Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
Cora McLaggen
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : SERPENTARD.
Célébrité : SKY FERREIRA.
Pseudo : DITW. Âge : 23 Parchemins : 45 Gallions : 121 Date d'inscription : 05/04/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur



it was you

Ses pas claquaient sur les pavés irréguliers de Pré-au-Lard. Elle n'accordait aucune attention aux uns et aux autres dont elle sentait parfois le regard. Au loin, elle aperçut les jolies lettres dorées de Madame Puddifoot qui reluisaient sur une vieille pancarte. Elle arriva bientôt devant une bâtisse contemporaine dont la façade dénotait de toutes les autres. Elle poussa délicatement la porte d'entrée et arbora son plus doux sourire. Elle épousait parfaitement les convenances du salon. Elle s'était vêtue d'une robe bleue foncée cintrée à la taille dont mille et une colombes se reflétaient sur le tissu. Ses boucles d'or blanches demeuraient sur son épaule. Elle salua l'hôtesse de ce lieu raffiné et s'installa à sa table. Un thé parfumé à la fleur d'oranger ne tarda pas à apparaître devant elle. Son préféré. Il était rare que la vipère désire autre chose. Une douce mélodie vint ensorcelé ses sens. Elle y décelait les notes d'un piano. Un instrument dont elle voulait apprendre à jouer. Musique classique. Peu appréciée par les jeunes sorciers de son âge. Elle venait toujours seule. Craignant que l'un de ses amis puisse porter atteinte à sa réputation. Quelques âmes-sœurs se perdaient dans cet endroit divin. Le papier peint blanc se mariaient incroyablement bien avec le teint rosé des formes. Chaque meuble possédait ses propres courbes. Chaque matière avait été soigneusement étudiée pour corréler cet ensemble. Certains disaient cet endroit fait pour elle. Elle semblait sortir tout droit d'un vieux livre moldu tel Grace Kelly. Version sorcière.

Les jambes pliées de façon princière, elle dévorait un livre de contes qu'elle avait acheté un peu plutôt dans une librairie. Elle se racontait ces histoires moralisatrices et s'efforçait d'en comprendre les nuances. Ce temps calme qu'elle passait loin de sa famille et de ses amis l'apaisait. Elle n'était pas obligée de porter un masque. D'être cette jeune femme pleine d'assurance au regard ravageur. Inaccessible. C'était un rôle qu'elle jouait depuis trop longtemps. Un rôle qui lui collait à la peau. Tout comme le sourire qui se dessinait sur ses lèvres. Presque hypocrite. Cette jeune hirondelle apprenait à voler de ses propres ailes. Elle commençait à lâcher prise. À vivre. Par plaisir et non plus dans la crainte de subir les remontrances de ses parents qui l'avaient façonnée à leur image. L'image d'un couple puissant qu'elle serait amenée à construire lorsqu'ils auraient décidé à qui la fiancer cet été. L'été de ses dix-huit ans. Ils avaient eu la bonté de laisser choisir Cormac. Elle espérait secrètement avoir droit au même privilège. Malgré le fait que son père prônait l'indépendance de la femme, Cora était incertaine quant à ses droits.

Elle était déchirée entre ses fiançailles qui se voudraient stratégiques et ses sentiments. Elle ignorait ce qu'était l'amour. Un vaste concept abstrait qui se dissimulait dans les esprits et dont on prenait conscience en ressentant les symptômes. Elle ne pensait pas en avoir éprouvé pour quiconque d'autres que Kamen à une époque qui lui paraissait lointaine. Cela faisait déjà plusieurs mois qu'elle tentait de se tenir à l'écart. Loin de lui. L'ignorant dès qu'elle le croisait dans un couloir alors qu'elle avait remarqué sa présence. Il lui rappelait Zahary d'une certaine façon. Lorsqu'elle croisait son regard, elle devenait sa proie. Il faisait resurgir toute l'attirance qu'elle avait autrefois éprouvée pour lui. Un côté sombre qu'elle n'avait jamais oublié. Les tortures infligées à son frère. Sa mort. Tous ces souvenirs nocifs qui lui donnaient l'apparence d'un ange de la mort. Elle attrapa sa tasse de thé et en but une gorgée pour oublier. Elle se perdit à nouveau dans son livre. Tentant vainement de chasser les fantômes du passé.


Revenir en haut Aller en bas
Kamen Yordanov
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : slytherin
Célébrité : Ash Stymest
Pseudo : Elly Âge : 22 Parchemins : 2732 Gallions : 915 Date d'inscription : 01/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t304-kissing-death-and-losing- http://www.mumblemumps.com/t310-you-re-poison-runnin-through-my-veins-kamen#3919 http://www.mumblemumps.com/t975-kamen-flask http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

it was you
Cora & Kamen
Lover, hunter, friend and enemy, you will always be every one of these. Nothing's fair in love and war. In life, in love, this time I can't afford to lose for one, for all, I'll do what I have to do. You can't understand, it's all part of the plan.

Une mèche brune fila entre les doigts du Yordanov, il ne s'était même pas aperçu qu'il avait lui-même été à l'initiative de ce geste outrageusement affectueux. En vérité, il ne s'était pas aperçu de grand chose ces derniers temps. Il avait vécu sa vie comme si il n'avait plus voix au chapitre, comme si il ne faisait que faire ce qu'on lui soufflait. Puisque de toute manière, il avait compris que cela ne servait plus à rien de lutter, ce qui doit arriver arrivera. Même quand on pense tout faire pour que la situation soit à notre avantage, elle nous échappe et nous revient en pleine gueule. Il avait retenu la leçon. Le bonheur, les plaisirs futiles, le répit, ce n'était pas pour lui. Son avenir s'annonçait aussi sombre et crasseux que celui de ses parents. Il allait reprendre le manoir, moisir dedans et hurler à la lune pour qu'elle le reprenne. Cela serait tellement plus simple si il pouvait choisir de disparaître de la circulation. Il n'était bon qu'à ça : détruire. Les loups ne vivaient que pour tuer, cela au moins il était certain de pouvoir le faire. Il avait déjà fait verser du sang, son propre sang même, sans rien ressentir. Ce choix lui paraissait soudain comme une solution adaptée à ses problèmes. Faire le mal sans que personne ne puisse jamais lui en faire. Le monstre, ce serait lui. Définitivement. Aucun sentiment — bien qu'il n'était pas convaincu de pouvoir en ressentir, ou du moins, cette sensation s'était rapidement volatilisée. C'était une évidence, désormais. Kamen était destiné à n'être qu'un autre pion sur l'échiquier du diable. Dans l'attente d'être renversé par ce dernier.

Pensif, il en avait presque oublié Lou qui l'observait avec ses grands yeux dans lesquels il lui était impossible de ne pas s'égarer. Elle lui demanda à quoi il pensait et ne sachant que répondre, il lui dit qu'il avait un parchemin à rédiger pour le lendemain et qu'il serait temps de s'y mettre. Elle prit cette moue déçue qu'elle ne savait plus masquer en sa présence, sans doute avait-elle espéré qu'il lui accorde son après-midi. Ce n'était pas comme si c'était devenu une habitude, mais ils se retrouvaient souvent quelque part dans le château. C'était rarement planifié, d'ailleurs. Ils n'avaient pas besoin de le faire pour savoir quand l'autre avait besoin de lui. Parce que c'était comme ça entre eux. Ils s’attiraient comme des aimants, comme des amants. Lou était la seule personne qui réussissait à le faire sortir de ses idées noires, mais aujourd’hui, il avait besoin d’être seul, d’être quelqu’un d’autre.

Il prit la route de Pré-au-Lard, inconscient de l’inutilité de cette balade, évitant les regards réprobateurs de ses camarades. On le défendait de se promener trop près des autres, de peur qu’ils attrapent cette maladie et qu’eux aussi perdent leur pouvoir. On pouvait le fuir comme la peste, il s’en fichait, il n’en restait pas moins un Yordanov. Quand il arriva au village, il hésita un peu avant de se diriger vers un lieu où il n’allait jamais. Le salon de thé. Mais pour une fois, il avait envie de changement. Etre quelqu’un d’autre. Quand il pénétra à l’intérieur et qu’il commanda sa boisson chaude, il prit place à une table près de la fenêtre et observa les autres sorciers présents. C’est là qu’il la vit. Il n'avait jamais compris ce qui le reliait à Cora de cette façon, comme si leurs histoires étaient enchaînées l'une à l'autre. Pendant longtemps, il avait pensé que c'était ces origines communes. La même enfance, la même noirceur nichée dans les moindres recoins de la demeure familiale. Cette attirance inexplicable qu'il avait ressentie avant même de la rencontrer, juste en entendant parler de la fille qui avait trainé avec son frère. Ce n'était qu'un nom et pourtant il avait su qu'il fallait qu'il la rencontre. Il ne pouvait pas vraiment l'expliquer, c'était un besoin qui avait surgi de nulle part. Et ils avaient partagé beaucoup plus que des regards.

Kamen la fixa, incapable de bouger, paralysé par son visage et la stupeur. Il ne l’avait pas vu depuis qu’il était sorti de quarantaine, ou plutôt, elle n’avait pas cessé de l’éviter. Quand on lui apporta son thé, Kamen prit une gorgée mais recracha aussitôt, il s’était brûlé la langue. Et elle lui brûlait les yeux.






(c) chaotic evil


destructive love
Ce baiser est mille fois mieux que tout ceux qu’il a pu recevoir et donner dans sa vie. C’est un baiser chaud, langoureux, qui vient du cœur. Un baiser beaucoup plus fort que n'importe quel poison.



Revenir en haut Aller en bas
 
IT WAS YOU (kara)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mondai-Ji-tachi ga Isekai Kara Kuru Sou Desu yo?
» Niniel En'Kara
» Un travail comme un autre.. [PV Kara Bawen]
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Kara[Danseuse, acrobate & magicienne]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: Hogsmeade :: Madam Puddifoot's Tea Sho-
Sauter vers: