Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Sometimes beginnings aren't so simple (Ishan & Clemens)

R. Ishan Patil
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Ancien Serdaigle / Professeur de Médecine Magique
Célébrité : Rahul Kohli
Âge : 26 Parchemins : 212 Gallions : 1065 Date d'inscription : 13/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3483-ishan-the-god-the-bad-and-the-d http://www.mumblemumps.com/t3490-ishan-my-name-is-blurryface-and-i-care-what-you-think http://www.mumblemumps.com/f102-les-hiboux http://www.mumblemumps.com/t3510-carnet-de-rajah-ishan-patil



Sometimes beginnings aren't so simple
Ishan & Clemens
Cette lettre que tu avais reçu, elle était sans aucune doute la responsable de ton mal-être. Presque deux mois c'était écoulés depuis, et elle n'avait cessé de te torturer de jours en jours, te faisant réfléchir malgré toi. Au début, elle t'avait laissé bouche-bée, et encore, c'était bien trop faible pour décrire la réaction que tu avais eu sur le moment. Mais tu avais décidé de l'ignorer, simplement, et d'ignorer la jeune femme qui te l'avait envoyé, par la même occasion. Tu avais été incapable d'y répondre quoique ce soit, et pire, tu avais littéralement évité Ella Bjornsson, comme un lâche. Un lâche, c'était sûrement de cette façon qu'elle te voyait, à présent, et sans doute avait-elle raison. Pensait-elle certainement que tu avais peur d'elle. Pourtant, ce n'était pas elle que tu avais pris autant de mal à fuir jusque là, mais bel et bien les sentiments que tu éprouverais si tu te retrouvais en face de la blonde, ou que tu éprouvais, tout simplement. Oui, parce que tu ne pouvais plus le nier à présent, cette femme avait qui tu avais passé cette nuit d'avril ne te laissait pas indifférent, et tu ne pouvais pas l'accepter. Pour toi, assumer tes sentiments pour une autre femme, c'était trahir la tienne, trahir Sara, et c'était quelque chose d'inconcevable.

Tu ne savais pas depuis combien de temps tu déambulais dans les couloirs de l'école. Enfin, tu ne déambulais même pas, tu enchaînais des pas, trébuchais entre deux, titubais d'un mur à l'autre sans savoir réellement où tu allais, et d'ailleurs, tu ne t'étais pas vraiment éloigné de l'aile des habitations du personnel. Une bouteille de whisky dans la main, tu étais dans un état second, et  tellement pitoyable que tu te laissais tomber bruyamment contre la porte d'un appartement, mais tu étais incapable de savoir qui était l'heureuse victime de se vacarme. Cela faisait combien de temps que tu ne t'étais pas mis dans un tel état ? Plus de deux ans ? Comment diable avais-tu peux te laisser replonger aussi faiblement. Tu n'avais même pas pris la peine d'aller boire un verre à Pré-Au-Lard pour te vider la tête, comme tu avais l'habitude de faire chaque nuit d'insomnie. Non, cette fois, c'était différent. Tu t'étais contenté  de rester au sein-même du château, vidant la moindre bouteille de ton mini-bar qui tu tombais sous la main. Tu n'avais pas la tête à te balader, pas ce soir. Prendre l'air n'était pas ce que tu recherchais. Tu voulais simplement oublier. Oublier ton existence que tu estimais moisie, pourrie, gâchée. Oui, tu voulais tout oublier, tu voulais mourir aussi, et peut-être bien que demain tu le regretterais, mais ce soir, il en était ainsi.

(c) DΛNDELION



 
I forgot what you feel like
 
Revenir en haut Aller en bas
Clemens Brown
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Directeur de la maison Serpentard, Professeur de Vol et Arbitre de Quidditch
Célébrité : Sam Claflin
Pseudo : Teuquof Âge : 22 Parchemins : 35 Gallions : 182 Date d'inscription : 31/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3722-clemens-le-sourire-d-un-ami-cou http://www.mumblemumps.com/t3729-clemens-vis-avec-ton-ami-comme-s-il-devait-etre-un-jour-ton-ennemi?nid=1#102589

Sometimes, beginnings aren't so simple

Ishan & Clemens
« Non… Non… Aurora ! » Criais-je alors que j’étais plongé une nouvelle fois dans un cauchemar impliquant Aurora. La scène était au ralenti, si lente que je pouvais distinguer chaque détail de la pièce. J’étais dans la Grande Salle de Poudlard, je voyais des dizaines et des dizaines de détraqueurs arrivant sur nous, plus déterminés que jamais à nous éliminer. Je me voyais courant vers ces détraqueurs, actionnant mon Patronus pour arrêter cette attaque à la fois surprenante et violente. Aurora faisant de même jusqu’au moment où elle fut dépassé par les évènements. « Mon amour ! » criait-elle jusqu’à qu’un détraqueur finisse par lui aspirer complétement son âme. Je ne pus réagir, tout est allé si vite et il fallait sauver le château, il fallait survivre pour Harry, pour vaincre Voldemort. Ma respiration était rapide et courte, j’avais du mal à analyser ce qu’il se passait dans mon rêve. Mais tout cela avait l’air tellement réel. Je me voyais tomber en sanglots sur le sol froid de la Grande Salle alors que les détraqueurs venaient vers moi, a tristesse et mon chagrin m’empêchant de faire quoique ce soit. Et comme le véritable jour où j’ai perdu Aurora, je lançais mon Patronus une nouvelle fois si fortement que je pus éliminer tous les détraqueurs présents dans mon rêve. Contrairement à la réalité, l’un d’entre eux arriva de nulle part et me saisissait au cou, le cauchemar continuait mais dans une réalité que cette fois je ne maitrisais pas. Je ne savais plus quoi faire, mon souffle cette fois se réduisait, plus aucun air n’arrivait à pénétrer dans mes poumons et je sentais la fin proche.

Soudain un bruit sourd se fit entendre. J’ouvrais alors les yeux, me libérant de l’emprise de ce rêve, je reprenais enfin mon souffle, je sentais mon corps dégouliné de sueur, mes cheveux en bataille avaient également leurs racines moites. Je me sentais légèrement perdu, il fallait que je me remette de mes émotions. Cela m’arrivait rarement de rêver ainsi jusqu’à un réveil en sursaut. D’ailleurs, j’avais bien entendu un bruit sourd dans mon rêve mais d’où pouvait-il bien provenir ? Je m’asseyais finalement sur le bord de mon lit. Mes esprits enfin retrouvés, je me levais pour ouvrir la porte de mon appartement et inspecter le couloir à la recherche d’un élève déambulant au troisième étage sans autorisation. Quelle ne fut pas ma surprise que je retrouvais à mes pieds mon frère de coeur. « Ishan ? » mais qu’est-ce qu’il faisait là ? Je regardais l’heure sur l’horloge accrochait en face de mon lit. 1 heure du matin. Je regardais mon ami gisant au sol et faisant mine de dormir j’imagine. Des effluves d’alcool arrivèrent jusqu’à mes narines « Oh non Ishan… » Je pris mon ami sous les aisselles pour le faire trainer jusque dans mon appartement, loin des yeux et oreilles des curieux. Un son comme une du verre tapant sur le sol se faisait entendre. Je stoppais alors quelques secondes pour regarder les mains de mon ami, en effet, il avait une bouteille de whisky entre ses mains. Je l’adossais finalement contre mon lit, étant incapable de le mettre dessus. Je récupérais finalement la bouteille pour la poser loin des mains de mon ami. « Bon mon grand faut que tu te réveilles maintenant et que tu m’expliques ce qu’il t’arrive là. » disais-je sur un ton inquiet, cela faisait longtemps que je ne l’avais pas vu dans cet état. Heureusement qu’aucun autre professeur ne l’a vu d’ailleurs, cela aurait pu causer de sérieux soucis. Maintenant, il fallait que j’arrive à réveiller mon ami et quoi de mieux que de lui renverser un peu d’eau sur le visage ? « Immersio » lançais-je, tout à coup un flot d’eau s’écoulait de ma baguette, flot que je dirigeais sans attendre sur le visage d’Ishan. « Aller on se réveille maintenant ! » Je n’espérais qu’une chose, que mon frère de cœur se réveille enfin.
codage by Wiise


The person you were, is no more. You have changed, and nobody knows why. You have changed, and nobody wants to know why. Stay alone. the person you are
Revenir en haut Aller en bas
R. Ishan Patil
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Ancien Serdaigle / Professeur de Médecine Magique
Célébrité : Rahul Kohli
Âge : 26 Parchemins : 212 Gallions : 1065 Date d'inscription : 13/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3483-ishan-the-god-the-bad-and-the-d http://www.mumblemumps.com/t3490-ishan-my-name-is-blurryface-and-i-care-what-you-think http://www.mumblemumps.com/f102-les-hiboux http://www.mumblemumps.com/t3510-carnet-de-rajah-ishan-patil



Sometimes beginnings aren't so simple
Ishan & Clemens
De l'eau glacé. C'est ce qui te faisait sortir de ton état comateux en un sursaut spectaculaire. Les bras agités dans tout les sens, tu en faisais de même avec ton regard vitreux pour chercher d'où le jet provenait en essayant d'articuler les quelques mots qui sortaient de ta bouche. « Hein ? Quoi ? Laissez moi tranquille … Laissez moi tranquille ! » Tu te débattais dans le vide, tes bras et tes mains brassant de l'air, jusqu'à ce que tu te rendes compte de quelque chose. Tu n'étais plus là où tu avais perdu connaissance, mais le lieux te semblait tout de même familier. Pourtant, avant même que tu puisses t'en préoccuper un peu plus, tu remarquais enfin que ta bouteille n'était plus là, alors que tu étais pourtant certain de l'avoir emmené avec toi. Aussitôt, tu interrompais tes gestes pour chercher partout la disparue, tâtant ton propre corps sous ton t-shirt et ton jean poisseux, avant de regarder tout autour de toi quand tu les voyais enfin, les pieds de celui qui t'avait probablement amené ici. Remontant des yeux les jambes puis le tronc de l'individu, ton regard se posait enfin sur le visage de ton meilleur ami, le frère que tu n'avais jamais eu, celui qui te comprenait mieux que personne d'autre ...

Tu restais bloqué quelques secondes immobile, observant son visage et son air inquiet, puis tu réagissais enfin. Mais ce n'était pas des excuses que tu lui présentais, ni des remerciements. Non, au lieu de tout ça, l'expression de ton visage dégoulinant de sueur se changeait un peu trop rapidement, et ta surprise laissait bientôt sa place à une rage folle. « Rends moi ma bouteille putain ! Rends là moi ! T'as pas le droit ! Ma bouteille ! » Ton regard était tellement noir que tu aurais pu le tuer dix fois si tu en avais eu ce pouvoir, et ta mâchoire serrée te faisait grincer des dents, mais tu ne t'arrêtais pas là, et tu tentais douloureusement de te lever en t'appuyant au lit derrière toi, sans succès. Alors tu te penchais sur le côté, te traînant pitoyablement jusqu'au pied de ton ami, mais même ça, c'était trop physique pour l'état dans lequel tu t'étais mis. Tu n'étais plus qu'une loque. Une épave qui venait de s'échouer une seconde fois, bien trop vite pour que tu ne puisses contrôler la situation. Tu t'en étais pourtant sorti, de tout ça, mais voilà que tu venais de replonger et cela te semblait tellement insurmontable en cet instant que tu finissais par craquer … « Pourquoi ? Pourquoi t'as fait ça ? Pourquoi t'es venu m'aider ? Laisses moi crever ! Je veux mourir tu m'entends ? Je veux mourir ! » Lâchais-tu alors dans un éclat de sanglots, tapant le sol du poing, un peu au hasard, et sans aucune force.

(c) DΛNDELION



 
I forgot what you feel like
 
Revenir en haut Aller en bas
Clemens Brown
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Directeur de la maison Serpentard, Professeur de Vol et Arbitre de Quidditch
Célébrité : Sam Claflin
Pseudo : Teuquof Âge : 22 Parchemins : 35 Gallions : 182 Date d'inscription : 31/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3722-clemens-le-sourire-d-un-ami-cou http://www.mumblemumps.com/t3729-clemens-vis-avec-ton-ami-comme-s-il-devait-etre-un-jour-ton-ennemi?nid=1#102589

Sometimes, beginnings aren't so simple

Ishan & Clemens
Mon sortilège fonctionnait tandis qu’Ishan reprenait ses esprits cependant troublés par l’alcool qu’il avait ingurgité plus tôt. Alors il essayait de se débattre ou je ne sais pas… Après être sur qu’il était de nouveau parmi les vivants, j’arrêtais le sort. « Hein ? Quoi ? Laissez moi tranquille … Laissez moi tranquille ! » disait-il alors « Ahhhh Ishan, enfin tu te réveilles, tu m’as fait peur tu sais. Je…» je fus interrompu par une main de mon ami qui passa à quelques centimètres voire quelques millimètres de mon visage. Ses gestes étaient assez approximatifs alors je ne lui en tenais pas rigueur. « T’es capable de te lever ? » lui dis-je sans qu’il l’entende vraiment, alors qu’il semblait plus inspirer à chercher son bien qu’à m’écouter. « Ishan ? » disais-je en le regardant de travers. Il était en train de chercher partout sa bouteille de whisky que j’avais préalablement écartée de ses mains et surtout de sa bouche. La vision était assez drôle d’ailleurs, il cherchait vraiment partout jusqu’à essayer sous son pantalon.

Puis il deigna finalement se demander qui avait bien pu lui prendre sa bouteille. Là, il ne chercha pas longtemps j’étais debout devant lui. Alors il me regarda de bas en haut jusqu’à qu’il me reconnaisse, enfin j’imagine car il resta un moment à me regarder avant de s’exclamer « Rends moi ma bouteille putain ! Rends là moi ! T'as pas le droit ! Ma bouteille ! » « Ola ! Ola ! Tout doux, je crois que t’as assez bu pour ce soir tu crois pas ? » Non mais je rêve, je le sors d’un pétrin incroyable et voilà comment il me remercie. Heureusement que je le connaissais le loustique sinon il aurait pris quelques baffes. Il me regardait d’une façon si méchante et cruelle que cela me faisait rire, je savais qu’il était complétement saoul et que la moitié de ce qu’il disait ou faisait étaient absolument n’importe quoi.

Alors il essayait de se lever à maintes reprises sans succès au vue de son état d’ébriété « Pourquoi ? Pourquoi t'as fait ça ? Pourquoi t'es venu m'aider ? Laisses moi crever ! Je veux mourir tu m'entends ? Je veux mourir ! » « J’ai fait ça pour toi et non je ne te laisserai pas crever et non plus, tu ne veux pas mourir. » Je disais ça sur un ton calme et rassurant pour mon ami, je voulais qu’il arrive à se détendre un peu pour que l’on puisse réellement parler de son problème. « Calme toi et je te rends ta bouteille ok ? » Je lui disais ces mots surtout comme un sorte de chantage, évidemment je ne lui rendrais pas mais lui n’était pas censé le savoir après-tout. Je le calmais doucement en le relevant tout d’abord puisqu’il avait fini à mes pieds puis en lui tapotant légèrement sur l’épaule « Aller ! Je vais t’aider à te mettre debout et on va se mettre tranquillement sur le canapé. » Lui et moi on se connaissait jusqu’au bout des orteils, nous avions une histoire si similaire que nos ressentis et façons de voir les choses étaient les mêmes et qui peut mieux comprendre un veuf, qu’un autre veuf ?

Il me faisait tout de même de la peine à avoir fini comme ça ce soir, cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas craqué de la sorte et je ne pensais jamais qu’il replongerait. Mais que peut-il bien avoir derrière la tête pour qu’il retombe dans ses travers ainsi ? Pour l’instant cette réponse n’était pas à l’ordre du jour, il fallait tout d’abord que j’aide mon ami à se relever et cela n’était pas une mince affaire. Je l’attrapais le bras pour qu’il s’y accroche et tente de se lever. Cependant, ce ne fut pas sans mal, j’eus finalement gain de cause puisque nous avions réussis à arriver sur le canapé. Heureusement qu’il n’était seulement qu’à quelques mètres.  
codage by Wiise


The person you were, is no more. You have changed, and nobody knows why. You have changed, and nobody wants to know why. Stay alone. the person you are
Revenir en haut Aller en bas
R. Ishan Patil
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Ancien Serdaigle / Professeur de Médecine Magique
Célébrité : Rahul Kohli
Âge : 26 Parchemins : 212 Gallions : 1065 Date d'inscription : 13/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3483-ishan-the-god-the-bad-and-the-d http://www.mumblemumps.com/t3490-ishan-my-name-is-blurryface-and-i-care-what-you-think http://www.mumblemumps.com/f102-les-hiboux http://www.mumblemumps.com/t3510-carnet-de-rajah-ishan-patil



Sometimes beginnings aren't so simple
Ishan & Clemens
La dernière fois que tu avais été dans un état si pitoyable, à hurler ta volonté de mourir, c'était avant l'été 1999. C'était la fois de trop, pour ta mère, le déclic qui l'avait poussé à t'envoyer chez ce psychomage, un ami de ton père, et qui n'était personne d'autre que le père de James Martell. Cela t'avait fait un bien fou. Il ne t'avait pas totalement guéri, certainement qu'il en fallait plus pour t'aider à faire ton deuil. Mais au moins, il avait mis fin à tes épisodes dépressifs au bord du suicide. Clemens savait te calmer aussi. A lui aussi, tu lui en avais fait voir, mais c'était probablement la première fois que tu lui demandais de te laisser mourir. Demain, tu t'en voudrais énormément de lui infliger ça. Ce n'était pas son rôle te de voir dans pareil état. Ce n'était pas son rôle, de prendre ainsi soin de toi, alors que lui-même, en avait besoin. Demain, la honte t'envahira. Mais pas ce soir. Non, ce soir, c'était ce profond sentiment de culpabilité que tu avais tenté de faire disparaître à coups de shots innombrables, mais cela avait été un terrible échec. Il n'y avait qu'à voir à quel point tu te lamentais aux pieds de ton ami, à quel point tu te roulais de douleur à même le sol alors que ce que tu avais cherché, c'était l'euphorie, l'abandon de toi-même, de tout tes soucis. Un fiasco total.

Mais il y avait bien quelque chose qui te calmait soudainement. Comme un enfant à qui on proposait des bonbons s'il arrêtait de pleurer, tu cessais totalement de geindre ou même de gigoter quand quelques mots magiques venaient à tes oreilles. « Calme … te rends … bouteille ... » Ton regard à la fois surpris et suppliant croisait celui de ton ami. « Vraiment ? » Tu ignorais s'il allait le faire, mais cela valait bien le coup d'essayer. Alors comme le jour et la nuit, tu passais d'une furie noire à un calme parfait, où seul le bruit de tes reniflements provenaient de toi, tandis que Clemens s'approchait pour tenter de te relever. Bien évidemment, cela s'avérait être un parcours du combattant, tant l'alcool avait rendu tes jambes aussi molles que du coton. Plus d'une fois, elles s'écroulaient sous ton poids, et les quelques efforts que tu faisais pour rejoindre le canapé te rendaient peu à peu malade. Après quelques secondes d'acharnement de la part de ton ami, ton corps tout entier s’enfonçait enfin dans la banquette, quand tu sentais ta tête tourner de plus en plus. Bientôt, une terrible douleur dans ton estomac te poussait à te pencher par dessus l'accoudoir du canapé, et un goût métallique n'eut pas le temps d'envahir ta bouche bien longtemps avant qu'un flot de liquide jaunâtre ne s'en échappa dans un goût horriblement amer. « Putain … Désolé ... » Peinais-tu à articuler en une plainte, en restant encore quelques secondes penché vers le sol.

(c) DΛNDELION



 
I forgot what you feel like
 
Revenir en haut Aller en bas
Clemens Brown
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Directeur de la maison Serpentard, Professeur de Vol et Arbitre de Quidditch
Célébrité : Sam Claflin
Pseudo : Teuquof Âge : 22 Parchemins : 35 Gallions : 182 Date d'inscription : 31/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3722-clemens-le-sourire-d-un-ami-cou http://www.mumblemumps.com/t3729-clemens-vis-avec-ton-ami-comme-s-il-devait-etre-un-jour-ton-ennemi?nid=1#102589

Sometimes, beginnings aren't so simple

Ishan & Clemens
J’espérais vraiment que mon ami allait se calmer avec son alcool, ce ne fut pas sans mal que je pus le calmer d’ailleurs. J’ai dû user d’une technique imparable avec un homme qui a un peu trop bu ; le chantage ! En effet, je lui promettais de lui rendre sa bouteille à condition qu’il se calme. Cela fonctionna parfaitement puisqu’instantanément son énervement s’essoufflait et son envie de mourir disparaissait. « Vraiment ? » disait-il alors sur le ton calme qu’il avait l’habitude d’employer. J’hochais d’ailleurs la tête à sa question avec un sourire en coin. Franchement, il pensait vraiment que j’allais lui rendre ? De toute façon ce n’était pas une promesse que je lui avais faite alors il ne me reprochera pas de l’avoir trahi ou je ne sais quoi encore. Alors je tentais de l’aider à se relever afin que l’on puisse s’asseoir sur le canapé de mon appartement qui se trouvait à quelques mètres seulement. Cependant, ces quelques mètres s’étaient transformés en kilomètres avec un Ishan lourd et instable accroché à mon bras. « Allez ! Fais un effort s’il te plait Ishan ! » Disais-je en soufflant, signifiant le mal que j’avais à aider mon ami.

Finalement, nous avions réussis ensemble à arriver sur le canapé. Je jetais presque mon ami dessus pour être sûr qu’il soit bien bien enfoncé et qu’il ne bouge plus du tout. Malheureusement, je n’eus pas vraiment le temps de m’installer que j’entendais un bruit terriblement désagréable. Celui d’un homme qui vomit toutes ses tripes sur mon tapis « MON TAPIS ISHAN ! » criais-je de rage avant de me rappeler qu’il était 1 heure du matin et que crier à cette heure-ci n’était pas forcément une bonne idée. Les résidents autour pourraient croire que… Oh non, oublions ça. Je me calmais alors quand Ishan eu finit de déverser tout ce qu’il avait ingurgité plus tôt sur mon tapis en plume d’Augurey. « Putain … Désolé ... » murmurait-il alors qu’il regardait encore le sol désormais taché. « C’est pas grave… Je vais nettoyer. » Ishan ne semblait pas vraiment bien, mais il est de coutume que l’on dise qu’un homme saoul mal en point, l’est un peu moins après s’être délesté de quelques liquides encombrants.

Heureusement, je ne craignais pas ce genre de chose, j’étais plutôt résistant par rapport aux visions horribles auxquelles le monde pouvait me confronter. Je n’étais pas du genre à tomber dans les pommes à la vue du sang, ou encore vomir quand quelqu’un vomit devant moi. Cependant, je ne pus tenir plus longtemps et j’ouvrais les fenêtres de mon appartement en grand pour aérer et surtout enlever l’odeur de whisky renfermé qui était maintenant bien présente dans la pièce. « C’est horrible je vais être complétement saoul alors que je n’ai même pas bu avec tes conneries ! » disais-je sur un ton humoristique pour détendre une nouvelle fois mon ami. Je pris finalement une serpillère pour nettoyer le liquide puant qui s’incruster dans mon tapis. « Bon maintenant tu vas pouvoir m'expliquer ce que t’as fait ce soir pour en arriver à vomir jusque sur le tapis préféré de ton meilleur ami Ishan ? » disais-je en continuant de nettoyer la mélasse qui était, heureusement, uniquement liquide.
codage by Wiise


The person you were, is no more. You have changed, and nobody knows why. You have changed, and nobody wants to know why. Stay alone. the person you are
Revenir en haut Aller en bas
R. Ishan Patil
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Ancien Serdaigle / Professeur de Médecine Magique
Célébrité : Rahul Kohli
Âge : 26 Parchemins : 212 Gallions : 1065 Date d'inscription : 13/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3483-ishan-the-god-the-bad-and-the-d http://www.mumblemumps.com/t3490-ishan-my-name-is-blurryface-and-i-care-what-you-think http://www.mumblemumps.com/f102-les-hiboux http://www.mumblemumps.com/t3510-carnet-de-rajah-ishan-patil



Sometimes beginnings aren't so simple
Ishan & Clemens
Tu te sentais horriblement vaseux, tout d'un coup, et l'odeur qui chatouillait tes narines n'arrangeait rien. Ton estomac, ton fois, ton gosier, tout ce qui avait défailli face à la bile te brûlait, et tu te tordais encore de douleur sous les spasmes de ton diaphragme. N'empêche que sur le coup, ça te soulageait légèrement, mais l'alcool n'en avait pas encore fini avec toi. Tu l'avais bien assez expérimenté dans un sombre passé pour savoir qu'elle comptait bien te faire regretter encore plus ta folie de la soirée. « Désolé ». C'était tout ce que tu avais trouvé à dire, précédé d'un juron destiné à la fois à la douleur de ton appareil digestif, mais aussi à la honte et la culpabilité que tu ressentais en cet instant, complètement démuni devant ton meilleur ami, ayant souillé son joli tapis en prime. Pour le meilleur et pour le pire, lui avais-tu dit, une fois, alors que les rôles étaient inversés, à la différence que Clem, lui, n'était pas saoul, parce que Clem, lui, ne buvait pas. Peut-être que tu aurais du suivre son exemple, ce soir. Peut-être que tu aurais du t'abstenir de vider toutes les bouteilles de ton mini-bar, celles que tu gardais précieusement pour quand tu avais des invités, celles qu'on t'avait offert alors que tu les fusillais d'un regard de dégoût, sachant pertinemment qu'elle ne t'aiderait pas dans ton sevrage. Celles aussi, qui avaient échappée aux mains de la jeune femme que tu avais préféré emmené dans ton appartement de Pré-Au-Lard, il y a quelques semaines de cela. La femme qui se confrontait à Sara dans ta tête, et qui était en parti responsable de ta décente aux enfers du moment, te menant au pire de ton amitié avec Clemens.

Péniblement, tu te redressais pour t'asseoir correctement sur la banquette, tes mains toujours plaquée sur ton ventre un peu moins douloureux, mais qui menaçait encore de se vider des quelques litres d'alcool que tu avais avalé. Un courant d'air frais arrivait jusqu'à toi, et cela te faisait du bien. Ton corps tout entier était tellement moite que tes vêtements, tes cheveux, ta barbe étaient collants, et ton visage trempé dégoulinant de perles de sueurs te donnait un air dégueulasse. Tu devinais que ton ami venait d'ouvrir une fenêtre, probablement pour faire fuir l'odeur nauséabonde de ton vomi, mais au lieu de le remercier, tu laissais s'échapper un ricanement faux en réponse à sa réplique sur le fait que tu le rendrais complètement saoul alors qu'il n'avait rien bu. Ce n'était pas méchant, tu le savais. Mais tu n'étais pas d'humeur à rire. En fait, tu n'étais pas d'humeur à supporter quoique ce soit, alors voilà, c'était le pauvre Clem qui en pâtirait. Ce n'était pas juste. Il voulait simplement t'aider, et toi, tu te comportais de façon désagréable avec lui, et en plus, tu avais vomi sur son tapis, putain.  

L'air absent, tu le fixais en train de nettoyer ce que tu avais souillé un peu avant. Tu aurais voulu l'aider, c'était la moindre des choses que tu pouvais faire, mais tu étais incapable de bouger. Tes membres ne répondaient plus, et tu comprenais alors que la fin de la nuit, c'est sur cette banquette que tu la passerais. L'alcool engourdissait tes bras, tes jambes. Ta tête tournait une nouvelle fois, faisant danser devant tes yeux la bougie qui éclairait la pièce, et que tu fixais à présent, bien trop gêné pour regarder ton ami plus longtemps. Certainement que tu te pisserais dessus avant le levé du jour, souillant le canapé de ton ami après son tapis. Demain matin, la honte t'envahira, ce n'était plus qu'une supposition. Mais en attendant, la question de ton ami te sortait de ton état second, et douloureusement, tu pivotais la tête dans sa direction. Ce que tu avais fait ? C'était pourtant clair, non ? « Bah … J'ai bu … Trop même ... » Articulais-tu difficilement, comme une évidence. Mais, si tu le cachais très bien en cet instant, tu savais que sa question était beaucoup plus profonde que ça, et que tu n’échapperais pas à de plus amples explications. De toute façon, après avoir ruiné son pauvre tapis, et sa nuit, tu lui devais bien ça.



(c) DΛNDELION



 
I forgot what you feel like
 
Revenir en haut Aller en bas
Clemens Brown
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Directeur de la maison Serpentard, Professeur de Vol et Arbitre de Quidditch
Célébrité : Sam Claflin
Pseudo : Teuquof Âge : 22 Parchemins : 35 Gallions : 182 Date d'inscription : 31/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3722-clemens-le-sourire-d-un-ami-cou http://www.mumblemumps.com/t3729-clemens-vis-avec-ton-ami-comme-s-il-devait-etre-un-jour-ton-ennemi?nid=1#102589

Sometimes, beginnings aren't so simple

Ishan & Clemens
Ishan se tenait là, affalé sur le canapé qui je l’espérais allé rester intact LUI. Oui en effet, j’avais un peu les nerfs suite au fait qu’Ishan se soit délesté sur mon tapis. Et pas n’importe lequel, celui qui représentait l’emblème de la maison Serpentard, celui que mon grand-père avait donné à mon père, qui me l’avait donné à son tour. Ce tapis avait une grande valeur sentimentale pour moi et là… Il avait été détruit. Bien sûr en le nettoyant peut être qu’il reviendrait à ses couleurs normales, cependant, je repensais toujours à ce soir-là et verrais toujours Ishan vomir sur mon tapis. J’étais vraiment attaché à cet objet qui me rattacher à ma famille que je voyais peu souvent. Oui les hiboux c’est bien mais ça va deux minutes, avoir cet héritage familial auprès de moi chaque faisait bien plus pour moi qu’écrire des courriers à ma famille. Enfin, Ishan n’avait pas fait exprès et il s’était excusé alors…

Bref, c’est que du matériel, revenons à nos moutons, Ishan avait vomi puisqu’il avait trop bu, mais je n’avais pour l’instant pas la raison pour laquelle il avait trop bu, alors je commençais à lui poser quelques questions après que je le sente un peu plus à même d’y répondre. Alors que je lui demandais ce qu’il avait fait pour en arriver là il me répondit simplement « Bah … J'ai bu … Trop même ... » Non ? Sans blague Ishan… Je me doute bien que t’as trop bu… Je sentais qu’il avait dit ça non pas car il était alcoolisé, mais car il voulait éviter un sujet gênant. Le problème c’est que normalement il n’ y a pas de sujet gênant entre nous, il n’y a que des confidences, des solutions, du soutien. Il sait tout de ma vie, et je sais tout de la sienne. Enfin, du moins, jusqu’à aujourd’hui. Mais là il avait un secret bien plus enfoui qu’il n’y paraissait, que pouvait-il bien me cacher à ce point-là ? J’avais besoin de savoir, c’est mon frère quand même. « Te fous pas de moi, je sais que t’as trop bu. Mais qu’est ce qui t’as poussé à trop boire ? » là il n’avait plus le choix, il était obligé de me dire quelque chose, sans quoi je le cuisinerai encore et encore pour qu’il me balance enfin la vérité. Et même s’il me disait non… De toute façon je savais qu’il y avait quelque chose donc il serait bien obligé de m’en parler. « T’as toujours été là dans mes moments difficiles, et là je sens que c’est à moi de t’aider ce soir alors dis-moi tout ce que t’as dans ta tête. » lui disais-je avec calme et sincérité, comme je le fais rarement.

Je ne savais pas à quoi il pensait, je n’avais pas vraiment d’idée, je savais que depuis quelques temps il était devenu un peu étrange mais je pensais que c’était juste passager, qu’il allait bien au fond et que de toute façon s’il n’allait pas bien il m’en aurait parlé. A chaque fois que j’ai une crise de nerfs, d’angoisse, de tristesse ou que sais-je encore il est là et il me soutient et pour lui c’est pareil, bien qu’il m’est donné beaucoup plus que ce que j’ai pu lui donner. Je sentais que cette nuit-là qu’on était en train de vivre pouvait me faire me rattraper auprès d’Ishan. Alors j’attendais tout ouïe devant le jeune homme encore vaseux face à ces longues heures durant lesquelles il a bu de l’alcool.
codage by Wiise
a


The person you were, is no more. You have changed, and nobody knows why. You have changed, and nobody wants to know why. Stay alone. the person you are
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Sometimes beginnings aren't so simple (Ishan & Clemens)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» La Dernière Maison Simple (carte)
» Deux poèmes très simple
» « Timide ne veut pas dire simple d'esprit. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: third floor :: Appartements du personnel-
Sauter vers: