Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'Aurors !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard,
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

OLIVER WOOD ◊ she seemed to think I cared more about winning the Cup than I do about you staying alive !

Invité
Consumed by the shadows
avatar

Oliver Wood
avec Richard Madden. (fuck yeah richard madden tumblr)
Beau, et peut-être encore jeune homme, qui travaille comme Auror (formation accélérée) chargé de sécurité à Poudlard depuis maintenant près de trois mois. Cependant, il est également Gardien de l'équipe nationale de Quidditch d'Angleterre depuis un an. Il est né à Glasgow, en Ecosse en ce beau jour qu'était le 31 octobre 1975 en tant que sang mêlé ; à présent il vit à Londres, dans un appartement de fonction mis à disposition par la ligue de Quidditch de Grande-Bretagne et d’Irlande ; depuis qu'il travaille à Poudlard, il loue une chambre aux Trois Balais, à Près-au-Lard. Lors de son passage à Poudlard, son niveau scolaire était plutôt bon (un Optimum en Sortilèges, ainsi qu'un Efforts Exceptionnels en Défense contre les Forces du Mal on été assez remarqués à l'époque pour un élève d'avantage intéressé par la Quidditch que par ses études). Lorsque les dinosaures vivaient encore, il s'est procuré une baguette faite en bois de chêne, mesurant vingt-sept centimètres et contenant un crin de licorne. Avec cette baguette, il lui est possible de créer un patronus - le sien prend la forme d'un faucon (en référence à l'attaque de Quidditch du même nom, lorsque les poursuiveurs se placent les uns derrière les autres en triangle et volent ensemble vers les buts). La vision qu'il a eu face au miroir du Risèd : durant de longues années, il s'y voyait tenant la coupe de Quidditch de Poudlard, puis la Coupe du Monde ; à présent, il y voit la famille Nott à l'abri, et en particulier Philomène souriante, lui tenant la main. Mais la vie n'est jamais entièrement rose, la preuve avec les épouvantards.   Le corps sans vie de Philomène, tuée par le mangemort duquel elle l'a sauvé, dans son cas.


We have more questions...


   ϟ  Quel est votre opinion sur l'épidémie ? Un fléau, une menace certes différente de celle que représentait le Mage Noir mais, à bien des égards, plus terrifiante encore. L'épidémie se propage à une vitesse effrayante, défiant les lois de la magie jusqu'alors explorées, et qui menace jusqu'à l'existence même de ce qui fait un sorcier : ses facultés. Oublier qui l'on est, d'où on vient, voilà bien la pire des malédictions qui pouvait gangréné le monde magique encore en reconstruction. Je pensais avoir tout vu lors de la Bataille de Poudlard, et que rien ne me ferait autant horreur que la vision de centaines de corps inanimés, de corps blessés de ceux que j'ai côtoyé pour la plupart lors de ma scolarité. Mais verser du sang est un mal visible ; l'épidémie, elle, est plus sournoise. En faisant ma demande pour un poste d'Auror chargé de la sécurité à Poudlard, je voulais être certain d'apporter ma pierre à l'édifice dans la lutte contre ce mal. Et je compte bien en être un acteur actif !

   ϟ Que pensez-vous du nouveau directeur de Poudlard ?  Que penser de quelqu'un que personne n'a jamais vu, et dont personne ne sait rien ? Enfin rien... J'en sais ce que tout le monde sait, et ce que la Gazett du Sorcier a publié : il s'agit d'un personnage étrange, nommé en urgence au poste de directeur, faute de candidats et après la perte tragique de Severus Rogue. Si on peut saluer le courage de cette personne, je vois mal comment accorder une confiance totale et aveugle en quelqu'un dont on ne connait pas même le nom ! Qu'a-t-il à cacher ou plutôt, qu'est-ce que le Ministère a à cacher ? Je me fiche bien de savoir que mes employeurs ont totale autorité de décision ; il y a eu trop d'époques où les hauts dignitaires ont fait un excès de zèle par la vigilance ou le silence. J'avoue qu'en demandant d'intégrer la formation accélérée d'Auror, j'ai aussi voulu entrer au Ministère pour en savoir d'avantage sur le sujet... Car bien entendu, je ne peux pas compter sur mon meilleur ami Percy Weasley pour m'en dire d'avantage !

   ϟ Le partenariat magique entre les écoles est-il une bonne chose ?  En soit, la coopération magique internationale est une très bonne chose. Si l'on fait abstraction, difficile certes, des évènements qui ont couronné le Tournoi des Trois Sorciers en 1994, la venue des élèves de Beauxbatons et de Durmstrang a été un franc succès en terme pédagogique et culturel. J'aurais beaucoup aimé vivre ça... Aussi, à l'annonce de la réitération du partenariat, et cette fois-ci hors évènement magique exceptionnel, j'ai salué l'initiative. A terme, je crois d'ailleurs que l'avenir est au brassage des cultures, et qu'une trop grand ségrégation entre les différentes méthodes d'enseignements ne peut créer que de la discorde.

   ϟ Quel était votre camp lors de la Grande Bataille ?  J'ai rejoins l'Ordre du Phénix dès son retour, peu de temps après la mort de Cedric Diggory. Il était mon cadet d'un an, et un excellent joueur de Quidditch. Sa disparition m'a fait prendre conscience qu'il n'y avait pas que le jeu et la compétition dans la vie, et j'ai mis un point d'honneur à venger sa mémoire et à combattre les Forces du Mal. Dans un premier temps, j'étais surtout chargé de savoir si des mangemorts avaient infiltré le milieu du sport, lorsque j'étais réserviste au Club de Flaquemare. Lors de la bataille, j'ai rassemblé les anciens équipiers de Gryffondor, et notamment Angelina Johnson, Katie Bell et Alicia Spinnet. Nous avons lancé une attaque sur balais sur quelques mangemorts et j'ai failli y rester. D'autres ont été moins chanceux que moi, notamment Collin Crevey dont j'ai ramené moi-même le corps dans la grande salle. Une image qui me hante encore aujourd'hui, ce pourquoi je ne cesserai jamais de combattre les forces obscures. Jamais.


The best day of my life.

Pour les membres du personnel

Ce fut un cri, suivi d'un bruit de quelque chose de mou qui s'écrase contre la pierre, qui tira Oliver de sa lecture. Il tenait à la main un parchemin rapport sur les dernières mesures de sécurité mise en place dans le château, et dérivait de couloir en couloir dans une sorte de transe maîtrisée. La grande horloge venait de sonner sept heures moins dix minutes, et la plupart des élèves se dirigeaient vers la grande salle où le diner serait servi. Lui-même voulait simplement changer rapidement de chemise, et sachant qu'il y en avait toujours deux ou trois de propres mises à la disposition du personnel masculin par les elfes de maison, s'était accordé sur le chemin un peu de lecture douce. Mais un second bruit, similaire au premier, accompagné d'autres cris, lui fit froncer les sourcils et presser le pas. D'ordinaire, il était à charge des préfets de maintenir l'ordre dans les corridors, et non des quelques aurors dispersés dans l'école pour assurer une sécurité renforcée depuis le début de l'année par le Ministère. D'ailleurs, le rapport qu'il tenait en ses mains limitait son autorité à la stricte nécessité. Il ne souhaitait pas en user outre mesure, surtout si l'on considérait que le jeune sorcier dépassait à peine de quelques années les pensionnaires du château. Mais lorsqu'un troisième cri retentit à quelques mètres de lui, Oliver fit disparaitre le parchemin dans sa poche et se mit à courir le long du couloir en sa direction. Dans la poche de son pantalon, sa baguette était prête à utilisation, sa main à seulement quelques centimètres de son arme magique. Son souffle se fit soudain plus court, à mesure que les cris - à présent multiples, grondaient de leur présence, et empourprèrent ses joues tandis qu'une sueur froide lui parcouru l'échine : que se passait-il ? Sa première pensée fut pour l'épidémie ; le premier cas s'était déclaré quelques jours auparavant, et les premiers symptômes de disparition de connaissance magique avait mis l'infirmière Miller dans un état de dévastation proche de l'hystérie. Et si un autre cas, plus avancé, venait de faire son apparition ? Si, pris au dépourvu, la mémoire ensevelis sous le néant le plus total, a personne criait son désespoir dans toute l'école ? Oliber accéléra le pas : que se passait-il ?! Ou bien était-ce un traumas lié aux évènements de la nuit d'Halloween ? Le fantôme de Boniface Têtenron s'était-il échappé de la bonne garde de ses collègues, et semait-il à nouveau la terreur parmi les élèves ? « Prends ça, face de rat ! » « Le russe va te faire pleurer comme un bébé ! » « Allez ! Allez ! » « Arrêtez, on va tous se prendre une retenue ! » « Faillotte, vas ! Tiens ! » Au détour du dernier couloir, Oliver vit alors la scène : ils étaient une bonne vingtaine, élèves de Poudlard et Durmstrang mélangés, débraillés et toute baguette dehors, lancés dans une formidable bataille de boules de peinture indélébile. Certains des plus timides s'étaient recroquevillés derrière les gros chandeliers de pierre, dont un se tenant l’œil en gémissant. D'autres, plus hardis, se tombaient dessus les uns les autres, certains n'hésitant pas à se tirer cheveux, manches et même une chaussure qui vola à travers les airs pour atterrir aux pieds d'Oliver. « Mais qu'est-ce que... » commença-t-il, évitant quelques secondes plus tard une gigantesque boule rose et violette qui s'écrasa contre une colonne. Le brouhaha grondait de plus en plus fort, et le jeune homme n'arriva bientôt plus à distinguer qui faisait quoi. Il tenta de hausser la voix pour se faire entendre mais, tout à leur combat, les protagonistes ne semblaient même pas s'être rendus compte qu'il était présent. Il vit alors les quelques élèves en retrait, donc le jeune garçon blessé se tenant frénétiquement l’œil ; ce dernier, apercevant Wood, ce mit alors à gémir de plus belle.  « Mr. Oliver... S'il vous plait... Faites quelque chose... ! » « Qu'est-ce qui t'es arrivé ? » demanda-t-il en se précipitant vers lui, posant une main sur son front. « Quoi ? Attends... Je... Je n'entends rien... Ah... Assez. C'est assez ! ASSEZ J'AI DIT ! IMMOBILUS ! » finit-il par crier, brandissant sa baguette à l'encontre des duellistes improvisés. L'incantation fut immédiate : séparés les uns des autres par magie, le silence remplaça les cris, et les quelques boules de peinture qui volaient encore dans les airs virent s'éclater contre le sol. Les yeux grands ouverts, incapables de bouger, tous se retrouvèrent quasi stupéfaits sur place. De son côté, Oliver aida le blessé à se relever, intimant à ses camarades épargnés par le sort de l'amener directement à l'infirmerie. Puis, après avoir fait durer le supplice quelques instants encore, leva le sort d'un geste de sa baguette. Dans l'instant qui suivi, tous retrouvèrent de quoi respirer et cligner des yeux. « Qu'est-ce que c'est que tout ça ? Vous êtes complètement inconscients ? Qui a commencé ? » Oliver n'avait jamais été donneur de leçon ; en revanche, il avait développé un don inné pour imposer sa voix lorsqu'il était face à une assistance attentive. « C'est lui ! » « Non c'est lui ! » « C'est elle, je l'ai vue ! » Le brouhaha menaçait de reprendre. D'un ton sec, Oliver interrompu la série d'accusations réciproques. « Non mais vous avez quel âge ? 3 ans et demi ? Et votre camarade ? Vous avez vu dans quel état il était ? Non, bien évidemment, vous étiez trop occupés à vous taper dessus ! » Il laissa échapper un soupir. Dans le fond, c'était stupide. Et le pire, c'est qu'il avait perdu son sang froid en imaginant le pire ! « Ce n'est vraiment pas à moi de vous dire ce que vous avez à faire, mais je ne pense pas être à la ramasse pour me souvenir que les bataille de boules de peinture indélébile sont interdites à l'intérieur des murs de l'établissement. Je vais devoir reporter l'incident, vos directeurs de maisons respectifs et représentants auront loisir de décider des conséquences. Sachez cependant... » ajouta-t-il, un sérieux complet dans la voix, « que ce genre d'incident est la dernière chose dont Poudlard a besoin en ce moment. Soyez vigilants. Et ne vous mettez pas inutilement en danger... Qui peut partir de rien, même d'une futile bagarre ! Allez... filez dans la Grande Salle. Et sans vous chamailler... »


ϟ Ton pseudo : mariah. ϟ Ton âge : vingt-cinq ans. ϟ Ton avis sur mumblemumps : superbe, il n'y a vraiment rien à dire. un contexte innovant, et la possibilité de jouer des personnages qu'on ne voit pas souvent joués. ϟ Le mot de la fin : j'espère pouvoir contaminer tout le monde avec la passion du quidditch ! :p
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Oh, oh, it's magic, you know...



The Quidditch Player

   Oliver Wood. Littéralement "Dubois", pour les sorciers les plus puristes. Un nom de famille qui en a fait rire plus d'un et qui, naturellement, a donné lieu à de mythiques répliques. « Puis-je vous emprunter du bois pour un moment ? » reste, à ce jour, la plus mémorable. Et dans la bouche d'un professeur de Poudlard qui plus est. J'étais en cinquième année d'études, et le professeur de Défense contre les Forces du Mal, le professeur Quirrel, nous exposait, de sa voix hésitante et balbutiante, les manières délicates de démasquer un animagus. Une belle journée de septembre, enfermés dans la salle de classe la plus soporifique après celle d'Histoire de la Magie... Mon attention avait longuement divagué vers la fenêtre depuis laquelle, on distinguait parfois une ombre passer. Les première année devaient certainement en être à leur premier cours de vol ; a cette pensée, mon sang n'avait fait qu'un tour et je pouvais sentir l'excitation jusque dans les extrémités de mes doigts. Moi aussi, j'aurais bien aimé pouvoir voler, ce jour-là. L'air était doux pour l'automne, et le vent suffisant pour donner une impulsion supplémentaire. Et puis il ne faisait pas humide. La pluie ne m'avait jamais porté chance ; hors, cette année, plus que pour n'importe laquelle, j'avais besoin de chance. Et cela n'avait rien à voir avec les BUSEs que je devais passer cette année. Sur le parchemin déroulé devant moi, je n'avais pas noté les explications du professeur, mais constitué une sorte de schéma rapide, constellé de points et de flèches qui, d'un coup de baguette magique, s'animaient pour former un ensemble cohérent. Sur les côtés, je griffonnais à la hâte des explications, plus ou moins lisiblement, un œil toujours sur Quirrel pour ne pas me faire prendre. A côté de moi, Katie Bell me donna un coup de coude, un sourcil rehaussé. La coéquipière de tous les instants. Fred et Georges Weasley n'arrêtaient pas de me dire qu'elle avait un béguin pour moi, mais c'était inimaginable. Elle était une grande sportive, et elle ne pouvait pas se permettre de médiocres performances sous prétexte que potentiellement, elle aurait contracté ce mal terrible qu'on appelle "tomber amoureux". Discrètement, je glissais vers elle le bout de parchemin. Elle y jeta un œil furtif, puis fit mine de donner toute son attention à Quirrel. Après quoi, elle se tourna vers moi et murmura, un sourire dans la voix : «  Tu es obsédé, Oliver ! » J’acquiesçais alors frénétiquement, reprenant le parchemin et continuant mes gribouillis. Dire que j'étais obsédé relevait de l'euphémisme, j'en étais bien conscient. Mais je n'y pouvais rien : j'avais ça dans le sang, et ce avant même de savoir marcher. Dans la petite campagne près de Glasgow où j'avais grandi, la première chose qui avait réellement retenu mon intérêt avait été le minuscule pendentif en forme de vif d'or que portait ma mère, Annabelle. C'était une femme souriante et pleine d'entrain, et qui présidait l'amicale des supportrices du Club de Flaquemare depuis ma naissance. Mon père, Richard Wood, lui, était journaliste sportif à la Gazette du Sorcier. Autant dire que même si j'avais voulu échapper à l'héritage familial, rien n'aurait été plus compliqué. Mais je n'avais nullement l'intention de rejeter mon milieu : nous étions une lignée de grands joueurs depuis des générations, et je m'étais juré que je serai le Wood qui, après plusieurs décennies, ramènerait la Coupe de Quidditch à la maison. «  Je te ferai remarquer, très cher Capitaine, que tous tes plans vont tomber à l'eau sans Attrapeur... ! » La voix de Katie me tira de mes déterminations silencieuses ; je me tournais alors furieusement vers elle et, pour toute réponse, lui lançais un regard noir. Elle n'avait pas besoin de me rappeler la débâcle dans laquelle Charlie Weasley nous avait laissés. Selon moi, il devait y avoir des dérogations pour les joueurs d'exception incapables de rester dans l'équipe parce qu'ils étaient diplômés. McGogonagall n'avait pas été de cet avis, encore que je la soupçonnais de pleurer secrètement le départ de Charlie chaque soir depuis l'été dernier. Il avait non seulement été un excellent joueur, mais un meilleur capitaine encore. C'était un mélange de fierté et de tristesse qui m'avait envahi lorsque j'avais reçu la lettre qui passait le flambeau de l'équipe. La lourde tâche d'être le capitaine de l'équipe de Gryffondor, que je servais depuis trois ans maintenant en tant que gardien, m'incombait désormais. J'avais fait le serment à mes parents que moi, capitaine Oliver Wood, nous remporterions la Coupe. Hélas, Katie soulevait un problème de taille : pas d'Attrapeur, pas d'équipe complète. Je pouvais déjà entendre le rire goguenard de Marcus Flint dans mon dos, et je me retins d'aller lui envoyer mon poing dans ses dents parfaitement asymétriques. « J'ai prévu de nouveaux entrainements cette semaine... Nous trouverons ! » J'espérai ne pas trahir mon appréhension. En vérité, j'étais aussi nerveux que lorsque j'étais monté sur mon premier balai. J'avais quatre ans, et ma mère et moi étions dans le potager qui jouxtait la maison. Voyant que je m'ennuyais, elle m'avait proposé de prendre le petit balai de l'étable et de m'essayer à un petit vol. J'avais dégluti péniblement : même si depuis que je savais articuler, je l'avais suppliée de pouvoir voler. Mais maintenant que le grand moment était enfin venu, j'avais les jambes en coton. Elle m'avait gentiment poussée vers l'objet, placé mes mains et mes jambes autour du manche en bois et donné une légère impulsion dans le sol. La sensation d'alors avait été indescriptible. Dès les premières secondes de vol, j'avais su que je ne serai jamais aussi à l'aise que sur un balai. Sensation qui s'était confirmé puisque dès ma deuxième année chez les Gryffondor, j'étais entré dans l'équipe officielle. Je crois que je n'ai jamais été aussi heureux... Peut-être... « Professeur Quirrel ! Excusez-moi, excusez-moi cher collègue mais... Puis-je vous emprunter Wood pour un moment ? » La porte venait de s'ouvrir avec fracas, et le professeur McGonagall fit son apparition. Je pouvais distinguer une silhouette menue et frêle derrière elle, mais ce ne fut qu'une fois sortis de la salle de classe que je compris de qui il s'agissait. « Wood ! Je vous ai trouvé un Attrapeur ! »

Harry Potter. Le Survivant, le garçon bébé qui avait fait disparaitre Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom. Comme pour tous ceux qui ont croisé le chemin de ce personnage, ma vie a changé en le rencontrant. Mais peut-être pas forcément pour les raisons que l'on peut croire. Lorsque McGonagall me le présenta comme notre nouvel Attrapeur, j'avais d'abord envie de rire. On ne devient pas joueur de Quidditch parce qu'on est célèbre. Bien sûr, un vite détour par la salle des trophées m'avait fait comprendre qu'il y avait certainement du sang sportif dans ses veines, à en croire les fabuleuses récompenses récoltées par son père James Potter dans la même discipline et au même poste. C'est au plus tard lors de sa leçon privée que j'ai compris qu'il était la pièce qui manquait au puzzle de notre équipe. Je ne le lui ai jamais dit, mais je l'ai toujours trouvé attachant : peut-être comme le petit frère que je n'ai jamais eu, et parce qu'un aveugle aurait pu voir à quel point, quand il volait, il était en communion certaine avec un passé qu'il n'avait pas eu la chance de connaître. Durant trois ans, nous avons ensemble tenté de gagner la Coupe. Chaque fois, nous avons failli à peu de choses près. Il était évident que Gryffondor avait la meilleure équipe de tous les temps, et à chaque match, je ressentais une certaine fierté de notre maison, qui vibrait avec nous. Et puis il y a eu ce dernier match ; ce dernier match, lors de ma dernière année. C'était magique, prodigieux. Je n'ai jamais ressenti une joie plus profonde. Même après, lorsque j'avais quitté Pourdlard pour commencer ma carrière de joueur professionnel, je n'ai jamais plus connu une émotion aussi vive. Bien sûr, c'était un effort collectif, bien sûr que nous avions tous contribué à cette victoire. Mais une part de moi se dit que nous n'y serions pas arrivés sans Harry. Ce pourquoi, à l'annonce du retour du Mage Noir, je n'ai pas hésité longtemps avant de rejoindre les rangs du Survivant et de l'Ordre du Phénix.


The War Hero

« Ah ! » Je me réveille en sursaut, la sueur trempant mes draps. Tout de suite, je frissonne ; mon torse nu supporte mal le changement drastique de température, entre la chaleur du feu de mon rêve et le froid glacé qui me prend soudain en revoyant la dernière image : le corps inanimé du garçon, les yeux grands ouverts d'effroi alors qu'un sort vient de lui ôter la vie. Il est frêle et léger, ce corps, mais lorsque je le porte, je sens tout un poids endolorir mes membres. Je me sens démuni, et j'ai envie de pleurer et de crier. Mais mon corps vient d'abandonner toutes ses forces dans la bataille, et je n'ai même plus de quoi crier mon désespoir. Et lorsque je trouve le courage de replacer la mèche de cheveux du cadavre, je reconnais la victime : Collin Crevey ; 16 ans. Né moldu. J'ai envie de hurler et pour un peu, je pourrai vaciller. D'ailleurs, je sens mes jambes flancher et je cours littéralement dans grande salle. Je ne veux parler à personne, j'ai juste envie d’honorer ce corps qui est bien trop jeune pour se retrouver là au milieu des autres. Il y en a plus d'une centaine qui jonchent le sol, pétrifiés dans la mort, les yeux ouverts. Mes pas qui heurtent le sol de pierre se fondent dans la masse des pleurs et des cris d'agonie, car beaucoup d'entre nous sont blessés, gravement. Le centre de vie de Poudlard n'est qu'une succession de deuils et de regrets. Je secoue la tête. Les images sont encore bien trop vives. Cela fait des mois que la Bataille est achevée, que le Mage Noir a trépassé et que ses anciens suivants ont été jugés. Mais je n'arrive pas à me défaire du souvenir effrayant ; c'est comme si les évènements étaient à jamais gravés dans ma chair, et même si j'ai délibérément choisi ma voie, celle de me battre aux côtés des plus courageux plutôt que de me recroqueviller dan mon terrier le temps que tout se fasse sans moi, je mesure aujourd'hui le prix qu'il faut payer pur s'être montré brave. D'ailleurs je ne me considère pas comme un héro. Je ne suis pas Harry. Mais depuis que le monde recommence à tourner à peu près normalement il n'y a pas un jour sans que mon "exploit" ne me saute à la figure. J'ai beau hurler que je n'ai rien fait, que je me suis simplement joins à la lutte, d'abord e secret, puis au grand jour dont la Bataille n'était que l'aboutissement. « Tu aurais pu rester joueur de Quidditch et attendre que ça passe ! Mais tu t'es battu ! » « On s'est tous battus. Depuis les élèves restés en résistance à l'école jusqu'aux plus courageux des membres de l'ordre. J'ai fait ce que j'ai pu, par ce que je savais faire le mieux, c'est tout... » La vie de joueur me semble bien loin tout à coup. Au début, j'étais réserviste et peu mêlé aux affaires de l'Ordre. Tout au plus, j'étais chargé de voir si des mange morts n'avaient pas infiltré le milieu sportif pour manipuler les populations mais rien de bien transcendant. Mais il y avait surtout Percy. Percy Weasley, qui avait intégré le service personnel du Ministre, et qui s'était greffé à sa stratégie de déni. Dans le fond, si j'ai rejoint l'ordre, c'est aussi pour comprendre. Comprendre comment celui que je considérai comme mon meilleur ami pouvait penser que nous étions tous devenus fous au point de vouloir renverser le pouvoir politique en place ? « Hum... ! » Je tournais la tête, en alerte. Le bruit venait de la chambre d'à côté, me tirant des lugubres souvenir. Passant une main dans mes cheveux, je me levais doucement pour ne pas faire de bruit. Ma chambre d'adolescent avait un parquet particulièrement grinçant, et si mes nuits étaient sans sommeil, je ne voulais pas perturber plus que de raison celui de ceux partageaient depuis peu la maison de mes parents. Ils m'avaient demandé de séjourner avec eux les premiers mois, le temps que la situation se normalise. J'airais accepté de toute façon. Je me glissais prudemment dans le couloir et d'un doigt, ouvrait suffisamment la porte de la chambre d'à coté pour pouvoir y jeter un coup d’œil rapide. Éclairé par un rayon de lune, le visage crispé de la jeune fille semblait plus torturé encore. Elle avait la bouche entre ouverte, et c'était comme si elle marmonnait des supplications. L'image me sauta alors à la gorge : c'était la même supplique adressée au médicomage pour sauver son oncle. Les cheveux tâchés de sang, une partie des vêtements déchirés, elle semblait lancer des éclairs de rage à son interlocuteur qui lui répondait avec un pragmatisme médical saisissant. On ne pouvait pas sauver tout le monde. Et surtout pas un mangemort. C'était très certainement ce qu'ils avaient pensé tous. Les Nott ne sont pas des gens respectables ayant choisi le bon camps, il fallait bien qu'ils payent d'une manière ou d'une autre. Prudemment, je m'approchais du lit, en faisant attention de ne pas réveiller son petit frère Arturus qui dormait juste à côté. Je m'accroupis alors et délicatement, replaçait une mèche de ses cheveux trempés de sueur derrière son oreille. Malgré son sommeil agité, elle semblait presque apaisée. Les derniers mois avaient été rudes pour elle : entre les procès et mon témoignage surprise, elle n'avait pas été épargnée. Pourtant, c'était bien la seule chose que je pouvais faire pour un tant soit peu la remercier. Après tout, elle m'avait sauvé la vie. « Vous n'êtes pas en pleine possession de vos moyens, Mr. Wood ! Votre témoignage n'est pas recevable ! » Je me souviens m'être retenu de ne pas fondre sur le président de séance pour lui fracasser le crâne. Je n'avais jamais été aussi tendu de ma vie ; mais depuis ma rencontre avec elle, il y avait une part de vérité dans ses propos : je n'étais pas en pleine possession de mes moyens. Je n'arrivais pas à me la sortir de la tête, me concentrer sur mes entrainements devenait de plus en plus difficile et, à présent qu'elle avait accepté de revenir à Poudlard, je mettais tout en œuvre pour obtenir un poste d'Auror de sécurité au château. La seule idée de la laisser seule, de ne pas la voir tous les jours, m'était insupportable. Les moldus appellent ça le syndrome de Stockholm : développer des sentiments irrationnels pour la personne à qui vous devez une dette de vie. Mais c'était bien d'avantage que cela. Elle m'était vitale. J'aimais à me persuader que quelque part sous les courbes alléchantes et le petit sourire en coin, une part d'elle aussi ne pouvait se passer de moi. « Reprends tes esprits, mon vieux... Tu es un Héro de Guerre, le gardien de l'équipe nationale...Tout ce que tu es et représente, elle le déteste... » La petite voix de ma conscience frappait fort contre mes tempes. Mais l'obsession est plus forte ; un sort bien plus grand que n'importe quelle magie...

Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Kamen Yordanov
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : slytherin
Célébrité : Ash Stymest
Pseudo : Elly Âge : 21 Parchemins : 2401 Gallions : 374 Date d'inscription : 01/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t304-kissing-death-and-losing- http://www.mumblemumps.com/t310-you-re-poison-runnin-through-my-veins-kamen#3919 http://www.mumblemumps.com/t975-kamen-flask http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

bienvenuuuuue officiellement jeune homme
tu étais tellement attendu, philo va être ravie, et j'ai hâte de lire ta fiche
bon courage pour l'écriture, et si tu as besoin, n'hésites surtout pas

_________________
destructive love
Ce baiser est mille fois mieux que tout ceux qu’il a pu recevoir et donner dans sa vie. C’est un baiser chaud, langoureux, qui vient du cœur. Un baiser beaucoup plus fort que n'importe quel poison.



Revenir en haut Aller en bas
Zoya M. Krushnic
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : Serpentard, Septième année
Célébrité : Kaya Scodelario
Pseudo : Hessnellia Âge : 22 Parchemins : 802 Gallions : 543 Date d'inscription : 12/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t782-zoya-casual-curses-are-the-most- http://www.mumblemumps.com/t787-zoya-where-is-my-mind http://www.mumblemumps.com/t940-zoya-write-if-you-will-i-won-t-answer-anyway http://www.mumblemumps.com/t2070-hessnellia-s-journal-zoya-ophelia-niall

Bienvenue parmi nous

_________________
Daughter of Darkness and Light — I'm not crazy, i just have this twisted mind as the result of other people's mistakes. Madness was forced upon me, and I simply can't fight it.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Bienvenue parmi nous !

Bon courage pour ta fiche et j'espère que tu te plairas sur le forum !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Bienvenue à toi !

On va être forcement amené à ce côtoyer !
Revenir en haut Aller en bas
Zirwya Izlechen
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Officiellement, infirmière à l'école. Officieusement, médicomage envoyée à Poudlard pour travailler sur l'épidémie
Célébrité : Zoe Kravitz ♥
Pseudo : Blake Âge : 17 Parchemins : 1417 Gallions : 63 Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t439-zirwya-chaos-is-raining-down-aro http://www.mumblemumps.com/t448-zirwya-held-hands-like-we-were-17-again http://www.mumblemumps.com/t1313-zirwya-mailbox http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake

OLIVER + RICHARD
QUEL PERSONNAGE
Bienvenue parmi nous

_________________
I found a place full of charms, a magic world in my baby's arms. Her soft embrace like satin and lace wondrous place — .
The last shadow puppet

Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1710 Gallions : 539 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary
En ligne

J'en connais une qui va sauté de joie !!!

Bienvenue sur MUM super choix de scénario

Bon courage pour ta fiche et si tu as des questions hésite pas à mpotter le staff ♥️

_________________
« Loumen »
So much life in those open eyes, so much depth, you look for the light, but when your wounds open, you will cry, you’ll cry out now and you’ll question why, i can see a rainbow, in your tears as they fall on down, i can see your soul grow, through the pain as they hit the ground
©crackintime

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Bonjourno et bienvenue ! ♥

C'est certain que tu vas faire une heureuse. o/ Je suis content de voir la tête de Madden! Non, mais ce mec est vraiment trop... Disons satisfaisant à regarder. Parce que bon, on ne peut pas être plus sexy que Theo.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Bienvenue parmi nous !!

Bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Bienvenuuuue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Bienvenue ici et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Merci à tous pour votre accueil

@Orion C. Outerbridge : j'avoue que Théo est très beau, mais RIEN ne saurait remplacer Richard à mes yeux
Revenir en haut Aller en bas
Philomène Nott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Ravenclaw en GISIS Politique Magique avec Finances Magiques, Sortilèges et Métamorphose
Célébrité : Phoebe Tonkin
Pseudo : spf. Âge : 24 Parchemins : 702 Gallions : 233 Date d'inscription : 26/09/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t270-name-has-power-you-know-p http://www.mumblemumps.com/t1266-allies-today-enemies-tomorrow-nott http://www.mumblemumps.com/t576-phily-write-for-live http://www.mumblemumps.com/t2081-journal-d-une-nott-et-d-une-medici

J'adore l'avatar Sans barbe, il est vraiment canon Richard Bienvenue ici, j'ai hâte de lire ta fiche et de RP avec toi parce que je sens que ça va être génial enfin peut-être pas pour Oliver quoique Phily finira bien par ouvrir les yeux et pour conclure :



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

ENFIN TU ES LA, PHILO T'ATTENDAIT BEAUCOUP BEAUCOUP!
Bienvenue sur MUM
Bon courage pour la suite de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Philomène Nott
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serdaigle
Maison/Métier : Ravenclaw en GISIS Politique Magique avec Finances Magiques, Sortilèges et Métamorphose
Célébrité : Phoebe Tonkin
Pseudo : spf. Âge : 24 Parchemins : 702 Gallions : 233 Date d'inscription : 26/09/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t270-name-has-power-you-know-p http://www.mumblemumps.com/t1266-allies-today-enemies-tomorrow-nott http://www.mumblemumps.com/t576-phily-write-for-live http://www.mumblemumps.com/t2081-journal-d-une-nott-et-d-une-medici

Rien à redire, la fiche est géniale pour ne pas dire parfaite Donc vous pouvez valider sans problème la fiche et j'ai hâte de RP avec toi, Oliver

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Willa Lundgren
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : première année de GISIS, en sciences occultes.
Célébrité : aurora aksnes.
Pseudo : from the morgue Âge : 19 Parchemins : 1004 Gallions : 323 Date d'inscription : 01/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t703-it-was-a-lie-when-they-smiled-wi http://www.mumblemumps.com/t748-the-great-beyond-w-l http://www.mumblemumps.com/t746-lundgren-w-tell-me-everything

Bienvenue, un peu en retard
C'est la fête ici avec cette invasion de smileys.

_________________
A little piece of heaven.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Pandore L. Heather
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Gryffondor
Maison/Métier : Gryffondor, 1ère année GISIS médecine magique
Célébrité : Gabriella Wilde
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 2187 Gallions : 311 Date d'inscription : 23/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/0  (100/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t460-pandore-heather-deux-ames http://www.mumblemumps.com/t461-pandore-heather-la-musique-seul-miroir-de-l-ame#7460 http://www.mumblemumps.com/t624-pandore-heather-owls-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary

J'ai adoré ta mise en situation, elle est parfaite

Tu as une super plume, j'ai beaucoup aimé lire ton histoire *-* La façon dont tu as décrit ce qu'il ressent pour Philo, j'ai trouvé ça hyper touchant

Te voilà donc validé, hâte de suivre les aventures de ton petit Oliver!!!

Bienvenue à ...
Poudlard
Maintenant que tu es validé, tu vas pouvoir torturer les élèves de Poudlard.

N’oublies pas qu’ici tu peux t’amuser rapidement alors n’hésites pas à nous rejoindre soit dans le Flood soit sur la ChatBox tout le monde est le bienvenue. Tu peux maintenant commencer à créer de nouveaux liens avec les autres élèves, tu trouveras tout ça dans le journal du sorcier. Ensuite si tu as la moindre question n’hésites pas à envoyer un hibou à l’un des membres du Staff. Allez nous t’attendons vite à Poudlard et nous tenons à te remercier d’être venu sur MUM. Si tu as envie de RP mais que tu n'as pas de partenaire, viens t'inscrire au speed dating version sorcier, mais tu peux aussi consulter le répertoire des sujets libres et communs . . Enfin, pour consulter la liste des cours, c'est par ici .

Si tu veux agrandir ton cercle d'ami et que tu as une idée en particulier, n'hésites pas à créer ton propre scénario, une fois que tu auras deux semaines d'activité sur le forum et un RP en cours, que tu peux faire ici et enfin pour surtout gagner le coeur de nouveaux sorciers nous t'invitons à voter pour MUM dans la session que tu trouveras dans la taverne.

Enfin, n'oublie pas le plus important, amuses-toi bien sur MUM !


Cordialement,
Le Choixpeau Magique
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.


_________________
Unforgettable in every way
Unforgettable, both near or far. Like a song of love that clings to me. How the thought of you does things to me, never before, has someone been more.

Andore:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
OLIVER WOOD ◊ she seemed to think I cared more about winning the Cup than I do about you staying alive !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pavlina Wood
» Partenaire avec Silver Wood ?
» Griffith Wood
» Oliver Green
» CAMILLE MELANIE PARKER ► evan rachel wood.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: Gobstones :: obliviate :: Les fiches des anciens membres-
Sauter vers: