poudlard était homosexuelle, mais tout avait toujours été clair entre nous. Tout avait toujours été clair dans ma tête jusqu'à aujourd'hui. Alors si nous n'avions pas été interrompues, l'aurais-je arrêtée ? Il suffisait de reprendre le premier mot de cette réponse pour en connaître la réponse.  

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Truth or Dare | Maggie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» truth or dare.
» Truth or dare ?#Skyeward (1)
» Maggie Green [Validée]
» Nikita - Maggie Q
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: SAISON 2-
Sauter vers: