Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Who are we now ? Ft Piros

Maggie Campbell
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Barmaid/cambrioleuse
Célébrité : Jaimie Alexander
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 236 Gallions : 785 Date d'inscription : 11/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Who are we now?


C'est amusant comme les choses semblaient juste plus faciles quand nous étions jeunes... Il m'arrivait parfois d'avoir envie d'effacer toutes ces années, de replonger dans l'insouciance de mes années d'adolescente. J'aurais eu envie de remonter le temps et de prévenir celle que j'étais de ce qui l'attendait. J'aurais eu envie de lui dire de profiter encore plus de ses années à Poudlard et de ne surtout pas abandonner ses amis. Ou alors j'aurais pu lui dire qu'elle en baverait, mais qu'elle s'en sortirait, que ses erreurs la façonneraient. Mais je lui aurais supplié de ne pas couper le contact avec ses amis. Je lui aurais avoué à quel point il était difficile après tant d'années de silence de renouer avec les gens avec qui elle passait sans doute les plus belles années de sa vie.

Le ballet de mes regrets se produisait chaque nuit dans une sinistre représentation depuis que je l'avais aperçu un soir. Allongée sur le canapé de mon salon au milieu des cartons à peine déballés et recouverte d'un plaid léger, je ressassais le passé. C'était le seul meuble du logement à l'heure actuelle qui me servait de lit, de bureau et de coin-repas. La cuisine dans le coin était rutilante et le resterait sûrement encore un bon moment étant donné mes talents en la matière. Dans ma chambre, le lit dans un coin attendait encore d'être monté, mes cartons de vêtements trônaient au milieu de la pièce négligemment. Ma mère si elle était encore de ce monde en ferait une syncope. Mais j'avais l'excuse de ne pas être là depuis longtemps et l'idée de m'installer définitivement quelque part m'angoissait. Je n'étais pas du genre à tenir en place et j'avais peur de m'enfermer dans la monotonie du quotidien. Une fois que je serais installée, j'aurais l'impression de ne plus pouvoir faire demi-tour.

Dans un soupir, je me penchai pour attraper ma tasse de thé froide posée au sol. Le breuvage m'arracha un air de dégoût et je le reposai désappointée. Bon. Je n'allais quand même pas finir ma nuit à me morfondre, ça ne me ressemblait pas ça.
Mon esprit remonta quelques jours en arrière. Ça ne faisait pas longtemps que je travaillais aux Trois Balais et j'étais repartie un peu plus tard que prévu ce soir-là. C'est là que je l'avais vu, je l'aurais reconnu entre mille même après tout ce temps. Paniquée, je m'étais engouffrée dans la première ruelle que j'avais rencontrée. Je n'étais pas du genre à fuir comme ça, mais affronter mon passé là tout de suite, ça m'était complètement impensable. Je ne savais pas s'il m'avait vue et si c'était le cas, peut-être lui non plus ne s'était pas préparé à me revoir. Je me persuadais d'avoir évité un moment gênant plutôt que d'avouer avoir fait preuve de faiblesse.
Il fallait bien admettre qu'en revenant au pays, j'avais plus de chance de voir mon passé resurgir, mais je ne m'attendais pas à ce que ce soit si rapide. Pour autant je ne pouvais pas me permettre d'attendre de retomber sur lui par hasard, je ne serais pas mieux préparée un autre soir.

Prenant une décision, je basculai vers le dessous de mon canapé, à la recherche d'un morceau de parchemin et d'une plume, renversai le fond de ma tasse au sol. Merde. Je finis par mettre la main sur ce que je cherchais et rédigeai une invitation me servant de l'accoudoir du canapé comme support. J'envoyai rapidement la lettre avant de changer d'avis.
Puis je me décidai à me préparer pour affronter la journée. Dans ma chambre, les vêtements volèrent en tout sens, je n'étais pourtant pas superficielle. Au final mes cartons semblaient avoir été victimes d'une attaque fulgurante et tout ça pour me rabattre sur mes bons vieux basiques. De toute façon, j'aimais être à l'aise pour bosser et j'avais fixé le rendez-vous au soir.

Il était temps d'apprendre ce qu'il était devenu toutes ces années autrement que par la presse et les rumeurs entendues derrière le comptoir. J'avais choisi le salon de thé dans un premier temps parce que je ne souhaitais pas mélanger le travail et ma vie privée. Les gens pouvaient parfois être trop curieux. Ensuite, il me semblait raisonnable d'éviter les établissements où je serais tentée d'enchaîner les verres de whisky pour ne pas céder à la panique. C'était le meilleur moyen pour lâcher des informations que je me devais de garder pour moi. Enfin une en particulier. Et après le whisky, le thé était ma boisson de prédilection. Encore dépitée de mon breuvage de cette nuit, je pourrais me rattraper.
J'entrai dans l'établissement et me dirigeai vers une table au fond de la pièce, je ne voulais pas trop attirer les regards. Je m'installai et commandai à l'avance. Je ne savais pas si Piros répondrait à mon invitation et je ne voulais pas passer pour la pauvre fille à qui on avait posé un lapin, surtout dans ce genre d'endroit.


Revenir en haut Aller en bas
 
Who are we now ? Ft Piros
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: flashback-
Sauter vers: