Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

The key of friendship Ft. Orphée

Ielena Dimitrova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor
Célébrité : Anna Speckhart
Pseudo : Arrya Âge : 28 Parchemins : 23 Gallions : 83 Date d'inscription : 11/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

The key of friendship


Extrait de journal :

L'amitié c'est prendre à chaque fois le risque de s'exposer un peu plus. L'amitié ne s'accorde pas très bien avec les faux-semblants, mais il faut croire que certaines passent au-dessus de tout ça. Parfois il n'y a pas besoin de mots pour comprendre les maux. Est-ce que la nôtre peut survivre au poids des secrets ? Parfois, j'ai l'impression que ce sont nos secrets qui nous ont rapprochés, comme si nous partagions quelque chose que d'autres ne pouvaient pas comprendre... 



Dans un soupir, Ielena tourna la page de son manuel de métamorphose avant de jeter un œil à Orphée installée à ses côtés. S'il n'y avait pas eu les ASPIC cette année, elles auraient sans doute trouvé mieux à faire par cette belle après-midi de juin. La Française avait la chance de ne pas avoir à subir ces examens pour cette année, mais elle, elle n'avait pas le choix. Installée sur l'herbe, Lena sentait les rayons du soleil venir réchauffer ses fines épaules, tandis qu'elle relisait ses cours. Elle se serait bien allongée pour paresser, mais si elle voulait espérer passer dans l'année supérieure, elle devait réviser. Elle n'osait même pas imaginer les répercussions si elle devait redoubler son année. La Russe n'aimait pas réviser ses cours. Ce n'était pas une grande bûcheuse comme d'autres, mais pour autant elle faisait toujours de son mieux pour obtenir des résultats à peu près corrects. Rester enfermée à la bibliothèque ou dans la salle commune ? Non merci, pas avec un temps pareil, pas quand elle rêvait d'évasion.
Elle porta machinalement la main vers la petite hirondelle en argent qui ornait son cou, avant de se rendre compte qu'elle relisait le même passage pour la troisième fois au moins. Elle soupira et attrapa ses notes prises en cours pour les étudier. Certaines étaient rédigées en anglais et sur d'autres sa langue maternelle avait repris le dessus et les caractères russes se mélangeaient aux mots de la langue anglaise.

Elle avait l'impression que le temps s'écoulait trop lentement. Orphée s'était jointe à elle. Les deux jeunes filles traînaient souvent ensemble. Leur amitié s'était tissée lentement au fil du temps. Elles n'étaient pas de la même année, mais avaient été réparties toutes les deux chez les rouges et or. Toutes les deux étrangères au milieu des élèves anglais, ce n'était pourtant pas ça qui les avait rapprochées. Ielena avait perçu chez la Française un quelque chose qu'elle n'avait pas su définir à l'époque. Un quelque chose qui lui avait fait penser qu'elles avaient bien plus en commun que ce que les apparences laissaient entrevoir. La Russe était la mieux placée pour savoir que chacun avait des secrets, certains plus noirs que d'autres. Orphée n'y coupait pas. Elle aussi cachait un passé qu'elle n'avait pas envie de partager. Lena s'était sentie proche de la Française sans savoir en expliquer la raison. Dans certaines de ses réactions ou ses attitudes, elle s'était reconnue. La Slave était de nature curieuse, mais elle n'avait jamais cherché à arracher ses secrets à la sixième année, pour la bonne et simple raison qu'elle ne souhaitait pas qu'on lui extorque les siens. Orphée ne voulait pas entendre ou parler de famille ? Parfait, ça l'arrangeait... Elle non plus ne voulait pas parler de sa famille.
Autre chose, comme Orphée avait le ministère en horreur, que Ielena soit la fille du ministre de la magie russe ne lui importait guère. Elle était certaine que leur amitié ne découlait pas d'une quelconque quête d'influence.
Rien n'avait été facile avec la Française, elles n'avaient pas toujours été aussi proches. Il avait fallu se connaître, s'accepter, se respecter. Beaucoup de patience pour l'une comme pour l'autre avant la confiance.
Mais même avec cette confiance, Ielena conservait pour elle le secret de ses origines, alors qu'elle avait fini par apprendre ce que la Française dissimulait de son passé. Les gens qui savaient parlaient beaucoup trop, voilà ce qu'elle avait toujours craint pour elle-même.
Jamais pourtant, la Slave n'était venue harceler son amie sur ce qu'elle avait pu vivre par le passé ou sur ce qui pouvait encore la tourmenter... Non, elle se disait que si la jeune fille voulait en parler alors elle saurait venir la trouver pour le faire. Autrement chacune respectait le jardin secret de l'autre.

Ielena releva la tête et observa les alentours. Tout était prétexte à la sortir de ses bouquins. Certains avaient eu la même idée qu'elles et étudiaient avant la dernière ligne droite, d'autres se payaient le luxe de se prélasser.
Ses yeux balayèrent à nouveau ses écrits lorsqu'un léger bruit métallique vint tinter à ses oreilles. Elle chercha du regard l'origine de ces tintements et s'aperçut qu'une minuscule clé dorée ailée voletait autour d'elle. Elle écarquilla les yeux, surprise avant de se tourner vers Orphée pour voir si la jeune fille avait aussi remarqué la présence de cette clé volante. A qui pouvait-elle appartenir ? Personne ne semblait s'en préoccuper. Lena tendit la main pour essayer de la rattraper, mais en vain ses doigts se refermèrent sur le vide et la clé se rapprocha de son amie avant de finalement s'éloigner d'elles et de prendre la direction de la forêt interdite.
La septième année était intriguée. Que faisait cette clé ici dans le parc ? Que pouvait-elle ouvrir ?

- Tu as vu ? demanda-t-elle à son amie.

Oui certainement. Il fallait être complètement sourde et aveugle pour ne pas l'avoir vue virevolter autour d'elles. Cette clé, c'était un peu comme le prétexte idéal servi sur un plateau pour lui faire repousser ses révisions à plus tard. Était-ce vraiment raisonnable ? Elle interrogea du regard Orphée, mais elle connaissait presque la réponse à sa question muette.

Revenir en haut Aller en bas
 
The key of friendship Ft. Orphée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orphéo...... Et Orta
» Rosaphir d'Orphéa
» Start or Go [PV Orphée]
» Cours n°5 : Eurydice et Orphée
» And what's small turn to a friendship. [pv Aaron]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Hogwarts :: outside the castle :: forbidden forest-
Sauter vers: