Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

« It's a strange, beautiful world » Maximus Lachlan

Invité
Consumed by the shadows
avatar

Maximus Lachlan
avec Dylan O'Brien. (Inconnu - Tumblr)
Beau et jeune garçon qui nous vient tout droit de Poudlard pour entamer sa huitième année au collège. Il est né à Cirencester dans la région des Cotswolds en ce beau jour qu'était le 14 octobre 1979 en tant que né-moldu ; à présent il vit à Poudlard la plupart de l'année. Il est plutôt drôle, courageux, loyal, combatif, avenant, curieux, protecteur et malin mais aussi , entêté, timide (particulièrement face à une représentante de la gente féminine susceptible de lui plaire) , désordonné, maladroit, impulsif, extraverti, sans-limites (il peut aller très loin quand on fait du mal aux gens qu'il aime) et bavard (il l'est encore plus lorsqu'il est stressé). Jusqu'à maintenant, son niveau scolaire s'est révélé être moyen. Il y a quelques années maintenant, il s'est procuré une baguette faite en bois de lierre, mesurant vingt-six centimètres et contenant une plume d'oiseau-tonnerre. Avec cette baguette, il lui est possible de créer un patronus - le sien prend la forme d'un husky. La vision qu'il a eu face au miroir du risèd : il se voit lui-même heureux, chevauchant un oiseau-tonnerre, la taille encerclée par les bras d'une femme magnifique et rayonnante de bonheur. Mais la vie n'est jamais entièrement rose, la preuve avec les épouvantards. Il prends l'apparence d'une scène, dans laquelle Maximus est sur le point de découvrir quelque chose d'important, de crucial, mais il échoue et tout explose, emportant ses êtres chers qui se tiennent à ses côtés. , dans son cas.
We have more questions...


ϟ Que pensez-vous de l'échange européen inter-écoles ? C'est cool, c'est bien que l'on puisse rencontrer nos homologues européens et que l'on puisse visiter leur école et eux la nôtre. Enfin, on peut visiter Beauxbâtons, du moins. En fait, pour être honnête, je trouve ça.. Intriguant. Durmstrang qui est fermée comme ça, sans explications concrètes et leurs élèves qui débarquent à Poudlard et Beauxbâtons du jour au lendemain, sous prétexte d'un échange inter-écoles, c'est quand même bien pratique non ? Dans le fond, je m'en fous pas mal que les élèves de Durmstrang viennent étudier ici ou en France, au contraire, tant mieux pour eux, étant donné que leur école est fermée, mais ça tombe à pique, cette histoire d'échanges, alors que l'on en avait jamais entendu parler avant. Il y a anguille sous roche, je vous le dis : le ministère et le corps professoral ne nous dit pas toute la vérité.

ϟ Que faisiez vous lors de la Grande Bataille ?  Ce sont des souvenirs difficiles, mais lorsque Voldemort et ses sbires ont investi Poudlard, j'étais présent. Normalement, je n'aurai pas dû être là, mes parents, bien que moldus, se tenaient rigoureusement aux faits de ce qu'il se passait dans le monde des sorciers. Après la mort de Dumbledore et la prise de contrôle des Mangemorts sur l'école, ils m'ont vigoureusement interdit d'y aller, mais je ne les aient pas écouté et je me suis quand même rendu à Poudlard cette année-là. Alors quand la Grande Bataille à explosé, j'étais dans le feu de l'action, comme beaucoup d'entre-nous, j'ai fais ce qu'il fallait faire pour sauver mes amis, pour sauver l'école, pour me sauver moi-même. Ce ne sont pas des souvenirs faciles, beaucoup de gens sont morts, cette nuit-là et j'espère n'avoir jamais à revivre ça un jour, je ne le souhaite à personne.

ϟ Avez-vous peur de perdre vos pouvoirs ? Pourquoi ?  Bien sûr que j'ai peur de perdre mes pouvoirs de sorcier. Bon, je ne suis pas un sorcier exceptionnellement doué, mais quand même ! Vous imaginez, il y a neuf ans, j'ai découvert un tout nouveau monde, un monde fabuleux, merveilleux tout autant qu'il est effrayant. Un monde dont je n'avais jamais soupçonné l'existence, qui n'était qu'un fantasme, qu'une fable alléchante que l'on présentait aux enfants. Et puis du jour au lendemain, ce monde que je ne connaissais qu'à travers les contes de mon enfance, je me retrouve plongé dedans et je m'y suis habitué, mieux : je m'y suis senti à ma place alors qu'il y avait toujours une sorte de malaise, pour moi, à vivre dans le monde moldu. Pourtant, j'imagine que ce serait plus facile à vivre pour moi, plutôt que pour un sang-mêlé ou un sang-pur, parce que moi, je n'ai pas grandi dans ce monde, je n'ai pas grandi entouré de magie et je pourrais très bien vivre une vie de moldu paisible, parce que je connais aussi ce monde-là, parce que, même si c'est au sein du monde magique que je me sens à ma place, le monde moldu est également le mien. Mais cela laisserait un grand vide, je crois que ce serait comme perdre une partie de moi-même, je ne serais plus moi, il en manquerait une partie, vous voyez ? Alors si un jour je devais perdre mes pouvoirs, je pense que c'est une partie de mon monde et de moi-même qui s'effondrerait.

ϟ Quelle est votre réputation à Poudlard ? Que pensent les autres élèves de vous ? J'ai eu des débuts difficiles à Poudlard, outre le fait que j'étais un incorrigible garnement, j'étais surtout un peu paumé, parce que je débarquais dans un monde que je ne connaissais pas, ou seulement très peu et à cette époque, j'étais bien plus introverti que je ne le suis aujourd'hui, ce qui n'encourageait pas les autres à venir vers moi. Je me suis rapidement bâti la réputation du type qu'il vaut mieux éviter, pas parce qu'il est méchant ou menteur, juste parce que j'étais un peu... Étrange. Mais je me suis quand même fait quelques amis fidèles et sincères, avec lesquels j'ai toujours traîné depuis l'époque, on est une bande serrée, grâce à eux, je me suis ouvert, je suis devenu plus avenant et ce monde qui m'était inconnu à l'époque est désormais le mien et mon terrain de jeu favori. J'imagine que l'on me voit toujours un peu comme le mec étrange de l'époque, mais différemment, je suis plus ouvert, plus avenant, un brin farceur, peut-être, mais on est jeune qu'une seule fois, alors il faut en profiter, la vie est trop courte pour s'inquiéter de ce que les gens pensent de nous.
The best day of my life...


(MISE EN SITUATION : Aucun nombre de lignes imposé.)
Pour les élèves de Poudlard : J'étais en sixième année lorsque Dumbledore est mort et, même si j'ai beaucoup hésité à revenir l'année suivante alors que Rogue et les Carrow avaient pris le contrôle de l'école, je me devais de le faire, au moins pour être avec mes amis, l'année allait être difficile, il fallait que je sois là, même si je prenais de gros risques à y aller, en tant que né-moldu. Toute au long de cette année, les autres nés-moldus de l'école et moi-même avons été traités comme des moins-que-rien, comme des parias. Mais pour moi, c'était un devoir d'être là, de relever la tête même après que les Carrow se soient amusé à m'humilier, il fallait qu'ils comprennent, d'une façon ou d'une autre, que l'école n'était pas à eux et que nous aussi, les Sangs-de-Bourbe, avions notre place dans cette école et dans ce monde.  C'était horrible à vivre au quotidien, bien sûr, mais il fallait le faire. Alors lorsque "l'éclair à jailli", ça à été une vraie libération, je ne crois pas avoir ressenti une aussi grande joie de toute ma vie qu'au moment où il a libéré l'école avec l'aide du professeur McGonagall. Lorsqu'il est apparu dans la Grande Salle, Harry à redonné de l'espoir à tout ceux qui étaient les victimes des méthodes moyenâgeuses des Carrow. Et puis, un peu plus tard, il y a eu la Grande Bataille, le mal contre le bien, la justice contre l'inégalité, la lumière face aux ténèbres, mais pourtant, même si nous avons remporté la victoire, personne n'avait le coeur à la fête, il y a eu tellement d'atrocités de commises, cette nuit-là...
ϟ Ton pseudo : Lodbrok ou _Memories, ça dépend des fois    ϟ Ton âge : 24 ans, encore un an à profiter des réduc' moins de 25 ! ϟ Ton avis sur mumblemumps : Il est beau, il est chaud, il est parfait.  I love you ϟ Le mot de la fin : J'aime les crêpes.    
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Oh, oh, it's magic, you know...

14 octobre 1979, 5:12 am, Cirencester Hospital, Cirencester, comté de Gloucestershire, Angleterre.



Le petit jour commençait à poindre à travers le verre flouté de la chambre d'hôpital, tandis qu'un conglomérat d'infirmières et de sages-femmes s'afféraient  autour du lit médical, où une femme, le ventre rond, était allongée le visage crispé par la douleur que lui provoquait les contractions. Cette femme, c'était Lena Lachlan, Kearsley de son nom de jeune fille. Âgée alors de vingt-quatre ans, Lena était une moldue, qui serrait vigoureusement la main d'un homme qui se tenait prêt d'elle, tandis qu'il passant sa main libre dans les cheveux de son épouse. L'homme en question se nommait Elyas Lachlan, un jeune moldu lui aussi, un peu moins que son épouse, avoisinant les vingt-six ans, peut-être. La pression qu'exerçait Lena sur la main d'Elyas faisait blanchir ses jointures, sous peu elle lui broierait la main à coup sûr, mais Elyas ne semblait guère s'en soucier, il fixait sa femme avec amour et compassion, caressant les cheveux de cette dernière alors qu'il lui susurrait des mots doux, des encouragements, qu'il lui déclarait d'innombrables fois sa flamme. Il était submergé d'admiration et d'amour pour son épouse qui allait sous peu lui offrir le plus beau des cadeaux : faire de lui un père.

Puis, une sage-femme releva la tête, sortant comme de nul part d'en dessous du linge qui couvrait la partie inférieure du corps de Lena, sa voix était douce, mais sérieuse, directive."Je vois sa tête, il va falloir pousser très fort, madame." Alors Lena s'exécuta, poussant de toutes ses forces pour achever de faire venir au monde ce petit-être qu'ils avaient attendu pendant neuf long mois. Sous l'impulsion elle se redressa légèrement, serrant plus fort encore la main du pauvre Elyas, alors qu'un râle douloureux arrachait les cordes vocales de Lena. Pendant plusieurs longues minutes, qui parurent une décennie à la pauvre femme, l'exercice se répéta, jusqu'à ce qu'enfin, les premiers pleurs du nouveau-né se fasse entendre. Lena s'écroula à nouveau contre le matelas du lit dans lequel elle se trouvait, à bout de souffle, éreintée, transpirante, mais un sourire béat aux lèvres, alors que la sage-femme sortait son enfant, son fils, de sous la couverture. Alors, la sage-femme présenta l'enfant à son père, à Elyas. "Souhaitez-vous couper le cordon, monsieur ?" L'homme était bouche-bée, incapable de prononcer un mot, mais il hocha fébrilement la tête et empoigna les ciseaux chirurgicaux que lui tendait l'une des infirmières présentent pour assister la sage-femme. Elyas trancha le cordon, non sans détourner le regard pourtant, il n'avait jamais été très à l'aise à la vue du sang. Puis il déposa l'enfant qui continuait de pleurer dans les bras de Lena en lui offrant un sourire. La femme serra son nouveau-né contre elle un moment, tandis qu'une des infirmières préparait les soins qu'il était coutume d'apporter à un enfant qui venait de naître. Doucement, l'infirmière vint cueillir le bambin des bras de sa mère et l'emmena au fond de la pièce, là où une table à langer et une bassine d'eau tiède l'attendait. Avec délicatesse, elle lava le nouveau-né, nettoya et sutura le cordon, avant d'attraper un bracelet, puis, se tournant vers les deux nouveaux parents, elle les interrogea sur le nom qu'ils souhaitaient donner à leur fils. Lena et Elyas échangèrent un regard, puis c'est Elyas qui prit la parole.

"Il s'appellera Maximus."



28 août 1991, 10:28 am, maison des Lachlan, Cirencester, comté de Gloucestershire, Angleterre.



Le soleil est haut dans le ciel, il rayonne, c'est la pleine saison chaude et le mercure avoisine déjà trente degrés, alors que ce n'est que le matin. C'est un quartier calme, typiquement anglais, où les pelouses sont bien entretenues et où il respire une certaine sérénité permanente. Dans l'un de ses jardins joue un enfant, un jeune garçon brun, la dizaine révolue, peut-être. Vêtu d'un short et d'un simple haut à manches-courtes, il joue, court, fait tourner en bourrique le jeune chiot désormais âgé de dix mois que lui ont offerts ses parents, Lena et Elyas, à son onzième anniversaire, un husky, aussi beau que malin. C'est un petit garçon drôle, joyeux, bien qu'un peu introverti avec les autres enfants de son âge, il n'ose pas aller vers eux, peut-être est-ce parce qu'ils se moquent de lui. Parce que Maximus, ou Max, comme il préfère que l'on le surnomme, n'est pas un enfant normal, lorsqu'il s'énerve très fort, des choses étranges se produisent, des choses que lui-même ne comprend pas vraiment, alors il est affublé d'horribles surnoms à l'école. Bizzaroïde est l'adjectif qui revient le plus souvent dans la bouche de ses camarades de classe lorsqu'ils parlent de lui. Mais tout cela prendrait bientôt un sens, bientôt Max comprendrait qu'il n'était, finalement, pas si bizarre que cela. Et alors qu'il joue, riant aux éclats, que le jeune chien lui court après, il entend le cliquetis symptomatique  du vélo de monsieur Dodds, le facteur, qui passe délivrer le courrier, comme à son habitude, environ vers 10:30 am. Il fonce alors vers la clôture pour réceptionner le courrier, sans se douter que dans le paquet, il y en aurait une pour lui, qui changerait le court de sa vie de manière monumentale .

Curieux par nature, Max jette un œil aux courriers habituellement destinés à ses parents et c'est ainsi qu'il trouve une lettre dont le destinataire de manqua pas d'attirer son attention étant donné que ça lui était destiné. L'enveloppe était scellée d'un sceau fait à la cire rouge, qui portait un blason divisé en quatre partie, l'une représentait un lion, fièrement dressé sur ses pattes arrières, la seconde un serpent qui formait un S inversé, se tenant face au lion, comme s'il était prêt à l'affronter, la troisième partie quant à elle représentait blaireau, tourné vers l'extérieur du sceau, la tête regardant de l'autre côté. Enfin, la quatrième et dernière partie du cachet représentait quant à elle un aigle majestueux. Au milieu de ses quatre symboles trône un énorme H. Mais outre le sceau, c'est le destinataire qui choque le plus Maximus, car on pouvait y lire ceci : Maximus Lachlan, 40 Somerford road, Cirencester, troisième étage au fond du couloir à gauche. Il s'empresse alors d'ouvrir la lettre, curieux d'en lire le contenu, une lettre qui fit basculé instantanément tout son univers. Dans cette lettre on lui parlait d'un monde magique, invisible aux yeux des moldus, d'une école où il pouvait apprendre la magie, mais aussi et surtout, qu'il n'était pas le seul dans son cas, qu'il n'était pas le seul enfant à qui il arrive des choses étranges et inexplicables et qu'au fond, il n'est, contre toute attente, pas si bizarre que cela. Fou de joie, il s'empresse de rejoindre ses parents dans le salon et leur fait lire la lettre, excité comme une puce, il sautille partout et exclame librement sa joie, déblatérant à tue-tête sur combien cet endroit devait être génial. Un autre monde l'attendait, alors que ses parents parcouraient les lignes du courrier avec incrédulité.

Plusieurs jours s'écoulèrent après que les parents de Maximus aient adressé une lettre à cette fameuse école qui se nommait Poudlard, croyant à un canular. Mais la confirmation tomba finalement, il ne s'agissait pas d'une sinistre blague, Poudlard était belle et bien réelle et, finalement, même si ces parents y réfléchirent mûrement, Maximus eut finalement raison de Lena et Elyas. Maximus irait à Poudlard en septembre prochain.

Il deviendrait un sorcier.



16 novembre 1995, 5:42 pm, Poudlard, quelque part dans la campagne écossaise, Angleterre.



L'enfant à bien grandit, désormais, il est âgé de seize ans. Il marche dans les couloirs de Poudlard en compagnie de ses amis, les éclats de rire fusent, il est en cinquième année. Le monde change, on parle du retour de Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom, il y a quelques mois en arrière, le Tournoi des Trois Sorciers à virée au cauchemar avec la mort de l'un de ses champions, Cedric Diggory, des mains du Seigneur des Ténèbres, paraît-il. Certains disent que le Survivant à monté cette histoire de toute pièce, que Voldemort est bel et bien mort, mais faut-il vraiment croire ? D'un naturel suspicieux par nature, Max croit en la version d'Harry Potter, car même si le ministère savait que le Seigneur des Ténèbres était de retour, il ne le dirait pas, pour ne pas semer la panique dans le monde des sorciers et puis que gagnerait Harry dans cette histoire, sinon être pris pour un taré ? Alors oui, il croit en les paroles de Potter. Quelqu'un de sain d'esprit serait parti se planquer bien, bien loin de ces histoires, mais Maximus, non, si Harry disait vrai, ce qu'il croyait, alors le monde devait s'attendre à des temps bien plus obscurs, il fallait profiter de chaque instant, profiter de la joie et des rires de ses amis, de la beauté et de la grâce des jolies filles, profiter de tout. Le garçon introverti qui était arrivé à Poudlard il y a cinq ans de cela s'en était allé, Max était devenu un homme plus extraverti, qui exprimait bien plus aisément ses émotions que ce que l'on aurait pu croire, un jeune homme joyeux et avenant, loyal au possible envers ses amis. Il n'était pas le plus brillant, en cours de métamorphose, ni même en cours en général, d'ailleurs, mais il se débrouillait toujours pour être dans la moyenne et il ne se leurrait pas, il aurait être bien meilleur s'il se penchait davantage sur ses livres de cours, mais ça, ce n'était pas son truc, il préférait s'amuser avec ses amis, admirer les filles et bégayer comme un idiot quand l'une d'elles venait l'aborder, c'était ça, son truc.

Alors qu'il rêvasse en arpentait les couloirs avec ses plus fidèles amis, une voix le tire de sa torpeur, c'est la voix de son meilleur-ami "Max ! Hé Maximus ! Reviens sur Terre, youhouuuu !" Alors il sent un bras passé autour de sa nuque et l'attirer brusquement sur la droite et il esquisse un sourire jovial en en faisant de même. A nouveau, la voix de son ami lui parvient "On va faire un tour dans la cour avec les autres, histoire de profiter un peu de la neige, ça te tente ?" Maximus hocha la tête en ébouriffant du poing les cheveux de son ami avant de se défaire de son étreinte de foncer vers la cour du château.

Il aurait dû retourner à sa salle commune, pour réviser, il en avait conscience, mais une bonne bataille de boule de neige, c'était autrement plus amusant.



2 mai 1998, 3:24 am, Poudlard, quelque part dans la compagne écossaise, Angleterre.



Le chaos et la désolation règne partout autour de Maximus, des jets de lumière verte, rouge, jaune et ocre zèbrent l'obscurité autour de lui. De-ci de-là des morceaux de pierre se détachent des murs de l'école et s'effondrent au sol, le sifflement des sortilèges lancés fusent à ses oreilles et il se tient au milieu de ce chaos. Il a dix-huit ans, désormais, il sera bientôt un sorcier confirmé, du moins s'il survit à cette nuit abominable.  La suie, la poussière et la transpiration couvre son visage, ses cheveux mouillés collent sur son front, son souffle est court, il est exténué.  Ses vêtements sont déchirés par en endroit, plusieurs plaies laissent s'écouler son propre sang, mais d'autres tâches pourpres ne viennent pas de lui. Il est à bout, mais il faut encore se battre, la bataille, la guerre, n'est pas encore terminée.  Autour de lui, au milieu des gravats de l'école, il voit des corps, certains inconscients ou blessés, la plupart sans vie. Avec quelques camarades, il tient l'infirmerie, dernier bastion de la résistance, certains entrent pour amener des blessés, ou bien des morts, mais uniquement des amis, certains Mangemorts tentent en vain de s'approcher des portes, mais aussitôt une pluie de sorts s'abats sur lui, Maximus ne lésine pas sur la puissance de ses sortilèges, quitte à tuer.

L'année qui s'est écoulée fut éprouvante, d'abord la mort du plus grand sorcier qui fut, Albus Dumbledore, puis la prise de contrôle des Mangemorts sur l'école. L'année était loin d'avoir été joyeuse, les Carrow n'avaient jamais rechigné à utiliser la manière forte pour parvenir à leur faim, ils y prenaient même un plaisir malsain et pervers. Tout le monde avait reprit espoir, lorsqu'Harry Potter, le Survivant avait fait irruption dans la Grande Salle et avait libéré l'école du joug des Mangemorts, Maximus lui-même avait entrevu la fin d'un long, d'un sombre couloir, mais à quel prix ? Cette nuit, d'innombrables personnes étaient mortes, pour certains, ça lui passait totalement au-dessus de la tête, ils n'avaient que ce qu'ils méritaient, pour d'autres, il s'agissait d'amis, de connaissances, parfois même, de simples visages dont il ne connaissait pas le nom, mais dont il était habitué à voir le visage lorsqu'il déambulait dans le château. Une rage folle, une rage sourde brûlait au fond de son cœur, le doux et avenant jeune homme avait été relégué au second plan, cette nuit, il ne restait que le combattant, le protecteur infaillible prêt à tout pour protéger les êtres qui lui sont chers, même à tuer.

Alors il se tenait là, derrière un panneau de bois qui fut jadis une porte, serrant sa baguette dans sa main poisseuse du sang de la jeune fille, à peine âgée de quinze ans, qu'il avait ramené à l'infirmerie après l'avoir découverte inanimée, et bombardait tous les indésirables qui osaient ne serait-ce que s'approcher de l'infirmerie, sans vergogne, sans remord non plus.
Quand la bataille s'acheva finalement, le jour commençait à poindre à travers les pans de mur arrachés du château, exténué et vidé, il s'est alors effondré contre le restant de la porte derrière lequel il s'était mis en embusqué, sa tête heurta le bois avec lassitude et sa main lâcha sa baguette sans même qu'il ne s'en rende compte. Ses oreilles bourdonnaient après le vacarme qu'elles avaient enduré tout au long de la nuit, à tel point que ce n'est qu'après plusieurs minutes que les pleurs, les sanglots, les cris de désarroi commencèrent  à lui parvenir. Il se releva et abandonna l'infirmerie, allant explorer les couloirs, la cour, à la recherche de survivants à la terrible bataille.

Poudlard avait payé un lourd tribu pour arracher la victoire au Seigneur des Ténèbres.



1 septembre 1999, 9:14 am, Poudlard, quelque part dans la campagne écossaise, Angleterre.



Poudlard ouvre à nouveau ses portes et bien que Maximus ai obtenue ses ASPICs l'année précédente, le voilà à nouveau assis avec ses amis à la table de sa maison, dans la Grande Salle. Les choses ont changées, s'il est là, aujourd'hui, c'est pour obtenir un diplôme supérieur fraîchement mis en place et il est heureux. Heureux de pouvoir arpenter de nouveau les couloirs de cette école qui lui a tellement apporté et ce, même si revenir en ces lieux fut difficile, après ce qu'il y avait vécu la dernière fois. Assis parmi ses amis, il suit la cérémonie de répartition avec intérêt, se remémorant la sienne comme si c'était hier encore. De nouveaux élèves, mais pas seulement de jeunes sorciers de onze ans, non, cette année, Poudlard accueille aussi des élèves venus d'autres horizons, des élèves de Durmstrang ainsi que de Beauxbâtons. Même s'il n'y voit aucun inconvénient et qu'il est même ravi de faire connaissance avec ses homologues bulgares et français, Max se demande tout de même ce que cela cache, c'est d'autant plus suspect que Durmstrang à fermée ses portes il y a peu...

Mais peu importe, les choses finiraient par s'éclaircir, elles finissaient toujours par s'éclaircir. Ce soir, il voulait profiter de ses retrouvailles avec l'école qui l'a vu grandir. Désormais âgé de dix-neuf ans et diplômé, il aurait dû trouver un travail, se lancer dans la vie active, mais après les évènements de l'année dernière, il n'en a pas eu le courage, il avait préféré prendre du repos pendant quelques temps. Jusqu'au moment où la Gazette du Sorcier lui avait rapporté qu'à la réouverture de l'école, un nouveau cursus universitaire serait mis en place à Poudlard, afin de préparer davantage les jeunes sorciers à leur futur métier, une aubaine pour Maximus, qui n'avait pas franchement brillé tout au long de sa scolarité par d'excellents résultats, à la vérité, il est un sorcier moyen, il en a conscience, mais c'est davantage dû à un manque de rigueur qu'à un réel déficit en matière de magie. Le voilà donc reparti sur les bancs de l'école pour deux ans, dans un cursus de sécurité magique, même s'il n'avait pas encore tout-à-fait  ce qu'il souhaitait faire plus tard, Langue-de-Plomb, tireur d'élite à la baguette, peut-être ? Lui-même n'en avait pas la moindre idée.

Mais il était un étudiant désormais, il avait tout le temps de choisir sa voie.

Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Welcome toi

Bon courage pour ta fiche, j'ai hâte de te lire !
Revenir en haut Aller en bas
Kamen Yordanov
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : slytherin
Célébrité : Ash Stymest
Pseudo : Elly Âge : 22 Parchemins : 2478 Gallions : 514 Date d'inscription : 01/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t304-kissing-death-and-losing- http://www.mumblemumps.com/t310-you-re-poison-runnin-through-my-veins-kamen#3919 http://www.mumblemumps.com/t975-kamen-flask http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

bienvenuuuuuue sur mumblemumps
dylan est parfaiiiiit & j'aime beaucoup le prénom
bon courage pour écrire ta fiche et si tu as besoin n'hésites pas, le staff est là I love you

_________________
destructive love
Ce baiser est mille fois mieux que tout ceux qu’il a pu recevoir et donner dans sa vie. C’est un baiser chaud, langoureux, qui vient du cœur. Un baiser beaucoup plus fort que n'importe quel poison.



Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1761 Gallions : 671 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary

Bienvenue sur MUM

Bon courage pour cette fiche et comme l'as dis Kamen, n'hésite pas si tu as la moindre question

_________________
« Loumen »
So much life in those open eyes, so much depth, you look for the light, but when your wounds open, you will cry, you’ll cry out now and you’ll question why, i can see a rainbow, in your tears as they fall on down, i can see your soul grow, through the pain as they hit the ground
©crackintime

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Dylaaaan Va falloir se trouver un lien mon coco Bref, bienvenue et hâte d'en savoir plus sur ce perso
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Bienvenue parmi nous

Bonne chance pour ta fiche ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Aria Merci beaucoup !

Kamen Merci Kam' et encore une fois merci d'avoir répondu à mes questions !  

Alex Mondieu, India Eisley, jotaime   Merci beaucoup !  

Charlie   Maah qué tou est bella toi   Du coup je te dis à très vite quand je serai validé hein  

Chuck Oh Grant Gustin C'est rare de le voir je trouve, mais j'approuves tellement ! Merci beaucoup en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Bienvenue ici

Bon rédaction de fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Willa Lundgren
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : Première année de GISIS, en Sciences Occultes.
Célébrité : Aurora Aksnes
Pseudo : from the morgue Âge : 19 Parchemins : 1092 Gallions : 550 Date d'inscription : 01/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t703-it-was-a-lie-when-they-smiled-wi http://www.mumblemumps.com/t748-the-great-beyond-w-l http://www.mumblemumps.com/t746-lundgren-w-tell-me-everything

Bienvenue de façon un peu plus officielle !

_________________
A little piece of heaven.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Mathilde & Willa Merci à vous deux
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Bienvenue officiellement sur MUM!

J'ai lu ta fiche que j'ai bien aimé et comme je suis un bon administrateur qui aime beaucoup sa maison et qui remarque que tu as tout de requis pour être dans la meilleure des maisons et bien alors bah alors bah tu vas aller à ...

*roulement de tambours même si on a cramé ta maison!*

Bienvenue à ...
POUFSOUFFLE
Félicitations tu as réussi à faire ta fiche de répartition. Le Choixpeau n’a pas hésité plus d’une minute avec toi et a pris sa décision. Maintenant que tu as été réparti dans ta maison, tu vas pouvoir procéder à toute la partie inscription administrative de Poudlard

N’oublies pas qu’ici tu peux t’amuser rapidement alors n’hésites pas à nous rejoindre soit dans le Flood soit sur la ChatBox tout le monde est le bienvenue. Tu peux maintenant commencer à créer de nouveaux liens avec les autres élèves, tu trouveras tout ça dans le journal du sorcier. Ce n'est pas tout, il va falloir que tu viennes recenser ton personnage dans le dortoir, les clubs, l'équipe de quidditch, tu trouveras tout ce qu'il faut dans les parchemins indisensables Ensuite si tu as la moindre question n’hésites pas à envoyer un hibou à l’un des membres du Staff. Allez nous t’attendons vite à Poudlard et nous tenons à te remercier d’être venu sur MUM. Si tu as envie de RP mais que tu n'as pas de partenaire, viens t'inscrire au speed dating version sorcier, mais tu peux aussi consulter le répertoire des sujets libres et communs . . Enfin, pour consulter la liste des cours, c'est par ici .

Si tu veux agrandir ton cercle d'ami et que tu as une idée en particulier, n'hésites pas à créer ton propre scénario, une fois que tu auras deux semaines d'activité sur le forum et un RP en cours, que tu peux faire ici et enfin pour surtout gagner le coeur de nouveaux sorciers nous t'invitons à voter pour MUM dans la session que tu trouveras dans la taverne.

Enfin, n'oublie pas le plus important, amuses-toi bien sur MUM !

Cordialement,
Le Choixpeau Magique
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.


Revenir en haut Aller en bas
Zirwya Izlechen
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Officiellement, infirmière à l'école. Officieusement, médicomage envoyée à Poudlard pour travailler sur l'épidémie
Célébrité : Zoe Kravitz ♥
Pseudo : Blake Âge : 18 Parchemins : 1434 Gallions : 80 Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t439-zirwya-chaos-is-raining-down-aro http://www.mumblemumps.com/t448-zirwya-held-hands-like-we-were-17-again http://www.mumblemumps.com/t1313-zirwya-mailbox http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake

Bienvenue parmi nous, et bienvenue chez les poufsouffle

_________________

- a magic world in my baby's arms -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
« It's a strange, beautiful world » Maximus Lachlan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» We live in a beautiful world [Lina]
» Iron maiden Strange World
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: Les fiches des anciens membres-
Sauter vers: