Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Gibier de potence (ml)

Invité
Consumed by the shadows
avatar

Mavra Lazareva
avec Kaya Scodelario. (© Ajoleana)
Belle et jeune fille qui nous vient tout droit de Durmstrang pour entamer sa septième année au collège. Elle est née non loin de Brașov, Roumanie en ce beau jour qu'était le 31 octobre 1982 en tant que sang pug considérée comme traitre à son sang ; à présent elle vit à tesdelapolice? Elle est plutôt borderline, increvable (jusqu'à preuve du contraire), flexible, chafouine, attentive, observatrice, de parole, aventureuse mais aussi séditieuse, énigmatique, indisciplinée, sarcastique, mauvais esprit, inaccessible, téméraire, nonchalante. Jusqu'à maintenant, son niveau scolaire s'est révélé être très contrasté, dépendant du degré d'appréciation de la demoiselle. Il y a quelques années maintenant, elle s'est procurée une baguette faite en bois de sapin, mesurant vingt-sept centimètres et contenant des cendres de phénix. Avec cette baguette, il lui est à peine possible de créer un patronus - le sien n'a pas encore de forme fixe. La vision qu'elle a eu face au miroir du risèd : la fin du primat du sang dans la société magique. Mais la vie n'est jamais entièrement rose, la preuve avec les épouvantards. Elle-même reniant ses origines, tournant le dos à son clan...ou pire, les dénoncer/révéler leurs secrets aux autorités européennes
We have more questions...


ϟ Que pensez-vous de l'échange européen inter-écoles ? Oh. Excitant. Très excitant. Avoir l'occasion de visiter l'illustrissime école anglaise parvient à m'aérer l'esprit des affaires. Elles sont quelques peu chaotiques ces derniers temps et nous sommes tous très sollicités mais rien d'insurmontable. Récemment, j'ai eu l'occasion de feuilleter l'immanquable Histoire de Poudlard, il me tarde de découvrir ce que j'ai pu lire à propos de ce nouvel amas de pierres dans lequel on me donne l'occasion de séjourner une année de plus. Le style de vie sédentaire n'est pas dans les habitudes de la famille mais je m'en accommoderai comme nous l'avons toujours fait moi et mes frères et sœurs encore en études. Par ailleurs, l'Angleterre est un pays que j'ai appris à apprécier autant par le laconisme local et le modernisme de la société magique mis en vigueur sur place. Sanatorium de l'Europe, il est plaisant de prendre une cure d'espoir ici lorsque l'obscurantisme des pays de l'Est laissent encore planer une ombre menaçante. Hm, je m'égare - trêve de sujets fâcheux ! Il y aura des sang de bourb...enfin des nés-moldus, comme ils disent. Nous n'avons même pas de terme correct pour les décrire dans ma langue maternelle. Vivre une année là-bas au lieu des couloirs glacées de Durmstrang me remplit de bonheur - avec un peu de chance cela égaillera un peu mes camarades aussi froid que les pays qui les ont vu naitre...et soyons fous...cela ferai peut-être évoluer leur mentalité arriérée.

ϟ Que faisiez vous lors de la Grande Bataille ? Bien sûr, bien sûr qu'ils sont venus nous voir. Je me souviens de leurs voiles noirs. Qui voulaient-ils terrifier sur nos terres ? Qu'espéraient-ils obtenir de nous, ces petits mages anglais hautains ? Ils sont venus exiger notre soutien, une alliance avec le seigneur des ténèbres. Ce n'était pas une demande respectueuse. C'était un ordre. L'assemblée présente, moi compris, nous avons ris. On exige rien de la clé de voûte du marché noir magique européen. Même si les membres sont d'immondes raclures dont le sang est souillé jusqu'à la limes par les hybridations, par le sang moldu. Je me souviens avoir ris de concert avec l'assemblée. Je me souviens de nos échanges de regards tout en observant ma tante se frayer un chemin dans la foule. Hommes, femmes, créatures maintiennent un silence attentif. Il y a une forme de jubilation dans l'air en attente de sa délibération. « Je vous laisse l'honneur de pénétrer, ici, dans le cénacle. Lieu où mon père et Gellert Grindelwald, camarade de classe puis défenseur de sa cause, ont scellé leur alliance. Vous exigez notre soutien ? Mais qui êtes-vous ? Pour qui vous prenez vous ? En ces lieux vous n'êtes rien. Personne. Le sang n'a pas de valeur pour nous - votre combat n'est pas le nôtre. Vous attendez notre réponse ? ...Voici notre réponse. » Le son des viscères s'échappant de la poche abdominale et la dague d'argent rutilante entre les doigts de notre représentante. Le spectacle provoque dans l'assemblée des mugissements bestiaux. « Porte donc ce message à ton 'lord Voldemort' - nous recevons d'ordre de personne, encore moins de ses laquais. » Le mage est trainé hors de lieux. Voilà ce que nous faisions peu avant la bataille. L'Ordre n'est pas venu demander notre soutien mais nous avons protégé le demi-géant lorsqu'il est venu demander l'aide des siens - déjà envouté par les promesses du camp adverse. Il aurait du s'en douter, les géants sont parfaitement stupides. Leur combat n'était pas le notre - nous avons déjà bien à faire sur le front de l'Est.

ϟ Avez-vous peur de perdre vos pouvoirs ? Pourquoi ? Non. Nous sommes les amis des marginaux, s'ils sont prêts à nous prêter allégeance nous offrons asile, salaire et famille pour tous ceux ne répondant pas aux critères de normalité établit par la société magique d'Europe. Qu'importe qu'ils soient des criminels, des hybrides ou bien dépourvus de pouvoirs magiques - ils n'en restent pas moins des êtres vivants. Ils sont ceux pour quoi nous nous sommes toujours battus - ils sont mes frères et mes sœurs. Si je perds mes pouvoirs magiques je ne serai pas moins utiles aux affaires familiales...juste moins apte aux missions sur le terrain. Par ailleurs, notre famille compte deux cracmols dans ses rangs alors un de plus ou de moins vous me direz...L’opprobre des élites est sur nous depuis trop longtemps pour qu'un mouton noir de plus fasse tâche.

ϟ Quelle est votre réputation à Poudlard ? Que pensent les autres élèves de vous ?  Ils ne pensent pas grand chose pour le moment. Je les connais à peine. Les directives sont de nous mêler aux autres élèves et de montrer l'exemple...Bon, autant ne pas vous mentir cela ne risque pas forcément de se passer comme prévu. Trublions de Durmstrang il n'est en rien surprenant que le même destin nous attende ici entre les murs d'une nouvelle école où toutes les cachettes et autres conneries improbables sont encore à découvrir. Un tout nouveau terrain de jeu à conquérir - rien n'est jamais assez pour les rejetons du clan Lazarev. Nos professeurs nous attendent au tournant mais nous avons toujours su nous montrer plus malin qu'eux à nous de nous en tenir à notre propre ligne de conduite et tout se passera bien. Plutôt discrète je reste dans le sillage de mon jumeau. L'excentrique, c'est lui. Moi je suis celle qui couvre ou rattrape ses bourdes. Je ne fanfaronne pas et j'avoue être plutôt sur la défensive aux premiers abords. Je sais d'expérience qu'il vaut mieux ne pas baisser sa garde trop vite.
The best day of my life...

...and I'm late:
 
ϟ Ton pseudo : Tokyo. ϟ Ton âge : vingt ans. ϟ Ton avis sur mumblemumps : splendide. ϟ Le mot de la fin : la révolution est comme une bicyclette...*out*
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Oh, oh, it's magic, you know...
Acte I : Legacy

1. Regicide () Ce regard liquide glisse sur le grimoire. Le passé confronte le présent et tu interrompt ta course. Les voilà dans leurs grands habits de Cour - leurs prunelles pâles réfléchissent les tiennes. Dans la bibliothèque de Durmstrang, une alcôve est réservée à l'histoire de la magie slave. Endroit parfait pour esquiver la fratrie des trolls. Leur sens de l'humour est dérisoirement réduit. Oser leur donner est une leçon tient du suicide pourtant peu de choses semblent faire froid aux yeux des Lazarev. Les mêmes cheveux épais et sombres, cette peau diaphane et cet air torve. L'histoire poursuit son cours tout en laissant à certaines familles d'immuables traits. De la fortune impériale et de l'amitié avec l'empire Russe il ne reste pourtant rien. Tout cela fut jeté aux flammes. Ce même feu qui se lit dans leur regard - initiateur d'une révolte sinistrement connue. Elle se raconte encore aux enfants pour leur rappeler que rien n'est acquit et qu'il faut toujours se méfier des siens et du peuple. Lazarev est synonyme de traitres à leur yeux. Combien de jeunes sorciers crachent encore sur ton passage ? Leur haine n'est d'autant plus jouissive qu'elle témoigne d'une peur viscérale. Un jour la famille Lazarev a fait trembler l'Empire de Russie. Une seule grande famille, contre toutes les autres. Le grand ours a bien failli déposer les armes devant l'hydre infâme. Les défenseurs des marginaux, de la raclure des bas-fonds d'une société magique asservie et ralliée dans son ensemble à leur cause. Tes yeux rencontrent la gravure célèbre de ton ancêtre Grishka entouré de ses hommes aux portes du palais, la tête de l'empereur à ses pieds. S'il n'avait pas été trahie - l'empire de Russie serait bien différent aujourd'hui. Ombre vacillante dans le sillage de la flamme d'une bougie. Ta présence finit par être remarquée et l'élève consultant l'ouvrage se retourne. Il n'a guère le temps de formuler une parole que ta silhouette s'efface derrière un rayon d'ouvrages. Un sourire en coin pour seul souvenir de ton passage.

2. Exile () Des terres, de l'or, il ne reste plus rien. Juste le froid qui semble vous porter vers des contrées plus clémentes. A l'image d'une bête sauvage il dévore lentement vos extrémités, emporte les plus faibles ne pouvant plus suivre le troupeau et vous poursuit jusqu'à l'épuisement. Un jour où l'autre ta carcasse s'effondrera dans la poudreuse mortelle. Grishka n'est plus. Ils te regardent tous dans l'espoir de retrouver la grandeur de ce jeune frère en toi. Porter le deuil et l'avenir d'une famille accable tes épaules d'un poids cruel. Plus haut est le sommet plus dure est la chute. Révolutionnaires le temps d'un rêve, parias pour le reste de l'éternité. Exilés de leur palais, radiés des grands noms pourtant le sang perdure au delà de la terre natale dont vous vous êtes faits apatrides. L'espoir du retour n'est accueillie que par la faucheuse prête à mettre fin à une dynastie de plus. Ne pas lui offrir ce plaisir et remettre ce tête-à-tête avec le destin et la mort à plus tard. Laisser le vent souffler sur vos propres ruines comme l'ancienne Carthage et perdurer. Pour la gloire bafouée. Pour l'aube pleine de promesses. Tu n'oublieras pas ces douleurs ancrées dans ton cœur givré. Chaque martyr ajouté au compteur te donnent la force pour guider les tiens. C'est ce que Grishka aurait souhaité. L'idée de révolution s'est enraciné parmi les nations slaves et votre nom résonne encore comme un chant de liberté. Ce sont ces peuplades des grands chemins qui t'ont retrouvé toi et les tiens. A moitié mort. Qu'il est doux de se souvenir en ces instants de disgrâces qu'une fois la tête de l'hydre coupée, il en repousse deux. Le monde n'a pas encore fini d'entendre parler de vous.
Pensine Lazarev. Souvenirs de Matvei.

3. Cénacle() Le lieu est éclairé à la flamme. Le vin coule à flot. La musique envoûte. Babylone souterraine, aucun mage digne de ce nom n'entre en ces lieux. Être innocent dans ces boyaux est le pire crime au monde. La souillure est une gloire. Le sang n'a d'importance que lorsqu'il est versé. Un amas grouillant, bavant, hybrides. Voilà entre ces murs la lie de l'humanité. Meurtriers, recéleurs, escrocs, charlatans, voleurs. Des hommes et des femmes sans foi, ni lois. Si. Oh. Si, bien sûr. Il y a des lois partout. Même en Enfer. Au cœur du cénacle, ils trônent comme des rois. L'autel fait face à l'assemblée. Il n'y a pas d'instruments pour exercer le pouvoir ici-bas si ce n'est cette place de choix surplombant l'arc de cercle. Ils dominent incontestablement cet environnement au sein duquel leur âme noire atteint son paroxysme. Le code des Laz. Leurs lois. Leur microcosme. Ils ont fait ce monde à leur image. Jouissant d'une parfaite licence. Seigneurs des bas-fonds, le nom oublié des Lazarev alimente la rumeur comme la légende du siècle nouveau. La fin d'une ère. Le début d'une nouvelle. Le bras est mort mais les idées perdurent. Les criminels partagent le lieu au côté des rebuts de la société. Leur tendre chaire à canon. Ils n'ont nul part ailleurs où aller. Foyer des espèces oubliées ou bafouées par les sorciers. Lycanthropes, vélanes, gobelins, demi-géants, vampires. Ils sont libres de travailler à même titre que les fugitifs et les apatrides. Des égaux, des frères liés par le secret. Une hydre dont la tête fut tranchée au fil des faux pas de ses dirigeants. Une hydre aux têtes innombrables, à la tête d'or immortelle. Lazare, le ressuscité. L'ombre de vos villes abritent l'empire des renégats. Un jeu de clair-obscure dont le primat de la cause s'est perdu dans la régulation du marché noir magique européen.

Acte II : Drink up me hearties

1. Trick() Le monde ne s'arrête jamais de tourner. La vie passe le flambeau aux nouvelles générations. Ce qui doit survivre perdure, ce qui disparait s'effrite et recouvre l'être étant. La poussière du temps marque l'enfant des actes ancestraux. Héritage de pratiques aussi vieille que les pierres qui pavent cette ville magique de province. Le visage sale. Les vêtements usés jusqu'à la lime. Le ventre vide. Il y a combien de jours que vous arpentez les routes à pied en compagnie d'un aîné ? Tu ne cherches plus à compter. On ne compte pas l'errance. On subis le sort qu'il nous est imposé pour mieux comprendre ce que l'on est. Ce qui constitue le cadeau qui t'es offert. Rites initiatiques jusqu'à l'âge de devenir un ainé à ton tour. Le début de vie des Lazarev est rude. La mort devient un fidèle compagnon de routes ainsi, les épreuves de la vie sont de bien meilleurs professeurs que le maitre d'école. Les chemins limeront tes chausses jusqu'à la douzaine. C'est la règle. Cela fait de vous des objets de fascination et de crainte. Votre réputation vous précède. Et pourtant les voilàs amassés comme des bovins sur la place du village à boire tes paroles. Chacun des tes mouvements sont calculés et le cristal embrasé glisse comme de l'eau-vive sur ta peau laiteuse. Héritage des saltimbanques - des nomades, ces pratiques sont toujours apprises. Parfaits accapareurs d'attention. Jeu de séduction. C'est le monde qui réside au creux de ta paume. Tu les charmes par tes sourire, tes mouvements. Hypnose consentie lorsque ta moitié leur vide les poches. Parfaite assistante d'un magicien cleptomane. Applaudissements. Chapeau. Remerciements. De village en village rien ne change. Les réseaux familiaux en Europe se dessinent sous vos pas. Les présentations se font et la toile se tisse minutieusement dans vos esprits encore malléables.

2. Jeux d'enfants() Douze ans. Le sang bouillonne. Les hormones rugissent. Une provocation de trop. Le grondement de la foule lorsque tu projettes ton cousin par dessus la table de banquet. Le regard outré de ton père et celui résigné mais amusé de ta mère. L'assemblée se tait avant d'encourager le duel. Lorsque les héritiers s'affrontent cela a toujours plus de valeurs qu'une simple rixe d'ivrognes. Se tenir fièrement en plein milieu de la nourriture. Surplomber ainsi le jeune homme plaît à ton public. Oh que tu aimes jouer avec leurs réactions. « Tu vas le regretter, Mavra. » Il se redresse péniblement sous le regard insistant de ta tante qui ne souhaite guère voir son fils ainsi humilié par sa cadette. « Attrape moi, si tu peux.» Devinant le sort qu'il te réserve tu t'esquives vivement. L'éclat de sa lame se réfléchit contre les murs. Un chaos sans pareil est sur le point d'éclater. Le fer se croise, enfin. Prendre avantage du terrain et de ton équilibre lorsqu'il place sa force redoutable et sa technique pour faire pencher la joute en sa faveur. Au lieu d'essayer de vous stopper, les encouragements tonnent au rythme des tambours. Les lames s’entrechoquent. L'adrénaline atteint son maximum. C'est un coup bas qui t'offre l'occasion de désarmer ton cousin. A bout de souffle, quelques blessures superficielles zébrant vos corps d'adolescents. Ta lame rejoint la sienne et tu te décides à lui tendre une main salvatrice pour oublier l'échec...Erreur de débutant. Il profite de l'occasion pour te projeter au sol et la pagaille reprend gaiement sous les acclamations du Cénacle.

3. Une affaire de famille() Un silence de mort règne dans les lieux. Ton frère ainé sonde de ses yeux verts le comité d'accueil. Des hommes éparpillés ça et là dans la sempiternelle taverne française où ont habituellement lieux vos transactions. Aucun ne semble correspondre aux critères de l'ordonnance. Les habitués sont aux abonnés absents. Le regard plus bas que terre du maitre des lieux n'a pas besoin de vous en dire plus. Un traquenard. Le sac contenant l’œuf de noir des Hébrides passe de ses mains aux tiennent et Arcadi ouvre sans attendre la porte du lieu tandis qu'Anton brandit sa baguette. Le souffle de l'explosion balaye vos capuchons tandis que vous rejoignez votre porte de sortie de ce piège grossier. Un piège du gouvernement ? Du client ne voulant pas payer ? D'opposants à votre suprématie ? Répondre à cette question ne fait pas partie de tes priorités. Non, maintenant, il faut courir sans jamais se retourner. Il faut semer vos poursuivants. Il faut vous séparer. Sans même avoir besoin de vous concerter, leur de la séparation a sonné. Un mouvement de passe-passe, il récupère le sac et part de son côté. Comme dans votre enfance. Il est le magicien, tu es son assistante. Appât désignée, consentante - c'est à ton tour de semer les pauvres ères qui ont pu concevoir qu'ils auraient un Lazarev à son propre jeu.

Acte III : The price we pay for freedom

1. Tare () Une aura de mystère macabre nimbe le clan Lazarev. Des ses origines proclamées aux sombres affaires dont on les suppose avoir été à un moment ou un autre impliqué. Le sceau familial imposé sur le code des Laz, gravé dans la peau de leurs enfants une fois passé l'âge adulte, suscite un mysticisme clanique revendiqué. Leurs archives anéantis. Leurs biens saccagés, pillés. De leur grandeur seul le nom demeure. Murmuré prudemment sur les lèvres des profanes. Il ne reste que ce sinistre symbole hérité d'un lointain ancêtre. L'hydre de Lerne. Le sceau d'Herpo l'Infâme. Le leur. Beaucoup parlent d'appropriation plus que de réalité génétique. L'image du mage noir appuyant la crainte qu'ils utilisent pour mener leurs affaires d'une main de faire et faire trembler les plus hauts technocrates des gouvernements européens. Un vole pur et simple de racines pour induire dans l'esprit des familles de sang purs dirigeantes que les leurs peuvent tout aussi bien les maintenir aux portes du pouvoir que de provoquer leur chute. Au sein même du clan beaucoup parle de cet héritage comme d'une légende, trop lointaine, dont on ne sait plus bien quand ou comment l'un de descendants du mage noir fonda la branche des Lazarev. Versé dans la magie noir et pourtant sceptique ou alors volontairement vague à ce propos. Les dons des ténèbres préfèrent se tapir dans l'ombre du commandement, le bienfondé des vos actes révolutionnaires parait alors vaine mascarade pour dissimuler une soif de pouvoir à jamais inassouvie. Gargantuesque. Une quête de puissance. Votre couronne. Votre gloire à jamais éteinte. Si le brasier de la révolte ne vous réussi guère les feux noirs de vos pupilles ne cesseront de luire avant d'avoir mis l'Europe à feu et à sang. Une réalité qu'il est plus simple de dissoudre de mots à portée utopique. Liberté. Égalité. Fraternité. Tous les animaux sont égaux mais certains sont plus égaux que d'autres. Chaque considération dans ton jeune esprit sont lacérations pour l'amour pur qu'apporte ton père à ces doux rêves de lendemains meilleurs. Ce sont les pierres qui accueillent tes fleurs. Ce sont la peur et la haine de ton héritage qui accueillent certains de tes numéros. C'est leurs coups brutaux contre ta peau souple d'enfant qui déchiquettent les belles promesses. Héritière d'un édifiant arbre généalogique. Seulement, à chaque branche est un pendu qui se balance, à chaque feuille une tâche de sang. Le passé finit toujours par rattraper les descendants. Toi, l'ombre de ton frère. L'inattendue. La jumelle imprévue. Le feu noir brûle plus fort au fond des tes claires fanaux à mesure que tu renies ce sombre héritage. Preuve vivante que les légendes ont une part de vrai. Preuve vivante d'une innocence mise à mal par le bigotisme sûrement justifié des sorciers. Ton sang est le sien. Ta langue est la sienne. Fourchelang. Ironie du sort. Combat intérieur. Déni assumé. Secret gardé farouchement par le clan et ces quelques badauds d'un village polonais. La fillette a la langue fourchue. Un souvenir qui se raconte encore. Qui fait frémir les oreilles. L'histoire n'oublie pas. Le monde appréhende.

2. Mise à prix() Ce jour-là, le ciel est un nuancier de gris. Le vacarme familier du Cénacle remplace celui d'un public exigeant satisfaction. Ils ne veulent pas de spectacle. Non. Ces êtres-là veulent du sang. Le sang des raclures de bas fond. Le sang des fauteurs de troubles. Le sang des Lazarev. L'exile toujours de vigueur ne prive pas pour autant le clan de revenir sur ses pas pour saluer la mère patrie. Aucun droit ne vous attends là-bas, si ce n'est la promesse certaine d'une exécution publique. En guise d'exemples. Tous êtres soupçonnés de se rapprocher de prêt ou de loin à votre organisation criminelle se voit immédiatement privé de ses droits et sert d'exemple. Ils ne peuvent se permettre de laisser le chaos d'antan se reproduire. Les actions du pouvoir sont drastiques contre les marchés souterrains ou tout ce qu'effleure le champs d'action des traitres à leur sang. Le clan Lazarev. La famille de la disgrâce dont on a tout anéanti et pourtant laisse toujours planer une ombre menaçante pour que de tels mesures soient prises. La tête d'un nouveau Lazarev est mise à prix bien avant qu'il ait la conscience suffisante pour concevoir un acte criminel. Il ne sont bons que morts. Aujourd'hui est un jour de fête à Moscou. La place magique grouille comme une fourmilière. L'ainé est tombé. Le père perd. Le premier fils est condamné. Ton frère si loin de votre monde de violence. Ton ainé suivant le chemin de repentance du père. Prônant la paix . Réprouvant la violence. Il n'espérait de leur vieille patrie que découvrir les ruines de votre grandeur d'antan. Pas se condamner pour sauver vos vies. Dans l'ombre d'une ruelle tes pas d'enfants s'élancent en direction de la foule alors qu'il se tient seul dans les injures et la violence. Des larmes roulent le long de tes joues de poupées, finissant leur itinéraire sur les pavés. Tout est de votre faute. Ce portoloin vous était interdit. Un jeu d'enfant tournant au désastre. Le désespoir de deux gosses. Agir. Mais il est déjà trop tard et le glas résonne jusque dans les tréfonds de ton âme. Il te coupe net. Tes genoux s’effondrent sur le sol rêche, tes poings frappent contre les pavés tandis que les mains d'Arcadi se font suppliantes. Il faut partir. Lui aussi pleure à chaudes larmes. Il est temps d'être fort. Il est temps de grandir. Tu te redresses et vous tournez le dos à une scène macabre. Plus tard, dans la nuit noir, une sensation de nausée te prends. Il ne fera jamais sa dernière rentrée à Durmstrang.

3. Attentat () A l'arrivée de votre petit groupe d'élèves un silence de cathédrale dans le grand hall de Durmstrang vous accueille. Juste le murmure de quelques élèves croisant brièvement ton regard avant de baisser les yeux. Froncement de sourcils et échangent de regards interloqués entre toi et tes camarades. Quelque chose cloche. Une boule d'appréhension creuse ton ventre. Déglutir lentement et garder la tête froide. Cela ne doit être rien de plus qu'un incident ayant eu lieu juste avant votre entrée. Le silence se fait persistant. Personne n'ose t'affronter du regard. Que sachent-ils que tu ignores ? Leur air grave amplifie tes craintes. Une élève de dernière année se fraie un chemin au travers des groupes d'élèves pour vous barrer la route. Repousse tes amis. Sa main s'abat contre ta joue, puis l'autre. Un aller retour humiliant te laissant sous le choc. Plutôt placide, il vaut mieux prendre le temps de la jauger avant de répliquer. Ses yeux sont gonflés. Des larmes glissent le long de son visage altier. Il est indigne d'une demoiselle d'exprimé tant de transports publiquement. Ce qu'elle vit semble transcender des années d'éducation stricte au sein de l'élite magique. Une russe il te semble. « Toi et les tiens, j'espère que vous crèverez tous comme des chiens. Vous m'avez pris ma mère aujourd'hui. Un jour je te promet Mavra, je te saignerai pour la venger. Je saignerai tous les bâtards de votre clan jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien. » Elle agrippe le col de ta chemise et tu la laisses faire. S'il avait été question d'un règlement de compte ne concernant que toi elle serait déjà par terre mais ta confusion lui offre le bénéfice de ne rencontrer aucune résistance. Les informations se mélangent dans ton esprit et plus rien ne semble faire sens. « Mavra...» Arcadi se tient non loin de cette scène surréaliste. L'éternel pitre blanc comme un linge, les yeux humides. Les doigts de ton assaillantes tremblent et délicatement l'une de tes mains vient les défaire. Elle s'effondre au sol comme un poupée de chiffon, son corps secoué par des sanglots étranglés. Saisir sans comprendre l'intensité du moment est asphyxiant. Une lueur inquiète luit dans ton regard qui s'aventure à interroger celui de ton jumeau. Il regarde autour de lui. Pour la première fois de sa vie mal à l'aise en public. Le voir ainsi te donne envie de t'arracher les cheveux, de gueuler. « Mavra, tu peux venir avec moi. Faut que je te parle...en privé. » Ses mots s'échappent difficilement. Il a la gorge noué. Il prend ta main et t'entraine au loin des regards, à s'y méprendre, accusateurs des élèves. Il accélère les pas alors que mots fusent à tes oreilles. Traitres. Batards. Enfoirés. Meurtriers. Crevures. Cela semble plus énergique qu'à l'accoutumé, cela semble plus emprunt d'un sentiment véritable que d'une injure en l'air. Cela fait plus mal que des pierres. Un première année pleure toutes les larmes de son corps au détour d'un couloir. Son ami dans un élan de courage jette la gazette russe à tes pieds. « Mavra...» Oreille sourde. La photo d'un bâtiment officiel en flamme. A côté celle de ton père et de ta mère. Attentat. Officiel. Morts. Les mots ressortent sans vraiment que tu ne trouves la force de lire l'article. Le papier échappe de tes doigts fins au moment où tu découvres qu'ils ont perdu la vie. Tous les deux. Ils te les ont ôté d'un coup. Ils n'existent plus. Ça fait un mal de chien. La vilaine nausée revient et le monde tangue. Tu restes là immobile dans ce couloir. A moins d'un mètre de ton frère et pourtant plus seule que jamais. Une pierre à la place du cœur. Hier maman signait sa lettre : je t'aime ma chérie, à très vite.

Acte IV : Crossroads

1. Ultimatum() Te voilà face à elle, trônant fièrement dans le bureau qui fut autrefois celui de ton père. Seul la massive table de chêne vous sépare. Trainée jusqu'ici par ses sbires, elle les congédie d'un signe de la main. Prendre le temps de vous jauger mutuellement. Il y a toujours eu une étrange connexion entre toi et elle. La sœur de ton père. La nouvelle matriarche du Cénacle. Bien-aimée de son organisation, Magdalena a sauvé vos affaires délaissé par ton père sous son règne, trop préoccupé à changer le monde pour prendre soin des siens. Lentement, l'image du héros s'est effacé pour laisser celle d'un absent. Le Cénacle avait besoin de lui pour survivre. Aux heures les plus sombres de votre histoire contemporaine, alors que les mutineries explosaient un peu partout au cœur de votre organisation c'est Magdalena qui a repris les rennes du marché et imposé sa loi. Les opposants à la domination des Lazarev ne sont désormais plus présents pour témoigner des trésors d'ignominie dont elle a su faire preuve pour punir leur acte de dissidence. Elle guide le cénacle d'une main de fer. Renouant avec l'idéologie sinistre de son défunt père. Ce qui n'est pas pour plaire à tout le monde. Toi, compris. Ils sont beaucoup à te voir toi et ton jumeau comme une alternative à sa tyrannie. Cette confrontation devait arriver un jour où l'autre, tu le sais bien. Déglutir lentement. « Tante ? »  Sourire factice qui se veut rassurant. « Assieds-toi » Elle trompe sûrement son monde mais pas sa nièce. Rester débout et la défier du regard silencieusement. Qu'elle en vienne au fait. Tu n'es pas là au beau milieu de la nuit escorté par ses chiens de garde pour prendre le thé. Il y a ce regard insondable qui revient, elle regarde un instant ses ordonnances et accords étalés sur la table avant de revenir à toi. Un sourire carnassier étirant ses lèvres. Ce regard qui fait remettre en question le temps d'un instant la perspective d'un avenir. Elle aurait pu s'y prendre de bien des manières pour vous faire disparaitre après la mort de son frère, pourtant tu es là devant Magdalena Lazarev, l'ogresse. Toujours cette même intensité, dont tu ne sais différencier la haine et l'amour. C'est peut-être les deux qu'elle te porte. Ce n'est peut-être ni l'un ni l'autre. Mais pas l'indifférence. Là où jumeau faisait plus parler de lui c'était toujours ton nom qui revenait sur ses lèvres lorsqu'elle prenait de vos nouvelles. Obsession attisant la jalousie de son propre fils envers ta personne. Peut-être qu'elle retrouve en toi le reflet de sa jeunesse ? Toutes les deux dans l'ombre d'un frère, dissimulant un potentiel redoutable. « Tu te doutes sûrement de ta présence en ces lieux. La rumeur de ces derniers mois n'est pas pour me plaire, tu t'en doutes. Cela est une mauvaise image pour l'unité de notre famille. Si nous ne nous montrons pas unis notre influence sur le marché va décroitre. Une chose que nous ne souhaitons guère toutes les deux, n'est-ce-pas Mavra ? » C'est à toi d'esquisser un sourire moqueur. Peu peuvent se permettre une telle désinvolture sans craindre pour sa vie. « Est-ce bien pour les affaires que cela pose-t-il un problème où bien le fait que je représente une potentielle menace à votre régence ? » Les muscles de son visage se crispe. Touché en plein dans le mille. « Pour le plus grand bien Mavra, j'aimerai te proposer d'être ma seconde lorsque tu quitteras Durmstrang. Une alliance. Un compromis. Voilà ce que je te propose. N'en exige guère plus, ma clémence a ses limites et tu peux t'estimer heureuse d'être la fille de mon frère pour te permettre une telle insolence. » Un nouveau duel de regards. Une rage te saisissant à la gorge. Pour ne pas agir stupidement, tes poings se serrent dans une vaine tentative de regagner un peu d'emprise sur tes émotions. « Et si je refuse ? » Son sourire te désarme. Elle secoue la tête et se lève à son tour. « Je n'aurais d'autre choix que d'agir en conséquence. Te chasser ou te mettre hors d'état de nuire. Mais nous ne souhaitons guère cela toutes les deux n'est-ce pas ? » Soupire. Elle te connait trop bien. « J'ai mes idées, je souhaite les garder mais je n'ai aucune ambition de vous renverser, ma tante. Cela va de même pour Arcadi. C'est tout ? » Son sourire s'étire à mesure que ton inquiétude et ton malaise grandissent. « Je le savais déjà, mais notre famille et les nôtres ont besoin de plus pour être convaincu. Je ne te laissai pas le choix. J'attends ta réponse à la fin de cette année. Ne me déçois pas. Il serait dommage de gâcher un tel potentiel, Mavra. » C'est un ultimatum. La haine se lit dans le feu de tes yeux bleus. Sans un mot de plus tu quittes les lieux. L'épée de Damoclès planant désormais au dessus de ta tête. Le compte à rebours commence à partir de cette seconde où la porte du bureau se referme derrière toi.

2. Family don't end with blood () Attendre plantée là, sous la pluie, comme une idiote. Crever de froid mais ne pas bouger. Sentir l'eau du ciel se mélanger à tes larmes. Prise au piège. Plongée d'une heure à l'autre dans une nuit noir dont tu ne vois pas la fin. La situation semble désespéré et c'est dans ces moments que tu aimerais avoir les bras fort de ton père pour te serrer fort. Il n'est plus là. Ta mère non plus. Arcadi dort paisiblement. Laissons lui encore un peu de temps pour rêver. Il n'a en rien contribué à la situation dans laquelle tu t'es mise par loyauté aux idées du défunt géniteur. Quelle idiote. Tu n'es qu'un petit poisson dans cet océan de requin. De toute façon quoiqu'il arrive tu es finis. Elle détient l'information permettant de balayer toute révolte de ta part. Magdalena n'hésiterai pas à ce servir de ta tare pour te faire perdre toute crédibilité alors à quoi bon ? A quoi bon jouer une partie dont l'adversaire a toujours un coup d'avance ? Perdue dans tes angoisses tu sens deux mains rêches te prendre par les épaules et te plaquer au mur. « Qu'est-ce qui t'es passé par la tête ?! A force de la défier tu vas finir par vous faire tuer toi et les tiens ! Tu comprends ça Mavra ? » Des gestes brusques, un regard brûlant, son souffle qui se mêle au tien. Wilhelmina. Ta cousine. Fille de l'ogresse. Digne héritière d'une brutalité qui s'exprime plus franchement. Plus raisonnée que la mère, elle pense aux conséquences de tes actes. Elle ne veut pas voir sa famille plus déchirée qu'elle ne l'est déjà. Grande soeur de substitution, elle a toujours veillé farouchement sur toi, l'autre fille. Avant que ta plus jeune sœur ne vienne au monde, vous étiez les deux princesses du Cénacle. L'une à la chevelure de feu et l'autre aussi noire que l'ébène comme l'indique ton nom qu'elle invoque comme une supplique. « Je ne veux pas avoir à choisir un camp, je ne veux pas te faire la guerre ni à toi ni à ceux qui te suivront. »  Tu fronces les sourcils, ton regard reflétant le bleu du sien. « Qu'est-ce que tu entends par là ? »  Elle soupire, desserrant l'emprise de ses mains sur tes épaules, ses ongles laissant des demi-lunes sanglantes sur ta peau d'albatre. « Mavra, ne me demande pas de faire un choix entre ma mère et ma cousine. » Son front rencontre le tien. « Je ne suis pas aveugle, je sais où elle nous mène mais une famille n'est pas supposée finir en bain de sang.» Mina t'embrasse la front et vous rentrez sous l’œil torve de Sanguini que la rouquine ne manque pas de fusiller du regard au passage.

3. Journey to the west () Respirer l'air glaciale de la campagne slave alors qu'un soleil pâle se lève. Sans un regard en arrière tu ouvres le chemin en direction du portoloin qui vous mènera toujours un peu plus près de votre nouvelle destination. Poudlard. La célèbre école de magie. Une bouffée d'air frais pour cette dernière rentrée. Les raisons restent encore à êtres élucidés mais l'idée te réjouit plus que d'usage. Arcadi rejoint aisément ton allure soutenue et vous restez quelques minutes dans un silence confortable. Heureux de quitter le Cénacle pour une année entière. Une retraite salvatrice qui te permettra de décider paisiblement du rôle que tu joueras dans le clan à ton retour. Voyage initiatique décisif. « Et si on partait ? Et si on laissait tout derrière nous pour refaire notre vie ailleurs ? » Sa question est sincère, étrangement réfléchie de sa part. « Et que ferait-on des petits ? Tu penses que Magda les laisserait ? » Il soupire, il n'a guère pensé à tout. Toutefois, la perspective de refaire ta vie loin t'apparait particulièrement attrayante. Une vie de vadrouille et de dangers. La grande aventure. Et ton esprit divague vers de nouveaux horizons loin des sinistres desseins de ta gorgone de tante. Un sourire amusé se dessine sur tes lèvres, comme il ne s'était plus vu depuis la funeste nuit. Oui. C'est sûr. Là-bas tu trouveras les réponses à tes questions. Là-bas, il y a un espoir.

Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Zirwya Izlechen
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Officiellement, infirmière à l'école. Officieusement, médicomage envoyée à Poudlard pour travailler sur l'épidémie
Célébrité : Zoe Kravitz ♥
Pseudo : Blake Âge : 18 Parchemins : 1434 Gallions : 80 Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t439-zirwya-chaos-is-raining-down-aro http://www.mumblemumps.com/t448-zirwya-held-hands-like-we-were-17-again http://www.mumblemumps.com/t1313-zirwya-mailbox http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake

Elle a l'air d'avoir du caractère Mavra, j'aime beaucoup
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche

_________________

- a magic world in my baby's arms -
Revenir en haut Aller en bas
James Martell
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : Professeur de Zoomagie, directeur des Serdaigle et s'occupe aussi des retenues
Célébrité : Daniel Gillies
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 2600 Gallions : 396 Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t234-james-martell-revele-tous http://www.mumblemumps.com/t241-james-martell-la-lecture-une-felicite-qui-se-merite http://www.mumblemumps.com/t623-james-martell-you-ve-got-mail http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary

Bienvenue sur MUM

Bon courage pour ta fiche

Et si tu as la moindre question, n'hésites pas à venir mpotter le staff

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Kayaaa

Bienvenue parmi nous
Bonne continuation pour ta fiche

&je viendrais certainement te réclamer un p'tit lien
Revenir en haut Aller en bas
Kamen Yordanov
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : slytherin
Célébrité : Ash Stymest
Pseudo : Elly Âge : 22 Parchemins : 2478 Gallions : 514 Date d'inscription : 01/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t304-kissing-death-and-losing- http://www.mumblemumps.com/t310-you-re-poison-runnin-through-my-veins-kamen#3919 http://www.mumblemumps.com/t975-kamen-flask http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

ohlala quel début de fiche je suis fan
bienvenuuuuuue sur le forum puis kaya est magnifiiiiiiique
bon courage pour écrire ta fiche et n'hésites pas si tu as besoin

_________________
destructive love
Ce baiser est mille fois mieux que tout ceux qu’il a pu recevoir et donner dans sa vie. C’est un baiser chaud, langoureux, qui vient du cœur. Un baiser beaucoup plus fort que n'importe quel poison.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Zir -> Merci Oui si y a bien un truc dont elle manque pas c'est de caractère
James -> Merci Promis je viendrais vous embêter si j'ai une question
Phoenix -> Evan Avec cette bouille tu peux venir me réclamer c'que tu veux Merci en tout cas
Kamen -> aw tant mieux qu'elle te plaise ...ash est pas mal non plus j'admets Nous faudra un lien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

J'ai adoré lire le début de ta fiche, et puis ce caractère quoi, ca promet des étincelles

Bienvenue & bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Mila V. Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle, deuxième année de GISIS en Zoomagie, préfète & membre des clubs d'astronomie et du 2ACM
Célébrité : Lily Collins
Pseudo : Barling Âge : 25 Parchemins : 1909 Gallions : 1336 Date d'inscription : 12/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t400-mila-it-s-always-darkest- http://www.mumblemumps.com/t1385-mila-you-know-what-they-say-about-hope http://www.mumblemumps.com/t1390-mila-hibouxbox http://www.mumblemumps.com/t2088-journal-de-mila

Bienvenue sur MUM
Ton personnage a l'air très prometteur j'ai hâte d'en lire plus !

_________________
NOT GOOD ENOUGH.


RAVENCLAW PRIDE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Kaya est trop jolie Et ce début, bien hâte de le voir en jeu

Bon courage pour la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Et bien, quel personnage haut en couleur ! Jolie plume également, demoiselle Bienvenue parmi nous, j'ai hâte de découvrir la suite. Par contre fait attention, sur MUM, seuls les sang-purs sont acceptés à Durmstrang, les autres doivent se débrouiller pour rejoindre BeauBâton (ou d'autres écoles non jouées sur le forum pour l'instant), ce qui fait qu'ils sont une minorité bien présente  
Hâte d'en découvrir plus en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Bienvenue sur MuM !!

Bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Bienvenue !

Personnage haut en couleur, j'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

tu as vraiment fait de très bons choix, je suis fan du pseudo, de kaya, du personnage et de ta plume I love you bienvenue parmi nous, bon courage pour la fin de ta fiche, j'ai hâte de te voir évoluer sur mum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Kaya la parfaite Bienvenue sur MUM ma belle, n'hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Je plussois le choix de vava !
Bienvenue parmi nous & Bon courage pour ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

bienvenue <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Sevan -> aw merci  promis je vais t'en donner des étincelles
Mila -> Meurchi - j'update au plus vite
Silas -> j'espère alors qu'en jeu je t'en donnerai pour ton argent
Ana -> Que de beaux compliments - de grandes choses nous attendent
Chuck -> Merci
Emily -> Les couleurs c'est la vie - merci
Alec -> aw heureuse que mes idées te plaisent
Daisy -> je te retourne le compliment avec ce choix de vava - daisy quoi merci
Ilia -> mercii I love you
Oxana -> aw thks
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar


OLALA
LE PRÉNOM + KAYA + DURMSTRANG + LA ROUMANIE + LE GIF DE FIGHT CLUB + CE PERSONNAGE + LES GIFS DE PIRATES DES CARAÏBES

Bienvenue sur MUM & bon courage pour cette fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Oh la la trop de compliments, jomeurs
Toi aussi ton perso il déboite tout - j'ai été jeté un coup d'oeil et tout, faudra qu'on se trouve un lien qui déboite entre nos deux familles
Breeef je passe par ici aussi pour constater que je ne suis pas sûre d'avoir achevé mon histoire d'ici demain donc je quémande un court délai jusqu'à mercredi même si je pense que demain soir elle sera terminée (on est jamais trop prudent)
Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Kaya ♥

Wow, je suis déjà fan ! Bon courage, et je voudrai assurément un lien !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Aw merci - avec plaisir pour le lien

Pfffiou bon il me reste plus qu'une partie que je rédige demain et je serai à jour (pardon pour le retard )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar



Excuse-moi pour ce petit temps d'attente ! J'avoue avoir eu un peu de mal à la lecture de ta fiche, ton vocabulaire et ta plume m'ont quelque peu déstabilisés.. Mais ton personnage et sa famille sont intéressants ! Fais peut-être juste attention à ton vocabulaire que tout le monde ne connait pas forcément ^^

Bienvenue à ...
Serpentard
Félicitations tu as réussi à faire ta fiche de répartition. Le Choixpeau n’a pas hésité plus d’une minute avec toi et a pris sa décision. Maintenant que tu as été réparti dans ta maison, tu vas pouvoir procéder à toute la partie inscription administrative de Poudlard

   N’oublies pas qu’ici tu peux t’amuser rapidement alors n’hésites pas à nous rejoindre soit dans le Flood soit sur la ChatBox tout le monde est le bienvenue. Tu peux maintenant commencer à créer de nouveaux liens avec les autres élèves, tu trouveras tout ça dans  le journal du sorcier. Ce n'est pas tout, il va falloir que tu viennes recenser ton personnage dans le dortoir, les clubs, l'équipe de quidditch, tu trouveras tout ce qu'il faut dans les parchemins indisensables   Ensuite si tu as la moindre question n’hésites pas à envoyer un hibou à l’un des membres du Staff. Allez nous t’attendons vite à Poudlard et nous tenons à te remercier d’être venu sur MUM. Si tu as envie de RP mais que tu n'as pas de partenaire, viens t'inscrire au speed dating version sorcier, mais tu peux aussi consulter le répertoire des sujets libres et communs  . . Enfin, pour consulter la liste des cours, c'est par ici .

   Si tu veux agrandir ton cercle d'ami et que tu as une idée en particulier, n'hésites pas à créer ton propre scénario, une fois que tu auras deux semaines d'activité sur le forum et un RP en cours, que tu peux faire ici et enfin pour surtout gagner le coeur de nouveaux sorciers nous t'invitons à voter pour MUM dans la session que tu trouveras dans la taverne.

   
Enfin, n'oublie pas le plus important, amuses-toi bien sur MUM !

   Cordialement,
   Le Choixpeau Magique
   
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Gibier de potence (ml)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Olofin [Chasseur de gros gibier]
» Suivant la trace du gibier | Pv Autarcie Nostalgique |
» L'homme en mal d'amour, de chasseur devient gibier. + Lee-Lou
» Gibier Fuyez ! | Comête Hivernale, Lune Sanglante, Aile du Griffon, Shynaii |
» La Grotte du Chasseur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: Les fiches des anciens membres-
Sauter vers: