Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Ce n'était qu'un aurevoir... ~ Maggie

Bryan Cross
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Propriétaire de Zonko / Ancien Gryffondor
Célébrité : Jensen Ackles
Pseudo : Allinks Âge : 25 Parchemins : 36 Gallions : 108 Date d'inscription : 16/05/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3671-cross-nouveau-proprietaire-de-z http://www.mumblemumps.com/t3775-l-amitie-est-la-similitude-des-ames-b-cross http://www.mumblemumps.com/t3772-boite-aux-lettres-de-zonko-bryan-cross http://www.mumblemumps.com/t3771-carnet-de-bryan-cross

Ce n'était qu'un aurevoir...

Maggie
&
Bryan
Gris... Voilà la couleur du ciel ce jour là. Le temps d'Angleterre n'était rarement beau à cette période de l'année de toute manière. Les saints de  glaces n'étant pas encore passés, la météo ne s'améliorerait pas pour le moment. Vent, pluie, nuages, vent, pluie, nuages, grêle, orage, soleil, vent, pluie, nuages... Un schéma très long, très répétitif. Vivement que l'été arrive. Bryan n'était clairement pas revenu en Angleterre pour le climat. Là où il habitait, aux Etats Unis, c'était clairement mieux. Sauf l'hiver... Quoi que ?! Bref, le climat n'était pas vraiment ce qui était important aujourd'hui. Le nouveau propriétaire de Zonko ne pouvait pas bosser en fonction de la météo. Qu'importe le jour, il devait travailler.

Pré-au-lard était très mouvementé aujourd'hui. Il y avait un marché. La place était bondée, tellement que c'était très difficile pour la traverser. Pourtant, Bryan devait vraiment passer. Il était allé à la volière, pour déposer une lettre pour Iverna. Il avait décidé de reprendre le contact, après plusieurs années de silence. Il espérait vraiment qu'elle lui réponde rapidement. Mais peut-être qu'elle ne le fera pas. Après tout, il pourrait y avoir des raisons. Le brun marchait donc sur la place, essayant de se faufiler, une caisse remplit de bavboules. Il en avait commandé beaucoup, avec énormément de couleurs différentes. C'était de nouveaux à la mode ! Il salua quelques têtes qu'il commençait à reconnaître, tout en avançant dans son périple. Il s'arrêta un instant pour saluer un vieillard.

"Bonjour Monsieur Marchal. Le temps n'est pas avec nous aujourd'hui." "Ah Monsieur Cross, je parlais justement de vous ! Il faudrait que je vous parle. Etes vous disponible aujourd'hui?" "Pas vraiment, monsieur Marchal ! Passez donc chez Zonko demain, en début d'après midi. Je suis un peu occupé maintenant ! Bien bonne journée." "Merci Monsieur Cross. Bonne journée à vous aussi !"

Bryan lui donna un signe de tête avant de reprendre sa marche. Malheureusement, quelqu'un finit par lui rentrer dedans, assez fortement. Ou c'était peut être lui qui était rentré dans la personne. Tout ça pour dire que le carton du brun se déchira d'un côté, libérant quelques bavboules. L'une d'entre elle éclata un peu plus loin, éclaboussant au passage plusieurs robes de sorcier. "Roh c'est pas vrai... Désolée Msieu Dames..." s'excusa-t'il.

Il posa alors le carton par terre et ramassa une boule. Il l'examina un instant, regardant si elle n'allait pas exploser. Il la remit ensuite dans le carton, avant de sortir sa baguette pour réparer ce dernier. Un petit coup de Reparo et le tour était joué. Plusieurs personnes l'aidèrent à en ramasser. Après en les avoir remercié, il remarqua une bavboule au pied d'une femme, qu'il voyait de dos. Vu qu'un mur de personne les séparer, il l'interpella. "Excusez moi, Miss. Mais pourriez vous ramasser la balle à vos pieds ?"

camo©️015



B. CROSS
© FRIMELDA

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maggie Campbell
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Barmaid/cambrioleuse
Célébrité : Jaimie Alexander
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 271 Gallions : 1036 Date d'inscription : 11/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Ce n'était qu'un au revoir


Jamais je n'aurais cru réussir à rester aussi longtemps au même endroit. Jamais je n'aurais pensé autant me plaire à Pré-au-Lard... Il ne s'agissait pas vraiment de s'adapter, je m'étais toujours adaptée partout où j'allais, mais bel et bien de ne pas me retrouver coincée dans une routine que je ne pourrais supporter. Mon mois d'avril avait presque failli avoir raison de moi et de m'enterrer dans cette monotonie du quotidien. C'était sans compter ma rencontre avec Ella, cette Auror qui était venue chambouler une de mes soirées avec un de ces jeux stupides que je n'avais pas pu refuser, pensez-vous... Mieux encore que d'avoir un peu bouleversé ma routine, elle m'avait rappelé une affaire en cours. Récupérer mon bien dérobé quelques années plus tôt par Eliael. Depuis à mon quotidien venait s'ajouter la préparation d'un nouveau cambriolage, un défi corsé que j'avais maintenant hâte de relever.
De ce fait, ce matin l'air de rien, j'avais fait un petit détour par sa rue, histoire de faire un peu de repérage, observer le voisinage et leurs habitudes et étudier les accès, mais sans trop m'attarder. Je n'allais pas attirer l'attention, j'habitais dans ce village et beaucoup me connaissaient puisque je travaillais aux Trois Balais. Je savais que j'avais bonne réputation et que personne ici ne pouvait me soupçonner de quoi que ce soit. À part ma cible évidemment, qui savait qui j'étais réellement et qui devait s'attendre à ce qu'un jour je finisse par débarquer pour reprendre mon bracelet à la valeur plus sentimentale que financière. Et puis c'était question de fierté aussi.

Je débouchai sur la place et constatai alors la foule qui s'y trouvait. Bon, et bien quand il fallait y aller... Je réajustai le col de ma veste et posai ma main sur la bandoulière de mon vieux sac besace avant de m'engouffrer dans le tumulte et de me frayer un passage. Je comptais arriver au bar en avance pour tester une nouvelle recette qu'un vieux collègue mexicain venait de me faire parvenir et peut-être la suggérer à Viktoria afin de l'ajouter à la carte. Mais il se pouvait que je doive reporter mes expérimentations aujourd'hui.

- Excusez-moi, Miss. Mais pourriez-vous ramasser la balle à vos pieds ?

Cette voix me sortit de mes pensées et me ramena loin dans les années antérieures. Je me figeai, alarmée, un frisson remontant le long de mon échine. Avais-je halluciné ? Il n'y avait qu'une chose à faire pour le savoir, mais si le propriétaire de cette voix était bel et bien celui auquel je pensais, je n'étais pas certaine d'avoir le courage de me retourner. Oui, c'était tout un paradoxe chez moi, j'étais bourrée d'audace et de culot, mais quand il s'agissait d'affronter mon passé, j'étais la plus grande dégonflée qui soit. Et si je faisais comme si je n'avais pas entendu ? Ridicule, il aurait fallu pour ça que je ne m'arrête pas et que je poursuive ma route comme si de rien n'était. Ou alors je fuyais, comme il y a dix-sept ans... Sauf que je m'étais juré de ne plus fuir mes problèmes et mes responsabilités. Diable, qu'elle était difficile à tenir cette promesse.
J'inspirai une grande bouffée d'air pour me donner du courage et lentement me retournai. Mes yeux se posèrent sur la fameuse balle au sol avant de remonter jusqu'à l'homme qui m'avait interpellée. Merde. Je ne débloquais pas encore assez pour m'imaginer des voix. Toujours avec une lenteur mesurée, je me baissai pour ramasser la balle colorée avant de me diriger vers celui qui avait partagé sept années de ma vie avec Ivy et Piros. Le destin continuait de me ramener sans cesse face à mes erreurs passées et assumer ce n'était pas ce que je faisais de mieux.

- Bonjour Bryan, prononçai-je en lui tendant son bien.

Que pouvais-je dire d'autre ? Je ne pouvais pas faire semblant de ne pas l'avoir reconnu, il n'avait pas tant changé que cela. La suite m'inquiétait, un peu plus en revanche. Allais-je m'en prendre plein la figure pour avoir disparu du jour au lendemain ? Peut-être, je l'aurais mérité après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Bryan Cross
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Propriétaire de Zonko / Ancien Gryffondor
Célébrité : Jensen Ackles
Pseudo : Allinks Âge : 25 Parchemins : 36 Gallions : 108 Date d'inscription : 16/05/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3671-cross-nouveau-proprietaire-de-z http://www.mumblemumps.com/t3775-l-amitie-est-la-similitude-des-ames-b-cross http://www.mumblemumps.com/t3772-boite-aux-lettres-de-zonko-bryan-cross http://www.mumblemumps.com/t3771-carnet-de-bryan-cross

Ce n'était qu'un aurevoir...

Maggie
&
Bryan
Bryan avait très souvent pensé à Maggie durant ces dernières années. 17 ans... 17 ans qu'elle avait disparu de la circulation. Franchement, Cross ne s'attendait pas du tout à la revoir, là toute suite. Il avait beaucoup été peiné quand elle n'avait plus donné signe de vie. Il adorait tous les membres de leur groupe, sans exception. Mais avec Maggie, il avait toujours senti un lien plus fort, du moins de son côté. Après tout, c'était la seule à comprendre son épouvantard. Durant ses nombreuses années, Bryan avait imaginé tous les scénarios, si un jour leur route se recroisaient. Les embrassades, les pleurs, les cris, les reproches... Les fameux "Pourquoi Maggie, pourquoi tu m'as fais ça, pourquoi tu nous as fais ça à tous". Le brun en avait souffert, mais la bande aussi. Judikael, Piros, Ivy... Personne n'avait comprit, sur le coup.

Bryan attendit patiemment que la jeune femme se retourne, toujours à croupit avec son carton. Quand Maggie montra enfin son visage, il se figea, comme s'il avait vu un fantôme. Non, c'était impossible qu'elle soit là, devant lui. Il se releva, restant pour autant sur place, le visage totalement inexpressif. Tous les fameux scénarios revinrent dans sa mémoire, le faisant réfléchir à toute vitesse. Son esprit relança les sentiments qu'il avait éprouvé quand elle était partie : déception, abandon... Comme ci que la douleur revenait, beaucoup plus atténuée avec les années. Le temps apaise les blessures. Un silence s'installa autour du brun. Il n'entendait plus rien. A croire que la foule s'était dissipée au même moment. Il la regarda ramasser la balle, puis s'avançait vers lui doucement. La voix de son ancienne amie le ramena un peu à la réalité.

"Bonjour Bryan" lui avait elle dit, tout en lui tendant la bavboule qui s'était échappée. Bryan baissa les yeux, mais ne bougea pas un instant, regardant la balle. Après quelques secondes interminables, il prit la balle et l'examina pour voir si elle n'allait pas casser. Il la déposa ensuite délicatement dans son carton, avant de relever les yeux vers Maggie. Son visage était sans expression depuis qu'ils avaient croisé leur regard. Il chercha ensuite quelque chose à répondre. Il prit son temps, mais sélectionna ses mots. Après tout, il ne voulait pas risquer qu'elle s'en aille, encore une fois.

"Maggie... Je... Je ne m'attendais pas à te voir." Il resta en silence tandis qu'il pensait : "Pitoyable, tu es pitoyable Bryan Cross. Après 17 ans, tu n'avais rien trouvé de mieux à dire". Bryan ne la quittait pas des yeux. Mais il ne pouvait pas rester comme ça. C'était trop minable ce qu'il avait osé lui dire. "Je suis content de voir que tu vas bien... Enfin si tu vas bien. Tu en as l'air en tout cas". Plus il parlait, plus c'était vraiment pitoyable. Il espéra un seul instant qu'elle ne lui en tiendrait pas rigueur. "Tu... Tu... Non... Fin bref, laisse tomber."

camo©️015



B. CROSS
© FRIMELDA

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maggie Campbell
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Barmaid/cambrioleuse
Célébrité : Jaimie Alexander
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 271 Gallions : 1036 Date d'inscription : 11/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Ce n'était qu'un au revoir


A priori, il était aussi surpris que moi par cette rencontre inattendue. Ce moment paraissait irréel d'autant que celui-là, je ne l'avais pas anticipé. Piros je l'avais fui le jour où je l'avais aperçu à Pré-au-Lard avant de finalement prendre les devants et de provoquer une rencontre. Iverna, nous nous étions croisées, ignorées, évitées, observées de loin pendant un an, avant que je ne me décide à débarquer chez elle sans prévenir pour mettre les choses à plat. Bryan ? Et bien, je n'avais rien eu le temps de préparer, j'en étais encore à ramasser mes regrets avec lui. Oui, je savais. J'avais beau être cet électron libre sans attaches, j'aurais dû faire quelque chose pendant tout ce temps, mais je ne pensais pas que quelqu'un pouvait me comprendre sans me juger quant à ce qu'il s'était passé il y a dix-sept ans. Je préférais qu'il me voie comme la fille qui avait disparu du jour au lendemain pour partir à l'aventure et qui avait oublié ses amis, plutôt que comme la fille qui avait déconné et commis une belle et grosse erreur dans sa vie.

Je l'observai tenter de se ressaisir face à moi. Personnellement, c'était la troisième fois que j'affrontais le regard d'un ami et je ne savais toujours pas comment réagir. Mes amis étaient tous différents et chacun avait une façon d'avoir vécu cette situation. Alors avec l'Irlandais, je ne savais pas non plus ce que je devais faire.

- Maggie... Je... Je ne m'attendais pas à te voir.

Je haussai un sourcil, un peu décontenancée. Hum oui de toute évidence, sinon il ne me regarderait pas avec cet air-là. Et puis bon c'est sûr qu'après dix-sept années de silence, ça faisait un sacré choc de retrouver quelqu'un. J'avais quitté mes amis à quelques mètres d'ici, à Poudlard et c'est là qu'un par un, je les retrouvais. Il n'y en aurait qu'un seul que je ne reverrais jamais.

- Je suis content de voir que tu vas bien... Enfin si tu vas bien. Tu en as l'air en tout cas

Euh, bon, j'allais laisser mes regrets de côté cinq minutes et peut-être l'aider à sortir de cet étrange échange. Ou pas, je le laissais s'enliser un peu plus ? Moi ça m'arrangeait, pendant qu'il s'embourbait dans ses paroles, il ne pensait pas à me faire des reproches.

- Tu... Tu... Non... Fin bref, laisse tomber.

En fait, plus il parlait et plus j'avais envie de rire. J'esquissai malgré moi, un sourire amusé. Je me disais que de toute façon, ce n'était pas au beau milieu d'une foule de sorciers qu'il allait me faire un scandale sur mes années d'absence. Je remis une mèche de mes cheveux en place et me décidai enfin à interrompre son monologue embarrassant.

- Je vais bien, merci. Tu as l'air d'aller bien aussi,
constatai-je

Non je ne pointerai pas le cafouillage verbal qu'il venait de me sortir. Bref que voulait-il me dire ou me demander ?

- Je... quoi exactement ?

Parce qu'il oubliait peut-être que je n'étais pas du genre à abandonner aussi facilement. Et puis bon, même s'il ne me sortait pas mes quatre vérités maintenant, je ne pouvais pas croire que nous repartirions chacun de notre côté comme si de rien n'était. Il était trop tard maintenant pour reprendre nos vies telles qu'elles étaient cinq minutes plus tôt.

- Depuis quand es-tu ici ?
demandai-je alors, tu es de passage ou... ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce n'était qu'un aurevoir... ~ Maggie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maggie Green [Validée]
» Il était une fois... Carrefour!
» je croyais que c'était terminer...
» Nikita - Maggie Q
» Le moment était mal choisi [PV Robin-Edward]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: Hogsmeade :: Hogsmeade's main square-
Sauter vers: