Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 7
La version sept est enfin arrivée ! Centrée sur l'épidémie, les problèmes politiques,
de nouveaux clans se forment, venez voir de quoi il en retourne.
Découvre tout ici
L'épidémie dévoilée !
Le Ministre parle de l'épidémie en conférence de presse,
les Médicomages sortent leur premier rapport, les premières conclusions sur l'épidémie !
Jette un oeil au nouvel épisode !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Heart broken to pieces

Mathilde Dumont
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Poufsouffle
Maison/Métier : Poufsouffle
Célébrité : Lucy Hale
Pseudo : Nekojune Âge : 24 Parchemins : 295 Gallions : 378 Date d'inscription : 12/02/2018

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Barre de vie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t3139-mathilde-tell-me-who-i-am#86424 http://www.mumblemumps.com/t3149-mathilde-dumont-come-as-you-are http://www.mumblemumps.com/t3150-mathilde-dumont-athena-short-messages


Heart broken to pieces
Crashing, hit a wall, Right now I need a miracle. Hurry up now, I need a miracle. Stranded, reaching out, I call your name but you're not around, I say your name but you're not around

Mardi 12 juin 2001

Les jours s’écoulaient de plus en plus lentement à Poudlard. La date des examens approchait à grand pas mais je n’avais pas la tête à cela. Je savais que les quatrièmes années étaient en cours. Et puisque j’avais une heure de calme, j’avais décidée de m’installer dans la salle commune. Nous avions beau être en juin, un feu crépitait dans la cheminée. Il ne faisait pas trop chaud, il faisait juste bon dans la pièce. Il était rare que je sois seule depuis l’incident de vendredi soir. Mais cette fois-ci, mes deux amies n’avaient pas trop eu le choix. Elles suivaient une option que je n’avais pas choisi alors il avait bien fallut qu’elle me laisse toute seule. J’avais bien vu qu’elles étaient sorties de la salle commune à contrecoeur. J’avais donc fais un léger sourire pour les rassurer. Et finalement, j’aurai donné n’importe quoi pour ne pas rester seule dans cette pièce qui comportait tant de souvenir. J’avais tenté de m’installer avec un livre. J’étais donc passée rapidement par la bibliothèque pour prendre un exemplaire de Vie et habitat des animaux Fantastiques. J’espérais tant bien que mal que Newt Scamander me permettrait de m’échapper d’ici. Au lieu de ça, je m’étais arrêtée sur la page des Niffleurs et j’avais retourné l’ouvrage. J’avais replié mes jambes, le livre reposant dans un équilibre précaire sur ma cuisse. Mon regard était complètement perdu dans le vague. Ou plutôt dans les flammes qui dansaient dans la cheminée. C’est à ce moment que j’entendis des pas rapides, sans pour autant me tourner vers l’origine du bruit. Si j’avais regardé directement, j’aurai vu au regard de Magdalena et Katerina que quelque chose n’allait pas. Mais ce fut la voix de Mag' qui me tira de ma torpeur. « Mathie, personne n’a vu Niall depuis vendredi soir ! Certains profs sont en panique, ils manquent jamais certains cours ! Et si tu voyais la tête de miss Nì Magus, elle court quasiment partout dans le château ! » L’information atteignit mon cerveau bien plus vite que je ne l’aurai cru. Il ne m’en fallut pas plus pour me lever du fauteuil, faisant par la même occasion tomber l’œuvre de Scamander.

Rapidement, j’avais enfilé une tenue qui me permettrait de me faufiler partout et des chaussures qui me permettrait de courir. En ressortant du dortoir, je regardais instinctivement sur les tables si le semi-Vélane n’avait pas laissé un mot quelque part. Je me doutais bien que quelqu’un aurait pu le trouver bien avant moi et alarmer la directrice de maison dès le début par exemple. Mon cœur battait la chamade, cherchant à s’échapper de ma poitrine. Je refusais à mes amies la possibilité de me suivre et je me mis à faire tout le tour de Poudlard. Le moindre recoin où nous avions pu aller. Je fis le tour de la bibliothèque, passant entre chaque rayonnage. Je tentais la moindre pièce qui aurait pu lui plaire. Mais rapidement, je pensais à l’extérieur. Je savais que le Blaireau aimait par-dessus tout être dehors, surtout avec ce temps aussi clément. Je commençais par les serres servant aux cours de botanique, sans succès. Je fis le tour du lac, espérant qu’il n’ait pas fait une mauvaise chute et s’était fait entrainer par les êtres de l’eau. Je me rendis dans cet endroit que nous seul connaissions, celui qui nous avait permis de nous rencontrer et où Leilah reposait paisiblement. A mesure que mes recherches avançaient, mon cœur se serrait dans ma poitrine, l’angoisse s’emparait de tout mon être. Je courus jusqu’aux enclos ou la professeur Clifford laissait certaines créatures par moment, notamment Herbert l’hippogriffe quand elle voulait nous le montrer. Ce dernier fut surpris de me voir passer sans lui prodiguer la moindre attention. Ne restait qu’un seul lieu : la forêt interdite.

J’allais m’élancer vers les arbres décharnés quand je sentis deux paires de bras me saisir à la taille. Alors qu’aucun son n’était sorti de ma gorge, qu’aucune larme n’avait coulé depuis le début de mes recherches, tout se mélangea en l’espace de quelques secondes. Un hurlement d’animal blessé passa la barrière de mes lèvres. Je voulais aller le chercher, je ne voyais pas d’autre endroit. J’étais prête à me mettre moi-même en danger pour aller le retrouver, je n’avais tout simplement plus rien à perdre. Kate et Mag’… Les deux avaient finalement réussi à me retrouver et à m’empêcher d’aller plus loin. Elles ne furent pas trop de deux pour me retenir tant je me débattais. Un autre cri sorti de ma gorge tandis que les larmes coulaient ans que je puisse les stopper. Et je m’effondrais tout simplement sur l’herbe. J’aurai voulu revenir en arrière. Je voulais revenir sur mes gestes et sur mes mots. Il m’avait tout simplement abandonné, il était parti sans rien dire. Et moi, trop prise par ma propre douleur, je n’avais rien remarqué. En cet instant, je me sentais vide, monstrueuse et totalement livrée à moi-même…

code by bat'phanie


NOUS SOMMES UN | Petit rayon de soleil qui filtra à travers ma brume. Boule d'énergie et d'amour aux parfums d'enfance, fragrance de fraise et de cannelle. Bouton de fleur prêt à éclore.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Heart broken to pieces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» The way of the heart.
» Pieces detachees - GW
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)
» Grimoire Heart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: one shot-
Sauter vers: