Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'Aurors !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard,
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Halloweentown ♦ Le bal des frayeurs

Mumblemumps
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Parchemins : 1061 Gallions : 3087 Date d'inscription : 13/02/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com

Halloweentown
le bal des frayeurs

ϟ le bal des frayeurs  Quelques citrouilles dansaient dans les airs, ajoutant un peu de magie à cet univers déjà enchanteur. Une nouvelle année venait de commencer, ce qui signifiait un nouveau départ, de nouvelles possibilités. Poudlard avait connu des jours bien sombres dernièrement, et le pire semblait à venir. Mais la Très Grande Salle avait été décorée rien que pour l'occasion, on y trouvait toujours les différentes décorations d'Halloween, mais d'autres surprises étaient venues s'y installer. Il ne restait plus qu'aux élèves de les découvrir. Un grand bal avait été organisé pour entamer dans la joie et les rires cette année pleine de promesses.

Les élèves s'étaient mis sur leur trente et un, on se perdit bientôt entre costumes et déguisements, et les robes aux allures royales, bouffantes ou ajustées ; il y en avait de tous les goûts et de toutes les couleurs. Une fois que tout le monde fut enfin arrivé, la cérémonie put commencer. Tous levèrent leurs verres en trinquant, souriants et conquis par cette merveilleuse surprise.
Mais alors qu'ils portaient le liquide aux bulles aussi explosives que raffinées à leurs lèvres, une musique aux accents inquiétants s'éleva doucement dans la salle. Surpris, ils commencèrent à danser, sans réaliser que l'étrangeté opérait. Le décor changeait petit à petit, et personne ne savait vraiment où chacun se trouvait. Ils changèrent de costumes. Les uns après les autres, ils se transformèrent soudain en des créatures surnaturelles. Et avant qu'ils n'aient pu réagir, ni même se prévenir, ils étaient maintenant dans un tout autre endroit que Poudlard. Complètement plongés dans la peau de leur personnage, costumes, chapeaux et toiles d'araignée vinrent les habiller. Par un mystérieux artifice, ils se retrouvèrent transportés corps et âmes dans l'univers épouvantable d'Halloweentown.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Zirwya Izlechen
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Officiellement, infirmière à l'école. Officieusement, médicomage envoyée à Poudlard pour travailler sur l'épidémie
Célébrité : Zoe Kravitz ♥
Pseudo : Blake Âge : 17 Parchemins : 1417 Gallions : 63 Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t439-zirwya-chaos-is-raining-down-aro http://www.mumblemumps.com/t448-zirwya-held-hands-like-we-were-17-again http://www.mumblemumps.com/t1313-zirwya-mailbox http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake

Halloweentown
le bal des frayeurs

Elle s'était apprêtée Zirwya, une belle robe noire pour correspondre à merveille avec l'ambiance sombre d'Halloween, et quelques traits rapidement tracés sur le bras pour prétendre avoir un semblant de déguisement : elle avait fait un effort. Sûrement sa fête préférée, parce qu'elle ne demandait aucune contribution de la famille : c'était les amis avant tout. Zirwya appréciait toujours ce genre de fête, déjà du temps de Durmstrang. Cette année, elle se préparait à passer l'entière soirée à la table des professeurs, à regarder les élèves se faire les plus grandes frayeurs. La musique commença à résonner dans la grande salle, quelques élèves tournoyaient déjà. Elle aurait voulu danser Zirwya, elle ne voulait pas avoir mis sa belle robe pour rien. Mais tout était bien différent maintenant qu'elle était assise sur un autre banc. Alors elle se contenta de se trémousser sur sa chaise discrètement, de tapoter sa fourchette au rythme de la musique contre son assiette. Peut-être quelqu'un finirait-il par l'inviter ?

Elle porta son verre à ses lèvres, Zirwya, pour fêter Halloween. Le liquide pétilla dans le fond de sa gorge. Et puis le décor changea, les murs se parurent de nombreuses toiles d'araignée et les corps, et les costumes changeaient aussi. Zirwya se sentit mal tout à coup, comme si on l'étirait, l'allongeait, comme si on la tirait dans tous les sens, la désarticulait. Elle se leva, s'écarta de sa chaise. Ca ne lui faisait pas tellement mal, ça la picotait, la dérangeait, elle se mit à genou Zirwya, puis à quatre pattes. Le début d'un instinct qui lui collerait à la peau toute la soirée. Son pelage semblait doux. Elle toucha son ventre Zirwya. Ca lui faisait étrange d'être ainsi à nue, mais les centaures n'avaient pas de parure, eux. Un voile assez semblable à sa robe venait simplement lui cacher le torse. Elle se tourna vers d'autres professeurs, elle n'était pas la seule à s'être métamorphosée, ils l'étaient tous. « Excusez-moi.. est-ce que.. Est-ce que je ne suis pas trop horrible comme ça ? Moi qui avais mis tant de temps à choisir ma robe, ils auraient pu nous prévenir ! » Elle parlait à la première personne dont elle avait croisé le regard. Elle pensait que cette mascarade était l'oeuvre du nouveau directeur, décidément, elle ne l'appréciait pas beaucoup. Elle aimait les surprises, mais celle-ci était tout de même d'envergure. Et, non pas qu'elle ait quelque chose contre les centaures, mais elle se sentait bien moins libre de ces mouvements car beaucoup plus encombrante. En outre, elle ne pouvait même plus s'assoir à côté de ses collègues.

Ps : elle peut avoir parlé à n'importe qui, n'hésitez pas !
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 3395 Gallions : 196 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

Halloweentown
le bal des frayeurs

La salle était déjà pleine lorsque Cassandre se montra enfin à ses portes. Elle avait pris l'habitude de toujours arriver avec un certain retard lors des réceptions et autres festivités. Après tout, une Blackwood ne devait jamais attendre, mais bien être attendue : il était tout à fait normal de la voir arriver si tard. De plus, elle n'appréciait point ces mascarades et son nom ne lui donnait qu'une excuse de plus pour repousser le plus possible l'inévitable plongeon dans les virevoltes de la société. Mais ce soir, elle avait fait un effort et n'avait pas abusé de son retard. D'un coup d'oeil, elle vit que la quasi-totalité de ses camarades étaient présents et mangeaient, buvaient ou dansaient en riant, tous vêtus de leurs plus beaux habits pour ce bal d'Halloween. Elle-même avait enfilé une splendide robe rouge, déchirée, qui faisait ressortir ses yeux d'un vert pâle et s'accordait à la perfection avec sa peau blanche et ses cheveux colorés. Cassandre n'avait besoin de personne pour savoir qu'elle était belle, et elle s'en fichait bien d'ailleurs. Un fin sourire aux lèvres, elle se dirigea vers la citrouille gigantesque au centre de la pièce, slalomant entre les couples. Elle n'avait pas de cavalier, mais elle s'en fichait. La pièce était pleine. Certains élèves dansaient déjà, tandis que d’autres s’étaient rués jusqu’au buffet. Cassandre s'occupa de les imiter et se servit une coupe de bulles bien remplie. Elle savait que cela ne pouvait pas être de l'alcool, mais quand elle porta le verre à sa bouche, elle sentit ses papilles pétiller. C'était drôlement bon. C'est à cet instant que le décor changea, et que son dos lui faisait atrocement mal. Alors qu'elle essayait de comprendre ce qu'il se passait avec les murs qui bougeaient dans tous les sens, elle sentit des picotements au niveau de ses épaules et de ses bras. Quelque chose poussait de l'intérieur et elle ignorait quoi. Ça la brûlait, atrocement. La jeune femme essaya de rester droite, mais elle n'avait pas le choix que de se tordre dans tous les sens tellement la douleur était forte. Soudain, le monde s'arrêta de tourner autour d'elle, et elle remarqua que les autres personnes autour d'elle n'avaient plus les mêmes tenues de bal. Tous étaient des créatures. Et quand elle voulut poser le verre sur le buffet, elle renversa des plats et d'autres coupes, les poussant accidentellement avec ses... ailes. Cassandre croyait halluciner. Ses bras étaient devenue des ailes. Elle essaya de se tourner, et se rendit compte qu'elle avait aussi une queue. Son plumage était flamboyant, mêlant le jaune, le rouge, l'orange et le violet. La jeune sorcière était devenue... elle ignorait ce qu'elle était devenue mais elle comptait bien le savoir. Elle s'approcha de quelqu'un, n'importe qui qui pourrait la renseigner sur sa situation. Elle tapota l'épaule de son interlocuteur, et posa la question fatidique. « Excuse-moi mais... qu'est-ce que je suis ? Qu'est-ce qu'il se passe ? »
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Halloweentown
le bal des frayeurs

Cheveux blonds volontairement emmêlés, armure de guerrière d'un autre temps. Beaucoup ignorent que je suis une sorcière très débrouillarde, une manuelle qui aime fabriquer tout un tas d'objets divers et variés. Avec une vieille tenue de dresseur de dragon devenue inutilisable à cause du cuir brulé, j'ai réussi à confectionner une armure médiévale quoi qu'un peu dénudée. Épée à la ceinture, bouclier dans le dos et peintures de guerre sur le visage me voilà prête pour le bal d'Halloween. Tous les ans, j'essaye de faire sensation avec un costume fait maison tout en étant élaboré. Si l'an dernier j'étais satisfaite d'être une prêtresse vaudou à l'imposante coiffe de plumes, cette année je suis une guerrière mythologique. Un brin de magie m'a d’aidée pour les armes, j'ai transformé un simple couteau de table pour remplir mon fourreau. D'un pas léger bien que mon attirail fasse un sacré boucan au moindre pas, je me dirige vers la très grande salle pour y rejoindre mes camarades. Je suis un peu en retard, je suis dans les dernières à arriver. Après quelques salutations cordiales, je prend place pour prendre un verre qui me rafraichira : monter les escaliers avec une armure de 10kilos sur le dos, autant dire que ce n'est pas de tout repos.
Une sensation de brulure m'arrache un petit couinement digne d'une pauvre souris, je tombe de ma chaise en provocant un gros fracas. Soudainement l'armure me semble moins lourde, j'ai pris une vingtaine de centimètres mais aussi... De la force. Mince alors ! A l'aide d'une assiette vide, j'observe mon reflet. Si mon visage est resté le même, mon physique en lui même a changé. Adieu petit corps frêle et bonjour les abdominaux. Moi qui n'ai jamais eu de muscles, le changement est brutal. Autour de moi, mes camarades crient, certains pleurent, d'autres paniquent. Rares sont ceux à rester calmes et à essayer de comprendre la situation.  
Il y a même quelqu'un qui est devenu un centaure et... Un oiseau qui parle. Je me retourne pour faire face au phénix et fronce les sourcils. Je... J'hallucine non ? « J'ai une tête à savoir ce qu'il se passe peut-être ? Il y a un putain de centaure, un épouvantail, et toi t'es un phénix qui cause. » Ok, ok, j'ai été un peu sèche avec ce volatile qui n'est à l'origine surement qu'une élève. « Et moi je suis vraisemblablement devenue aussi grande que mes frères. » Reportant mon attention sur mon reflet, je constate que je porte également un casque, et que mon armure a quelque peu changé. Hum, visiblement je suis devenue une véritable guerrière. Même l'épée dans mon fourreau semble prête à trancher la tête de mes ennemis de manière impitoyable. 
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Mila V. Silaïeva
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Serdaigle, deuxième année de GISIS en Zoomagie, préfète & membre des clubs d'astronomie et du 2ACM
Célébrité : Lily Collins
Pseudo : Barling Âge : 25 Parchemins : 1552 Gallions : 1752 Date d'inscription : 12/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t400-mila-it-s-always-darkest- http://www.mumblemumps.com/t1385-mila-you-know-what-they-say-about-hope http://www.mumblemumps.com/t1390-mila-hibouxbox http://www.mumblemumps.com/t2088-journal-de-mila

Halloweentown
le bal des frayeurs

La soirée avait pourtant bien commencée. Les élèves avaient été ravis d'apprendre qu'une soirée déguisée aurait lieux pour Halloween et les préparatifs avaient été entamé dans un calme pas parfait mais bien assez satisfaisant pour une école. Mila s'était prêtée de bonne grâce aux festivités, elle aimait l'ambiance des fêtes et l'arrivée d'Halloween, et de l'automne par la même occasion, était certainement la saison qu'elle préférait. Une fois sa ronde de préfète terminée, la Serdaigle avait rejoint ses camarades dans la salle commune des aigles pour se préparer. Tout en s'efforçant de ne pas gêner ses camarades de dortoir, la jeune sorcière avait ainsi revêtue une longue robe cousue dans un tissu fluide d'un vert profond. A l'aide de quelques sort elle avait séparé ses cheveux noirs en deux tresses plaquées sur son crâne dont les pointes venaient chatouiller ses épaules et avait utilisé un autre charme pour modifier son regard. Grâce à la magie ses yeux arboraient désormais un vert éclatant alors que ses pupilles s'étaient fendues pour lui donner un regard de serpent. Une touche de maquillage habillement appliqué sur ses bras nus leur apportait des éclats émeraude, imitant au gré des lumières des écailles brillantes. Une fois prête, Mila lança un dernier regard à son miroir, son déguisement n'était pas parfait, il lui aurait fallu la chevelure sifflante de Méduse pour cela, mais le résultat était plutôt bon. Peut être même que les Serpentards apprécieraient la référence.

Ainsi vêtue, Mila rejoignit la Très Grande Salle en compagnie de plusieurs élèves de sa maison. Elle n'avait pas de cavalier, mais après plus d'un an d'absence, la Serdaigle avait eu d'autres choses en tête. Notamment l'arrivée des Silaïev à Poudlard. Encore plus impressionnante que dans ses souvenirs, la pièce avait été décorée avec soin et reflétait l'ambiance d'Halloween sans le moindre mal. Les citrouilles, les chauves-souris, les éclairs menaçants, tout était réunis. Tout en admirant les costumes des autres élèves, Mila accepta le verre qu'on lui tendit et en but distraitement une gorgée. La boisson avait beau être pétillante et rafraichissante elle laissa tout de même un arrière goût étrange sur sa langue. Une sensation bizarre se propagea dans tout le corps de la Serdaigle alors que la boisson se rependait dans son organisme. Mila sentit sa tête tourner alors que ses membres la picotaient et que son cuir chevelu se mit à la bruler. Elle vacilla et dû se retenir à la chaise la plus proche pour éviter de tomber alors que son malaise mit de longues minutes à se dissiper. Quelque chose clochait, c'était une évidence et il ne lui suffit que d'un regard pour s'apercevoir que tout était différent autours d'eux. Pas seulement la Très Grande Salle, mais également les sorciers présents. Tous s'étaient changés en d'étranges créatures, aussi fascinantes qu'inquiétantes. Mila elle-même sentait qu'elle n'était plus tout à fait la même. Sa vision s'était affiné et un étrangement sifflement lui vrillait les oreilles. Prise d'un doute soudain elle porta vivement sa main à ses cheveux. Mais au lieu d'y trouver ses tresses, ses doigts rencontrèrent plusieurs petits corps qui ondulaient sous sa main. Des dizaines de serpents composaient maintenant sa chevelure. Ses yeux s'écarquillèrent de stupeur, son déguisement. Elle était devenue son déguisement, une gorgone. Parée de sa chevelure de serpents et surtout de son regard pétrifiant. Heureusement, ses jambes ne s'étaient pas changées en corps de serpent.

Sous le choc, elle observa ses camarades découvrir avec plus ou moins de calme les changements qu'ils avaient subis. Elle ne détacha ses prunelles de reptile de la foule que quand une voix lui parvint à ses côtés. « Excusez-moi.. est-ce que.. Est-ce que je ne suis pas trop horrible comme ça ? Moi qui avais mis tant de temps à choisir ma robe, ils auraient pu nous prévenir ! » Toujours un peu vacillante, Mila ne pu empêcher une exclamation de stupeur de franchir ses lèvres quand elle se retrouva face à une centaure, ou plutôt face à une sorcière transformée en centaure. Elle cligna plusieurs fois des paupières, ne parvenant toujours pas à croire ce qu'elle vivait. « Oh ! Non, pas du tout, vous êtes très majestueuse plutôt. » Déclara-t-elle d'une voix blanche alors qu'un petit sourire bancal tentait d'orner ses lèvres. Elle avait l'impression d'évoluer dans un rêve, une autre dimension. Elle avait beau être une sorcière, elle ne parvenait pas à se faire à l'idée des métamorphoses qu'ils vivaient. Néanmoins les paroles de la centaure lui revinrent en tête. « Attendez, vous voulez dire que vous ne savez pas ce qu'il se passe ? » Demanda-t-elle en sentant l'inquiétude la gagner. Ce ne serait donc pas une blague organisée par les professeurs ? Elle croisa le regard de la sorcière, espérant y lire une lueur qui la rassurerait, oubliant un instant qu'elle était devenue une gorgone et que son regard pouvait figer quiconque le croisait.

Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.


Pour éviter le bloquer tout le monde le regard de Mila ne pétrifie pas complètement ceux qu'il croise, il les fige/ralentit pendant à peu près 1 minute ;)
Revenir en haut Aller en bas
Capucine E. Maurel
Consumed by the shadows
avatar
Hogsmeade
Maison/Métier : Journaliste/Animatrice radio.
Célébrité : Valentine Oberti.
Pseudo : Crom. Âge : 24 Parchemins : 308 Gallions : 89 Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur



"Le bal des frayeurs"


Halloween - Sujet commun



Poudlard, c’est grand. Très grand, même. Et je pense qu’il n’y a que peu d’élèves Je dois être honnête, je ne suis pas une grande grande fan d’Halloween. Les déguisements, c’est pas spécialement ma tasse de thé. Heureusement pour moi, ici, une tenue de soirée peu suffire. Même si les soirées, à la base … Bref, vous avez compris l’idée, je suis plutôt casanière, et les grandes fête où il y a plein de monde, très peu pour moi. Mais bon, c’est Poudlard, c’est la première fête depuis la réouverture, et puis, le banquet est toujours succulent. Je peux bien faire un petit effort. J’ai fini par dénicher une robe plutôt sympa, verte, bien sûr, c’est ce qui me va le mieux. Et j’ai même poussé le vice jusqu’à me maquiller et me coiffer de manière un peu plus élaborée que d’ordinaire. C’est tout juste si je me reconnais encore quand je me regarde dans le miroir. Il est temps de descendre, je n’aime pas arriver en retard. Surtout quand il y a du monde.

Il faut bien reconnaître une chose, ils savent s’y faire en termes de déco ici. La grande salle est complètement métamorphosée, c’est impressionnant. Ils se sont surpassés cette année je trouve. Il y a déjà plein de monde, une quantité infinie de déguisements et de couleurs, un mélange hétéroclite mais plutôt amusant. Les boissons et la nourriture circulent, l’ambiance est au beau fixe. Un verre à la main, je navigue à travers la foule à la recherche d’un visage familier. La boisson qui pétille dans mon verre semble exquise, et maintenant que l’on a trinqué, je ne vais pas me priver de la goûter. Effectivement, elle est à la hauteur de mes attentes. Mais avant que je ne puisse la finir, une sensation étrange me fait lâcher mon verre. J’ai l’impression que quelque chose s’agite dans mon corps. Et c’est moi où la musique à changé. La vache ! Ça fait mal ! Ils ont mis quoi dans leur boisson.

Fermant les yeux, je me roule en boule contre le mur près duquel je me trouve, espérant que ça passe. Ce qui fini par arriver. Rouvrant les yeux, je me rends compte que le décor à changer. Soit ils sont très forts, soit on est plus au même endroit, mais on ne dirait vraiment pas la grande salle. Et c’est étrange, j’ai froid et je ne sens plus mes jambes. J’essaye de me lever, seulement pour m’étaler lamentablement en essayant. Baissant les yeux, je me retiens de hurler. Mes jambes ont littéralement disparues. A la place, une queue de poisson. Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire ?! Et pourquoi je ne porte rien ou presque. Être moitié-poisson, moitié à poil, c’était pas franchement mon idée d’une bonne soirée. Et on est où, nom d’un chien. Et qu’est ce qu’il m’arrive ? Nous arrive, devrais-je dire. Je rêve où il y a un centaure pas loin ? Et un … phoenix ? Ok, c’est vraiment, vraiment bizarre. Et dites-moi maintenant comment je suis censée me déplacer ? Je rampe ? Bonjour la dignité. Tu me diras, je suis presqu’à poil, je suis plus à ça près. Puisqu’il n’y a personne suffisamment proche de moi, va falloir que je me déplace si je veux obtenir des réponses, alors, rampons, dans la joie et la bonne humeur. Et évidemment, de la où je suis, je ne vois pas où je vais, donc je fonce droit dans quelqu’un. Ou quelque chose. Ou quelqu’un transformé en quelque chose. J’en sais rien, j’y vois rien. Me retournant sur dos, j’arrive à vaguement distinguer une silhouette au dessus de moi. Je dois avoir l’air fine moi, en mode carpette. Hum, dites, vous auriez une idée de ce qui se passe ? Parce que là, c’est un peu galère. Je suis sûr que la personne doit se foutre allègrement de moi, et sincèrement, je ne peux même pas lui en vouloir, je dois être absolument ridicule. Une chose est certaine, je suis pas prête d’oublier cette soirée, et c’est pas un compliment.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

 

here comes the beast
~~~


Alec participait à tous les événements donnés à Poudlard. Non seulement parce qu'il en était obligé en tant que membre du corps professoral, mais surtout parce qu'il les appréciait. Ils étaient tous réunis ces soirées-là. Dans un château comme Poudlard, on ne croise pas souvent les même personnes dans les couloirs et il n'y avait que durant les banquets et autres soirées, qu'il avait la possibilité d'avoir un coup d’œil général sur tout le monde. Les bals, ce n'était pourtant pas forcément ce qu'il préférait le plus. Lui qui dansait comme un pied, il se retrouvait bien plus dans la danse traditionnelle que celle effectuée par les 'jeunes'. Il se surprenait à réfléchir comme un vieux crouton en employant ces mots là, mais il ne pouvait nier toutes ces années où sa mère avait tenu à lui enseigner l'art de danser comme ces sang-purs qui se délectaient d'organiser ces bals où toutes les grandes familles sorcières étaient invitées. Aujourd'hui, il serait tout simplement incapable de danser sur un morceau de rock ou de young pop, sans que quelques rires moqueurs ne s'élève à son propos.
Se donnait-il des excuses pour rester à la table des professeurs où des mets et autres boissons étaient présentés ? Oui très certainement, mais il n'échappa guère à ce qui vint se passer dans les minutes à venir. Il entendit cette mélodie étrange. Il aperçut les élèves danser comme des morts-vivants, quelques instants. Du coin de l’œil, il comprit que le décor changeait. Et soudain, plusieurs personnes autour de lui s'agitèrent. Elles se tordaient, elles se métamorphosaient. Alec comprenait mieux que personne ici l'effet de la métamorphose. Il sentait d'ailleurs une lutte intérieure entre sa magie et une source inconnue tout aussi magique l'incitant à se métamorphoser. Lui qui maîtrisait son don depuis déjà plusieurs années, retrouva avec un goût d'amertume cette sensation qu'il avait lorsqu'il se transformait contre sa volonté, sans son self-control. Mais ces changements étaient minimes, il sentit quelques picotement sur sa peau, ainsi qu'à ses yeux et ses canines. Et soudain, une grande soif. Une envie comme il n'en avait jamais eu avant. Sa main attrapa sa baguette et il lança un sort de métamorphose à une grosse cuillère en argent. Un miroir se forma, il se regarda.
Ses iris chocolatées faisaient place à des yeux noirs, sombres, où une lueur rouge sang dansait dans le fond. Sa peau était désormais albâtre, sa mâchoire était bien plus saillante. Ses cheveux restaient les mêmes, décoiffés, mais lorsqu'il entrouvrit ses lèvres, il aperçut deux longues canines de vampires. Sa tenue aussi avait changé. Il avait troqué son costume noir pour un dont la chemise était toute aussi noire et non blanche comme prévue, un costume où la veste était un peu plus cintrée. Mais le plus impressionnant était sans nulle doute cette longue cape noire où des flammes rouge sang apparaissaient et disparaissaient au bas de la cape, effectuant la même danse lancinante que la flamme qui vivait dans le fond de ses yeux.
Et il entendit Zirwya lui parler à sa droite et ses yeux se levèrent vers elle. Une centaure. Il avait envie de sourire, il la trouvait belle en centaure, mais il n'avait qu'une envie, c'était de boire le sang de quelqu'un. Alors il serra les dents et  il mit du temps avant de lui répondre, il essayait de se contrôler. Et des odeurs humaines lui vinrent au nez. Tous ces corps devant lui qui n'attendaient qu'une chose, de lui, le prédateur. Qu'il se jette sur eux et plante ses crocs dans leur cou. Qu'il goûte à ce délicieux sang qui devait bouillir d'envie au sein de leurs veines. Mais il secoua la tête, il ferma les yeux et finalement, il répondit à Zirwya. Tu es surprenante comme cela, mais tu es délicieuse. Merde, Alec, ferme la. Ne lui dit pas qu'elle est délicieuse, elle va avoir peur. Il sentit alors une odeur qui lui sembla familière. Il comprit qu'au moins un autre vampire était dans la pièce. Il ne réfléchissait pas pour le moment, ni à pourquoi ils étaient tous transformés, ni à qui avait bien pu leur faire cela. Mais il se concentrait seulement pour ne pas se jeter sur le premier venu.
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 3395 Gallions : 196 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

Halloweentown
le bal des frayeurs

La personne qui se retourne est immense. Un casque orne la tête de l'inconnue, et des cornes s'enroulent autour. Elle ignore quelle est l'origine de cet accoutrement, mais l'armure lui déconseille de faire un commentaire. Surtout que l'étrangère semble déterminée à être désagréable. « J'ai une tête à savoir ce qu'il se passe peut-être ? Il y a un putain de centaure, un épouvantail, et toi t'es un phénix qui cause. » Cassandre se fige. L'accent lui indique que la guerrière est en fait une bulgare, elle n'est donc pas surprise par son attaque. Au moins, elle sait ce qu'elle est à présent. Un phénix, comme l'oiseau de Dumbledore. Cassandre ignore si elle doit se réjouir, mais quand elle voit que beaucoup incarnent des créatures beaucoup moins pratiques. « Et moi je suis vraisemblablement devenue aussi grande que mes frères. » Cassie secoue la tête. Même si la jeune femme est désagréable, elle pourrait être utile. Elle se décide et se présente : « Cassandre Blackwood, gryffondor et fière de l'être. De là haut, tu ne verrais pas un professeur ou quelqu'un qui pourrait nous expliquer ce qu'il se passe ? » C'est à cet instant que la rouquine aperçoit quelqu'un par terre. Une sirène. On aura tout vu ! Presque embêtée par la situation, Cassie décide d'aider l'inconnue à se relever pour l'appuyer sur la table du buffet. La situation commence à tourner au ridicule, avec ses ailes elle est incapable de porter qui que ce soit, et elle n'a pas envie de risquer de perdre une plume au passage. « He ho Musclor, tu pourrais peut-être lui donner un coup de main !? » Et laissant la sirène et la guerrière derrière elle, Cassie s'en va vers la piste de danse sans scrupule. Après tout, il semblerait qu'elle ne sache pas de si tôt ce qu'il se passe, autant profiter de son apparence. Une idée extravagante lui vient alors en tête. L'apprentie medium déploie ses ailes et les secoue de haut en bas, le décollage est imminent.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Halloweentown
le bal des frayeurs
 Cet arrogant volatile m'énerve déjà. Je serre les dents en apprenant qu'elle est à Gryffondor. Au début je ne comprenais pas cette histoire de rivalité entre leur maison et la mienne. Maintenant, si. « Oxana Yordanova, Serpentard et anciennement Dragon de Durmstrang. »  Au moins j’annonce la couleur à la lionne.

J'ignore le poulet magique pour scruter la salle, à la recherche d'un professeur. Ou plutôt quelqu'un en qui j'ai suffisament confiance, les adultes semblent tout aussi dépourvus que nous. Mais je ne trouve ni Anya, ni le professeur Martell ni même ma sœur Ilya. C'est pour dire à quel point je suis perdue pour chercher après elle... Et les jumeaux ? Ah il y a trop de cohue ici ! « He ho Musclor, tu pourrais peut-être lui donner un coup de main !? »

Je sors de ma torpeur pour faire face à une sirène. Il me faut un instant pour réaliser que la jeune femme est l'une de mes camarades de septième année. Je hausse un sourcil, laisse malgré moi mes yeux glisser sur son buste de femme à demi dénudé. Je crois que ça fait trop longtemps qu'il ne se passe rien dans ma vie amoureuse, pour que j'en vienne à faire ça. Je me ressaisit bien vite et esquisse un sourire forcé :  « Je suppose que ce n'est pas très pratique. »
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Halloweentown
le bal des frayeurs


Chaperonnant le bal d’Halloween dans un coin de la salle, force était de constater pour la jeune slave que ses jeunes années étaient bien loin derrière elle. Un verre de jus de citrouille en main, elle se retenait de grimacer face aux notes de musiques brutales et stridentes qui massacraient ses oreilles. Encore plus que de voir les tentatives tantôt gauches tantôt audacieuses des adolescents pré pubères en rut ou encore la nouvelle tendance à raccourcir haut et bas de manière exubérante. Bien qu’elle reconnaissait en son fort intérieur que la première remarque était plutôt divertissante, souriant narquoisement derrière son verre à chaque tentative. Moins que la tenue qu’arborait sa cousine au milieu de la grande salle redécorée. Pourtant, elle n’aura guère le temps de lui en toucher mot qu’un tournis s’empara d’elle. Pourtant, ils avaient pris soin de contrôler l’accès aux boissons pour qu’aucun plaisantin ne glisse un quelconque alcool détourné dedans…

… Se demandant où est-ce qu’elle avait bien pu atterrir, la professeur d’Occlumancie n’eut guère le loisir de continuer ses réflexions que les paroles de la médicomage et des autres élèves au alentour l’interpellèrent. Son sourcil s’arqua, interrogateur, lorsqu’elle remarqua la nouvelle « tenue » de certains. Un coup d’œil rapide autour d’elle lui permit de comprendre que tous étaient touchés par le même maléfice… ce qui signifiait qu’elle-aussi. D’un air dédaigneux, elle commença par baisser son regard sur ses mains pour constater que ses ongles avaient monstrueusement grandis, se transformant plus en serres griffues dont l’une déchira efficacement et prestement la peau de sa paume en l’effleurant. Aussi efficace que dangereux. Fort heureusement, en-dehors de ses ongles, elle ne semblait pas être touchée plus que de mesure… jusqu’à ce qu’elle ne soit dérangée par un bousculement… alors que personne ne venait de la toucher physiquement. Non, dans son agitation, un élève, une sorte de féé vu ses ailes, l’avait heurté… ou tout du moins ce qui semblait être relié à elle. Ses yeux s’arrondirent de surprise alors qu’elle remarquait un bout de sa paire d’aile crochue noire dans son dos. S’abaissant dès qu’elle le pensait, elle semblait faire partie d’elle. Quel genre de magie était-ce donc pour pouvoir métamorphoser les sorciers à ce point ? Elle doutait que tout le monde ne soit subitement doté de puissance magique et d’entrainement assez pointus pour réussir à devenir animagus ou une sorte de nouveau métamorphomage. Surtout par en ange ou succube comme elle pouvait l’apercevoir. Inconsciemment, la colère bouillonnait en elle, s’insinuant dans ses veines comme un doux poison et menaçant de sortir à chaque instant. Ravisseuse d’âme et d’enfant. Déesse des tempêtes. De bien beaux mots pour qualifier ce qu’elle semblait être devenue sans pour autant l’attester en cet instant : une harpie. Un teint plus caverneux s’était emparé d’elle, ce qu’elle ne pouvait constater pour l’instant, contrairement à l’assemblée.

Mais là où la sorcière vit rouge fut de constater que ses chaussures étaient complètement fichues à cause de cette transformation. A la place des pieds, des griffes  avaient poussé, transperçant le bout de cuir en le lacérant de toutes parts ce qui lui donnait envie de « bouffer » quelqu’un sur l’instant. Bien que non matérielle, elle les aimait ses chaussures. Et elle n'avait pas encore aperçu les petites cornes dépassant de ses cheveux détachés, lui donnant un air plus machiavélique que recherché. Ses nerfs du dos se tendirent, la forçant à remuer son cou en le faisant tourner autour de ses épaules pour tenter de débloquer cette montée de colère en elle si peu maîtrisable. Respire Anya, respire. Ca passera. Cela ne suffit pas alors que ses nouvelles iris d’aigle zieutaient sans vergogne un moineau tentant de s’envoler. Ses lèvres se plissèrent en moue de mécontentement alors qu’elle se hâtait en direction du phénix, constatant par la même occasion qu’elle devait allonger les orteils-serres pour réussir à marcher correctement, ce qui vient avec une aisance perturbante. « Où pensez-vous donc aller, miss ? Auriez-vous des tendances suicidaires sous vos ailes ou est-ce dans votre nature humaine ? » La transformation la faisait caqueter avec dédain et hargne, ne dissimulant pas le colérique instant bouillonnant en elle. Pour quelqu’un habituait à masquer ses émotions, elle était servie. Même ses yeux semblaient perfides et ses lèvres se retroussant en un sourire pernicieux, comme si une partie d’elle souhaitait l’encourager à prendre son envol… certaine qu’elle se cracherait l’instant d’après. Se rendant compte de la satisfaction que lui procurait cette image morbide, Anastasiya tenta de reprendre le dessus en effaçant ce côté sordide de son fasciés, en colère contre elle-même et la situation. Toute la hargne emmagasinée depuis l’été n’aidait guère à faire passer la potion.



Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Halloweentown
le bal des frayeurs


La nuit était froide, opaque de son brouillard qui surplombait le château de Poudlard. L'atmosphère de cette nuit évoquait à merveille l'image d'Halloween que Cassiopé avait en tête depuis petite. Une nuit sombre d'une étrangeté morbide à vous faire frissonner de peur. C'était donc le sourire aux lèvres qu'elle franchit les portes de la grande salle en virevoltant sur elle même par instant. Le bal d'Halloween avait déjà débuté et malheureusement pour elle, la demoiselle était en retard. Ce n'était pas dû à une préparation trop longue comme beaucoup de jeunes filles l'auraient fait. Non, la brune n'avait juste pas vu l'heure passer et c'était perdu dans sa promenade quotidienne dans le parc. Alors, quand elle avait regagné sa salle commune Cassiopé avait dû revêtir sa tenue festive rapidement. Une jolie robe de bal tirant sur un rose pale presque blanc ornée de motifs sombres sur le bas de cette dernière.  Pour rentrer parfaitement dans le thème de la soirée la jeune élève avait osé assombrir un peu plus que d'habitude son regard, le cernant de noir.

Dans l'euphorie de la soirée, sa bouche avait goûté à la boisson pétillante qu'on leur avait servi. Le liquide glissa dans sa gorge, la réchauffant doucement. Au départ son sentiment de joie s'intensifia avant qu'une  étrange sensation lui retourne l'estomac, un vertige. Sa vue se troubla un moment et son corps tout entier bascula en arrière en venant bousculer la personne dans son dos. Que lui arrivait-elle ? Sur l'instant, l'idée que la boisson en était la cause ne lui traversa pas l'esprit ce ne fut qu'après que sa vue cesse de danser. Devant ses yeux, ses camarades semblaient tous toucher par le même mal qu'elle. Toutefois, la stupeur fut un court instant visible sur son visage. Une sirène.. ? La demoiselle entrouvrit sa bouche pour s'exprimer, mais la surprise l'empêcha de dire quoi que ce soit. En tournant sur elle même pour s'apercevoir des dégâts la brune se retrouva face à son reflet. Fronçant ses sourcils, elle s'approcha du miroir afin de s'identifier totalement. Son apparence n'était pas totalement différente qu'en temps normal à quelques petits détails toutefois très visibles. Ses yeux habituellement émeraude n'était qu'obscurité, un néant de noirceur dans lequel on aurait pu s'y noyer, peut être était-ce le cas ? Sa peau habituellement pâle semblait marqué de tout un tas de petits vaisseaux noir, tirant parfois sur un violet maladif. Peut être était-elle simplement fatigué et que ses cernes avaient prises une tournure étrange à sa propre vu. Cependant, là où aucune excuse ne lui venait c'était pour les cornes qui se trouvaient sur le haut de son crâne et venait descendre de chaque côté de sa tête. Pendant un instant la jeune gryffondor grimaça, pourquoi l'avait-on changé en bouc ?

« Putain.. » Marmonna-t-elle en sautant sur ses pieds pour se retourner de nouveau après avoir appuyé son pied sur sa queue ? Ses sourcils se froncèrent.

La panique aurait pu monter en elle, face à cette confusion totale. A la place la jeune femme leva naturellement la nouvelle partie de son anatomie, sa queue, devant ses yeux. Un démon. C'était l'image même de ses rêves d'enfants. Ce fut une étrange révélation de se voir métamorphosé de la sorte et cela n'allait pas aider ses angoisses nocturnes. Son frère, Ezeckiel, aurait sans doute mieux correspondu au rôle, tout ceci n'était qu'une mauvaise blague. Du moins c'est de cette façon que Cassiopé tentait de se rassurer. Cependant, ce n'était pas le moment de songer à cela et elle se tourna vers ses camarades pour écouter leur discussion. Personne ne semblait comprendre et cela l'amusa presque sans savoir pourquoi.

« C'est peut-être une mauvaise blague et d'ici un moment nous serons de nouveau nous. » Fit la jeune femme bien que peu convaincu par ses propres mots.

Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Kamen Yordanov
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : slytherin
Célébrité : Ash Stymest
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 2401 Gallions : 374 Date d'inscription : 01/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t304-kissing-death-and-losing- http://www.mumblemumps.com/t310-you-re-poison-runnin-through-my-veins-kamen#3919 http://www.mumblemumps.com/t975-kamen-flask http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

Halloweentown
le bal des frayeurs

Kamen ne s'était pas vraiment déguisé pour l'occasion. Il avait simplement revêtu un ensemble d'époque qui lui donnait l'impression d'être hors du temps. Tout autour de lui, les gens étaient en harmonie, des sorcières par ci, des vampires aux fausses dents par là, et lui au milieu de tout ça avec un costume intemporel. Il ne se sentait pas à sa place, et c'était rare. Peut-être était-ce la nostalgie des fêtes de Durmstrang ? Ou bien le fait que ses problèmes familiaux le bouffaient au quotidien. Lui qui s'éloignait de ses sœurs, et même de son frère. Lui qui n'arrivait pas à trouver sa place, alors que son propre père voulait qu'il soit le digne héritier des Yordanov. Il aurait aimé partir ailleurs, loin de tout ça. Et quoi de mieux pour partir que de boire ? À faute d'avoir ses flasques de poison, il se vengea sur le cocktail d'Halloween. Des bulles qui lui firent un effet qu'il serait incapable de décrire. Après avoir avalé les premières gorgées, il se sentit aussitôt vide et assoiffé, comme si le liquide ne rentrait pas dans son organisme. Il se rendit compte à cet instant que son beau costume était humide, presque trempé. Quand il regarda ses mains, celles-ci étaient pâles, à la limite de la transparence. Que se passait-il ? Quand il leva la tête, un oiseau géant manqua de le faire tomber. Et autour de lui, toutes sortes de créatures apparaissaient. Des queues de diable sortaient de nulle part, il y avait même une sirène ! C'était le chaos total. Kamen ne savait pas vraiment ce qu'il se passait et il avait l'impression qu'il n'était pas le seul. Il entendit non loin sa cousine, professeur à Poudlard, elle essayait de remettre un peu d'ordre tout en se transformant en une harpie très énervée. Il ne pouvait compter sur personne. Poudlard était-elle en train de changer ? C'est à ce moment qu'il se rendit compte qu'ils n'étaient plus dans la Très Grande Salle. Le décor avait changé autour d'eux. Avant qu'il ne puisse mettre les rouages ensemble, quelqu'un le poussa et il trébucha. Il allait s'écraser contre le mur, quand une moitié de son corps traversa la pierre. Pierre qui n'était finalement que du pain d'épice. Kamen nageait en plein délire, est-ce qu'il était vraiment en train de voir des pâtisseries à la place de mur ? Un peu paniqué à l'idée d'être drogué sans le savoir, le serpentard s'écria : « EST-CE QUE QUELQU'UN SAIT OÙ ON EST ? Qu'est devenue Poudlard ? » Il espérait qu'il ne créérait pas un mouvement de foule, mais il fallait bien que quelque chose se passe.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________
destructive love
Ce baiser est mille fois mieux que tout ceux qu’il a pu recevoir et donner dans sa vie. C’est un baiser chaud, langoureux, qui vient du cœur. Un baiser beaucoup plus fort que n'importe quel poison.



Revenir en haut Aller en bas
Philomène Nott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Ravenclaw en GISIS Politique Magique avec Finances Magiques, Sortilèges et Métamorphose
Célébrité : Phoebe Tonkin
Pseudo : spf. Âge : 24 Parchemins : 702 Gallions : 233 Date d'inscription : 26/09/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t270-name-has-power-you-know-p http://www.mumblemumps.com/t1266-allies-today-enemies-tomorrow-nott http://www.mumblemumps.com/t576-phily-write-for-live http://www.mumblemumps.com/t2081-journal-d-une-nott-et-d-une-medici

Le bal des frayeurs


Le bal d’Halloween, une grande fête à laquelle Philomène a toujours participé et c’est donc naturellement qu’elle fait en sorte de se préparer pour être époustouflante à celle-ci. Bien décidée à se noyer dans la foule tout en restant minimaliste, elle a opté pour un costume sobre, une robe bleue nuit de première qualité accompagnée d’un masque argenté qui pourrait évoquer les mangemort si elle n’avait pas veillé à ce qu’il ne s’y associe ni par le forme ou les caractéristiques. En effet, son masque semble onduler comme s’il n’est que de l’eau et lui offre un déguisement de choix pour s’afficher au côté d’un magnifique gardien sans que quiconque n’y trouve à redire. C’est d’ailleurs dans le hall qu’elle le retrouve avec Theodore qui fait grise mine en observant le monde autour de lui, visiblement son cousin aimerait être partout sauf ici avec tout ce monde mais le grand frère parfait à veiller à ce qu’il vienne et se sociabilise un peu pour son propre bien. En rentrant dans la pièce, elle prend trois verres de boissons pétillants pour trinquer avec les deux garçons persuadés qu’Arturus doit déjà s’amuser ailleurs sans se soucier de ce que sa famille peut faire. Après tout, ils sont à Poudlard, les mangemorts sont défaits et finit, ils ne risquent donc rien. C’est sur ces certitudes et son envie dévorante de danser que Philomène permet à Theodore de pouvoir fuir la fête en entrainant Oliver sur la piste de danse. La musique l’enivre rapidement tout comme les mouvements et elle ne comprend donc pas immédiatement que ce qu’elle ressent vient d’une métamorphose non voulue et pas de l’intensité de la fête. Une douleur vrille sa mâchoire et elle ferme les yeux un instant pour les rouvrir et se retrouver dans un endroit bien différents de la grande salle mais surtout avec un intense sentiment de peur. Les sons, les odeurs, les couleurs et ses sensations sont plus forts, elle ressent tout avec une force qui la déstabilise et ce n’est qu’après s’être adaptée à ce changement radicale qui la sonne que le pire arrive. Une soif intense l’envahit, son premier réflexe et de chercher les verres qui circulent dans la pièce quand son regard se pose sur la personne en face d’elle, il lui faut son sang, tout de suite. Doucement, elle s’approche de lui pose sa main sur sa joue pour se pencher vers son cou, elle doit boire maintenant ou elle va devenir folle. Ses canines s’apprêtent à plonger dans le cou frais quand deux choses remontent dans le cerveau de la jeune Nott. Premièrement, elle n’a jamais ressenti cette soif intense qui est clairement contre nature pour une sorcière ce qui fait qu’elle a dû devenir une vampire et secondement si tout le monde s’est transformé cela veut dire que la personne en face d’elle est surement Wood et qu’elle ne peut décemment pas le mordre ou le tuer.

D’un geste rapide, Philomène disparaît loin du garçon pour s’isoler dans un coin, elle doit réfléchir, tâcher de se concentrer et occulter cette envie de mordre dans tout ce qui bouge. Le problème c’est que les autres, de vrais abrutis d’ailleurs, ne peuvent pas s’empêcher de parler, de bouger et donc invariablement d’attirer l’attention du prédateur qu’elle est devenue. Or, si elle commence à mordre ses camarades, elle peut toujours courir pour retrouver un semblant de normalité dans sa vie, ils vont encore plus la fuir comme un troll alors qu’elle n’a rien d’un troll. Mais leurs odeurs est si alléchante, si attirante et le sang qui court dans leurs veines produit un son si mélodieux, juste une gorgée, il s’agit de ne pas les vider de leur sang, personne ne pourra le lui reprocher. Tanguant sur place, assoiffée, elle s’approche d’un de ses camarades complètement hypnotiser par son sang avant qu’une autre odeur la frappe. Un autre vampire est dans la pièce, une porte de sortie dans cet enfer, quelqu’un qui pourra la soutenir dans tout ce problème, instinctivement elle le traque et finit par le repérer facilement, peut-être trop et se porte en un battement cil à ses côtés. Le premier choc est son reflet dans le miroir, sa robe n’est plus bleue nuit mais noire avec des reflets rouges qui s’accordent à perfection avec son regard où danse une lueur rouge assoiffée du sang qu’elle refuse de prendre. Sa peau est devenue albâtre et elle est devenu plus que désirable, non pas quand temps normal elle ne soit pas canon mais là, elle est sûr que si elle demande à un garçon qui la déteste de faire quelque chose, il accepterait immédiatement. Le deuxième choc est l’identification de l’autre vampire, le professeur Eagles, il n’a pas beaucoup changé à son instar, il est devenu plus pâle, plus canon et ne porte que du noir ce qui lui va drôlement bien. En faites, elle a presque envie de lui proposer de partage un petit cou avant de l’attirer ailleurs pour ôter ses vêtements. Bref, elle est encore de nouveau en train de perdre le contrôle et elle n’en peut plus, si elle chope le crétin qui l’a mise dans cette situation, elle le vide de son sang sans problème parce que c’est intenable ce qui lui arrive et au moins elle aura conscience tranquille. « Hum…professeur Eagles, est-ce que vous avez une solution contre notre soif commune ? » Philomène a envie de se donner des claques et la seule chose qui l’en empêche c’est le minimum de fierté qu’elle possède associé au fait que ce n’est pas la première fois qu’elle tente de draguer ainsi son professeur. Mais elle ne l’a jamais fait avec une telle voix suave et autant de sous-entendu dans sa phrase à croire que la part vampirique tente de prendre le contrôle sur la part sorcière en son fort intérieure, une partie sorcière qui tente de se contrôler sans succès puisque déjà ses yeux papillonne pour trouver une proie.

(c) naehra (code)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Halloweentown
le bal des frayeurs

S’il y avait bien une fête qu’Opale ne pouvait pas manquer, c’était celle d’Halloween. Même lorsqu’elle vivait dans son monde de Moldue, c’était une tradition de famille. Sa mère lui confectionnait toujours l’un des plus beaux costumes du monde à ses yeux, un qu’elle choisissait elle-même. Des oreilles de chat sur la tête, une orbe élégante noire et une queue, tout simple pour se déguiser en Neige, son propre chat. Ses cheveux roux volant derrière elle alors qu’elle regarde autour d’elle à la recherche de quelqu’un qu’elle connaît. Son regard se porte sur ses mains qui tiennent une coupe aux bulles alléchantes. Tiens, elle ne se souvenait pas du tout avoir pris un verre en arrivant. En haussant les épaules, elle suivit l’élan de foule et porta le verre à ses lèvres. Le liquide étant exquis et elle se surpris à vouloir en prendre un deuxième. Lorsque la musique se mit à jouer, elle abandonna cette idée pour se jeter sur la piste de danse. Les yeux fermés, elle se laissait entraînés par la musique. Elle était une femme d’art et elle appréciait chaque note qu’elle pouvait entendre, les partitions apparaissant au fur et à mesure dans sa tête. Cependant, au bout d’un moment, elle remarqua que ses mouvements étaient moins élégants, plus raides et linéaires. Elle ouvrit les yeux au même moment que les voix fusaient de tous les côtés. Cependant, elle ne voyait que les pieds de ses collègues et devaient lever la tête pour voir leur visage. « C’est quoi cette blague ? Je suis tombée quand ? » Elle tenta de se relever, mais le constat qu’elle fit la figea sur place. Elle était déjà debout ! Elle baissa le regard pour voir ses pieds, mais elle vit plutôt des belles pattes à l’apparence douce qui, lorsqu’elle serrait, laissait apparaître des griffes. On aurait dit les pattes de Neige et elle les voyait dans son visage chaque matin, alors impossible de se tromper. Elle n’était visiblement pas la seule à vivre un tel phénomène. Elle trottina entre les invités, tâchant de ne pas se faire écraser vu sa petite taille. Tout autour d’elle, tout le monde semble paniqué et elle doit bien avouer qu’elle aussi, elle panique un peu. Dans tous les scénarios sur l’avenir qu’elle a en tête, dans aucun d’eux elle n’est un chat. Lorsqu’elle trouva un objet en hauteur et visiblement stable, elle utilisa sa grâce et son agilité pour y monter et, à son tour, s’écria : « C’est quoi ce bordel ?! »
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Mumblemumps
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Parchemins : 1061 Gallions : 3087 Date d'inscription : 13/02/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com

Halloweentown
le bal des frayeurs

ϟ le bal des frayeurs  
Tous avaient l'air déboussolé. Certains anéantis en s'apercevant sous de nouveaux traits. D'autres livides ou encore hargneux avec leurs nouvelles faces de citrouille. Un spectacle qui enchantait Boniface, observant le tout à travers sa boule de cristal, se délectant de la moindre seconde. Le raclement de gorge de sa secrétaire s'élève alors dans la pièce, le faisant sortir à contre-cœur de sa contemplation divine. Ronchonnant, il s'élève, se positionnant devant son miroir brisé tout en resserrant son nœud papillon violet et tentant de dépoussiérer son haut-de-forme troué d'où s'échappait une araignée. Malgré le coup d'oeil désapprobateur de son squelette de secrétaire, il était satisfait de son apparence - le violet jurant face à son teint blâfard de fantôme -, enfin prêt à faire son entrée.

En grandes pompes, cela va de soit.
Les chandelles s'éteignirent sous le coup d'une bourrasque de vent alors qu'un cri de vieille femme retentit. Une fumée explosive apparut subitement au cœur de la salle,, avant qu'une voix d'outre-tombe ne s'élève de toute part. Le maire-fantôme virevoltait dans les airs, se cachant dans l'opaque fumée, s'amusant avec des rires de gorge à terroriser ceux du dessous, ne pouvant le voir. Tournoyant sur lui-même, il chassa la brume pour apparaître pimpant et souriant. Mais, son empressement à découvrir ses nouveaux camarades de jeu prit le dessus sur sa mascarade et d'effrayant, il devient excentriquement admiratif de tous, augmentant l'appréhension et l'interrogation dans le cœur des sorciers métamorphosés.  "Hou, qu'il est affreux celui-là." cria-t-il en flottant au côté du démon, lui tournant autour avec appétit l'espace d'une seconde avant que son attention ne dérive ailleurs. "Oh et là, regardes-moi çà, un chat qui parle ! J'ai toujours voulu un chat qui parle haaaaaa." commenta-t-il de nouveau en s'abaissant vers Opale, les deux mains sur son visage fantomatique, en admiration complète. L'extase d'un véritable gamin. Théâtralement, ses mains se rabattirent contre sa poitrine alors qu'il se redressait pour voguer vers le milieu de la salle, émerveillé et contemplatif. " Vous êtes beaux, tous tellement monstrueusement beaux." Soupirant, il virevolta quelques secondes autour des nouveaux arrivants avant que le raclement caverneux de sa secrétaire ne se fasse de nouveau entendre. " Je suis Boniface Têtenron. Et en tant que maire de cette merveilleuse ville, je vous souhaite à tous la bienvenue à Halloweentown. La cité des merveilles pour chaque petit monstre que vous êtes. " Ouvrant grand les bras, il se mit à tournoyer dans les airs en s'élevant au-dessus de la pièce, visible de chacun. Au loin, des rires de sorcières s'élevaient comme une musique de fond. " Vous êtes ici chez vous, arpentez nos rues, dégustez nos succulents crânes de singe, délassez-vous dans nos bains de souffre et n'oubliez pas le spectacle du grand Boniface le Superbe au cirque." Sa voix tonitruante résonnait à travers les murs en pain d'épices avant que sa mine sérieuse ne disparaisse pour laisser entendre sa petite confession. " C'est moi, Boniface le Grand. Oui, oui !" Au loin, le vieux clocher tinta ses dix coups, faisant relever subitement la tête du maire-fantôme tout en lui faisant retrouver son sérieux, chassant son sourire niais. " Oh, il est l'heure. Veuillez m'excuser, j'ai une cargaison d'héliopathes à accueillir présentement. Amusez-vous, détendez-vous chers nouveaux arrivants, chers amis. Ce soir, c'est le maire qui régale !" S'éloignant vers le mur de pain d'épices, il commença à le traverser avant de revenir, soupirant comme une donzelle amourachée. " Aaah quelle belle soirée. Je suis comblé de vous compter parmi nous. Nous aurons l'éternité ensemble, n'est-ce pas excitant ?" avant de repartir, souriant, heureux, satisfait.

Car voyez-vous : il n'existe aucun moyen de quitter Halloweentown et même la mort ne vous apportera pas son aide. Joyeux Halloween !


Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre O. Blackwood
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : gryffindor
Célébrité : Kimmy Schram
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 3395 Gallions : 196 Date d'inscription : 21/06/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t99-blackwood-i-think-you-free http://www.mumblemumps.com/t812-cassandre-black-hole http://www.mumblemumps.com/t561-cassie-message-in-a-bottle http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

Halloweentown
le bal des frayeurs

Cassandre allait prendre son envol, elle déploya ses ailes, et sentit des poids au niveau de ses anciens bras. Les plumes étaient plutôt lourdes. Elle poussa un cri de victoire quand elle entendit derrière elle une langue claquer. C'était celle du professeur d'occlumancie qu'elle n'avait eu l'occasion de rencontrer que lors des réunions du club de duel. Elle était parvenue à reconnaître son visage, pourtant son corps avait changé lui aussi. Elle était devenue un oiseau elle aussi, ou plutôt un magnifique rapace. Cassandre ne répliqua pas, mais elle avait bien l'intention de décoller. Elle oublia la pique cinglante qui lui aurait valu une colère noire habituellement, puis elle lança à la belle de l'Est : « Vous n'avez qu'à me rattraper, du moins... si vous savez voler ! » Et enfin, elle s'envola. Elle était maintenant en train de tourner, tourner, tourner dans les airs. Le début du vol était chaotique, elle avait du mal à anticiper les virages, et les obstacles, si bien que ses ailes firent renverser plusieurs plateaux dans la salle. Mais Cassandre s'amusait comme une folle, elle s'amusait tellement qu'elle avait l'impression que rien ne pourrait venir gâcher cette soirée si étrange. Pourtant, quand les bougies s'éteignirent d'un seul coup, elle sut que quelque chose d'inquiétant allait se passer. Elle entendit cette voix, et se posa aussitôt. L’atterrissage forcée n'était pas assez travaillé, si bien qu'elle s'écrasa contre un jeune homme, du moins c'est ce qu'elle pensait. Elle essaya de distinguer la source de la voix, et c'est un fantôme qui attira son attention. Il virevoltait dans les airs, semblait complètement fou. Il se présenta comme étant le maire de la ville, mais Cassie ne comprenait pas. Quelle ville ? Petit à petit, elle commença à assembler les pièces du puzzle. Ils n'étaient plus à Poudlard, mais à Halloweentown. Apparemment, ils étaient là pour s'amuser... Mais avant que le fantôme ne parte, il leur fit une déclaration horrifiante. Ils auraient toute l'éternité ensemble. Que voulait-il dire ? Cassandre plissait les yeux, regardant ses camarades. Elle n'avait plus envie de rire désormais, mais plutôt de comprendre où ils avaient atterris. Elle décida de se diriger vers l'une des portes, il fallait qu'elle sorte d'ici et trouve une solution. Mais avant qu'elle n'arrive à l'endroit voulu, quelqu'un lui tira pour l'empêcher d'avancer.
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Halloweentown
le bal des frayeurs

Chuck n'avait pas signé pour ça ! Halloween, c'était fait pour s'amuser, n'est-ce pas ? Alors pourquoi avait-il l'impression que ceci n'était pas seulement qu'une vilaine blague ? Lorsqu'il avait revêtu un costume de wendigo, on ne lui avait pas mentionné qu'un sort le transformerait en cette créature... pour de vrai ! Et puis pour avoir mis le paquet, il avait mis le paquet. Tout y était ! Les ramures, le sang... Tout ! Avec le sort qui semblait avoir atteint tout le monde dans la pièce, il se tapait maintenant l'allure squelettique en prime. Si ce n'était pas encore suffisant, il avait une étrange envie de violence, comme il n'en avait jamais ressenti avant aujourd'hui. Cette attitude n'était pas naturelle chez lui, alors il sentit que quelque chose d'anormal se passait. Ce n'était pas qu'une blague, et il le comprit assez vite en voyant les professeurs qui semblaient eux-même proches de la panique.

« Quelqu'un a une idée de ce qui se passe ici ? »

Oh non, même sa voix avait changé. Elle avait quelque chose de sinistre, démoniaque, bestial... Comme s'il venait tout droit des enfers. Il posa une main sur sa bouche comme pour s'encourager à se taire, et y goutta le sang qui maquillait sa peau. Il le lécha machinalement, mais s'interrompit en se rendant compte qu'il aimait ça.

Lorsque la créature qui se présenta comme étant le maire d'une ville nommée Halloweentown arriva, Chuck pensa que c'était la personne à l'origine de cette supercherie et qu'il leur dirait que tout ceci n'était qu'une plaisanterie pour la soirée et qu'ils ne risquaient rien. Pourtant, il n'en fut rien. Pour être l'organisateur de ce bal, oui ça l'était, sauf qu'il ne semblait pas avoir l'air pacifique. Un frisson le parcourut lorsqu'il leur dit qu'ils avaient l'éternité ensemble. Que se passait-il à la fin ? Poudlard avait-il engagé une équipe de comédiens pour mener à bien cette soirée thématique ? Ou alors c'était hors de contrôle du directeur ? Chuck doutait qu'un chef d'établissement autoriserait ce genre de festivités...

Sentant que le buffet était servi, il se retourna, sentant soudainement qu'il était affamé. Cependant, il se rendit vite compte que l'odeur qui l'attirait était celle des créatures qui l'entouraient. Ah oui... Le wendigo était une créature anthropophage, il ne manquait plus que ça... Dire qu'il avait hésité entre ça et un costume de licorne...

« Ôte-toi de mon chemin ou je te bouffe... » murmura t-il à une créature mi-homme mi-chèvre qui lui bloquait la route.

Le faune s'écarta avec de grands yeux apeurés et manqua de tomber en voulant s'enfuir. Chuck secoua la tête pour tenter de reprendre ses esprits, mais la bête semblait vouloir prendre le dessus.

« Qu'est-ce qui t'arrive, Chuck... Ressaisis-toi, bon sang ! »

Sang... Faites quelque chose...
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Halloweentown
le bal des frayeurs



"La blanche ou la rouge ?" Opale jeta un coup d’œil aux robes et opta pour que je choisisse la blanche. Un sourire se dessina sur mon visage, c'était la plus longue, je n'avais pas l'habitude de porter de robe et j'avais l'air d'un ange dans celle-ci. Bon après c'était Halloween et un ange à Halloween ce n'était pas ce qu'il y avait de plus effrayant certes. Mais l'important c'était de se déguiser non ? Et puis je n'avais jamais été du genre à faire peur, mais plutôt du genre à me faire peur ! Une fois prête je jeter un coup d’œil à Opale qui n'avait pas encore fini. La patience n'avait jamais été mon fort évidemment. "On se retrouve la-bas mademoiselle !" Un clin d’œil et je disparu avant qu'elle ne disent quoi que ce soit. Les couloirs étaient désert et j'avais hâte de me retrouver dans la salle de bal. Halloweentown quel nom étrange. Une fois devant la porte j'entrai et une sensation bizarre s'empara de moi. Je senti une douleur aigu mais supportable au niveau de mes omoplates, mes yeux se posèrent sur ma robe qui ne m'arrivait plus en dessous des genoux mais bien au dessus de ceux ci, dévoilant mes jambes que je passais mon temps à cacher, la féminité n'avait jamais été mon fort ! Une plume tomba sur mon nez, prise d'un moment de panique je tournais sur moi-même. Non je ne rêvais pas j'avais bel et bien des ailes blanche comme la neige ! Mes yeux s'écarquillèrent et je longeais alors le mur en espérant trouver un visage familier afin de comprendre ce qui m'arrivais. Soudain mes yeux se posèrent sur un Chuck qui parlais tout seul, à l'allure squelettique et avec des cornes d'une taille phénoménale sur le crâne. Wendigo !! Il avait mis le paquet, mes yeux se tournèrent vers les autres personnes dans la salle, il y avait même une sirène. Pauvre jeune fille. je fonçai alors sur Chuck. Mais il y avait beaucoup trop de monde et mes ailes m'empêchais d'avancer sans frapper dans quelqu'un. Soudain, je ne senti plus le sol sous mes pieds. Surprise, un cri s'échappa de ma bouche. "C'est bien ma veine, j'ai des ailes du coup je vole c'est logique ! Reste calme Dae, ça doit être aussi facile que sur un balai, j'espère ... " Je pris une grande inspiration en voyant que finalement c'était plutôt facile à manier. Et me posai près de Chuck au moment ou le maire lança son petit discours. *L'éternité ensemble ?* J'ouvris de grand yeux. "CHUCK !! Je suis contente de te voir, enfin pas dans cet état mais tu as entendu ce qu'il viens de dire ? L'éternité ! Je ne veux pas passer l'éternité à moitié vêtu avec des ailes dans le dos !! Il rigolait hein !" J'avais parlé vite, cette soirée commençais bien et c'était n'importe quoi.

Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
James Martell
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Professeur de Zoomagie, directeur des Serdaigle et s'occupe aussi des retenues
Célébrité : Daniel Gillies
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 2474 Gallions : 313 Date d'inscription : 21/09/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t234-james-martell-revele-tous http://www.mumblemumps.com/t241-james-martell-la-lecture-une-felicite-qui-se-merite http://www.mumblemumps.com/t623-james-martell-you-ve-got-mail http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary
En ligne


 Le bal des frayeurs
~ Halloweentown ~


H
alloween... Ce n'était pas forcément le fête préférer du professeur, lui n'aimait avoir à se déguiser, d'ailleurs il ne le faisait pas et c'était contenter comme chaque année de se vêtir d'un simple costume cravate dont il avait l'habitude. Son air sévère et taciturne habituellement faisait le reste sans qu'il n'ait besoin d'enfiler un quelconque déguisement. Cela ne voulait pas dire qu'il ne prenait pas part à la fête et ne s'amsait pas loin de là, il était même presser de déguster les merveilleux mets que les elfes de maisons leur auraient encore préparé. Il surveillerait du coin de l'œil les élèves, les laissant s'amuser, mais pas de trop pour ne pas se retrouver avec une nouvelle bataille de nourriture... Comme tout le monde il prit une gorgée du verre qui lui avait été servi. S'il voyait des grimaces se faire chez certains, s'il entendait des cris à gauche et à droite... Lui n'éprouvait rien de tout cela... Il restait spectateur, voyant les transformations se faire sans comprendre ce qui se passait, ses propres collègues subissaient le même sort, si son ami Alec avait au moins le mérite de ressembler encore à un humain, ce n'était plus tout à fait le cas pour Anastasyia... Il regardait stupéfait le monde changer autour de lui sans pouvoir rien faire, sans même avoir l'impression que qui ce soit le regarde...

"Bon dieu, mais que ce passe-t-il?" Quelqu'un avait l'air de retourner vers lui, comme s'il venait d'entendre une voix, sauf qu'à la place d'une réponse, James eu droit à un froncement de sourcil... Quoi? Lui aussi avait des cornes sur la tête? Son cœur faisait un bond tandis qu'il se touchait partout en quête du moindre changement... En dehors de sa tenue vestimentaire qui était plus... Décontracter... Son pantalon était déchirer, il manquait des boutons à sa chemise, mais rien, non rien, il était toujours le même... Alors quoi? Avant qu'il ne puisse poser encore une question qui demeurerait sans réponse, les lumières s'étaient alors éteintes accompagné d'explosion, c'était quoi encore? Aucun des professeurs n’avait l'air d'être au courant et c'était ce qui inquiétait encore plus James... Le maire de la ville d'Halloweentown? C'était quoi cette blague? La fin restait le plus terrifiant... Même si le professeur Martell ne cessait de se répéter que tout ça ne devait-être qu'une mauvaise plaisanterie, pas du tout à son goût d'ailleurs... Se tournant vers ses collègues il cherchait une personne qui n'est pas encore totalement perdu la raison...

"Quelqu'un à t-il une idée pour arrêter ce cirque?" Demandait-il, encore une fois, des visages se tournèrent vers lui, mais les regards ne faisaient que le traverser, comme si personne ne pouvait le voir...

AVENGEDINCHAINS

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Zirwya Izlechen
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Officiellement, infirmière à l'école. Officieusement, médicomage envoyée à Poudlard pour travailler sur l'épidémie
Célébrité : Zoe Kravitz ♥
Pseudo : Blake Âge : 17 Parchemins : 1417 Gallions : 63 Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t439-zirwya-chaos-is-raining-down-aro http://www.mumblemumps.com/t448-zirwya-held-hands-like-we-were-17-again http://www.mumblemumps.com/t1313-zirwya-mailbox http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake

Halloweentown
le bal des frayeurs

C'était une réelle mascarade, un cauchemar. Non pas que sa nouvelle forme ne lui plaisait pas : Zirwya n’avait jamais rien eu contre les différentes créatures qui se trouvaient dans le monde magique, mais elle n’avait jamais eu dans l’idée d’en devenir une. Elle espérait sincèrement que quelqu’un mettrait fin à cette blague de mauvais goût assez rapidement. Piéger les élèves pouvaient sembler amusant, mais piéger également le personnel, ça devenait franchement grotesque… Elle entendit une voix à côté qui répondit à ses propos. Ca la rassura quant à son apparence… Elle se tourna vers celle qui lui avait parlé, une élève, brunette (Mila), elle ne l’avait jamais vue auparavant, et celle-ci semblait être assez inquiète. Zirwya pouvait comprendre, elle était dans la même situation : elle trouvait ça on ne peut plus étrange que les enseignants n’aient pas été mis au courant de la farce. Elle l’aurait appréciée si on lui avait dit qu’elle se transformerait ce soir, mais elle n’aimait pas être prise au dépourvu. Cependant, ils se devaient de rassurer les élèves, ou la soirée se terminerait en un fiasco général et une énorme cacophonie. « Bien sûr que si, c’est simplement une blague… Il semblerait que vous ne soyez pas au bout de vos surprises ce soir ! » Un mensonge qui était plutôt pour elle-même, en effet, elle avait hâte de voir si d’autres choses les attendaient. Elle n’eut pas le temps de voir si ce qu’elle avait dit avait suffi à la rassurer, elle entendit Alec lui parler à sa gauche. Elle se tourna et émit un petit cri de surprise en le voyant ainsi, tout de noir vêtu, des canines dépassant presque de sa lèvre en même temps que les mots sortaient de sa bouche : un vampire. Elle sourit au début de sa phrase, flattée, et elle le ravala à la fin. Elle se demanda même si elle avait bien entendu le mot « délicieuse » ou si c’était un effet de son imagination. Est-ce que la blague se contentait de leur donner un déguisement, un corps de créature, ou bien la transformation était-elle totale ? Alec n’allait pas boire du sang toute la soirée, si ? « Alec, tout va bien ? » Un peu surprise elle voulut se reculer, mais elle en avait oublié sa largeur et elle bouscula sa chaise qui vint se taper contre le mur derrière, elle qui voulait reculer discrètement pour ne rien montrer de sa peur, c’était râpé. Elle n’était pas une grande peureuse Zirwya, mais le contrôle des évènements commençait à lui échapper, elle n’aimait pas ça, du tout.

Soudain les bougies s’éteignent en une bourrasque, un fantôme fait son apparition. Le Maire d’Halloweentown, et puis quoi encore. C’était Poudlard ici, pas un village macabre. Mais quelque chose dans les propos du fantôme semblaient un peu trop vrais, trop sérieux et un frisson parcouru tout le corps du centaure. L’ambiance n’était plus aussi bonne enfant, et la période de la soirée où Zirywa profitait de la musique et du festin semblait déjà bien loin. Alors qu’une élève semblait être venue demander conseil à Alec, elle comprit alors que ces doutes semblaient bien fondés : ce n’était pas que des déguisements. Il fallait arrêter tout ça avant que ce ne soit un carnage. Nul n’ignorait que toutes les créatures magiques ne s’appréciaient pas, que certaines étaient on ne peut plus dangereuse et si les évènements continuaient ainsi, la salle allait se transformer en boucherie sanglante, dans laquelle certains professeurs allaient même peut-être faire parti. Elle entendit la voix de James derrière elle, enfin quelqu’un qui réagissait. Il fallait trouver quelque chose, et vite. « Aucune, mais je suppose que c’est un sortilège qui est à l’origine de tout ça. La question étant, qui l’a jeté ? Je doute qu’un Finite Incantatem ne soit assez efficace… » Soudain, le cœur de la russe manqua un battement. Quand bien même elle aurait voulu tenter d’inverser le sort, elle n’avait plus sa baguette. Elle ne devait pas être bien loin… Ou bien ne l’avait-elle plus du tout. Mais elle l’avait laissée dans sa cape, et sa cape s’était volatilisée en même temps que le reste de ses vêtements lorsqu’elle avait pris cette nouvelle apparence. Elle se sentait fort vulnérable sans baguette. Peut-être était-elle tombée sous la table ? A côté ? Quelque part ? Qu’elle se réveille de ce cauchemar, par pitié !
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar




halloweentown
don't you ever tame your demons
but always keep them on a leash

Il s’est réveillé avec l'étrange sensation de ne pas avoir assez dormi. Le vacarme dans la salle commune des Serpentard avait commencé de bonne heure. Tout comme lui, nombre d’élèves se sont activés à la préparation de leurs costumes à la dernière minute. Sa chambre étant située tout près de leurs dortoirs, il leur a naturellement proposé son aide. Derrière ses petites lunettes rondes, le professeur de médicomagie se réjouit à l’idée de participer à un évènement social, qui plus est organisé par l’école qui lui est si chère. Il y a un jour été élève, lui aussi. Il se souvient combien son frère Octavius et lui aimaient se déguiser le soir d’Halloween. À leurs dix-sept ans, il ont bu à ne plus tenir debout, James, Phaedre et lui. Si cette fois, Macbeth a la tâche ingrate de s’assurer qu’aucun de ses petits protégés ne tombe dans un coma éthylique, quelque part, il espère aussi retrouver un peu de la magie si particulière qu’il a connu au cours de ses jeunes années à Poudlard. C’est sans trop réfléchir qu’il a demandé à Phaedre d’être sa cavalière, utilisant un hibou pour ne pas rougir à s’en enflammer les joues face à la jeune femme. Qu’elle accepte ou non, il a fait l’effort. Puis ce soir, il n’est pas ce scientifique noyé dans la recherche qu’il est aux yeux de tous. Il a laissé la médicomagie et les calculs au placard, dans l’espoir de mieux savourer le moment.

L’art du déguisement a toujours amusé Macbeth. C’est avec un sourire en coin qu’il se présente, l’heure venue, en Merlin l’enchanteur. L'endroit est un spectacle pour les yeux auquel lui-même n’a pas assisté depuis bien longtemps. En admirant la beauté des lieux, il se rend compte à quel point son frère jumeau lui manque. C’est le premier Halloween qu’il passe loin de lui, une sensation à laquelle il doit s’habituer. Toujours un sourire de façade aux lèvres, il se dirige vers le buffet pour prendre un verre et saluer son ami. “James, vieux frère. Heureux de te voir ici.” Ce n’est qu’au moment où il aperçoit sa cavalière dans la plèbe qu’il réalise qu’il a gagné son pari. Il prend congé du professeur, et la commissure de ses lèvres s’étire soudainement. Ollivander s’approche d’elle, et dépose un délicat baiser sur sa main, dissimulant avec habileté le frisson qui lui parcoure l’échine. Il y a si longtemps que leurs peaux ne se sont pas frôlées de la sorte, mais après tant d’années, le doux parfum de la sorcière lui fait toujours autant d’effet. “Phaedre. Tu… Tu fais une sylphide sublime.” Conscient de l’être qui se développe en son bas ventre, il lui offre une boisson dont la contenance est sans alcool. À peine a-t-il porté le liquide à sa bouche, qu'il s'aperçoit que quelque chose change en lui. Un étrange sort qui touche l'intégralité de la foule le prend de plein fouet... Il lâche soudainement son verre, qui vient exploser au sol. Le voilà enfermé dans le corps d'un vieil homme, et pas n'importe lequel... Il est transformé en Merlin en personne. "Qu'est-ce que... c'est impossible." Prenant la main de Phaedre entre ses doigts osseux, il se dirige vers le professeur Izlechen et James. Sa barbe blanche pourrait rivaliser avec celle de Dumbledore, et ses grands yeux émeraude se sont transformés en deux iris azurées. “On ne peut pas laisser les élèves dans un état pareil, il faut essayer.” Il sort sa baguette et reste un instant interdit face à l’objet qui se tient entre ses doigts. Il ne s’agit pas de la baguette que lui a offert son grand-père, mais bien de celle qui a jadis appartenu au sorcier le plus prisé. “Finite Incantatem.” murmure-t-il, ébloui par ses propres mots tel un enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar



halloweentown
everything you've heard, about monsters, about
nightmares, legends whispered around campfires...
all the stories are true.

Aujourd’hui pourrait être un jour comme les autres, si les cris et l’excitation des élèves n’avaient pas rendu les cours ingérables. Chacun s’emballe à l’idée de voir ce soir les costumes sur lesquels tous ont travaillé. Peu à peu, le professeur d’alchimie se laisse prendre par l’euphorie générale. Elle-même a été invitée à se rendre au bal organisé, et l’invitation n’émanait pas de n’importe qui. Macbeth Ollivander. Un nom qui n’a jamais cessé de hanter ses pensées, malgré les treize années écoulées. L’invitation de Macbeth était arrivée quelques jours plus tôt par hibou. Elle avait alors choisi de ne pas y répondre, se laissant le temps de la réflexion. Les jours passants, Phaedre avait décidé de laisser la surprise de sa présence à Macbeth. Elle avait conscience que ce choix pouvait passer pour un acte de méchanceté à l’égard du nouveau professeur de médicomagie, mais elle voulait avant tout se laisser la possibilité de se rétracter si elle ne se sentait pas capable de se trouver en compagnie de ce dernier. Toute la journée, elle s’était donc sentie nerveuse, comme sur des charbons ardents. Depuis leur séparation, elle n'avait adressé que deux fois la parole à Macbeth. La première, lors de la naissance de leur filleule commune, n'avait été qu'un échange doux-amer dont elle conservait précieusement le souvenir. La fois suivante, lors de l'enterrement d'Octavius, se résumait aux cris furieux et pleins de chagrin de son ancien amant. De cette rencontre, elle ne garde qu'un sentiment de honte mêlé à une indicible tristesse. L'impression d'avoir gâché toutes ses chances de réconciliation avec Macbeth. De fait, c'est avec appréhension qu'elle s'avance dans la Grande Salle du château, vêtue d'une vaporeuse robe bleu pâle supposée évoquer l'air. Car c'est en sylphide qu'elle a choisi de s'incarner ce soir, un génie féminin des airs. Une grande paire d'ailes translucides attachée dans le dos, Phaedre semble évanescente. Seuls ses cheveux noirs, laissés libres sur ses épaules, tranchent avec ses clairs atours. Avec prudence, pour ne pas écorcher ses ailes, la sorcière s'avance dans la foule, guettant des yeux le médicomage. Elle ignore tout à fait ce à quoi il ressemble ce soir, et ne sait pas trop où regarder. Puis, la voix familière résonne, et la guide comme un aimant jusqu'à lui. Quittant James, qu'elle salue d'un geste de la main, Macbeth la rejoint, un sourire aux lèvres. Ce sourire est un coup au coeur pour Phaedre. Son ancien compagnon a l'air ravi d'un enfant au matin de Noël, qui trouve sous le sapin le cadeau de ses rêves. Elle ferme un instant les yeux alors qu'il baise sa main, se remémorant les nombreuses fois où il l'a regardée ainsi avant qu'elle ne le quitte. « Phaedre. Tu… Tu fais une sylphide sublime. » Souriant gracieusement pour masquer son trouble, elle esquisse une petite révérence ironique, plongeant son regard dans celui de Macbeth. « Merci. Tu n'es pas mal non plus. » Avec un petit rire, il glisse entre ses mains une flûte dont la contenance, lui assure-t-il, est sans alcool. Son regard se voile un instant, tandis que sa main libre effleure le doux renflement de son ventre, dissimulé par les plis de sa robe. Elle se reprend bien vite, détournant la tête et avalant une gorgée de sa boisson. Le bruit du verre qui explose sur la pierre la fait sursauter, et elle se retourne pour se retrouver nez à nez avec Merlin, à l'endroit où se trouvait Macbeth.

De stupeur, elle ne retient pas un cri, alors qu'elle sent également quelques changements s'opérer chez elle, bien moins significatifs que chez la plupart. Elle aperçoit ses longs cheveux blanchir à vue d'oeil, prenant l'apparence cotonneuse d'un nuage. Ses ailes semblent soudainement prendre racine dans sa colonne vertébrale, et répondent à ses demandes. Sa robe, quant à elle, paraît aussi légère qu'une plume, flottant doucement autour d'elle, comme soumise à l'impulsion du vent. Elle est devenue une véritable sylphide, fille des airs éthérée. Saisissant avec gratitude la main que lui tend Macbeth, elle le suit jusqu'à rejoindre un autre professeur, Zirwya. Elle aussi a subit le sortilège qui semble frapper l'ensemble des invités. « Cela ne peut pas être aussi simple... Il faut trouver le maître des potions, peut-être qu'un contre-poison lui viendra à l'esprit ? » De son côté, le professeur d'alchimie a beau cherché, aucune solution ne lui vient à l'esprit. Elle est aussi inutile que possible, et au moins deux fois plus inquiète. Ses élèves ont déjà été victimes d'un empoisonnement le mois dernier, et elle craint plus que tout de voir se renouveler l'expérience, à une bien plus grande échelle cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Mumblemumps
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Parchemins : 1061 Gallions : 3087 Date d'inscription : 13/02/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com

Halloweentown
le bal des frayeurs

ϟ le bal des frayeurs  L'annonce du maire a éveillé les tensions à l'intérieur de la magnifique salle de réception de la mairie d'Halloweentown. Pourtant, la musique ne faiblit pas, certains dansent toujours sur la piste, au rythme des guitares qui jouent seules, sans musiciens. D'autres sont encore installés au buffet, à grignoter des petits fours et vers de terre ensanglantés. Les serveurs sont débordés, il faut noter que leur plateau ne cesse de se remplir encore et encore de coupes de boissons de toutes les couleurs. Mais tout le monde n'est plus à la fête. Les professeurs et membres du personnel de Poudlard sont complètement déboussolés ; ils n'ont pas l'air de bien comprendre ce qu'il se passe et s'inquiètent pour les élèves. Ces derniers sont mitigés, certains ont la frousse, d'autres en profitent pour semer la zizanie, comme si la bataille de nourriture lors du banquet de rentrée ne leur avait pas suffit. Dans tous les cas, la soirée n'est pas terminée... N'oublions pas que le maire a promis à tous de rester là pour l'éternité... ! Le premier à agir pour faire bouger les choses est le professeur Macbeth. Transformé en vieux sorcier du moyen-âge et doté d'une baguette ultra puissante, il lance un sort qui pourrait tous les sauver. Mais la magie est bien mystérieuse, et ce n'est pas le résultat attendu qui arrive. Au début, rien ne semble se passer, le chaos est toujours le même. Puis, peu à peu certains se rendent compte que quelque chose a changé en eux. Un poids immense les envahit tous en même temps. Certains tendent leur mains dans leur poche, d'autres soulèvent leur chapeaux. Caché dans leur vêtement, un parchemin s'est glissé, et celui-ci indique des mots bien étranges :

« Vous voilà prisonnier d'Halloweentown ! Si vous voulez rentrer chez vous, dans votre château magique, il faudra jouer avec moi. Soyez malins, soyez futés, et donnez moi la réponse à cette énigme avant minuit... 

Quand on est dedans, on ne sait plus où l’on est.
Il n’est fait que d’eau
Mais peut devenir un impénétrable rideau. À vous de me dire qui il est. »


ϟ À savoir Vous aurez compris que pour rentrer à Poudlard, il vous faut trouver la réponse à l'énigme écrite sur le mystérieux parchemin. Il faudra envoyer votre réponse par MP à l'un des admins avant le prochain tour. N'oubliez pas de privilégier des réponses courtes pour faire avancer les choses. Amusez vous bien ! 
 
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Zirwya Izlechen
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Officiellement, infirmière à l'école. Officieusement, médicomage envoyée à Poudlard pour travailler sur l'épidémie
Célébrité : Zoe Kravitz ♥
Pseudo : Blake Âge : 17 Parchemins : 1417 Gallions : 63 Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t439-zirwya-chaos-is-raining-down-aro http://www.mumblemumps.com/t448-zirwya-held-hands-like-we-were-17-again http://www.mumblemumps.com/t1313-zirwya-mailbox http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake

Halloweentown
le bal des frayeurs

La jeune sorcière ne pouvait que paniquer face aux vains efforts de son collègue. Les sortilèges ne fonctionnaient pas, et leur tête tournait, ne comprenait pas. Ce n'était pas tant sa forme qui l'effrayait, c'était le tout, le lieu, le maire. On les avait piégés, elle ne savait pas si elle devait réellement croire ce qu'on leur racontait, qu'il resterait là pour l'éternité, ou si on les faisait marcher depuis le début. Elle priait pour la deuxième option. Macbeth venait d'essayer, un Finite Incantatem était inefficace, quel choix leur restait-il ? La salle restait toujours dans le même état, un capharnaüm infernal.

A ses côtés se tient désormais une sylphide, elle reconnait alors sa collègue d'alchimie, Phaedre. « Cela ne peut pas être aussi simple... Il faut trouver le maître des potions, peut-être qu'un contre-poison lui viendra à l'esprit ? » Zirwya n'était peut-être pas la plus grande maitre des potions, mais elle s'y connaissait un peu en remède et rien ne semblait lui venir en tête. Déjà parce qu'ils n'avaient absolument aucun matériel sous la main, même pas un simple chaudron, même pas une simple fiole. Comment espérer créer une cure pour des centaines de personne dans ces conditions ?  « Je ne pense malheureusement pas qu’il pourrait nous aider, nous sommes bien trop nombreux. »

Derrière sa nuque, sous ses cheveux, Zirwya sentit alors une drôle de sensation, elle n’était pas la seule. Elle se demanda ce qu’on leur avait encore réservé puis finit par passer sa main dans son cou, elle y trouva un parchemin. Elle le lut à haute voix tandis que d’autres se voulaient plus silencieux. Certains avaient dû décréter qu’ils ne passeraient pas la soirée tranquille. Zirwya pesta avant de jeter le parchemin sur la table. Elle ne voulait pas jouer, elle détestait cette situation, mais intérieurement, sa curiosité l’emportait et l’eau et le rideau raisonnaient dans sa tête comme pour former une majestueuse danse cherchant cavalier, la réponse. « Il semblerait que nous devons jouer. » Et là voilà à se creuser les méninges. Elle n’aime pas que quelque chose reste sans solution, Zirwya, alors elle cherchera même si cela lui prend toute la soirée, si minuit est passé, si leur temps n’est plus compté. Il lui faudra trouver cette satané réponse. « Que les plus futés d’entre nous se manifestent. »

Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Mumblemumps
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Parchemins : 1061 Gallions : 3087 Date d'inscription : 13/02/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com http://www.mumblemumps.com

Halloweentown
le bal des frayeurs

ϟ le bal des frayeurs
 
Quand on est dedans, on ne sait plus où l’on est.
Il n’est fait que d’eau
Mais peut devenir un impénétrable rideau.
À vous de me dire qui il est. 

Cette énigme vous fait tourner la tête. Tout comme cette soirée qui n'est pas du tout celle que vous attendiez. Un Halloween de ce genre, ce n'est pas ce dont les sorciers de Poudlard ont l'habitude, ni ceux de Beauxbâtons et Durmstrang d'ailleurs. Qui a causé cette malédiction qui les a transporté dans ce village fantôme ? Personne ne le sait... Mais ce qui est sûr, c'est que pour retrouver le château bien aimé de tous ces sorciers, les neurones sont en ébullition. Personne n'est prêt à rester coincé à Halloweentown, à la merci d'un maire complètement fou, pour l'éternité. Et pourtant, si personne ne donne la réponse à l'énigme, ils risquent tous de perdre leur identité. Mais parmi eux se cachent une sauveuse, médicomage de métier, elle va tous les ramener à Poudlard et l'ignore encore pour l'instant. Elle détient la réponse à l'énigme du parchemin, elle détient la clé de leur retour. Alors qu'elle écrit sur son bout de parchemin la réponse, griffonnant des idées de ci et là, une brume monte peu à peu du sol jusqu'au plafond. Une brume épaisse, sans odeur. Ce nuage empêche tout le monde de se voir, de se toucher. Et après quelques secondes, le paysage change à nouveau. Comme dans un tourbillon, le décor se modifie, les images se croisent, les sens sont en éveil. Et c'est donc au bout de quelques secondes, que tout le monde se retrouve à nouveau dans la Grande Salle, là où ils étaient placés juste avant l'arrivée à Halloweentown. Était-ce une hallucination ? Un cauchemar ? Personne ne le sait... et pourtant, un rire nerveux, effrayant, terrorisant résonne dans tout le château. Ce bal des frayeurs restera dans les mémoires, et sera plus proche que jamais même après le retour à Poudlard.


ϟ À savoir Tous les participants à l'event remportent 30 gallions, Zirwya remporte cette jolie bannière et 50 points pour avoir trouvé la réponse à l'énigme du maire. Halloweentown reste ouvert encore quelques temps, pour que vous puissiez y RP si vous le voulez. Cela peut très bien être des RP réels, ou des cauchemars de cette fête d'Halloween bien particulière ! Rendez vous au prochain épisode !
 
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Halloweentown ♦ Le bal des frayeurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Halloweentown ♦ Le bal des frayeurs
» Délicieuses Pourritures
» « Capture et frayeurs » Privé [Texas/Nalya]
» Topic de la peur : Frayeurs, angoisses, phobies ...
» Event : un bal d'Halloween au manoir, grosses frayeurs assurées...!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Elsewhere :: Halloweentown :: town hall-
Sauter vers: