Lumos


Les gobelins de Mumblemumps
Le staff à votre service
Version 6
La version six est enfin arrivée ! Nouveau design, nouveau codage,
nouvel évènement, c'est l'anniversaire du forum et la rentrée, venez fêter avec nous !
Découvre tout ici
Joyeux anniversaire !
Mumblemumps vient de souffler sa première bougie. Venez la célébrer avec nous !
Plusieurs animations ont été mises en place pour festoyer comme il se doit !
Jette un oeil aux animations !
Besoin d'adultes !
Nous manquons d'Aurors à Poudlard et à Pré-au-Lard, de Professeurs et d'habitants de Pré-au-Lard
nous en attendons avec impatience !
Pour en savoir plus
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

Vire au vent, tournoie, déploie tes ailes dans l'aube grise du levant + Lionel

Lionel Lemaire
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : première année en politique magique, rugit son appartenance à la maison des lions.
Célébrité : robbie wadge, le magnifique
Pseudo : Prim Âge : 21 Parchemins : 1294 Gallions : 421 Date d'inscription : 03/01/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Lionel Loup Lemaire
avec Robbie Wadge. (tumblr)
Beau jeune garçon qui nous vient tout droit de Beauxbâtons pour entamer sa septième année au collège, un redoublement, on disait qu’il n’était pas encore prêt pour le grade international de spécialisation intensive de sorcellerie, la honte, même s'il n’était supposément pas le seul. Il est né dans un endroit du monde, la question est difficile quand on vient d’un orphelinat, il se considère Français, Auvergnat, en ce beau jour qu'était le 2 mars 1981 en tant que né-moldu, même s’il ne sait pas encore qu’il est un sang-mêlé, les joies de l’adoption ; à présent il vit à Poudlard, décret du ministère, pour apprendre à connaître les Anglais et les accros de vodka, très peu pour lui. Il est plutôt intelligent, indépendant, proche de sa famille, curieux, ingénieux, mais aussi frondeur, impulsif, railleur, orgueilleux et incertain. Jusqu'à maintenant, son niveau scolaire s'est révélé être très mauvais, plus par manque d’efforts que par réelle incapacité, il déteste la sorcellerie, à l’exception du cours de soins aux créatures magiques dans lequel il performe. Il y a quelques années maintenant, il s'est procurée une baguette faite en bois de sycomore, mesurant trente-deux centimètres et contenant un ventricule de coeur de dragon. Avec cette baguette, il lui est possible de créer un patronus - le sien prend la forme d'un moustique, l’envie de se fondre dans le monde, de l’exterminer, de devenir le venin qui tuerait tous ces magiciens, la véritable épidémie. . La vision qu'il a eu face au miroir du risèd : Un monde sans le moindre sorcier dans lequel tournoie de belles et innocentes colombes. Il le regarde pendant de nombreuses secondes, si ce n’était de la morsure de son serpent, peut-être ne sortirait-il jamais de ses illusions. Mais la vie n'est jamais entièrement rose, la preuve avec les épouvantards. Un crâne dans le ciel avec un serpent qui sort de la bouche, elle n’apparaît que lors des crimes les plus sordides. Sa gorge se serre toujours lorsqu’il la voit, ne serait-ce que dans un journal ou dans sa tête, il ne supporte pas l’idée que l’on puisse faire du mal délibérément aux gens, mais peut-être que ce ne serait qu’un relent de peur résiduelle, tout à fait normal dans le cœur d’un Sang-de-Bourbe , dans son cas.
We have more questions...


ϟ Que pensez-vous de l'échange européen inter-écoles ? Le lion n’en voulait pas, il était bien dans sa savane, dans son royaume, l’accord, c’est de la merde pour lui qui n’avait jamais voulu du monde magique. Il avait eu de la difficulté à accepter la première école, mais il l’avait fait pour ses parents qui l’ont encouragé. Même s’ils n’ont pas le même pouvoir ou le même carmin que lui coulant dans leurs veines, ils lui sont terriblement chers. Le lion, il méprise les sorciers ne jurant que par la force du vermeil, car ils n'auront jamais compris l'importance de l'amour qui avait délivré des gamins comme lui. Il avait écouté son père et sa mère, progressivement, il avait appris à aimer Beauxbâtons, il se sentait bien dans la nature, il en avait presque oublié sa haine de la magie qui disparaissait alors qu’il brossait le crin des chevaux. Certains disaient que l’institution française cultivait la superficialité, mais celle anglaise est loin d’être meilleure. Il déteste la langue et les tables, le gaspillage de nourriture à chaque repas, personne n'a besoin d'un banquet pour vivre heureux, il retrouve tout ce qu'il a toujours vu de loin, tout ce qu'il a toujours détesté. Depuis le transfert, une personnalité plus sombre semble s’être emparée de lui. Il ne veut pas connaître les autres sorciers venant d’institutions où on avait prôné l’importance du sang, il a de la difficulté à accepter le changement, il a cette envie de tout détruire, ironique quand on sait qu’auparavant, il était dans l’Écurie de la Rose.  

ϟ Que faisiez vous lors de la Grande Bataille ? Il suivait tout de loin, il se battait pour obtenir un exemplaire du journal britannique et le « Bordel ! » résonnait au travers des couloirs français, tandis que le jeune homme en parcourait furieusement les pages. Il le jetait ensuite contre les murs. Il méprisait les Anglais qui se laissaient berner par un unique sorcier entraînant avec lui des gens dans des idées de grandeur, l'Angleterre oubliant ses valeurs en raison d’un seul homme. La France, elle avait peur de l’avancée du mage noir, avec raison, mais elle faisait tout pour conserver ses sorciers unis, peu importe leur sang, la liberté triomphait, l’égalité, la fraternité, elles guidaient chacun de leurs mouvements. L’Angleterre, elle menait une guerre civile, elle tirait dans les pieds de ses habitants, elle se déchirait, aussi fragile que les pages d’un journal, aussi fragile que ses idéaux. Lionel ne faisait rien pour protéger, il suivait la guerre. Même s’il était loin, si cela avait été possible, il aurait participé pour détruire ces gens, il aurait utilisé des méthodes bien moins pacifiques que celles des ennemis du Seigneur des Ténèbres, il aurait tué les Mangemorts,  il les aurait torturés et il n’en aurait pas eu le moindre regret. Pourtant, s’il savait ce qu’impliquait son pouvoir, son habileté à parler aux serpents, cette familiarité avec le sorcier qu’il abhorre, il en serait probablement complètement retourné.

ϟ Avez-vous peur de perdre vos pouvoirs ? Pourquoi ? Il sera le premier à vous dire qu’il se fiche de perdre ses pouvoirs, que cela n’a aucune importance à ses yeux puisque les pouvoirs affaiblissent une personne. Un sorcier sans baguette sera incapable de se débrouiller dans ce monde, sans la magie, il sera complètement impuissant, pas comme lui qui venait d’une famille manuelle. Il a de bons talents avec les animaux, mais aussi avec la musique et la mécanique. Aux yeux du lion, la véritable magie réside dans les actes du quotidien. C’est ce qu’il vous dirait, mais une partie de lui commence à douter. Si sa capacité de parler aux serpents lui vient de sa magie, alors il tient à conserver cette habileté, car sans elle, il ne lui reste absolument rien.  

ϟ Quelle est votre réputation à Poudlard ? Que pensent les autres élèves de vous ? Le nom de famille laisserait penser que le jeune homme se conforme bien aux règlements, mais le lion n’avait pas toujours eu une mauvaise réputation. Il avait apprivoisé les couloirs de son institution française, il était terriblement tendre, là-bas, gentil, voire même doux, mais il a changé depuis qu’on l’a forcé à rejoindre sa nouvelle école. Dans les couloirs du château britannique, il est impossible de rater le lion avec ses jurons pleinement français et son accent qu’il ne prend même pas la peine de cacher pour écorcher les oreilles de ses camarades, leur faire comprendre qu’il n’a pas la moindre envie d’être ici. Il parle bien anglais, il a juste envie de faire chier. Le lion, il personnalise également son uniforme en y ajoutant des vêtements et des accessoires non sorciers, il a une réputation de rebelle, de frondeur et de non-conformiste, il fait comme les enfants des écoles privées ne voulant pas suivre les règles, il invente les siennes.

En France, Lionel suivait les règlements pour ses parents, qui l’ont toujours élevé dans l’obéissance et l’amour des autres, mais en Angleterre, Lionel n’a personne, c’est la loi de la jungle et il ne laissera personne lui marcher sur les pieds. Il méprise cette école, en même temps, il a le mal du pays, alors il vit de façon excessive, il boit, il fume, il regarde les filles et les garçons, il a une réputation de mauvais garçon qu’il n’avait pas eu à la maison. Il n’est pas rare de le retrouver avec les phalanges en sang. Il ne pourrait pas expliquer d’où lui vient ce tempérament instable et ces envies de grandeur qui le tiraillent de temps à autre. Parfois, il a l’impression qu’elles sont inscrites dans ses veines, comme un code génétique auquel il ne peut échapper. Lionel, il est incertain du futur, mais surtout de sa place dans le monde. Alors, il vit comme si chaque jour était le dernier, il agit de façon démesurée. Ses frasques lui ont values de nombreuses heures de colle, mais il a un intérêt pour la justice, et les règlements, simplement… pas ceux du monde sorcier. Poudlard et ses décrets peuvent bien aller voir ailleurs.  
The best day of my life... (Lionel : M D R )


« C’est maintenant qu’on se dit au revoir. » Lionel hochait la tête en se mordant la lèvre, il détournait le regard pour ne pas faire face à ses parents. Les gens marchaient au loin et se faisaient des câlins. Certaines personnes pleuraient. Il avait les larmes qui lui montaient aux yeux ; il n’avait jamais aimé les gares. Oh, il avait pris un bon nombre de trains pour parcourir le pays, comme tout le monde, il avait râlé, pour les retards ou pour les grèves, mais maintenant, il allait prendre le train pour quitter la seule terre qu’il avait jamais connue. Ce n’était pas nouveau pour lui, les séparations, il en avait trop vécues, mais le lion aurait voulu que les choses soient autrement. Sa main se refermait nerveusement sur la poignée de son bagage. La valise a deux volets, un côté moldu dans lequel se retrouvent ses vêtements et ses livres, un côté sorcier dans lequel se retrouvait sa couleuvre, acquisition récente dans un magasin sorcier, importation directe des États-Unis.

Si quelqu’un était encore moins enchanté de partir que Lionel, c’était bien Bretka. Peu enchantée par le nouvel achat de son maître, elle avait sifflé fortement en sa direction en lui hurlant qu’elle ne passerait pas dix heures dans cette valise. Lionel avait tenté de lui expliquer :  « Je ne peux pas amener un serpent dans le train, ce n’est pas parce que je ne t’aime pas, mais les gens ne vont pas comprendre, je viens de Paris, Bret, il n’y a pas de couleuvre à Paris. Roh, c’est bon, arrête de râler, comment ça je suis ssssssi méchant ?  » Il la libérerait un peu dans le train pour qu’elle prenne l’air, mais en attendant, elle devait prendre sur elle.  

« Je sais que tu as repoussé ce moment. » Lionel tournait la tête vers son père. Ce dernier était terriblement intelligent, il savait lire entre les lignes, choses que le jeune homme ne savait manifestement pas faire. Il était plus du genre à broyer du noir quand les choses n’allaient pas à son goût. « Tu aurais pu emprunter le Portoloin. » Lionel haussa les épaules. « J’ai raté le dernier. » Haussement de sourcil de la part du paternel. Lionel se reprit. « J’aime les heures de route. » Il allait prendre le train de Clermont à Paris, un autre de Paris à Lille, un autre de Lille à Londres, dans le nouveau tunnel ferroviaire passant sous la Manche, et le dernier, de Londres à Poudlard. Il avait choisi un trajet long, mais il avait besoin de calme avant d’affronter la tempête (il refusait surtout de voir les choses en face, plus long était le trajet, plus il aurait le temps de se préparer mentalement). C’était moins cher que l’avion aussi. Quiconque le connaissant un tant soit peu saurait qu’il méprisait les Portoloins, les objets moldus que les sorciers transformaient pour le simple plaisir de se transporter d’un endroit à un autre. Sa mère le serrait dans ses bras, passant sa main dans ses cheveux courts. Son père passait la main sur son épaule. « Tu peux nous écrire quand tu veux. » La mère de renchérir : « Les hiboux retrouveront toujours le chemin de la maison. » Lionel hocha la tête avant de courir rejoindre son train. Il se prit un compartiment à lui seul et libéra son serpent qui alla se lover autour de son cou, en-dessous de la veste de jean du jeune homme. « Ça va faire bizarre de quitter la maison. » lâcha Lionel. Le sifflement était douteux, alors qu’il penchait la tête vers la vitre, regardant la nature défiler. Il allait s’ennuyer de son paysage auvergnat. « Ça va aller. Ce n’est pas comme si tu n’avais pas l’habitude. » Il roula les yeux avant de faire un sourire en coin : « Toujours furieuse pour la valise ? » Le serpent tournait autour de son cou. La tête s’approcha de son oreille avant de lui susurrer : « Tu verras ce que je ressens quand tu seras enfermé dans ce château. » Il sortit une boîte de macarons et croqua dans une pâtisserie d’un vert doux. « La guerre est finie à Poudlard. » Il eut un sourire. « Enfin… pas tout à fait. » Il se redressa. « J’ai toujours un tour dans mon sac, Bretka. » Un macaron d'un rose clair cette fois. « Ils vont entendre parler de moi. » Il n’était pas heureux de se rendre à l’école, il n’avait pas envie de connaître des gens ne prônant que la valeur de l’écarlate, mais son heure viendrait, en attendant, il appréciait la nature, le train moldu, c’était tout ce qu’il lui restait avant de se rendre à Poudlard, Poudlard avec son exploitation des elfes, Poudlard avec ses morts et ses guerres, Poudlard avec ses maisons, Poudlard, Pot-de-lard, comme le surnommait le Français. Il avait fait preuve de bonne foi en achetant du jus de citrouille dans le Poudlard Express, il n’avait pas manqué de le recracher aussitôt.

Qu’on serve du jus d’orange, comme tout le monde.

ϟ Ton pseudo : Prim. ϟ Ton âge : 20 ans. ϟ Ton avis sur mumblemumps :       . ϟ Le mot de la fin : Ils vécurent heureux et ils eurent beaucoup d'enfants. (originalité du jour, bonjour   ) Aussi, l'avatar est en cours de réflexion, donc si je change aux deux minutes, c'est normal. What a Face   
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Lionel Lemaire
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : première année en politique magique, rugit son appartenance à la maison des lions.
Célébrité : robbie wadge, le magnifique
Pseudo : Prim Âge : 21 Parchemins : 1294 Gallions : 421 Date d'inscription : 03/01/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Oh, oh, it's magic, you know...


Lettre I : À ma fausse maman
Je me demande si tu vas bien. Je me le demande parfois, pas tout le temps, je me le demande quand je regarde le plafond avant de dormir ou encore quand je suis en heure de colle, je me le demande seulement quand je m'ennuie, quand n’ai plus rien d'autre à quoi penser.

Je me fiche de savoir où tu te trouves. Je me dis que tu dois avoir eu une bonne raison de m’abandonner ; c’est la seule chose qui me permet d’accepter de ne t’avoir jamais connue. Les responsables de l’orphelinat, ils n’ont jamais voulu me donner ton nom, ni même ton prénom. Ils m’ont dit que tu n’avais jamais voulu me laisser, mais que la situation était dangereuse. Je me demande à quel point une situation peut être dangereuse pour qu’on laisse son enfant dans les mains d’une autre personne. Moi, j’aurais préféré mourir avec mon garçon. Même s’il n’aurait pas pu vivre, il aurait compris que je ne le laisserai jamais tomber, que je l’aurais aimé, jusqu’à la mort, jusqu'au dernier souffle.

J’ai passé quatre ans à Paris, dans cet orphelinat dans lequel tu m’as laissé, sans jeter un regard derrière toi. Les responsables n’ont jamais voulu me parler de toi ou me donner mon prénom de naissance. Ils me disaient qu’il était imprononçable, mais je sais que ce n’est qu’un mensonge. Tout passe toujours mieux avec un mensonge. Les sorciers l’ont compris, que ce soit avec leur partenariat à deux balles ou en tentant de cacher le retour du Seigneur des Ténèbres, alors que tout le monde savait qu’il était bien revenu, en tentant de cacher la mort de Cedric, en crachant sur sa mémoire. La gentille dame, elle avait environ la trentaine, pour me distraire ou pour m’accueillir dans le centre, elle m’avait offert un lion en peluche. C’est de là que je tiens mon prénom. Lionel. C'est mignon.

Un jour, ce sera menaçant.

Ma maman, ma vraie maman, elle m’a dit aussi que c’est probablement de là que je tiens mon caractère aussi ronchon, que je râle comme un Parisien, même si j’ai passé la plus grande partie de ma vie à Clermont. Ma vraie maman, elle n’a jamais pu avoir d’enfants, elle était infertile. Les mauvaises choses arrivent toujours aux bonnes personnes. Elle a une maison dans la nature où elle s’occupe des animaux. La branche principale de la famille – de ma famille – possède une animalerie, les membres des branches secondaires œuvrent dans des domaines connexes, comme la biologie et la recherche. Ce sont des gens qui passent leur vie en compagnie des animaux, ils vivent loin de la ville, dans une forêt, près d’un lac.

Ma maman, elle m’a dit que même si elle avait tout, elle avait voulu autre chose que des animaux. Les chats, les chiens, les oiseaux, les poissons, les salamandres, tout cela ne suffisait pas à combler le vide à l’intérieur de son cœur. Elle est venue à Paris, car elle s’est naïvement dit que le rêve est à Paris. Parmi tous les enfants, elle m’a choisi, moi. Elle m’a dit que c’est mon prénom qui l’avait charmé, qu’au travers de cette foule, elle n’avait vu que le petit Lionel réparant l’oreille déchirée de son lion en peluche, et que ça l’avait profondément touchée. J’avais une belle âme, elle disait.

Je me demande si elle le pense encore.


Lettre II : À la mère que j'aime
Je voulais te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi. J’ai de la difficulté à m’exprimer, mais sans toi, je ne sais pas ce que je serais devenu. À tes côtés, j’ai pu apprendre à devenir une meilleure personne. Je sais que je me suis souvent plaint durant mon enfance. J’aurais voulu avoir un frère ou une sœur. La vérité, c’était que je me sentais seul, après avoir passé autant de temps en compagnie des autres enfants sans famille. J’étais solitaire ; tu as longtemps pensé que c’était en raison de l’adaptation, de la séparation de mes camarades de l’orphelinat, mais je n’aimais personne là-bas. C’est paradoxal de ne pas aimer les gens et de vouloir les avoir près de soi. Je sais. Je crois que ce sera toujours mon éternel combat.

Pour combler les moments de solitude, pendant lesquels Papa et toi travailliez sur l’animalerie, je passais du temps près du lac. Je me suis rapidement fait des amis parmi les serpents. Je voulais nager, mais l’un d’eux est venu me voir et m’a dit de faire attention, car l’eau était profonde. Depuis ce jour, je parle souvent aux serpents près de la maison. J’en suis devenu proche.

Un jour, une couleuvre à collier est venue s’enrouler autour de mon bras avant de se lover autour de mon cou et de me murmurer que jamais elle ne me lâcherait. Des enfants aussi bons que moi, on en croisait rarement. Je me souciais de la nature. Je ramassais les déchets sur la route, elle m’a raconté son histoire. Bretka, elle vient de la Grèce, elle m’a dit que nous étions similaires. Depuis mes cinq ans, elle me suit partout, je ne peux pas me voir vivre sans elle. Parfois, quand je retourne sur la rive, on m’accuse de favoritisme, mais au final, tout se passe toujours bien.

Les serpents sont plus loyaux que les sorciers.

Je voulais aussi te remercier de ne jamais m’avoir jugé, même quand je t’ai dit que ce serpent m’avait sauvé de la noyade. Tu avais souri, mais tu ne m’as jamais dit que tu me prenais pour un fou. Les gens à l’école non magique aussi n’avaient pas peur. Je sais que les couleuvres ne sont pas les animaux qui semblent les plus attachants, mais tous mes amis avaient fini par surmonter leur crainte pour venir caresser les écailles de Bretka. Elle était un peu réticente au début, elle se calmait toujours quand je lui parlais, parfois, les gens autour de moi riaient, mais je n’avais jamais compris pourquoi. Ces reptiles m’avaient aidé à intégrer mon nouvel environnement, à mordre dans la vie et à me rendre compte de l’ouverture d’esprit des gens sans pouvoir magique. Ici, les gens peuvent faire des miracles à chaque jour, mais ils ne peuvent pas accepter que je parle à un serpent. Je ne sais pas ce que je ressens. De la haine, de l’inconfort, mais surtout de la révolte. Les sorciers jugent sur tout. Les sorciers jugent sur le sang et sur les capacités en oubliant que l’on ne choisit pas les circonstances de sa naissance.

Tu me connais. Tu sais que je ne suis pas méchant, tu sais que je suis respectueux, que je suis juste et que je suis généreux. Ici, maintenant, je suis un mauvais sorcier parce que je parle aux serpents, aucun mage de bonne réputation ne le fait. Je n’ai jamais fait de coups bas, ce monde ne le mérite pas, la Terre est bien assez cruelle, mais maintenant, c’est terminé, la douceur, la bonté. Je possède toujours mon sens de la justice, mais cette justice, elle est exacerbée, elle est stricte, et elle ne s’applique pas par les mots, mais bien par la violence, je suis le roi et je suis prêt à tout pour que la paix ne règne sur mon territoire. Je ne veux plus réparer les oreilles déchirées. Je suis le lion et je vais rugir, mettre ce monde à feu et à sang si cela est nécessaire.

Je me demande si on se reverra un jour.

Je m’ennuie des voitures qui roulent, je m’ennuie des bonbons qui ne goûtent pas la merde une fois sur deux, je m’ennuie des journaux dans lesquels les gens ne bougent pas sur les photos, je m’ennuie de la simplicité, je m’ennuie de toi, je m’ennuie de Papa, je m’ennuie de Tante Mathilde qui me tire les joues durant le réveillon, je m’ennuie d’Oncle Bernard qui me dit toutes les deux semaines que j’ai grandi, je m’ennuie de toi, je m’ennuie de ma vie.


Lettre III : Au père qui m'est cher
Je me rappelle quand les sorciers sont venus à la maison pour m’annoncer que je faisais partie de leur monde. Maman et toi vous occupiez des papiers administratifs pour l’animalerie. Elle détestait toujours autant cela, elle a toujours la tête dans les nuages, elle n’aimait pas les chiffres, elle est un bel oiseau, elle disait, une douce colombe qui vivait sans vie sans tâcher ses ailes dans le goudron du calcul, nous finissions toujours par en rire. Toi, tu étais une panthère, tu avais toujours cette force qui me poussait à revenir vers toi.

Quand tu avais appris l’existence du monde magique, la première chose que tu avais demandé, c’était si cela expliquait mon habileté à parler aux serpents. Dans un sens, cela aurait été logique. Pourtant, le mage avait été si effaré en me voyant parler à la couleuvre. C’est stupide de croire en la magie, mais de ne pas croire qu’un reptile est capable de parler. Toi et moi sommes encore du même avis. Ils me font rire. Putain, ils sont bêtes, les magiciens.

Je suis allé acheter les livres avec le sorcier, il m’avait dit de taire ma capacité, parce que c’est une capacité maudite qui appartient à des terribles lignées de mages noirs. Bien évidemment, il m’a parlé de Salazar Serpentard, mais tout le monde sait que c’est stupide. Je suis un Sang-de-Bourbe, et un Sang-de-Bourbe ne descend pas de Salazar Serpentard.

On a acheté ma baguette, c’est une baguette de sycomore. Le bois est particulier. Il s’ennuie facilement, il aime l’aventure, la baguette s’enflamme quand la vie lui devient trop monotone. À cause des caprices de ce foutu morceau de bois, je n’arrêtais pas de me brûler. Ma main gauche, ma main d’usage, conserve une cicatrice, c’est pour cela que la paume est rougie. Par contre, elle est plus docile maintenant que je cesse de vouloir suivre les règlements. Je déteste Poudlard. Je veux me casser. Je veux que tout le monde perde ses pouvoirs. Je veux que cette épidémie ravage tout, Poudlard, Durmstrang, même Beauxbâtons, j’en ai ma claque.

Je veux revenir à la maison.

Le fabricant de baguette, il dit que c’est la baguette qui choisit son sorcier, mais le plus triste, c’est que le sorcier ne peut rien choisir, pas sa baguette, pas son école, pas son Écurie, pas sa Maison, pas même s’il a vraiment envie de se plonger dans ce monde. J’étais bien à l’école moldue. J’étais bien. J’étais heureux. J’aurais été heureux. Je ne suis pas à ma place ici. Même le sycomore l’avait compris, il ne cessait de me blesser, en fait, il me confortait dans ma haine de la magie.

Je crois que même pour la magie, cette haine est réciproque.


Lettre IV : À ma fausse maman
Je ne sais pas si mes pouvoirs viennent de toi, mais si tel est le cas, je vais gentiment te dire d’aller voir ailleurs si j'y suis (ce qui est probablement le cas, merci aux échanges, encore mieux qu'un Erasmus !) Toute ma malédiction me vient de toi. Tu vas me dire que je suis injuste. Tu vas me dire que cela pourrait être la faute de mon père, mais les dames de l’orphelinat ne m’ont jamais parlé de mon père. Je n’en ai pas, ou il est inconnu, ou il est mort, ou encore, il ne voulait pas me mettre en danger. Je te parle d’une excuse de lâche.

Je vais te dire la vérité. Je déteste la magie. Je déteste la sorcellerie. Les gens se pensent supérieurs à cause de la nature de leur sang et poussent le vice à se marier entre eux pour la préserver. Je ne te donnerai pas de nom, mais il y a des familles anglaises qui sont fortement consanguines. Les magiciens vivent dans la facilité et la naïveté de croire que tout lui viendrait en un tour de baguette. Je suis heureux de ne pas avoir le sang pur. Je ne sais pas comment j’aurais pu vivre sans le temps passé à préparer les repas, à rouler en voiture, à nager, à vivre de façon ordinaire les moments extraordinaires.

Beauxbâtons, je n’en avais jamais voulu, mais mes vrais parents m’ont encouragé en me disant que cela me ferait du bien et que je pourrais apprendre à me débrouiller. Ils pensaient que j’avais peur d’expérimenter ma magie, alors leur approche, c’était de me faire voir cela comme un défi, ils savaient que j’adorais en relever, me dépasser, mais dans le cas de l’école de magie, je n’en avais simplement pas envie. J’aimais bien les mathématiques et le français. Bah oui, putain ! ça arrive parfois, des Moldus qui veulent rester Moldus. Je dis ça, mais qu’est-ce que t’en sais toi, tu dois être une foutue Sang-Pur, descendante de Serpentard, peut-être ?

Les premières années à Beauxbâtons étaient difficiles. Je ne passais pas beaucoup de temps à étudier, parce que je n’aimais pas beaucoup les matières, ça arrive, la passion n’était pas là, de nombreuses fois, j’avais failli redoubler, mais je parvenais toujours à m’en sortir. Je faisais preuve d’ardeur et de ténacité et je m’impliquais à l’école. J’étais un bon garçon à Beauxbâtons parce que je pouvais compter sur mes vrais parents. J’avais des frères et sœurs, français comme moi, à l'école, je veillais sur les autres, j’aidais mes camarades et ils avaient des meilleures notes que les miennes. Ça faisait sourire les professeurs. Ils savaient que je n’étais pas de mauvaise foi. Ici, je n’en suis pas certain, je ne suis que le Sang-de-Bourbe français un peu excentrique qui parle aux serpents.

Ce qui m’a sauvé, c’est la découverte des créatures magiques. En France, nous avons des Abraxans. Ce sont des chevaux ailés. C’est de famille, comme tout le monde, j’ai eu un coup de foudre pour les animaux. J’ai trouvé un havre de paix dans les jardins et dans la musique. J’adore la guitare et le piano, mon vrai papa me les a appris durant les vacances, à l’école, j’ai même appris un peu de harpe, progressivement. Ici, je n’ai plus la musique, il y a la chorale, mais je ne suis pas un enfant de chœur.

Maintenant, je suis à Poudlard, et je redouble ma septième année. Je ne suis pas enchanté par cette décision, mais les professeurs disaient que je n’étais pas prêt à entreprendre ma première année de spécialisation. Je ne peux pas les blâmer. Je passais de justesse à Beauxbâtons, dans un autre système, j’aurais probablement été complètement dépassé. Je rêve de faire une spécialisation en zoomagie, mais tu sais, un rêve, ce n’est qu’un rêve. J’ai rêvé que tu reviennes, que tu me serres dans tes bras, que tu m’embrasse, mais tu n’es jamais revenue. Alors, ça va.

Je peux vivre sans réaliser mes rêves

Tout cela pour te dire, Poudlard, c’est une école de cons, je ne suis pas content d’être ici et je m’assure que tout le monde soit au courant. Leur code vestimentaire et leurs cravates à quatre couleurs, je les emmerde. J’avais toujours aimé le monde moldu qui innovait et qui ne suivait pas de protocoles, qui laissait les gens s’exprimer. Depuis septembre, j’ai ajouté des bijoux à ma tenue, des vestes en jean (juste de quoi laisser voir le col au-dessus de la cape, ça fait palpiter les veines sur les cous des professeurs, c’est amusant, je me demande parfois, de quoi j'avais peur avant), des chapeaux à mon uniforme, j’avais toujours eu un penchant avant-gardiste, je n’avais pas peur de se montrer comme j’étais. Dans le monde sorcier, il fallait fermer sa gueule, quelque chose que je n’avais jamais supporté, je préférais affirmer mes convictions, jurer à voix haute.

Maintenant, on voit mes tenues, on me prend pour un musicien ou un rockeur, un rebelle invétéré, on vient me voir et on casse les couilles avec les Bizarr’ Sisters. Du coup, je réponds « Les Bizar-reuh Sistheure-ze ? » et généralement, on me fout la paix, l’accent suffit à leur faire hérisser les cheveux. En vrai, j’ai juste envie de faire chier.  

Je me suis tapé des heures de colle, mais c’est ma propre forme de bataille contre le monde magique. Ils disent que l’échange, c’est pour renforcer le lien entre les sorciers, peu importe d’où ils viennent dans le monde, mais le monde sorcier, il ne connaît pas la cohésion.

Cedric Diggory est mort.

Lors d’un tournoi qui devait célébrer la cohésion entre Beauxbâtons, Durmstrang et Poudlard, Cedric Diggory a trouvé la mort. Tout comme tu n’as jamais su veiller sur moi, les sorciers ne parviennent pas à protéger les leurs. En Angleterre, ils se sont lancés des piques et se sont jugés les uns les autres sur la valeur du carmin coulant dans leurs veines. Les Britanniques se sont divisés ; contrairement à nous, ils ne connaissent pas la fraternité. Mes vrais parents ne pensaient pas à mal en m’envoyant en Angleterre. Probablement qu’à leurs yeux, c’était encore un défi à relever pour que je puisse m’épanouir, car je suis un lion, un combattant, je suis fier, je suis probablement le seul qui se lève en déclarant être un Sang-de-Bourbe et en être fier. J’aimerais avoir mes faiblesses aussi, ma fausse maman, mais en m’abandonnant, tu m’as condamné à être éternellement fort. Je suis un lion et pour survivre sans personne, je dois m’imposer. C’est pour cela que je suis si loin de celui que j’étais en France.

Parfois, j’ai l’impression que ce n’était qu’un rêve.

Les professeures me disent que je demeure intelligent, que je ne suis simplement pas capable de voir plus loin que ma propre opinion, que mes difficultés dans ses rapports avec les autres sont dû à ma timidité et que je me cache derrière une façade. Je suis timide. J’ai peur de ne pas assurer. Je ne sais pas bien parler, alors je montre au monde que je suis enragé en oubliant que les conséquences retomberont.

J’aurais voulu être un oiseau.  

Ça me prend du temps faire confiance aux autres. Je me demande pourquoi, mais je me souviens alors que ma propre mère m’a abandonné. Ça change une vie. J’aimerais juste trouver un endroit qui veut de moi. On m’a arraché aux seules personnes auxquelles je tiens. Je vais rester à Poudlard durant les vacances. Je m’ennuie de la France. Je m’ennuie de l’Auvergne. Je m’ennuie de mes parents. J’ai peur de sombrer. J’ai peur de devenir l’ombre de ce que je suis. Parfois, j’ai l’impression qu’il y a un monstre qui coule dans mes veines. Je bois, je fume, je me bats, je sais que ce n’est pas bon, mais je me sens bien, parfois, je me sens mal, souvent, je me demande si c’est Salazar.

Parfois, je me demande si c’est juste moi.

J’ai tellement peur.

J’ai tellement peur de devenir aussi mauvais que les autres sorciers.  



Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Willa Lundgren
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : première année de GISIS, en sciences occultes.
Célébrité : aurora aksnes.
Pseudo : from the morgue Âge : 19 Parchemins : 1067 Gallions : 495 Date d'inscription : 01/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t703-it-was-a-lie-when-they-smiled-wi http://www.mumblemumps.com/t748-the-great-beyond-w-l http://www.mumblemumps.com/t746-lundgren-w-tell-me-everything

Bienvenue parmi nous.
Bon courage pour ta fiche !
N'hésites pas si tu as un souci, mes MPs sont grands ouverts !

_________________
A little piece of heaven.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Bienvenue I love you Ce personnage a l'air fort intéréssant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Lionel, ce nom me ramène carrément en enfance avec Cardcaptor Sakura ! C'est un très beau prénom et de plus, il vient de Beauxbâtons, tout pour ajouter à son charme déjà ravageur !

Bon courage pour la suite de ta fiche, ton personnage promet d'être haut en couleur.

Bienvenue à toi ! ♥ ♥ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Orion C. Outerbridge a écrit:
Lionel, ce nom me ramène carrément en enfance avec Cardcaptor Sakura !

Ah ah ah mais tellement Mais j'adore le prénom
Bon courage pour cette fiche qui se promet d'être bien intéressante!
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra L. Dashkova
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : septième année
Célébrité : India Eisley
Pseudo : Emi. Âge : 26 Parchemins : 1740 Gallions : 604 Date d'inscription : 06/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t729-alexandra-dashkova-les-monstres- http://www.mumblemumps.com/t736-alexandra-dashkova-titre-a-venir http://www.mumblemumps.com/t1959-alexandra-dashkova-letters-box http://www.mumblemumps.com/t2068-emi-s-diary

Bienvenue parmi nous

Ta fiche est déjà bien avancée dis donc, j'ai hâte de lire la suite

Bon courage pour ton histoire et n'hésite pas à mpotter le staff si besoin ♥️

_________________
« Loumen »
So much life in those open eyes, so much depth, you look for the light, but when your wounds open, you will cry, you’ll cry out now and you’ll question why, i can see a rainbow, in your tears as they fall on down, i can see your soul grow, through the pain as they hit the ground
©crackintime

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Woah, bienvenue petit rebelle français ! Il nous faudra définitivement un lien !! On vient de la même école et on a tous deux un côté rebelle bien prononcé, bien que différent :)

Super début de fiche ! Courage pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Coucou petit français !

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Bienvenue parmi nous sur Mumblemumps
J'aime beaucoup ton avatar et aussi ta phrase pour ton sujet j'ai hâte de lire tout tout
Bonne chance pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
Andreï Dimitrov
Consumed by the shadows
avatar
Modo
Maison/Métier : Serpentard, 9ème année en Politique Magique
Célébrité : Stephen James
Pseudo : Loupiotre Âge : 30 Parchemins : 604 Gallions : 256 Date d'inscription : 17/11/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
80/100  (80/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t632-like-a-russian-party-andrei#1147 http://www.mumblemumps.com/t2363-andrei-you-are-on-your-own-lost-in-the-wild-so-come-to-me-now http://www.mumblemumps.com/t1752-les-courriers-d-andrei

Tu es beau toi

Super ton début de fiche, j'ai vraiment hâte d'en savoir plus

_________________
Comme Une Ombre
Je serai l'accident sur le bord de ta route. La larme du poison cachée entre les gouttes. Le joueur de pipeau qui fait danser les serpents. Je serai comme une ombre à chacun de tes pas. Comme une maladie qui frappe et qui s'en va.


Mum Awards   :
 
Revenir en haut Aller en bas
Teodor Azarov
Consumed by the shadows
avatar
Élève de Serpentard
Maison/Métier : Serpentard, ce choix de maison ne l'étonna que peu, après tout au vu de son attirance pour la magie noire et son ambition dévorante, il avait tout pour aller chez les verts et argents
Célébrité : Dominic Sherwood
Pseudo : Lÿs Âge : 19 Parchemins : 549 Gallions : 812 Date d'inscription : 27/11/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t672-i-don-t-need-to-be-fixed-okay-i- http://www.mumblemumps.com/t708-beat-me-black-and-blue-every-scar-will-build-my-throne-teodor#13266

Bienvenue sur MM Lionel, ton début de fiche est époustouflant ! J'ai hâte de lire la suite, de ce fait je te souhaite bon courage pour l'écrire, j'espère que tu te plaira parmi nous

_________________
▲▼▲ ▲▼▲ ▲▼▲
Vouloir être le premier et toucher tous les sommets jusqu'au ciel. À vouloir tout posséder, j'ai fini par oublier l'essentiel. Tant de fois, je me suis perdu dans les jeux inattendus de la vie, survie. Dans les voies sans aucune issue, un monde trop convenu, j'ai su, tout le superflu, mais je laisse ma vie derrière moi. J'avance vers d'autres vers. Je me relève pour toi.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Super cool cet avatar je connaissais pas du tout :o ! Bonne chance et bon courage pour ta fiche soldat !
Revenir en haut Aller en bas
Colombe A. Devereaux
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : officiellement élève à Poudlard, en GISIS de pédagogie magique, mais en vérité, elle est cracmolle et s'est portée volontaire pour subir des tests au laboratoire du château.
Célébrité : josefine pettersen
Pseudo : elly Âge : 22 Parchemins : 2150 Gallions : 431 Date d'inscription : 27/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t874-don-t-give-up-i-won-t-give-up-co http://www.mumblemumps.com/t885-colombe-vois-comme-le-monde-le-monde-est-beau#18537 http://www.mumblemumps.com/t2112-colombe-one-little-owl#53641 http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

bienvenuuuuue officiellement petit français
je sais déjà que ce personnage va me plaire et qu'il nous faudra un lien !
fais comme chez toi et si tu as besoin n'hésites pas à contacter le staff

_________________



DOVE

and here is old Picasso and the dove and dreams as fragile as pottery with dove in white on clay dark brown as earth is brown from our old battle ground


Revenir en haut Aller en bas
Zirwya Izlechen
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Officiellement, infirmière à l'école. Officieusement, médicomage envoyée à Poudlard pour travailler sur l'épidémie
Célébrité : Zoe Kravitz ♥
Pseudo : Blake Âge : 17 Parchemins : 1432 Gallions : 80 Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t439-zirwya-chaos-is-raining-down-aro http://www.mumblemumps.com/t448-zirwya-held-hands-like-we-were-17-again http://www.mumblemumps.com/t1313-zirwya-mailbox http://www.mumblemumps.com/t2114-journal-de-blake

*Je pris pour que tu ne changes pas d'avatar, je le connaissais pas mais *
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche beau français

_________________

- a magic world in my baby's arms -
Revenir en haut Aller en bas
Lionel Lemaire
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : première année en politique magique, rugit son appartenance à la maison des lions.
Célébrité : robbie wadge, le magnifique
Pseudo : Prim Âge : 21 Parchemins : 1294 Gallions : 421 Date d'inscription : 03/01/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Tout d'abord, merci à vous tous pour le bel accueil. Vous êtes merveilleux, je sens que je vais déjà me plaire ici. I love you J'espère que l'histoire sera à la hauteur de vos espérances.

@ Willa : Comme tu es belle     Je te remercie et je n'hésiterai pas pour les questions

@ Alienor : J'adore le prénom de ton personnage.     Je suis touchée, j'espère que la suite saura te plaire.  

@ Orion : J'ai pensé aussi à ça.     Lionel, c'était le premier crush de ma vie, il est     Et oui, mon petit personnage mettra de l'ambiance dans les couloirs, préparez-vous à l'entendre râler.  

@ Thomas : Ravie que le prénom plaise   Merci à toi (et ton profil, je n'ai même pas lu ta présentation, mais mes feels       )

@ Alexandra : Oui, j'avais commencé la fiche avant mon inscription, je voulais m'assurer d'avoir un personnage à la hauteur de votre contexte. J'ai déjà trouvé le chemin de vos messageries, je n'hésiterai pas à revenir si besoin est. T'es la beauté xx  

@ Adèle : J'avais repéré ta fiche et mon dieu, ce serait avec plaisir, on discutera de cela après ma validation.  What a Face

@ Oktavia : Merci à toi ma jolie poupée russe  

@ Jonathan : Le titre vient des Choristes, ce film, je ne m'en lasse jamais.  What a Face C'est peut-être pour cela qu'il y a un petit côté Morhange à mon perso.     Robbie, je l'ai découvert ce matin, ravie de voir qu'il plait  

@ Andreï : Tu n'es pas mal non plus J'espère que tu aimeras la suite, et ton personnage, il est dsifjsdiof      

@ Teodor : Merci, petit renne, je me sens comme à la maison,  ce forum, c'est mon cadeau de Noël en retard  What a Face (ou la plus belle façon de commencer 2017     )

@ Mikhail : Moi non plus, je ne le connaissais pas avant aujourd'hui  What a Face Je suis contente de vous faire découvrir une nouvelle bouille. Merci mon général

@ Colombe : Juste le prénom et ce que je lis dans le profil, il y a tellement manière à se faire un lien du tonnerre.     J'ai tellement hâte, j'espère qu'on pourra écrire ensemble !

@ Zirwya : Non, c'est bon, je crois que je me suis posée.     À la base, j'avais réfléchi mon personnage avant de regarder le bottin, du coup, j'avais mon idée en tête, mais finalement, elle était prise, tout comme mes quatre autres idées. What a Face (Moi et mon facteur chance   ) Mais j'aime beaucoup Wadge, il fait bien pour un petit Français, et il a un côté calme qui ne correspond pas à mon perso, je suis juste trop fan du contre-usage. Enfin voilà.

Merci encore à vous tous, vous êtes les plus beaux, coeurs et amour sur vous  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Consumed by the shadows
avatar

Que t'es chouuuuu Je connaissais pas ce vava, mais je suis in love J'aime beaucoup ta plume et le prénom et tout wouala Courage pour le reste de ta fiche et j'espère que tu te plairas ici
Revenir en haut Aller en bas
Sarah O. Taylor
Consumed by the shadows
avatar
Personnel de Poudlard
Maison/Métier : Professeure de potions, anciennement Poufsouffle
Célébrité : Emilia Clarke
Âge : 27 Parchemins : 178 Gallions : 345 Date d'inscription : 08/09/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
0/0  (0/0)
Voir le profil de l'utilisateur

Bienvenue!!!

Bonne rédaction pour la suite ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Lionel Lemaire
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : première année en politique magique, rugit son appartenance à la maison des lions.
Célébrité : robbie wadge, le magnifique
Pseudo : Prim Âge : 21 Parchemins : 1294 Gallions : 421 Date d'inscription : 03/01/2017

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Merci à vous deux ♥️

Fiche terminée, je vous remercie encore pour la bienvenue et le soutien, vous êtes magiques ! (Et même Lionel, il vous le dit comme un compliment )
Revenir en haut Aller en bas
Colombe A. Devereaux
Consumed by the shadows
avatar
Administrateur
Maison/Métier : officiellement élève à Poudlard, en GISIS de pédagogie magique, mais en vérité, elle est cracmolle et s'est portée volontaire pour subir des tests au laboratoire du château.
Célébrité : josefine pettersen
Pseudo : elly Âge : 22 Parchemins : 2150 Gallions : 431 Date d'inscription : 27/12/2016

Feuille de personnage
Liens:
Inventaire:
Épidémie:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mumblemumps.com/t874-don-t-give-up-i-won-t-give-up-co http://www.mumblemumps.com/t885-colombe-vois-comme-le-monde-le-monde-est-beau#18537 http://www.mumblemumps.com/t2112-colombe-one-little-owl#53641 http://www.mumblemumps.com/t2489-journal-d-elly#63955

mon dieuuuuu, cette fiche est une vraie perle je déteste lionel autant que je l'aime, c'est fou ! j'ai adoré l'histoire, les lettres sont très originales, touchantes, on rentre vraiment dans l'intimité de lionel ! j'ai adoré la mise en situation aussi, on le voit un peu plus fragile dans tous les cas, c'est un personnage fort intéressant qui débarque à Poudlard (même si il déteste cette école What a Face ) il nous faudra un lien absolument

Bienvenue à ...
Gryffindor
Félicitations tu as réussi à faire ta fiche de répartition. Le Choixpeau n’a pas hésité plus d’une minute avec toi et a pris sa décision. Maintenant que tu as été réparti dans ta maison, tu vas pouvoir procéder à toute la partie inscription administrative de Poudlard

N’oublies pas qu’ici tu peux t’amuser rapidement alors n’hésites pas à nous rejoindre soit dans le Flood soit sur la ChatBox tout le monde est le bienvenue. Tu peux maintenant commencer à créer de nouveaux liens avec les autres élèves, tu trouveras tout ça dans  le journal du sorcier. Ce n'est pas tout, il va falloir que tu viennes recenser ton personnage dans le dortoir, les clubs, l'équipe de quidditch, tu trouveras tout ce qu'il faut dans les parchemins indisensables   Ensuite si tu as la moindre question n’hésites pas à envoyer un hibou à l’un des membres du Staff. Allez nous t’attendons vite à Poudlard et nous tenons à te remercier d’être venu sur MUM. Si tu as envie de RP mais que tu n'as pas de partenaire, viens t'inscrire au speed dating version sorcier, mais tu peux aussi consulter le répertoire des sujets libres et communs  . . Enfin, pour consulter la liste des cours, c'est par ici  .

Si tu veux agrandir ton cercle d'ami et que tu as une idée en particulier, n'hésites pas à créer ton propre scénario, une fois que tu auras deux semaines d'activité sur le forum et un RP en cours, que tu peux faire ici et enfin pour surtout gagner le coeur de nouveaux sorciers nous t'invitons à voter pour MUM dans la session que tu trouveras dans la taverne.

Enfin, n'oublie pas le plus important, amuses-toi bien sur MUM !  

Cordialement,
Le Choixpeau Magique
Mumblemumps ϟ Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Consumed by the shadows

Revenir en haut Aller en bas
 
Vire au vent, tournoie, déploie tes ailes dans l'aube grise du levant + Lionel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La misère c'est aussi dans la tête. Alors déploie tes ailes brisées, et envole-toi. [Kenya]
» La pirole déploie ses ailes [quartier d'Alexander] - Pv alexander
» La Halte avant un voyage ardent
» Qu'importe que le vent hurle, la montagne jamais ne ploie devant lui. Ϟ BETH
» Les ailes noires, telles une vision funeste se déploie [Marie Turner]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mumblemumps :: You are a wizard. :: the sorting hat :: Bienvenue à Poudlard-
Sauter vers: